Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Centre de recherche Renault en Roumanie : Les médias ont ils loupé (...)

Centre de recherche Renault en Roumanie : Les médias ont ils loupé l’information ?

Dans un message du 26 septembre, je vous avais alerté sur l’ouverture d’un Centre de Recherche Renault en Roumanie dont on peut penser qu’il risque de se substituer à terme aux deux Centres de Recherche de Renault existant en France, à Aubevoye et Lardy au sud de Paris.Cet article faisait suite à un petit entrefilet de 8 cm sur une colonne paru dans nos quotidiens qui demandait une certaine attention de la part du lecteur pour le remarquer.

A l’occasion du Salon de l’Auto, vous avez peut être eu l’occasion de voir un reportage au journal télévisé de TF1 de 20 hrs du 1er octobre sur le Centre de Recherche Renault de Lardy. Reportage intéressant qui a duré 2 à 3 minutes et qui a bien montré l’importance de cet équipement pour le développement des nouveaux modèles Renault, les bancs d’essais et pistes de tous types dont il dispose et les essais innombrables qu’ils font subir pour assurer à tous ces modèles nouveaux le haut niveau de qualité qu’ils doivent posséder dans la compétition mondiale à laquelle ils doivent faire face.

Le reportage était parfait, intéressant et très valorisant pour Renault. Une question néanmoins : comment se fait il que les journalistes qui ont réalisé ce reportage n’aient pas eu la curiosité de demander à leurs interlocuteurs leur opinion sur l’ouverture de ce qu’il faut bien appeler leur concurrent Roumain ?

Manque de professionalisme ? Ou censure ?  


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • amipb amipb 4 octobre 2010 12:21

    Il y a déjà 2 centres de recherche, comme vous l’indiquez, qui fonctionnent apparemment sans concurrence.

    Pourquoi un 3ème, même en Roumanie, introduirait-il une nouvelle concurrence ? S’agit-il des mêmes recherches ou plutôt de la conception de produits adaptés au marché roumain ou limitrophe ?


    • titi 4 octobre 2010 12:34

      Ce qu’ont surtout loupé les journalistes c’est qu’en 1999 lorsque Renault et devenue Renault-Nissan, Renault est devenue une société de droit Hollandais basée aux Pays Bas.

      Renault n’est pas un constructeur Francais.

      C’est d’ailleurs assez amusant la différence de traitement médiatique entre PSA et Renault...
      Il y a bientot deux ans, au moment où l’Etat a aidé et PSA et Renault, PSA a été raillé parce qu’il envisageait des délocalisations. En même temps Renault annoncait la relocalisation de la Clio...
      Ce qui prouve que chez Renault on est au moins aussi fort pour jouer de la flute que pour faire des voitures : Renault ne fabrique plus qu’1/3 de ses véhicules en France contre 2/3 pour PSA.


      • Gérard Luçon Gerard Lucon 4 octobre 2010 15:06

        pour en savoir plus voici le lien :
        http://www.romanialibera.ro/bani-afaceri/companii/32-de-km-de-sosele-renault-la-titu-199690.html

        La bourgade de Titu est située a 50 km de Bucarest, le centre de recherche a été inauguré le 16 septembre 2010
        Un « paquet » de français expatriés y travaillent,
        Ne pas oublier qu’en 1999 Renault est devenu actionnaire majoritaire des automobiles Dacia et que la Roumanie est un vivier d’informaticiens talentueux


        • Yvance77 5 octobre 2010 10:39

          De l’auteur je cite : « je vous avais alerté sur l’ouverture d’un Centre de Recherche Renault en Roumanie dont on peut penser qu’il risque de se substituer à terme aux deux Centres de Recherche de Renault existant en France ».

          J’ai vécu plusieurs année en Roumanie et j’ai vu la naissance de l’usine Renault à Pitesti et le lancement de la Logan qui ma foi a réussi sa mission, même si je ne suis pas un fan absolu de cette voiture.

          Le but initial était de proposer une voiture « à bas coût » pour les revendre aux pays aux alentours à faibles revenus : Bulgarie, Serbie, Hongrie et le marché intérieur. Pour le marché Russe j’ai toujours été dubitatif.

          Mais voila que les français sont devenus pauvres aussi et que la demande ne désirait qu’à être satisfaite. Dont acte ...

          Il est limpide que le but ultime de out cela est le transfert de tout ou partie des-dits centres pour un certain nombre de raisons :

          1) La Roumanie possède une main d’oeuvre qualifiée

          2) Celle-ci est intelligente et corvéable à souhait

          3) Les lois sont favorables au patronnat

          4) Le personnel est payé au lance-pierre (très important ça)

          5) Ils sont latins mais pas aussi grévistes que des italiens ou français

          Ce pays est le paradis sur terre ... mais demain le Cambodge, la Thailande ou la Corée du Nord doivent pouvoir offrir encore mieux ... donc achtung !!!

          A peluche

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès