Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Bloguer anonymement

Bloguer anonymement

Bloguer anonymement, c’est le choix que j’ai fait et à propos duquel je me suis brièvement expliqué.

Ce choix obéit également à une ligne de conduite qui a été maintes fois exposée par nombre d’estimés Confrères. Voici par exemple ce qu’en dit Juan des Coulisses de Sarkofrance dans un billet publié il y a très exactement un an :

« L’anonymat permet d’éviter les arguments d’autorité. Quand je lis Dagrouik, Nicolas, Vogelsong, Mrs Clooney ou Olympe, je lis leurs écrits, sans penser à qui il sont. Bloguer anonyme permet d’attirer l’écoute sur ce que l’on dit, pas ce que l’on est. Yann Savidan dit la même chose. »

Ce point me parait en effet capital. Il constitue, à mon avis, la motivation suprême qui légitime l’anonymat. Ce qui importe, c’est le contenu – bon ou mauvais – de ce qui est publié. L’identité réelle de l’auteur est accessoire.

Il suffit de considérer le journalisme contemporain et plus particulièrement le petit monde des éditorialistes jouissant d’une certaine notoriété. Généralement, on accorde moins d’importance à ce qu’ils peuvent dire et écrire qu’au fait que ce soit précisément eux qui le disent et l’écrivent.

Mais on pourrait élargir ce constat à la politique.

Combien de lois votées annuellement portent le nom de celles et ceux qui en ont été les rapporteurs et les promoteurs ?

Aujourd’hui, il est courant de parler de la loi Carrez, de la loi Bachelot, de la loi Perben, de la loi Wauquiez, etc., sans même prêter attention à leur contenu.

Dans quelle mesure l’initiative du sénateur Jean-Louis Masson, visant à mettre un terme à la pratique du blog anonyme, ne s’inscrit-elle pas d’abord dans une volonté de donner son nom à une loi éventuelle ?

Sur le fond, la volonté du parlementaire est d’aligner le blogueur sur le régime de responsabilité civile et pénale des directeurs de publication de la presse écrite. Sauf que c’est déjà le cas.

Tout éditeur de contenu, qu’il soit anonyme ou pas, est responsable de ce qu’il publie. Par conséquent, tout blogueur sait qu’il peut faire l’objet de poursuites pour diffamation, pour atteinte à la vie privée, pour injure ou pour tout autre délit commis dans le cadre de la loi de 1881 relative à la liberté de la presse.

Des blogueurs en ont déjà fait l’amère expérience et s’en sont sortis avec des fortunes diverses.

Je pense notamment au blogueur Fansolo qui fut en délicatesse avec le Maire d’Orléans et qui a été malheureusement condamné.

Je pense aussi à Abadinte qui a eu des démêlés judiciaires avec le Maire de Puteaux ou bien encore à Olivier Bonnet qui a été poursuivi par un magistrat pour injures. Tous deux ont été relaxés.

Fansolo et Abadinte ont écrit sous leurs pseudonymes. Olivier Bonnet, non.

Pourtant, dans un cas comme dans l’autre, ces blogueurs, titulaires ou non de la carte de presse, ont dû faire face à des plaintes en justice.

A chaque fois, le juge procède à une pondération entre, d’une part, la liberté d’expression qui vaut également pour les idées qui heurtent, choquent ou inquiètent, et d’autre part, l’atteinte alléguée à des droits fondamentaux tels, par exemple, la protection de la vie privée ou la protection de l’individu contre la diffamation ou l’injure publique.

Anonymes ou non, les blogueurs n’agissent donc pas en dehors du champ de la loi. Ils y sont soumis même s’il est vrai que nombre d’entre eux n’en ont pas toujours conscience.

Il n’y a donc pas de vide juridique. Il n’existe pas de zone de non droit dont profiteraient cyniquement les blogueurs, lesquels sont en réalité la partie faible du système médiatique contemporain.

Ne nous leurrons pas : on veut s’attaquer aujourd’hui à l’anonymat des blogueurs pour mieux éventuellement remettre en cause demain la protection du secret des sources à laquelle les journalistes sont si attachés.

Les précédents juridiques existent : je rappellerai le célèbre contentieux qui avait opposé, dans les années 90, Jacques Calvet, l’ancien PDG de PSA au Canard Enchaîné représenté par son directeur Roger Fressoz.

Bloguer anonymement permet enfin d’aborder des sujets que l’on ne pourrait certainement pas traiter sous sa véritable identité.

Je songe à Maître Eolas par exemple. S’il devait être contraint à se dévoiler, peut-être n’aurait-il pas d’autres choix que de fermer son « Cabinet virtuel » et de réserver ses analyses à sa seule conscience ?

Et ce d’autant plus qu’en cas de dévoilement forcé, certains de ses Confrères ne manqueraient pas alors de lui reprocher de faire via son blog une publicité commerciale larvée.

Toute confraternité professionnelle s’apparente souvent (hélas…) à une haine vigilante.

Dans une société dite de « transparence », il est donc important, sinon primordial, de défendre la nécessité du secret et de l’anonymat.

La démocratie est aussi à ce prix.

(Billet publié initialement sur Le Blog de Gabale)


Moyenne des avis sur cet article :  4.28/5   (39 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


    • Talion Talion 26 mai 2010 11:36

      Le but inavoué dans cette histoire est de promouvoir le réflexe d’autocensure du citoyen afin de l’encourager à courber l’échine et à fermer sa gueule.

      Pourquoi l’autocensure ?...

      Vous vous exprimeriez aussi facilement et ouvertement qu’aujourd’hui sur Internet si votre employeur était en mesure de vous y identifier et éventuellement de mettre un frein à votre carrière si vos propos ne lui plaisait pas ?...

      L’impact d’une loi supprimant l’anonymat des blogueurs sera le même que celui d’une loi supprimant les isoloirs dans les bureaux de vote et autorisant votre patron à vérifier que vous mettez bien le bon bulletin dans l’urne.


      • Agor&Acri Agor&Acri 26 mai 2010 12:12

        tu touches à la vérité de l’enjeu Talion.

        Le droit de s’exprimer en restant anonyme est absolument capital parce que c’est la seule façon de garantir un canal d’expression de la vérité nue.

        Les effets de bord existent et ils sont regrettables (rumeurs malveillantes, racisme, antisémitisme, injures envers des personnes, incitations à la violence,...)
        mais ceux qui veulent nous prendre notre anonymat veulent, in fine, nous prendre notre liberté de parole.

        Quand le pouvoir, l’autorité, la gouvernance...sont pervertis et détournés au profit d’intérêts privés contre l’intérêt général,
        quand les grands médias ne font rien d’autre que diffuser de la propagande et endormir les foules,
        le blogueur qui veut dénoncer cette imposture se retrouve en situation de « dissidence ».

        En perdant l’anonymat, il deviendra vulnérable et perdra inévitablement sa liberté de parole.

        Le contrôle de la population et le contrôle de la parole publique sont des enjeux de régimes totalitaires, pas de régimes démocratiques.


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 mai 2010 11:37

        N’oublions pas aussi que certains extrémistes ne respectent pas la liberté d’expresssion d’autrui et qu’ils ont la tentation de vouloir faire taire par la violence ceux qui ne pensent pas comme eux : ne leur facilitons pas la tâche en leur fournissant l’identité des bloggeurs !


        • Agor&Acri Agor&Acri 26 mai 2010 12:52


          il faut cesser d’utiliser ce type d’argument parfaitement fallacieux.

          Prendre le prétexte des extrémistes pour justifier des mesures coercitives à l’encontre de l’ensemble de la population..on voit bien ce que cela donne depuis les attentats du 11 septembre.

          Est-ce que le monde est plus sûr depuis ?
          Bien évidemment que non !

          Les extrémistes trouveront toujours un moyen de nuire
          et rien - RIEN !!! - ne justifie objectivement le flicage pervers instauré par les gouvernement à l’encontre des populations.

          La liberté en souffre bien davantage que la sécurité n’y gagne.

          En l’occurrence, la question que l’on est en droit de se poser, face aux dérives sécuritaires, est : de quel côté se trouve l’extrémisme ?


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 26 mai 2010 16:06

          J’ai comme qui dirait l’impression qu’Agor@Acri n’a pas compris mon post précédent ...

           smiley smiley smiley smiley smiley smiley
           smiley smiley smiley smiley smiley smiley
           smiley smiley smiley smiley smiley smiley

          D’AUCUNS vous diraient : « vous devez RELIRE bon sang ! »

           smiley smiley smiley smiley smiley smiley
           smiley smiley smiley smiley smiley smiley
           smiley smiley smiley smiley smiley smiley


        • Agor&Acri Agor&Acri 26 mai 2010 16:27

          Oups !!! smiley

          scusez-moi Alois.

          j’ai lu trop vite :
          j’ai interprété que vous prôniez les bienfaits de la levée générale de l’anonymat pour pouvoir identifier l’infime minorité de bloggeurs anonymes un peu extrémistes et violents dans leurs propos
          et que c’est à eux qu’il ne fallait pas faciliter la tâche (« ne leur facilitons... »).

          les 6 derniers mots de votre message aurait dûs m’alerter sur ma méprise.

          Moralité : tourner 7 fois sa souris sur son tapis avant de pianoter.

          Désolé pour l’invective.


        • clostra 26 mai 2010 11:52

          Tout le monde sait que cet anonymat est très très relatif. Parlons plutôt de pseudo dont nous savons qu’ils furent jadis et de nos jours largement utilisés (acteurs, comédiens, écrivains...) . Le pseudo, c’est une identité qu’on se donne, qu’on se choisit pour vivre en public sans empiéter sur la liberté de nos proches.

          A l’heure où on prétend assimiler le voile intégral à la nudité en faisant l’impasse sur l’attentat à la pudeur, où on se maquille, lifte - au point parfois d’être méconnaissable - un petit pseudo vaut bien un petit clin d’oeil à nos vérités cachées.


          • M.Junior M.Junior 26 mai 2010 12:28

            Tant je partage ton point de vue en qualité de blogueur anonyme tant j’ai une réaction différente. La proposition de loi de Monsieur Masson me fait rire. Cela faisait longtemps, très longtemps que je n’avais entendu et lu des propos si passéistes.

            Il semblerait que M.Masson n’est pas toujours digéré sa défaite aux élections municipales de 2008, et il lui faut un bouc émissaire.

            Son action s’inscrit dans le mouvement sécuritaire et de contrôle des citoyens. « Ne pensez pas - Travaillez jusqu’à la mort »


            • Alpo47 Alpo47 30 mai 2010 15:58

              D’ailleurs, et si on en croit le Nouvel Obs, ce monsieur sait de quoi il parle en matière de textes anonymes
               
              Un expert, en quelque sorte ...


            • Frabri 26 mai 2010 12:29

              « Pour vivre heureux vivons cachés »

              http://www.google.fr/search?q=%22pour+vivre+heureux+vivons+cach%C3%A9s%22&hl=fr&prmd=v&start=10&sa=N

              Le droit a l’anonymat devrait être un « nouveau droit à conquérir »


              • FRIDA FRIDA 26 mai 2010 12:43

                Des blogueurs d’Av ont voté négativement contre l’article, sont-ils prêts à s’identifier ??


                • voxagora voxagora 26 mai 2010 12:44

                  + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + + ..

                  Merci pour cet excellent article concis et argumenté.

                  Vous écrivez « ..bloguer anonymement permet
                  d’attirer l’écoute sur ce que l’on dit, pas sur ce que l’on est.. »
                  Mille fois vrai.
                  Je me permets d’ajouter .. « ou sur ce que l’on parait être »


                  • clostra 26 mai 2010 12:52

                    Dans le même ordre d’idées, ne serait-il pas plus urgent d’exiger la signature du véritable auteur des écrits politiques car n’est-ce pas une fausse idée au sujet des compétences et des qualités d’une personnalité politique finalement chimérique. Si c’était signé « l’équipe de » ce serait déjà mieux, mieux encore « xx de l’équipe de »

                    Mais Monsieur Masson est peut-être éditeur, alors il fait ce qu’il veut pour que ça se vende bien, l’auteur fait ce qu’il veut pour de bien vendre.


                    • L'enfoiré L’enfoiré 26 mai 2010 13:49

                      Bonjour,
                       Un vieux problème lancinant et qui revient et revient... sans véritable solution.
                       Pour vivre heureux, vivons caché, dit la maxime.
                       De toutes manières, qu’apporte de plus un nom propre ?
                       Qu’est ce qui empêche d’utiliser un nom qui n’est le sien propre qui se trouve sur la carte d’identité.
                       Les artistes ont pour la plupart un nom d’emprunt.
                       Pourquoi en serait-il autrement dans les blog parties ?
                       L’autocensure est la mère de la sécurité. La retenue, pas d’injures que l’on n’aimerait pas voir dans sa boite aux lettres. Une petite touche malicieuse, ne fait pas plus mal que de remuer le sang et de ramener les ronron à une plus juste moyenne.
                       Un pseudo son identification sur la manière de s’exprimer. Il est choisi. Le nom propre pas.
                       Blogueur qui peut, même en parlant français, se trouver de l’autre côté de la Terre.
                       


                      • vinvin 27 mai 2010 01:44

                        Bonjour.


                        Vous connaissez mon « site » internet, (et qui plus est traite d’ un sujet sensible,....) et moi-meme je suis très explicite dans les textes que j’ ai écrits pour les mettres en ligne.

                        Ceci dit, je ne me suis caché sous aucun pseudo ou anonymat quelconque ; Mon VRAI nom se trouve non seulement contenu dans l’ adresse de mon « site », mais en plus il est affiché en GROSSES lettres dès qu’ on arrive sur la page d’ accueil, ou il est écrit : SITE DE VINCENT BOURGADE.

                        Malgré que mon site traite d’ un sujet sensible, je n’ ai jamais eu beaucoup de soucis avec :

                        Quelques insultes au début de la création de mon site :

                        Puis une fois un mec résident en Allemagne m’ avait menacé de venir me casser la gueule : 
                        (Si cet apôtre avait fait le voyage depuis l’ Allemagne jusqu’ au Sud de la France uniquement pour m’ emplafonner, c’ est que vraiment il n’ aurait pas su quoi faire nie de son argent, ni de son temps, ni de sa vie ! )

                        Bref, cela ne m’ avait pas inquiété outre mesure.....

                        Une Africaine m’ avait envoyé un Mail en Janvier 2005 pour me dire qu’ elle m’ avait jeté un mauvais sort et que je serais mort avant la fin de l’ année 2005 :
                        (Nous sommes en 2010, et 38 concerts de Johnny plus tard, je suis toujours en vie ! )

                        Le maraboutisme, la sorcellerie, le gris-gris, le vaudou..... toutes ses conneries n’ ont pas l’ air de fonctionner sur ma personne !......hahaha.......


                        Bon, sinon en dehors de quelques conneries comme ça je n’ ai eu de problèmes avec mon 
                        « site » malgré que certains de mes écrits allument vraiment le feu.




                        Je pense que la seule chose qui puisse nuire au contenu de mon « site » serait plutôt la loi ADOPIE, ou LOPSIE, quelque chose comme ça....

                        Mais en prévision de cela j’ ai stocké le contenu de mon site, et en cas de problème, ou si mon site devait être supprimé de la toile, je pense de plus en plus e en faire une édition sur papier. ( Une sorte de mini-livre ! ) 



                        Bien cordialement a vous.





                        VINVIN. 

                      • clostra 30 mai 2010 12:44

                        @ Sylvain R

                        Vous vous souvenez à propos de défendre la liberté « Les français parlent aux français » avec les sanglots longs des violons de l’automne ?

                        Imaginez si un sans papier s’exprimait sous son vrai nom dans un forum ce qu’il adviendrait de cet imprudent. Ceux-là ne parlent pas, ne s’expriment pas et d’autres - peut-être sous un pseudo - mais en prenant des risques - s’expriment à leur place...

                        La liberté...


                      • vinvin 30 mai 2010 15:26

                        Monsieur CLOSTRA bonjour.


                        Je suppose qu’ en parlant des sans papiers qui ne peuvent pas s’ exprimer librement sur un forum de discutions sous un « pseudo » (et encore moins sous leurs vrais noms,) je suppose que vous faite allusion a mon « site » dénonçant les mariages frauduleux a des fins de papiers, que vous avez peut-être visité, compte tenu de vos propos.

                        Sachez que je n’ ai rien contre les immigrés avec ou sans papiers, et il ne verrais meme pas a l’ esprit de dénoncer un immigré sans papiers.

                        Là où je ne suis pas d’ accord en revanche, c’ est que certains immigrés font croire au grand amours a des ressortissants Français afin de les épousés, et d’ obtenir de manière (légalement-illégale,...) la nationalité a travers le mariage.

                        Cela constitue non seulement un délit vis-a-vis de la loi, mais également une grosse déception sentimentale pour le Ressortissant Français, ainsi qu’ un abus de confiance et un préjudice moral, matériel, et financier.
                        J’ ai connu personnellement un Français qui c’ est suicidé, suite a ce genre de mariage.

                        Donc, vous comprendrez bien que cela je ne l’ accepter.



                        Bien cordialement a vous, ( et j’ espère sans rancune si mon site a pu vous choqué ).




                        VINVIN. 

                      • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 26 mai 2010 14:19

                        L’argument qui consiste à vouloir éviter l’argument d’autorité par l’anonymat au bénéfice du lecteur tombe dès lors qu’un argument rationnel est présent et que l’on peut et doit, si l’on est un authentique lecteur critique, discuter ce dernier


                        L’argument d’autorité ne vaut que pour ceux dont on juge qu’ils y seraient sensibles et qui seraient de ce fait incapables d’y opposer leur esprit critique.. Vouloir en protéger le lecteur contre son grès, c’est forcément le mépriser en le pensant incapable d’y résister par lui-même.

                        Un pseudo est un masque qui sous couvert de préserver la liberté d’opinion, la  dé-responsabilise et permet d’affirmer n’importe quoi impunément, voire d’insulter ou de manipuler par des pseudos qui font croire à la multiplicité de qui les utilise.

                        En ce cas, sauf à penser que nous vivons en un pays de non-droit ou que nos droits, dans un pays de droit, non pas à être défendus à visage déouvert, un pseudo n’est q’une lâcheté contraire à la liberté d’expression responsable et donc citoyenne.

                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 26 mai 2010 14:24

                          Je signe de mon nom, sans problème, comme je l’ai toujours fait durant ma carrière de prof de philo. Si j’avais adapté un nom d’auteur je ne serais pas plus anonyme que ne le sont tous les auteurs publiés. Par contre un pseudo sur le net n’est pas un nom d’auteur, mais une dérobade..


                        • L'enfoiré L’enfoiré 26 mai 2010 14:36

                          Sylvain,
                           Je crois que vous êtes assez « vieux » sur Agoravox, pour savoir qu’il y a eu des forums par mail qui s’expliquaient sur la question.
                           En ce qui me concerne, je n’avais à l’époque, eu aucun problème pour donner mon véritable nom. Je n’en ai toujours pas. Ce que je n’apprécie pas de la part d’Agoravox, c’est que lors de l’inscription, qu’il n’y ait aucune obligation de remplir un formulaire définissant par l’A propos, un peu plus de la personne qui écrit ou commente un article. Cela permettrait au moins de juger les fondements de ses messages. Un pseudo alambiqué avec des chiffres, un avatar absent, pas d’A propos, cela fait un peu trop d’absence pour un homme. Le nom ne fait pas tout. smiley
                           


                        • Agor&Acri Agor&Acri 26 mai 2010 14:53

                          @ Sylvain

                          vous dites :
                          "L’argument qui consiste à vouloir éviter l’argument d’autorité par l’anonymat au bénéfice du lecteur tombe dès lors qu’un argument rationnel est présent et que l’on peut et doit, si l’on est un authentique lecteur critique, discuter ce dernier« 

                           smiley

                          L’argument qui consiste à s’écouter parler dans un verbiage incompréhensible..pour ensuite exprimer un lieu commun affligeant : »Un pseudo est un masque..."
                          fait tomber bien bas l’image qu’on peut avoir d’un prof de philo (que vous dites être dans votre profil)

                          De même que l’intellectualisme peut nuire à l’intelligence, la rationnalité (votre cheval de bataille) poussée à l’extrême conduit à une déviance des voies de la raison.

                          La réalité n’est pas rationnelle et vos messages successifs dénotent une inadaptation de votre raisonnement aux principes de réalité.


                        • bourgpat 26 mai 2010 15:09

                          Vous écrivez sous votre noms mais êtes vous facilement traçable ainsi. Combien de de sylvain Reboul en france combien de jean dupond.

                          Car aujourd’hui vous êtes anonymes comme cela, êtes vous prêts à suivre ce que demande ce sénateur ;

                          [quote]D’où sa proposition que chaque blogueur mette « à disposition du public […] leurs noms, prénoms, domicile et numéro de téléphone ».[/quote]

                          Que faire des mineurs, doivent ils eux aussi indiquer leur téléphone et leur adresse et si ils ne le font pas seront ils alors bcp plus facilement détectable dans la masse des intervenants ?

                          Que faire contre le croisement d’information. Car aujourd’hui selon son auditoire, on peut avoir plusieurs personnalités et si on ne donne pas sa carte d’identité avant d’aller boire une bière dans un bar bears, pourquois alors sur un blog sur ce sujet devrait on y indiquer ses préférences sexuelles avec son adresse et son numéros de téléphone ?


                        • Gabale Gabale 26 mai 2010 15:52

                          Libre à vous de considérer l’anonymat comme une dérobade. Quand on s’achemine vers une fin carrière ou quand on est peut-être à la retraite, c’est le genre de jugement de valeur que l’on peut aisément tenir sans risques.

                           

                          N’étant pas dans ce cas, vous comprendrez que je ne partage pas votre opinion. L’anonymat est aussi un gage de tranquillité et de liberté qui, de toute façon, n’exonère nullement celle ou celui qui s’en prévaut de toute responsabilité. Comme je l’ai indiqué, tout éditeur de contenu est soumis à la loi.

                           

                          Pour le reste, comme certains intervenants l’ont justement souligné, l’anonymat est technologiquement factice. Dans l’hypothèse d’un contentieux, la traçabilité est aisée et c’est la raison pour laquelle certains blogueurs, même sous couvert de pseudonymes, ont pu être poursuivis.

                           

                          Enfin, comme je ne cultive pas spécialement une haute opinion de moi-même, j’ai la faiblesse de penser que ce que j’écris importe plus aux lecteurs que de connaître mon identité. La révéler n’apporterait rien de plus si ce n’est de satisfaire la curiosité publique.

                           

                          Mon identité véritable, je la réserve à mes proches, à mon environnement familial, amicale, professionnel et aux administrations. C’est largement suffisant.


                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 26 mai 2010 18:03

                          La liberté citoyenne et sa défense n’impliquent jamais la tranquillité. Qui veut la tranquillité veut la soumission, c’est à dire le silence conformiste


                          Nous divergeons sur la définition de la liberté citoyenne.

                        • L'enfoiré L’enfoiré 26 mai 2010 18:09

                          Gabale,
                           J’ai été voir votre blog.
                           Personnellement, je n’y ai pas trouvé beaucoup de risques. Pas d’injures et c’est tout à votre honneur.
                           J’ai personnellement écrit beaucoup sur mon histoire en entreprise. J’étais retraité, il est vrai. Il faut beaucoup de temps pour arriver à se rappeler tout cela.
                           Mais je comprends parfaitement votre soucis de rester dans l’ombre.  smiley
                           


                        • Agor&Acri Agor&Acri 26 mai 2010 18:46

                          Sylvain,

                          pardonnez-moi mais vous faites dans le sophisme quand vous écrivez :

                          "La liberté citoyenne et sa défense n’impliquent jamais la tranquillité. Qui veut la tranquillité veut la soumission, c’est à dire le silence conformiste« 

                          La »tranquillité« qui est en jeu dans ce débat sur l’anonymat du bloggeur, ce n’est pas celle d’un silence conformiste.
                          C’est exactement le contraire.
                           Pouvoir, par exemple, dénoncer le conformisme de la »Pensée-Unique« , les méfaits de la propagande officielle, sans être exposé dans sa sphère privée aux malveillances de ceux que cette prise de parole dérange.
                          (Je rappelle de le projet de loi (ici :http://www.senat.fr/leg/ppl09-423.html) évoque l’ajout des nom / adresse / téléphone, en plus de l’adresse mail déjà requise)

                          Il s’agit donc de refuser d’offrir le flanc à ceux qui abuseraient de ce pouvoir de nuisance envers les bloggeurs.
                           Il s’agit de ne pas offrir aux malveillants la possibilté de décourager ou menacer ceux qui expriment leur insoummission aux diktats du système.
                          Il s’agit de ne pas faire reculer la liberté de parole

                           »...Qui veut la tranquillité veut la soumission, c’est à dire le silence conformiste«  »
                          Vous devriez éviter ce genre de formule « tape-à-l’oeil » et dénuée de sens, si vous tenez à conserver un minimum de crédibilité.


                        • clostra 26 mai 2010 19:05

                          Il me semble que le débat pourrait aisément se déplacer sur le terrain des sciences humaines pour examiner tous les ressorts du pseudo.

                          Durant votre carrière de prof de l’enseignement d’état ou sous contrôle de l’état, vous avez du vous poser la question de ce que vous pouvez dire ou ne pas dire à vos élèves, surtout en philo. Votre personnage s’est forgé public. Votre nom est peut-être courant mais vous y ajoutez votre photo, sans complaisance.

                          Mais qu’en serait-il (est-il) de vos enfants s’ils pouvaient être reconnus comme tels ? peut-être arbitrerait-on ? essaierait-on d’autres exercices que ceux auxquels on se livre habituellement sur AV ? Il est comme...c’est pas comme son...ça se dispute chez les Reboul !...


                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 27 mai 2010 10:05

                          Vous semblez confondre expression privée de la vie privée qui ne concerne pas la publication sur le net et expression personnelle publique de sa position philosophique ou politique ou même de sa vie privée (ce qui pose un problème concernant ses proches) qui concerne toute publication sur le net, en particulier sur AV.


                          Je considére que nul ne doit, dans un état de droit, être menacé pour avoir dit ce qu’il pense dans les limites du droit. Toute menace ne pourrait être qu’illégitime, ce qui oblige à refuser ouvertement, au nom du droit à la liberté d’expression, cette menace : la liberté d’expression doit donc aussi être un combat à visage découvert contre quiconque prétendrait illégalement la restreindre.Se dérober devant ce combat est une capitulation qui ne peut que renforcer les ennemis de la liberté d’expression

                          Qui a peur de ce combat fait mieux de s’abstenir ou de réserver sa parole à qui peut l’entendre sans le menacer, mais il s’agit alors d’un propos privé qui n’a rien à faire sur le net. 

                          Vouloir rester tranquille derrière un pseudo n’est jamais favorable au combat responsable pour les libertés

                        • Agor&Acri Agor&Acri 27 mai 2010 10:57

                          @ Sylvain,
                          « Vouloir rester tranquille derrière un pseudo n’est jamais favorable au combat responsable pour les libertés »

                          Encore une formule un peu trop définitive (vouloir ceci.. n’est jamais cela...)
                          très éloignée de ce qu’on pourrait attendre d’une pensée « philosophique » (cf. votre profil)

                          A se demander si vous êtes bien qui vous prétendez être, ou plutôt, ce que vous prétendez être smiley

                          Les propos tenu par un auteur non identifiable mais sachant être cohérent et éloquent, apporteront certainement plus au combat pour la liberté
                          que ceux tenus par un illustre inconnu qui affiche son vrai nom mais qui pose des affirmations arbitraires et autoritaires.
                          Le 1er sera responsable du nombre croissant de personnes qui vont s’ouvrir au combat pour la liberté
                          tandis que le second ne sera responsable que de nuire à la cause qu’il soutient.

                          Prenez un peu de recul monsieur Reboul
                          et relisez l’ensemble de vos interventions sur ce site.
                          Vous y trouverez une constante = le ton péremptoire dont vous usez systématiquement pour poser (imposer ?) vos certitudes.

                          Se peut-il que je vous rende service en vous éclairant sur l’impression générale laissée par vos interventions ?
                          Alors je n’aurais pas perdu mon temps en rédigeant ce message.
                           smiley


                        • Sylvain Reboul Sylvain Reboul 27 mai 2010 12:02

                          Vous m’avez mal lu : je parle dans le cadre qui est le nôtre, à savoir celui d’un état de droit.


                          Citation : « sauf à penser que nous vivons en un pays de non-droit ou que nos droits, dans un pays de droit, non pas à être défendus à visage découvert. »

                          Maintenant vous pensez peut-être que nous vivons sous un régime de dictature politique, ce qui est votre droit, mais me paraît tout à fait paranoïaque. 



                        • clostra 30 mai 2010 12:46

                          @Sylvain R

                          mon commentaire est mal placé...on le retrouve en commentaire mais du message précédent...désolée


                        • slipenfer 26 mai 2010 16:05

                          TAMMM ! TAMMMMM ! TAMMMMM !
                          Robert ne doit pas manger de choucroute
                          je répète
                          Robert ne doit pas manger de choucroute

                          Le tournevis est tombé dans le siphon
                          je répète
                          Le tournevis est tombé dans le siphon


                          • Free Palestine Free Palestine 26 mai 2010 17:15

                            Le blog anonyme est une vaste farce,vous êtes identifié par votre adresse Ip,de toute façon internet est un fabuleux moyen de contrôle social qui permet de d’évaluer les tendances et les opinions et le cas échéant d’identifier les meneurs,pensez vous qu’agoravox ne sert uniquement qu’à la petite polémique.


                            • slipenfer 27 mai 2010 11:53

                              Free Palestine
                              Un de ces 4 on va se retrouvez dans le wagon TGV Agoravoxien en direction
                              de guantanamo v.2.
                              Il ’ n’aurons pas de question à poser, juste à récupérer nos commentaires.

                              MERDE A CELUI QUI LE LIRA


                            • roquetbellesoreilles roquetbellesoreilles 26 mai 2010 17:15

                              Plutôt que de s’attaquer à l’anonymat des blogueurs, il serai plus urgent d’obliger les instituts de sondages à révéler les questions qui ont été posées, en même temps que les résultats des ces sondages.
                              C’est d’autant plus urgent que nos politiques gouvernent en fonction de ces sondages, qu’ils ont eux même commandés, et qui sont orientés grâce à des questions savamment posées.


                              • viva 26 mai 2010 21:14

                                L’anonymat est une protection des personnes, ou alors il faut lever l’anonymat des informateurs de la police, des services de renseignements divers et variés, des journalistes etc ....

                                La contrepartie serait aussi d’assurer solidement la sécurité de ceux qui s’expriment, qu’elle soit sociale ou physique.

                                Il y a eut des cas graves y compris en France ... Pensons à Monsieur rushdy qui vit l’enfer ...

                                Un député bénéficie d’une protection de sa personne, de plus il bénéficie de l’immunité parlementaire qui est-il pour donner des leçons ???.

                                N’oublions pas qu’il y a eut une étoile jaune qui à servit à sortir certaines personnes de l’anonymat ....

                                Parmi les donneurs de leçon qui prétendent ne pas être anonymes combien ont des faux noms et des photos bidons ....

                                La liberté d’expression est un droit fondamental qui recule régulièrement, n’oublions pas l’histoire, ne pas être anonyme pour beaucoup c’est les contraindre à ce taire publiquement
                                 


                                • SysATI 26 mai 2010 22:20

                                  Tout ceci est complètement idiot.....

                                  Ce pauvre type est vraiment un imbécile qui n’a rien compris...

                                  Je le dis tranquillement sous le couvert de l’anonymat (relatif) dont je profite ici.
                                  (j’ai une IP fixe et je suis en France donc il doit falloir 3 minutes pour savoir qui je suis si on veut vraiment)

                                  Le jour ou j’aurais envie de l’insulter ou de proférer des menaces/diffamation ou tout autre acte légalement répréhensible je passerait par un VPN, TOR, proxy anonyme à l’étranger, etc et personne ne pourra jamais me retrouver.

                                  C’est ça le but de la maneuvre ?

                                  Cette loi est stupide et n’a strictement aucun intérêt sinon qu’elle va permettre à la « populace inculte » peu versée dans les techniques de camouflage sophistiquées de s’éduquer. Elle va aussi permettre à des sociétés (étrangères bien sur) de gagner de l’argent en offrant un anonymat en béton aux chinois d’abord, puis aux français ensuite...

                                  Tant qu’ils n’auront pas compris qu’on ne régule pas localement un phénomère international on aura ce genre de propositions de loi débiles...

                                  S’ils veulent réellement contrôler le net, autant le faire clairement et honnetement comme les chinois. Ils censurent, oui, mais de façon transparente, ne sont pas en démocratie et ne s’en cachent pas. 

                                  Alors autant le dire franchement chez nous aussi au lieu de faire semblant de continuer à avoir un régime « démocratique » qui permet à chacun d’exprimer ses opinions sans crainte.

                                  En France on est pas libre, donc on est d’accord avec le gouvernement mais on ferme sa gueule.... Ou on la quitte....

                                  Ils ne peuvent PAS censurer les gens qui veulent s’exprimer. La suite logique à cette histoire c’est d’essayer d’interdire à l’internaute lambda d’aller lire ce qui se dit sur ces « mauvais sites » qu’on ne peut pas maitriser. Donc une censure de ce qui est légalement visible/lisible ou pas sur le territoire national avec exactement les mêmes methodes que les chinois...

                                  A force pousser le bouchon un peu plus loin tous les jours, la bouteille elle va finir par leur exploser à la gueule et tout le monde va en patir... et tout ça strictement pour _rien_ :(


                                  • rEvolution 27 mai 2010 00:12

                                    Moi je post et je blog anonyme. Et ce n’est pas pour rien puisque mon ombre s’appelle rEvolution.

                                    Penses tu Mr. le sénateur que la dernière grande révolution qui t’a donné ton siège de cuire aurait pus avoir lieu s’il eût fallu que les révolutionnaires donnent leurs identités ?

                                    Chaque rEvolution en précède une autre. Mais ça, je sais que tu le sais autant que moi.


                                    • activista/// Activista 27 mai 2010 04:32

                                      Le plus étonnant est que vous (et d’autres) croient encore à l’anonymat sur la toile !

                                      Cela fait longtemps qu’il a disparu,
                                      ce qu’ils veulent c’est pouvoir ouvertement utiliser les information qu’ils collectent jusqu’ici « illégalement »..
                                      Mais ils le font, ils savent qui vous êtes et pas seulement les renseignement,
                                      le privé aussi.

                                      réveillez vous !
                                      le terrain de lutte ne sera jamais la toile (qui leur appartient et les sers)
                                      mais la rue qui est à nous...

                                      bien à vous et nous !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès