Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Caroline Fourest vs Taddeï : une certaine idée de la démocratie

Caroline Fourest vs Taddeï : une certaine idée de la démocratie

Blaise Pascal nous avait prévenu : « l’homme n’est ni ange ni bête et le malheur veut que qui veut faire l’ange fait la bête  ». Cette maxime qui dénonce les travers de notre humanité fragile qui se veut moraliste s’appliquerait remarquablement à la journaliste ultra-médiatique et militante Caroline Fourest qui s’est derechef érigée en porte-parole de la morale publique et qui vient récemment, et comme à l’accoutumée, de faire une sortie mêlée de mauvaise foi et de fiel contre l’animateur Fréderic Taddéi et son émission hebdomadaire Ce soir (ou jamais !). Le vrai scandale dans cette affaire est le manque de réaction de tous ceux qui, démocrates et républicains, sont pour l’existence de débats de grande qualité à la télévision.

La participation de différents acteurs dans le débat public est en soi une lutte d’intérêts. A travers cette attaque sans nuance de Caroline Fourest, se décèle une intention de concourir à la culture actuelle et aux termes des débats intellectuels en déniant la valeur véritable de ses adversaires dont il serait bon, selon elle, de prévenir de leur nature diabolique avant de les faire confronter : en démocratie on ne tue pas, on diabolise à outrance. Sans s’embarrasser de la légitimité de leur présence, elle les réduit à de vulgaires extrémistes et complotistes, elle qui ne se gêne pas de soutenir aveuglément des mouvements comme les Femen (jusqu’à en écrire sa romance avec la leader)[1] ou les pro-ivg qui ne font guère dans le détail lorsqu’il s’agit de dépeindre l’adversaire en figure du nazi.

La question n’est-elle pas ici de savoir à quoi servent les intellectuels ? « Loin d’être des observateurs neutres, désintéressés et irresponsables, les intellectuels participent activement à la configuration des sociétés modernes » écrit le sociologue Luc Van Campenhoudt.[2] Garante autoproclamée des valeurs de la République, elle n’en est pas à sa première sortie pour réduire ses adversaires au silence, qu’ils s’appellent Ramadan[3], Boniface ou Tévanian. La qualité des grands intellectuels médiatiques est avant tout leur propension à nous apprendre, nous informer et à débattre avec les opposants les plus farouches quitte à se compromettre. En ce sens, Caroline Fourest n’est guère une intellectuelle si l’on entend par ce mot un esprit engagé à apporter sa propre analyse et défendant des valeurs utiles à l’intérêt public et non à son propre intérêt comme le ferait un militant.

Il faut donc admettre que Fourest est sérieuse quand elle parle en militante mais lorsqu’elle s’exprime en tant que journaliste, il est difficile de la suivre. Certes la conception du débat que porte Taddei semble plus démocratique que républicaine, plus anglo-saxonne que franco-française. En gros, plus libéral que ce qui nous est donné sur France télévision. L’indulgence suprême de Taddei peut nous insupporter, ses invités nous agacer, le générique et les effets de lumières de son émission nous irriter, toutefois le caractère démocratique et libéral de l’émission ne fait aucun doute : on est en démocratie ! Ce que la plupart des gens perdent en ne suivant pas le journal, en ne comprenant pas les politiques, ils le gagnent à suivre les idées qui se partagent toujours et s’opposent parfois dans cette émission.

Que signifie donc contextualiser pour un animateur qui ne possède qu’une heure et demie de temps et parfois une dizaine d’invités ? Est-ce prendre le temps d’informer que de rapporter que x a été condamner pour racisme, y pour recel de biens publics, que z a soutenu tel mouvement révolutionnaire à telle date, etc ? Non, c’est absurde. De la même manière personne ne demande à Fourest de nous présenter une longue fiche des procès et des mésaventures idéologiques de ses amis qu’ils s’appellent Mohamed Sifaoui, Ayan Hirsi Ali, Taslima Nasreen ou Inna Shevchenko. Fourest s’est manifestement préféré ; comme Patrick Cohen, et bien d’autres, elle a sa liste noire. De cette liste, à défaut de ne pas inviter les « parias publics », il faut propager un long rapport de police devant la plèbe. D’où la trentaine d’extrémistes qu’elle comptabilise. Par extrémistes, il faut entendre ses adversaires.

En quoi Nabe serait-il plus « extrémiste » qu’une femme qui soutien bec et ongles les Femen ou des journaux qui caricaturent politiquement l’islam ? En quoi Alain de Benoist est-il plus insultant qu’une femme qui dirait le plus sérieusement du monde dans une émission de grande écoute : «  on a besoin de la psychanalyse pour sauver certains névrosés qui tombent dans la religion »[4] ? En quoi Michel Collon est-il plus complotiste qu’une personne qui voit dans la révolte des banlieues de 2005 la main des islamistes pour prendre leur revanche sur l’occident[5] ou dans la contestation dont elle fait l’objet lors de ses meetings, la main des fans de Boniface, Dieudonné ou Ramadan[6] ? Ne pense-t-elle pas que sa légitimité peut aussi être remise en cause par ses outrances ?

Le fait qu’elle s’est, non sans contradiction, confortablement installé sur les fauteuils de cette émission jusqu’à ce qu’elle découvre ce qu’est réellement un vrai débat épuré des contraintes qui bien souvent lui sont favorables a probablement joué dans son amertume envers Taddei. Surement n’a-t-elle n’a pas apprécié d’être mise sérieusement en contradiction par Tariq Ramadan ou encore Tristan-Edern Vaquette dans l’émission en question, et ce, outrage royale, sans l’appui d’un animateur voué à sa cause. Car la chose est décrétée : quand Fourest parle, tout le monde consent. Bien mal leur en a pris, ceux qui ont souhaité la contredire. Experte en méthode de diabolisation, appuyé par les différents supports médiatiques, intellectuels et militants mêlés à ses causes idéologiques, impitoyable envers ceux qui lui feraient de l’ombre, elle a depuis longtemps compris les rouages du métier pour se faire entendre.

Nous sommes en France, un pays qui a une longue tradition du débat contradictoire. Sartre détestait les idées d’Aron mais ne lui répondait que chichement ; Camus laissait s’exprimer les écrivains d’extrême-droite à qu’il avait demandé la grâce et qui ne manquaient pas de l’attaquer par la suite ; Mauriac adorait lancer des piques contre Aragon et Sartre ; Foucault détestait la polémique ; Bernard Pivot voyait son émission être accusé de rabaisser et de rendre commerciale la culture avant de finalement devenir culte. Ainsi va le débat français de la contradiction. Sans liste noire, sans accusation de cerveaux malades.

Et après tout, comme Badiou, pourquoi détesterait-on avoir des ennemis ?



[1] Inna, éditions Grasset, 2014,

[3] Elle avait déjà acquiescé à la décision de l’ULB de ne pas inviter Tariq Ramadan tout en reprochant à Laurent Ruquier de l’avoir invité à On est pas couché.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.92/5   (50 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Rounga Roungalashinga 31 janvier 2014 15:45

    Fourest est une de ces démocrates de la ligne rouge, qui pensent qu’on peut débattre avec tout le monde, à partir du moment où les interlocuteurs qu’on a en face ne franchissent pas certaines limites. Cette conception de la démocratie s’effondre si on fait simplement remarquer que si cette ligne rouge existe, alors elle émane d’une autorité morale supérieure, ce qui est justement nié par l’esprit démocratique, qui part du principe qu’aucune opinion ne vaut plus qu’une autre. Mais Caroline Fourest n’est pas démocrate dans l’âme, elle est avant tout républicaine. Elle est pour la démocratie chapeautée par la République. C’est-à-dire qu’au lieu de défendre une conception idéale du mode de désignation des dirigeants, elle soutient le régime en place. Une personne à l’esprit démocratique peut entendre des discours anti-démocratiques, et peut même s’opposer à la République, si c’est pour préserver la démocratie, mais un républicain ne peut pas tolérer des propos anti-républicains, même s’ils viennent d’authentiques démocrates. Pour le vrai démocrate, l’ouverture d’esprit et l’humilité face aux opinions opposées est une vertu fondamentale, mais pour le républicain, cette attitude se limite seulement à ceux qui partagent un socle minimum d’opinions.
    Et effectivement, comme vous le dites très justement dans votre texte, l’émission de Taddéï est authentiquement démocratique, puisque les invités sont égaux entre eux, viennent vraiment de tous bords, ne sont pas face à des chroniqueurs, et ne sont jamais grondés ni catégorisés d’avance par le présentateur. Le télespectateur est censé se faire sa propre opinion uniquement d’après la qualité des opinions avancés. Même si les invitations des « cerveaux malades » sont en réalité rares, cela suffit à titiller la vigilance républicaine de Caroline Fourest.


    • CASS. CASS. 1er février 2014 13:48

      caroline fourest est un cerveau malade la tv etc et la france sont aux mains de cerveaux malades, justement très rares sont les invitations de cerveaux qui ne le sont pas.
       Pour le vrai démocrate, l’ouverture d’esprit , l’humilité et le respect réciproque face aux opinions etc opposées est une vertu fondamentale, pour une république ce devrait être ainsi aussi. mais la france n’est pas ou plus une démocratie ni une république.Fourest les elisabeth levy et cie sont à l’opposé de l’ouverture d’esprit quand au respect et l’humilité ce sont des choses totalement absentes de leurs cerveaux


    • Rincevent Rincevent 31 janvier 2014 15:51

      Melle Fourest n’est pas une intellectuelle (si d’un intellectuel on attend au moins une rigueur de la pensée). C’est le dernier (?) chien de garde de la meute qui envahit la sphère audio-visuelle depuis un bon moment.

      Cette bande, avec sa bien-pensante auto-proclamée, étouffe le peu de débat démocratique qui nous reste. Effectivement Taddeï nous donne à voir un journalisme dont nous avons perdu l’habitude (si tant est que nous l’ayons jamais eue) et donc perturbe le ronronnement habituel des plateaux télévisés où les invités pourraient avoir leur noms gravés au dos des fauteuils, comme à l’église…


      • Crab2 31 janvier 2014 16:10

        Propagande infantile de l’auteur de l’article qui rechigne à la complexité participe à ce que, désormais, l’on désigne par ’’ La nov-inquisition ’’ :


        Naïveté : ’’ L’égalité femmes-hommes, qui peut-être contre ? ’’ - Vincent Peillon

        Depuis Meaux : d’étranges SMS ont poussé des parents d’élèves à boycotter l’école 


        Suites :

        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/01/la-nov-inquisition.html


        ou sur :

        http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/01/la-nov-inquisition.html



        • JSUPC 1er février 2014 09:57

          propagande ???
          qui rechigne à la complexité ???
          Nov-inquisition ??
          j’ai cru que vous parliez de Caroline Fourest, et d’un certain nombre de personnes qui actuellement, à l’image des staliniens, des hitlériens, des communistes chinois, des iraniens radicaux, des saoudiens masculins, et de tout un tas de régimes dictatoriaux ,pensent que le dialogue n’est possible que si l’adversaire n’a pas le droit de s’exprimer...


        • CASS. CASS. 1er février 2014 14:23

          l’homme et la femme seront toujours différents mais complémentaires, c’est cette complémentarité qu’il faut respecter, la femme est porteuse de la vie, sans mére pas de vie , il en va ainsi pour mère terre et toutes vies ,c’est celà qu’il faut respecter ,la femme ni l’homme ne doivent êtres des objets et pas plus ni moins les uns que les autres. Aucun homme ni aucune femme n’est supérieurs ni inférieurs à d’autres, les hommes et les femmes sont complémentaires


        • CASS. CASS. 1er février 2014 15:29

          JSUPC «  tout un tas de régimes dictatoriaux ,pensent que le dialogue n’est possible que si l’adversaire n’a pas le droit de s’exprimer... » les premiers en la matiére sont les régimes dirigés par des impérialo zionistes et leurs pantins mis en place de façon toujours plus malpropres les unes que les autres. Et justement ça n’est pas le cas de Perse Iran bien au contraire.


        • Crab2 2 février 2014 16:41


          ... ce qui reste du patriarcat, de ce monde phallocrate, macho que toutes les religions monothéistes soutiennent contre le mariage pour tous ou contre les droits de la femme

          Suites :

          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2014/02/abaissement-du-statut-de-la-femme.html


          ou sur :

          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2014/02/02/abaissement-du-statut-de-la-femme%C2%A0-5287941.html



        • Crab2 11 août 13:27

          @CASS.
          les hommes et les femmes s’ils sont différends ne sont pas complémentaires mais égaux en droits et devoirs


        • Oursquipense Oursquipense 31 janvier 2014 16:39

          J’allais dire que « débat contradictoire » me semblait un pléonasme mais en fait c’est faux. On a de plus en plus de débats entre gens qui sont en fait d’accord entre eux, en dehors de détails mineurs.
           
          Même en Suisse. Il n’y a qu’à voir le dernier « Infrarouge » au sujet de Dieudonné où pendant 20 minutes les 4 premiers intervenants sont tous d’accord pour considérer Dieudonné comme un parfait salaud. Simplement certains disaient qu’il a le droit d’être jugé a posteriori s’il dit des choses répréhensibles alors que d’autres (dont la maire de Genève) pensent qu’on a tout à fait le droit d’interdire la tenue de ce qui ne serait plus un spectacle.


          • CASS. CASS. 1er février 2014 14:40

            pour moi ce sont ceux qui traitent Dieudo. de parfait salaud, qui sont les pires ordures ! les pires imposteurs menteurs c’est l’imposture le mensonge et tout ce qui va avec , qui devraient êtres répréhensibles et non l’inverse, en tout cas maintenant il est très largement avéré que les protocoles de sion , ne sont pas un faux.


          • Gavroche Gavroche 31 janvier 2014 16:39

            F.Taddeï est le seul présentateur de télévision à :

            -laisser ses invités débateurs s’exprimer sans leur couper la parole perpétuellement.

            -ne pas se mettre en avant et rester neutre dans un débat.

            -laisser les téléspectateurs se faire leur propre opinion eux-même en écoutant les débateurs contradictoires.

            Ce sont toutes ces qualités (à mon sens) qui gênent certaines personnes incapables de débattre et d’argumenter face à des contradicteurs sans une « complicité » bienveillante du présentateur.

            De plus, il est jalousé, voire envié par certains collègues qui lui reproche, au fond, de faire son métier correctement, toujours en direct, de ne pas laisser transparaître ses opinions, de ne pas se plier à une certaine normalité dans le paysage audiovisuel.


            • mortelune mortelune 31 janvier 2014 17:13

              Fourest c’est qui ?


              • mortelune mortelune 2 février 2014 15:38

                C’est vrai tu as raison ;o)


              • bluerage 31 janvier 2014 17:16

                Pourquoi faites vous tant de pub à cette cinglée ?


                • fnath fnath 31 janvier 2014 20:47

                  Même si « il faut pas contrarier les fous ça les rend furieux », on est parfois obligé

                   parce qu’ On ne peut plus se permettre de garder tous les fous dans le paf, yen a trop !

                   


                • Furax Furax 31 janvier 2014 18:03

                  A consulter, un excellent article sur les commentaires de notre « immense » smiley journaliste sur Frédéric Taddéï.

                  Dans les « INROCKS ». Si, si..
                  http://www.lesinrocks.com/2014/01/29/actualite/les-contre-verites-de-caroline-fourest-sur-frederic-taddei-11466469/


                  • Corinne Colas Corinne Colas 31 janvier 2014 20:29

                    Le problème de Mme Fourest, c’est qu’elle n’est ni Mauriac ni Aragon ni Sartre ni Foucault etc. mais une vulgaire journaliste tout comme son homologue à l’écharpe rouge Mr Barbier qui nous dispense ses « analyses » tel un prophète, et bien d’autres encore.


                    Aujourd’hui les seules grenouilles autorisées à croâsser dans la mare des médias, ont une carte de presse. Un bouquin à peine sorti et hop, elles sont propulsées intellectuelles. Ce petit monde s’autocongratule et discourt sur tout en compagnie du show-biz. 

                    On appelle ça débat public mais en réalité il n’y en a aucun. On nous prend à témoin, histoire de justifier le décor mais ça ne va pas plus loin que l’autorisation d’applaudir ou de huer en fonction de la claque à fournir.

                    En réalité, le débat public version petit peuple se fait au café du coin (fonction d’Agoravox) où chacun y donne son opinion.

                    Deux mondes qui ne se rencontrent jamais. Et on connaît l’aversion de la nomenklatura pour tout ce qui échappe à son contrôle. 
                     

                    • CASS. CASS. 1er février 2014 14:45

                      Tout juste corinne Colas , l’aversion de la nomemklatura pour tout ce qui échappe ou tente d’échapper à sa dictature.


                    • N.Le Noble N.Le Noble 31 janvier 2014 21:01

                      Je crois que les médias commencent doucement à nous exaspérer . Lorsqu’ils se contentaient de nous informer, ils faisaient leur métier ; lorsqu’ils donnaient leur opinion, il y avait un devoir d’informations et d’instructions. Mais quand ils ont commencé à nous inculquer quelle été la bonne morale à suivre, qui était légitime ou non, là ils devenait de plus en plus difficile à les suivre. Et je crois que Fourest ainsi que Barbier et Cohen sont un peu les archétypes de ma critique. Et il faut soutenir le plus possible Taddei qui a une conception de la démocratie qui ne se limite pas à ramener toujours les mêmes qui sont d’accord entre eux.


                      • doctorix doctorix 31 janvier 2014 23:26

                        Caroline Fourest, c’est la petite Kapo du Nouvel Ordre Mondial : ici en compagnie et au secours de BHL


                        Par ailleurs, CF est l’objet d’une plainte auprès du CSA pour les motifs suivants (il s’agit de ce reportage frauduleux sur les soi-disant complotistes qui remettent en question la version officielle du 11 Septembre et réclament très légitimement depuis 12 ans une nouvelle enquête indépendante du pouvoir US) : http://www.youtube.com/watch?v=Eez5yOBQe9A
                        Voici les motivations de cette plainte :

                        Le reportage « Les Obsédés du Complot » et le débat qui s’en est suivi entre Caroline Fourest et la journaliste de France 5, ont, ensemble, dérogé gravement à la déontologie journalistique de base en ce qui concerne leur traitement de la question relative au 11-Septembre et à l’association ReOpen911 :

                        • (I) en recourant à des amalgames ;
                        • (II) en cherchant à criminaliser le doute et à pratiquer une sorte de stigmatisation des soi-disant « complotistes » ;
                        • (III) en commettant des erreurs ou en présentant des contrevérités factuelles manifestes ;
                        • (IV) en se rendant coupable d’omissions ;
                        • (V) en refusant d’organiser un débat contradictoire sur le fond ou en n’offrant pas de droit de réponse aux personnes mises en cause.
                        Caroline est (avec BHL) cette sale petite peste qui nous a conduit en Libye la fleur au fusil en Libye, et qui voulait faire de même en Syrie.
                        Pour moi, c’est un personnage répugnant, qui est de tous les mauvais coups portés à l’honnêteté professionnelle et à la démocratie.
                        Cerise sur le gâteau, elle affirme que nous sommes un pays où on a exterminé 6 millions de juifs. Si, si !

                        • mmbbb 1er février 2014 09:02

                          Je ne regarde et ne lis plus BHL Forest est de la meme trempe elle est inssuportable Par ailleurs ce grand general de genie devrait revenir sur les plateux nous commenter sa brillante reussite en Lybie hier dans le Point Un artcicle la France doit elle a nouveau intervenir En france nous sommes toujours dans la guerre des tranchees lorsque nous debattons chacun tient ses positions et tire a boulet rouge et cela n’a guere de sens et n’apporte pas grand chose Je regarde un Calvi et un le 28 minutes Tadei est un bon journaliste c’est pour cela que l’on veut le degommer La France a beaucoup a apprendre du monde anglosaxon 


                        • CASS. CASS. 1er février 2014 14:50

                          Bien vu , doctorix


                        • CASS. CASS. 1er février 2014 15:44

                          Oh l’autre qui fait de la pub pour les anglosaxons maintenant , complétement lobotomisé celui -la aussi. c’est vrai que l’histoire voir aussi antique n’est plus enseignée ,la vraie je veux dire. 


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 1er février 2014 09:13

                          Un journaliste des Inrocks recadre Caroline Fourest.
                          Il a fait le compte des invités de Taddei depuis le début, et ses statistiques démentent les chiffres avancés par Fourest, selon lesquels Taddei inviteraient toujours les mêmes.

                          Sur BHL, une excellente enquête, le livre « Un imposture française » de Nicolas Beau et Olivier Toscer ! Encore pire que ce que vous imaginez...


                          • doctorix doctorix 1er février 2014 11:42

                            « l’homme qui, à longueur d’essais, éditoriaux et interviews, ne cesse de dire le bien, le beau et le juste, apparaît comme un véritable tyran du microcosme éditorial, capable d’user de chantages et de menaces pour faire taire tout journaliste critique sur l’une de ses œuvres ; un homme de « réseaux » qui cumule les « titres », les « fonctions » et les sources de revenus dans le monde journalistique et culturel (auteur, éditorialiste, directeur de collection, membre de « conseils de surveillance », « comités éditoriaux » et autres « commission d’avance sur recette »...) alors que le chômage et la précarité font de plus en plus de ravages chez les journalistes, les artistes et les intellectuels ; un hommes d’affaires avisé qui gère d’une main de maître le capital faramineux dont il a hérité de son père, et que ni sa « philosophie », ni son « éthique » ni sa conscience politique n’empêchent de mentir sur ses revenus et de frauder le fisc - ou, inversement : un homme qui peut frauder le fisc et continuer malgré cela de faire la leçon à tout le monde (et en premier lieu aux classes populaires quand elles luttent contre la précarité et pour de meilleures conditions d’existence [2]) ; un homme enfin que ni sa « philosophie », ni son « éthique » ni sa conscience politique n’ont empêché de diriger une entreprise (la BECOB) dénoncée par une ONG comme l’une des pires entreprises de déforestation de l’Afrique, traitant ses employés africains comme des « semi-esclaves » - ou inversement : un homme qui peut se comporter ainsi en négrier et continuer malgré tout de faire la leçon à tout le monde. »

                            Merci, fifi, c’est bon à savoir.

                          • CASS. CASS. 1er février 2014 14:53

                            Merci fifi


                          • claude-michel claude-michel 1er février 2014 09:46

                            (les travers de notre humanité fragile).. ?
                            Depuis quand des barbares sont fragiles.. ?
                            Humanité de prédateurs...sanguinaires...tout le contraire de fragile..Pour obtenir une chose tout est permis pour cette « RACE » sur terre...


                            • le moine du côté obscur 1er février 2014 11:11

                              Une citation fort à propos : "

                              « Les grands esprits ont toujours rencontré une opposition farouche des esprits médiocres.  »

                              Je pense sait qu’elle a un esprit médiocre et a peur que son imposture soit dévoilée. Elle sait que dans un débat normal elle n’a aucune chance. Aussi use-t-elle de ses « moyens » de défense à savoir une agréssivité quasi inhumaine contre ceux qui la contredisent avec des arguments. Incapable de se défendre par le débat elle se rabat sur des moyens que ne renieraient pas une dictature. Une lâche et une pleureuse, mais comme elle n’est pas la seule dans ce cas, elle trouvera d’autres esprits médiocres comme elle pour la conforter dans sa médiocrité et dans son refus obstiné et quasi obsessionnel de s’améliorer. Car on s’améliore par la lutte et par le débat d’idées. Mais on sait de quel bois est fait la petite Caroline et ce n’est même pas du troisième choix, pour dire...


                              • Werner Laferier Werner Laferier 1er février 2014 13:51

                                 Etre un petit du « peuple » comme vos manifestants rétrogradés n’est pas une garantie d’honnêteté et de vertu. Vous voulez la révolution en Europe mais qui sait quel despote vous mettrez au pouvoir.Quoi que l’on puisse dire sur nos institutions européennes et américaine, la justice fonctionne. Des présidents, des ministres ont été mis en examen et certains condamnés dans nos républiques, je ne suis pas sur qu’après votre « révolution » cela soit de même. Le règne de l’arbitraire, ou des extrémistes se disputeront l’Europe, avec des conflits meurtriers tout les ans, voila ce que veulent ceux qui soutiennent les extrémistes comme Farackhan, Dieudonné, ect...
                                Si le « peuple » , terme qui n’existe pas dans nos pays moderne, savait dirigé quoique ce soit, il y’a longtemps que cela se saurait, je ne vois pas en quoi faire sieger des gens du « peuple » à une assemblé constituante au lieu de « professionnels » soit une garantie de non conflit d’intéret pour ecrire une constitution..
                                Sans regroupement des intérêts,défendu par des partis, des représentants,des discutions, des concessions,des compromis et une bonne élection pour mettre tout le monde d accord, je ne vois pas comment cela peut fonctionner.
                                Il faut toujours ce méfier de ceux qui se réclame du « peuple », il n’y a pas de peuple, il y’a des citoyens au service de l’état européen ou américain et des gouvernements qu’ils ont élu et défendu, voila la vrai démocratie.


                                • howahkan Buddha Marcel. 1er février 2014 14:05

                                  petit rappel de ce qui fonctionne

                                  qui c’est qui guerroie partout


                                • CASS. CASS. 1er février 2014 15:00

                                  En EUROPE !! cette UE madin us english et cie sionistes rothschildienne windsordienne etc etc buschienne et cie, n’a strictement rien à voir avec «  L’ EUROPE ».


                                • CASS. CASS. 1er février 2014 15:12

                                   et voilà werner le sioniste qui comme d’hab prend tout le monde pour des incultes et des c... .


                                • howahkan Buddha Marcel. 1er février 2014 14:03

                                  plus de télé depuis si longtemps.....je ne connais pas sauf de nom bien sur à cause d’agoravox ....et autres médias.....

                                  tant que des gens la regarderons...............................c’est le spectateur qui fait que ça existe

                                  c’est l’esclave qui fait le maitre...


                                  • Emin Bernar Paşa Emin Bernar Paşa 2 février 2014 16:05

                                    elle a fait le même numéro contre taddéi sur france culture dans les matins où elle a son rond de serviette !

                                    c’est moins une journaliste qu’une lobbyiste !

                                    certes il n’est pas interdit de critiquer taddéi mais il faut bien reconnaître que c’est plus risqué de critiquer fourest parée du plumage de la bien-pensance médiatique !

                                    il faut aussi reconnaître que taddéi invite des gens qu’hélas on ne peut voir nulle part ailleurs comme nabe justement !

                                     

                                     


                                    • diverna diverna 2 février 2014 22:01

                                      J’aurais bien voulu un lien expliquant exactement la nature du « clash » entre Fourest et Taddéi. Qu’a-t-elle dit ? Chacun, ici, a l’air de savoir exactement de quoi on parle.
                                      J’ai vu Fourest invitée par Patrick Cohen sur « C à vous » et j’ai été frappé de sa mauvaise foi dès lors qu’elle était confiante dans l’animateur des débats. Fourest est effectivement sans nuance sur les Femen (bonnes) et leurs critiques (mauvais).


                                      • Allexandre 12 février 2014 20:22

                                        Caroline Fourest est la protége de BHL. Tout est dit. Elle est un des « chiens de garde » du sionisme dans nos médias. Elle ment, invente des arguments, est dans l’imposture permanente. Mais tant que les sionistes seront « les intellectuels » en France, on n’en sortira pas. Taddéi est le seul à offrir un débat convenable et à inviter des personnes qu’on ne voit nulle part (Lordon par exemple). Cette femme est une facho en guerre contre le fascisme alors qu’elle en est l’incarnation accomplie !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

N.Le Noble

N.Le Noble
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès