Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Arte existe, mais pour qui ? Est-il possible de revenir à une télévision (...)

Arte existe, mais pour qui ? Est-il possible de revenir à une télévision culturelle et populaire ?

Est-il possible de changer la télévision ? De créer des programmes qui intéressent les citoyens ? D’accepter les débats de société sans parti pris ? D’informer avec objectivité ? De divertir sans humilier ?

Oui, c’est tout à fait possible à mon sens. Encore faut-il ne pas partir sur le modèle d’Arte, chaîne dite culturelle mais qui ne s’adresse qu’à des élites, et notamment aux nostalgiques de la Seconde Guerre mondiale ou à ses victimes. Je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui regardait Arte avec enthousiasme, que ce soit en France ou en Allemagne. Et comble du cynisme, le directeur de la chaîne lui-même revendiquait récemment cet élitisme lors d’une interview sur Europe 1. Il est satisfait de ne s’adresser qu’à 2 ou 3% de téléspectateurs (et encore en France, car en Allemagne la chaîne atteint péniblement 1% ! Et il n’est pas garanti que ce ne soient pas des expatriés français !). Ce directeur est coopté par le pouvoir en place, le peuple ne le choisit pas.

S’il s’agissait d’une chaîne privée à péage, peu importe, mais ce qui est aggravant ici, c’est qu’il s’agit de l’argent de nos impôts ! Or la culture populaire existe ! C’est même le peuple qui est la raison d’être de la culture, il ne faut pas l’oublier ! En considérant par exemple le théâtre comme la préhistoire de la télévision, des auteurs comme Shakespeare ou Molière ont joué certes devant les cours royales, mais aussi pour le peuple. Et celui-ci comprenait parfaitement le sens des pièces de théâtre qui étaient truffées d’ironie. Ainsi les scènes comiques ou tragiques n’oubliaient aucune catégorie sociale.

On objectera que le peuple demande à entendre des injures et à voir du sang et du sexe. Mais y a-t-il une scène obscène ou violente dans les pièces de Molière ou de Shakespeare ? Aucune, bien sûr. Les crimes sont suggérés, les amours poétisées. Et tout ceci dans un langage simple et accessible, sans grossièreté. Non, ce n’est pas en rajoutant des injures à tour de bras dans les scripts, ou des actrices aux seins nus, que l’on rend un film "populaire". Agir ainsi, c’est insulter le peuple, le rabaisser plus bas que terre.

Il est possible de créer des programmes qui intéressent les citoyens, mais pour cela il faut accepter les débats de sociétés sans parti pris, informer avec objectivité et divertir sans humilier. Donc, oui à une télévision culturelle et populaire, faite par des gens issus du peuple et jugés par lui.


Moyenne des avis sur cet article :  2.01/5   (71 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • (---.---.126.6) 3 avril 2006 11:48

    Heureusement qu’elle existe. Parce que les autres, pour s’abêtir, ....

    Jean


    • Marcel (---.---.168.133) 3 avril 2006 11:49

      Je regarde Arte avec plaisir, vous parlez d’une vision de l’histoire qui est effectvement pesante mais hormis le mercredi il reste beaucoup de chose à voir....


      • nobru (---.---.144.212) 3 avril 2006 12:18

        je vous conseille de regarder l’intervieuw confèrence qu’à fait bourdieu sur la télévision (ou si vous en avez le courage de lire ce qu’il a fait sur la télé) il y a un début de réponse ... boonne lecture ou bonne vision !!


        • Méric de Saint-Cyr Méric de Saint-Cyr 3 avril 2006 12:29

          Votre article est ambigu.

          Je suis évidemment comme vous agacé par la piètre qualité des programmes télévisés, pour l’ensemble des chaînes « gratuites »**.

          **Les chaînes payantes offrent en revanche des émissions de qualité, comme Histoire, Encyclopédia et Animaux, mais évidemement, il faut payer...

          Mais je ne peux pas vous suivre quand vous critiquez Arte ! Qu’il y ait un public pour Arte devrait au contraire vous rassurer : cele prouve qu’il n’y a pas que des « beauf’ » aimant se gaver se foot, de vidéo-gag et de télé-réalité.

          Je ne comprends pas non-plus l’emploi que vous faites du verbe « revenir ». Je crois que c’est toujours une vieille utopie que de se dire « c’était mieux avant », « de mon temps », etc. « revenir » n’a aucune signification, ce serait plutôt de la régression !

          La télé de Mireille, de Jean Nohain, de Michel Droit ou de Pierre Lazareff, voire même de Pierre Tchernia n’était pas du tout la télé que vous semblez « idéaliser » ! Elle était populaire, exactement comme l’est la télé d’aujourd’hui (que 3 personnes sur 4 regardent), et elle n’était absolumentt pas culturelle, exactement comme l’est la télé d’aujourd’hui !!! (si on fait, comme vous le suggérez, abstraction de Arte). Certes, la télé d’aujourd’hui est plus populiste que populaire. Mais la télé populaire d’il y a 40 ans n’était pas libre, elle était franchement de droite, la droite profonde, xénophobe, gaulliste (une seule chaîne d’état, en noir et blanc qui s’appellait RTF). C’était une télé au service de la pensée dominante. Divertissement offert par l’Etat pour amuser le « bon peuple ».

          Bien sûr la télé d’aujourd’hui, complètement bouffée par la publicité est sans doute insupportable pour beaucoup, elle l’est en tout cas pour moi, sans doute aussi pour vous, mais pourquoi ne pas retourner la question et plus simplement se demander si les citoyens ont vraiment besoin de la télé ?

          Aujourd’hui Agoravox a publié mon article qui aborde cette question dont voici le lien. Plutôt que de chercher la chaîne de télé idéale, pourquoi ne pas tout simplement éteindre la télé ?


          • fanpat (---.---.74.195) 6 avril 2006 10:13

            j’ai été aussi surprise que vous en lisant cet article il n’y a pas plus « gore » que le theatre de shakespeare et c’est justement parcequ’il traite de la violence du malheur de la soif de pouvoir, bref de tous ces comportements universels et intemporels qu’on l’apprecie toujours autant car son exploration de la face sombre est talentueuse


          • folamour (---.---.179.33) 3 avril 2006 12:49

            Encore des paroles inutiles. Bien sûr qu’Arte est regardée avec plaisir, et parfois même c’est la seule chaîne supportée, par certains éléments (subversifs, probablement) du peuple qui surveillent leurs fréquentations mentales et ne se contentent pas de propagande pour toute information.

            S’il y a beaucoup de références aux guerres mondiales, c’est probablement que d’une part c’est de l’Histoire pour laquelle nous avons des images, et aussi parce qu’il semblerait que les Allemands n’en aient pas tant entendu parler que nous (pas de la guerre, de l’Histoire de la guerre), à chacun ses tabous, nous c’était l’Algérie.

            Merci à Arte d’exister, qui « accepte les débats de société sans parti pris, informe avec objectivité et divertit sans humilier. ». Évidemment, pour le savoir, il faut la regarder...


            • Henry Moreigne Henry Moreigne 3 avril 2006 13:43

              A contre-courant complet des propos de l’auteur je suis de ceux qui pensent qu’arte est tout au contraire en train de gagner le pari du savoir populaire. Tous ceux qui regardent régulièrement arte savent que cette chaîne offre une réelle diversité tant dans la thématique que dans l’information. Le savoir, c’est le pouvoir. En développant la curiosité citoyenne Arte concourt à l’exercice démocratique.


              • shawford (---.---.17.96) 3 avril 2006 14:50

                Qui a dit que la culture est ce qu’il restait quand on ne savait plus rien ? (ma citation est elle exacte ?)

                Et bien dans ce cas là, il me semble difficile de mettre ARTE sur un quelconque piédestal.

                Quand on voit la bouillie infâme relevée par de nombreux commentateurs ici même, et concernant la descente en flèche des thèories de thierry MEYSSAN en 2004, et ce lors de la soirée THEMA consacrée aux thèses remettant en cause la thèse officielle sur le 11/9/2001, on se doit de se méfier de la ligne éditoriale de cette chaîne.

                Elle fait que je sache partie du conglomérat médiatique au même titre que ses consoeurs.

                Et avant de glorifier son exception culturelle il est indispensable de se poser la question de savoir si on ne joue pas ainsi soi même en faveur d’un certain élitisme

                Lequel se compare assez mal avec l’émancipation citoyenne que peuvent nous offrir les médias dit « pronétaires » (ce terme étant lui meme sujet à débat, mais c’est une référence simplifiée)


                • Aldoo (---.---.43.144) 3 avril 2006 15:45

                  J’ai personnellement une très bonne image de la chaîne Arte. Mais je me garderais bien de la défendre, et pour cause : je ne regarde pas la télévision.

                  De là à penser qu’Arte est une chaîne adaptée à un public qui a la particularité gênante de ne pas regarder la télévision...


                  • Ludovic Charpentier (---.---.68.72) 3 avril 2006 15:59

                    Heureusement qu’Arte est là pour proposer des films en VO, alors que nos compatriotes sont les plus mauvais élèves en langues étrangères derrière les Britanniques...

                    Je ne suis pas un spectateur fidèle d’Arte, mais je fais partie des spectateurs occasionnels comptant de voir de temps une VO ou un documentaire intéressant... Et oui, un spectateur de temps en temps, ça peut faire 2 à 3% de part de marché. Ca ne veut pas dire que 97% des détenteurs de la télévision ne regarde jamais Arte, un sondage montre même que paradoxalement, Arte est la chaîne la plus satisfaisante pour nombre de Français...

                    D’ailleurs votre raisonnement est absurde : je ne prend jamais le train entre Lyon et Saint-Etienne, faut-il couper toutes les lignes ferroviaires entre Lyon et Saint-Etienne ? Le nombre d’usagers de cette ligne est cependant inférieur à 2 à 3% des usagers du train en Rhône-Alpes...


                    • Sylvio (---.---.237.234) 3 avril 2006 18:30

                      J’ai 26 ans, je suis loin d’être une élite et pourtant j’adore cette chaîne.

                      L’émission de musique Trax est-elle pour une élite ? pourtant elle fait la part belle au hip-hop, au rock style marylin manson, à la tekno underground, au dub et j’en passe...

                      Les Thema sont superbes, des documentaires qui vont au fond des choses avec un réflexion très poussé, alors c’est sûre il ne faut pas 2 de Q.I. mais pour ça y’a TF1... Même « envoyé spécial » n’arrive pas à la cheville de Thema.

                      Arte Info est simple et efficace et m’a l’air beaucoup moins influencé par les gouvernements que les JT de TF1 et F2.

                      Bref et j’en passe : les courts-métrage, les films en VO, etc.


                      • Scipion (---.---.37.146) 3 avril 2006 18:44

                        « ...il n’y a pas que des »beauf’« aimant se gaver se foot, de vidéo-gag et de télé-réalité. »

                        Effectivement, il y a aussi des snobinards « progressistes » et des Marie-Chantal, qui se tripotent en s’immergeant dans l’abstrus, l’abscons, le surréaliste et le vaseusement didactique.

                        Moi, à la différence des intellos d’ici et d’ailleurs, j’aime bien la télé, mais pas celle-là non plus. C’est même ma principale distraction , si je fais abstraction de la lecture, que je ne considère pas comme une distraction mais comme un exercice permanent d’hygième mentale.

                        Il ne se passe pratiquement pas un jour sans que je ne regarde un ou deux épisodes de séries policières, souvent trois le samedi et le dimanche et, câblé, j’ai un faible tout particulier pour les séries britanniques de TMC : Frost, Morse ; trois grands classiques que leurs interprètes renouvellent avec un brio particulier : Poirot (David Suchet), Miss Marple (Joan Hickson), Holmes (Jeremy Brett).

                        J’aime bien aussi Arabesque (Murder, she wrote), Nestor Burma, avec Guy Marchand, et les séries policières allemandes - à l’exception, notable, de Derrick et du Renard, dans les « saisons » Rolf Schimpf -, ce qui fait que j’ai tous les jours de quoi me changer les idées, au moment de mon choix, puisque, recevant environ quatre-vingts chaînes, j’ai un magnétoscope, bon marché mais extrêmement facile à programmer.

                        Je viens de découvrir que France 2 diffusera Brigade du crime (dans la série Soko), une série policière allemande, nouvellement doublée. Voilà qui va me remplir quelques parties de soirées, avec des épisodes inédits... Cela démontre qu’il n’existe pas une seule télévision, mais des dizaines et qu’il est très facile d’avoir celle de son choix.

                        Et j’adresse bien des choses à tous ceux qui trouvent cela débile smiley)


                        • Plus Robert que Redford (---.---.137.141) 3 avril 2006 20:04

                          J’ai oublié son nom, mais un des pères fondateurs de l’ORTF déclarait jadis que les trois missions de la télévision étaient :

                          Informer Eduquer Distraire

                          Pour le second terme, à part certaines chaines cablées, je ne vois q’Arte disposée à prendre en charge la tâche.

                          En outre, où a-t-on encore des chances de voir jouer Molière ou Shakespeare à la télé ?

                          Je me souviens d’une soirée merveilleuse il y a 5 (ou 10) ans peut être.

                          C’était sur Arte, on y donnait « l’Impressario de Smyrne » de Goldoni.

                          Quant à « Distraire », on peut aussi y parvenir sur Arte sans pour autant rendre son cerveau disponible... Pour Pepsi ?


                          • Marc P (---.---.248.195) 3 avril 2006 22:24

                            Je ne défendrai pas le style du journaliste d’Arte Info Hirigoyen hésitant maladroitement entre le ton de la désinvolture et celui de l’ironie (peu adapté à la pluspart des sujets de l’info....)

                            Sans doute une chaîne plus accessible bien que de bonne qualité culturelle reste t elle à inventer... Faut il lorgner vers quelquechose comme Channel 4 (R.U.)juste pour avoir des idées... ???

                            Oui Arte est trop élitiste mais pas toujours...

                            Pourquoi ne pas envisager par exemple une émission jeu style « Le juste Prix » où il faudrait approcher le prix d’un abri-bus, d’un boeing 747, d’un km de voie ferré, d’un collège, d’une journée en service de chirurgie, de 15 secondes de publicité.. etc etc... édifiant et distrayant...

                            La VO n’est pas un luxe, on en redemande...

                            Molière et Shakespeare certainement, mais nous serons ou vous serez peu de spectateurs... Qui sont les Shakespeare du 21eme siecle... Restent ils également à découvrir ?

                            Enfin je ne suis pas certain que les contemporains anglais « moyens » de Shakespeare ait pû regardé et comprendre ses pièces...

                            Cordialement

                            Marc P


                            • JanOks (---.---.254.173) 4 avril 2006 01:58

                              Moi j’ai arrêté la télé quand j’ai arrêté de regarder Arte, il y avait 3 émissions que je ne voulais manquer à aucun prétexte 1 Mégamix 2 Archimède 3 Snark. Toutes trois défuntes. Je n’ai plus de télé depuis ce temps là

                              Ceci dit maintenant je consulte sur le web les programmes que Arte vend en ligne. Faudrait pas que ça s’arrête.


                              • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 4 avril 2006 11:14

                                Vous fondez votre argumentation anti-ARTE sur des comparaisons d’audience qui sont absurdes ; ARTE est la chaîne la plus copiée dans toutes les écoles, collèges et lycées de France et d’Allemagne. Et les émissions ainsi enregistrées sont rediffusées dans les cours. De plus en Allemagne la chaîne n’est accessible que sur le satellite ASTRA.

                                ARTE n’est ni une chaîne commerciale dont le but est essentiellement d’accroître le part de cerveau des téléspectateurs disponible à la publicité (dixit Le Lay), ni une chaîne dont l’ambition ne serait que de divertir sans effort. Elle se donne pour mission d’informer et de permettre à chacun de se former à la réflexion et à une esthétique plus ouverte à la création. Ce qui exige un effort intellectuel et sensible et le goût de cet effort.

                                Si celui-ci vous manque et si vous n’aimez pas cette chaîne de ce fait -ce qui est votre droit- il est de votre devoir de ne pas dégoûter ceux qui aiment réfléchir et s’améliorer grâce une chaîne dont le but et l’usage n’est pas celui des autres ; il est aussi du devoir de la puissance publique de financer une ambition culturelle qui s’adresse à tous ; ainsi que pour les musées et les écoles etc..

                                Le rasoir philosophique


                                • Marc P (---.---.94.116) 4 avril 2006 12:13

                                  Vous êtes un peu sévère M Reboul,

                                  Je vous assure qu’après une journée de travail peu intellectuel, peu stimulant, peu gratifiant, désocialisant, bref épuisant, il faut souvent être un peu félé et inconditionnel comme votre serviteur pour suivre des émissions d’Arte... d’ailleurs mon choix est souvent Arte sinon rien...

                                  En sommes et je suis sur que vous le déplorez comme moi, les chaînes pour les humbles sont payantes ou/et achetées et donc aliénées par la pub, les chaînes pour les moins défavorisées sont gratuites, subventionnées et donc relativement libres ou indépendantes... cherchez l’erreur...

                                  Mais je suis d’accord que cette châine est nécessaire et de qualité même si on l’espère elle se cherche encore un peu...

                                  Cordialement

                                  Marc P


                                • Loïc (---.---.215.15) 4 avril 2006 16:05

                                  Pas de scènes violentes dans Shakespeare !? Relisez le Roi Lear (entre autre) : meurtres, empoisonnement, et même énucléation sur scène... (Oui, je sais, ce genre de commentaire ne fait pas avancer le débat, mais voir Shakespeare émasculé je pouvais pas).


                                  • Le Veilleur (---.---.249.6) 8 avril 2006 20:58

                                    Globalement je suis assez décu par les commentaires recus que je trouve plutot péremptoires voire méchants, et de plus dans la plupart des cas hors sujet. A la relecture, je concède que le ton que j’avais employé n’était pas spécialement tendre, mais je réagissais « à chaud » par rapport aux propos du président d’Arte qui se fichait pas mal de connaitre le nombre de téléspectateurs de sa chaine. Pour une télévision financée à hauteur de 200 millions d’euros par nos impots, je trouve ca pour le moins cynique. Après cela il ne faut pas s’étonner à mon avis que les francais estiment que les « élites » qui les gouvernent ne les comprennent pas. Enfin voilà surtout ce que je voulais dire.

                                    Sinon pour essayer de répondre à quelques critiques en 2 mots : 1- oui je regarde Arte, à toute heure du jour et de la nuit car je viens de passer 6 mois en position horizontale suite à un grave accident. Et en 6 mois j’ai plus regardé la télé que dans les 6 années précédentes. Mais je suis rarement enthousiasmé par les programmes offerts bien qu’à bac+8, je crois avoir assez de neurones pour comprendre les sujets. Merci. 2- De même j’ai lu Shakespeare, merci. 3- A ce propos, laissez moi de grâce la liberté de penser que Shakespeare n’est ni « gore » ni « trash ». Ce n’est pas parce qu’il y a un crime dans l’histoire que celle-ci est sanguinolante. Sinon que dire de Simenon ou d’Agatha Christie ? J’ai lu la plupart des romans de ces auteurs sans faire de cauchemars alors que jeune étudiant j’ai suivi naivement un ami dans un ciné-club pour voir « Shining », je suis resté une semaine sans dormir. Voilà fin de la polémique SVP. Ainsi que je le mentionnais dans mon article, je ne connais pas de gens qui regardent Arte avec enthousiasme, mais ceux que j’ai vu s’exprimer ici ne me donnent pas envie de les rencontrer. Dommage certainement, je m’attendais à plus d’ouverture d’esprit.


                                    • marc p (---.---.189.173) 9 avril 2006 11:08

                                      Bonjour le Veilleur et merci pour vos remarques...

                                      Je me dis qu’en effet le président d’Arte (Clément je crois) qui a une place en or et se sait indéboulonnable (pas de concurrent déclaré) ne doit pas être si fière de son taux d’audience... même s’il l’est de la qualité de ses programmes...

                                      Bac +8 ou pas, là n’est pas la question peut-être en effet parce que vous réagissiez à chaud, je pense qu’il y a des inexactitudes en nombre conséquents dans votre article...

                                      Je trouve également que la « note » à l’article (ca ne veut pas dire grand chose , certes)corrobore les commentaires.

                                      Enfin :

                                      « Ainsi que je le mentionnais dans mon article, je ne connais pas de gens qui regardent Arte avec enthousiasme, mais ceux que j’ai vu s’exprimer ici ne me donnent pas envie de les rencontrer. Dommage certainement, je m’attendais à plus d’ouverture d’esprit... »

                                      Et la boucle est bouclée, peut être que du fait de vos goûts vous ne connaissez pas de spectateurs enthousiastes d’Arte en vertu de qui se ressemble s’assemble (bac +8 ou pas...), et si vous en aviez connus, -mais il se pourrait que cela n’arrive jamais car vous nous expliquez que vous n’avez pas envie de connaître en tous cas ceux qui ont bien voulu apporter des commentaires, qui plus est souvent hors sujet selon vous-, vous n’auriez pas écrit le même article...

                                      Si on fait l’expérience de « fuir » ceux qui nous ressemble, on change de lunettes et on n’écrit pas les mêmes choses...

                                      Bien cordialement.

                                      Bon rétablissement.

                                      Votre lecteur attentif

                                      Marc P

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès