Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Arrêt d’Arrêt sur images

Arrêt d’Arrêt sur images

re-abo_1.jpg

Abonné trois années durant, je n'ai pas souhaité renouveler mon abonnement.

Devinez pourquoi ?

Eh bien... tout simplement parce qu'à Arrêt sur Images, il ne s'y passe plus rien (si tant est qu'il s'y soit passé un jour quelque chose) !

 ***

Qu'à cela ne tienne !

Présentation succincte mais non dénuée d'intérêt de la fine équipe de ce webzine, accompagnée de quelques commentaires d'un abonné qui ne l'est plus depuis quinze jours...

- Maja Neskovic qui a remplacé Guy Birembaum ; ce dernier a très vite jeté l'éponge pensant à juste titre qu'il y perdait son temps et le nôtre.

N'empêche, chaque semaine, Maja interroge un éditorialiste, un intellectuel sur ses sources. Lequel d'intello ou d'éditorialiste ? Et bien les mêmes que vous pouvez retrouver sur vos écrans de télé ou à la radio ; Maja allant à l'avance jusqu'à s'excuser auprès de nous, abonnés que nous sommes, avant de rencontrer Emmanuel Todd, car il se pourrait bien qu'elle ne comprenne pas tout.

Merci pour l'excellence de ce service pourtant payant.

- Judith Bernard, dirige et présente une émission littéraire, une émission une fois tous les... impossible de savoir ou de prévoir... une fois que Schneidermann a réuni des fonds pour la rémunérer ? Allez savoir !

Pas d'émission des mois durant. Et pourtant, cette Judith Bernard est sans aucun doute la seule intervenante crédible de ce site : compétence, expertise, enthousiasme, apport réel, contribution à forte valeur ajoutée.

- Un dénommé Rafik maintenant : chroniqueur cinéma dont la dernière chronique date de novembre 2011... quant à la production d'une émission de cinéma... vous pouvez toujours vous brosser ! (une émission ou deux en trois ans !)

- Didier porte... mais là, on ne fera pas de commentaire... à quoi bon être cruel !

(Dis ! Pour un petit soutien à Dieudo, c'est quand tu veux !)

- Le patron... Daniel Schneidermann : jeans, baskets, chemise qu'il oublie le plus souvent de repasser... (il ne lui manque plus qu'une casquette - un short peut-être aussi, cet été ?) ; il tente tant bien que mal de donner corps, vie, esprit, fond, forme à des débats, des tours de table, des réunions - briefing, dé-briefing ?, au format aussi usé que stérile, bien en peine qu'il est, et ses invités avec lui, de décrypter quoi que ce soit...

Emmanuel Todd en appui - invité récurrent -, comme unique espoir et horizon maintenant indépassable - hélas ! -, d'être confronté à un regard, un angle de vue, une analyse courageuse, dérangeante, et pourquoi pas... troublante. 

De ce côté là aussi : service minimum bien que payant ! 

 Et d'autres encore, intervenants ponctuels, vacataires, intérimaires précaires, ils vont, ils viennent, disparaissent... pigistes pleins de bonne volonté... très certainement, souvent appliqués mais... livrés à eux-mêmes et dont on n'osera pas consulter les feuilles de paie.

 ***

Privé de dynamique , aucune prise de risque chez Arrêt sur Images ; ce qui fait que sur les médias et ceux qui en vivent, de bien meilleures questions et réponses sont posées partout ailleurs sur le net, sans avoir à débourser quoi que ce soit.

Aucun buzz ! Aucun relais dans les médias ! Aucun article quel qu'il soit autour d'Arrêt sur Images...

Son patron, Schneidermann n'a aucune ambition, c'est flagrand : aujourd'hui, à la télé, il y aurait toute sa place sans aucune difficulté.

C'est dire... c'est tout dire !

En vérité, Arrêt sur Images ne dérange personne (et n'intéresse pas grand monde donc). Des Internautes taquins vont jusqu'à ironiser : "Arrêt sur Images cesserait d'émettre qu'il faudrait sans doute des semaines pour que l'on s'en aperçoive !"

En conclusion...

Aucune envie de continuer de soutenir ce site même à 40euros par an ; ce n'est pas tant que ce soit cher (ça ne l'est pas) mais... c'est tout simplement pas la peine car, Arrêt sur images ne nourrit pas son abonné, même s'il doit bien nourrir un homme, un seul : Daniel Schneidermann.

Du moins, c'est à espérer. Parce que... dans le cas contraire, à quoi bon.


Moyenne des avis sur cet article :  2.87/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • wesson wesson 5 juin 2012 10:57

    bonjour l’auteur, 


    éh bé, si j’avais dû écrire un article à chaque fois que je me suis désabonné d’un truc par désaccord avec le contenu ....

    Ce que je note, c’est que finalement vous n’avez pas grand chose à reprocher à arrêt sur image, mis à part de vous faire chier .... Moi c’est pareil, mais avec le canard enchaîné : les anecdotes à 3 balles je commence à en avoir fait le tour. 

    Sur les invités, du fait de sa spécificité et surtout de son audience, évidemment vous n’aurez pas des plateaux avec les stars médiatiques, mais finalement, est-ce que c’est grave ? Je ne le croit pas. En tout cas, vous pouvez compter sur les doigts d’une main les émissions qui ont réussi à inviter Frederic Lordon, et ASI en fait partie.
     
    C’est finalement ça que je trouve intéressant et qui me fait rester abonné à ASI, c’est que les plateaux sont très limités en nombre de participant qui ne sont souvent pas des habitués des télés, et que on y laisse parler les gens. 

    Vous ne trouvez plus votre compte dans ASI, c’est très bien, mais est-ce franchement la peine d’en faire part à tous les lecteurs d’Avox ??? Je n’en suis pas certain, car je ne pense pas que Avox soit le réceptacle approprié à vos états d’âmes personnels.

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 5 juin 2012 11:46

      « Vous ne trouvez plus votre compte dans ASI, c’est très bien, mais est-ce franchement la peine d’en faire part à tous les lecteurs d’Avox ??? »

      Je veux !

      Imaginez donc : des internautes pourraient être tentés de s’y abonner. Faut quand même pouvoir leur dire qu’il ne s’y passe rien.

      Quant aux sujets abordés... on l’aura compris : ils ne fâchent personne, n’indisposent personne, n’éclairent rien (qui fait quoi, à qui, comment et pour quoi) excepté les fauteuils du premier rang : normal, la lumière est trop faiblarde.


    • wesson wesson 5 juin 2012 14:12

      " Quant aux sujets abordés... on l’aura compris : ils ne fâchent personne, n’indisposent personne, n’éclairent rien [...] "


      Et bien il nous reste plus qu’à nous plonger dans vos propres articles pour y remédier : Intouchables, Guaino, le partenariat de la Fiac avec les galeries Lafayette, la coupe du monde de Rugby, Bayrou, le PS : quels sujets osés, peu consensuels et sortant des sentiers battus ... c’est passionnant !

    • Patrick Samba Patrick Samba 5 juin 2012 21:17

      Houla ! Sacrément bien visé wesson !

      Dis-donc, qu’est-ce que tu as bouffé aujourd’hui ? Je veux savoir. Ça m’a l’air redoutablement efficace, parce que sur les autres articles de tartuffes, c’est pareil. Seulement du lion ?

      Quant au Canard, pour moi c’est pareil, je me lasse. Bon il reste Pétillon, et quelques bons humoristes, et puis le trèsefficace JL Porquet.
      Mais pour en revenir à ASI, il est vrai que ça pourrait peut-être être un peu plus mordant, car dans le PAF il y a de quoi mordre, et quotidiennement. Un peu à la manière d’un Carles, dont il ne faudrait pas attendre longuement la sortie du nouveau documentaire et toujours remarquable, parce qu’il y aurait une tribune régulière.


    • Scual 5 juin 2012 12:10

      Au début je me suis dis que @si, ça pouvait être pas mal, et puis au bout de quelques mois avec seulement quelques rares émissions intéressantes, j’était déja déçu.

      La palme à la newsletter qu’ils envoient tout les jours. Un long texte sans intérêt et bien souvent orienté idéologiquement. Le pire c’est qu’ils sont sensés critiquer la télé et ses méthodes, mais franchement sans aller dans les pires excès, ils font souvent pareil.

      Bref, c’est sur que c’est pas ce qu’il y a de pire sur le web francophone, mais c’est quand même très très moyen. Au moins ils ne sont pas faussement de gauche mais de droite en réalité comme tant de sites, même s’il faut pas trop leur en demander.


      • pens4sy pensesy 5 juin 2012 12:36

        L’auteur : il vous a fallut 3 ans pour vous désabonner d’ASI et pondre un article sans substance qui révèle une sourde rancœur contre Schneidermann.

        A vouloir en dégouter ceux qui pourrait intéresser au site.

        C’est petit.


        • Serge ULESKI Serge ULESKI 5 juin 2012 12:43

          « une sourde rancœur contre Schneidermann. »

          Pourquoi rancoeur ? A quel propos.

          Simplement le libre exercice citoyen et critique d’un ancien abonné à un site payant : consommateur qui souhaite alerter le chaland.

          Que vous me reprochiez cette liberté et ce devoir citoyen en dit long sur l’état d’esprit d’Arrêt sur Images.

          Pourquoi Schneidermann ?

          Parce que c’est le patron et manifestement, c’est bien lui qui est responsable du fait qu’il ne se passe rien d’important sur ce site pourtant payant : aucune valeur ajoutée.

          15mns passées sur Agoravox vous en apprennent plus sur les médias que tout autre site, à l’exception de Acrimed.

          ***
          Merci de rester de bonne foi et honnête lorsque vous commentez mes contributions. Dans le cas contraire, je vous demanderai de bien vouloir m’oublier.




        • wesson wesson 5 juin 2012 14:02

          bonjour pensesy,


          « un article sans substance qui révèle une sourde rancœur contre Schneidermann. »

          je plusse. Si l’auteur se faisait juste chier sur ASI, il l’aurai quitté depuis un moment et sans faire tout un patacaisse. Mais il le fait en claquant la porte, en public, tout en invitant les internautes à ne pas s’y abonner. On est donc bien au delà d’une simple déception, mais dans une action carrément hostile. 


        • tf1Goupie 5 juin 2012 17:40

          Donc ici on peu critiquer les medias ... sauf quelques intouchables.

          Waoh, fucking déontologie citoyenne !!


        • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 5 juin 2012 13:44

          Pour moi, la position d’un média sur le 11/9 révèle tout de son courage, de sa valeur et de sa crédibilité. L’affaire est donc entendue. 


          • nilasse nilasse 5 juin 2012 15:06

            scheidermann n’a jamais dérangé personne,il suffit de voir le documentaire de pierre carles« enfin pris »,pour voir (quant il dit a jean marie messier en off« ne vous inquiétez pas,il n’y aura que des questions superficielles »),toute la tartuferie d’arrêt sur image.


            • alinea Alinea 5 juin 2012 16:44

              Oui, moi aussi je trouve bizarre de faire une contre pub ( sans analyse édifiante) pour un média qui nous déçoit ; mais après tout est-ce une pub déguisée, si je ne connaissais pas, j’aurais sûrement envie d’y faire un tour !
              Il oublie de dire que le ton des émission d’ASI est très calme, même si des débatteurs s’écharpent, on n’y trouve pas ce rythme et ce speed insupportables presque partout ailleurs. C’est un peu décalé, ça ne recherche pas le sensationnel, on a le temps d’y parler ; non, je trouve que c’est plutôt rassurant d’avoir un média comme ça !


              • tf1Goupie 5 juin 2012 17:37

                ça remet les choses à leur place, sachant que quand Schneidermann a créé son site, il était porté au pinnacle, comme le rebelle journalistique ultime.

                Bon , ben c’est bien de savoir que le soufflé est retombé, même si certains voudraient qu’on le passe sous silence.
                Les medias-aux-desordres sont comme les autres, peu enclins a faire le ménage.


                • Ann O’Nymous 5 juin 2012 23:33

                  ASI est loin d’être parfait, mais l’article est d’une mauvaise foi crasse et d’une superficialité affligeante.


                  • Serge ULESKI Serge ULESKI 6 juin 2012 14:20

                    « On critique tous les médias, je vois pas qu’on ne critique pas un média qui critique les médias ... »

                    En effet, c’est le propre des médias dits... alternatifs que de vous endormir.

                    Ann O’Nymous semble déjà avoir perdu tout esprit critique à l’encontre d’ASI.

                    Est-elle seulement capable d’en faire la critique ?

                    Non.


                    D’où la perversité de ce type de médias : il tue la vigilance.


                  • djea 6 juin 2012 07:52

                    Je trouve les éditos de Schneidermann excellents ! Pour le reste, je ne suis pas abonnée...


                    • Baba Yaga Baba Yaga 19 juin 2012 14:23

                      Justement je suis abonnée depuis pas longtemps et sur un article repris sur Rue 89 qui a fait jaser sur le « conspirateur René Balme et le FDG » pour la 1 ière fois un asinaute a été jeté dehors donc viré car il a dépassé les bornes de la bien pensance ou bienséance. Je ne sais pas exactement ce qu’il a dit mais tout le monde a regretté ce « geste » peu courant chez D. S. Sachant que sur Rue 89 D. S intervient aussi j’ai pensé que peut-être il n’est pas si bon que celà de creuser sur certains sujets. Je me trompes peut-être mais en tout cas en ce moment sur pas mal de journaux « il n’est pas judicieux de parler librement de certaines choses. IL y aurait de la »conspiration dans l’air« et par conséquent »de la chasse aux sorcières« . Bref un certain Rudy Reichstadt avec sa copine Ornella Guyet et d’autres personnes font le »ménage« dans la presse. Le site conspirawatch par ailleurs désinforme et censure grave. J’en ai fait l’expérience. Bref pour Arrêt-sur-Image il serait temps qu’il relève mieux le niveau car j’en avait de bonnes opinions, encore quelques articles assez bons de temps en temps. Mais la politique actuelle pèse lourdement sur les médias. La »chasse aux médias alternatifs« tous considérés »conspirationnistes« par une élite du »Cercle de l’Oratoire« et divers journalistes assez connus pèsent sur la pensée Unique et désigne les »bons « et les méchants médias à lire ou éviter. Le site prétendu anticonspirationniste lui-même »lance des complots« du genre »Chavez est antisémite" alors qu’ACRIMED démontre le contraire et si vous tentez de mettre en ligne l’adresse mail de l’article il est censuré ! Ne pensez vous pas que partout les sayanims interviennent pour vous faire taire ? En cette période troublée par des conflits a venir je le penses. 


                      • Serge ULESKI Serge ULESKI 20 juin 2012 21:29

                        Merci poiur votre commentaire.

                        Je ne saurai vous dire au sujet de cet abonné remercié... puisque je n’ai plus accès au site.

                        Cordialement

                        Serge ULESKI


                      • htintin 21 avril 2013 00:20

                        Entierement d’accord, j’étais aussi abonné à Asi mais j’ai été tout aussi déçu que vous du contenu et de la dérive molassone, et je pense qu’étant donné les liens de certains chroniqueurs (dont D.schneidermann) avec des médias alignés ils ont toujours évité de mettre les pieds dans les plats de peur de se faire griller dans la profession sans doute, (Pierre Carles nous avait déjà mis en garde) et en allant consulter leurs gros titres encore aujourd’hui je vois qu’il n’y a pas d’évolution toujours les mêmes invités ou entendre encore les mêmes personalités présentes à la téloche, très peu critique, 9 sujets sur 10 sans profondeur et sans grand interet. exemple flagrant, comme vous le soulignez bien, malgrè une légère défense de Dieudonné par DS dans libé toujours pas d’invitation. Chez asi aussi il est persona non grata. (tout comme A.Soral ou d’autres) Je suis même étonné de les voir encore « en vie » tellement leur dissidence est insipide. Ils sont devenu ce qu’ils tentaient de remettre en question.


                        • alfredo 31 octobre 2013 21:36

                          Très curieux ce billet sur ASI que je connais très bien, étant abonné de longue date . Il n’apporte rien de constructif et aucun élément positif n’y surnage. On a l’impression d’assister une entreprise de démolition systématique et gratuite. Bref, un coup de gueule sans fondements.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès