Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Annoncer les résultats de l’élection avant 20 heures : Lettre ouverte (...)

Annoncer les résultats de l’élection avant 20 heures : Lettre ouverte à Jean-Marc Morandini

Cher Jean-Marc, cher confrère,

Vous avez lancé sur votre blog, une proposition curieuse consistant à publier avant tout le monde, dès dix-huit heures, les estimations du premier tour de l’élection présidentielle.

Proposition curieuse en effet.

Dans un premier temps, vous rappelez que vous faites partie des rares privilégiés qui, en France, connaîtront ces chiffres quelques heures avant l’immense majorité des Français.

Il est vrai qu’à partir de dix-sept heures, les états-majors des partis politiques et des candidats, les cabinets des préfets, les salles de rédaction bruissent d’indications souvent fiables sur les estimations lâchées aux alentours de vingt heures.

Seriez-vous devenu une sorte de chevalier blanc, à même de briser l’insoutenable fracture entre l’élite qui saurait et le menu peuple laissé volontairement dans l’ignorance ?

Redevenons sérieux, car rarement une élection présidentielle n’aura autant rameuté de sirènes populistes.

On ne savait déjà où donner de la tête. Entre une Ségolène Royal et ses jurys populaires, un François Bayrou et la thématique ressassée des médias dominés par le grand capital qui mentent au peuple et un Nicolas Sarkosy et ses incursions sécuritaires, ne pensez-vous pas que le populisme a suffisamment donné de la voix ?

Je suis toujours peiné qu’un journaliste, de surcroît disposant d’une assise populaire réelle, aille vers tant de facilité.

Oui, il est toujours aisé de s’engouffrer à prétendre défendre le peuple en prétextant que ses droits sont bafoués.

Votre appel à violer la loi peut choquer. Visiblement agacé que l’on vous reproche cette position, vous prévenez aujourd’hui même sur votre blog : « Plutôt que de polémiquer pendant des heures sur le thème "Morandini a-t-il le droit ou pas ?" réfléchissons à trouver des solutions ».

Admettons ! Cela dit, la question de savoir si quelqu’un a le droit ou non de violer une loi n’est pas aussi ridicule que vous le prétendez. Est-ce au citoyen de prétendre démontrer l’inanité d’une loi en la violant lui-même ?

Visiblement sur la question nous n’avons pas tout à fait la même position.

Mais là n’est pas la question. Plus encore, on sera choqué par l’ignorance qui se cache derrière votre proposition.

Je ne vous apprendrai pas, du moins je l’espère, que si les sondages sont interdits de publication avant vingt heures, les soirs du premier et du second tour, c’est uniquement par respect pour les électeurs eux-mêmes.

Vous n’y pouvez rien, mais un nombre important d’électeurs se rend aux urnes entre dix-huit heures et vingt heures. Il est tout de même surprenant, et irresponsable, que vous ne posiez pas la seule question qui vaille.

N’influencerait-on pas le vote d’un électeur si cet électeur connaîssait avant d’aller voter les estimations du vote auquel il participe ?

Dit autrement, les électeurs de 2002, qui se sont déplacés entre dix-huit heures et vingt heures, auraient-ils voté de la même manière s’ils avaient su que Jean-Marie le Pen était qualifié pour le second tour ?

Les électeurs du second tour de l’élection présidentielle de 1974 auraient-ils voté de la même manière entre dix-huit et vingt heures, si à deux heures de la fermeture du bureau de vote on leur avait annoncé que Valéry Giscard d’Estaing n’allait l’emporter sur François Mitterrand que de seulement 400 000 voix ?

Vous savez bien que dévoiler cette information avant l’heure aurait un effet pervers préjudiciable au bon fonctionnement du vote et de la démocratie elle-même.

Sur votre blog, vous demandez à ce que la loi électorale change pour s’adapter aux changements technologiques. Cet argument est ridicule. Il reviendrait aujourd’hui à demander à porter la vitesse sur les routes à 140 km/h au motif que les véhicules vont largement au-delà et sont plus sûrs qu’il y a vingt ans.

Si la loi électorale est parfois aussi stricte, il y a des raisons précises qui fondent cette rigueur. Ces règles, ne vous déplaise, ne sont ni désuètes ni stupides. Elles permettent tout simplement de baliser une élection avec les garanties les plus fiables qui soient.

Cette interdiction de publier les sondages avant vingt heures fait partie de ces garanties.

Cher Jean-Marc, cher confrère, revenez sur votre décision.

Ne jouez pas, de surcroît, à celui qui aide à allumer le feu pour ensuite crier qu’il faut trouver une solution à l’incendie. Au motif de l’exigence déontologique que tout journaliste se devrait de respecter, cette simple raison devrait vous suffire à renoncer.

Sincères salutations.

Eric Nicolier


Moyenne des avis sur cet article :  4.12/5   (446 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • (---.---.178.41) 17 avril 2007 10:57

    Et bien l’auteur ! Vous vous croyez en démocratie !

    Même le CSA n’a rien à voir avec internet ! Si les gens veulent croire aux balivèrent d’un vote inutile, c’est leur problème !

    Il y aura bien quelques pékins pour voter Ségo ou Sarko ! Vous en faites certainement parti...

    Vive internet, même les médias officiels ne peuvent plus suivre...

    Et arrêtez de croire qu’il n’y aura pas de vrais faux sondages jusqu’à la dernière minute ! Une bonne majorité s’amuse des sondages.

    L’élection est un jeu ! Comme la coupe du monde ! Ce que nous voulons c’est le coup boule...


    • Talion 19 avril 2007 14:34

      Tout à fait d’accord avec l’auteur.

      Même si le monde est au courant, le fait de ne pas dévoiler les résultats avant 20h est un but tout à fait louable pour la loi. TOut d’abord, si ce n’était pas le cas, cela créerait une profonde injustice entre les votants, qui d’un côté ont voté sans rien savoir, et de l’autre ceux qui ont votés en connaissance de cause.

      Cela n’est pas possible en démocratie. Et puis cela aurait de même des effets pervers, les votant attendant les estimations pour savoir pour qui voter.

      Une élection, on vote pour un homme / une femme / des idées / un programme. Point


    • Laurent Javault 17 avril 2007 11:17

      Tout à fait d’accord avec vous. Nous avons écrit au même moment des billets qui vont dans le même sens... Le mien est lisible sur mon blog (via mon profil de rédacteur) Bien cordialement,


      • Nathanael (---.---.252.201) 17 avril 2007 11:45

        IP 50.178.41 : la loi est claire, pas de divulagations de résulats avant 20 heures....

        Donner les résultats à 18 heures, alors que bcp d’électeurs peuvent encore voter et éventuellement modifier ce dit-résultat, c’est de la manipulation..

        Sans parler des risques d’une non-validation des résultats (imaginez que votre candidat fétiche soit éliminé du second tour pour quelques voix, il pourrrait légitimement crier au scandale..)


        • (---.---.178.40) 17 avril 2007 12:11

          Quelle loi ? Dadvsi ? Le temps vitesse lumière est-il limité à 140km/H ? lol

          Vous oubliez que si vous n’avez pas l’information en France vous l’avez dans le reste du monde !!!

          Et de quoi avez-vous peur ? Les Français savent ce qu’ils veulent ! Non ?

          La fraude commence avec le vote électronique ! Non ?


        • Bernard Dugué Bernard Dugué 17 avril 2007 17:12

          «  »« (imaginez que votre candidat fétiche soit éliminé du second tour pour quelques voix, il pourrrait légitimement crier au scandale..) »«  »

          Ce scénario a été déjà envisagé il y a un mois

          A*F*P 28/04/07, 11h 27. La décision vient de tomber. Réunis en conseil extraordinaire, les neufs sages ont annulé le premier tour des élections présidentielles. En conséquence, les électeurs devront se représenter aux urnes à une date qui devrait être prochainement fixé par François Baroin, ministre de l’Intérieur.

          Rappelons les faits. Au soir du 22 avril, alors qu’il est 18 heures 30, les instituts de sondages donnent pratiquement tous François Bayrou et Ségolène Royal à égalité, Nicolas Sarkozy étant qualifié, fort des ses quatre points d’avance sur les deux suivants, écart suffisamment fiable pour que le résultat soit acquis, tout comme celui de Jean-Marie Le Pen accusant cinq points de retard sur les seconds. Dès 18 heures 40, les estimations commencent à circuler sur le Net, de forum en forum, de blog en blog. Des centaines de sites commentent la nouvelle. Et l’on voit même jaillir quelques consignes enjoignant les abstentionnistes à se précipiter dans les urnes. Cela concerne évidemment Paris et les grandes villes. La règle du scrutin permet en effet à ces électeurs cette facilité, contrairement aux citoyens des zones rurales dont les bureaux ferment à 18 heures, ce qui permet d’ailleurs aux instituts d’avoir accès aux premiers résultats qui, sitôt sortis des urnes, sont insérés dans les machines statistiques pour une extrapolation au niveau national.

          La suite ici

          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=21154


        • Argo Argo 17 avril 2007 11:50

          Que cette disposition viole la loi, je le reconnais avec vous.

          Que les résultats estimés circulent sur Internet avec une assez bonne approche à partir de 18H30 ou 19H00, c’était le cas en 2002 (essentiellement au sein des appareils des partis et depuis l’étranger sur Internet). 2007 confirmera cette tendance. Attention, plus les scores sont serrés et plus il faut attendre (20H ou au delà) pour disposer de résultats fiables. Et cela suppose qu’une large majorité ait voté avant 18H (sinon les chiffres ne veulent rien dire).

          En 2002 par exemple, on était bien incapable à 18H de savoir que 200.000 voix sépareraient Jospin et le Pen. On savait depuis midi que l’abstention était forte (c’est autorisé). On a appris à peine à 19H que ce serait « juste » pour Jospin, « serré » et croyez moi, les PC de campagne l’ont fait savoir aux militants et ont essayé de rameuter les troupes. Par téléphone, mais ça change quoi ? L’efficacité, certes, l’esprit de la loi, non. Trop tard. Les abstentionnistes socialistes ne se sont pas rués en assez grand nombre pour soutenir leur candidat. Pourquoi ne l’avaient-ils pas fait avant ? Ceux qui avaient déjà voté n’ont pas voté une seconde fois. Au fond, c’est ça la démocratie. C’est pas une machine à repasser les plats. Nous connaissons tous les règles.

          Certains électeurs tiendraient compte de ces résultats. Probable. En quel nombre et dans quel sens ? Personne ne peut le savoir. Et ne négligez pas la part de ceux qui votent selon leur conviction politique (votre serviteur par exemple).

          Il est certes illégal de publier les résultats avant 20H mais je n’y vois pas d’atteinte véritable à la démocratie. Quand bien même certains utiliseraient ces informations pour faire leur choix, quel mal y a t-il à celà ?

          Enfin, il me paraît dangereux de laisser aux seuls blogueurs la liberté de publier rumeurs et pseudos résultats. C’est la porte ouverte à la manipulation et à la désinformation. Je pense qu’une modification de la loi doit intervenir. Pour ouvrir cette possibilité aux grands médias, ceux dont on peut vérifier la méthodologie et l’éthique et qui disposent des moyens pour fiabiliser leurs informations.


          • Statis Statis 17 avril 2007 18:22

            D’accord sur un point avec l’auteur : il faut respecter la loi. Ainsi il suffit au journaliste précurseur de placer son information sur un site internet étranger.

            Seulement cela pose la question de la pertinence de la loi. A mon avis, la France devrait rejoindre les autres pays qui autorisent déjà la publication d’estimation de résultats le jour même du vote avant la fin.

            Cela pourrait influencer certains votes : certes et alors ? Surtout cela supprimerait l’inégalité entre les internautes qui vont chercher l’information sur les sites étrangers et les autres qui n’ont pas accès directement à l’information. En 2002, l’inégalité n’était pas criante mais aujourd’hui il y a beaucoup de gens qui ont accès à internet chez eux.

            Statis


          • Vincent 17 avril 2007 11:58

            Je partage le sentiment de l’auteur la loi et la loi.

            Par contre on pourrait afficher un décompteur en continu sur toutes les chaînes du type téléthon sur le nombre de votants n’ayant pas voté.

            Comme il s’agit de la seule stat que l’on ait le droit de publier, il serait essentiel qu’elle soit inscrite en continu sur toutes les chaînes de télé pour encourager les électeurs à aller voter.

            On démarrerais le décompteur à 44 500 000 et il indiquerait le nombre de votants n’ayant pas votés, je crois que cela serait plus incitatif que les % donnés.

            Alors monsieur Morandini action, ça vous avez le droit de le faire, et cela serait un geste civique en plus.


            • Cyril (---.---.19.11) 17 avril 2007 13:07

              Internet est incontrolable et au dessus de la loi et c’est tant mieux. Les résultats seront disponibles tout au long de la journée sur les sites (étrangers ou non) ; blogs et forums de discussions , il est impossible de règlementer et controler tout ça et heureusement dailleurs sinon bienvenue en Chine. Aux autorités de le tolérer et de d’adapter.


              • Eric-nicolier Eric-nicolier 17 avril 2007 13:22

                Permettez moi de rectifier avec vigueur votre affirmation : internet n’est nullement au-dessus de la loi !

                Diffamez quelqu’un sur un blog, montez une escroquerie sur internet et vous verrez les conséquences ! Et heureusement...

                Quant au lien avec la Chine il me semble disproportionné et hors de propos.


              • Cyril (---.---.19.11) 17 avril 2007 13:37

                Entierrement d’accords pour l’escroquerie , il y a un impact direct , concernant la diffamation , c’est de la théorie car dans la réalité cela arrive trés souvent , y compris sur ce site mais ces propos sont noyés dans la masse ce qui rends la loi quasiment inaplicable.

                Ce qu je voulais dire plus précisément c’est que , en matière de diffusion d’informations , internet est incontrolable et donc dans la réalité au dessus de la loi mème si sur le papier , c’est mal.

                En pratique , si vraiment on respecte cette limite d’heure (20h00) :
                - Comment voulez-vous surveiller et sanctionner tout les blogueurs , forumeurs , tchateurs etc... qui auront donnés des informations ?
                - Que faire à propos des sites et internautes étrangers ou mème Français de l’étranger pour qui la loi ne s’applique pas ?


              • Eric-nicolier Eric-nicolier 17 avril 2007 13:47

                « Entierrement d’accords pour l’escroquerie , il y a un impact direct , concernant la diffamation , c’est de la théorie car dans la réalité cela arrive trés souvent , y compris sur ce site mais ces propos sont noyés dans la masse ce qui rends la loi quasiment inaplicable. »

                Non, concernant la diffammation ce n’est pas de la théorie. Je peux vous citer des dizaines de décisions de justices où des internautes ont été condamnés à l’appui de ce délit.

                "En pratique , si vraiment on respecte cette limite d’heure (20h00) : Comment voulez-vous surveiller et sanctionner tout les blogueurs , forumeurs , tchateurs etc... qui auront donnés des informations ? Que faire à propos des sites et internautes étrangers ou mème Français de l’étranger pour qui la loi ne s’applique pas ?"

                La Commission de contrôle des élections vient en tout cas de déclarer qu’elle examinerait attentivement ce que publient certains blogs dimanche. Je prends le risque de me tromper, mais je reste persuadé que des poursuites seront engagées dans les semaines à venir. Le reponsable de la publication d’un site risque jusqu’à 75 000 euros d’amende.

                Concernant l’étranger, la loi française ne s’applique pas évidemment. Est-ce une raison pour être laxiste chez nous ?

                Je n’aime pas trop cette argumentation facile consistant à dire « ailleurs on est plus permissif donc assouplissons notre loi ».

                Certains pays ne répriment pas les pratiques pédophiles, doit-on pour autant ici ne pas le faire ?


              • Alphaba 17 avril 2007 14:57

                Comme les dernières interventions le montrent, le problème majeur soulevé par l’initiative de M Morandini n’est pas tant de pointer une opposition entre élite sachant et peuple laissé dans l’ignorance que celui de la disponibilité de l’information sur l’Internet et de l’applicabilité de la loi française à cet égard. De fait, si des sites étrangers, francophones ou non, publient sans restrictions sur la Toile les résultats des estimations avant vingt heures, il est quelque peu absurde de reprocher à M Morandini de vouloir faire la même chose : son blog ne serait qu’un relais de plus, qui plus est pas spécialement significatif d’un point de vue technique (il est probable que le serveur dont son site/bog dépend supporte beaucoup moins bien la charge accrue de visiteurs que ceux des sites des journaux belges et helvétiques qui feront de même).

                Si la Commission de contrôle des élections se borne à surveiller « attentivement ce que publient certains blogs » [et c’est « blogs français » qu’il me semble entendre dans cette formule] et, le cas échéant, à engager des poursuites contre leurs auteurs [français], alors ce sera largement un gag (même si saumâtre pour les boucs émissaires), un coup d’épée dans l’eau, une bouc émissarisation des quelques uns ayant éventé un secret de Polichinelle et participé à mettre fin à l’hypocrisie l’entourant.

                Cela serait différent si cette autorité entreprenait de faire respecter la loi française sur la Toile en général. Car contrairement à une idée reçue qui se donne à lire dans plusieurs messages précédents, il est tout à fait possible pour des magistrats français d’attaquer des sites étrangers qui violent une loi française (cf. la fameuse affaire de ventes aux enchères d’objets nazis où la société Yahoo ! Inc. a finalement été condamnée). Ladite Commission aura-t-elle le courage de saisir la justice pour exiger des sites étrangers (en particulier de journaux) que, par exemple, ils filtrent les internautes français, voire...


                • Dutti (---.---.20.66) 17 avril 2007 15:01

                  Avec l’avènement des moyens de communications modernes (Internet / Tel portables / réseaux satellites..) l’information des scores à venir a toujours été plus ou moins à disposition des uns et des autres aussi loin que l’on puisse remonter dans le temps, des élections passées. Une différence de taille aujourd’hui cependant, car bien que disponible cette information n’était pas forcément mise en avant. Il regardait alors chacun de se faire sa propre opinion en allant surfer ou zapper sur les médias étrangers, l’ère des blogs n’ayant jusqu’aux dernières élections présidentielles, pas encore envahit l’univers du Net. Certes, nous serons tous impatients de connaître les résultats dès 20h00, mais quelle crédibilité devrons nous associer à ceux qui seront annoncés à 18h00. Infos ou Intox.. ? Réalité ou manipulation ?

                  Et si chacun y allait de son propre résultat « garantit 100% sorti des urnes » ?

                  Et si tous les blogs de France à donner les résultats qui servent ou desservent les uns ou les autres dès 18h00.. Pourquoi pas.. ?

                  Et oui, en poussant la démonstration par l’absurde, nous pourrions avoir droit à une cacophonie de résultats auxquels personne du coup ne pourrait plus croire.. et nous serions alors bien obligé d’attendre les résultats officiels, quoi qu’il arrive !

                  Plus sérieusement, les règles existent pour tout le monde, et doivent être respectées. Et si les moyens de communications ont évolué de sorte qu’il faille changer nos façons de faire, alors oui nous devrons faire évoluer ces mêmes procédés. Attention simplement de ne pas passer l’expérimentation devant l’analyse préalable, les conséquences ne sont peut-être pas aussi négligeables qu’il y parait.


                  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 17 avril 2007 15:08

                    Le problème n’est pas que Morandini puisse dévoiler des estimations, mais bien que ces estimations puissent venir à la connaissance de Morandini avant 20 h.

                    Les instituts de sondage devraient assurer une confidentialité de leurs travaux, et à défaut, être sanctionnés de façon dissuasive.


                    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 17 avril 2007 15:13

                      Une autre possibilité est d’interdire les sondages « sortie des urnes », pour cause de menace de trouble à l’ordre public. (Cela avait été le motif invoqué pour interdire la « soupe au cochon »)

                      Cette interdiction doit pouvoir se faire facilement par arrêtés préfectoraux.


                      • Statis Statis 17 avril 2007 18:39

                        Il n’y a pas que les sondages au sortir des urnes qui alimentent les premières estimations parce que elles ne seraient pas fiables... Autrement on aurait des estimations dès midi.

                        Il y a surtout les résultats des dépouillements des bureaux à partir de 18h puis de 19h. Ils vont à plein de gens dont les partis et instituts de sondage.

                        Fermer tous les bureaux à la même heure réduirait fortement la qualité des estimations avant 20h. En plus cela donnerait plus de suspens et spectacle avec parfois des retournements d’estimations de résultats ou des contradictions fortes entre les premières estimations. Imaginer qu’à vient heure soit annoncé au deuxième tour Sarkosy-Le Pen sur France 2 et Royal-Bayrou sur TF1 !

                        Bref je suis pour fermer tous les bureaux à la même heure (plutôt 20h) et autoriser toute estimation avant la fin du vote.

                        Statis


                      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 17 avril 2007 19:59

                        « je suis pour fermer tous les bureaux à la même heure (plutôt 20h) »

                        Moi aussi.

                        Mais pas pour autoriser la publication d’estimations avant 20 h.


                      • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 21 avril 2007 14:18

                        Tout à fait d’accord avec l’auteur. Je ne vois pas en quoi le fait de tenir un blog exempte d’un comportement citoyen. Le reste n’est qu’argutie.

                        Fermer tous les bureaux de vote à 20 heures : voilà une solution pleine de bon sens, qui couperait toute polémique à la racine.

                        Elle serait pleinement efficace, extrêmement simple à prendre et à faire appliquer.

                        Trois raisons qui la placent, hélas, complètement hors de portée de nos législateurs et autres rédacteurs de notre réglementation. Snif smiley


                      • Vincent 17 avril 2007 16:23

                        Il reste aussi une autre solution, beaucoup plus radicale :

                        couper le ternet dimanche prochain de 15h00 à 19h30 par exemple....

                        Tout le réseau en carafe, et le tour est joué.

                        Oui c’est possible, déjà mettre hors jeux Google pis aussi le site de Morandini, cela ne doit pas être trop difficile pour se dernier d’ailleurs.

                        Ensuite tous les autres sites traitant de près ou de loin l’info......

                        Bon je m’arrête là je commence à réfléchir d’un œil et / ou en dessous du mètre 60 d’une façon qui me déplait.....


                        • jak 17 avril 2007 16:46

                          Mr Morandini cherche iniquement a faire parler de lui et de son blog, c’est réussit. Considéré ce Monsieur comme un journaliste est lui faire trop d’honneur, une carte numérotée ne suffit pas pour remplir la fonction


                          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 17 avril 2007 22:36

                            « c’est réussit. »

                            Non. "c’est réussi.

                            « Considéré »

                            Non. Considérer.


                          • Jean-Noël 17 avril 2007 19:52

                            Voilà un bon article ! ce journaliste est comme beaucoup de gens : il est prêt à tout pour faire parler de lui ! En tant qu’homme de la rue, j’exprime le souhait que les règles soient respectées. Ou alors, il faut les changer, et je trouve que l’honneur d’un journaliste est justement d’oeuvrer à faire modifier les règles quand il les juge inadaptées, car sa plume lui en donne le pouvoir (si elle est bonne). Les contourner et s’asseoir dessus est une attitude irresponsable et bien regrettable.


                            • LOUNÈS LOUNÈS 17 avril 2007 19:53

                              Les circonvolutions de l’auteur sont d’un autre âge. L’initiative de Morandini n’est que l’expression de la liberté qu’offre Internet.

                              Les sondeurs nous ont bourré le crâne en prenant les français pour des moutons imbéciles.

                              Je prends le risque avant les résultats officiels, les estimations des sondeurs-manipulateurs et avant le blog de Morandini de donner le résultat du 22 avril :

                              SEGOLENE ROYAL ELUE DES LE 1er TOUR.

                              Je déduis ce résultat de plusieurs logiques :

                              1/ La leçon du 21 avril 2002 a bien été apprise par les électeurs qui avaient dispersé leurs voix au 1er tour. Ils n’oseront pas recommencer la chasse aux « sardines » en misant tut de suite pour Ségo.

                              2/ Le vote-sanction pour Le Pen n’aura plus le même poids face au vote-sanction anti-Sarko.

                              3/ Sarkozy a été un véritable cauchemar vivant en tant que ministre de l’intérieur. Comment l’accepter comme président ?

                              4/ L’effet « coup de boule » va fonctionner à fond. Qu’ils sont nombreux les électeurs qui vont se servir de leur bulletin comme d’un coup de tête ravageur sur le pif de Sarko. Et pour être sûr de ne pas le rater, ça se fera dès le 1er tour.

                              Déduction fantasmagorique ou logique ????


                              • Vincent 18 avril 2007 09:46

                                Ben pourquoi pas,

                                mais bon mathématiquement cela signifierait qu’il y aurait 22.5 M de suffrages exprimés pour Ségo au premier tour, alors qu’aux dernières présidentielles, il y avait 28.5 M de suffrages exprimés.

                                En admettant que les 3.3 M de nouvellement inscrits votent tous, cela donnerait 31.8M de suffrages exprimés donc 22.5 M de suffrages représenteraient 70% des votes pour Ségolène.

                                Il me semble que pour l’instant nous en sonnes assez loin.

                                Mais bon avant les votes tous les espoirs sont permis.........


                              • lyago2003 lyago2003 17 avril 2007 22:35

                                Je pense que personne ne devrait être au-dessus des lois , il suffit donc de les faire respecter et de s’en donner les moyens.

                                Pourquoi voter des lois si on accepte qu’elles soient violées ?

                                Nos législateurs nous reviennent déjà assez cher comme celà !


                                • tchoo 18 avril 2007 10:13

                                  Il suffit de se connecter sur des sites hors de France pour avoir l’info, alors JLM, jette juste un petit caillou dans la flaque, mais il soulève un vrai problème. Fermons tous les bureaux de vote à 20h et il n’y aura plus de soucis d’influence ou pas, seul les maires et conseillers municipaux ruraux raleront un peu !


                                  • momo 18 avril 2007 11:12

                                    Il y a une loi. tout contrevenant s’expose à une sanction. Si cela déplait à certains, qu’ils demandent à leur député de rèviser cette loi.


                                  • non666 non666 18 avril 2007 11:01

                                    + 1

                                    Rajoutons a cette critique de la « proposition Morandini », une certitude :

                                    Cette technique a déja été utilisé contre nous.

                                    En 2002, evidemment, ou certains journalistes de TV(karl zero) et de radio avaient bien avant 20 h montré le resultat en demandant aux electeurs d’aller voter pour « faire barrage a Lepen ».

                                    Cela s’est produit aussi en 2005, on l’oublie souvent. Car quest ce que le systeme de ratification du TCE, pays par pays, sinon une culpabilisation individuelle de chaque nation sur les consequences de son vote ?

                                    C’est une methode de commissaire politique , le vote sans isoloir.

                                    On fait des elections europeennes tous ensemble mais on ne peut ( ou ne veut pas) imposer le vote le meme jour ?

                                    Pourquoi, si ce n’est pas pour forcer le resultat souhaité ?

                                    Alors ce qui apparait aujourd’hui de plus en plus, c’est que ce sont ceux qui pretendent le plus defendre la democratie qui la pervertissent le plus.

                                    Circonscriptions decoupées a la serpe au profit des partis au pouvoir, controle de la propagande via la TV, groupe medias imposant le bipartisme qu’il pretendent savoir vendre...

                                    Et aujourd’hui, cerise sur le gateau, ils demandent le droit de violer le secret de l’isoloir, de violer le secret des sondages qui est vendu aux croyants comme un secret de la confession en l’utilisant a leur profit !

                                    Mais bordel, il ne reste plus aucune regle d’ethique, de morale dans ce pays ?

                                    Ceux qui sont les juges, les temoins sont ils tous aussi des partisans ?

                                    Comment ne pas voir que le « Tous pourris » prend chaque jour plus de substance ?


                                    • barbouse, KECK Mickaël barbouse 21 avril 2007 12:27

                                      Bonjour,

                                      ça fait toujours mal lorsqu’un idéal se prend le pied dans le tapis de la réalité, mais de là a s’en prendre au messager morandini plutôt qu’au message, c’est facile et injuste.

                                      Regardons un peu les faits,

                                      l’argument de monsieur morandini le plus pertinent, c’est que de toute façon, qu’il en parle ou pas, des internautes irons chercher les prévisions avant 20h,

                                      c’est une pratique qui ne date pas d’aujourd’hui, mais depuis plus d’une dizaine d’année.

                                      Et cette information de toute façon circulera via mail, msn, chatroom, comme elle le faisait déjà avant, dans un milieu de journalistes, de militants, etc...

                                      A bien y regarder, ce que monsieur morandini dénonce, c’est le monopole de ceux qui connaissait déjà cette « astuce », et qui sont dépossédés d’un peu de leur prestige de gens qui savent « avant tout le monde ».

                                      Tant que c’est eux, parce qu’ils ont une « déontologie », c’est normal, mais si c’est au niveau du citoyen lambda, là, attention, dérive.

                                      Vous croyez quoi ? Que les militants politiques internautes lorsqu’ils prenaient les résultats en 95 et 2002 sur les sites de journaux belge ils ne tentaient pas déjà de faire bouger la tendance ?

                                      Vous croyez que c’est comment que « la surprise » LE pen était déjà dans l’air bien avant 20h ? Tout le monde a vu les images où le staff autour de Jospin savait avant lui, bien avant 20h, vous croyez qu’ils ont fait comment ? Qu’ils ont tous appelé les RG ?

                                      Et bien non, c’est en consultant les prévisions sur les sites de journaux étrangers.

                                      Alors, d’un coté, quand sa sert, ils n’en parlent pas, ne s’insurgent pas, ne dénonce rien,

                                      De l’autre lorsque morandini dénonce ce phénomène, qu’il n’a pas créer, là on s’insurge et l’accuse de mettre a mal la démocratie pour sa petite promo.

                                      Le pavé qu’il lance, c’est aussi une manière d’obliger l’attention du citoyen et des politiques à mettre un peu les pieds sur terre en 2007, dans une France qui assimile et utilise les technologies de l’information,

                                      Au vu du nombre de fois où les politiques ne suivent pas l’évolution d’Internet et son appropriation par la population,

                                      Peut être que maintenant ils feront plus attention à cette évolution, et harmoniserons une partie du cadre juridique en fonction au lieu de voter des lois trop facile à contourner pour qui n’adhère pas à l’esprit de la loi.

                                      Lois qu’eux mêmes contournent déjà dés que les informations illicites en France mais licites ailleurs les concerne.

                                      Les citoyens qui n’ont pas internet ni d’amis ou familles qui l’utilise et les appels, seront déjà forcément lésés quelque part demain,

                                      Et ceux qui de toute façon attendais déjà l’estimation pour allez voter en fonction, ne se priverons pas de le faire, qu’on en appel a la démocratie ou pas n’y changera rien.

                                      Aussi, au lieu de vouloir rappelé à la raison morandini,

                                      Nous devrions le remercier pour avoir porté l’attention sur cette fracture numérique entre les citoyens et leur démocratie,

                                      et d’avoir mise en exergue ce privilège que se réservait certains pour mieux influencer tranquillement l’élection le jour même, où plus majoritairement préparer leurs papiers, humeurs, réactions, pour le soir même où pour l’édito du lundi.

                                      Le danger pour la république cette année, c’est quand le citoyen n’est pas prévenu qu’on peut savoir entre 18 et 20h le résultat et le baratiné avant qu’il vote.

                                      Amicalement, barbouse


                                      • kall kall 21 avril 2007 18:09

                                        Non content de s’être fait connaître en animant une émission de télé poubelle (déjà)(sur TF1, bien sûr) ce cher monsieur Morandini nous soumet de nouveau un concept plus que discutable.

                                        Il s’était excusé récemment pour sa première émission, prétextant de son inexpérience à l’époque (fastoche), mais je crains que ce soit plus difficile de refaire ce coup là aujourd’hui.

                                        Moralité, les jeunes cons font souvent des vieux cons...


                                        • clairette 21 avril 2007 20:54

                                          @ Kall,

                                          Je rejoins votre commentaire ; dire que M. Morandini est un journaliste, je trouve cela très injurieux pour ses collègues (c’est mon humble avis) ; et cet article lui fait beaucoup d’honneur ! Nul doute qu’il va être extrêmement flatté de l’attention portée à ses propos !


                                        • Bruno 21 avril 2007 20:50

                                          Le site de Morandini, c’est bien : www.jeanmarcmorandini.com ?

                                          Ca ne répond plus depuis quelques jours...

                                          QUID ?


                                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 21 avril 2007 21:13

                                            Salut Eric,

                                            Finalement j’approuve sa démarche, au moins elle va avoir l’avantage de faire réagir du coté les professionnels de la sieste digestive habitués au Palais Bourbon !

                                            Si pour certains ce coup n’aura pas d’incidence sur les résultats, en secouant ainsi le cocotier, pt’être ben que ça va faire bouger enfin les choses, car je n’ai jamais compris pourquoi qu’en France que les bureaux de votes ne fermaient pas tous à la même heure !

                                            @+ P@py


                                            • Dalziel 21 avril 2007 22:01

                                              Morandini se dégonfle.

                                              Elections présidentielles en France Dimanche 22 avril, dès 18h30, retrouvez sur ce site les résultats de sondages effectués à la sortie des urnes :

                                              http://www.hebdo.ch/


                                              • Dalziel 21 avril 2007 22:18

                                                Cela dit, la question de savoir si quelqu’un a le droit ou non de violer une loi n’est pas aussi ridicule que vous le prétendez.

                                                Ce qui est ridicule, c’est ce sursaut de légalisme à une époque où

                                                - des millions de gens, certains appartenant à l’« élite », consomment chaque jour des substances interdites

                                                - deux millions de conducteurs pilotent une automobile sans permis de conduire

                                                - un maire marie un couple de fiottes dans une gigantesque foire méiatique

                                                - des milliers de zinzintellectuels réclament la régularisation de sans papiers hors la loi

                                                - des milliers d’usagers resquillent, chaque jour, dans les transports publics

                                                - des milliers de tagueurs souillent tout ce qu’ils peuvent tagués

                                                - les actes de vandalisme défient toute énumération

                                                - dix partis et cent assoces revendiquent le droit à la désobéissance civile (c’est-à-dire au viol de la loi) à propos de tout et de n’importe quoi

                                                et voilà que débarque un journaliste indépendant, sorte de Zorro des urnes, pour contester une violation de la loi, censée influencer des votes dans un sens et dans l’autre, l’un neutralisant donc l’autre...


                                              • Peyo 21 avril 2007 22:11

                                                Au lieu de chercher à savoir si la loi est respectée on peut s’interroger sue la faille du vote Pourquoi certains français ont droit à 12 heures de vote (grandes villes de 8h à 20h) et d’autres qu’à 10h (le reste de la population ne peut voter qu’entre 8h et 18h. Tous les français devraient avoir droit à la même chose. « Égalité » n’est-il pas inscrit au fronton des mairies ? Moi qui vit dans un village de 1000 habitants, j’ai droit qu’à 8h. Je dois être trop bouseux sans doute, trop ringard, moins égal aurait dit Colucghe. Mettons tous les français au même horaire et le problème s’en trouvera pratiquement résolu. Voila encore une « particularité » sur le vote que rien ne justifie.


                                                • Corbeau 21 avril 2007 23:31

                                                  C’est un peu ridicule de chercher à interdire toute diffusion sur Internet des résultats électoraux avant dimanche 20 h, alors que plusieurs journaux en ligne Suisses et Belges annoncent déjà qu’ils les mettront sur leurs sites dès 18h30 !

                                                  Ces journaux rappellent qu’ils ne sont pas tenus par la loi française.

                                                  Qui peut empêcher un quelconque citoyen français de se connecter à ces sites ?

                                                  Pourquoi une poignée de gens dans « les milieux autorisés » - selon l’expression de Coluche - auraient droit à ces informations et pas le bas-peuple ? Parce que les citoyens ne sont pas assez responsables pour qu’on leur donne des informations réservées aux « sages » ?

                                                  Alors, plutôt que de menacer avec des amandes faramineuses les pauvres blogueurs et autres éditeurs de site .fr, les pouvoirs publics feraient mieux d’interdire aux instituts de sondage de procéder à leur travail les 48 h précédant l’échéance électorale, non ?

                                                  Pourquoi ne le font-ils pas ?

                                                  * Parce que les médias de grande diffusion ont besoin de ces informations pour affiner leur rédaction du dimanche soir.

                                                  * Et surtout parce que ceux qui entourent les candidats dans les QG ont besoin de savoir comment tournent les courses pour rapidement avancer leur pion dans l’échiquier politique en fonction des résultats de leur poulain. C’est ceux qui seront au plus près des élus au bon moment qui ramasseront les gains... Vous savez : les « sages » dont il est question plus haut.

                                                  Une dernière remarque : Google News France vient de mettre en ligne les résultats des sondages interdits ! Il s’agit pourtant d’un site .fr donc sous législation française, non ?

                                                  Aie, aie, aie...


                                                  • etarcomed 22 avril 2007 04:08

                                                    Je suis assez d’accord, avec l’auteur. En l’occurence il ne s’agit pas d’un problème de CSA ou d’internet !

                                                    La question n’est pas de savoir si on diffuse un pseudo sondage sortie des urnes (en sortie du bureau de vote plutot) qui n’ont pas plus de valeur que le sondage d’il y a trois jours avant.

                                                    La question concerne les résultats réels lié au dépouillement de bureau de vote qui permettent une estimation assez fiables du vote. Il suffirait de ne pas dépouiller ou d’interdire tout diffusion avec 20h pour qu’il n’y ait aucune fuite. Ou peut-etre avant 19h pour que les télé ait une info aux alentours de 20h.

                                                    L’objectif aujourd’hui de ses dépouillements est de permettre à des journalistes de travailler et de préparer des émissions.

                                                    Mr Morandini justifie son acte en affirmant qu’il n’est pas normal qu’il y ait une caste de privilégiés. Je pense qu’il est tout à fait imaginable d’être juste, en demandant par exemple à toute personne dans le secret de prouvé qu’il a déjà voté, en montrant sa carte d’élécteur.

                                                    Dans ce cas, il n’y a aucun problème moral à ce que des journalistes aient des informations avant les autres.

                                                    Peut-on éviter que cela fuite, même dans les rédactions étrangère ? Il faudrait dans ce cas un nombre très réduit d’habilitation. Quel sera le nombre minimum de personnes informées pour que le travail puisse être fait correctement ? Quel est le nombre maximum pour que ça ne fuite pas à l’étranger ?

                                                    Car rappelons-le si Morandini ne le fait pas, la presse étrangère le fera.

                                                    S’il faut changer quelquechose c’est probablement le dépouillement. Qu’il commence plus tard. Et quand bien même, les télés ne s’en sortirais pas plus mal. Il y aurait peut-être deux heures de suspense, au lieu de deux heures de « vous avez perdu, vous êtes déçu ? » « Je suis déçu mais c’est à cause des autres ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès