Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Climategate : La Presse continue sa propagande réchauffiste

Climategate : La Presse continue sa propagande réchauffiste

Hier, dans La Presse, c’était une éditorialiste qui se démarque surtout par ses textes d’une insignifiance sans borne qui recopiait avec quelques variations les arguments mous à la défense des climatologues réchauffistes qui circulent depuis une semaine dans les torchons de propagande que sont la plupart des quotidiens du monde. L’écocatastrophiste attitré du même journal, François Cardinal, qui publiait un article semblable en début de semaine, s’est toutefois senti obligé d’aller un peu plus loin aujourd’hui, même si la teneur du discours reste essentiellement inchangée.

C’est déjà un très bel effort pour un seul journal, quand on pense que dans bien d’autres médias on continue purement et simplement d’ignorer l’histoire. À ce jour, à ma connaissance, le Globe and Mail n’a toujours même pas publié un seul article qui en fait mention, et ce plus d’une semaine après que le scandale ait éclaté. Les télévisions et radio canadiennes n’en parlent pas non plus.

La désinformation ne s’observe pas que dans les républiques de banane québécoise et française, où les élites mangent toutes à la même assiette. On a l’impression que les médias anglophones en parlent beaucoup mais en réalité, seul quelques organes de presse, dont le Wall Street Journal, le Daily Telegraph, le National Post et Fox News ont accordé beaucoup d’attention à la nouvelle. Aux États-Unis, les trois networks l’ignorent complètement et CNN en aurait parlé pour la première fois hier. L’omerta touche la clique journalistique de la planète entière et chaque jour qui passe, leur silence les discrédite un peu plus.

C’est peut-être pour cette raison que François Cardinal a décidé d’en parler encore une fois en élaborant un peu plus aujourd’hui. Le journaliste - et oui, journaliste, et non chroniqueur ou éditorialiste - a donc pondu un autre... éditorial pour nous démontrer qu’il n’y avait que bien peu matière à scandale.

 

La plupart des messages coulés sont « d’un ennui mortel » nous annonce-t-il. Ok, on n’en doute pas. Mais il y en a « quelques-uns, plus controversés, qui font bien mal paraître leurs auteurs ». C’est déjà un progrès depuis le début de la semaine, où il n’y en avait qu’un seul.

Des courriels indiquant clairement que Jones a cherché à détruire des données dans le contexte de demandes d’accès à l’information sont, croit-il, un faux pas un peu plus grave qui « devrait inciter l’auteur du courriel en question, le grand patron de l’unité de recherche Phil Jones, à réfléchir à son avenir, ou du moins à s’expliquer publiquement ». Bon, on avance un peu là aussi, les réchauffistes ne sont donc plus tous des saints.

Mais, nous dit l’écocatastrophiste, tout ça ne change rien à rien, puisque « Le consensus scientifique est clair » !!! Encore le fameux consensus. Il répète ce mantra dans les deux paragraphes qui suivent : les scientifiques du GIEC sont arrivés à une « conclusion, entérinée à l’unanimité », et on ne peut logiquement remettre en question un « consensus aussi largement répandu ». Est-ce qu’il pense vraiment qu’on va le croire plus après l’avoir répété trois cents fois ?

Ces gens sont carrément en phase de déni, ils devraient consulter un psychologue. Ouvrez-vous les yeux : IL N’Y A PAS DE CONSENSUS !!! 

Dans les régimes totalitaires, on réglait le problème des dissidents en les éliminant et le présumé consensus se reformait automatiquement. Dans nos sociétés, on passe sous silence leur existence ou on nie la pertinence de leurs opinions en espérant qu’ils finissent par disparaître. Malheureusement pour les réchauffistes, Internet existe et nous n’allons pas disparaître. C’est eux en fait qui risquent fortement de disparaître à moins de s’adapter.

Essayons donc d’aider le pauvre écocatastrophiste incompétent de La Presse à s’adapter en faisant correctement son travail de journaliste. Au lieu de se contenter de faire l’apologie d’un seul point de vue, celui des réchauffistes, pourquoi M. Cardinal ne tente-t-il pas de nous expliquer les deux côtés de la médaille, par exemple au sujet de la fameuse astuce de Mann dont parle Phil Jones dans le plus reproduit des courriels ?

Selon ma compréhension (et là, je ne prétends vraiment pas maîtriser tous les éléments du dossier), il est vrai que le déclin des températures après 1960 dans les données de dendrochronologie (c’est-à-dire à partir d’une analyse des cernes d’arbre) recueillis par Keith Briffa était un fait connu et discuté dans les milieux scientifiques.

Mais ce fait connu par les chercheurs était justement caché dans les revues universitaires et les graphiques officiels du GIEC, question peut-être de ne pas susciter de doute sur la véracité des données. C’est pourquoi on « reconstruisait » les données de dendrochronologie après 1960 en leur substituant les données instrumentales, c’est-à-dire celles obtenues par les thermomètres dans les postes d’observation, qui elles montraient une augmentation des températures.

Cela soulève toutefois une question cruciale : si les données en provenance des cernes d’arbre ne sont pas fiables après 1960, comment peut-on présumer qu’elles le sont avant ? Un aspect important de la controverse est l’ampleur de la hausse des températures depuis la Révolution industrielle et en particulier le début du 20e siècle.

Les réchauffistes ont aussi beaucoup de problème avec l’Optimum médiéval (la période chaude d’il y a mille ans, quand les vikings cultivaient au Groenland) et plusieurs des commentaires montrent qu’ils cherchaient à faire disparaître cette période chaude des données. (Jones écrit dans un des messages :« Bottom line - there is no way the MWP [Note : Medieval Warm Period] (whenever it was) was as warm globally as the last 20 years... this is all gut feeling, no science, but years of experience of dealing with global scales and variability. »)

Se peut-il que les températures tirées des cernes d’arbre ne soient pas aussi fiables qu’on le croit ? (Voir d’ailleurs à ce sujet cet article de septembre dernier qui décrit le « scandale » qui courait déjà sur les fameux arbres de Briffa, avant les présentes révélations).

Inversement, se peut-il que ce soit les données instrumentales récentes qui soient faussées ? Des doutes ont été soulevés par plusieurs scientifiques sceptiques, dont Ross McKitrick et Patrick J. Michaels à propos du fait que la hausse des températures pourrait être due en partie à la présence de nombreuses stations d’observation terrestres dans des environnements urbains ou qui ont été urbanisés au cours des dernières décennies. Les arbres, eux, sont dans la forêt et ne sont pas touchés par ce phénomène.

En utilisant son « astuce » pour « dissimuler le déclin », Jones essayait-il encore une fois de noyer toute discussion de ces problèmes potentiels ? Le déclin était connu, mais ça n’explique pas pourquoi les réchauffistes tenaient tant à le dissimuler. L’explication répétée par tous les propagandistes réchauffistes ces derniers jours, y compris Cardinal aujourd’hui, n’est pas particulièrement éclairante. Il écrit que

L’« astuce » est simplement une façon de mettre en contexte cet écart en y ajoutant les données réelles de température, ce qui a pour effet de « masquer » le déclin des températures après 1960, un fait reconnu par la communauté scientifique.

Il n’y a pourtant aucune mise en contexte, plutôt la disparition d’un contexte important, celui qui indique une divergence dans les données. L’astuce fait paraître les courbes plus simples et clairement orientées dans une seule direction, alors que ce n’est pas le cas.

Cette explication est-elle totalement non pertinente ? Il me semble qu’elle est plausible est présente un certain intérêt. Je ne suis absolument pas certain qu’elle soit la bonne ni la seule dans ce cas particulier, mais pourquoi ne pas nous la présenter et nous donner le plus d’information possible pour que nous puissions nous faire une idée ? Pourquoi ne pas parler des autres controverses soulevées par les courriels qui remettent en cause le processus même de révision par les pairs, si crucial pour garantir la qualité de la recherche ? Ce serait ça, il me semble, le rôle d’un organe d’information généraliste qui se respecte et d’un journaliste qui fait consciencieusement son travail.

Au lieu de cela, La Presse continue de faire sa propagande, pendant que l’Omerta règne sur le reste du monde des parlotteux médiatiques. Nous sommes vraiment à un point tournant. Cette histoire aura démontré hors de tout doute que la presque totalité de nos grands médias ne sont, derrière le vernis d’objectivité dont ils se parent, que les incarnations post-soviétiques de la Pravda (« La Vérité ») et des Izvestia (« Les Nouvelles »).  


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • LeGus LeGus 28 novembre 2009 10:12

    Amis soucoupistes bonjour....

    Hahaha vous êtes un théoricien du complot climato-médiatique, mais n’ayez crainte, votre propos visant à dédouaner les gros consommateurs de toutes responsabilités, vous ne serez pas diabolisé...


    • stephane 28 novembre 2009 10:20

      A force de se développer en vase clos, les théories des réchauffistes finissent par sentir le roussi......


      Vive le Québécois Libre !


      • JL JL 28 novembre 2009 10:32

        Il n’y a pas deux camps face à face, celui des réchauffistes et celui des anti-réchauffistes, les premiers preneurs de tous les marchés publics possibles et imaginables visant à « refroidir » la planète, les seconds partisans du « laisser faire, laisser polluer », mais un troisième parti, celui de l’opinion publique, qui ne veut ni des récuauffistes ni des anti-réchauffistes, ni de la peste ni du choléra.

        Il y a deux véritables problèmes : un dérèglement climatique en passe de prendre une dimension dramatique, et une pollution qui est déjà catastrophique.

        L’expression « réchauffement climatique » est l’escroquerie intellectuelle du siècle à venir.


        • MICHEL GERMAIN jacques Roux 28 novembre 2009 15:28

          Bien évidemment...La même bicéphale cupidité. 


        • jcm jcm 28 novembre 2009 10:45

          Vous regardez avec une loupe une crotte de mouche sur la mappemonde et vous dites « Oh que c’est sale ! »...

          Les textes de ce genre fleurissent sur Avox depuis quelques jours, et suscitent les mêmes types de réponses : ce qui apparaît à vos yeux comme un scandale ne révèle que votre appréciation distordue des faits, c’est la raison pour laquelle on peut appeler ce « climategate » une rumeur, la seule chose à faire est d’attendre qu’elle s’éteigne.

          « Demandez-vous simplement POURQUOI Obama, le gouvernement chinois, Lula etc... s’investissent en vue de Copenhague comme d’autres le font et annoncent une réduction de leurs émissions de CO2 ? »

          Pour ce qui concerne données et modèles, vient de paraître un récapitulatif : « Data Sources ».

          Je n’ai pas exploré ces liens mais ils devraient donner du grain à moudre aux « anti-réchauffistes » de tous poils.

          Je crains que l’on assiste à la floraison de quelques climatologues d’opérette : quelle sera leur crédibilité (Contestation du GIEC : l’inaccessible seuil de compétence...) ?


          • Nometon Nometon 28 novembre 2009 13:13

            Pourquoi ? Mais parce que la planète traverse une crise économique et sociale d’une gravité extrême ! Parce que les gouvernements ont tous en ligne de mire de possibles contestations de masse. Et qu’en signant des déclarations d’intention à 20 ans, ils s’offrent à très peu de frais un costume neuf (tout vert) de bons monarques méritoires, quand les media ne les présentent pas carrément comme des « sauveurs de l’humanité ».

            Les écolos passent leur temps à prétendre que leur idéologie s’occupe d’homme autant que de planète. C’est en partie vrai. Mais pas toujours : et ce sommet en est un exemple flagrant, très en retrait sur les questions « humaines » par rapport à la conférence de Rio.


          • gnarf 28 novembre 2009 17:43

            Chine et Russie rejettent officiellement la theorie du rechauffement climatique anthropique. Les instances scientifiques Russes et Chinoises ont toujours communique sur ce refus. Encore dernierement le ministre Chinois declarait que les ecrits historiques de la culture Chinoise montraient que le climat actuel n’avait rien d’exceptionnel.
            Du cote des Russes, les scientifiques annoncent regulierement que nous sommes au bord d’une glaciation, si on considere l’histoire climatique sur une longue periode...ce sont de tres longues glaciations suivies de rechauffements pendant quelques dizaines de milliers d’annees et nous sommes a la fin d’un tel plateau de rechauffement.

            Ils se contentent de contempler avec ravissement comment les USA et l’Europe se tirent une balle dans le pied par pur masochisme. La Russie declare s’engager a reduire de 20% ses emissions par rapport a 1990....ce qui en fait revient a augmenter de 13% ses emissions dans les prochaines annees car l’industrie Russe est encore bien en dessous de ce qu’elle etait.
            Quand a la Chine, elle annonce reduire de 45% son intensite de rejet de carbone, c’est a dire les rejets de CO2 par unite de PIB. Donc rien qu’en laissant sa croissance se poursuivre sans rien faire, l’outil de production va de toute facon se moderniser et meme si les rejets de CO2 augmentent le rapport rejet/PIB lui va descendre tout naturellement.

            L’Europe mene, les democrates americains suivent...et derriere tout le monde rigole et fait semblant en se disant « Les pauvres, ils n’ont plus toute leur tete ».


          • Fourmi Agile Evrard 28 novembre 2009 12:03

            JCM vous dîtes : « Demandez-vous simplement POURQUOI Obama, le gouvernement chinois, Lula etc... s’investissent en vue de Copenhague comme d’autres le font et annoncent une réduction de leurs émissions de CO2 ? »

            Cela s’apelle « démagogie ». ça fait bien aujourd’hui de se montrer écolo, ça permet de faire passer une taxe carbone sans craindre d’émeutes.


            • jcm jcm 28 novembre 2009 13:24

              @ Evrard :

              Pour mon compte je me suis montré défavorable à cette taxe carbone :

              Carbone : la taxe illégitime

              Taxe carbone, opinion, bidouillage...

              Par ailleurs cette taxe peut être vue comme un épiphénomène franco français qui ne justifie en rien l’attitude d’Obama et de Lula, peut-être... à moins que vous pensiez qu’Obama ait décidé de prendre la France pour modèle ?


            • Radix Radix 28 novembre 2009 13:14

              Bonjour

              Il faut reconnaître que dans la presse française l’omerta est totale !

              Mais cela n’a rien d’étonnant tant les enjeux financiers et politique sont importants dans cette histoire.

              Radix


              • morice morice 28 novembre 2009 13:43

                et c’est reparti pour un Bénard bis ! ras le bol du lobby industriel : on est novembre, j’habite dans le nord et suis en bras de chemise dans mon jardin. A part ça tout est normal : demain j’irai cueillir les bananes du bananier que j’ai planté au fond de mon jardin. 


                • stephane 28 novembre 2009 13:55

                  Vincent ou Jean-Claude ???


                • floyd floyd 28 novembre 2009 17:18

                  Vous n’avez toujours pas compris la différence entre la météo et le climat ?


                • floyd floyd 28 novembre 2009 17:22

                  C’est drôle de voir les réchauffistes ce moquer d’Allègre quand ils parlent d’un hiver rigoureux, car il ne sait pas faire la différence entra la météo et le climat, mais de faire la même chose quand l’hiver n’est pas rigoureux. Quelle mauvaise foi.


                • Radix Radix 28 novembre 2009 22:32

                  Bonsoir Morice

                  Fait gaffe ! Les canicules en plein hivers... Les vieux n’y résiste pas !

                  Met toi à l’ombre sous le bananier et repose-toi !

                  Radix


                • Petitpois Petitpois 28 novembre 2009 13:55

                  http://rss.nfowars.net/20091127_Fri_Alex.mp3

                  CECI EST UN INTERVIEW EXTRAORDINAIRE de Lord Monckton, qui se bat depuis des années contre l’arnaque au réchauffement climatique et le Nouvel Ordre Mondial !!!

                  Interview réalisé hier 27 novembre 2009 par Alex Jones.
                  L’interview commence pile à 2h du début du MP3.


                  On y voit la relation entre le soi disant réchauffement climatique et le nouvel ordre mondial, etc.


                  Il faut que la France ait accès à ce document en français !



                  • joelim joelim 28 novembre 2009 14:00

                    Amis soucoupistes bonjour.

                    Le problème des libertariens est que cela les insupporte que l’on cherche à s’occuper des problèmes de changement climatique, puisque de cela risque d’en résulter une entrave à leur sacro-saint marché. Car, selon leur doctrine, il n’y a rien de pire que l’entrave au marché. Selon eux tout doit être privatisé. Donc, que des Etats pensent à s’occuper d’éteindre l’incendie de la maison Terre est pour eux une hérésie. 

                    Il n’y a pas consensus total sur tout d’accord (encore heureux), et alors ? Il serait irresponsable d’en prendre prétexte pour se tourner les pouces.

                    Et ce qui est amusant et fascinant, c’est que le conspirationnisme anti-réchauffisme est prôné par des gens proches des néo-conservateurs. A l’exact opposé du « conspirationnisme anti-VO » du 11 septembre 2001 ! 

                    Difficile alors d’amalgamer les deux... Au contraire, la VO des attentats peut être vue comme un conspirationnisme de même source que celui manifesté dans l’article. Ce sont les mêmes intérêts économiques, les mêmes idées politiques ! A vos réflexions.

                    • Jean Lasson 28 novembre 2009 17:58

                      @ joelim,

                      Pour vous faire douter - si c’est possible - de la pertinence de votre typologie, sachez que (1) je suis persuadé que le RCA est une pure escroquerie sans aucun fondement scientifique solide et (2) je souhaiterais une révolution prolétarienne mondiale. Le parti politique dont je me sens le plus proche étant La Gauche de Mélenchon.

                      Mais, pour être tout à fait honnête, dans le même temps, je considère comme tout à fait respectables, voire même pertinentes dans certains cas, les analyses et prises de position de certains libertariens, dont Ron Paul en ce qui concerne ses critiques du gouvernement états-unien (je suis pour la suppression de la Fed).

                      Cela ne fait pourtant pas de moi un libéral, car je considère que si l’Homme est bien un individu, c’est aussi (surtout ?) un animal social.

                      Mais vous-même, comment faites-vous pour accepter de soutenir une théorie - le RCA - qui a été initialement lancée par Thatcher dans le but de promouvoir le nucléaire et de liquider les syndicats de mineurs (ce fait historique est maintenant solidement établi) ?


                    • curieux curieux 28 novembre 2009 14:05

                      Après le 11 septembre
                      l’épidémie de grippe aviaire
                      la crise financière
                      les attentats d’Al Qaïda
                      la grippe porcine
                      la mutation du virus H1N1
                      voici la dernière
                      le réchauffement climatique


                      • curieux curieux 28 novembre 2009 14:06

                        Ah, j’oubliais, l’Iran et sa future supposée bombe


                        • herve33 28 novembre 2009 19:52

                          Ce concept de réchauffiste et d’anti réchauffiste est débile au niveau scientifique . Il y a qu’en même un certain consensus c’est que le réchauffement est réel mais ce sont les causes de ce réchauffement que semble t-il certains scientifiques contestent et cela est tout à fait normal dans toute étude scientifique , cela fait avancer la science .

                          De toute manière , le consensus total n’existe jamais dans une science aussi jeune que la climatologie et le problème est que les politiques et décideurs doivent prendre des décisions s’ils pensent qu’on pourra leur reprocher un jour leur inaction .

                          Nous savons que ceux ci sont fortement influencé par les lobbies et que la finance et les multinationales ont trouvé dans l’écologie et notamment les rejets de CO2 de quoi alimenter une nouvelle bulle .

                          Comme toutes les bulles , celle ci éclatera , mais malheureusement les problèmes écologiques resteront entiers .


                          • Le péripate Le péripate 28 novembre 2009 21:24

                            Sur le Groënland, je vais vous donner partiellement raison. Son découvreur a un peu exagéré le côté vert de cette terre à sa découverte durant l’optimum, qui a été pourtant tout à fait réel. On ne remplie pas cinq (je crois) navires sans embellir le tableau. smiley

                            « Effondrement » de Jared Diamond explique très bien tout ça.


                          • xavdr 1er décembre 2009 14:05

                            Waldgänger , ouvrez les yeux ! D’une part la production des vicking était suffisante pour que ceux-ci exportent vers l’Europe en échange de matières 1ères et produits manufacturés.
                            D’autre part sous la glace du Groenland se trouvent des bâtiments de l’épouqe que l’on voit poindre ici où là.
                            Oui, le Groenland a été bien plus chaud, ou plus longtemps chaud, que notre époque.

                            Vous pouvez toujours débattre, mais faites le avec prudecne car sur le sujet du Gorenland, vos idées sont quelque peu ... exotiques !

                            Ensuite concernant les Alpes je vous signale que le mer de glace (vous savez l’énorme galcier du Mont Blanc) était à l’époque un grand paturage.


                          • Le péripate Le péripate 1er décembre 2009 14:32

                            Au restaurant du Montenvers à Chamonix il y a un petit musée avec des gravures représentant les glaciers à différentes époques. Ils ont connu des rétractions bien plus conséquentes que l’actuelle. C’est aussi largement développé dans l’excellent « le climat depuis l’an mille » de Leroy-Ladurie.

                            Concernant les Viking au Groënland, Jared Diamond dans Effondrement note que le Groënland a connu au moins cinq tentatives de colonisation avant celles des Inuits, qui ont toutes échouées pour cause de fluctuations climatiques. Il cite des exemples très nets de fermes abandonnées parce que un été trop pourri n’a pas permis d’accumuler de quoi nourrir même les veaux (le reste du bétail est abattu). Le refroidissement a été aussi pour eux la cause de la rupture presque complète des relations avec la Norvège, dont ils dépendaient pour le fer.

                            Bref le Groënland n’était pas Cuba, certes, mais l’élevage y est parfois possible... suivant le climat.


                          • morice morice 28 novembre 2009 20:47

                            Finalement, DeGaulle avait tort : il vaut mieux enfermer des Québécois pareils. pas les laisser libre !


                            • joletaxi 28 novembre 2009 20:54

                              Bon dieu, mais que c’est éreintant de devoir lire toujours les mêmes argumentations qui ont déjà été réfutées 20 fois.

                              Un fait est certain :
                              les principaux rédacteurs d’études climatiques sur lesquelles est fondée la théorie sure à 90 % du GIEC,sont des « crooks »
                              Il n’est plus possible de certifier les courbes de T° actuelles et historiques du fait de la découverte des manipulations et fraudes avérées,et en plus, les historiques de ces données cruciales auraient été détruites.
                              Sans ces données, il n’est plus aucun modèle qui vaille.
                              Tout les reste,c’est des discussions de comptoir
                              Pour l’auteur,une explication simplifiée de la manipulation du dernier opus de Mr. Man,se trouve ici
                              Pour une analyse plus fouillée, voyez le site de Climateaudit
                              Sur les manipulations des reconstitutions climatiques de Briffa,c’est ici

                              Une fois pour toutes, les experts de tout genre,essayez de vous faire à l’idée que ce scandale est bien réel, qu’il remet en cause les fondements de la théorie du GIEC,et que les gens impliqués sont selon les termes de la presse anglophone des crooks

                              Waldganger
                              je n’ai pas le temps(match de rugby) de vous retrouver le lien,mais je vous dis déjà que les ruines de village découverts au groenland prouvent que sans le moindre doute, les vikings avairnt des peuplements autonomes sur ce continent pendant plus de 150 ans, et les preuves existent qu’ils ont été décimés par un « dérèglement climatique » rapide. 
                              Cela fait plus de 15 ans que les membre du gang,des scientifques avec phd, s’efforcent de se débarrasser de l’optimum médiéval, vous ne comptez tout de même y arriver avec vos arguments à 2 balles ?


                              • croacroa 28 novembre 2009 20:56

                                ami conspirationiste ta ptopagande liberale a fait long feu !!
                                le rechauffement est une realité et la bassesse de certains capables de tout foutre en l air pour encore un peu de profit aussi !!


                                • croacroa 28 novembre 2009 21:01

                                  evrard , stephane et radix vos arguments scientifiques sont imparables !!
                                  amis soucoupistes bonsoir , vous me rasez !!!


                                  • croacroa 28 novembre 2009 21:04

                                    heureusement amis soucoupistes , vous pouvez continuer a bramer , la forçe de la democratie fait que vous ne pouvez QUE bramer !
                                    la caravane de Copenague passe et votre cirque de pleureuses neo-liberales nous esbaudit !!!


                                    • croacroa 28 novembre 2009 21:11

                                      @joeletaxi : que sont vos 2 liens conspirationistes a coté des dizaines de millers de sites sérieux prouvant le rechauffement ??
                                      Et c est vous cher soucoupiste qui parlez de discussions de comptoir ?
                                      Et c est un fou tenant ce genre de propos sentant bon la terre creuse qui vous l affirme (

                                      Cela fait plus de 15 ans que les membre du gang,des scientifques avec phd, s’efforcent de se débarrasser de l’optimum médiéval, vous ne comptez tout de même y arriver avec vos arguments à 2 balles ? ) le rechauffement est faux !!
                                      ca va chez les raeliens joe ???


                                      • croacroa 28 novembre 2009 21:16

                                        Waldanger j ai eu un ami soucoupiste !
                                        c etait le plus charmant des hommes jusqu a ce qu on parle soucoupisme ,il devenait alors intarissable sur l homme de roswell !
                                        pardonnez a joe , il ne peut tout simplement pas envisager la vérité , c est hors de portée de son schema mental !!


                                        • Le péripate Le péripate 28 novembre 2009 21:36

                                          Je suis assez étonné de la violence des réactions. Il semble que ne serait-ce qu’évoquer un doute sur la science du Giec ( après tout on a encore le droit de dire des conneries !) ou même et surtout sur les fraudes, les refus réitérés de communiquer les données, voire la possibilité que certaines aient été détruites (en violation du Fredoom Information Act), soit un blasphème.

                                          Fleurissent même les raisonnements qui actent d’avance que tout cela est une monstrueuse foutaise, en affirmant que la lutte contre le carbone est vertueuse en elle-même !

                                          Le conflit de dissonance cognitive est trop grand pour le moment, le déni domine.

                                          Ca va commencer à être drôle quand les chefs d’états vont plonger dans le sordide marchandage. smiley


                                          • ddacoudre ddacoudre 28 novembre 2009 21:55

                                            bonjour QL

                                            je crois que le sujet est traité comme toujours par une presse qui s’intéresse plus aux retombées médiatiques.

                                            personnellement je n’ai jamais vérifier de visu si la température augmenté je n’en ai pas les moyens, mais quand je circule dans certaines zones je me rend compte de l’odeur qui flotte dans l’air que ce soit à la Mède ou la ZI de Lyon, ou quand je travers les tunnels autoroutiers autour de Gêne.
                                            le nihilisme du réchauffement en devient grotesque, nier que nous participons à l’augmentation du Co2, pour ne parler que de celui-ci est du même niveau que nier la rotondité de la terre.
                                            que l’on se chamaille sur la réelle part de nos actions, soit, mais c’est comme la goutte qui fait déborder le verre, tant qu’on ne la verse pas le liquide ne se répand pas.

                                            vous pensez quoi, que c’est chacun d’entre nous qui est capable de s’en rendre compte individuellement, que les images satellites des pôles sont des constructions « complotistes ».

                                            la situation alarmiste avec tous les projets plus farfelus les uns que les autres ont et je suis d’accord la dessus un intérêt économique, et nous pouvons parfaitement nous adapter à un réchauffement planétaire, comme à un refroidissement, cela déplacera des hommes et des cultures point.
                                            pour la pollution, il en est de même si nous causons la disparition de milliers d’espèces, en quoi sommes nous responsable de la vie sur terre, sommes nous chargés de conserver la vie en l’état, alors que nous ne cessons de répéter que l’existence est une lente évolution, pour qu’il y ait évolution il faut bien que l’environnement change et que la vie s’y adapte.

                                            QL vous auriez posé la question sous cet angle, cela aurait été une véritable interrogation existentielle.

                                            mais peut-être que pour les journalistes cela n’est pas à leur porté.
                                            lorsque l’on tombe l’on se soigne, y aurait-il une contre indication à protéger son existence, et celles de ceux dont l’on dépend, contre une vision du long terme qui ne peut être perçu individuellement mais qu’au travers de l’étude scientifique,
                                            heureusement qu’ils sont là, sinon nous mourrions sans savoir ce qui nous atteint. bien que de le savoir n’arrête pas la mort, mais la recule.

                                            cordialement.


                                            • croacroa 28 novembre 2009 22:58

                                              je signale que le vocable de libertarien dont se revendique l auteur est un autre vocable pour neo-liberal !
                                              ceci explique cela !!


                                              • gnarf 28 novembre 2009 23:17

                                                Oui c’est un bon indice, les libertariens sont avant tout pragmatiques, donc s’orientent par la logique et les faits. C’est a la base des idees libertariennes...qu’est ce qui fait la richesse de certaines nations et la pauvrete d’autres ?

                                                Laissons de cote le rechauffement climatique. Parlons un peu du fameux bug de l’an 2000. En 1999 j’ai eu le loisir de demander a de nombreuses personnes ce qu’elles pensaient du bug de l’an 2000. La plupart des personnes de droite et de gauche interrogees restaient dans des considerations plutot vagues et angoissees, et pensaient que le bug de l’an 2000 serait important et dangereux.

                                                La plupart des liberaux interroges me parlaient de chaque point en detail (ascenceurs qui s’arretent ou qui tombent, avionique qui delire, systemes de defense ou financiers qui plantent) et se construisaient un avis bien plus structure. Les liberaux pensaient majoritairement que le bug serait tres limite.

                                                On sait ce qui est advenu...des experts ont raconte partout que le bug de l’an 2000 serait une catastrophe, les journalistes en ont fait des tonnes, des consultants a prix d’or se sont specialises dans ce domaine juteux...et rien, nada, nil, zob.

                                                Au lieu de lancer des anathemes, sachez ecouter d’autres voix, celles de personnes plus proches de la science, car elles font de la politique et de l’economie de facon scientifique (autant que possible). Les Francais parlent beaucoup de la richesse de la diversite, de la tolerance....alors ? Ecoutez, ouvrez-vous a d’autres point de vue.


                                              • lharmas 29 novembre 2009 00:48

                                                Que je comprenne ...

                                                Les « réchauffistes » voit un réchauffement global anormal, dû essentiellement aux rejets de CO2 et autres gaz à effets de serres, à l’homme.

                                                Les sceptiques, comme Allègre, voit un réchauffement global mais à priori dû à l’activité solaire plus intense.

                                                Et maintenant il y en a qui pensent qu’il n’y a pas de réchauffement global ? Que ce serait un grand complot ?

                                                Un peu comme les anti-peakistes (pétrole) il y a 4 ou 5 ans, mais bon ils ne mouftent plus trop ces temps-ci ...

                                                La mémoire d’Internet elle a quand même des avantages. A dans 20 ans ! 


                                                • xavdr 1er décembre 2009 14:21

                                                  lharmas : Les données satellitaires montrent que depuis 10 ans la basse couche de JONES montrent une baisse. Ne restent plus à la hausse que les données du GISS de l’ayatollah HANSEN, qui sont les plus décriées.

                                                  Un audit a été mené sur les données du GISS concernant les USA. Des ereurs grosières y ont été trouvées. Le GISS a été obligé de reconnaitre que l’année la plus chaude était 1934 et encore les correctifs foireux qu’on y trouve sont-ils loin d’être tous rendus neutres. 

                                                  Le scandale du climategate montre que le CRU lui aussi trafiquait ses données. Le CRU refuse de communiquer ses données, sous différents prétexte mais JONES dans les e-mais précise que c’est en fait « à cause de McIntryre ».

                                                  A l’issue du Climategate, des enquètes officielles sont en cours avec en perspectives des procès si la véracité des courriels est confirmée.

                                                  Voyez vous avec le CRU les températures de l’océan croissaient deux fois plus lentement que celles des continents, et avec le GISS malgré le prétendu filtrage statistique des ilôts de chaleur urbains effectuée avec des post-traitement, les températures des thermomètres urbains avaient une croissance beaucoup plus forte que celles les thermomètres ruraux.

                                                  Dans ce contexte, le « trick » de Mr JONES prend tout son sens condamnable : il s’agissait de cacher dans les graphes publiés que les reconstitutions des températures pssées à base de cernes d’arbres (calibrées avec des températures mesurées avec les thermomètres locaux durant quelques années ou décennies) montraient une stabilisation voire une légère baisse (et non pas une hausse) des températures depuis les années 1960... Le CRU de JONES a travaillé a la fois sur les post-traitement des mesures thermométriques de référence du GIEC et sur les données de reconstitutions dont l’infâme hockey stick a fournit le résumé emblématique et foireux du GIEC 2001.


                                                • xavdr 1er décembre 2009 14:23

                                                  Errata : Dans mon message se trouve écrit « les basses couches de JONES ». En fait il faut lire « les basses couches de l’atmosphère » évidemment. Erreur cocasse mais involontaire...


                                                • xavdr 1er décembre 2009 14:29

                                                  Voici le 1er paragraphe une fois (re)complété :
                                                  « 
                                                  Les données satellitaires montrent que depuis 10 ans la basse couche de l’atmosphère a ses températures en baisse. Les données thermométriques terrestres traitées par le CRU de l’ayatollah JONES montrent elles aussi une baisse récente. Ne restent plus à la hausse que les données du GISS de l’ayatollah HANSEN, qui sont les plus décriées.
                                                   »


                                                • ykpaiha ykpaiha 29 novembre 2009 02:22

                                                  J’aime bien moi les anti fachos et autres universalistes bien pensant, qui du haut de leur trou du cul nous préparent le meilleur des monde et un avenir radieux :
                                                  Tiens aller un au hasard :
                                                  Un tellemet bien que personne n’osait plus remettre en cause son petit joujou et pour cause, c’a peu servir ;
                                                  Son monde a lui la Gauche, son crédo : sauver le monde, ses medailles et distinctions : pire qu’un général Russe, son taux d’écoute : 100%, son nom
                                                  Tim Flannery et son accolyte de Sergent George Monbiot( de l’incontournable

                                                  Copenhagen Climate Council Institute
                                                  Et que disait ce joli loji petit monde ? Il y a a peine 1 an :

                                                   (1) Professor Flannery says climate change is happening so quickly that mankind may need to pump sulphur into the atmosphere to survive.

                                                   Australia’s best-known expert on global warming has updated his climate forecast for the world — and it’s much worse than he thought just three years ago.

                                                   He has called for a radical suite of emergency measures to be put in place.The gas sulphur could be inserted into the earth’s stratosphere to keep out the sun’s rays and slow global warming, a process called global dimming.« It would change the colour of the sky, » Prof Flannery told AAP. « It’s the last resort that we have, it’s the last barrier to a climate collapse. »Flannery says we have 5 years before we need to start turning the Earth’s atmosphere into something out of Dante. He also wants to reduce the human population by one third.

                                                  http://www.news.com.au/perthnow/story/0,21598,23724410-5005361,00.html

                                                  Et que dit il aujourd’hui le coquin ?

                                                  (2)We’re dealing with an incomplete understanding of the way the earth system works… When we come to the last few years when we haven’t seen a continuation of that (warming) trend we don’t understand all of the factors that create earth’s climate...We just don’t understand the way the whole system works… See, these people work with models, computer modelling. So when the computer modelling and the real world data disagree you’ve got a very interesting problem… Sure for the last 10 years we’ve gone through a slight cooling trend.
                                                  http://blogs.news.com.au/heraldsun/andrewbolt/index.php/heraldsun/the_globa l_warming_conspiracy_news_spreads/

                                                  Si c’a c’est pas un virage a 180 degré a la Bayrou, Sarko,Delors fifille, kohn bendit je ne suis plus d’ici.

                                                  (1 google traduc)
                                                   Le professeur Flannery déclare que le changement climatique qui se passe si vite que l’humanité mai besoin de pomper de soufre dans l’atmosphère afin de survivre.

                                                   
                                                  Experts les plus connus de l’Australie sur le réchauffement climatique a mis à jour ses prévisions climatiques pour le monde - et c’est bien pire que ce qu’il pensait il ya seulement trois ans.

                                                   
                                                  Il a appelé à une série de mesures radicales d’urgence à mettre en gaz contraindraient de soufre pourrait être inséré dans la stratosphère de la terre pour empêcher les rayons du soleil et de ralentir le réchauffement climatique, un processus appelé obscurcissement planétaire « . Il serait changer la couleur de le ciel », dit le professeur Flannery PAA. "C’est le dernier recours que nous avons, c’est la dernière barrière à l’effondrement du climat." Flannery dit que nous avons 5 ans avant que nous devons commencer à transformer l’atmosphère de la Terre dans quelque chose de Dante. Il veut également réduire la population humaine par un tiers.

                                                  (2)
                                                  Nous sommes confrontés à une compréhension incomplète du fonctionnement du système terrestre. Quand on se penche sur ces dernières années, on n’assiste pas à une continuation de cette tendance [au réchauffement], nous ne comprenons pas tous les facteurs qui créent le climat terrestre. Nous ne comprenons tout simplement pas comment le système au complet fonctionne... Ces personnes travaillent avec des modèles, des modèles informatiques. Alors quand le modèle informatique et les données du monde réel ne correspondent pas, vous êtes aux prises avec un problème intéressant... C’est vrai que pendant les dix dernières années nous sommes passés par une petite tendance au refroidissement. »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès