Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Canards enchaînés

Canards enchaînés

Mitterrand en avait fait des chiens, Sarkozy en a fait des esclaves : les journalistes, professionnels ou autres, ne peuvent pas se passer du roitelet élyséen. Qu’il divorce, fricote, caresse les despotes dans le sens du poil ou s’augmente, ils sont tous derrière, obéissants et serviles, attendant d’aller chercher la baballe.

Depuis hier, nul ne peut l’ignorer : le premier magistrat de France a une nouvelle conquête. Plus grande, plus élégante, plus belle que Bernadette, plus souriante que Danielle, plus sexy qu’Anémone, moins usée que Cécilia. Elle s’appelle Carla. L’Express l’a révélé en premier, Point de vue, Paris Match en feront leurs pages chaudes, Closer aussi, et déjà Le Monde, Libération, Le Figaro, France Soir, Aujourd’hui, tous, canards enchaînés au chef de l’UMP, colonnes après colonnes, ont disséqué la nouvelle idylle comme s’il s’agissait d’une énième révolution, de la naissance d’un nouveau parti politique ou d’une déclaration de guerre à venir. Comme s’il s’agissait d’un événement. D’un de ces instants majeurs à côté duquel indécent il serait de passer. Et tout cela ne serait pas bien grave si ça ne venait de ces mêmes journalistes (journaleux ?) qui depuis six mois nous bassinent sur le « trop Sarkozy ». Sarkozy partout, tout le temps, c’est agaçant, nous disent-ils, c’est incroyable, c’est antidémocratique, nous disent-ils. Ils en ont soupé de l’homme, de sa présidence, de sa peoplisationesque manière de diriger le pays. Que cela cesse, et vite. Ca ne peut plus durer. Et pourtant. Ces mêmes donneurs de leçons, gardiens de la grande morale, de l’éthique politique la plus pure, du souvenir de ces temps jadis où le président savait se tenir, n’exhibait pas sa Rollex, ne se bronzait pas en yacht, n’allait pas serrer la main des méchants, savait s’occuper des affaires en cours avec réserve et dignité. Des semaines, des mois, que ces journalistes avec un grand J, imbus et prétentieux, nous expliquent que trop c’est trop, qu’on n’en peut plus. Et pourtant.

Et pourtant le petit homme s’est à peine tu dix jours durant les dernières grèves que tout le monde écrivait sur son « étrange » et « si long » silence. Et pourtant le petit homme s’est il à peine trouvé une nouvelle première dame qu’ils rappliquent tous, clavier en surchauffe, stylo sur le bloc-notes, index sur le déclencheur, pour tout savoir, tout écrire, tout dire sur cet intime qui, finalement, les passionne, les envahit, les rend fous. Et esclaves. Esclaves de Sarkozy comme Bashung l’était de l’amour. Esclaves de cette politique people bavarde populiste, seule matière première capable en fait de relancer les quotidiens nationaux, en manque de lecteurs, en manque de journalistes. Si Sarkozy n’existait pas, Libération « nouvelle formule » serait encore plus en peine, on n’en doute pas, de boucler ses fins de mois, Le Monde perdrait encore plus d’argent et Le Figaro ne devrait son salut qu’aux sarkozystes intégristes (qui sont nombreux, il faut le dire). Encore Le Figaro on comprend : ils pavoisent à domicile, ils boivent du petit lait devant cet art, cette manière de noyer le poisson dans l’eau du bain de la vie privée que maîtrise à fond le prince de Neuilly.

Une légende urbaine prévient les petits enfants que le méchant monstre aux talonnettes et chaussures à glands possède de solides amitiés lui garantissant un contrôle total sur les médias, la presse écrite en particulier, mais pas seulement, les télés aussi, voire les radios. Partout, il posséderait des hommes à lui, puissants et informés comme il faut, malhonnêtes juste assez, hypocrites et opportunistes ; même Ségolène Royal, lucide comme un ministre d’ouverture, a décrypté dans son dernier pensum romanesque « la machine UMP », autrement dit les troupes sarkoziennes, qui avancent et ne laissent derrière elle pas grand-chose. Nicolas Sarkozy serait cette espèce d’Attila taille basse, affamé et jamais rassasié. Mais Sarkozy a-t-il vraiment besoin de faire donner ses relations pour que la presse joue son jeu ? A-t-il, depuis son élection, vraiment eu à passer beaucoup de coups de fil ? On en doute. Ce n’était pas la peine, ça ne l’est toujours pas. La presse, d’elle-même, en pilotage automatique, connaît manifestement le chemin, la route à suivre : en parler, encore et toujours, tout le temps, sous toutes les formes. Ne parler que de ça. Et, de ce fait, laisser croire qu’en France il n’existe rien d’autre. Que Sarkozy et sa vie. Hier c’était les « amis » de Sarkozy (Poutine, Kadhafi), avant-hier, la maman de Sarkozy (qui ne voulait pas que son fils se remarie), cette semaine ce sera donc la petite amie de Sarkozy, puis à nouveau les relations, les amis, la petite amie, l’ex, que trouvera-t-on encore ? Les grands éditorialistes, les chroniqueurs, les spécialistes de la « vie politique française », grands pourfendeurs des « journalistes citoyens » du web qui « se contentent de commenter l’information » (comme si eux faisaient autre chose), ces grands hommes-là, à réfléchir huit heures par jour, sauront, on n’en doute pas, toujours trouver un moyen de rendre incontournables, indispensables, essentiels les faits et gestes du petit homme aux glands cirés.

« Rien ne justifie qu’on jette aux chiens l’honneur d’un homme » disait François Mitterrand à l’enterrement de Pierre Bérégovoy. Les « chiens » c’étaient les journalistes, que Tonton jugeait co-responsables du suicide de son ancien ministre. Sarkozy connaît l’histoire, a retenu l’essentiel, malin : si le journaliste est un chien, le chien étant le meilleur ami de l’homme, alors, le journaliste est le meilleur ami de l’homme politique. Jetez-lui dix fois la même balle, il la ramènera dix fois. Cent fois. Mille fois.


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (105 votes)




Réagissez à l'article

93 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 18 décembre 2007 09:30

    Arrêter de parler de la vie privée du Président de la République qui ne regarde que lui.

    Si vous êtes assez bête pour acheter ce type de presse c’est pas la peine de nous la raconter ici,nous ne sommes pas lecteurs de ce type de presse.

    Nicolas Sarkozy a été élu sur un programme et des projets de réformes et il sera jugé uniquement là dessus et rien d’autres.

    Les TSS primaires en sont à lire GALA et POINT DU JOUR  smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

    Laissons le Président et son amie vivre sa vie tranquillement et ne trouvez vous pas que cela est le plus beau cadeau de noêl pour les français ?

    L’image jeune et moderne de la France que ce couple donne permet de dire au reste du Monde que la France est de retour.


    • Redj Redj 18 décembre 2007 09:47

      Lerma a touché le fond là...

      « Nicolas Sarkozy a été élu sur un programme et des projets de réformes et il sera jugé uniquement là dessus et rien d’autres. »

      ==> Oh que oui il sera jugé la-dessus, ne t’inquiète pas on ne l’oublieras pas...

      « Les TSS primaires en sont à lire GALA et POINT DU JOUR »

      ==> non non non, qui lit ces torchons ici ? Tu crois que les TSS (dont tu faisais parti encore il y a peu je te le rappelle) vont claquer de l’argent la-dedans ? A part toi je ne vois pas...

      « Laissons le Président et son amie vivre sa vie tranquillement et ne trouvez vous pas que cela est le plus beau cadeau de noêl pour les français ? »

      ==> smiley smiley ben voyons, on se croirait sous Staline.

      Nous on veut bien les laisser tranquilles, mais ce sont eux qui nous bassinent à longueur de journée. Pas de notre faute s’ils nous gavent jusqu’à en avoir la nausée.


    • Zalka Zalka 18 décembre 2007 10:33

      Lerma, ferme ta gueule, pauvre crétin.


    • Yannick J. Yannick J. 18 décembre 2007 10:51

      Moi franchement comme cadeau de noel, comment dire... euuuhhhh je m’en tape un peu que mon voisin ou mon président sorte avec un canon ou un boulet... je préfèrerai des sous ou du pouvoir d’achat......


    • Yannick J. Yannick J. 18 décembre 2007 11:07

      Nous sommes tous apparemment à mettre dans le même sac que ceux que nous conspuons de manière plus ou moins ostensible...

      Coupables de commenter, disséquer, railler, juger telle ou telle attitude de tel ou telle homme/femme politique...

      Coupables de se laisser porter par les titres de journaux dont la liberté d’édition est assurément piétinnée, bafouée, oubliée.

      Coupables de ne plus être impartiaux dans notre jugement concernant ce qui a de l’importance ou non.

      Coupables de s’entre déchirer de manière plus que cavalière entre membres de ce site.

      Incapables que nous sommes, semble-t-il, de discuter constructivement des réels problèmes liés à l’élection de notre président (et je dis ben notre même si je ne l’aime pas), de ses actions, de sa main-mise sur les médias, de ses connections plus que douteuses avec les milieux des finances, de ses ratages diplomatque à répétition, de sa soi-disant diplomatie morale au détriment des affaires (sic...)...

      Non au lieu de cela nous nous entre-déchirons pour savoir ce qui est bien ou non pour l’attitude d’un président, ce qui est politiquement correct ou non...

      Et bien sincèrement, je n’ai que faire de ce ragot, de ces titres de journaux, et de savoir si c’est un beau cadeau de noel pour la république...

      Dormira-t-on mieux ? l’assiète sera-t-elle plus remplie ? mon salaire aura-t-il augmenté ? non je ne crois pas que la croqueuse d’homme fera ou aura un quelquonque influence en quoi que ce soit dans ce domaine...

      Que les torchons dérivent, que les info aussi, ce n’estpas grave, mais ce qui l’est en revanche c’est que nous y accordions plus d’importance que ça ne doive réellement en avoir...

      Cordialement à tous...


    • Yvance77 18 décembre 2007 14:06

      Redj a écrit :

      « Lerma a touché le fond là... »

      Erreur grave, ce crétin de lerna peut faire largement mieux


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 18 décembre 2007 23:07

      ELLE EST BIEN BELLE. Autre chose ?

      Ceci est un lien à un article long, sérieux et ennuyeux sur les politiques de main-d’oeuvre

      http://nouvellesociete.org/701.html

      Pierre JC Allard


    • morice morice 18 décembre 2007 09:31

      Avec Bolloré à la tête de l’AP service fraçais, se sera parfait : directement à la source.


      • morice morice 18 décembre 2007 09:35

        Lerma « ça ne regarde que lui » : alors pourquoi convoque-t-il les photographes, bougre d’âne ! « le plus beau cadeau de noêl pour les français ? » serait une baisse des prix et des hausses de salaire, pas une.... dans le lit présidentiel, bougre de... vous ne comprendrez jamais rien à rien Lerma. Si, votre admiration sans borne pour ce sous-Napoléon. « Jeune et moderne » : si se taper la moitié des hommes fortunés de la planète c’est être moderne, on devine quel type de société vous privilégez, Lerma !


      • toubakouta 18 décembre 2007 14:56

        Une quoi Super-Résistant ? Si vous voulez tenir encore 9 ans et demie il faut vous ménager...sinon vous allez péter une durite.


      • Rosemarie Fanfan1204 31 décembre 2007 17:18

        trop amusant ! smiley


      • tvargentine.com lerma 18 décembre 2007 09:48

        Votre TSS vous aveugle que vous ne voyez plus l’amour avec un grand A.

        C’est la rencontre d’un homme et d’une femme tout simplement et nous avons la chance d’avoir ce beau cadeau de noêl.

        C’est un très beau cadeau de noêl


        • Redj Redj 18 décembre 2007 10:04

          Je ne lis pas voici, ni gala, ni aucun torchon de ce genre. Et pourtant je suis au courant de cette relation ? Pouvez-vous m’expliquer comment ??


        • Traroth Traroth 18 décembre 2007 12:45

          Cadeau de Noel ? Vous dites que ça ne nous regarde pas, mais c’est notre « cadeau de Noel ». Je l’ai déjà dit, et je vais me répéter : je me cogne de savoir qui se tape Sarkozy, et pourtant cette histoire n’est pas insignifiante, parce que :
          - Elle montre que la stratégie de diversion de Sarkozy continue (et Kadhafi, les Don Quichotte, le pouvoir d’achat ?)
          - La pipolisation de la politique se poursuit (ce matin, j’ai entendu pour la première fois une expression qui fait froid dans le dos : « pipolitique », fusion de politique et de pipole. Ou de pipeau, c’est comme on veut...)
          - La presse est toujours autant aux ordres et participe à ces manoeuvres sans rechigner

          Et CA, c’est un problème !


        • ZEN ZEN 18 décembre 2007 09:54

          Tout doucement, nous nous approchons de cette situation :

          http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=12341


          • geko 18 décembre 2007 10:20

            Sarko fabrique des histoires et les journalistes les racontent ...parceque ça fait vendre ! Il est plus facile de flatter le voyeurisme...et le mal touche l’ensemble de la presse, pas moyen d’y échapper ! Le journalisme n’est plus ! société pervertie jusqu’à la moelle ! Ca me rapelle un sondage ou les personnes interrogées déclaraient détester TF1 mais regardaient régulièrement la chaîne !


          • morice morice 18 décembre 2007 10:29

            « assez bête pour acheter ce type de presse » Lerma, vous êtes assez mal placé pour dire ce genre de choses : vous êtes un de ceux qui a le pls posté sur l’article que j’ai rédigé sur Bruni : pas la peine de vous faire candide aujourd’hui ! « la France est de retour. » : allez donc voir ce qu’elle en pense, la presse internationale.. http://www.20minutes.fr/article/201854/Monde-Le-Disneyland-date-de-Sarko-l-Americain-et-Bruni-l-Italienne.php on est pas loin du ridicule, oui... MrLerma : enlevez-donc vos œillères...


            • Philippe D Philippe D 18 décembre 2007 10:49

              Eh, Msieur Morice, Qui c’est qui nous bassine tous les jours avec des articles sur/contre Sarko ? Qui c’est qui ne voit plus la vie que par le seul prisme de son antipathie viscérale, de sa résistance de pacotille ?

              Vous pouvez vous ranger, à votre humble niveau, avec ces pisse-copies qui nous rabachent sans cesse leur vision people de la politique, une hyper-personnalisation de la chose publique.

              Louer ou critiquer le président, quand tout, toujours, ne tourne qu’autour de ça, quand tout n’est vu qu’en fonction de son empathie ou de sa haine du personnage, voilà qui fait grandement avancer les idées.

              Bravo Msieur Morice, continuez comme celà si vous n’avez pas encore atteint le niveau d’indigestion. Moi, j’en ai marre de vos articles. Et quand ce ne sont pas vos articles ce sont encore vos commentaires sentencieux sur les articles des autres.

              Nous vous décernons le titre de Spécialiste en Sarkozie.


            • TALL 18 décembre 2007 10:37

              Au moins, moi je n’en parle pas, ce n’est pas moi qui tomberais pas dans un piège aussi grossier de peopelisation, nous dit l’auteur. Et force est de reconnaître que les articles people, ce n’est effectivement pas le truc de Lilian M. smiley

              Ceci dit, elle est belle et intelligente, Carla. C’est quelqu’un. Ca pourrait même être tellement quelqu’un qu’il ne faudrait pas lui faire trop trop d’ombre, et qu’il faudra bien gérer l’éventuel conflit d’intérêt qui pourrait naître un jour entre Mme Sarkozy-Bruni et LA Carla Bruni.

              Il faudra donc sans doute que le Président lui laisse sa part de lumière personnelle, sa part d’indépendance, cette part d’elle-même qui l’a poussée à écrire des chansons dont la sensibilité montre qu’elle est vraiment quelqu’un. C’est tout-à-fait jouable, mais le pourra-t-il, lui, LE Maître ?

              La suite à l’écran, avec Lilian M. qui ne manquera pas de ne pas nous en parler smiley

              Et bon voeux de bonheur aux tourtereaux


              • TALL 18 décembre 2007 10:58

                J’en connais ( chanson de Carla Bruni )

                - J’en connais des qui charment,
                - Des qui me laissent femme,
                - J’en connais qui me pâment...
                - J’en connais des jolis,
                - Des qui roulent comme des filles,
                - Des qui me piquent mes bodys...

                - J’en connais tant tellement ça me prend tout mon temps,
                - Et même ma maman qui m’adore tendrement,
                - Elle me dit : "C’est pas bien, ce n’est pas bon tout ce rien,
                - Reprends ton droit chemin..."

                - J’en connais des superbes,
                - Des bien-mûrs, des acerbes,
                - Des velus, des imberbes,
                - J’en connais des sublimes,
                - Des mendiants, des richissimes,
                - Des que la vie abîme...

                - J’en connais même tellement ça me prend trop de temps,
                - Et ma pauvre maman se dit en soupirant,
                - "Qu’ais-je fait pour cela ? Est-ce de ma faute à moi,
                - Si ma fille est comme ça ?" x2

                - J’en connais dans chaque port,
                - Dans chaque Sud, dans chaque Nord,
                - J’en connais sans efforts,
                - J’en connais qui vont dire,
                - Que je suis bonne à maudire,
                - Et moi ça me fait sourire...


              • TALL 18 décembre 2007 11:20

                Autres chansons intéressantes, je trouve, de Carla Bruni :

                L’amour

                Même si je suis top


              • wesson wesson 19 décembre 2007 08:51

                Carla bruni Belle ?

                oui, effectivement

                intelligente ?

                Son intelligence, elle l’affiche moins souvent que son si joli minou ...

                En définitive, elle est bien conseillée par de bons publicitaires, comme un Jacques Seguéla, qui sait faire en matière de renard politique ...


              • TALL 19 décembre 2007 10:15

                Elle a écrit ses chansons elle-même. Pas mal du tout pour un début, je trouve.


              • tvargentine.com lerma 18 décembre 2007 10:41

                Mon esprit de contradiction m’oblige à répondre à la désinformation que vous écrivez.

                Il convient d’etre objectif et si vous le voulez vous pourriez parler d’autres choses plus passionantes

                Oui,votre TSS primate vous aveugle et vous etes devenu un lecteur assidu de ces revues peoples

                Encore un résultat de la politique vendue de Ségoléne ROYAL du TSS et les dégats que cela a provoqué dans les cerveaux des godillots


                • Redj Redj 18 décembre 2007 10:50

                  Lerma, tu devrais aller consulter un psychiatre. Tu reportes sans arrêt sur les autres ce que tu ne peux plus supporter chez toi. Il doit y avoir un terme psychiatrique pour ce genre de pathologie.


                • nick 18 décembre 2007 11:07

                  @Lerma, tu es l’exemple type de la subjectivité...et en plus c’est toi le primate...au moins tu me fais rire...c’est toujours ca...


                • Mango Mango 18 décembre 2007 20:57

                  Oui, Redj, il y a un terme psy : la projection. Souvent corollaire de la parano. Le tout beau cas !


                • Goulven Goulven 18 décembre 2007 10:53

                  Vache quand même il est bien foutu ce programme « lerma.1.0 Beta » Ils ont des sacrés developpeurs chez la LCR.


                  • tvargentine.com lerma 18 décembre 2007 10:58

                    @ Redj

                    Votre vision de la liberté est bien résumé dans votre commentaire !

                    Vous êtes inquiétant pour la liberté

                    @Zalka

                    Je perçois chez vous aussi une vision tres obscurantiste de la liberté et vous êtes aussi inquiétant dans vos propos que votre cousin @Redj

                    Vous êtes libre de ne pas « aimer » un président mais vous avez le devoir de respect la liberté d’expression


                    • Redj Redj 18 décembre 2007 11:34

                      Le vrai danger pour la liberté, c’est de ne pas avoir de sens critique...

                      Dorénavant je ne répondrai plus à tes commentaires, ils n’en valent pas la peine, et en plus contribuent à ce que Yannick dénonce plus haut et avec qui je suis entièrement d’accord.

                      Au plaisir de ne jamais te rencontrer.


                    • Zalka Zalka 18 décembre 2007 11:37

                      Mais bordel, Lerma, quand vas tu arrêter de soûler tout le monde avec ta propagande pravda ! Putain, on dirait Ali le comique, ministre de l’information irakien de Saddam, ou un communiqué du porte parole du frère numéro Kim Jong Il !!!

                      Tu ne cesses de dénoncer un TSS qui n’éxiste que dans ton putain de cerveau de détraqué. Tu ne te rend même pas compte des dizaines de contradiction que tu alignes au jour le jour tellement tu es sectaire, psychorigide et intégriste.

                      Et c’est moi qui aurais une vision obscurantiste de la liberté ? Mais pauvre merde, regardes toi ! Si jamais quelqu’un a le malheur de ne pas aimer le style des chaussures DU GENIAL PRESIDENT SARKOSY FLEUVE DE LA PENSEE, PHARE DU PROGRES, tu vas immédiatement l’accusé de TSS ignoble !

                      Je me fous que tu sois sarkosyste. Figures toi, mon coco, qu’une bonne moitié de ma famille a voté Sarko et je ne les ai pas renié pour autant. Donc être pour Sarkosy, c’est un choix. Et si je me réserve le droit d’essayer de convaincre ou de critiquer, je ne tomberai jamais dans l’hystérie pure.

                      Toi au contraire, tu es comme ces bouffons de cocos stalinistes attardés des années 50. La moindre critique de la politique du petit père des peuples était un blasphème. Même les dirigents soviétiques des années 60 qui se détournèrent de Staline furent conspués par l’huma de l’époque tellement ils étaient bas de front et aveuglés.

                      Alors ferme ta gueule Lerma. Ce n’est pas un ordre, c’est une supplique : ferme ta gueule par pitié pour nos yeux et notre santé mentale. Ferme ta gueule par pitié pour ton propre camp que tu ridiculises sans cesse.


                    • Redj Redj 18 décembre 2007 12:01

                      Ola Zalka, du calme mon cousin !!! smiley


                    • Mescalina Mescalina 18 décembre 2007 15:56

                      Il y a deux maitres qui focalisent, chacun à leur façon, ce petit peuple « journaliste » ou « commentateur » : Nicolas Sarkozy, et ... Lerma !

                      Vous êtes tous trop droles, et Lerma est le meilleur d’entre vous smiley


                    • TSS 18 décembre 2007 11:00

                      après etude des posts de lerma j’en arrivre à la conclusion que les textes sont ecrits par Guaino et pour lui savonner la planche Guéant lui met des fautes partout !!!


                      • superesistant superesistant 18 décembre 2007 11:32

                        on l’attendait, le lilian du jour est arrivé, et sur Zeu sujet qui va bien...

                        bon par contre rien de neuf, mais c’est écrit comme il faut, avec la pointe de cynisme qui va bien !

                        pour le météorite lerma il n’y a qu’une seule solution disons.. « humaine » : c’est un personnage créé de toute pièce qui est la pour faire réagir au maximum les différents intervenants.. il exaspère tous ceux qui ne peuvent supporter le com président, et je suis sur qu’il arrive même à décourager les pures et durs de l’UMP tellement ses remarques millimètrées peuvent rendre chèvre...

                        nan sérieusement « le plus cadeau de Noël pour les français » si quelqu’un peut vraiment penser çà sans avoir l’objectif d’énerver un maximum de personnes çà me les coupe la...


                        • Bernard Dugué Bernard Dugué 18 décembre 2007 11:42

                          C’est rédigé, autant en faire profiter les lecteurs

                          Il fut un temps que les moins de 60 ans n’ont pas connu. Celui des amours romantiques, des contes de princesse ; l’une d’entre elles, prénommée Grâce, épousant pour l’éternité un prince juché sur un rocher. La fidélité avait un sens, l’engagement aussi, autant en politique qu’en amour. C’était le temps des copains et des amitiés sincères, on s’en allait avec Paulette à bicyclette. Les mœurs ont changé, autant dans les couches sociales les plus éloignées qu’au sein des cercles les plus élitistes. Lady Di a quitté son prince Charles pour quelques aventures dont la dernière eut une fin tragique. Les liaisons entre célébrités, dangereuses ou pas, font les profits des tabloïds tout en trompant l’ennui des gens dans les salles d’attente et offrant quelque part de rêve à ceux qui s’emmerdent dans leur existence. Sarkozy et sa nouvelle conquête ont décidé de s’afficher dans la presse et d’officialiser une liaison qui date de même pas une saison. Et la presse de se ruer sur les images, de commenter l’événement, et les écrans d’Internet de buzzer grave, compteurs de visite boostés, esprits turbocompressés, faut que ça flashe, ça en jette. La vie privée de notre Président s’affiche. Et l’on trouve cela naturel, après tant d’années de frustrations, avec notamment la censure d’une fille née d’une liaison illégitime entre un Président de gauche et sa maîtresse ; une affaire qui pour certains, fut jugée inéquitable dans la mesure où tout le gratin parisien germanopratin et dinerenvillien était au courant.

                          Autant dire que dans les rédactions des journaux ça a dû discuter sec. On la passe ou on la passe pas l’info ? On la met à la une ? Non, ça va le faire trop ostentatoire, on va se coltiner des tas de critiques, être traînés dans la boue pour avoir joué le JT au niveau des tabloïds avec en plus l’argent de la redevance qui bientôt sera payée pour moitié par les pauvres vieilles qui devront casser leur tirelire. Oh, et puis merde, si on la passe pas, d’autres le feront à notre place alors, on va pas se gêner, le monde est un grand casino et comme au poker, il faut suivre si on veut garder son audimat. Et sans doute, des heures de cogitation pour arrêter la forme définitive du reportage et rédiger le commentaire.

                          Qu’est-ce qui a poussé notre hyper Président à pratiquer cette mise en scène ostentatoire aux bras de sa belle ? Si se voiler à l’école est un signe ostentatoire de religion, proscrit par la loi, se dévoiler comme le fit Sarkozy est aussi un signe ostentatoire mais de quoi ? S’afficher comme séducteur. Montrer quelques compétences de mâle attitude pour un Président qui se songe dominant ? Carla Bruni chante, bien pour les uns, mal pour les autres. Carla Bruni, et là c’est consensuel, est une belle femme. S’afficher avec une belle femme se pratique dans certains milieux. Sans qu’il y ait des statistiques sociologiques, il est bien connu que les artistes, Picasso, Dali et maintenant les stars sont pacsés avec de belles femmes. Les scientifiques par contre, préfèrent épouser la belle cause de la recherche et ne sont pas très regardants question canon de beauté. Il y a un autre milieu où avoir une belle femme, peu importe le nombre de ses neurones, est très prisé. C’est justement le milieu, autrement dit, le monde des maffieux. Mais pas d’allusion malsaine, Sarkozy n’est pas le parrain d’une mafia. Il est juste inséré dans un réseau d’influence, au milieu du cercle. Où parfois, le carnet d’adresse comprend un annuaire d’alcôve. On y recense les conquêtes, de Cécilia à Carla, en passant par Anne mais pas de Paulette puisque Sarko ne fait plus de bicyclette. Mais du jogging, pour un signe ostentatoire d’endurance.

                          Voici venu le temps des amours interchangeables, des femmes chic et des mecs choc que l’on se choisit pour un contrat à durée déterminée, avec rupture sans qu’il soit obligatoire de fournir un motif. L’emploi à vie, c’est fini, l’amour d’une vie, c’est dépassé. Les gens d’en bas peuvent, s’ils ont une âme aventureuse, se donner plusieurs amours ou plusieurs jobs, mais quand ils n’ont pas d’autres choix que subir, ils redoutent d’être licenciés et d’être plaqués. Le législateur n’a pas encore trouvé la loi instaurant la flexisécurité professionnelle. En matière de relation amoureuse, il n’y a pas de remède à l’insécurité affective. Et les Français, plus que les Françaises, de déprimer lorsqu’ils sont célibattus.

                          Comme disait Coluche, certains sont plus égaux que les autres. On aura noté avec cette liaison plus médiatique que glamour, la marque d’une inégalité de chance dans les deux pôles principaux d’une existence, les amours et le travail. Quand on est parvenu à un certain niveau dans un réseau, la flexisécurité de l’emploi est pratiquement assurée, que ce soit dans le monde de la finance, des médias, de la politique, des hautes fonctions privées et publiques. Il en est de même pour les amours. Les gens d’un haut rang ne restent jamais seul. Les hommes politiques séduisent de belles femmes, Anne Sinclair, Marie Drucker, Cécilia Martin, Valérie Trierweiler... et maintenant, la belle Carla à rendre envieux un Français Hollande troublé au point de prononcer une phrase inscrite à jamais dans le patrimoine du bêtisier : « ou la presse y était par hasard, ou elle avait été convoquée » ; et la presse cette fois de commenter le début de polémique lancée par le premier secrétaire du Parti socialiste. C’est l’occasion de nous mobiliser, nous citoyens qui avons le devoir de résister. Il faut lancer une pétition pour relayer la démarche de François Hollande et demander qu’une commission d’enquête soit désignée pour faire la lumière sur les conditions ayant permis la prise de ces clichés. Il y en va de l’avenir de la démocratie et de la République !

                          La petite histoire dit que les tourtereaux ont été présentés l’un à l’autre à l’occasion d’une réunion où Denis Olivennes commenta son rapport concernant le piratage de la musique sur Internet. Souhaitons que la belle Carla ne fasse pas pression sur son compagnon de Président pour quelques sous et ne le menace d’un exil avec un Suisse si une loi pourchassant les pilleurs de l’argent des stars n’est pas votée. C’est qu’elle en vend des disques, et ce n’est pas près de s’arrêter. A noter pour être complet sur ce sujet le côté très tendance des relations amoureuses du Président. Depuis quelques années, il est courant, dans les milieux urbains, de mélanger les affaires professionnelles et celles qu’on pratique sur un sommier. Une manière de faire connaissance.


                          • Traroth Traroth 18 décembre 2007 12:32

                            « Une légende urbaine prévient les petits enfants que le méchant monstre aux talonnettes et chaussures à glands possède de solides amitiés lui garantissant un contrôle total sur les médias, la presse écrite en particulier, mais pas seulement, les télés aussi, voire les radios » : Bolloré (CSA, Direct 8, Matin Pus, Direct Soir et bientot AP France) lui prête son yacht, Arnault (Les Echos) est son témoin de mariage, Bouygues (TF1, LCI) le parrain de son fils, Dassault (le Figaro, le Dauphiné Libéré, laVoix du Nord, l’Etudiant...)est député UMP, Lagardère (Paris-Match, Europé 1, Europe 2, Hachette, MCM, RFM...) se dit « son frère ». Plutôt basée sur des faits, la « légende urbaine », à moins d’affirmer qu’une telle proximité est sans conséquence sur la ligne éditoriale de ces différents médias, ce qui ne tient debout pas quand on regarde ladite ligne éditoriale, qui contrairement à ce que vous affirmez, ne fait pas que parler de Sarkozy, mais en parle surtout de manière positive quoi qu’il fasse.


                            • Marsupilami Marsupilami 18 décembre 2007 12:51

                              Lilian M. qui ironise sur les journalistes esclaves du pipole, c’est l’hôpital qui se fout de la charité, vu que c’est le fond de commerce de ses articles.

                              La nouvelle First Lady (pour combien de temps ?) a déclaré : « Je m’ennuie follement dans la monogamie. Je suis monogame de temps en temps. L’amour dure longtemps, mais le désir brûlant deux à trois semaines » (le Figaro Madame du 17/02/2007). On ne va donc pas tarder à se marrer, dans le genre « Mon rival et Marivaux » à la sauce Sacha Guitry...

                              Sarko ou le cocufiage bling-bling. Dommage, la belle a du talent et son premier album est très bien. Bon, à qui le tour dans 3 semaines ?


                              • Parpaillot Parpaillot 18 décembre 2007 13:23

                                @ Auteur :

                                Très bon article, très bien écrit comme d’habitude !

                                Cela m’inspire une remarque : Les français, comme d’autres d’ailleurs, n’auraient-ils pas besoin de s’identifier à un modèle pour exister ? Cette question pourrait faire l’objet d’un sujet de thèse pour un doctorant en sociologie ...

                                Bien à vous !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès