Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Aurons-nous un Monsieur Internet au prochain gouvernement ?

Aurons-nous un Monsieur Internet au prochain gouvernement ?

Chaque campagne electorale est l’occasion d’articuler de nouveaux projets. Internet fait aussi partie des préoccupations des candidats avec plus ou moins d’ambition. Alors que de nombreux lecteurs d’Agoravox sont des fervents adeptes de son déploiement, pouvons-nous espérer que le ou la prochaine président(e) nomme un Monsieur Internet ?

Je viens de découvrir que le pape du blog en France quittait son poste de directeur général de Typepad et qu’il se consacrait dans un premier temps à soutenir la campagne de Nicolas Sarkozy. Nul doute qu’il entrevoit une saine occupation après le 6 mai. Ceci dit je suis aussi surpris qu’il lance une question sur son blog pour solliciter ses thuriféraires pour lui donner quelques pistes. Bien que je ne me fasse pas de soucis pour son avenir, je me suis risqué à proposer une solution en clin d’œil à tous ceux qui lui proposent d’être le « Monsieur INTERNET » du prochain gouvernement. Le développement des NTIC ou plus exactement de leurs utilisations par les entreprises et les particuliers dans le but d’améliorer les performances des premières et de répondre à des besoins plus larges pour les autres ne saurait reposer uniquement sur l’excellence d’une communication et la dynamique d’une personne. Voilà ce que je lui ai répondu qui pourrait être aussi petit morceau d’une feuille de route pour le futur potentiel « ministre de l’Internet » ou en tout cas responsable du développement des NTIC dans un prochain gouvernement : « Investir ton temps pour dépasser le concept des blogs et t’intéresser aussi aux autres approches des NTIC qui peuvent rendre les entreprises françaises plus performantes. Je pense notamment au développement des standards XML dans de nombreux secteurs industriels et commerciaux. Je pense aussi, bien naturellement à RSS, mais aussi beaucoup d’autres aspects qui sont développés dans les labos de l’INRIA, du W3C et de nombreux autres centres de recherche... mais avec ces équipes, il faut aussi savoir faire preuve d’humilité. »

Aujourd’hui, j’ai aussi entendu sur les radios que quelques professionnels ont proposé aux candidats d’avoir une approche plus structurée pour promouvoir plus activement les usages des NTIC dans notre pays. En fait une veille idée qui prévaut avec l’existence du réseau des échangeurs dont la première mission est de vulgariser les usages des NTIC dans les territoires. Ainsi, le thème choisi lors de leurs dernières rencontres (auxquelles je n’ai pas assisté) constitue à lui seul un objectif que nous devrions retrouver dans les programmes de tous les candidats : « PME-TPE, avec les TIC développez votre entreprise et gagnez en rentabilité ! « . Car l’enjeu de notre productivité nationale, dans ce domaine, n’est pas de promouvoir tel ou tel standard, bien que cela soit aussi utile, mais bien de s’assurer qu’une grande majorité des acteurs économiques réunissent les conditions pour pouvoir en tirer la substantifique moelle.

Certes, la nomination, au plus haut niveau de l’Etat, d’une personnalité capable de communiquer les vertus des nouvelles technologies pourrait certainement contribuer à amplifier le mouvement. Mais alors, cette personne doit pouvoir être le ou la porte-parole de nombreuses technologies et applications novatrices que cela soit dans le domaine du logiciel, des technologies de communication et de traitement de l’information, voire de la formation. Elle ou il devrait pouvoir être un interlocuteur des experts de la Communauté Européenne (ICT), des chercheurs de l’INRIA et des multiples autres laboratoires de recherche, des organisations de standardisation internationales tel que le W3C, OASIS, Rosettanet et bien d’autres propres à chaque secteurs industriel et commercial. Il ou elle doit pouvoir mettre autour de nombreuses tables de discussion les grands acteurs du privé comme les services publics tout en positionnant la France au bon niveau pour que nous ne soyons pas perçus comme d’irascibles Gaulois dans les échanges internationaux ayant recours à Internet.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 3 avril 2007 13:33

    Un tres bon article,mais permettez moi un esprit critique.

    Vous déclarez : « la France aux bons niveaux pour que nous ne soyons pas perçus comme d’irascibles gaulois dans les échanges internationaux ayant recours à Internet. »

    ...et vous proposer un monsieur Internet Gaulois ! smiley

    Le probleme,c’est que le ministre Gaulois,risque non pas de nous ouvrir de nouveaux horizons mais de nous créer de la bureaucratie,des taxes et une masse salariale à rien faire dans un ministère.

    Il faut laisser la liberté en France aux sociétés de mettre les outils qu’elles souhaitent proposer et commercialiser car ces vingt cinq dernières années nous ont démontré qu’une politique industrielle (même technologique) n’avait aucune consistance en dehors d’une économie mondialisée


    • (---.---.141.233) 3 avril 2007 14:46

      NON NON NON !

      Pas de Madame, Monsieur, ministre, président... d’Internet !

      Les lois qui mettent plus d’un an à voir le jour, tombent une à une avant même d’être appliquées ! Stop bêtise.

      Vous prenez le train 574 Km/h ou vous prenez la vitesse lumière ? ... faut choisir ! ...


      • Agora Pox (---.---.176.75) 3 avril 2007 15:58

        On aura sûrement un Monsieur Internet, que ce soit Sarkoko ou Ségogole, la vocation franchouillarde étant de tout réglementer.


        • (---.---.142.9) 3 avril 2007 16:03

          Ne leurs donnent pas de mauvaises idées !

          Internet est international, ils se prendraient pour les rois du monde !


        • (---.---.142.9) 3 avril 2007 16:06

          Et entre nous, Segogo ou Sarkoko (S&S), ils ne sont pas encore élus...


        • Soldat Rose (---.---.47.116) 3 avril 2007 16:09

          Et les BOBOS alors ?


        • (---.---.142.159) 3 avril 2007 19:33

          Ils font comme tout le monde, ils cherchent avec une goodgirl...


        • panama (---.---.198.59) 3 avril 2007 16:02

          LMM se prend pour un produit à la mode mais notez bien que NS a pris la précaution de lui a donner un maître pour le chapeauter dans son rôle de M. Blog UMP.

          A force de se vendre comme un Ipod il a perdu la notion de se qu’il était vraiment : un outil au service des autres.

          Maintenant, il cherche à passer de l’autre côté, celui de ceux qui se servent des outils. Ca va être dur.


          • gigabyte_land (---.---.84.124) 3 avril 2007 17:05

            Les politiques et Internet... Vaste débat.

            Si j’en juge par les réactions des politiques sur l’informatique (« Euh, c’est quoi un mulot ») et par la méconnaissance du monde virtuel chez RDDV (loi DADVSI), le chemin est encore long avant de faire entrer quoi que ce soit sur internet dans un gouvernement quelconque.

            Quant à la prestation de Loïc Le Meur (si c’est de lui que vous parlez dans votre introduction - les deux liens indiqués sont cassés), la dernière fois qu’il a essayé d’introduire la politique dans le monde du Web (Web3.0), il s’est ramassé un rateau géant.

            Laissez donc le net tranquille, il n’a pas besoin de la politique pour se développer. Considérez Internet comme une énorme communauté sous la forme d’une association (pour les Blogs et les Forum) avec une partie commerciale en développement.

            Pour le reste, c’est effectivement bien français que de vouloir créer un nouveau ministère pour tout et n’importe quoi, alors pour le Net, ça ne m’étonne plus de Nicolas Sarkozy.


            • panama (---.---.198.59) 3 avril 2007 17:23

              A se demander d’ailleurs si cet article n’est pas un bon coup de canne à pêche piloté par M. LMM lui-même pour voir si...


            • Jean-Claude Morand Jean-Claude Morand - Cyberstrat 23 avril 2007 16:21

              En complément de ce billet, je vous suggère la lecture du Journal du Net sur ce thème :http://www.journaldunet.com/diaporama/070420-net-nicolas-sarkozy-france-ere-numerique/index.shtml

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès