Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Arte : de possibles menaces sous la déprogrammation de La Cité du (...)

Arte : de possibles menaces sous la déprogrammation de La Cité du mâle

Mardi soir, Arte avait prévu la diffusion d’une émission de Daniel Lecomte intitulée « Femmes : pourquoi tant de haine ? » ; elle incluait la diffusion d’un documentaire sans concession sur les violences machistes dans les cités, intitulé « La cité du mâle ». L’émission a été déprogrammée, sans explications dans un premier temps, 45 minutes avait l’heure prévue pour la diffusion. Puis, Rue 89 en a appris davantage : la déprogrammation serait temporaire. Elle ferait suite à de possibles menaces sur l’équipe de tournage, menaces sur lesquelles Daniel Lecomte n’a pas voulu être affirmatif étant donné le peu de temps qu’il avait eu pour vérifier l’information, mais qui l’ont cependant conduit à jouer la prudence.

Une partie du film a été tournée à l cité Balzac, à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) où Sohane avait été brûlée vive en 2002. Peu avant minuit, après un échange avec Rue89, Arte.TV actualise la page dédiée au docu :

« Certains protagonistes du premier documentaire “La Cité du mâle” se sentant en danger, Arte a décidé d’une déprogrammation temporaire de ce film. »

 
L’affaire est assez énigmatique. Elle est suivie par Rue 89, qui, depuis deux jours, tente d’obtenir une explication sur cette déprogrammation. Elle n’obtient que des bribes, laborieusement, petit bout par petit bout. La réalisatrice refusait de répondre aux questions du journal en ligne, "par prudence". Hier, un article intitulé "Pourquoi Arte a déprogrammé le docu La Cité du mâle" a apporté quelques lueurs : 
 
La personne menacée serait le "fixeur", c’est à dire la personne qui défriche le terrain avant le tournage, en l’occurrence une femme ne travaillant pas directement pour Arte, mais pour Docs en Stocks, petite entreprise qui réalisait concrètement le tournage. Daniel Lecomte, le producteur, a pris la décision de déprogrammation la mort dans l’âme, et il la veut provisoire. Il explique :

« En milieu d’après-midi, Doc en Stock a été alerté par cette personne qui affirmait être directement menacée. Evidemment, nous avons d’abord cherché à faire le tri dans ce qu’elle nous disait, pour évaluer ce qu’il en était.

Sachant que toutes les personnes avaient formellement accepté d’apparaître dans le film et signé les autorisations nécessaires, j’avais du mal à comprendre. Fallait-il aller jusqu’au bout ?

La question se posait, difficile de trancher, d’autant que c’était au dernier moment, et que tout cela était impossible à vérifier si vite. »

La production a prévenu la police afin de faire protéger les protagonistes du film qui le désiraient..

Des extraits du film censuré peuvent être lus sur Rue 89, dans un autre article intitulé "Quand je vois une fille, je dis : elle s’appelle Truc, elle est vierge."

 

NDLR : Tous les extraits du documentaire et le débat qui l’a suivi sont sur AgoraVox TV


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (48 votes)




Réagissez à l'article

68 réactions à cet article    


  • Yohan Yohan 2 septembre 2010 11:02

    L’explication a été donnée. Une des journalistes a reçu des menaces de mort de la Cité où elle a filmé et a demandé à sa chaîne de ne pas diffuser. Arte d’est exécutée.
    Logique, les truands se sentent pousser des ailes, puisque la justice ne fait rien pour les sanctionner


    • Philou017 Philou017 2 septembre 2010 11:59

      Truands ? Il n’est pas interdit d’avoir des opinions débiles, ca fait partie de la démocratie. Quand aux menaces, ca arrive tous les jours et dans d’autres contextes.
      Et le terme menaces de mort est exagéré :
      Mise à jour (17h35). Arte tient à clarifier quelque peu et précise qu’il n’y aurait pas eu de menaces de morts directes. La chaîne aurait déprogrammé le documentaire car certains protagonistes se seraient sentis en danger.
      http://www.programme-tv.net/news/tv/10584-arte-deprogramme-docu-menaces-mort-video/

      Quand à dire que la justice ne fait rien pour sanctionner des délinquants, c’est une affabulation. Nos prisons débordent, notamment de jeunes issus des cités-chomeurs laissées à l’abandon.


    • 65beve 2 septembre 2010 15:26

      Bonjour Yohan,

      Une autre nouvelle sur FI ce matin.
      Le film sera bien diffusé mais avec les visages floutés.
      Arte a bien réagi pour des raisons de sécurité.

      Les témoins préfèrent parler à visage couvert en toute sécurité plutôt que risquer de se prendre une grosse tête en dévoilant leur identité.
      Les menaces sur les témoins ont toujours existé et c’est pas une vidéo surveillance qui changera quoique ce soit au problème.

      cdlt
      bv


    • birdy 2 septembre 2010 15:30

      « La chaîne aurait déprogrammé le documentaire car certains protagonistes se seraient sentis en danger. »


      Evidemment la source de ce danger ne sera pas précisée un peu comme le sentiment d’insécurité dont on ignore ce qui le fait naitre.

      J’imagine très bien les « certains protagonistes » qui se lèvent le matin et se disent : « nous nous sentons en danger. »

      Et qui vont tous en choeur voir la directrice de production pour lui dire qu’ils se sentent en danger, comme ça confusément sans aucun motif sérieux qui pourrait l’expliquer.

      Et bien sûr la directrice de leur répondre : Oh mes bichoux, ce n’est pas grave, on annule la programmation, rentrez chez vous et votre absence sera payée en heures sups. 

      Heureusement que Philou nous a averti qu’il passait l’information au crible de la logique, parce que sans lui on aurait pu croire qu’une chaine TV avait vraiment été menacée. smiley

    • birdy 2 septembre 2010 15:35

      Et ce Philou qui porte fort bien son pseudo, pour nous prouver l’absence de menaces de mort nous joint un lien où on lit :


      L’explication de cette décision sera donnée plus tard par Arte, sur son site officiel : « En raison de menaces de mort proférées à l’encontre de l’un des protagonistes, Arte a décidé d’une déprogrammation temporaire de ce film ». 

      Merci Philou ! Que ferions nous sans votre logique et surtout votre honnêteté intellectuelle.

    • Philou017 Philou017 2 septembre 2010 20:32

      birdy : « Merci Philou ! Que ferions nous sans votre logique et surtout votre honnêteté intellectuelle. »

      Ce que vous citez, c’est le texte initial. Ce que je cite, c’est la maj du texte suite à une mise au point d’Arte, ce qui est parfaitement logique. Je vais essayer de croire que vous ne l’avez pas vu et que ce n’est pas par malhonnêteté que vous omettez ce détail.


    • Philou017 Philou017 2 septembre 2010 20:40

      Je tiens aussi à préciser que je trouve parfaitement lamentable ces menaces.

      Mais je trouve aussi parfaitement ridicule qu’on s’en étonne. Vu la mentalité des individus concernés, et le climat dans certaines cités, il aurait été étonnant que la diffusion de ce documentaire ne donne pas lieu à ce genre de réaction.

      Que certains journalistes comme celui du JDD monte au créneau pour étaler son indignation est parfaitement hypocrite.

      Vu le contexte, je trouve que Arte n’a certainement pas pris toutes les précautions inhérentes à ce genre de situation et est aussi responsable des conséquences, et de la déprogrammation.

      Daniel Leconte découvrant une zone de non-droit , c’est assez savoureux finalement :

      Daniel Leconte, solidaire de la direction d’Arte, évoque tout de même une décision prise « la mort dans l’âme » : "On donne un signal terrifiant à ces filles qui ont accepté de se confier à nous. (…) On leur signifie qu’il y a des zones de non-droit où l’on ne peut plus informer. Que ces types peuvent gagner et faire interdire un film.
      http://www.lejdd.fr/Medias/Television/Actualite/Arte-Un-docu-choc-deprogramme-217832/

      Ouh, les méchants...
      Il est dommage que les 364 jours restants de l’année, Leconte se fiche du non-droit dans les cités....


    • JL JL 1er octobre 2010 19:10

      « Logique, les truands se sentent pousser des ailes, puisque la justice ne fait rien pour les sanctionner » (Yohan)

      Et Morice a rapporté ceci :

      "dans le budget de la défense US, le POIDS des troupes stationnées en Europe commence à se faire lourd.. or une petite phrase IMPORTANTE à été prononcée pour tenter d’expliquer leur maintien ...

      « Three of the brigades would be kept in Germany, with another in Italy. The need for combat brigades in a part of the world that hasn’t seen war in over half a century is unclear, but officials citeda changing security dynamic in Europe. »
      L’EUROPE AURAIT DES PROBLEMES DANS LE FUTUR de « SECURITE » ??
      n’a-t-on pas là un AVEU de ce qui se trame plutôt ? Laisser monter l’extrême droite, l’attiser, et après... intervenir ! c’est FLAGRANT, il me semble avec cette phrase ’ -Morice)

      Ceci expliquerait-il cela et inversement ?

    • jako jako 2 septembre 2010 11:33

      Surement bouddhiste en effet , ce soir il va falloir des hectolitres de mauresques !
      Aujourd’hui c’est la totale, la moitié des articles identitaires, qu’est devenu mon bel agora
      vivement l’air !


    • Ali 2 septembre 2010 17:44

      bien planqué en Suisse, le petit agitateur frère voiture ou à Tel Aviv ??


    • mnopwxy 2 septembre 2010 11:37

      Pays de machos, ça m’étonne pas ! je parle pas des arabes, pour répondre aux martyrs professionnels qui ont commenté par un appel à la tolérance raciale qui n’a aucun rapport ! : lol quelle honte pour eux.
      Ouais, ça m’étonne pas que des bourrins aient fait pression, pas sûr même que ça vienne d’en bas. Les mecs, trop naïfs, ils se croient dans leur télé, dans les blagues qu’ils se racontent, tous les plus laids se croient dignes des plus belles, ils n’ont que le pouvoir que leurs muscles leur ont donné du temps des cavernes, et que leur hypocrisie et la mauvaise foi qui déguise leur bêtise ont maintenu au pouvoir quand la force physique ne vallait plus rien. Mais les PxTxs : ceux qui ne pensent qu’au cul, ceux qui parlent dans le dos, c’est les mecs, c’est pas les femmes. Seulement pour eux, c’est normal !!! Ils se rendent même pas compte de leur vulgarité ! Alors arabes ou pas, les mecs sont encore ! consternation ! en 2010 des gros machos stupides et inutiles, plein de bouche et plein de « référence » bien « basse » pour leurs héros masculins (le moindre clochard qui traîne). Tout ça explique que ces types de discours soient mis au placard, et que des idiots confondent mysoginie et race : je parle pas de la dame qui a fait le reportage, mais des commentaires que j’ai lus ici. D’ailleurs, il y a une loi anti insulte raciste, alors que les grosses têtes et toutes ces merdes mysogines qui ont lieu chaque jour n’ont jamais jamais été critiqués. Mais les gens sont aveugles, c’est pas un cerveau qu’ils ont, dommage qu’ils sachent écrire (je réfère tjs aux idiots des commentaires qui font des amalgames stupides qui se prennent pour Cauet, l’affreux gros au cerveau de supporter de foot, et qui croient que la bimbo bien payée pour se faire hulmilier à côté représente leurs soeurs, et toutes les femmes). Bah, j’aurais vraiment honte d’être un mec, mais heureusement, comme eux, je n’aurais pas les outils nécessaires pour m’en rendre compte, je suivrais lâchement le mouvement, comem un mec.
      Exmeples de machisme au quotidien : Moi , je suis navrée de voir qu’après s’être bien moqué des boulots de femmes, ils leur prennent les places de caissières, maintenant qu’ils sont bien dans la crise, comme s’ils devaient supporter une famille tout seul , à l’ancienne, alors que la plupart sont seuls, et leur famille c’est leur ex-femme au RSA qui la supporte ! En plus, comme c’est pas des flêches, ils sont trop lents bien sûr. D’un autre côté, au nettoyage des rues, les « mecs » avaient l’habitude de travailler dans les bars en laissant l’eau couler dans le caniveau (ils prennent peut-être l’eau pour un être vivant, qui va aller saisir le ballet ! ah heureucx les simples d’esprits ! , ici à marseille, on en a eu marre, ils ont été remplacés par des filles, qui elles, travaillent. Quand en 2010, t’entends des mecs te dire que c’est dangereux d’aller te promener seule dans la pinède, c’est vraiment tropgrave ! On m’avait dit la même chose en Lorraine pour la promenade en campagne ! Surtout que ça reflette l’image qu’ils donnent du mec : fort, alors que c’est que de la grande bouche, un croche patte ils tombent par terre, quand ils arrivent à lever leur cul de leur chaise.
      Voilà, ça vous fait quoi, les mecs ? Imaginez ça, tout le temps, partout, vous vous sentez bien là ? Quelle honte l’humanité, quelle honte !
      On devrait obliger les gens à réfléchir par eux-mêmes, les débrancher de la télé, des médias, de temps en temps, mais non, le but est de les manipuler. Ils devraient avoir la dignité de penser librement, mais non, ils bne se respectent pas plus eux-mêmes qu’ils ne repsectent les autres. Pauvres sytèèmes patriarcaux d’arriérés, j’ai honte.


      • birdy 2 septembre 2010 11:54
        Résumé du programme TV « La cité du mâle » :

        2004, à Marseille : Ghofrane, 23 ans, est lapidée quelques jours avant son mariage par deux jeunes hommes, parce qu’elle aurait refusé les avances de l’un d’entre eux. 

        2005, à Neuilly-sur-Marne : Chahrazad Belayni, brûlée à 60 % par son ex-petit ami Mushtaq Amer Butt qui n’acceptait pas que Chahrazad ait mis fin à leur relation et refusé de l’épouser.

        2009, à Oullins, banlieue de Lyon : Fatima, 22 ans, est étranglée puis brûlée par son frère, pour un motif d’honneur...La jeune femme s’était fiancée et avait trouvé un emploi.

        Chaque jour, les services de police enregistrent plus d’une vingtaine de plaintes pour des actes de délinquance similaires...

        Au simple énoncé du résumé, on voit que même le titre « La cité du mâle » a été choisi pour éviter de stigmatiser l’origine des « mâles » en question.

        Alors comment s’étonner que ces mêmes « mâles » qui font fuir les membres de la Brigade Anti Criminalité puissent terroriser une chaine de TV ? 


        • Redj Redj 2 septembre 2010 13:31

          Et on peux rajouter Martine, tombée sous les coups de Roger, son mari, envinassé jusqu’à la moëlle, car elle n’avait pas préparer le repas assez tôt.

          Et celui d’Isabelle, qui s’est suicidée suite au harcèlement moral et sexuel qu’elle subissait dans sa société, et dont la plainte n’a jamais pu aboutir faute de preuve.

          Etc etc

          La violence subie par les femmes ne s’arrêtent pas aux porte des cités. Elle est partout et n’a pas d’origine ethnique.

          Mais on se doutait bien que Birdy rebondirait illico sur l’article pour cracher sa haine du musulman.


        • KATOUCH53 2 septembre 2010 14:17

          Pourquoi ? On a pas le droit d’avoir la haine de l’islam ?
          Il y en a bien qui ont la haine des cathos.
          Une religion n’est pas une race que je sache.

          Alors comme ça on a pas le droit de dire que l’islam est fasciste et totalitaire ?
          En revanche on le droit de dire que les curés sont tous des pédophiles et le pape un gros C...
          Bizarre.


        • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 2 septembre 2010 15:23


          c’est un petit jeu, et le but du jeu est qu’il ne se termine jamais...


        • 65beve 2 septembre 2010 15:33

          Bonjour Ktouch53,

          Vous écrivez :

          « Alors comme ça on a pas le droit de dire que l’islam est fasciste et totalitaire ? »

          Ben, si ça doit vous faire du bien au scrotum, vous pouvez le dire et le répéter.

          cdlt
          bv


        • Redj Redj 2 septembre 2010 16:07

          On a le droit de dire ce que l’on veut, mais pas d’instrumentaliser n’importe quel fait divers.

          Moi par exemple j’ai la haine des gros cons, toutes religions confondues, et je l’assume.


        • Redj Redj 2 septembre 2010 16:13

          Et puis c’est qui ça Katouch53, encore un enième pseudo d’un débarqué de fdsouche, comme on en voit fleurir à chaque narticle traitant de l’islam.

          Agoravox se discrédite de plus en plus ça craint.


        • Traroth Traroth 2 septembre 2010 16:43

          « Chaque jour, les services de police enregistrent plus d’une vingtaine de plaintes » : Donc plus de 7000 meurtres par an ? Pourquoi pas un million, pendant qu’on y est...


        • Redj Redj 2 septembre 2010 17:49

          Arf, j’étais passé à côté de celle-là aussi :

          Au simple énoncé du résumé, on voit que même le titre « La cité du mâle » a été choisi pour éviter de stigmatiser l’origine des « mâles » en question.

          Pauvre petit oiseau birdy qui n’a même pas saisi le jeu de mot contenu dans le titre. Je sais, pas facile avec la cervelle d’un petit piaf.


        • birdy 2 septembre 2010 18:03
          « Donc plus de 7000 meurtres par an »

          Si traroth avait une once de logique il conclurait « Donc plus de 7000 TENTATIVES de meurtres par an », car Chahrazad Belayni, bien que brûlée à 60% a survécu à ses blessures. 

          Mais comme Traroth est prêt au pire déni de réalité pour excuser les crimes halal, il n’a plus d’autres solutions que passer pour ce qu’il est : un manipulateur.

        • Philou017 Philou017 2 septembre 2010 12:03

          La violence et la bêtise qu’on peut observer dans certaines cités est logique, vu que ce sont devenus des lieux de marginalisation et de précarité.

          Je pense que ces jeunes sont en recherche de reconnaissance et d’identité. Marginalisés par la société qui ne leur offre rien sur ce plan, ils se replient sur la famille et une exacerbation de la fierté à la mode arabe. Il faut que les filles soient surveillées et contrôlées pour garder l’image d’une famille respectable.
           
          Rien d’étonnant que dans certaines cités repliées sur elles-même, le réflexe identitaire soit le refuge pour certains. Ca rappelle certaines régions de pays Islamistes où une femme peut être reniée par sa famille, si elle est simplement soupçonnée d’adultère. Il parait que c’est la honte ultime pour cette famille.
           
          Cette attitude n’est pas propre aux pays musulmans. Il y a des endroits et des familles en France où le quand-dira-t-on sert de repère quasi absolu. Ca prend d’autres formes et d’autres valeurs, mais c’est le même réflexe, sur le fond.
           
          On peut faire confiance à nos journalistes en mal de scoop pour faire ce genre de reportage facile sur ces dérives dans les cités. On peut toujours attendre pour des enquêtes plus délicates, sur des affaires de corruption mêlant des politiques et des affairistes, par exemple.


          • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 2 septembre 2010 15:26

            ça commence par le sujet de l’article, ça dévie sur les « autres familles en france » et ça se termine par les affaires de corruption !

            Belle démonstration de zigzag en forêt...


          • Yohan Yohan 2 septembre 2010 19:16

            Personne ne les marginalisent, trop facile de rejeter la faute sur la société.
            La plupart de ces jeunes ont été suivis par les éducateurs, les services sociaux. Certains ont eu droit à des camps de vacances payés par la collectivité, des offres de formation de leur mission locale, des mains tendues plus souvent que vous ne croyez. Certains font l’effort de s’en sortir, d’autres non. Se reveiller à l’heure, se prendre en main, travailler, que dalle pour certain...C’est tellement facile d’en faire des victimes du système. Ce faisant, vous faites injure à ceux des Cités qui réussissent et qui en ont marre d’être mis dans le même sac que les connards incultes plus attirés par l’argent facile que par le travail.


          • Philou017 Philou017 2 septembre 2010 20:51

            Ce faisant, vous faites injure à ceux des Cités qui réussissent et qui en ont marre d’être mis dans le même sac que les connards incultes plus attirés par l’argent facile que par le travail.

            Dans toutes les sociétés il ya des delinquants et des profiteurs. Il y en a des incurables et d’autres potentiels.
            Dans certaines cités se trouvent les populations les plus marginalisées, celles ayant le moins de moyens d’assurer l’éducation et la réussite de leurs enfants, l’environnement le moins favorable, etc....Dans ce cadre, ces cités sont des foyers de délinquance évidents, et beaucoup de jeunes qui y tombent l’éviteraient s’ils avaient les mêmes chances de réussite et de trouver un travail que d’autres.

            C’est pourquoi je trouve particulièrement hypocrite de s’indigner de la situation dans ces cités, alors que le vrai scandale est que notre société n’est pas capable d’offrir une place à tout le monde.
            Quand à ceux qui réussissent malgré tout, ils ont d’autant plus de mérite.

            Mon intervention n’a certainement pas pour but de noyer le poisson, mais de re-situer les choses. Et ça, c’est pas les journalistes qui vont le faire,.....


          • Philou017 Philou017 2 septembre 2010 22:06

            Je reproduis le commentaire d’un intervenant sous l’article de rue89, qui illustre bien mon propos :

            «  »Moi j’ai grandi dans un quartier tel que celui-ci dans le 93. La critique des quartiers est facile mais je pense qu’il faut y vivre pour comprendre ce qu’il est est. Actuellement, je vis dans un pavillon, en banlieue certes, mais dans un quartier tranquille, dans une ville sans problème, et je me rends compte que la perception que les gens peuvent avoir de ces quartiers est fausse.

            Les habitants de ces quartiers sont laissés à l’abandon, pas de service public, ou le rare existant (Poste, Police, ANPE) est fermé. Les habitats sont pourris. L’insécurité est grande, les trafic en tous genre pullulent (j’ai vécu dans un immeuble ou on vendait du shit dans les caves.) Mais je veut dire que ce n’est pas le plus grave. Le plus grave, c’est la destruction de l’école républicaine dans ces quartiers. Même quand les gens réussissent dans les études, c’est très compliqué de s’en sortir, on nous ferme les portes une à une. J’ai du trimé 3 ou 4 fois plus qu’un bon français dans une belle ville pour avoir la place que j’ai eu aujourd’hui. Et ça, sa décourage une bonne partie de la population de ces quartiers qui se replient sur eux-même en constatant que la France ne veut pas d’eux. Résultat on retrouve les comportements décrit dans cet article.

            Je pense que cela a très bien été expliqué dans de nombreux ouvrages, les classes supérieurs et moyennes font tous pour éloigner les classes populaires des revenus et de l’emplois. Mon petit frère, n’a rien trouvé cet été comme travaille. Casier judiciaire vierge, parcours remarquable, quelqu’un de très gentil. Mais rien, les gens qui embauchent laissent les emplois pour leur fils ou les fils de leurs amis ou un neveu ... Rien aussi parce qu’il a un nom et un prénom d’arabe, qu’il vit dans une sale ville, et dans un sale quartier.«  »

            http://www.rue89.com/2010/08/31/je-vois-une-fille-je-dis-elle-sappelle-truc-elle-est-vierge-164613


          • oncle archibald 3 septembre 2010 10:05

            Vecu par un expert, pas un journaliste, amené à visiter un immeuble menaçant ruine dans une petite ville de province sans problèmes particuliers .. 

            Je sonne, un gamin de 9-10 ans vient m’ouvrir ... Je lui explique ce que je viens faire, relever des fissures et mesurer des pentes, des faux aplombs etc .. nécessitant la visite complete de son logement ... Il me laisse sur la porte et va en référer à la maman, quelque part au fond du logement .. Il revient, c’est d’accord .. C’est lui qui me fait visiter, la maman est assise sur un canapé dans le séjour et me sourie .. semble me dire avec les yeux, laissez faire, il n’est pas méchant, il est dans son role .. Je visite, je mets mon niveau en batterie, je mesure, je note, la maman reste immobile et silencieuse, c’est lui qui pilote .. nous arivons à la porte d’une chambre, c’est celle de ses deux soeurs. Il me prie d’attendre et il entre. On les entend parler tous les trois à travers la porte .. puis il m’ouvre et je visite .. les soeurs sont ou ?? sous le lit ? dans un placard ?? Bref .. je fais ce que j’ai à faire et termine ma visite sans avoir vu les soeurs ni entendu un mot de la maman, qui continue à me sourire quand je m’en vais .. .. C’est-y pas de la bonne graine de petit macho ça ?? 

          • manusan 2 septembre 2010 12:47

            On est en train de construire une société où les citoyens se guettoïsent tous seuls comme des grands. Même la liberté d’expression n’a pas le droit (moral) d’y rentrer c’est dire. Au final on mettra des murs autour, des barbellés, des vidéos de surveillance et on oubliera ce qui s’y passe.


            • Ronald Thatcher vraimentrienafoutiste 2 septembre 2010 14:28


              dans certaines sociétés primitives, l’individu malade ou différents (albinos ou présentant des difformités,...etc) s’exclus lui-même du clan ou de la communauté, naturellement.


            • Traroth Traroth 2 septembre 2010 16:48

              C’est ça, vous avez tout compris : les jeunes des cités grandissent là par choix. Ils aiment cet environnement pourri, dénué de tout équipement, où la dernière fois qu’un pinceau a touché un mur, Pompidou était président.

              D’ailleurs, on leur proposerait de grandir plutôt à Neuilly, je suis sûr qu’ils refuseraient !


            • Traroth Traroth 3 septembre 2010 14:04

              @Pasou : Exactement. Les mêmes cités, une génération plus tôt. Elles n’ont même pas été repeintes entre temps...


            • oncle archibald 3 septembre 2010 18:15

              traroth a écrit pour ironiser : « Ils aiment cet environnement pourri, dénué de tout équipement, où la dernière fois qu’un pinceau a touché un mur, Pompidou était président. » et il a tout faux ...

              Je suis architecte j’ai travaillé pour les Sociétés de HLM .. Lorsqu’on rénove de vieux ensembles le problème qui se pose est de fixer la date de réception des travaux pour que ce ne soit pas déjà pourri par les occupants .. !! Idem pour les équipements publics « sociaux culturels » d’accompagnement que l’on crée dans ces cités .. Les très bons objectifs fixés par la loi SRU ne sont jamais comblés, et ils ne le seront pas tant que les gens qui habitent là continueront à vivre dans leur merdouille familière qu’ils ont réussi à recréer ici ... Bien sur ils ne sont pas tous « comme ça » mais ceux qui ne le sont pas n’ont qu’une envie, fuir les cités .... Les « beurs » évolués qui ont envie de s’en sortir veulent « décohabiter » d’avec leurs parents et viennent réclamer un petit logement pour eux dans les bureaux des HLM en précisant bien : « surtout ne nous mettez pas avec des arabes » .. Les autres restent sur place et continuent leur « vie parallele » ..

            • ffi ffi 2 septembre 2010 13:10

              Vu la qualité des différentes prestations du néoconservateur D Leconte, ça ne fera pas une grosse perte.


              • La sentinelle La sentinelle 2 septembre 2010 13:18

                Bonjour

                Eh oui, n’est pas journaliste de terrain qui veut.

                Quand on pense aux anciens journalistes côtes à côtes avec les soldats lors de batailles.Que certains vrais journalistes encore sont emprisonnés.....

                Le journalisme d’investigation d’aujourd’hui tire ses faits d’armes du scoop d’interview de « people » insipides :

                 
                « T’as vu, Jean luc a une interview exclusive de Lady Gaga !! »

                 « Non, la vraie Lady Gaga ? »

                « Oui , oui , un truc de ouf.... 12 secondes à la sortie de l’ascenseur de son hôtel »

                « NAN !!! La vache, ça c’est un vrai pro, notre maîte à tous, une icône, quoi »

                « Attends, il a failli se faire mordre par son Yorkshire, heureusement, il ne l’a pas touché, tu crois qu’il va avoir une médaille ? »

                « Une médaille, je sais pas, mais le poste de directeur de l’information, surement »

                « Tu te rends compte, un yorkshire, quand même »

                « M’en parle pas, j’en ai les genoux qui tremblent, quel beau métier ont fait,quand même »

                « Ouais, ce qu’on risque pour informer les gens, et sans qu’ils le sache en plus ,c’est un peu grâce à nous quand même, la démocratie, toussa, non ? »

                « Je veux, oui.........tiens il y a un reportage à faire sur une banlieue, t’y va  ? »

                « Ah, non, j’peux pas, j’enquête sur la liste des invités du prochain Drucker, un truc de malade quoi »

                « Tu m’étonnes, ça peut aller vachement loin , moi aussi, je suis pris sur un truc de dingue, il parait qu’une Miss France a pissé dans le chapeau de madame de Fontenay »

                « Si on fait pas le plein d’audimat avec ça, bon, on fait quoi pour la banlieue, on envoie des stagiaires  ? »

                « Bin, ouais, si veulent être un jour de vrais journalistes comme nous... »

                Évidemment personne ne souhaite que l’on touche à l’intégrité physique des journalistes, mais il serait peut être temps pour certains de se reconvertir. A la météo ou à l’horoscope, c’est bien ça l’horoscope.

                A+


                • CATP 2 septembre 2010 13:41

                  ce qui est marrant c’est que dans le débat de l’émission ils n’arrêtent pas de dire qu’il faut faire front, ne pas être lâche, ne pas avoir peur...


                  • Serpico Serpico 2 septembre 2010 13:42

                    Segurane, le tisonnier.

                    Hou ! fais-moi peur...


                    • J. SCIPILLITI 2 septembre 2010 14:22

                      Rien de neuf sous le soleil. Il est impossible de dire, d’écrire, de chanter, de filmer quoi que ce soit de critique, voire simplement de réservé, sur l’immigration et/ou l’islam, sans être au mieux insulté et traîné dans la boue (cf sur ce site entre autres), au pire menacé et parfois assassiné (cf en Hollande). En France nous avons eu Véronique Sanson qui a dû annuler un concert il y a une dizaine d’années parce qu’une de ses chansons évoquait Allah, et des menaces avaient été proférées contre le public qui s’y rendrait. Puis une pièce de Voltaire qui devait se jouer dans la ville de Ferney-Voltaire, où il était question de l’islam : déprogrammée, pour menaces. Et Redecker, prof de philo qui se terre depuis des années parce qu’il a osé écrire dans le Figaro un article critique sur l’islam. Et tant d’autres qui préfèrent ne pas se faire connaître. La terreur verte s’insinue petit à petit dans notre quotidien. Même dans les pays musulmans, les plus fanatiques sévissent : il y a actuellement une campagne en vue de faire interdire « Le Conte des Mille et Une Nuits » joyau de la littérature orientale qui appartient au patrimoine de l’humanité. Motif : hérétique. 

                       Le clivage de l’avenir sera entre ceux qui acceptent cette terreur et ceux qui la refusent, au delà des clivages partisans.


                      • Philou017 Philou017 2 septembre 2010 14:49

                        « La terreur verte s’insinue petit à petit dans notre quotidien. »

                        Vous avez peur du bio ?

                        Serieusement, si on peut considerer qu’il y a une susceptibilité mal placée de certains milieux musulmans , parler de terreur verte me parit uniquement fantasmatique pour le moins.

                        Quand à la censure, l’eglise catholique y a joyeusement participé pendant des siecles. Ils ont même brulé des hérétiques et excommunié à tour de bras.
                        N’ayons pas la mémoire courte.


                      • UltraLord 2 septembre 2010 15:23

                        Donc si je comprends bien Philou017, dans la mesure ou l’église catholique a fortement censuré, il est normal que l’islam lui aussi censure ... Quand à la guerre sainte ... après 600 ans d’inquisition, quel est notre droit de la condamner ?

                        Grosso modo, si mon voisin est un gros con, si je lui tape sur la tronche, c’est normal ... Mouais, pas sur qu’on avance dans le bon sens ... mais c’est une philosophie qui se défend.

                        « N’ayons pas la mémoire courte. »

                        Justement, il serait peut être bon de commencer à apprendre du passé. Je veux bien vous concéder qu’il faudrait arrêter de se la jouer : « l’occident est le modèle ultime et universel du bien sur terre ». Mais il ne faudrait pas permettre n’importe quoi sous prétexte que nos ancêtres ayant fait des conneries, c’est au tour des autres.


                      • Philou017 Philou017 2 septembre 2010 15:35

                        Donc si je comprends bien Philou017, dans la mesure ou l’église catholique a fortement censuré, il est normal que l’islam lui aussi censure ... Quand à la guerre sainte ... après 600 ans d’inquisition, quel est notre droit de la condamner ?

                        Je ne dis pas que c’est normal, je dis qu’il y a eu aussi des derives de ce type en France. Et que les donneurs de leçons devraient s’en souvenir. Pourquoi présenter l’Islam comme le mal absolu, alors qu’on sait que bien d’autres religions ont dérivé, y compris en France ?

                        Mais il ne faudrait pas permettre n’importe quoi sous prétexte que nos ancêtres ayant fait des conneries, c’est au tour des autres.

                        D’accord. Mais ce n’est pas des évolutions qui se font en cinq minutes. Je dis que passer son temps à diaboliser l’Islam et les musulmans n’est pas la meilleure façon de les aider à évoluer. Et je dis qu’il y a beaucoup d’hypocrisie dans ces attaques constantes.

                        D’autre part, je pense que les espèces de croisade anti-Islam qu’on voit se développer sont sous-tendues par des visées politiques bien plus que par une véritable préoccupation humaniste.

                        Qui se préoccupe du sort des femmes en Algérie ou en Arabie Saoudite ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès