Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Askolovitch diabolise Siné qui diabolise Dieudonné

Askolovitch diabolise Siné qui diabolise Dieudonné

Calomnie(s). Rebondissement dans le feuilleton politico-médiatique de l’été : après avoir été traité d’"ordure antisémite" par le journaliste Claude Askolovitch, le caricaturiste Siné vient d’user de la même expression pour qualifier son confrère Dieudonné. Les juges peuvent tous les remercier : grâce à ces animateurs du débat public, la chronique judiciaire sera fournie en procès pour diffamation.

Rebelote : on croyait le champ de bataille clairement délimité entre pro et anti-Siné et voilà que l’ancien compagnon de route de Charlie Hebdo vient de semer sa zone, en faisant une sortie digne de Philippe Val et de son accusateur public, Claude Askolovitch.

Après la mémorable dénonciation d’Askolovitch sur l’antenne de RTL le 8 juillet, dont les conséquences ont été le licenciement de Siné et d’innombrables éditos / commentaires sur l’usage de l’antisémitisme pour discréditer un adversaire, une péripétie s’est produite sur les ondes de RMC le jeudi 28 août.

Siné, invité en duplex, est intervenu à l’antenne pour confirmer aux animateurs de l’émission Les Grandes Gueules le lancement de Siné Hebdo le 10 septembre et préciser les aspects judiciaires de sa convocation au tribunal, la veille, pour "incitation à la haine raciale".

Le caricaturiste est en terrain plutôt favorable : les animateurs et les autres invités de l’émission ne lui sont guère hostiles. Or, voilà qu’une question au sujet des collaborateurs du futur hebdomadaire est abruptement posée, au point de déstabiliser quelque peu Siné :

"Y aura Dieudonné (dans l’équipe) ?"

Siné, pris de court, bafouille, rit jaune, parle de "beau coup bas" avant d’exprimer spontanément son sentiment sur Dieudonné sans que la question ne lui soit posée :

"Dieudonné est une ordure, il est antisémite, je n’ai rien avoir avec lui".

Extrait de l’émission, passage concerné à 4’30.

A noter que l’émission n’est curieusement plus audible sur la page web de RMC car le lien censé y conduire est "confondu" avec celui d’une autre interview...

"Ordure, antisémite"... Quelle étrange coïncidence... Ce sont exactement les termes employés par Askolovitch pour qualifier Siné et qui lui valent une poursuite en justice pour diffamation.

Etrange surtout de voir un homme bafoué par la calomnie user des mêmes procédés pour jeter l’anathème sur un autre caricaturiste.

Evidemment, certains objecteront que le soupçon d’antisémitisme est plus tentant à l’égard de Dieudonné qu’envers Siné... Mais, à moins de mettre en parallèle toutes les déclarations de ces deux humoristes transgressifs depuis le début de leur carrière, il serait délicat de déterminer lequel des deux serait plus "ordurier" et "antisémite" pour reprendre les mots doux d’Askolovitch.

Question : y aurait-il un deux poids deux mesures dans le traitement médiatique des caricaturistes ? Car de deux choses l’une : soit Siné et Dieudonné méritent également ces qualificatifs pour leurs allusions répétées au judaïsme dans leur travail, soit aucun des deux ne devrait subir la diabolisation que certains journalistes et chroniqueurs influents ont tenté à leur encontre.

Autre question : faut-il voir dans la remarque de Siné, qui pourrait lui coûter un autre procès intenté par Dieudonné (qui les a majoritairement remportés depuis 2003), une opinion sincère ou bien une tentative grossière de se racheter une certaine virginité auprès d’un public mitigé ?

Réponse dans les kiosques à partir du 10 septembre pour savoir si Siné ne risque pas à son tour de devenir un nouveau procureur stalinien, à la manière du chansonnier permanent Philippe Val.

Quant au fondement de l’expression artistique de la caricature comme satire politique nécessaire de notre temps, méditons sur les sagaces paroles proférées par le guide suprême de la nation, du temps où il n’était encore qu’un prophète-guerrier venu à la rescousse de Charlie Hebdo en procès contre les terribles mahométans.

"Je préfère l’excès de caricature à l’absence de caricature", dixit Nicolas Sarkozy.

...


Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (109 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Zalka Zalka 1er septembre 2008 14:41

    Julien, pour éviter ce genre de moinssage, dénonce toutes les formes de racismes (ce qui inclu par définition l’antisémitisme).


  • Senatus populusque (Courouve) Courouve 1er septembre 2008 14:47

    Il faudrait savoir de quoi "les juifs" sont le nom.

    Pour que l’antisémitisme soit un racisme, il faudrait que les juifs constituent une race ; Sartre et Joffrin le pensaient, mais on dit que "les races", cela n’existe pas.

    S’il s’agit d’une religion, on doit proscrire les discriminations, mais cette religion est soumise à la critique tout comme les autres religions, et réciproquement les croyants ne se privent pas de critiquer l’athéisme (voir l’encyclique Fides et ratio de Jean-Paul II).

    Peut-être s’agit-il de quelque chose plus complexe, qui amalgame ethnie, religion, peuple, nation, communauté ; un genre de caste.


  • Zalka Zalka 1er septembre 2008 15:22

    Commentaire entourloupe...

    L’antisémitisme ne se définit pas en fonction du sens admis de juifs, mais plutôt en fonction de la vision qu’en ont les antisémites.

    Certains antisémites du genre Kemi Seba haïssent les juifs non pas en tant que croyant d’une religion ou membre d’une race, mais au contraire en tant que "non race", car le métissage constant des juifs avec leurs voisins immédiat fait d’eux un peuple multiethnique d’un point de vue biologique mais qui reste unis culturellement et religieusement.

    Par racisme, j’entend plus xénophobie, ou haine de ce qui est vu comme un corps étranger. A ce titre, la haine du noir, du gitan, du bougnoule, du blanc, de l’homo ou du juif est exactement la même.


  • wangpi wangpi 1er septembre 2008 17:17

    dans la bio de l’auteur : "vos réactions critiques sont bienvenues..."

    liberté d’expression ? laissez moi rire, pour avoir dit que 1) siné allait perdre des lecteurs en essayant de se racheter une "virginité" et en insultant dieudonné et que 2) j’espère que dieudonné lui fera un procès qu’il gagnera... et bien ce simple post a été censuré...
    risible.


  • Zalka Zalka 2 septembre 2008 00:08

    Au temps pour moi, julien, la prochaine fois je t’appellerais simplement connard ou pauvre con. Visiblement cela colle assez bien.


  • Gilles Gilles 2 septembre 2008 10:06

    les juifs n’ont jamais formé une "race". Ils sont principalment issus de peuples moyen orientaux et méditerranéens convertis.

    Il n’y a qu’à d’ailleurs se rendre compte qu’au sein même des juifs existent les mêmes préjugés d’origine, de culture et de couleur que partout ailleurs

    C’est un fait historique bien connus, mais tombé en désuétude car antinomique avec le sionisme

    Voir à ce sujet l’article d’un historien isra¨lien



  • Zalka Zalka 2 septembre 2008 10:56

    De mon point de vue, tu es très fidèle à toi même. J’essaie de te donner un conseil simple, et tu m’envoies bouler.

    Il faut dire que j’abuse : je t’incite à dénoncer toutes les formes de racismes.

    Tu sais à quoi tu me fais penser ? A ces racailles de cités qui pleurnichent sur le racisme de Le Pen et qui craches "sales blancs" ou "sales français". Voilà la vérité, tu n’es qu’une racaille qui pleurniche sur l’antisémitisme, mais qui passe son temps à dénigrer les noirs et les arabes. D’ailleurs comme les cailleras, tu es convaincu d’être beau gosse, mais franchement, vu la tronche que tu te payes, je parie que c’est surtout ton portefeuille qui parait très joli.

    Une petite merde en somme.


  • Pierrot Pierrot 4 septembre 2008 15:55

    à @ Zarka,

    votre définition du "racisme" me semble sage.


  • Goldored 5 septembre 2008 13:23

    ? ??
    Ils ne sont donc vraiment pas tous enfermés...


  • Thierry Israël JACOB 1er septembre 2008 13:08

    eh oui...fascistes, communnistes, islamistes n’aiment pas beaucoup ce que représente Israël...


    • Emile Red Emile Red 1er septembre 2008 13:52

      C’est vrais, les fascistes, communistes, islamistes n’aiment pas la concurrence... barbare.


    • Zalka Zalka 1er septembre 2008 13:39

      Je sens qu’on va rire ! Une bonne partie des gens qui diabolisaient Siné vont soudainement lui trouver un air bien sympathique et la majorité de ses soutiens inconditionnels va brutalement tourner casaque.


      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 1er septembre 2008 22:18

         @ Zalka

         smiley
         smiley
         smiley

        Fine remarque.


      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 1er septembre 2008 14:23

        Vous avez raison, la liberté d’expression doit valoir pour tous et pour tous les sujets, sinon ce n’est plus une liberté, mais un simple privilège.

        Dans l’affaire Dieudonné, il faut noter qu’elle avait démarré par un sketch qui avait fait rire Djamel Debbouze et le public de M6.


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 16 octobre 2008 17:47

          Personne ne défend la liberté d’expression pour elle-même, dans ses aspects politique et culturel.

          Tout le monde (ou presque) invoque la liberté d’expression pour soi et les idées proches.

          Ainsi Charlie Hebdo réclamant son droit à la caricature, tout en stigmatisant Pascal Sevran (1) avant Siné.

          Siné n’échappe hélas pas à la règle ; dans le N° 6 de Siné Hebdo, paru le 15 octobre 2008, il déclare ne pas être d’accord avec une "liberté intégrale". Il ajoute : "J’estime qu’on ne devrait pas laisser s’exprimer un certain nombre de fieffés enculés. Si on avait cloué la gueule quand il le fallait à Franco, Hitler, Mussolini, Salazar, Staline, Pol Pot (liste non exhaustive) notre monde actuel pourri aurait, peut-être, une moins sale gueule."

          Propos bien naïfs ... Je ne vois pas qui pourrait incarner ce "on" tutélaire qui manierait la censure pour le bien de l’humanité.

          Depuis les Grecs, c’est de la discussion, de la confrontation, que jaillissent les lumières.

          (1) Pascal Sevran a fait l’objet d’un procès médiatique à cause d’une phrase citée entre guillemets par Lionel Paoli, mais phrase qui ne figurait pas dans son livre. De même, on a reproché à Renaud Camus un "trop de juifs" introuvable dans son Journal. Les censeurs sont de bien mauvais lecteurs.


        • Lapa Lapa 1er septembre 2008 14:32

          à croire que tous les caricaturistes sont antisémites mais certains un peu plus que d’autres. sans ces feuilletons mediatico-judiciaires comme vous dites, beaucoup de ce petit monde sombrerait aisément dans l’oubli.


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 1er septembre 2008 14:39

            Comme l’écrivait Jacky Derrida, « l’accusation [d’antisémitisme] est désormais à la disposition du premier venu qui n’entendrait rien à [la] nécessité critique » (Spectres de Marx, Paris : Galilée, 1993, p. 172, n. 1) et les premiers venus sont légion ... Premier Venu, P. V., Philippe Val, belle coïncidence.

            Citons encore Jacques Derrida/Élisabeth Roudinesco, De quoi demain …Dialogue, Paris : Fayard/Galilée, 2001, p. 307, où se marque l’influence néfaste de Roudinesco. Cet ouvrage ignore les problèmes de sécurité, de clash des cultures, d’éducation et d’écologie et ne cultive que l’obsession de l’antisémitisme, notamment « inconscient » ; on croirait lire saint Augustin : « Comme nous savons quels sont sur cela vos véritables sentiments, nous ne pouvons ignorer en quel sens vous avez dit ces paroles » (Contre Julien, IV, iii, 29).

            On n’évacuera pas si facilement le problème posé par la police de la parole qui s’exerce depuis l’avènement du politiquement correct. C’est le journaliste Marc Weitzmann qui avait dénoncé quelques lignes du journal de Renaud Camus il y a quelques années. Tout ceci en pleine confusion sur la question de savoir si les juifs sont une race (Sartre, Joffrin), une religion, ou autre chose.


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 27 octobre 2008 14:40

            L’autonomie des Litvaks au XVIIIe siècle est un indice intéressant pour la pertinence du terme de caste appliqué aux juifs.


          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 27 octobre 2008 14:44

            Référence :

            Henri Minzczeles et Yves Plasseraud (historiens)

            - Auteurs du livre Les Litvaks ( Editions de la Découverte)


          • Thierry Israël JACOB 1er septembre 2008 14:40

            Dieudonné...Dieudonné...celui dont la fille est filleule de le pen ???
            le pen...le pen...celui du paquebot vendu aux chinois ???
            Mais pourquoi les chinois n’ont ils pas acheté ou loué place colonel FABIEN...quant on pense que les cocos en sont à louer aux capitalistes...la lutte des classes a du plomb dans l’aile...mais bon...entre démocrates on finit toujours par s’entendre...

            Mais qu’est ce qui peut bien unir tous ces braves gens ???

            BIG RED...tu devrais arrêter le gros rouge...ISRAËL est un exemple de démocratie...un état stable dans lequel les institutions fonctionnent malgré une classe politique nullissime...contrairement à la birmanie, la corée du nord, cuba, la somalie, l’iran...ou les cocos, les islamos sont au pouvoir...pour le plus grand bien du peuple...au nom de la lutte des classes...et du compte en banque...le leur !


            • Emile Red Emile Red 1er septembre 2008 17:03

              Stoppe là Jacob tu ne parles pas à quelqu’un qui ne connait pas, mais à quelqu’un qui a pratiqué ce pays.
              Et je maintiens que la fanatisation des enfants existe en Israël, preuve d’une société totalitaire, et parle moi des droits des femmes, des tribunaux rabbiniques.

              Qu’est-ce que cette démocratie qui a une justice à plusieurs échelles et plusieurs vitesses ?

              Et que penses-tu de l’incarceration du rabbin Daniel Biton, certainement un coco ce rabbin là...

              Expliques moi comment dans une démocratie un ancien grand rabbin Mordechai Eliyahu peut appeler au génocide (propos dans The Jerusalem Post du 30/05/07) :

              "Il n’y a absoluement aucune interdiction morale contre le massacre indiscriminé de civils lors d’une offensive massive militaire potentielle à Gaza........, il faut envoyer un tapis de bombe à Gaza"

              Et son fils de rajouter :
              "S’ils n’arrêtent pas après que nous en ayons tué cent, alors nous devons en tuer mille, et s’il n’arrêtent pas nous devons en tuer cent mille, même un million"


              Alors tu nommes ça une démocratie, et te permets de venir cracher sur le premier qui critique le sionisme et ses débordements, par contre tu ne vantes pas les Juifs orthodoxes US qui haïssent le sionisme et Israël.

              Veux tu que je te rappelle la déclaration d’indépendance d’ Israël, voir où vous en êtes ?

              « L’Etat d’Israël sera fondé sur les principes de liberté, de justice et de paix enseignés par les prophètes d’Israël. Il assurera une complète égalité des droits sociaux et politiques à tous ses citoyens, sans distinction de croyance, de race ou de sexe ; il garantira la pleine liberté de conscience, de culte, d’éducation et de culture. »


            • Gilles Gilles 2 septembre 2008 10:51

              @ jacob

              Evidemment les musulmans (arabes ou descendant des antiques judéens confondus) ne sont pas inclus dans cette démocratie, même s’ils sont israêlien ; eux c’est la valise ou le cercueil

              Le vice premier ministre israëlien, Avigor Lieberman, grand cautionneur de démocratie et apprement en odeur de sainteté dans la classe politique vu son poste

              (Haaretz 4/05/06 article de Gideon Alon « Lieberman appelle à exécuter les membres arabes du parlement »)

              « La deuxième guerre mondiale s’est terminée par le procès de Nuremberg et l’exécution de la direction nazie. Non seulement les dirigeants nazis mais aussi ceux qui ont collaboré avec eux ont été exécutés. J’espère que ce sera aussi le sort des collaborateurs siégeant dans ce parlement »

              En mai 2004 par exemple dans le journal local hebdomadaire « Tel Aviv », il déclarait nécessaire de transférer 90 % des arabes israéliens (qui vivent là depuis des siècles) dans les territoires occupés palestiniens, y compris les habitants de St Jean d’Acre, Jaffa et Sakhnin. Il a dit selon cet hebdomadaire : « il n’ont pas leur place ici. Ils peuvent faire leur baluchon et se tirer. 
               »

              Ensuite pour railler ces propos, je cite l’historien israëlien, Shlomo Sand

              A l’exception des prisonniers réduits en esclavage, les habitants de Judée continuèrent de vivre sur leurs terres, même après la destruction du second temple. Une partie d’entre eux se convertit au christianisme au IVe siècle, tandis que la grande majorité se rallia à l’islam lors de la conquête arabe au VIIe siècle. La plupart des penseurs sionistes n’en ignoraient rien : ainsi, Yitzhak Ben Zvi, futur président de l’Etat d’Israël, tout comme David Ben Gourion, fondateur de l’Etat, l’ont-ils écrit jusqu’en 1929, année de la grande révolte palestinienne. Tous deux mentionnent à plusieurs reprises le fait que les paysans de Palestine sont les descendants des habitants de l’antique Judée (2).

               

              Quelle démocratie !!!!! Imaginez Fillon ou même Bush tenir ces propos sur qui que ce soit ! Scandale, viré du gouvernement, poursuivis en justice


            • appoline appoline 2 septembre 2008 14:54

              @ Jacob,
              Vous n’accepez aucune critique et celui ou celle qui le fait est aussitôt taxé d’antisémite. Mais les faits sont là pour prouver qu’Israël est imbue d’elle même et ne respecte pas bon nombre de règles élémentaires. Alors tôt ou tard il y a toujours l’effet boomerang.


            • Emile Red Emile Red 2 septembre 2008 15:12

              Oh ! Je n’avais pas vu :

              "ISRAËL est un exemple de démocratie...un état stable dans lequel les institutions fonctionnent malgré une classe politique nullissime...contrairement à la birmanie, la corée du nord, cuba, la somalie, l’iran...ou les cocos, les islamos sont au pouvoir,..."

              Tu veux dire que ces états sont instables malgré une classe politique de qualité ???
              Sacré Jacob va....


            • el bourrico 1er septembre 2008 15:39

              C’est sur que comparé à la Corée du nord, tu peux te prévaloir d’avoir les valeurs que tu cites... en reliatif bien sur. parce qu’en absolu... ben non, ce que tu dis est faux.
              "Israël est état stable, un exemple de démocratie"... écoutes si tu veux débiter des ânneries propagandistes comme ça, essaies d’être un peu plus doué, parce que la, c’est nul, c’est maladroit, et pas crédible une seule seconde.

              Israël est un état partagé entre la religion et le militarisme. Il est en guerre depuis sa création, en guerre avec son environnement. Ses habitants sont vite passés du statut de martyr à celui de bourreau, les "calotes et les guirlandes" participent activement à la vie politique, or une religion est une chose dogmatique, imcompatible avec une certaine liberté de pensée associée à une démocratie et une ouverture politique. C’est un état qui a peur, peur de se faire avaler démographiquement, et c’est ça le plus drole, pour conserver son statut "d’état juif", il va falloir fouttre du monde dehors, et surtout les Palestiniens, citoyens heureux d’Israël selon Jacob (qui ne doit pas être palestinien lui). Il va aussi falloir assurer la main mise sur les puits et ressources en eau de la région.

              Or un etat qui a peur ne peut se prévaloir des atouts de la démocratie, des libertés, etc. Parcequ’un Etat qui vit dans la peur réagit violement et de façon agressive, opprimante, voilà l’Israël d’aujourd’hui, un pays qui cours à sa perte, le jour ou les USA vous lacheront (et un jours ils vont tomber, donc vous lacher), s’en sera fini de vous, ça ne me réjoui pas particulièrement, mais vous faites tout pour.


              • el bourrico 1er septembre 2008 15:45

                En fait... je crois que toutes ces salades de juifs, d’antisémites, et patati, et patata, ça m’emmerde tellement que je fini par saturer. Marre d’entendre toujours les même refrains, ces gens qui font des ghettos, tirent au missile, au canon de char sur des civils parmi lesquels se cachent un barbu, j’en ai marre des les entendre se plaindre, marre d’entendre parler d’Israël, marre de ces cons qui essaient de me faire prendre des vessies pour des lanternes. Ces gens ont tellement réussi leur coup, que la simple mention "d’Israël " a fini par me donner la nausée et par provoquer une réaction allergique.

                J’ai autant d’estmie pour ce gens qui bombardent les populations et infrastructures d’un pays à la bombe guidée laser, que pour celui qui se fait péter la gueule dans un bus ou sur un marché, vous êtes pareils.


                • etonne 1er septembre 2008 15:55

                  Je pense qu’il y a une petite différence entre un coup de gueule spontané après une provocation (comme celui de Sine) et un texte construit et réfléchi pour être une véritable arme par destination (comme celui d’Askolovitch)






                  • Thierry Israël JACOB 1er septembre 2008 16:27

                    la bourrique...reprend l’alcool...apparemment t’es en manque !


                    • Emile Red Emile Red 1er septembre 2008 17:07

                      Tu n’as que cet argument, traiter tes interlocuteurs d’alcooliques ?

                      Tu manques d’imagination, preuve s’il en est que ton fanatisme ne tient pas la route, et que tu as des voies d’eau de tous côtés. Cesse donc tu te noies.


                    • Goldored 5 septembre 2008 13:31

                      Lorsque l’invective tient lieu d’argument, on peut cesser de considérer que l’interlocuteur mérite respect et écoute.
                      Jacob vous ne discutez pas. Vous énoncez VOS vérités.
                      C’est nul, inintéressant, fatiguant, inutile.


                    • superesistant superesistant 1er septembre 2008 16:34

                      çà devient n’importe quoi...

                      J’espère que c’est tout bonnement de la provoc pour montrer le coté absurde de l’attaque, mais vu qu’il avait l’air déstabilisé, çà pourrait être une bonne bourde...

                      Si c’est le cas il ne vaut pas mieux que ces "ex" détracteurs, vu que maintenant il passe dans le camp des accusateurs intermittents du sionisme....

                      lamentable dans tous les cas... curieux de voir ces premiers exemplaires...


                      • norbert gabriel norbert gabriel 1er septembre 2008 16:37

                        Salut
                        peut-être qu’un état démocratique qui vit cerné par des monarchies autoritaires a de bonnes raisons d’être inquiet. L’alibi religieux tombe bien pour détourner l’attention... Et les Palestiniens qui ont des vélléités de démocratie ne sont pas non plus tirés d’affaire... Même cause même effet, la démocratie contagieuse du côté des émirs, c’est uh fléau...
                        Et Dieu dans tout ça ? comme Allah, il compte les points..


                        • Thierry Israël JACOB 1er septembre 2008 17:30

                          BIG RED...ton anti sionisme t’aveugle et tu t’emportes...
                          Oui, ISRAËL est une grande démocratie...un grand ETAT démocratique...dans lequel, bien évidemment des individus libres exercent jusqu’aux limites leur liberté...parfois jusqu’aux tribunaux...jusqu’à la démission...et la prison...
                          Quant à ta pratique.... tu confirmes mes propos...tu dis n’importe quoi mais tu es libre de le faire, mon frère !
                          le bonjour a staline de ma part...coco !


                          • Emile Red Emile Red 1er septembre 2008 17:58

                            Tu ne réponds pas aux questions plus haut, tu essaies la diversion mais n’y parviens pas.


                          • Thierry Israël JACOB 1er septembre 2008 18:11

                            en FRANCE nous avons le pen et bien d’autres arlequins encore...ne sommes nous pas en démocratie pour autant ???
                            Si, justement !
                            En ISRAËL des arabes sont élus, des Druzes sont la fierté de TSAHAL, de l’extrême gauche à l’extrême droite la vie politique est un fait, l’opposition vit, des journaux, des livres, des films (valse avec BACHIR) sur Sabra et Chatila sortent avec la "bénédiction" des autorités...tous les jours...

                            t’es pas habitué à ça toi...qui vois le monde à travers staline, son pote adolph...et les idéologies moyenâgeuses, comme dirait SARKO...


                          • Emile Red Emile Red 2 septembre 2008 09:50

                            Ce que j’ai appris de mes ancètres, c’est que la démocratie ne tolère ni la force, ni le mensonge, ni la malhonnêteté.

                            On ne peux signer des accords de paix d’un côté tout en bombardant de l’autre, on ne peut stigmatiser tout un peuple parceque quelques fanatiques jouent la provocation, on ne peut enfermer des êtres humains derrière des murs, on ne peut assassiner une partie de ce peuple, le spolier, le réduire à la misère, se comporter avec ceux qui restent comme des maîtres et se réclamer de la démocratie.

                            Maintenant ce ne sont pas les faire valoir que tu donnes en exemple qui prouvent quoi que ce soit, bien au contraire.

                            Mettez vous autour d’une table, acceptez les compromis, déposez les armes, cessez de vous conduire comme des vainqueurs arrogants, restituez ce que vous avez extorqué alors il sera possible de vous voir comme des "démocrates", en attendant vous vous comportez comme des barbares et le monde entier vous considère comme tel.


                          • goc goc 1er septembre 2008 17:42

                            je crains que siné se soit mis une balle dans le pied en se coupant du potentiel d’acheteur que pouvait reprsenter les partisans de dieudo

                            c’est clair que s’il est parfois drole, il l’est largement plus qu’intelligent


                            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 1er septembre 2008 21:50

                               @ GOC : Ils se tirent tous une balle dans le pied. Sine baisse dans mon estime, Ascolovitch est déjà en dessous de tout et je n’ai pas d’admiration particulière pour Dieudonné, qui est parfois modéremment drôle, mais n’est pas Coluche non plus. Le lobby juif agit si bêtement qu’il créée des antisémites et les antisémites sont intrinsèquement bêtes, puisqu’on ne peut vraiment détester les gens qu’un par un. Agoravox ne traite pas ce dossier avec fermeté., mais joue à faire du trafic avec la redondance dans l’insignifiance, tout en étant d’une inqualifiable lâcheté quand on lui grogne après.

                              Je ne commenterai plus les articles sur l’antisémitisme s’il n’y a pas une crise grave. je veux juste Juste faire ma toute petite part pour qu’on revienne vers le bons sens 

                               Pierre JC Allard

                              http://nouvellesociete.org/124..html

                              http://les7duquebec.wordpress.com/&nbsp ;


                            • Thierry Israël JACOB 1er septembre 2008 18:01

                              BIG RED...COCO...c’est pas marrant ???
                              un peu d’humour EMILE...allez...parles nous du pacte germano soviétique...cela te rappellera la grande époque émancipatrice...


                              • E-fred E-fred 1er septembre 2008 18:48

                                Je trouve stupide et malhonnête la remarque de Siné.
                                De plus, effectivement, ce triste sire traîte de "sous-fifre" quelqu’un qui va le représenter au niveau de la justice.
                                C’est dommage de la part de cet humoriste, il s’est, comme on lit souvent ici, "tiré une balle dans le pied".
                                Et de déclarer : "Val je ne lui en veux même plus".... Ce mec c’est fait marché dessus et traiter comme une m...de et il en redemande !!!
                                C’est hallucinant ces paradoxe de mémoire. Et le fait d’insulter Dieudo en dit long sur la capacité bien "française" de retourner sa veste...

                                Ce que l’on a "reproché" à M. Mbala Mbala, c’est d’avoir eût des propos teintées d’un certains négationnisme...et bien ce n’est pas si simple ? j’ai cherché quelques liens :

                                Les passages prêtaient à Dieudonné un certain nombre de positions sur la communauté juive et lui attribuaient notamment une forme de négationnisme.
                                Le juge des référés du tribunal de grande instance (TGI) de Paris, Jacques Gondran de Robert estime dans l’ordonnance que "le livre intitulé +La vérité sur Dieudonné+ écrit par Anne-Sophie Mercier contient des passages injurieux".

                                Tout celà parceque M. Mbal Mbala a discuté avec " la sulfureuse Ginette Hess-Skandrani" et voilà son pêché originel !!! Le traîte a osé parler au diable, selon la thèse "officielle" !!!

                                Le comédien français Dieudonné est soumis pour l’instant à de fortes pressions. Le Parti socialiste français invite même à boycotter ses spectacles, sans la moindre enquête ou argumentation. Le ministre de la Justice, Perben, réclame une enquête pour « contestation d’un crime contre l’humanité ». Il ferait sans nul doute mieux de commanditer une enquête sur la façon dont la France a formé et protégé les génocidaires rwandais ! Dieudonné fustige en effet la façon dont une partie de la communauté juive de France se sert abusivement du génocide des nazis à l’encontre des juifs.
                                http://www.archivesolidaire.org/scripts/article.phtml?section=A1AAAGBB&obid=26364&theme=2005&PHPSESSID=f10ca01e41a57accafeec9a392594a8e

                                 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès