• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Burns, burns, burns, the ring of fire

Burns, burns, burns, the ring of fire

Ground Zero, mosquée, évangélistes, Afghanistan, World Trade Center, commémoration, Coran et ramadan. Ce sont à peu près les mots-clés utilisés par tous les médias occidentaux le week-end dernier. Quand l’information n’est plus contrôlée et ne respecte plus les principes fondamentaux des droits du culte, on s’achemine très rapidement vers un conflit idéologique et de violentes manifestations.
J’viens pas de Paname mais d’Marly-Gomont

Un gros beauf’ qui sort de la cambrousse étatsuniennes et fait le buzz, c’est assez banal. Sauf quand celui-ci projette à l’avance de brûler quelques 200 exemplaires de Coran le jour de la commémoration du 11 septembre. Tery Jones prévoit son coup depuis juillet, une info relayée par différents sites (Yahoo reprend une brève de Religion News Service, avant que cette info soit de nouveau envoyée ailleurs). La rumeur enfle, le personnage se fait (re)connaître. Parce que oui, ce clown s’est brièvement fait un nom en 2009 lorsqu’il planta des panneaux devant son église au doux reflets islamophobes ("Le Coran est le Diable"). Devant son église disais-je puisque le pasteur Jones est à la tête de la Dove World Outreach Center, un groupuscule évangélique extrémiste (et par déduction, inconnu du grand public).

Victime de son succès à caractère controversé, le fanatique accordera pas moins de 150 interviews aux journaux américains. Dans une société où l’information est transmise à tout-va, il fait les choux gras des tabloïds. C’est le jackpot total, il peut faire librement sa pub anti-islam dans un pays de foi chrétienne.

http://images.mirror.co.uk/upl/m4/sep2010/0/6/terry-jones-pic-reuters-381307100.jpg

A quelques jours du 11, il lâche prise, ne brûlera pas les Corans et ira même jusqu’à dialoguer avec un imam. Avec ce dernier, il aurait passé un accord tacite portant sur le déplacement de construction de mosquée sur Ground Zero. Autrement dit, un lieu de culte islamique dans le quartier des Twin Towers, détruites par quelques terroristes islamistes. Soit la branche politique de l’islam. Une nette différence néanmoins avec un air de famille, c’est ce même coran qui guide les terroristes et les fidèles. Tery Jones est un des rares à s’exprimer ouvertement sur cette haine de l’islam et est actuellement en train d’en payer les frais. Cependant, des récents sondages montrent qu’une majorité d’Américains aimerait que cette mosquée se construise ailleurs que sur Ground Zero, encore traumatisée par les attentats.

Tery aurait-il dit tout haut ce que notre société occidentale pense tout bas ? Le phénomène n’est pas uniquement aux États-Unis. En fin d’année 2009, un référendum suisse interdisait la construction de minarets sur son territoire. En France également, avec la campagne du FN reprenant celle des Suisses, en y ajoutant des éléments d’algérophobie. L’Occident peut-il comprendre les sociétés islamiques  ? Ses dimensions religieuses nous échappent-elles parce que nous ne nous penchons pas assez dessus ? Au fond, n’est-ce pas simplement une peur sourde de l’étranger, de l’inconnu ?

American way of life

Quoi qu’il en soit, ce pasteur n’a rien à faire en une des journaux. Son projet n’était qu’un fait-divers (qui a déjà eu lieu en 2008, sans aucune répercussion dans les médias) issu de l’imagination d’un vieux fou. Était-il au moins seulement convaincu par son idée ou n’était-ce qu’une publicité pour son église ?

local/cache-vignettes/L620xH270/83970_minare8c8f-94653.jpg

Mais allons à l’essentiel. Comment une information aussi stupide a-t-elle pu être diffusée longuement sur les grandes chaînes mondiales ? Le buzz. Nous ne vivons que par et pour cela, le buzz. Cette semaine, c’était au tour de Tery Jones. D’abord cité par un petit site religieux, repris par Yahoo puis par les chaînes de télévision, l’impact a eu de nombreuses répercussions. Mais c’est surtout grâce au total libéralisme pratiqué par les États-Unis que l’on doit cette boulette.

Avant et après chaque JT se situe une plage de publicité très importante, or, pour inciter les téléspectateurs à regarder une chaîne plutôt qu’une autre, il faut de l’exclusif, des trucs dingues. Bien conscientes de l’image anti-islam véhiculée via ses canaux, les chaînes ont préféré l’argent plutôt que la morale. Et ce n’est qu’une fois le mal fait que l’arroseur arrosé se retire. Alors qu’il aurait suffit de refuser de diffuser les images pour empêcher tout dérapage, le contraire s’est produit. Logique, plutôt que d’essuyer un coup en traître, la stratégie était de diffuser un maximum d’images.

En contradiction avec les principes fondateurs de l’Occident, le respect du culte a été bafoué à la face du monde.

Ricochets

Les répercussions sont grandes et se mettent en place. En Afghanistan, des milliers de croyants ont manifesté à la sortie des mosquées, le jour de fin du ramadan. La foule ne s’est pas faite prier pour chanter "Mort à l’Amérique" et pour caillasser une base de l’Otan sous responsabilité allemande. Un manifestant fut tué par balle. Les représentants islamiques en appellent à tous les chrétiens de faire cesser ce projet, sous peine de blesser tous les croyants de la première religion du monde. Du monde !

http://www.france24.com/fr/files_fr/imagecache/aef_ct_article_image/article/image/afghan-protest-m.jpg

Plus dangereux encore, les troupes américaines sur les sols afghan et irakien sont exposées au danger. Manifester, c’est bien sympa, mais il y a un soupçon de rage qui reste au creux du ventre. Or, les troupes américaines sont les représentants des États-Unis, ceux-ci diffusant les images hostiles au coran. Afghans et Irakiens pourraient se soulever face à leur ennemi commun, aggravant encore un peu plus le gouffre entre deux sociétés antagonistes.

Tout ça parce que nos médias omniprésents n’ont pas été capables de gérer un tant soit peu la portée qu’auraient les propos (prévisibles) de Tery Jones. Et surtout, de s’intéresser à l’inintéressant.


Moyenne des avis sur cet article :  3.35/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • manusan 18 septembre 2010 15:49

    Le Coran a autant de valeur symbolique pour les musulmans que le drapeau US en a pour les ricains.

    Qui brulent le plus dans l’histoire ?


    • Clojea CLOJEA 18 septembre 2010 16:26

      @Perséus : La haine, la stupidité et la bêtise incomensurable de certains


    • romaeterna romaeterna 18 septembre 2010 15:55

      « Au fond, n’est-ce pas simplement une peur sourde de l’étranger, de l’inconnu ? »

      Pourquoi une peur sourde ? Quand des populations endoctrinées cachent des femmes (?) sous des draps,quand vous risquez d’être égorgé à n’importe quel coin de rue parce ce qu’un type en robe aura dit que vous êtes un mécréant (Théo Van Gogh)...non , la peur n’est pas sourde. Elle n’est que méfiance. Ah ! la xénophobie a bon dos !

      « Mais c’est surtout grâce au total libéralisme pratiqué par les États-Unis que l’on doit cette boulette. »
      Il ne s’agit pas d’une boulette. Les américains ont une vision jusqu’à l’absurde de la liberté. Quand vous pensez qu’un avocat juif va jusqu’à défendre des groupes d’extrême-droite antisémites ! Cela est difficile a comprendre pour nous. Mais il ne s’agit pas de « boulettes ». Il s’agit de liberté d’opinion. Et d’après vous les médias devraient se taire. Ah ! Bon.

      Et, non l’avis de ce type n’est pas inintéressant. Ce n’est pas parce que les mahométans sont les plus nombreux qu’ils ont raison de cracher sur des pays, des religions, des ethnies entières qui ne pensent pas comme eux !
      Si la haine répond à la haine, comment la haine finira t-elle ? Voilà ce que devrait penser des personnes normales ! Mais la religion est et sera toujours un vecteur de haine tout simplement parce qu’il y aura toujours des ordures pour dire que c’est dieu qui dit de détruire et haïr les autres !


      • docdory docdory 18 septembre 2010 23:00

        Vous dites , je cite : « En contradiction avec les principes fondateurs de l’Occident, le respect du culte a été bafoué à la face du monde. »

        Euh, le respect du culte n’est nullement un principe fondateur de l’Occident.
        Le principe fondateur est la liberté, dont la première de toutes est la liberté d’expression.
        Celle-ci peut aussi consister à exprimer son opinion sur le contenu d’un livre en le brûlant.
        Ce qui est scandaleux, c’est qu’après avoir brûlé un coran près de ground zero, l’auteur de cette action a été scandaleusement licencié par son entreprise , au mépris de ses droits de citoyen américain

        • romaeterna romaeterna 18 septembre 2010 23:23

          Vous avez tout à fait raison docdory ! Quand je pense que je viens de faire un commentaire sur la liberté d’expression aux states qui dépasse parfois l’entendement pour nous européens !
          Mais la trouille de l’islam est partout. même les américains renie à cause des islamophiles leurs principes que je croyais intangible.
          Ils font peur et ça marche !
          Pauvre démocratie !


        • Pie 3,14 18 septembre 2010 23:32

          Ah oui, essayez de brûler une bible aux USA...

          Dans ce pays qui est le plus religieux au monde, détruire des textes sacrés pour les croyants ne relève pas de la liberté individuelle.


        • Valmonegasque Valmonegasque 19 septembre 2010 00:09

          Le principe fondateur est la liberté. Dans ces libertés, celle de la religion. Or, la liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres.

          Le respect du culte de l’autre est donc un principe fondateur, CQFD.

          Il y a contradiction rien que dans la liberté d’expression (je peux dire que je veux brûler des juifs et les voir souffrir en mangeant un beignet ?), et si on ajoute à cela la liberté de religion, on obtient un résultat similaire au cas de mon article.

          Ce qui est scandaleux, c’est un commentaire de ton acabit, pas le fait d’avoir été viré pour idiotie en place publique.

        • docdory docdory 19 septembre 2010 10:31

          @ pi = 3,14

          On peut parfaitement brûler une bible aux USA, aucune police ne viendra vous en empêcher.

        • OMAR 19 septembre 2010 12:03

          Omar T.

          Docdommage :« On peut parfaitement brûler une bible aux USA, aucune police ne viendra vous en empêcher. »

           Et cela vous ramenera quoi ?


        • docdory docdory 19 septembre 2010 00:31

          @ Valmonégasque

          Citez moi un seul article de la déclaration des droits de l’homme ( la vraie, celle de 1789 ) qui parle de respect des cultes : vous ne pourrez pas, il n’y en a aucun.
          L’opinion religieuse , en République, ne jouit d’aucun statut particulier par rapport aux autres opinions politiques , philosophiques , artistiques, ou autres. 
          Il n’est pas plus interdit de brûler un coran que de brûler un tract de Besancenot, du PS ou du front national ( à condition de ne pas le brûler dans une forêt en période de sécheresse ! )

          • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 19 septembre 2010 00:40

            Article X

            Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.

            http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/dudh/1789.asp

            Ne pas être inquiété c’est être respecté, CQFD.


          • birdy 19 septembre 2010 00:50

            ( la vraie, celle de 1789 ) 


          • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 19 septembre 2010 00:52

            (J’ai indiqué la bonne, tu peux comparer l’article X ici si ça te chante.)


          • birdy 19 septembre 2010 00:58

            Je faisais remarquer que Docdory parlais de celle de 1789 et pas de celle de 1948.


            De plus nul ne doit être inquiété pour sa religion, ça n’a rien a voir avec la liberté de brûler un livre dont on est le propriétaire.

            Car pour le moment c’est celui qui a brûlé son coran sans contrevenir à aucune loi qui est inquiété. 

          • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 19 septembre 2010 01:03

            selon l’article « Parce que oui, ce clown s’est brièvement fait un nom en 2009 lorsqu’il planta des panneaux devant son église au doux reflets islamophobes ( »Le Coran est le Diable« ) ».

            Donc dire que l’islam est le diable, puis brûler 200 corans c’est un appel plus qu’explicite à la haine envers les musulmans, et les appels à la haine sont encadrés par la loi.


          • docdory docdory 19 septembre 2010 10:29

            Ne pas être inquiété, c’est ne pas être arrêté ou persécuté. Par contre, n’importe qui est en droit ou de critiquer ou de se moquer de n’importe quelle religion, puisque se moquer d’une religion ou la critiquer, c’est avoir une opinion, on ne doit donc pas être inquiété pour ça !

            Par conséquent, ce brûleur de coran, quelle que soit l’opinion qu’on puisse avoir sur lui, ne fait qu’exercer l’un de ses droits fondamentaux.
            CQFD

          • docdory docdory 19 septembre 2010 10:33

            Voilà ce que dit l’article X de la DDH de 1789, c’est parfaitement clair :


            Article X

            Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la Loi.




          • docdory docdory 19 septembre 2010 10:38

            Le coran étant un objet manufacturé inanimé, il ne saurait en aucun cas se prévaloir d’être la victime d’une incitation à la haine. Ce qui est réprimé en droit français , c’est l’incitation à la haine contre les personnes, mais pas contre les objets !

            Cela dit, ce pasteur dit des conneries, puisque rien ne permet de penser qu’il existe dans l’univers quelque chose qui s’appelle « le diable »
            Mais dire des conneries fait partie de la liberté d’opinion !

          • Valmonegasque Valmonegasque 19 septembre 2010 12:10

            Tu es beaucoup trop terre à terre Docdory.

            Oui, légalement, rien ne l’empêche de brûler un livre. Tout comme rien ne t’empêches de doubler une voiture même si la ligne de marquage au sol est continue.

            Cependant, brûler un livre comme le Coran est bien plus symbolique que brûler les pages jaunes. Encore, il l’aurait fait dans le silence, aucun écho ou presque ne nous seraient parvenus. Mais là, l’annoncer à la face du monde, c’est une provocation envers tous les croyants musulmans. Et c’est blesser leur liberté de culte.

          • birdy 19 septembre 2010 12:24

            « Oui, légalement, rien ne l’empêche de brûler un livre. Tout comme rien ne t’empêches de doubler une voiture même si la ligne de marquage au sol est continue. »


            Je me demande si l’auteur a toute sa raison !  smiley  smiley  smiley

          • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 19 septembre 2010 14:08

            Birdy, je n’ai jamais soutenu les manifs où l’on dit « mort aux juifs », et je n’ai jamais dis qu’israel c’est le diable, je critique simplement ses actions, donc tu peux remballer smiley

            Bon, pour en revenir au sujet, certes on a le droit du bruler un coran, mais le musulman qui passe devant le buchet de corans, il va pas pouvoir venir avec une pancarte « je suis musulman » sans qu’il y ai altercation au minimum verbale, donc il sera inquiété, donc on en revient à cet article X. CQFD


          • birdy 19 septembre 2010 14:17

            Désolé l’homme au grand pied, mais je ne puis vous répondre sous un article ou l’enculé d’auteur fait censurer mes posts.


          • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 19 septembre 2010 17:55

            Nous aurons encore cette discussion sur un autre fil de toute façon, prenons notre mal en patience smiley


          • birdy 19 septembre 2010 00:49

            « sous peine de blesser tous les croyants de la première religion du monde. Du monde ! »


            Tout dans sa propagande l’auteur répète deux fois du monde, soulignant en rouge son ânerie puisqu’au nombre d’ouailles le christianisme précède l’islam.

            • Shaytan666 Shaytan666 19 septembre 2010 11:34

              Effectivement, pour être clair l’auteur aurait du mettre un point d’interrogation et non un point d’exclamation après le deuxième « du monde ».


            • Valmonegasque Valmonegasque 19 septembre 2010 12:03

              Le journal du Vatican a officialisé que les musulmans étaient plus nombreux que les chrétiens en 2008.

              Va chercher tes sources ailleurs que sur Wikipédia et son graphique non actualisé depuis 2005.

              Et en parlant de propagande, je ne clame aucune haine qu’il ne soit. Moi.

            • Shaytan666 Shaytan666 19 septembre 2010 12:36

              @l’auteur
              Vous avez tout faux, vous confondez chrétiens et catholiques.
              Les données 2010 sont chrétiens entre 2,1 et 2,2 milliards dans le monde, musulmans un peu plus de 1,57 milliard.
              Il est un fait que les musulmans dans leurs ensemble (sunites chiites....) sont plus nombreux que les catholiques, qui ne l’oubliez pas n’est qu’une branche, majoritaire certes, de la chrétienté.
              Quand on fait le total dans le monde les chrétiens, toutes églises confondues, sont plus nombreux que les musulmans, toutes « mosquées » confondues.


            • Valmonegasque Valmonegasque 19 septembre 2010 12:42

              Ah, oui, effectivement j’ai lu trop vite. Ce sont bien les catholiques.


            • docdory docdory 19 septembre 2010 15:28

              @ shaytan 666

              Il y a 1,57 milliards d’habitants dans les pays musulmans, , de la même façon qu’il y avait environ 200 millions de communistes dans l’ex URSS ...
              Ce n’est pas parce qu’on habite dans un pays musulman qu’on va forcément à la mosquée et qu’on croit à ces billevesées religieuses. Il est hautement probable qu’une bonne moitié des habitants de ces pays font semblant d’être musulmans, pour ne pas être persécutés, comme les habitants de l’ex URSS faisaient semblant d’être des bons communistes.
              Si brusquement l’ensemble des pays musulmans adoptaient une constitution laïque avec liberté totale de religion et liberté de quitter l’islam sans être menacé de mort ou de prison, combien resterait-il de musulmans dans les « pays musulmans » ? En quelques années ,il en resterait à peu près la même proportion que la fraction de population restant communiste en Russie !!!

            • Shaytan666 Shaytan666 19 septembre 2010 18:15

              @docdory, bon soir
              J’ignore tout à fait comment sont comptabilisé les musulmans, pour les catholiques je sais que c’est suivant les registres de baptême, sans bien sûr tenir compte de la pratique effective.
              Pour la Belgique p.ex. je sais que toute personne d’origine marocaine, ayant ou non la double nationalité est automatiquement comptabilisée comme musulman, même si cette personne n’a jamais mis les pieds dans une mosquée ou n’a jamais fait le ramadan.


            • OMAR 19 septembre 2010 12:00

              Omar T.

              Valmionegasque :«  L’Occident peut-il comprendre les sociétés islamiques  ? » 

              Pour avoir eu des éléments de reponses de la part d’amis européens, la réponse est claire et nette : mis à part ce qu’il perçoit comme « folklorique », il ne veut pas comprendre, et surtout n’en veut pas chez lui de manière ostrentatoire.

              A la limite, que l’islam soit discret, trés discret même.

              La méconnaissance voulue et entretenue de l’Islam, le comportement insensé et criminel des extrémistes musulmans, la déformation et la decontextualisation des versets coraniques, la desastreuse représentativité de la majorité des leaders islamiques, l’islamophobie avérée d’une importante composante des médias occidentaux, l’image tyranique de certains dirigeants arabes, la conjoncture socio-économique du monde occidental, le problème israelo-palestinien, etc...sont autant de facteurs militant pour cette incompréhension des sociétés islmamiques. 


              • Valmonegasque Valmonegasque 19 septembre 2010 12:07

                Merci Omar, tu confirmes (et peut être es-tu bien placé pour en parler) ce que je pense. Par contre, la déformation des versets et tout ce qui touche au religieux, je ne le savais pas. Evidemment, ça n’arrange pas le malaise entre les deux types de société.


              • juluch 19 septembre 2010 22:13

                C’est l’Islam qui est un problème !!


                Un vrai problème grave et dangereux....

                Eh ! Valmonegasque !! ou t’as vu que l’Islam est la première religion du monde ??,

                Ton article est tendancieux, tu crois que les musulmans acceptent la liberté de culte ?? Tu rigoles non ?
                C’est les pires intolérant qu’on ait jamais eu depuis belle lurette !!


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès