Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Bernard Lallement nous a quitté

Bernard Lallement nous a quitté

Ecrivain et journaliste, cofondateur de Libération en 1972, Bernard Lallement est décédé le 13 mars à l’âge de 58 ans.

J’ai eu le plaisir de publier comme lui des articles dans AgoraVox et bien que nous n’ayons échangé que quelques commentaires sur des billets, sa disparition me touche.

Bernard Lallement, écrivain et journaliste, l’un des fondateurs du quotidien Libération avec Serge July et Jean-Paul Sartre en 1972, est décédé le 13 mars à Paris d’une "maladie foudroyante", apprend-on mardi 20 mars des éditions du Cherche Midi.

Né en 1948 à Paris, il était âgé de 58 ans. Docteur en droit et en sciences économiques, Bernard Lallement a été administrateur de Libération de sa création en 1972 jusqu’à 1974, date à laquelle il démissionne de ses fonctions à la suite du départ de Jean-Paul Sartre.

Fonctions au PS. Auteur notamment de Libé, l’oeuvre impossible de Sartre (2004), de Sartre l’improbable salaud (2005), il préparait un Petit livre noir de la Chine aux éditions du Cherche Midi. Proche du courant "Utopia" du Parti socialiste, Bernard Lallement a fait partie de l’équipe de campagne de François Mitterrand en 1981 et en 1988, et occupé diverses fonctions au sein de la fédération de Paris du PS.

Ce spécialiste des questions environnementales, professeur de droit administratif, a également présidé l’Institut de droit communautaire, à partir de 1991, puis l’Agence de l’environnement (1998) - Source : Bellaciao

Adieu l’ami

Relire ses articles sur AGORAVOX


Moyenne des avis sur cet article :  4.68/5   (101 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Carlo Revelli Carlo Revelli 21 mars 2007 13:05

    Après Patrick Adam, voilà un deuxième rédacteur qui nous quitte en quelques mois. J’en suis très ému. D’autant plus qu’il a été rédacteur sur AgoraVox depuis le début. Je n’oublierai jamais le mail qu’il m’a envoyé en août 2005 sans me connaître :

    "Votre projet est très intéressant car il est la réplique, moderne, de ce que nous voulions faire avec Sartre pour Libération en 1973. Mais il manquait, à l’époque, Internet. Bon courage et soyez assuré de mon soutien"

    En rigolant, je l’ai remercié en disant que j’aurais pu graver ça sur ma tombe... Et puis c’est lui qui a décidé de partir...

    Je l’ai rencontré une seule fois, dans un lieu qu’il affectionnait comme beaucoup d’intellectuels parisiens : la closeries des lilas. J’en garde un excellent souvenir d’un personnage d’une autre époque. A bientôt ! smiley


    • Un lecteur (---.---.110.185) 21 mars 2007 13:11

      J’aimais beaucoup le lire, ses propos étaient toujours intelligents.


      • Bernard Dugué Bernard Dugué 21 mars 2007 13:22

        Encore un esprit libre qui nous quitte, une époque qui s’en va...

        Toute ma sympathie à sa famille et ses proches


        • Marie Pierre 21 mars 2007 14:04

          Merci Jean Claude, on peut lire son dernier article Cercle vertueux sur son blog http://sartre.blogspirit.com/


          • Rage Rage 21 mars 2007 14:20

            Encore un homme de bien qui nous quitte trop tôt...


            • (---.---.215.93) 21 mars 2007 15:58

              tout à fait triste la nouvelle de la disparition de bernard ! je reprendrai tout à fait votre post rage si vous me le permettez...

              toutes ma sympathie à sa famille.


              • (---.---.215.93) 21 mars 2007 16:00

                pardon pour le doublon. vraiment émue...


              • Marie Pierre 21 mars 2007 16:10

                @ la rédaction d’AV

                Je trouve bête de maintenir les votes sur cet article.


                • L'enfoiré L’enfoiré 21 mars 2007 18:50

                  Je ne le connaissais que par ses écrits.

                  Son sourire sympathique aussi sur une photo qu’il voulait sienne à visage découvert. J’aime.

                  Essayiste comme il se définissait. J’adore. Engagé. La politique, visiblement faisait partie de sa vie.

                  Quand on consulte son palmarès sur AV, il faut plonger sur le folio « 7 » pour aller voir ses débuts.

                  Vraiment, cela fait froid dans le dos. Mon cadet d’un an... aille...

                  Si là haut, tu pouvais agir ici bas, je sens que ce serait pour la bonne cause.

                  Bon voyage, l’artiste, tu avais de la plume et du caractère.


                  • (---.---.74.206) 21 mars 2007 21:55

                    bof

                    ce n’est que de la RATP ; régie autonome des TRANSPORTS PARISIENS !!!


                  • faxtronic (---.---.186.41) 21 mars 2007 21:50

                    Beaucoup plus effacé et discret que feu patrick Adam, il a ecrit beaucoup d’article censée. 58, c’est vraiment trop tot. Toute mes condoleances a sa famille et ses amis.


                    • josew (---.---.25.142) 22 mars 2007 10:29

                      Bernard Lallement était une voix avisée d’Agoravox, et ne craignait pas d’affirmer ses idées même si cela pouvait déranger, et c’est avec surprise et tristesse que j’apprends son décès.

                      Comme Patrick Adam lui aussi décédé trop tôt, il manquera au débat citoyen !

                      Toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches.

                      Edit : Merci d’enlever si possible les notations sur cette page car elles me semblent un peu déplacées en de telles circonstances...


                      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 22 mars 2007 11:40

                        Je me joins aux hommages des agroriens concernant cet intellectuel engagé et lucide dont la perte nous afflige ; en ces temps de grands bouleversements, voire de confusion des opinions, ses idées et arguments nous apprenaient à nous méfier de nos préjugés spontanés, car il faisait du débat critique un activité citoyenne intrangisante.

                        Il nous reste à nous montrer dignes de sa rigueur éthique.


                        • Calmos (---.---.145.144) 24 mars 2007 09:36

                          C’est vrai que c’était un grand penseur, je suis allé me recueillir sur son blog sur le conseil de Marie-Pierre

                          J’y ai lu :

                          « La pensée de notre Madone des sondages est légére comme ces éphémeres qui caressent le soir les grands lacs transparents,Baudelair n’aurait pas dit mieux. »

                          Depuis , en plus que de me receuillir , je m’interroge

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès