Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Blog et régulation

Blog et régulation

La nouvelle procédure « Alerte » introduite au monde.fr juste après chaque note et chaque commentaire semble encourager la délation. Elle m’a tout d’abord agacé.

lemonde-fr.1202452479.jpg

• Par le procédé d’abord : aucune information des clients et participants que nous sommes (nous payons pour bloguer !), à l’inverse d’AgoraVox par exemple.
• Par le mot choisi ensuite : « alerte » est un terme militaire, fort et comminatoire. Il vient de l’italien renaissance "sur la crête" ; une idée de vigilance et d’alarme. Quoi, toute note serait-elle une sorte de sida ou d’OGM vicieux dont il faudrait - a priori - se méfier ?

On retrouve bien là les travers de la franchouillardise :

• Tout individu qui se trouve investi d’un moindre pouvoir en abuse aussitôt (« le pouvoirrrr ! M. Elkabach... le pouvoirrrr ! » - caricaturait fort bien le Kermit de Canal+, jadis). Encourageant la société de défiance qu’Alain Peyrefitte, les économistes Argan et Cahuc et, enfin, Hubert Védrine dans son rapport sur la France et la mondialisation ont pointé !
• Le pétainisme ambiant de la vieillerie : “Censure : utile, on a beau dire”, disait Flaubert dans son Dictionnaire des idées reçues. Retournons-nous au siècle où l’on va condamner Baudelaire ? Ce philistinisme bourgeois, qui fleurissait au XIXe, est resté en pétainisme il y a un demi-siècle. Doit-on favoriser ainsi le remuement de cette boue qui ne demande qu’à remonter à la surface ?de-quoi-est-il-le-nom.1202452489.jpg

Etait-il prémonitoire d’avoir publié le jeudi 8 décembre 2005 sur ce blog une note intitulée “Ô vieillesse ennemie” ? J’y décrivais comment le vieillissement démographique suscitait les comportements conservateurs. J’écrivais même (1 an et demi avant les présidentielles) « je crains qu’avec ce vieillissement dans tous les pays développés, une propension au conservatisme de plus en plus "réactionnaire" ne se fasse jour - à droite comme à gauche - poussant lentement vers un "fascisme volontaire’. » Et j’ajoutais : « Le retour d’autorité "désirée" par les Français soulagerait l’angoisse, aiderait à sortir du cocooning maternant d’un Etat mou et irresponsable, au profit d’une figure de père qui délimite les valeurs - les siennes, pas celles du temps ! - tranche et dit ce qu’il veut. Auquel cas, "droite" et "gauche" se recomposeraient différemment, le réflexe pavlovien des étiquettes laissant la place au ralliement qui rassure. Le charisme reprendrait ses droits sur la compétence, le politique sur le technicien, les liens féodaux sur les liens d’intérêts. La droite suscite plus d’individus de ce type que la gauche, en général . » C’était la préfiguration de l’élection largement acquise de Nicolas Sarkozy et de sa majorité, mais aussi la prémonition de ce pétainisme ambiant dont lemonde.fr (porté par habitude vers le centre gauche chrétien) nous donne le dernier exemple.

C’est pourquoi mon premier réflexe a été de me « dénoncer » par la procédure « alerte » sous l’une de mes notes. Tactique de provocation dans le style Mai-68 qui est toujours efficace, tournant en ridicule les prétentions des petits pouvoirs. Comme l’a suggéré un blogueur (qui a fui lemonde.fr), la riposte la plus intelligente à ce caporalisme serait de saturer la procédure par des dénonciations multiples, négatives (il a dit « race » ! Même si on parle d’un chien ?...) ou positives (vous avez lu la note, elle est bonne, hein ?). Ah, la bonne époque où les Français - tous résistants ! - se dénonçaient les uns les autres comme nul autre peuple ne l’a fait (selon les Allemands) ! Et cela tout juste vingt ans après Mai-68 dont tout le conformisme médiatique va se goberger (gageons que Le Monde ne sera pas le dernier !). Pour paraphraser l’autre : « Oui, chers amis, je flaire dans cette salle une odeur de dépression. Je pose alors que lemonde.fr à lui seul ne saurait vous déprimer, quand même ! Donc, ce qui vous déprime, c’est ce dont lemonde.fr est le nom. »

De quoi lemonde.fr est-il le nom ? Est-ce utile de rester au monde.fr ? Parce qu’au fond, payer pour tenir un blog bénévole qui permet des clics au journal, donc de la notoriété et de la pub, est-ce vraiment « citoyen » ? Si c’est en plus pour se faire dénoncer par le premier internopathe venu...

overblog.1202452528.jpgMa deuxième réaction a été d’analyser : que dit la loi ? Comment font les autres ? Et, là, je deviens plus nuancé.

Les lois concernant la responsabilité délictuelle des publications touchent au régime de la presse et au régime d’internet. Notamment les modifications introduites par la loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance (art.35 et 40).

Ceci posé, la loi générale est une chose, la pratique une autre. La dernière loi sécuritaire est certes de la démagogie à destination des petits-bourgeois vieillissants majoritaires en France aujourd’hui (et autant à gauche qu’à droite !). Mais la loi est la loi, nous vivons en société et protéger les enfants des sites pornos ou aux incitations à la haine, dompter les activistes qui se défoulent à longueur de clics sur les blogs, est une œuvre de salubrité publique, pas plus désagréable que le ramassage des poubelles chaque matin. Cependant - et c’est là où est le hic ! - AUCUN hébergeur n’est aussi restrictif et aussi comminatoire que le monde.fr ! Quelques exemples :

Autres hébergeurs connus de blogs :blog4ever.1202452536.jpg

  • Skyblog  : aucune procédure d’alerte avec les commentaires, un simple logo sur le blog, colonne de gauche.
  • Canalblog : aucune mention d’aucune sorte, pas plus que sur la presse quotidienne.
  • Blog4ever : un lien discret, mais évident en bas de page, “blog illicite ?” - sans incitation à privilégier une page ou un commentaire

  • Bondy blog  : pourtant le blog ‘banlieue’ ! Rien...
  • Love blog (chaud ! mais mignon) : non, rien de rien ! Sauf au moment de commenter, cette question innocente : “êtes-vous une saloperie de logiciel de spam ?” On ne doute qu’il n’y doit pas y avoir beaucoup de réponses.
  • Blog à part : pas une mention que dénoncer son voisin serait civil.
  • Hautetfort : aucune délation prévue.
  • Typepad : aucune délation prévue.

  • NRJ blog : un pavé “alerter le modérateur”, sans plus. Avec une charte de bonne conduite tout en bas (cliquer) et un code antispam pour les commentateurs.
  • Blogspirit : rien.
  • Overblog : les tribulations d’une caissière, devenue célèbre par son blog repris par la télé. Aucune délation prévue dans les commentaires. Un tout petit “signalez un abus” très très discret en bas de page.
  • Canaille blog (des blogs pour les enfants) : uniquement une mention “signaler un contenu inapproprié !” en bas de page. Vous avez bien lu : « inapproprié » - pas « alerte » ! Rien d’autre !
  • Agoravox  : met sous chaque commentaire un “signaler les abus” qui ressemble fort à “alerte” du monde.fr. Sauf que le terme est plus neutre, faisant appel plus à la raison qu’à l’émotion panique, beaucoup moins pousse-au-crime.

Chez les blogueurs connus :canaille-blog.1202452518.jpg

Lionel Jospin blog : aucune mention d’aucune sorte sur une quelconque délation possible.
Sarkozy blog (non officiel) : aucune délation prévue (mais aucun commentaire non plus).
Sarkozy-le blog de l’UMP : une mention (en très pâle tout en bas) questions et réclamations, + une charte des blogs.

Alain Juppé Blog-notes : aucune possibilité délationnelle, mais commentaires sollicités, abonnement et recommandation prévus.
Attali (Jacques) blog Express : aucune mention d’aucune sorte pour dénoncer ou s’auto-choquer par clic. Il faut seulement être enregistré pour commenter.
Versac, le blog le plus médiatique (2,3 millions de visiteurs cumulés) : rien. Aucun bouton ne vous censure nulle part. Il faut dire que le rédac’chef fait bien son boulot, surveillant les commentaires, en clôturant l’accès quand ils dérapent. Je partage d’ailleurs son constat d’anarchie perverse sur les blogs : “Je dois dire que je me passerais bien, actuellement, des trolls, des procès d’intention à deux balles de commentateurs à sens unique, des insultes graves sur quelques autres lieux nauséabonds et des spam à contrôler sans cesse.” Il note bien ce travers français de se hausser du col et de tout transformer en “pouvoir” : “un malentendu grandissant me sépare de certains lecteurs, qui voient ici avant tout un espace d’influence, là où il ne s’agit que d’un lieu d’échange, de réactions et, parfois, de réflexions, qui sont évidemment très personnelles (et seulement ça).“

Blog Dalloz (du juridique, du sérieux !) : aucune alerte prévue pour dénoncer, commentaires autorisés, copyright de rigueur.

Les blogs des autres organes de presse : skyblog.1202452499.jpg

Figaro  : pas de blogs de lecteurs, mais des blogs de journalistes dans Le Figaro débats : rien sur la dénonciation.
L’Humanité n’a pas de blogs de lecteurs (c’est le ‘centralisme’... démocratique), mais une rubrique “tribune libre - les lecteurs en direct” qui est filtrée (par centralisme démocratique de type léniniste ?) par le journal avant publication sur le site. Aucune dénonciation prévue.
Libération, blog « les 400 culs  » (je prends exprès un blog “osé”) : aucune mention d’une quelconque idée que le lecteur “choqué” pourrait se confesser auprès d’un éventuel Bureau des pleurs. On est adulte à Libération, la mention d’une “charte d’édition” tout en bas de la liste des blogs - forte bien rédigée, d’ailleurs - suffit à rassurer mémère. Elle a « fait » 68, pas comme les pétasses emperlousées qui semblent (à en croire le terme « alerte ») les lectrices hyperchoquables du monde.fr !

Nouvel Observateur : pas un mot sur cette habitude pétainiste de dénoncer son voisin d’un seul clic. En revanche, de la pub. Je ne sais pas si elle est “con-textuelle”. La mise en cause légale pour “fausse information”, intentée par Nicolas Sarkozy contre un blog du Nouvel Obs n’entre curieusement pas dans les critères “alerte” du monde.fr...
Marianne : un blog uniquement sur Marianne de la part des journalistes de Marianne (donc aucun intérêt), mais pas de mention d’alerte.
Vie catholique (”une publication du groupe Le Monde”) : pas de blog à proprement parler, mais un forum des lecteurs. Avec seulement indication en tout petit tout en bas de “mentions légales”. En cliquant, il est précisé que “Les utilisateurs du site ’lavie.presse.fr’ sont invités à faire connaître à Malesherbes Publications leurs remarques sur d’éventuels dysfonctionnements du site au regard des libertés individuelles.” Comme cela est bien dit ! Mais légal, honnête, beaucoup plus discret que sur lemonde.fr !

agoravox.1202452508.jpg

Au total, SEUL AgoraVox agit comme le monde.fr, mais avec infiniment plus de doigté !
• Chaque rédacteur doit s’inscrire, tout article est « modéré » par un panel de rédacteurs et de salariés d’AgoraVox.
• Chaque commentateur doit s’inscrire en associant un pseudo avec un courriel valable, pour être autorisé à publier un commentaire.
• Tout rédacteur peut demander au modérateur de supprimer tout ou partie d’un commentaire.
• Mais toutes ces règles ont fait l’objet de débats PREALABLES et d’informations publiées AVANT leur mise en œuvre.

Aussi, ce que je reproche au monde.fr est finalement moins de se coucher devant une législation non libérale (je traduis : « liberticide » pour les gendegôch), que d’user de mœurs d’un autre temps : celui des tartuffes et des frileux, qui prennent encore les « clients » pour des « usagers » qui n’ont qu’à subir et ne parler que « devant l’hygiaphone » - non mais ! Rappelons, simplement, qu’un hébergeur hors lemonde.fr coûte dans les 80 euros par an et qu’il n’incite personne à la délation. Chaque blogueur est considéré comme responsable, qui maîtrise son sujet et modère les commentaires qui lui viennent. Un adulte - quoi ! Pas un mineur de patronage.

Donc si lemonde.fr veut croître et prospérer, n’aurait-il pas intérêt à changer d’attitude « commerciale » ?

• considérer ses lecteurs-blogueurs comme des partenaires et pas comme des délinquants en puissance,
• informer AVANT d’imposer n’importe quoi, lancer par exemple un débat comme il en existe sans cesse sur le site sur des sujets en tous genres.

Ce n’est qu’une suggestion avant de voter avec nos pieds, mais nous, blogueurs du monde.fr, serions heureux d’avoir l’avis dudit monde.fr sur le sujet.


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • del Toro Kabyle d’Espagne 9 février 2008 01:18

    Merci pour le tour d’horizon (qui me semble crédible).

    ... il y a plusieurs années que je ne lis plus Le Monde, ce vespéral journal de révérence (je me réjouis d’avoir très indirectement contribué à sa déroute)


    • Lisa SION 2 Lisa SION 9 février 2008 03:08

      Bonjour ;

      Le danger, dans les blogs, sont les messages calomnieux et colèreux qui s’autocensurent sur Agoravox. cela permet de constituer un ensemble harmonieux d’articles et de commentaires, riches et méritant la lecture jusqu’au dernier. C’est ce principe qui permet à ce site d’être devenu une véritable banque d’information alternative et de liens extrèmement divers et variés

      Mossieu Sarkosy innove par son intervention, S’étant mis déjà les trois quarts de la presse dans la poche, il n’hésite plus à entrer en guerre avec les autres. Cela n’augure rien de bon, sur le million de lecteurs de votre site, il y a neuf cent quatre vingt dix neuf mille beaucoup trop timides, craignant probablement de laiser la moindre trace d’eux sur le web..


      • RichardB RichardB 9 février 2008 14:41

        Comme je l’ai déjà écrit ailleurs... au Monde : "Attention ! Ahuu Ahuu ! Alerte ! Il y a vraiment un abus de recherches et un excès de bon sens dans cet article !".

        Et ça déraille dur dans les médias dits sérieux ces derniers temps : l’affaire Rocard avec le Figaro, le Nouveau People Observateur et sa poubelle à mails...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Argoul

Argoul

Chroniqueur


Voir ses articles







Palmarès