Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Antisémitisme : après l’orage

Antisémitisme : après l’orage

La semaine précédente, nous évoquions le traitement médiatique des incidents qui ont conduit le jeune Rudy H. à être hospitalisé. Profitons du retour au calme pour faire le point sur les interventions politiques et les réactions de la presse consécutives à ce drame.

Alors qu’en premier lieu, le président de la République, la ministre de l’Intérieur, le grand rabbin de France et les représentants des partis politiques de diverses tendances hurlaient à l’antisémitisme, la justice et la police, elles, ont quelques peu nuancé leurs allégations. La victime de cette rixe aurait elle-même participé activement à des affrontements de groupes au point d’être mis en examen pour « violence avec arme par destination ». Les premières versions le présentaient comme un adolescent sage, se rendant à la synagogue et attaqué par une bande de « sauvages ». En résumé, il faisait figure de martyr sacrifié sur l’autel de la haine.

Mais passons sur ces différentes suppositions, puisqu’il convient avant tout à la justice de démêler ce nœud gordien. Intéressons-nous plutôt à l’attitude de nos politiques. Ont-ils exprimé le moindre regret pour leurs déclarations précipitées ? De quel droit Nicolas Sarkozy promet-il une lourde sanction pour les agresseurs, faisant fi de l’indépendance de la justice ? On n’a nullement entendu qui que ce soit déclarer : « je me suis peut-être trompé » ou « j’aurais dû attendre avant de me prononcer ». Non, car quand un politique lâche une sentence sur une affaire en cours, il a le même statut qu’un arbitre. Chacun sait qu’en football on ne refait pas le match, même si a posteriori l’arbitre s’est lourdement trompé, sa décision première ne se discute pas. Sauf bien évidemment que la politique ne se joue pas en 90’ et que l’électeur peut se montrer compréhensif si son élu daigne faire son mea culpa.

Alors que le politicien dénigre volontiers ses mentors ou les membres de sa classe politique, il ne porte guère la responsabilité de ses déclarations, même si elles attisent des tensions. Un dirigeant un tant soit peu pragmatique devrait avoir à cœur de préserver la paix sociale. Malheureusement, il semble plutôt qu’on ait affaire à une classe de forts en thème levant le bras, tout en trépignant pour que Mme Presse daigne leur laisser la parole. L’immaturité du corps politique, prêt à tous les excès pour tirer la couverture médiatique à soi, est littéralement sidérant.

Alors qu’un adolescent en Gironde vient de mourir durant une séance de bizutage barbare, on n’entend guère nos gouvernants exprimer leur « indignation ». Un jeune dit en difficulté, massacré sauvagement, ne mérite sans doute pas la sollicitude des personnages publics. Certains profils génèrent plus facilement leur compassion, en fonction des activités diplomatiques ou des projets de lois à faire voter. Pourquoi Rudy H. a-t-il droit à cette mobilisation, alors que la victime anonyme se contente d’un communiqué laconique ? Il était plus que judicieux pour Sarkozy de s’indigner de l’agression prétendument antisémite en plein voyage officiel en Israël. On se souvient que le désormais comateux Ariel Sharon avait sous-entendu que les Français de confession juive se trouvaient en danger dans leur patrie. En se gardant de toute complaisance envers l’antisémitisme, quitte à négliger les différentes versions de la police, le président de la République s’attire la bienveillance de ses hôtes. Montrer patte blanche lui assure le succès de ses desseins diplomatiques.

On pourra aussi évoquer les débats de l’Assemblée où, dans de ridicules joutes verbales, ministres et députés d’opposition s’accusent mutuellement d’antisémitisme. « Antisémite » remplace dans cette élite souvent blanche et chrétienne les traditionnelles insultes homophobes et les démonstrations de virilité. Charmant passe-temps que celui de traiter son adversaire de l’hémicycle de « raciste » comme des écoliers qui se traitent de « pédé » tout en ignorant la signification de ce mot. Car c’est bel et bien d’attitude puérile dont il est question. Chercher le racisme dans une tournure de phrase, un mot ou un regard tient du procès d’intention. Le racisme véritable n’est guère difficile à être décelé à partir d’actes ou de paroles concrètes.


Moyenne des avis sur cet article :  4.41/5   (68 votes)




Réagissez à l'article

53 réactions à cet article    


  • morice morice 2 juillet 2008 12:22

     félicitations pour ce judicieux texte : le massacre de l’ado par ses ex-copains n’a fait aucune "Une". .On a la une sélective, en effet. 


    • cybitnap cybitnap 2 juillet 2008 20:52

      Au départ, si je ne m’abuse, c’est quand même les médias qui ont hurlé à l’acte antisémite et qui n’ont fait que relayé les affirmations des organisations juives, promptes à user de leur lobbying bien rôdé auprès de la presse.

      La question que je me pose, c’est dans quel but ?

      Etait-ce pour allumer un contre-feu médiatique avant que les journalistes ne fouillent d’un peu trop prêt et révèlent la vérité sur le contrôle de l’arrondissement que se partagent la racaille juive et musulmane ?

      Ou bien était-ce, encore, pour faire parler d’eux et se poser en éternelle victime, ignorant le passé délictueux de la ’victime’ ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 juillet 2008 03:54

      @L’auteur : Beaucoup de Juifs ont la réaction épidermique naturelle des gens qu’on a écorchés vifs. Quand on leur parle doucement, on arrive parfois à s’entendre. J’ai réussi à faire la paix avec Syrius sur un autre fil, après un échange qui semblait bien devoir dégénérer en guerre de tranchées... On peut se parler... Sauf Adama, bien entendu, mais nous le savions déjà.

      Pierre JC Allard 


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 3 juillet 2008 04:08

      @L’auteur : Beaucoup de Juifs ont la réaction épidermique naturelle des gens qu’on a écorchés vifs. Quand on leur parle doucement, on arrive parfois à s’entendre. J’ai réussi à faire la paix avec Syrius sur un autre fil, après un échange qui semblait bien devoir dégénérer en guerre de tranchées... On peut se parler... Sauf Adama, bien entendu, mais nous le savions déjà.

      Pierre JC Allard 


    • charlie 2 juillet 2008 12:43

      Il ne faut pas comparer un vrai fait divers (inqualifiable) à un fait de société.

      Aprés Ilan HALIMI...Rudy...mais combien d’autres avant ?

      L’antisionisme est une triste réalité en France et prend des allures inquiétantes.

      droite socialiste et tribu KA...par exemple !


      • katalizeur 2 juillet 2008 13:12

        charlot continu a crier aux loups un jour....................


      • anuck 2 juillet 2008 13:42

        @ charlie

        Qui vous permets de dire qu’ Halimi et Rudy sont deux faits divers ou 2 faits de sociétés identiques ? Je n’ose espérer que vous ne mélangez pas exprés l’antisémitisme et l’antisionisme. A moins que vous n’ayez une culture en ce domaine très restreinte. Je suppose que c’est plutôt cela.


      • Gazi BORAT 2 juillet 2008 13:55

        @ "charlie"

        L’antisionisme est une opinion politique.
        L’antIsémitisme est une catégorie particulière de racisme.

        Pourquoi confondre les deux ?

        gAZi bORAt


      • Zalka Zalka 2 juillet 2008 14:14

        Il faut arrêter de dire des conneries. Un acte antisémite est un acte qui se suffit à lui même si j’ose dire. Les coupables agissent juste pour faire du mal à un (ou des) juif(s). Hors, dans le cas d’Ilan, comme dans le cas du retraité du même moment, il s’agit d’un crime crapuleux : Fofana et sa bande de taré, voulait du fric même au prix de la mort d’un innocent, tout les commes les tortionnaires du retraité. La différence, c’est le choix de la cible. Et là effectivement, l’antisémitisme des coupables a joué. Les coupables étaient antisémites, mais n’ont pas agi par antisémitisme.

        Dans le cas de Rudy, il y a un point de vue similaire : les coupables sont très probablement antisémite (de la même manière que la LDJ est raciste) et la "guerre" qu’ils se mènent est raciste, mais là le problème est plus que de l’antisémitisme, c’est carrément un problème de communautarisme.


      • Gazi BORAT 2 juillet 2008 14:27

        @ Zalka

        Et dans les cas, courants en zones rurales, ,où les jeunes d’un village s’affrontent régulièrement aux jeunes d’un autre.. De quoi s’agit-il ? D’un cas de communautarisme ?

        LDJ et Betar sont cités dans cette affaire. Ce sont là des mouvements politiques et porteurs d’une doctrine... et que trouve-t-on de semblable en face ? Une Ligue de Défense des Afro-Maghrébins ?

        En l’état actuel de l’enquête, cela reste un conflit extrêmement violent entre deux groupes d’adolescents ayant choisi pour souder leurs groupes un référent vaguement identitaire.

        Ils auraient très bien pu se rassembler derrière la bannière de clubs de football..

        gAZi bORAt


      • Adama Adama 2 juillet 2008 16:08

        Bein voyons, lisez martin Luther King, sombre raciste antisémite mielleux.Beurk ce Gazou pire que Momo..

        http://moise.sefarad.org/belsef.php/id/266/


      • Gazi BORAT 2 juillet 2008 20:01

        @ ADAMA

        Jamais, dans aucun commentaire, je ne vous ai vu écrire une phrase positive concernant un Noir ou un Arabe : que devrais-je en conclure ?

        gAZi bORAt


      • Dominique Larchey-Wendling 2 juillet 2008 20:15

        Le sionisme est une idéologie coloniale. L’assimilation entre anti-sionisme et antisémitisme participe d’une volonté de légitimation de la politique coloniale d’Israël, en utilisant la peur qu’inspire généralement l’idée d’être traité d’antisémite. Cette peur est utilisée jusqu’à la nausée par les partisans inconditionnels de l’extrême droite israélienne, type Likoud ou néocons. Mais à trop utiliser cet outil, il pourrait bien s’émousser et il ne restera alors plus à Israël que ses yeux pour observer toute l’hostilité que ses politiques guerrières engendrent chez ses voisins et pleurer ...

        Plutôt que d’aller chercher un nouvel ennemi en bombardant l’Iran, Israël ferait mieux de profiter de la fin du mandat de Bush pour chercher la paix en renonçant à l’Apartheid, paix qui seule peut le protéger à moyen terme. Après Bush, les Etats-Unis risquent fort de considérer que leurs graves problèmes économiques internes sont bien plus importants que leur lien avec Israël.


      • Yvance77 2 juillet 2008 13:37

        Un beau post mesuré que voila. Tout ce qu’un adama aurait dû prendre en exemple (et d’autres) ... mais pour certains individus la voix de la sagesse est ...

        A peluche



        • miwari miwari 2 juillet 2008 13:40

          L’adolescent en Gironde mort durant une séance de bizutage barbare ne portait pas de kippa, sans intérêt pour les médias et donc pour nos politiciens aussi.

          La preuve par Google

          Résultats - total d’environ 213 000 pour agression Rudy (0,15 secondes)
          Résultats - total d’environ 855 pour agression camping de Gironde (0,36 secondes)
          Résultats - total d’environ 61 600 pour mort camping de Gironde (0,33 secondes)

           ... NO COMMENT

          Bizutage barbare ne suffit pas il faut faire plus horrible pour que l’on en parle ...


          • charlie 2 juillet 2008 13:46

            Katalizeur...le loup est dans la bergerie...ne l’a tu pas remarqué ???

            A quand la prochaine exaction islamique ?


            - Assassinat à Toulon

            - Lapidation à Marseille

            - Tribunal islamique en Seine/st denis

            - destruction d’un élevage de porcs en Bretagne

            - Saccage d’un étal d’alcool dans le XX é

            - IntiFADA à Tourcoing

            - Incendie de la cathédrale de Strasbourg

            - Lynchage de jeunes juives à Nice

            - boycott des cantines scolaires à la rentrée... ???

            Au delà de l’antisémitisme, c’est un mouvement en profondeur qui est en route !


            • anuck 2 juillet 2008 13:51

              @ Charlie

              Vos références SVP ??


            • katalizeur 2 juillet 2008 22:45

              t’inquiete charlot
              le jour tres proche ou le loup sera là, tu sentiras un grand frisson ,tu feras dans ton pantalon et tu pisseras sur tes chaussures ; pour le moment comme des petits cochons toi et tes potes vous pouvez encore poster vos propos nazisionites en toute impunité. 


            • Gazi BORAT 2 juillet 2008 14:07

              @ l’auteur

              DECRYPTAGE :

              Il est possible de faire avaler n’importe quelle couleuvre à Mr Piffard et ne pas s’attirer de sa part des commentaires grinçants.

              Il faut par contre, respecter certaine forme. Si vous aviez débuté votre article par un :

              • "En vérité je vous le dis.."
              Et si vous l’aviez conclu par un :
              • "Là seront les pleurs et les grincements de dents"
              Vous auriez pu bénéficier de son onction... et il vous aurait rappelé que les victimes de bizuthage en zone rurale sont des créatures de Dieu et méritent tout autant notre compassion que les victimes de violences urbaines..

              gAZi bORAt


            • Gazi BORAT 2 juillet 2008 14:59

              @ Constant Danslayreur

              On peut aussi se souvenir de l’affaire "Papy Voise", le septuagénaire sympathique immolé par le feu par une bande de jeunes et qui enflamma les tenants de l’hystérie sécuritaire, arrivant à point nommé dans la campagne des présidentielles 2002.

              Nicolas Sarkozy en a tiré le plus grand profit, ce qui lui permit en tant que Ministre de l’Intéreur, en superprotecteur de "la Fance des Humbles" fac à la barbarie de la "racaille".

              Avec le recul, ce fut, là aussi, une magnifique manipulation de faits divers à des fins politiques :

              Claire Chazal alluma la mêche :

              • « Un autre fait divers inquiétant à Orléans. C’est un septuagénaire qui a été agressé par deux jeunes qui voulaient lui prendre de l’argent. Ayant refusé de se faire racketter, lui-même a été roué de coups, sa maison a été incendiée ».
              Un plus (mais trop) tard des journaliste de Canal Plus interviewant le vieil homme, découvrait une réalité plus complexe :
              • Sur un trottoir d’Orléans, un reporter du « Vrai Journal » de Canal+ extorque à Paul Voise l’aveu haché qu’il a été condamné, voici quelques années, pour « un problème sexuel. Mais c’était pas méchant (...). Parce que des fois je parlais un peu trop ouvertement avec les gosses »
              http://olivier.hammam.free.fr/imports/divers/cauchemar/partie1c.htm

              gAZi bORAt

            • Gazi BORAT 2 juillet 2008 16:27

              @ Florentin Piffard

              Qui a dit que l’antisémitisme n’existait pas ?

              Par contre, qui cherche à instrumentaliser depuis une semaine un fait divers en tentant d’aviver des tensions communautaires ?

              Une preuve que ce que vous, avec d’autres, tenter d’opérer - une prophétie autoréalisatrice - ne fonctionne pas. Vous avez eu beau vous écrier depuis une semaine "communautarisme ! antisémitisme ! " en espérant que d’autres faits divers suivraient.. il n’en a rien été.

              De plus, sans vergogne, vous n’avez pas hésité à prendre la posture compassionnelle face à la barbarie de l’agression, attitude qui apparait aujourd’hui comme tenant - c’est un comble de votre part - de la plus flagrante "mauvaise foi" en affichant maintenant la plus totale indifférence pour une victime récente de violences collectives.

              Sélectivité dans la compassion...Ce dernier fait n’était malheureusement pas très utile pour ces jeux d’apprenti sorcier qui consistent à souffler sur les braises en espérant que l’incendie se déclenchera

              Je ne m’étendrai pas sur un philosémitisme des plus curieux pour un affilié déclaré à une institution qui a cessé depuis peu d’évoquer dans son rituel "les Juifs perfides" après avoir tonné durant des siècles contre le "peuple déicide".

              Par la répétiton de vos posts d’un lyrisme halluciné sur les fils précédents évoquant le même sujet, vous avez au moins eu le mérite de tordre le cou à un vieux préjugé :

              • L’hystérie n’est pas le monopole du sexe féminin !
              Pour vous en remercier, une oeuvre d’un érotisme à peine dissimulé, en un lieu où l’on tonne depuis des siècles contre le droit des humains au plaisir sexuel :

              gAZi bORAt


            • Gazi BORAT 2 juillet 2008 17:07

              Les cas qui ont été sélectionné ne l’ont pas été uniquement parcequ’il relevaient de l’escroquerie mais parcequ’ils ont été, en leur temps, instrumentalisés par la classe politique...

              Vous noterez que n’a pas été fait mention de la plus grosse des affaires, à savoir celle de la "mythomane du RER", que tout le monde connait mais qui, malheureusement, ne semble pas avoir de valeur exemplaire..

              L’instrumentalisation des faits divers est toujours un acte odieux. Qu’il s’agisse du lynchâge orchestré d’un homme dont il s’avéra qu’il n’était pas coupable (Bruay en Artois : même JP Sartre y participa !), ou des cas déjà cité, y participer est entrer dans l’ignoble..

              gAZi bORAt


            • Gazi BORAT 2 juillet 2008 18:18

              @ Florentin Piffard

              N’auriez-vous pas fait vos études dans un collège jésuite ?

              Le problème ne se situe pas au sein des faits divers, mais au niveau de la réaction irraisonnée qu’ils tendent à susciter chez les politiques, à leur instrumentalisation immédiate par ceux ci dans les medias, et ce, avant même de connaitre les tenants et aboutissants de ces affaires.

              gAZi bORAt



            • maggie maggie 2 juillet 2008 22:35

              Vos interventions à la longue, Piffard, sont pathétiques. Pour votre gouverne, je vous signale que la justice n’a toujours pas inculpé de suspects pour cette rixe. Les jeunes interpellés ont été relâchés. Les 5 jeunes mis en garde à vue ne seraient donc sans doute pas des participants de ces affrontements mais des témoins. Ce que vous appellez "innoçenter" moi j’appelle ça respecter la présomption d’innoçence. Si vous avez affaire à jour à la justice, vous serez bien aise que les médias ne vous présentent pas d’emblée comme un coupable. Ce qui est néanmoins rassurant dans cette affaire, ce sont que les pouvoirs judiciaires ont préféré faire sérieusement leur travail plutôt que de complaire aux instances politiques.


            • nephilim 2 juillet 2008 13:53

              Bon article necessaire afin de rappeller à certains agités, qu’avant de partir dans des analyses demonstrations toutes plus debiles les unes que les autres (adama, piffard et j’en passe) qu’il faut, avant de suivre le troupeau s’assurer qu’il va dans la bonne direction.
              Et pour le coup on a reussit a rassembler un troupeau de veaux encore que je me demande s’il ne sagissait pas d’ânes ??


              • nephilim 3 juillet 2008 09:42
                @ben je ne vois pas en quoi Florentin Piffard suit un troupeau. Il est au contraire bien seul la plupart du temps ! aussi vrai que la chaise sur laquelle je suis assis à 4 pieds.

                Faut changer de lunettes mon pauvre ! Ou enlever les mains que vous mettez devant pour arranger vos
                croyances.


                Et bien pour s’en rendre compte il suffit d’aller lire les commentaires de sieur Piffard 1er roi des commentaires raccourcis, champion de l’amalgame, et chantre de l’islamophobie sur le sujet.

                Non il n’est pas le seul d’ailleur il n’y a pas que agoravox pour constituer un troupeau, il y a des medias type tf1 m6 ...............des politiques de gauche de droite (dailleur toujours les memes idiots) ont eux aussi participé à ces reactions simpliste (et donc au troupeau).
                Piffard a suivi le troupeau made in populo et pour le coup il reflechira surement à ces prochaines interventions avant de s’engager sans informations valables dans des discours fleurant bon la vindicte populaire manipulée.


              • bernard29 candidat 007 2 juillet 2008 14:26

                Oui, article nécessaire. Trés bien.


                • Cbx Cbx 2 juillet 2008 14:29

                  Merci pour cet article qui apporte un point de vue équilibré. A mon sens l’affaire Rudy montre 2 choses :

                  * Suite à la deuxième guerre mondiale, les termes antisémite et nazi sont devenus les insultes suprêmes. Etre classé antisémite vous discrédite d’office et un quelconque soupçon d’antisémitisme dans vos propos peut faire s’éffondrer le discours le plus brillant. Par contre le racisme, notamment anti-musulman est toléré et très en vogue actuellement.

                  * Actuellement les arabes sont très mal vu en France à cause des banlieux d’où sortent des jeunes associaux et hyper violents, qui font peurs à beaucoup de gens. Quoi de plus simple pour un politique d’utiliser cette peur pour mener un politique sécuritaire ? Par contre si on veut mener une guerre contre un pays arabe il faut réussir à faire l’amalgamme entre jeunes des citées et pays arabes, et qu’est-ce qui les relie ? L’Islam ! On entend donc partout que l’Islam prone le massacre, est fondamentalement antisémite et qu’il est le mal absolu, et que si les jeunes des citées sont violents c’est qu’ils sont de bon musulmans. La réaction à ce fait divers sert juste une fois de plus à "salir" l’Islam en le taxant d’antisémitisme et permettre à Sarkozy de prendre ouvertement position pour Israel qui est la pauvre victime attaquée par une horde de barbares sanguinaires.

                  A mon humble avis les jeunes des citées sont violents parce qu’ils manquent totalement de cultures et de repaires, et n’ont aucun point commun avec les musulmans modérés que l’ont peut trouver au maghreb. Mais l’amalgamme est tellement facile et utile ! Les médias veulent nous faire imaginer les pays musulmans comme un repaire d’intégriste terroristes prêt à tout pour massacrer l’occident et imposer l’islam. Plus les gens en seront persuadés, plus ils seront faciles à manipuler !


                  • charlie 2 juillet 2008 15:37

                    cbx...ça explose carmême pas mal, la bas, non ???
                    heureusement que des pouvoirs "autoritaires" sont en place, partout...sinon...(en Turquie, c’est la justice et l’armée qui tiennent les rênes)
                    et lorsqu’ils votent ...ils votent islamistes...
                    va comprendre !
                    C’est à croire qu’ils sont manipulés dés leur naissance par une idéologie politico religieuse d’un autre âge...non ???


                    • Adama Adama 2 juillet 2008 16:05

                      Maggie allez circulez vous sentez mauvais.Beurk

                      La même racaille que Momo, bonnet, etc ce site est infesté de cancrelats antisémites.


                      • Zalka Zalka 2 juillet 2008 16:19

                        Au passage, n’était ce pas les nazis qui usaient de qualificatifs insectoïdes pour décrire ce qu’ils considéraient comme des "infestations de juifs" ?


                      • Gazi BORAT 2 juillet 2008 16:40

                        @ ZALKA

                        Effectivement...

                        Le siècle dernier a vu la généralisation du discours hygiéniste dans l’ensemble des sociétés occidentales. Il était donc logique que, dans le vocabulaire de la haine, l’Autre, le bouc émissaire, soit assimilé à des insectes, insectes, animaux nuisibles, susceptibles de nuire à la santé des sociétés saines.

                        Juste un point de détail : le docteur Louis Ferdinand Destouches, qui écrivit deux romans géniaux avant de sombrer dans l’antisémitisme pathologique, était un médecin... HYGIENISTE !

                        Aujourd’hui, le concept de "SECURITE" a remplacé "HYGIENE" comme abstraction permettant de justifier tout et n’importe quoi, et surtout le pire.. "Par mesure d’hygiène" a disparu au profit de "par mesure de sécurité".

                        Les caméras de vidéosurveillance ont remplacé, dans les guichets des administrations, les anciens hygiaphones..

                        Mais Mr Adama est un grand nostalgique, encore attaché à ces images d’un autre siècle.

                        gAZi bORAt


                      • Adama Adama 2 juillet 2008 16:44

                        La ferme gazou vous êtes pire que momo, vous, vous enrobez vos insanités sur les juifs avec du miel, bref vous êtes le type le plus détestable, antisémite et hypocrite.


                      • Gazi BORAT 2 juillet 2008 16:56

                        @ adama

                        Vous justifiez votre nationalisme par une interprétation de textes révélés et prenez la communauté juive en son ensemble en otages, la sommant de s’assimiler à votre idéologie.

                        Les Juifs ne sont pas tous sionistes.

                        De la même façon, critiquer le sionisme n’est pas s’en prendre à la culture juive.

                        Le sionisme, c’est la négation de l’oeuvre de la Haskalla.. un des mouvement intellectuel qui a le plus apporté à l’Europe au XIX° siècle et que l’on tente aujourd’hui d’occulter au profit d’une creuse mystique guerrière.

                        gAZi bORAt


                      • maggie maggie 2 juillet 2008 22:57

                        Adama, qu’est-ce qui vous permet au juste de supposer que je suis antisémite ? Cela illustre bien ce qui est évoqué dans l’article sur le "procès d’intention". Vous osez affirmer que je suis antisémite sous prétexte que je montre une certaine réserve sur les agissements des médias et des instances politiques sur le thème de l’antisémitisme. Tout enfant a appris, Andama, qu’à force de crier au loup, on ne vous croit plus lorsqu’il débarque pour vous dévorer. En traitant ainsi abusivement vos débatteurs, vous encourager le repli sur soi. A ce train-là, les juifs n’oseront plus adresser la parole aux personnes d’autres croyances, car à cause de votre type de propos, ils percevront les autres comme des individus hostiles. Mes "non-juifs" non plus n’oseront plus parler aux juifs car ils craindront que des individus comme vous les traiterons d’antisémites pour un regard ou une paroles mal interprêtés. Vous ne faites rien de plus que de favoriser l’ostracisme. I

                        l y a des petits garçons en kippa qui jouent souvent au pied de l’immeuble. Et croyez-moi, ils montrent une certaine distances par rapport à tous les autres enfants. Je trouve cela dommage que je suis certaine qu’ils seraient très bien accueilli par le groupe. Leur isolement tient sans doute plus aux malentendus entre adultes de diverses "communautés" qu’à une menance réelle. Pour ma part, j’ai mal au coeur pour ces petits enfants qui sont les otages des peurs de leurs parents et du malaise des autres adultes.


                      • Adama Adama 2 juillet 2008 16:40

                        Et bien Zalka, tu vois juifs et goyim sont semblables !!!


                        • charlie 2 juillet 2008 17:10

                          Pas d’accord GAZY...le sionisme est le prolongement concret de la Haskala ...ISRAEL n’est il pas l’autre pays des lumières ?

                          Bien sur, l’environnement depuis 60 ans fait que...mais gardons espoir...un jour peut être l’islam des
                          lumières ...


                          • Gazi BORAT 2 juillet 2008 18:12

                            @ CHARLIE

                            Pour ma part, je dirais que le sionisme est la dégénérescence de la Haskala..

                            Les Maskilim, profitant d’un climat plus serein qui baigna alors l’Europe et des possibilités d’intégration sociale qui enfin s’offraient aux citoyens européens de confession israelite formèrent un courant intellectuel dont l’une des manifestation fut une réflexion qui aboutit à une prise de distance des individus vis-à-vis du fait religieux, un questionnement sur l’identité et dont la manifestation la plus considérable fut une vague de conversion dans la religion dominante du pays de résidence ou un ralliement à l’athéisme.

                            Ce fut un bouillonnement intellectuel sans précédent. On peut même dire que la psychanalyse en fut issue.

                            Sigmund Freud, originaire de Galicie, région qui fournit de nombreux maskilim et d’une famille qui comptait des rabbins de renom, s’interrogea sur la possibilité de l’existence d’une Loi morale en l’absence de Dieu.

                            Lui qui, enfant, aurait rêvé d’être Moïse, s’interrogea sur l’homme, sur les mécanismes qui décidaient de ses actes et - même s’il s’en défendit - sur l’existence d’une norme de référence qui permette de se substituer à la Loi que Moïse rapporta autrefois du Mont Sina¨.

                            Un des dilemmne qui se posa ensuite, lorsque revinrent des persécutions à la fin du XIX° siècle fut le choix entre l’intégration au risque de perdre son identité et l’identification aux Juifs persécutés qui appelait par solidarité à un renforcement des valeurs culturelles communautaires.

                            On retrouve, sous une forme comique, ce questionnement dans un film de Woody Allen : Zelig.

                            Zelig, dans sa volonté d’intégration, pousse l’assimilation au plus haut degré, il se transforme instantanément en la personne qui se trouve en face de lui. Fac à un obèse, il grossit, face à un Noir, sa peau se pigmente.

                            On le verra, véritable "Homme Cameleon" devenir nazi, perdu dans la foule qui acclame le führer, cardinal à Rome sur le balcon de la place St Pierre à côté du Saint Pêre, etc..

                            Livré à une psychanaliste, celle-ci jette immédiatement l’éponge : elle se trouve face à un confrêre..


                            Le sionisme enferma, par le biais du nationalisme, le judaïsme dans une culture stérile qui tend à ne plus devenir que le support d’une idéologie guerrière. L’humanité y a beaucoup perdu.

                            gAZi bORAt

                          • charlie 2 juillet 2008 18:46

                            GAZY...

                            La Paix Maintenant - Le sionisme

                            Histoire du sionisme

                            ...La laïcisation d’une partie des Juifs. Les rabbins s’opposant à la création d’un nouvel État juif avant la venue du messie, l’émancipation d’une partie de la communauté de l’autorité de ses rabbins était fondamentale....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès