Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Attention aux arnaques !

Attention aux arnaques !

Les petites annonces et les sites d’enchères par internet sont les terrains d’attaque d’une certaine catégorie de webarnaqueurs... Malgré les nombreux avertissements, visibles sur ces sites, certaines personnes un peu crédules se font chaque jour avoir, alléchées par « la bonne affaire »...

Vous vendez ou achetez à des particuliers sur internet ? Vous écumez les petites annonces à la recherche de "la bonne affaire", ou vendez votre ancien véhicule ? Attention, vous vous exposez à certaines "webarnaques", très répandues désormais dans le domaine des petites annonces et sur les sites de vente aux enchères de particuliers.

Il faut savoir que ces escrocs, peu scrupuleux, nuisent autant aux sites sur lesquels ils opèrent qu’à leurs victimes, clients de ces sites. Ils sont donc traqués par les administrateurs, qui mettent en garde les usagers des petites annonces. Les messages d’avertissements ne manquent pas : "attention aux arnaques !", il suffit de cliquer dessus pour avoir quelques précisions, des conseils de prudence et un ou deux exemples d’arnaques les plus fréquentes. Bien sûr, le premier conseil est de ne pas être trop crédule ! Une affaire paraissant trop intéressante, doit être abordée avec une certaine méfiance. Une absence de coordonnées vérifiables, un vendeur situé trop loin, soyez sur vos gardes ! N’oubliez pas toutefois qu’à l’ère du numérique, même les documents officiels sont facilement falsifiables, l’envoi de papiers d’identité en ligne, n’est pas forcément une garantie...

La méfiance est de mise si votre interlocuteur se situe à l’étranger, notamment en pays africains. Certains prétendent être Français, sur le départ, en mission à l’étranger, ou une personne étrangère bien placée (ingénieur...), donc respectable. Ces personnes vous contactent d’abord sur le site, où ils jettent leurs dés : un message simple, avec une adresse e-mail où vous pouvez les contacter pour plus de détails, cette adresse e-mail sera souvent le seul moyen de contact avec votre interlocuteur... Vous leur répondez, ils ont alors votre adresse et cherchent à ferrer le poisson... Ils vont alors vous proposer des prix fort attractifs et alléchants pour du gros matériel (inexistant en réalité), avec des photos bidon chopées sur internet pour rassurer les plus curieux... Les exemples qui suivent vont peut-être vous paraître grossiers, et pourtant de nombreux internautes tombent dans le panneau, tant ces webarnaqueurs sont doués pour amadouer les « pigeons » !

S’ils existent plusieurs sortes d’arnaques : en voici une assez courante à l’encontre des vendeurs, les escrocs se servent du délai d’encaissement des chèques, qui s’avèrent sans provisions ! Même si provisoirement votre banque l’avait encaissé, elle peut le rejeter quinze jours plus tard. Certains proposent l’envoi d’un chèque d’un montant supérieur à votre demande, et vous demande un retour de monnaie par certains sites de transit d’argent. Le temps que vous réalisiez la malveillance, votre bien n’est plus là ! Un autre exemple qui vise l’acheteur naïf : l’attrait de l’affaire du siècle ! Vous voulez acheter un véhicule : or un généreux donateur vous contacte, et par un hasard incroyable, c’est à vous qu’il veut la donner ! Le seul problème : le véhicule est en Afrique, où il travaille par période, et vous devez payer le rapatriement par agence pour la récupérer ! On vous donne le numéro de l’agence, complice, qui vous donne les directives pour le versement. Les escrocs de ce genre agissent incognito derrière leur écran et "flairent" les personnes crédules, ils pressent leurs victimes pour les inciter à conclure l’affaire au plus vite, en les appâtant par des prix attractifs.

Si internet est un outil formidable, il faut toutefois rester lucide derrière son écran. Si internet se développe chaque jour davantage, les webarnaques sont de plus en plus fréquentes. Les sites de petites annonces, de ventes aux enchères concernent en majorité les particuliers qui vendent ou achètent, en toute confiance de leur salon. Si vous êtes victime de ce genre d’abus, vous pouvez poser une plainte aux services de police : dans certaines villes, il existe des services spécialisées dans la criminalité informatique. A Paris, vous pouvez vous adresser à la BEFTI, la Brigade d’enquêtes sur les fraudes aux technologies de l’information.


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 9 août 2007 13:56

    Effectivement, ça ne fait jamais de mal à rappeller. Quand on voit le nombre de gens qui croient vraiment qu’ils ont gagné sur internet à un loto auquel ils n’ont pas joué ... smiley

    Est-il moral que tant de pigeons gardent leur argent ?


    • LE CHAT LE CHAT 9 août 2007 15:04

      mais que font Julien Courbet et son équipe ! smiley


      • Chemm Chemm 9 août 2007 20:22

        Bon sang ! Il aurait du boulot jusqu’à 2090, le pauvre Julien, s’il voulait défendre la cause de tous ces malheureux crédules qui se font « couillonner » sur Internet, de quelques centaines d’euros ou plus... Alors, avant de surcharger Mr Courbet avec ces histoires, mieux vaut faire attention !


      • Thomas Thomas 10 août 2007 14:00

        On parle d’arnaque sur le web mais Courbet me donne bien l’impression d’une arnaque télé.

        L’unique fois où je lui ai fait l’aumône de contribuer à son audimat, il devait défendre deux retraités auxquels un vilain méchant avait vendu fort cher un traitement contre les termites alors que leur maison en était parfaitement indemne.

        Après nous avoir montré des reportages larmoyants sur les petits vieux qui avaient investi sans discernement toutes leurs économies, voilà-t-y pas qu’il appelle le vilain un vendredi soir à minuit.

        Le téléphone ne sonne pas trois fois, le vilain décroche, la voix ni fatiguée ni surprise, se laisse poliment sermonner comme un gosse par Courbet et fait amende honorable.

        Franchement, vous y croyez un instant ?


      • Chemm Chemm 11 août 2007 03:37

        Pourquoi ne pas nous faire un article dans Agoravox concernant l’émission de Julien Courbet ? http://agoravox.fr/smileys/clin_d-oeil.png http://agoravox.fr/smileys/clin_d-oeil.png


      • Thomas Thomas 11 août 2007 11:03

        L’idée est bonne mais pour faire un article digne de ce nom, il faudrait que je m’inflige d’autres séances de Courbet. C’est au dessus de mes forces !


      • Jason Jason 9 août 2007 18:44

        Merci pour la mise au courant.

        Malheureusement il n’y a pas que les arnaques que vous décrivez. Les entreprises de grande distribution et de commerces en tous genres sont aussi de la partie, depuis les agences de voyages en passant par les sites d’enchères, sans oublier les distributeurs (les soi-disantlibraires en ligne) de livres qui ajoutent à leur catalogue, informatique, photo et tout ce qu’on veut. Avez-vous essayé de vous faire rembourser de quoi que ce soit pour un produit défectueux ou inexistant ? Vous m’en direz des nouvelles...

        Internet est miné, et tout le monde en profite. Nous vivons encore sur le mode de l’imprimé, sur papier, pur et dur. Tout le reste est du vent. Vous plaindre ? A qui ? J’ai essayé. 3 ans plus tard j’attends encore la réponse. Sur l’Internet commercial, c’est le « homo homini lupus » (l’homme est un loup pour l’homme). Retour à la Nature oblige...


        • Chemm Chemm 9 août 2007 20:16

          Bien sûr qu’il existe des milliers d’arnaques sur et par Internet !!! Je pourrais aussi faire un article sur les arnaques faites par les fournisseurs d’accès !!! (j’en ai été victime)... Mon but n’était pas de les répertorier... J’ai juste choisi de parler de quelques arnaques classiques et nouvelles sur les sites de petites annonces. Si il en existe une multitude, elles ont cependant quelques traits communs. Notamment la méfiance est de mise si vous avez affaire à un vendeur vivant à l’étranger, pressé, et dont vous n’avez qu’une adresse mail... Malheureusement, les escrocs existeront toujours. Il est donc en effet utile de le rappeler aux internautes. La seule façon de s’en protéger reste la vigilance !


        • tvargentine.com lerma 9 août 2007 21:57

          Je viens de déposer le nom de domaine

          webarnaqueurs.com

           smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley :


          • chmoll chmoll 10 août 2007 09:26

            c’est p’t’ètre sur ces sites d’vente aux enchères que TF1 achète ses programmes


            • 1984 1984 11 août 2007 02:12

              « Malheureux crédules » ? smiley

              J’utiliserais une expression beaucoup moins châtiée pour qualifier des gens capables de verser une quantité d’argent déraisonnable au « Fils du Prince d’une contrée inconnue et exotique ».

              Donneriez-vous 1000€ au premier quidam venu ? Surement pas. Pourquoi le faire sur Internet ?

              Il avait raison, celui qui clamait que la faille informatique la plus résistante et dévastatrice se situait entre la chaise et le clavier smiley


              • Chemm Chemm 11 août 2007 03:24

                Ces « malheureux crédules » sont les personnes qui se sont déjà faites arnaquées ! Je ne vais pas, en plus, enfoncer le couteau dans la plaie avec des propos insultants !!! Je suppose que ces victimes s’en veulent bien suffisamment de leur naïveté. J’ai reçu quelques mails de ces webarnaqueurs, quand je cherchais un véhicule, mais ne suis pas tombée dans le panneau. Le hasard a voulu que deux personnes différentes, l’une étrangère, et l’autre « en mission à l’étranger » me proposent des affaires similaires. C’était encore plus louche. Je me suis un peu renseignée sur ces arnaques et ça m’a donné l’idée de faire cet article, rappelant la prudence aux internautes.


              • TheDidouche 12 août 2007 10:39

                A l’auteur :

                La responsabilité du « continent Africain » m’a l’air bien mise en avant dans cet article ; est-il à ce point le premier acteur des web-arnaques ? smiley Bien sûr je ne me fait pas d’illusion, je me doute bien qu’une partie des web-arnaques sont réalisée depuis ce continent, mais ma question est : est-ce si évident pour que vous le mettiez en premier plan et pour que vous ne citiez que lui dans votre article ?

                (A ma conaissance des pays comme l’Italie, l’Espagne ou des pays de l’Est-Européen représentent bien l’Europe dans ce domaine non ?)

                Merci d’avance. smiley


                • Chemm Chemm 12 août 2007 17:09

                  Vous avez raison, je n’ai cité que le continent africain, et cela peut vous apparaitre sectaire. Je m’en suis rendue compte lors de la rédaction, et savais que les pays de l’Europe de l’Est, et d’autres sont également impliqués dans les arnaques par Internet. J’aurais en effet dû les citer, mais me suis contenté de les réunir sous le terme « pays étrangers ».

                  Si je m’excuse de cette omission, je peux cependant vous en expliquer la raison : en allant lire les conseils de prudence sur les sites d’annonces, l’attention était tout particulièrement attirée sur les pays africains, qui, s’ils n’ont pas le monopole de l’arnaque, sont en recrudescence dans l’agissement actuellement.

                  Après, (et c’est peut-être subjectif, je l’admets), j’ai été contacté à plusieurs reprises, sur différents types d’escroqueries, par des correspondants africains, ou ayant un rapport avec l’Afrique (y travaillant en mission, par exemple). Les services, où j’avais passé des annonces, ont confirmé à ma demande par mail, qu’il s’agissait bien d’arnaques.

                  Cela m’a sans doute influencée dans mes écrits, mais il n’y a rien de dirigé là-dessous !


                • nos 12 août 2007 20:43

                  Le coup de la voiture donnée est un peu gros, il y en a vraiment qui se font avoir ainsi ?

                  J’ai déjà eu affaire à un autre type d’arnaque, plus sournoise, celui de vendre une copie en la faisant passer pour un original.

                  Ayant été étonné par le faible prix demandé pour une montre de luxe (breitling) sur un site, j’ai demandé au vendeur s’il s’agissait bien d’une vrai ... celui-ci m’a répondu que non et m’a expressement prié de rester discret et de ne pas mettre de commentaire révélant l’arnaque !

                  Et au gré de mes visites sur ces sites de vente, j’ai pu rencontré bien d’autres exemples de ce type d’arnaque que ce soit pour des montres, des vêtements ... Mais bon, si l’acheteur ne se rend pas compte qu’il s’agit de faux, son plaisir reste le même smiley


                  • Chemm Chemm 13 août 2007 16:02

                    Bien sûr que le coup de la voiture est bien grossier, maintenant, s’il existe et perdure, c’est que certains se laissent avoir... Quand ces arnaques sont décrites, l’escroquerie paraît évidente, mais il existe tout un contexte où se développe l’arnaque et certains escrocs sont habiles et persuasifs... Comment empècher certains de croire à la lune ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès