Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Blogueur d’opinion, il est temps de fermer la boutique (...)

Blogueur d’opinion, il est temps de fermer la boutique !

 Or donc, ici ou , on nous l’annonce, c’est fini, terminé, remballez vos scribouillures et autres balbutiements, cette écriture clavier, ça n’intéresse plus personne, si tant est que ça eut intéressé quiconque à un moment donné ; allons, rendez-vous à l’évidence, et tout à la fois, à l’inéluctable, ça crève et ça clamse, ou doucement, ça s’étiole, quittez donc cet enfer, sortez, allez humer l’air, vous confronter au réel, ton blog, messire, il est out, kapout, enfin, je veux dire, les politiques, les d’opinion, tu sais, le journalisme citoyen, cette chimère, ou cette trouduculerie, c’est plus la peine, te dis-je, c’est du temps de perdu, c’est pisser dans un violon, prêcher dans un désert.

Si tu veux tenir un blog, raconte ta vie, journal-toi intime, ou donne-nous des recettes de cuisine, des astuces de mère-grand, des points de couture ; fais dans le “geek” ou mets-y de la vidéo qui fait marrer, des photos de tes vacances, de ton dernier-né, à défaut, de ton animal domestique. Mais, de grâce, arrête de te prendre pour un journaliste. D’hurler, points et virgules dressés, contre un système ou des hommes, je t’assure que ça n’intéresse personne. Et d’ailleurs, regarde, rien ne bouge, ni change. Et c’est logique, puisque "rien, il n’y a plus rien". Ferré avait raison. Aphatie, Duhamel, oui, ça oui ! Du rien magnifié, institutionnel, adoubé ! Certes ! Et alors ? On peut les vilipender, les disséquer, démontrer par A+B leurs inconséquences ou leur suffisance, rien, ça ne sert à rien ; idem quant aux politiques.
Ah c’qu’il en faut de la ténacité, ou que sais-je d’autre(s), pour croire que par quelques billets, on pourrait changer l’histoire, la retourner, lui donner sens. Regarde, Sarkofrance ! Déjà trois ans de labeur, un vrai forçat, c’te homme-là, mais au bout du compte, une prison, une impasse ! Ça lasse. Si encore c’était drôle, n’est-ce pas ? Qu’il y eut de la dérision, une jouissance itou, enfin merde, un peu de légèreté, mais non, à la longue ça sent le renfermé, et le roussi, aussi ... Quoi ? ... Que j’vise le nombre de visiteurs uniques de ce glorieux site ? Mais c’est bullshit, mon ami, totalement bullshit ! Fuck, les visiteurs uniques ! Ils ne veulent rien dire ! Ce qui compte c’est le temps qu’ils passent sur le site ! C’est ça, la vraie mesure ! Et ça vaut pour tous les blogueurs ! 2000, 5000, 20 000 visiteurs uniques, qu’est-ce que ça veut dire, si la majorité d’entre eux caltent au bout de 5 secondes ! Rien ! Ça vaut rien ! Nib ! Allons, reconnaissons-le ! Un peu d’honnêteté que diable ! Arrêtons donc ce paluchage des visiteurs uniques ! Le temps passé sur ledit blog par l’internaute-visiteur, voilà, la mesure, la seule. Et il n’y a pas à y revenir. C’est incontestable.

Mais surtout, en premier lieu, quel intérêt à donner son avis sur, au hasard, la dernière rumeur, le dernier fait et geste de son altesse sarkozoïde, quelle portée cela peut-il avoir, hein, sinon celui d’un pet de lapin. Sinon, celui de se faire plaisir.
Le combat, le vrai, ce n’est pas sur un blog qu’il se mène, mais dans la rue, ou sur le terrain. Aux côtés de ceusses qui sont en peine. Qu’est-ce qu’il en a carrer, le gars de Molex ou de Sodimatex, d’un billet de blogueur ? Et les sans-papiers, ça change leur quotidien, peut-être ? Qui osera affirmer que Proglio s’est rétracté parce que le Net grondait ? Qui peut croire une chose pareille ? Et t’as vu la gueule, de ton No Sarkozy Day ? Si c’est pas une preuve de la non-influence totale d’une supposée armada de blogueurs, c’est quoi ?

Rien, je te dis ! Ça ne sert à rien. Même bien troussé, même bien ficelé, je veux dire, si tu te donnes du mal, que tu mégotes pas sur les arguments, références et tout le toutim, que tu ponds un billet majuscule, le monde s’en cague et s’en fout ! Ce qui le préoccupe, ce monde, c’est le buzz, vois-tu ! Ce qu’a bien pu dire (ou pas) Rachida Dati. Le buzz, relayé copieusement par les médias, par ceusses qui parlent net. Tu les a entendus, n’est-ce pas ? Parlent-ils du Net, ces Morandini’s Boys (ou pas) en des termes élogieux ? Nous donnent-ils à becqueter du blogueur qui se saigne, qui bosse dur ? Ou plutôt de l’anecdotique, du tape-à-l’œil, du futile ? N’as-tu pas noté que ce qu’ils promeuvent du Net, c’est ce qui le disqualifie dans l’opinion, tout ce qui fait dire que, pfff, le Net, c’est soit une poubelle, soit une vaste rigolade, le grand n’importe quoi. Ah, s’ils, ces chroniqueurs [*] ayant pignon sur rue, et surtout dans le système (ce qui explique, cela dit, bien des choses) retenaient de l’Internet, la beauté, l’originalité, la force même, mais non !
Alors, à quoi bon se crever la couenne ?
A quoi bon aligner des mots, des billets, suer, puisque de toute évidence, ce que l’on retiendra, comme toujours, c’est le médiocre, sans compter - ô j’allais oublier, cet aspect ! - que si tu dépasses les 20 lignes, c’est même plus dans un violon que tu pisses ! C’est que, vois-tu, faut faire court. Sinon, ça ennuie. Même sur un sujet important. Tiens, j’t’en prends un, que personne ne veut traiter, pas même un journaliste certifié, le sujet Alain Bauer ! Passionnant comme étude ! Bien plus que je-ne-sais-quel bouclier fiscal à la noix ! Ou qu’un éventuel Karachigate ! Eh bien, sur un sujet pareil, c’est pas 20 lignes qu’il faudrait. C’est du costaud. Ça demande du temps et de la longueur. Du courage, aussi … Mais je m’égare, sûrement, je m’égare ... De toutes les façons, je le sais, oh oui, Rachida Dati ou Carla Bruni-Sarkozy, ces "clapotis", c’est tellement plus important !

De fait, et tout bien considéré, un blog d’opinion, c’est au mieux sympathique, au pire sans intérêt. Tout est verrouillé. Pour ne pas dire vérolé. Mieux vaut conter fleurette. Ou payer sa tournée au Kremlin-Bicêtre. Mais pour le reste, oubliez ! Remballez ! C’est perdu d’avance ! C’est du savon à barbe ! Ça rase tout le monde ! Tant ça préfère pouffer, mater de la vidéo, du cul à foison, et buzzer à l’occasion. Faut pas se leurrer ! Celui qui vient sur le Net, surfer comme on dit, c’est rarement pour de la lecture.
Quant à la "liberté d’expression", puisque souvent, on l’invoque, cette pauvrette, c’est devenu un tel foutoir, sans règles, sans éthique, on y met tellement ce qu’on veut, vue de sa seule fenêtre, que, c’est même plus la peine ! Basta ! Plutôt se taire, allez voir la mer, son "balancement maudit", celui "qui vous met le cœur à l’heure", et, quand sera venu le temps, bientôt, (de) reprendre le boulot, le chagrin, anonyme, incertain, et "regarder passer les révolutions". Tant il y a plus de chance(s) qu’elles viennent de la rue que d’un blog. Du peuple que des internautes. De la souffrance plutôt que d’un lieu confortable. Car oui, j’allais l’oublier cet essentiel : combien de blogueurs (d’opinion) la vivent, vraiment, la souffrance ? Celles des Molex, des Sodimatex ? Celle du déraciné. De celui qui n’a plus rien. Pas même une épaule sur qui pleurer. Celle qui ne fera jamais le buzz, ce cancer véhiculé par des saligauds de première.
Combien sommes-nous à vivre et souffrir ce que nous écrivons et dénonçons ?

Or donc, il est temps, de la fermer.
La boutique.

[*] Qui, soit dit en passant, pillent - parfois - le Net de ses meilleures idées ou réflexions. Ni vu, ni connu, j’me sers, et bonsoir Clara ! .. Belle mentalité, n’est-ce pas ? ..

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • JL JL 23 avril 2010 10:55

    « On peut pas dire la vérité à la télévision, trop de gens regardent » (Coluche)

    De fait, les blogs ça devient pareil : désormais trop de gens regardent.

    A bon entendeur ...


    • Rouge Le Renard Rouge Le Renard 23 avril 2010 11:14

      Comme tout ce qui est vrai ça fait mal !... Eh, du pet de lapin, rien à redire à cela. Tous ces millions de blogs à échelle planétaire, ça n’a même pas empêché une seule affaire politique réelle, rien, toze ! Des illusions de force.

      Pour ma part, je continu mon blog « d’opinion », ça me plait... J’ai pas de but révolutionnaire, j’aime bien la petite boutique d’habitués... Puis de toutes façons, faut pas oublier que même les syndicats, dans la rue, et touti quanti, bien que plus efficaces par moments ne font que peu de bouleversements politiques, en tout cas à notre époque. Puisque même le sacro-saint VOTE contre l’Europe de Bolkenstein, Sarko s’est essuyé le cul avec par voie parlementaire !... Alors, en vérité, l’impuissance dépasse de loin la blogosphère. Et on pourrait même étaler cela aux écrivains, essayistes, critiques du libéralisme qui font école et sont pleins de conférences, et d’intellectuels et autres artistes autour d’eux, ça change quoi à la marche du capital ?

      Quant à ce qui est de « souffrir » sois même la merde sociale, et bien vivre dans un trente mètre carré et ne pas arriver à trouver un job, malgré des envois à la pelle, disons que oui, je me sens appartenir au sous-prolétariat. Et le blog, c’est mieux que de m’alcooliser, passer ma journée au bar, fumer du shit, ou regarder la télé, quand je cherche pas du boulot.


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 23 avril 2010 13:40

        Bonjour,

        cet article st beaucoup trop court et j’aurais aimé qu’il ne s’arrête jamais tellement il...tout au long de sa lecture j’ai échafaudé une parade d’arguments prêts à empêcher la porte de se referm...j’étais prêt à reprendre tout l’article mot à mot pour prouver à quel point le pouvoir et le courage du bloggeur n’est pas vain et puis finalement...je renonce. 


        • Hige Hige 23 avril 2010 13:45

          Il est bien sûr évident que les blogs sont toujours aussi lus, voire plus maintenant que les gens commencent à comprendre qu’on leur raconte des conneries à la tv ou dans la presse écrite aux ordres des marchands d’armes et des banksters.
          Il faut surtout continuer à publier sur le net et ne surtout pas croire ce soi-disant déclin du blog d’opinion.
          Intox des « zélites » qui n’ont pas le contrôle du net (bien qu’ils y mettent beaucoup de moyen en ce moment).


          • NOUVEL HERMES NOUVEL HERMES 23 avril 2010 14:06

            Si l’auteur était si sûr de ce qu’il écrivait , sans doute se serai-il abstenu de le dire. Ce qui est somme toute réconfortant. Car si les blogs d’opinion ne font pas de mracles, on peut en dire autant de toutes les chroniques ou les publications qui pullulent ici ou là. Les blogs, même si leur voix ont une portée limitée , sont quand même entendues. D"ailleurs les journaux souvent s’en inspirent et n’hésitent pas à piller leurs bons mots !


            • bernard bernard425 23 avril 2010 14:59


              Bonjour,

              C’est du blablablablablablablabla, même pas une histoire, juste . . . . .lassant.
              L’invite à cesser la lecture avant la fin n’est même pas« voilée » (pour rester dans l’air de temps).
              Empêcheur de tourner en rond ! ! ! ? ? ? C’est pas sage philippe.


              • Halman Halman 23 avril 2010 17:23

                Comment un article peut il interresser sur un forum où tout disparait dans la poubelle électronique au bout de 24 heures.

                Si cela restait des années, comme sur les autres forum au moins, cela toucherait considérablement plus de monde.


                • Halman Halman 23 avril 2010 17:25

                  A peine le temps de gamberger tranquillement une réponse pendant la journée, on la poste, et hop, le sujet disparait.

                  Ca risque de toucher beaucoup de gens, ces discussions qui disparaissent aussi vite que l’on y répond.

                  A quoi bon donc y répondre.


                  • Vox Populi 23 avril 2010 22:30

                    Je crois que ce qui tue le net c’est les blogs en mode « chapelle personnelle », qui conduit inévitablement à ne fonctionner qu’en vase clos et sans réelles confrontations.
                    Agoravox, du fait qu’elle rassemble une communauté d’auteurs / lecteurs / commentateur me semble déjà dépasser un tout petit peu cette limite. On peut des fois voir de réelles confrontations (pas des polémiques à n’en pas finir).
                    Ceci-dit la différence est encore ténue...


                    • Graindesable Graindesable 23 avril 2010 23:55

                      Pas tout à fait d’accord. Le net peut être une force. J’en veux pour preuve l’échec cuisant de la campagne de vaccination anti-H1N1. Sans le net et sans les blogs de ceux qui n’ont pas droit de citer dans les médias traditionnels nous aurions été des millions à nous jeter, tels les moutons de Panurge dans les bras de Roselyne notre sauveur.


                      • kelbo.khaos 24 avril 2010 02:04

                        Tékitoua ? 

                        qui se répand sur 37 lignes, (en pleine justif) pour déballer tout ce fatras de considérations boiteuses, bourrées de complaisances envers ta pomme, et ses épluchures stylistiques à base de néologismes douteux ? 

                        Blogueur d’opinion, il est temps de fermer la boutique !

                        …… A quoi bon aligner des mots, des billets, suer, puisque de toute évidence, ce que l’on retiendra, comme toujours, c’est le médiocre, sans compter - ô j’allais oublier, cet aspect ! - que si tu dépasses les 20 lignes, c’est même plus dans un violon que tu pisses ! C’est que, vois-tu, faut faire court. Sinon, ça ennuie.………

                        Je préciserai : Ça fait douloureusement chier ton nihilisme à la toute petite semaine ; cette bulle de ta fabrication qui te catapulterait en altitude, là où, mongol fier, tu pourrais te distancier et te repaître de ta triste vision d’une rampante agitation humaine ! Sans blogue, ! Je débarque ici pour voir ce qui se dit, ailleurs qu’à Télécons, verrouillé par les guignols de service, aux ordres des pantins au pouvoir. 

                        Agora et Vox, deux mots qui sonnent tellement mieux que les cloches de Pâques, dont tu parais être…un battant ! Ça fait désordre, au milieu de tout ceux-là qui ne cherchent qu’à communiquer en usant de leur droit à s’exprimer qu’on leur refuse ailleurs. Même si certains n’ont pas la plume qu’ils n’ont pas ramassée à temps à l’école, ce n’est pas très généreux de leur conseiller de fermer leur gueule qui s’égosille à chercher un écho. 

                        Léo, que tu cites (par inadvertance ?) c’était un « pote » ! Un mot dont il m’a simplement gratifié, un jour à Nice, où ma vénération pour le plus grand poète musicien de ce siècle écoulé, est devenue une amitié que je garde au plus profond.…Léo admettait qu’il ne savait d’où pouvait bien lui venir son inspiration, disons sa talentueuse sensibilité de créateur. Et s’il dénonçait la stupidité d’une société décadente, il n’en avait pas moins, parfois, l’espoir que quelques-uns finiraient par lire entre ses lignes et ses portées, pour s’en « dé-coconner » et se rouler enfin dans l’amour d’une véritable vie. Négationniste, il ne l’a jamais été ; critique, assurément, avec toute sa détermination, son verbe.

                        Alors, à ceux qui prétendent qu’il vaut mieux se coucher en silence, ne pas déranger ceux qui fricotent aux commandes, éviter d’alarmer ses semblables ou de trinquer avec eux à la santé d’une existence responsable, sans dieu ni maître, alors, à tous ceux-là, je dis, en moins de trente-sept lignes, « laissez tomber les aigris, les importuns, qui prétendent vous dissuader en vous prenant par le licou ». Et qu’ils se méfient de ceux qui confondent les Stradivarius avec des lieux d’aisance, surtout s’ils se font passer pour des …sages.

                        Kelbo.Khaos


                        • bernard bernard425 24 avril 2010 08:08

                          @ kelbo.khaos.
                          Rien à ajouter si ce n’est : merci, d’un de ceux qui font moins de 37 lignes.


                          @l’empêcheur de tourner en rond :
                          Je pense qu’effectivement tu ne tournes pas rond ! ! !


                        • Philippe Sage Philippe Sage 26 avril 2010 18:09

                          @kelbo : je constate que vous ne savez pas lire. Et vous n’avez pas le monopole du Ferré, de surcroît, monsieur. Alors votre « par inadvertance » vous vous le collez dans le froc ou dans ce que vous voulez. Le cassis, tiens, ça vous fera de la compagnie. Parce que c’est pas vraiment le périph’ à 18 heures, la-haut ..
                          Non mais qui c’est ce type, planqué derrière un pseudo qui vient dégueuler sa prose approximative, qui déballe des platitudes, et s’en va comme un voleur « à la petite semaine ».
                          Vous faites partie des lâches et des confortables. Vous parlez à tort et à travers, plus nihiliste que jamais. Ah si ! Vous l’êtes ! relisez-vous ! Ça jure !
                          Quand vous dites : « Négationniste, il ne l’a jamais été » (en parlant de Ferré). D’où ça tombe ? Qu’est-ce que ça vient faire là ? Est-ce que je m’approprie Ferré comme vous le faîtes ? Eh bien gardez-le pour vous, votre Ferré, puisqu’il est votre ! Et allez au diable, avec ! Mais ne venez pas me chier dans les bottes ! Où ai-je écrit « qu’il fallait se coucher en silence » ?
                          Je vous parle mal ? Et alors ? Vous avez lu comme vous vomissez, comme ça, hein ? C’est quoi cette façon de se comporter ? Qui êtes-vous ? Hein ? Que connaissez-vous de moi ? Vous êtes de ceux qui prennent Internet pour une serpillière. Vous vous torchez avec. Aucun respect. Que de la haine. Continuez à vous répandre et à cracher. Peu importe.


                        • Le Gravier 24 avril 2010 08:13

                          Bon...Je vais écrire un livre pour expliquer qu’il est vain d’écrire des livres.
                          Et je vais le faire très long pour expliqer que passer 20 lignes plus personne ne lit

                           smiley

                          Mon principe :

                          Lire pour soi..... comprendre ce que les autres ont à dire

                          écrire mes textes, ou donner à lire les textes des autres sur les sujets qui m’intéressent pour partager.

                          C’est déjà beaucoup...et je ne me préoccupe pas de mon taux de lecteurs « unique »
                           
                           smiley


                          • Gemini Gemini 26 avril 2010 13:48

                            Je crois surtout qu’il faut lire cet article au second degré … Le sens en est alors assez différent.


                            •  C BARRATIER C BARRATIER 26 avril 2010 17:28

                              Je ne sais pas si je suis un « blogueur d’opinion », mais ma surprise depuis la création de mon jeune site est grande :

                              • appels téléphoniques quotidiens ou courriels en réaction à un article (approbation, désapprobation, demande d’information complémentaire, demande de reproduire et de diffuser, demande de conférence sur un sujet (deux fois ce mois d’avril).

                               

                              • Je retrouve souvent par hasard un article de mon site repris sur un autre site et il m’arrive de demander et obtenir la permission de faire de même.

                               

                               

                              • Des gens de mon Beaujolais se sont renseignés sur « qui j’étais » et viennent, à l’occasion d’une fête de village, ou chez le boulanger, me parler de ce qu’ils ont vu. J’ai découvert que des gens se passaient le mot pour visiter mon site et je constate par le dialogue qu’ils y ont passé du temps.
                              • Des militants m’ont fait apporter des précisions sur des articles que j’ai donc modifiés. Sur un sujet qui interpelle les Maires, j’ai énormément d’appels et de courriels auxquels je réponds en étudiant leur situation particulière (contributions obligatoires à l’école privée). Il semble que l’association des maires ruraux ait trouvé intéressant de vérifier ce que j’écris et prépare une étude sur ce sujet assortie d’un sérieux contrôle juridique, ce qui m’enchante, car je pourrai éventuellement compléter ou corriger.

                               

                              Voilà pour les constats. Je ne doute pas par ailleurs que le pouvoir lise avec attention certains articles, et que cela doit se retrouver dans mon dossier des renseignements généraux, ce qui me fait très plaisir. Là-dessus, j’ai des indices intéressants. Je considère que je fais mon humble travail de résistant à la propagande et à la destruction de notre République, je trouve que trop peu de citoyens résistent à leur façon (Il n’y a pas qu’Internet), et bien sûr je suis décidé à agir toujours plus sur mon site.

                               

                              Que des « résistants » se laissent convaincre qu’ils feraient mieux d’aller à la pêche me paraît impossible, et ce ne sont pas les tentatives souvent inspirées par ceux qui redoutent ces citoyens bien réveillés qui écorneront leur détermination.

                               

                              Il reste que mon petit site est pour moi un peu ma mémoire. Dans des correspondances au lieu de réécrire sur un sujet, je renvoie sur un article. Donc, à tous égards, la bonne voie est pour moi de continuer !

                              Claude BARRATIER

                              Site : Retraités dans la République :: News

                               http://chessy2008.free.fr/news/news.php

                               

                               


                              • BOBW BOBW 4 mai 2010 10:58

                                @ Philippe Sage :
                                La vie est constituée de cycles comme la Nature :
                                - l’Automne amène la baisse de montée de la sève, la mort et la chute des feuilles .
                                -L’hiver malgré le froid et la mort apparente, la diminution de la lumière et de la température permet aux racines et aux plantes de recharger leur retour àla poussée , àla création et au dynamisme de la Vie.
                                - Enfin le printemps : véritable renouveau qui suit la chaleur du soleil et engendre l’éclosion des fleurs et de l’amour avec la montée de la sève.
                                l’Humanité aussi subit ces cycles avec des hauts et des bas , des régressions monstrueuses mais des révolutions parfois salutaires avec leurs améliorations humaines et sociales..

                                Il semble que vous vivez une pèriode morale « automnale » avec chute de l’espoir, qui amène des idées provisoires de doute négatives (je ne dirais pas nihilistes)
                                Courage , nous vivons parfois par ce passage àvide déprimant ou nous voyons le noir du tunnel sans la lumière au bout...
                                Surtout ne vous laissez pas trop envahir par le découragement stérile.

                                Un fait réel positif peut être constaté heureusement qu’Internet et de nombreux sites et blogs libres viennent compenser l’abrutissement des médias (Nombreux journaux et télévisions) qui hypnotisent,anhilent et formatent une masse de spectateurs et lecteurs pour les transformer en animaux dressés et hyper dociles,lobotomisés, domestiqués par une  « Ãˆlite ou une race »dominatrice qui se veut supèrieure.

                                Sutout gardons l’enthousiasme, l’énergie et le moral et continuons àRésister et àLutter libre de et la fleur de la liberté se multipliera par « giga-unités »

                                Un papy libre de plus de 70 ans smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès