Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Combattre l’incivilité dans les forums d’AgoraVox

Combattre l’incivilité dans les forums d’AgoraVox

Avant d’entamer la discussion sur les commentaires, nous souhaiterions dire quelques mots sur le futur design d’AgoraVox et son sondage.
 
Nous constatons que la maquette actuelle d’AgoraVox convient à presque 78 % des 847 personnes ayant participé au sondage. Un changement total de la maquette du site n’est donc pas souhaité par la majorité d’entre vous.
 
Des améliorations à la marge sont demandées par 35 % des lecteurs. Nous continuerons ainsi à apporter certaines modifications afin d ’améliorer l’ergonomie et la lisibilité du site, mais une refonte massive du design du site ne sera pas envisagée dans l’immédiat.
 
Les résultats :
 
Afin de nous aider à nous orienter pour le futur design d’AgoraVox.FR, quelle maquette préférez-vous ?
 
 
***
 
Ouvrons un autre débat de fond : celui des commentaires et de leur gestion.
 
De nombreux auteurs se plaignent du manque de civilité dans les forums : trop d’attaques personnelles, de critiques virulentes et stériles, de diffamation, de jalousies, d’injures et de mauvaise foi.
 
Cette situation est le fait d’une petite minorité qui pollue les forums de manière continue en se les appropriant et en dénigrant systématiquement certains rédacteurs. Nous ne vous cachons pas que nous ne comprenons pas pourquoi ces commentateurs restent sur le site : le Web est vaste et si certains rédacteurs d’AgoraVox ne leur conviennent pas, libre à eux de se tourner vers des cieux qu’ils jugent meilleurs.
 
On ne peut pas plaire à tout le monde quand on permet à tout le monde de s’exprimer, pourrait être la devise d’AgoraVox. Vous n’aimez pas un article ?! Et bien plutôt que de le polluer stérilement, passez à un autre si vous n’arrivez pas à le critiquer de manière constructive et polie !
 
De nombreux auteurs mais aussi commentateurs qui souhaitent un débat posé sur les questions que soulèvent leurs articles pâtissent de la situation. Nous avons décidé d’agir afin que les forums restent un espace de débat convivial et non une foire d’empoigne.
 
Nous avons pensé à une solution que nous soumettons au débat :
 
Il s’agirait de donner la possibilité à l’auteur de l’article de modérer lui-même les commentaires de son fil de discussion.
 
Pendant 5 ans nous avons souhaité faire confiance à la civilité des commentateurs. Force est de constater que les abus se sont multipliés. Pourquoi n’essaierions-nous pas désormais de faire confiance à la civilité des auteurs des articles pour modérer correctement leurs forums ?
 
AgoraVox emploie actuellement une personne à temps complet pour surveiller les commentaires mais cela s’avère insuffisant certains jours. Avec cette nouvelle formule, les auteurs et le modérateur collaboreraient donc ensemble. En d’autres termes, le fait de faire intervenir dans la modération les auteurs qui en ont éventuellement envie, n’élimine pas le signalement traditionnel des abus ainsi que le travail de l’actuel modérateur. C’est juste un plus.
 
Nous trouvons vraiment dommageable de perdre de bons auteurs et commentateurs qui décident de ne plus venir sur le site à cause d’une petite minorité de commentateurs excités.
 
Bien entendu, il se peut très bien que certains rédacteurs abusent de ce droit et en profitent pour éliminer tout commentaire, même constructif, qui n’aille pas dans le sens de leurs opinions. Mais nous pensons qu’une infime minorité de nos rédacteurs agirait d’une telle manière. D’autant plus que sur le long terme ils seraient les premiers à en pâtir car personne n’irait plus débattre chez eux. Cela dit, nous envisageons d’ouvrir également un forum interne aux rédacteurs uniquement consacré à cette question et où tout le monde pourrait venir pour reporter les éventuels abus ou excès dans la modération des auteurs. Et dans certains cas d’abus flagrants et répétés nous pourrions être amenés à supprimer ce droit à certains rédacteurs.
 
Par ailleurs, comme vous étiez nombreux à nous le demander, nous travaillons actuellement à la mise en place d’un système de vote des commentaires plus transparent : celui-ci affichera 3 chiffres : les votes positifs, ceux négatifs ainsi que la différence. Les commentaires les plus appréciés qui se situent dans le « best of » seront ceux qui auront la différence la plus élevée. Ce nouveau système est en phase de développement et sera opérationnel, nous l’espérons dans une ou deux semaines.
 
Enfin, vous verrez désormais un espace de commentaire d’un seul bloc avec un ascenseur à se droite pour évoluer dans le fil de discussion. Cela a pour but d’éviter la pagination des commentaires. Cette pagination qui évitait les pages longues et les ralentissements du serveur liés à leur affichage, générait aussi des problèmes techniques et des bugs dans les commentaires. Certaines critiques évoquaient en outre la déstructuration du fil de discussion. Nous avons trouvé une nouvelle solution qui résout, nous l’espérons ces soucis. Il s’agit d’un espace délimité dans la page (frame) avec un ascenseur à sa droite pour évoluer dans un fil de discussion unique.
 
Mise à jour - vendredi 22 janvier : une grande majorité des commentateurs trouve le frame des commentaires peu fonctionnel, aussi nous avons décidé de remettre l’ancien système avec pagination.
 
 Le sondage étant terminé, voici les résultats au 1 février 2010 :
 

 

Moyenne des avis sur cet article :  4.14/5   (98 votes)




Réagissez à l'article

623 réactions à cet article


  • Fourmi Agile Evrard 21 janvier 2010 11:16

    Merci pour votre article.

    Vous dites : « nous envisageons d’ouvrir également un forum interne aux rédacteurs uniquement consacré à cette question et où tout le monde pourrait venir pour reporter les éventuels abus ou excès dans la modération des auteurs. Et dans certains cas d’abus flagrants et répétés nous pourrions être amenés à supprimer ce droit à certains rédacteurs ». Excellente idée.

    Très bien aussi le changement de pagination pour les commentaires.

    Mais il ne faut surtout pas que les auteurs puissent modérer eux mêmes les commentaires, tout le monde doit avoir le droit à la parole, les excités, les agressifs, les haineux, autant que ceux qui apportent des critiques constructives.
    C’est ça l’agora.


    • Triodus Triodus 21 janvier 2010 11:30

      "Mais il ne faut surtout pas que les auteurs puissent modérer eux mêmes les commentaires, tout le monde doit avoir le droit à la parole, les excités, les agressifs, les haineux, autant que ceux qui apportent des critiques constructives.
      C’est ça l’agora."

      Exact, pas mieux !


    • toubab 21 janvier 2010 11:49

      Il n’est pas certain qu’il s’agisse d’incivisme mais bien plutôt de tirs de barrage délibérement orchestrés contre ceux qui tentent d’ouvrir des pistes de réflexion, il s’agit de déstabiliser A.V ,le rendre illisible ,le miner.
      En vérité ca sent le petit bourge acnéique qui fait de l’anarchisme dans son fauteuil club parental à l’ombre des Trocadéro.
      Je ne vais pas devoir parcourir une centaine de ces « émission nocturnes et ou précoces » avant de pouvoir accéder à une intervention mature.




    • plancherDesVaches 21 janvier 2010 12:06

      Comme Triodus, je suis de l’avis d’ Evrard.
      Je reste confiant dans la sagesse populaire qui me dit parfois clairement que je suis à coté de la plaque. (heureusement, pas trop souvent smiley )
      Et des avis complètement opposés me sont AUSSI nécessaires. (sinon, on va faire de la pensée unique)

      Pour l’histoire de la notation des commentaires, (soit, retour au système précédent de plus et moins), pourquoi.. ??
      Un bon commentaire est noté de façon massivement positive. Par rapport aux autres qui sont moins noté positivement, tout le monde sait faire la différence, non ?

      Bon, enfin : faites au mieux, ce sera déjà pas mal.


    • Philou017 Philou017 21 janvier 2010 12:25

      Evrard : "Mais il ne faut surtout pas que les auteurs puissent modérer eux mêmes les commentaires, « 
      Je suis en total désaccord avec cela. Je pense qu’il y moyen de laisser le rédacteur modérer ses commentaires, s’il est supervisé en cas de nécessité par le modérateur d’Agoravox, voire l’ensemble des modérateurs.
      De plus, il est dans l’esprit d’Agoravox, site participatif, que chacun participe à la vie du site.
      Agoravox ne peut pas avoir une modération suffisante dans les conditions actuelles, pour des raisons de cout. Renoncer à cette solution, c’est renoncer à une modération sérieuse.

       »tout le monde doit avoir le droit à la parole, les excités, les agressifs, les haineux, autant que ceux qui apportent des critiques constructives.
      C’est ça l’agora."
      Non, les insultes, le trollage volontaire, destructeur et massif, ce n’est pas cela l’Agora. Ca c’est la foire d’empoigne
      Il ne s’agit pas de modérer le moindre mot de travers mais d’empêcher les comportements systématiquement abusifs.

      PS : le vote sur la modération est-il sûr ? J’ai pu voter avant de m’identifier, ca veut dire que tout le monde peut voter. Les trolls ont certainement la possibilité de voter X fois.


    • sisyphe sisyphe 21 janvier 2010 13:20

      Personnellement, je suis totalement opposé à la modérationdes commentaires par les auteurs.
      Cela ne manquerait pas d’entrainer une censure des propos qui ne leur conviennent pas.

      Que le modérateur soit averti des abus (injures, insultes, attaques personnelles, racisme, xénophobie, calomnie, etc...) et les supprime, en notant ceux qui en sont coupables, et les sanctionnent , en cas de récidives me semble, de loin, préférable.

      Pour le retour aux commentaires positifs et négatifs, je n’en vois pas spécialement l’intérêt non plus : je préfère un commentateur qui argumente sur un post, plutôt qu’un vote négatif sans explication. Par ailleurs, certains voteraient systématiquement contre un intervenant, sans même tenir compte de son intervention, par simple rejet ; ça ne m’apparait pas une bonne solution.

      Enfin, effectivement, la suppression des doubles comptes, et UNE PLUS GRANDE TRANSPARENCE sur ;
      - et les signalements d’abus
      - et sur les abuseurs récidivistes
      - et sur les votes des modérateurs sur la publication des articles
      - et sur LA LIGNE EDITORIALE d’AVox (pourquoi certains articles sont publiés en haut de page, alors qu’ils ne bénéficient ni du plus grand nombre de lectures, de votes, ou de commentaires), me semblerait de nature à diminuer les abus, à protéger les auteurs, et à permettre au site d’être plus lisible, plus clair, et nettoyé de ses scories.

      Ce n’est que mon avis, mais je le partage.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 janvier 2010 13:50

      @ Evrard


      Je suis en total désaccord avec vous. Autant je suis contre TOUTE censure au moment de la publication des articles sauf ce que le loi interdit , autant je crois que que l’auteur a droit d’enlever les crottes de pigeon sur son perron. Je crois cependant qu’à chaque commentaire supprimé devrait être substituée une note ; « commentaire de (nom du commentateur) supprimée »

      Les auteurs qui veulent être lus et commentés n’en abuseront pas, car, comme l’article le souligne, celui qui ferme sa porte ne recevra plus de visites... Souvent, au contraire, le simple nom du commentateur suscitera chez le lecteur normal un soupir de soulagement...

      Pierre JC Allard

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 janvier 2010 13:55

      @ PLancher des vaches :


       D’accord avec vous contre le vote négatif dont l’expérience aurait du convaincre qu’il visait les auteurs et non leurs idées

      PJCA

    • distance critique 21 janvier 2010 14:06

      ce sisyphe donne des leçons de déontologie alors qu’il a envoyé des insultes à l’article : L’imposture Coupat


    • Philou017 Philou017 21 janvier 2010 14:52

      S’il peut être problématique de laisser un redacteur modérer ses commentaires, cela nécéssite un dispositif de contrôle.
      Pourquoi dans ce cas ne pas soumettre la modération d’un rédacteur à tous les autres dans un forum réservé. Cad que tous les commentaires modérés seraient consultables par les rédacteurs, avec le motif de suppression. A partir de là, les autres rédacteurs pourraient vérifier la modération qui a été faite et modifier un vote sur le rédacteur, positif ou négatif. En cas de vote négatif supérieur au vote positif, le rédacteur perdrait la possibilité de modérer ses propres articles.

      Une autre solution existe : Modérer les articles des autres rédacteurs.

      - Dans ce cas, quand un rédacteur est disponible pour la journée, il peut s’inscrire pour modérer un ou plusieurs articles autres que le sien.
      - Un ou deux ou trois articles lui sont attribués.
      - Il doit modérer suivant une charte précise, à définir.
      - la règle d’estimation par les autres rédacteurs ci-dessus reste valable.
      - Il peut exister un comité des rédacteurs auquel il serait possible d’avoir recours en cas de contestation (utilisation du même forum réservé).
      - Les articles non pris en charge restent à la charge du modérateur d’Agoravox, qui garderait un droit de regard sur l’ensemble de la modération.
      - On peut limiter la possibilité de modérer aux rédacteurs ayant 4 articles ou plus, afin d’éviter des gens mal intentionnés.


    • pingveno 21 janvier 2010 15:33

      Je pense qu’il y moyen de laisser le rédacteur modérer ses commentaires, s’il est supervisé en cas de nécessité par le modérateur d’Agoravox, [...]

      Un peu contradictoire quand même. Soit on laisse les auteurs supprimer un commentaire, soit la possibilité de signaler un abus et s’en remettre à un modérateur. Ou pensiez-vous à une troisième solution ?


      Il ne s’agit pas de modérer le moindre mot de travers mais d’empêcher les comportements systématiquement abusifs.

      Somme toute vous rejoignez l’idée de modérer non plus les commentaires mais les commentateurs auteurs de comportements systématiquement abusifs. Ou, comme un juste milieu, la possibilité pour un auteur de demander le blocage d’un commentateur mais demande qui serait soumise à un modérateur qui pourrait la refuser s’il estime qu’il ne s’agit que de divergences d’opinion. Sommes-nous d’accord ?


    • rocla (haddock) rocla (haddock) 21 janvier 2010 16:11

      Me v’ la remonté , vas-y je vis .

      Maintenant j’ essaie le milieu .... smiley


    • Salsabil 21 janvier 2010 16:23

      Ca va Cap’tain ???? C’est la foire du trône, là, le grand 8 d’avox !!! smiley

      J’allais vous proposer une corde et une poulie pour le faire « à l’ancienne » mais je vois que vous vous débrouillez comme un chef avec le modernisme... Youpee !


    • Ouallonsnous ? 21 janvier 2010 16:47

      Surtout n’aggravez pas le format d’Avox en continuant à en faire une « usine à gaz » qui va camoufler la censure exercée par certains membres du comité de modération dont vous n’êtes pas maître.

      Modération n’est pas censure, hors c’est bien souvent le cas.
       
      Envisagez plutôt de définir précisement les cas ou une modération s’impose et ou la « retouche » de l’article par l’auteur peux être demandée, mais cessez de laisser bloquer des articles, ou de retarder suffisamment leur parution pour qu’ils aient moins d’impact, par certains parce que ce n’est dans la ligne de la pensée unique dominante et met en évidence ce qui créve les yeux !

      Surtout, gardez toujours présent à l’esprit ces quelques mots du grand Voltaire, « Je ne partages pas vos idées, mais je donnerais ma vie, pour que vous puissiez les exposer »


    • nexus 21 janvier 2010 20:03

      Le système ultime, à mon humble avis, c’est que chaque utilisateur puisse (en cliquant sur un bouton activation/désactivation) banir de lui même tous les posts d’un contributeur (qui se replieraient sur eux-même ne laissant plus qu’une petite ligne de pollution).

      Ainsi :
      - Fini les trolls ! Ils ne seront plus lus, sauf si on en a vraiment envie... et cette décision revient aux mains du seul lecteur tout puissant.
      - La liberté de débattre reste complète et n’est aucunement affectée.
      - Il n’y a plus de problème de conflit d’intérêt entre rédacteur et modérateur qui doivent rester bien évidemment des missions distinctes !!!

      Et dans une optique encore plus poussée... que l’indice de confiance (vote en haut de page d’un article) ne tienne compte que des votes d’Agoravoxiens de « confiance » que chacun pourrait choisir. Là aussi, une armée de trolls votant en masse pour descendre un article ne pourront plus rien y faire !!!!!!! Parade absolue !!!!

      Je suis contre la modération par l’auteur. Mais il est vrai que les trolls commencent à nuire sérieusement... C’est un fait !!!! Merci d’avoir ouvert le débat !


    • Philou017 Philou017 21 janvier 2010 20:57

       

      pingvego : Ou pensiez-vous à une troisième solution ?
      Non, je pense seulement que la mosération devrait prevoir la possibilité de contestation, par le moderateur d’agoravox ou un autre système.


      "Somme toute vous rejoignez l’idée de modérer non plus les commentaires mais les commentateurs auteurs de comportements systématiquement abusifs. Ou, comme un juste milieu, la possibilité pour un auteur de demander le blocage d’un commentateur mais demande qui serait soumise à un modérateur qui pourrait la refuser s’il estime qu’il ne s’agit que de divergences d’opinion. Sommes-nous d’accord ?"

      C’est vrai que c’est les comportements abusifs qui me gênent le plus. Votre solution me parait correcte.

      Mais pourquoi pas une case commentaire abusif. Après un certain nombre de votes, le modérateur peut décider de supprimer tous les posts de l’intervenant et éventuellement lui interdire de commenter cet article par la suite.

      Mais ils faudrait que les comptages soient fiables...


    • Croa Croa 21 janvier 2010 21:50

      à Philou : « J’ai pu voter avant de m’identifier »

      C’est nouveau ?

      As-tu vérifié que tu n’étais pas reconnu d’entrée ?

      De mon coté avec ces nouvelles pages il semblerait qu’il y a des problèmes de script. Parfois c’est comme si ça tournait en boucle après avoir cliqué sur [Réagir à ce message]. Les redémarrages du navigateur n’arrangent rien.


    • Romain Desbois 21 janvier 2010 22:38

      Moi je suis pour et contre. Pour, parceque souvent ce ne sont pas des abus à proprement dit qui sont pénibles mais les commentaires hors propos, stériles ou propagandiste, genre « salut tu vas bien », « ca fait plaisir de te revoir » ou des commentaires qui par bug du commentateur sont en double (j’ai commis ce crime il n’y a pas si longtemps), mais impossible pour celui a écrit de corriger ou de supprimer ses propres commentaires.

      Tiens une possibilité qui serait pratique : celle de pouvoir corriger ses propres commentaires voire pouvoir les supprimer soi même.

      Ou alors puisque l’on va retrouver un système de compte positif/négatif, n’y aurait-il pas la possibilité que les commentaires jugés trop négatifs soit automatiquement supprimés ?
      A partir de combien de point négatifs, là je ne sais pas. Au 3/4 négatif par exemple ?


    • Romain Desbois 21 janvier 2010 22:58

      @Philou

      C’est pas bête du tout

      Je pensais à une version similaire, du style les auteurs postulant comme modérateurs seraient élus par les auteurs non postulants.

      Ca fait très autogestionnaire mais après tout c’est un peu l’esprit des fondateurs.

      Par contre, difficile d’y consacrer beaucoup de temps pour beaucoup. Ce sera accessible que pour ceux qui dispose de journées entières libres.

      Ou alors pour qu’un commentaire soit supprimé, on pourrait décider qu’il faut qu’il soit signalé X fois par X personnes (y compris l’auteur).


    • Yann Amare 22 janvier 2010 11:07

      Je trouvais que l’ascenseur était une bonne nouveauté (il permettait une plus grande rapidité), mais non des esprits chagrins ont trouvé que ça n’allait pas. Sinon les problèmes d’incivilité concernent surtout les trolls qui polluent les papiers de Morice, et ce n’est pas une raison pour instaurer la censure sur AV...Vive la liberté de parole, de toute façon les posts sont comme les paroles ils s’envolent au bout de 2 jours maximum... smiley


    • Halman Halman 22 janvier 2010 11:58

      Moi aussi je suis contre la possibilité à l’auteur de modérer les réactions.

      Cela donne l’occasion à certains qui ne supportent pas les avis contraires ou différents de les effacer pour se donner l’impression d’avoir raison contre tous et d’avoir ainsi leur autosatisfaction personnelle.

      Il y en a quelques uns comme cela qui ont raison malgré tout et contre tous malgré des énormités et une désinformations venue d’une ignorance du thème qu’ils développent, plus que flagrante contre les évidences.

      Qui s’emploient à répondre dans le sens de leur texte à toutes les interventions dans le but de corriger le malappris qui à l’audace de ne pas aller dans leur sens même s’ils se trompent et ignorent certaines choses.

      Quand le rédacteur réagit trop violemment j’arrête là le débat puisque il est inutile de leur répéter des informations qu’ils ne veulent pas voir malgré les liens à des sites sérieux et des copies d’autres pages aussi sérieuses et compétentes sur le sujet.

      Si ces rédacteurs là ne comprennent pas, tant pis pour eux, ils se font leur propre mauvaise pub et sont de moins en moins lus.

      Ils provoquent ainsi sans s’en rendre compte leur propre automodération sans que personne n’intervienne.

      Je ne supporte pas les rédacteurs qui militent ouvertement avec insistance et ostentation flagrante pour une religion et contre la science par exemple. Il peuvent donner leur opinion, mais tenter d’influencer les lecteurs de leur obsession à coups d’articles répétitifs et monomaniaques, c’est limite de la dictature et de la malhonneteté intellectuelle.

      Par contre il me manque quelque chose sur ce forum, c’est la possibilité de modifier son intervention si on a fait des fautes ou oublié quelque chose.

      On est pas toujours très bien réveillé.

      C’est le seul forum qui n’ait pas cette possibilité.


    • Halman Halman 22 janvier 2010 12:00

      Sur les autres forum, ce sont les modérateurs qui prennent des sanctions contre les abus. Non pas les lecteurs, sauf sur leurs blogs où effectivement c’est le lecteur qui gère sa propre modération.


    • 1984 22 janvier 2010 12:26

      Totalement en accord avec les propositions de Nexus.

      Quand à la modération par l’auteur, le seul fait que vous y ayez pensé est inquiétante, je vois que le sarkozysme avance à grand pas dans ce pays.


    • benevole 23 janvier 2010 20:40

      Ayant contribué auparavant comme rédacteur mais aussi comme lecteur réactif sur le forum,, je me sens contrarié par l’impossibilité actuelle de voter négativement., surtout avec cette mise en évidence des articles les plus appréciés.
      Je suis aboslument pour le projet de rétablir le vote négatif et, pour ceux qui ne sont pas familiers de l’arithmétique , de publier aussi la diférrence enttre positif et négatif.
      En effet, une réaction à fleur de peau, émotive, peut entraîner un grand nombre de votes positifs quand bien même elle ne résisterait pas à l’analyse. Ou encore un groupe de pression peut plébisciter une réaction allant dans le sens de ses valeurs et ainsi promouvoir ses idées dans le top.
      Il y a à mon sens une grande différence entre une réaction qui fait le plein de votes positifs et une réaction qui entraîne autant de votes négatifs que positifs. Seuls les premiers nommés méritent de figurer dans le top. Donc, le top devrait être basé sur la différence et non sur le nombre de votes positifs.
      Je suis contre la modération par les auteurs parce qu’il est intéressant de réunir des avis divergents du panel social que constitue un forum. Pour autant, je pense que le modérateur du site ne doit pas hésiter à distribuer des cartes jaunes et rouges pour propos agressifs ou haineux, surtout s’ils se répètent. C’est trop facile de cracher du venin sous couvert d’anonymat et je trouve même qu’il s’agit de lâcheté. Une bonne sanction serait de laisser apparaître l’identité réelle de ces personnes afin qu’elles soient placées devant leur responsabilité. Quand un auteur dévoile son nom, il s’expose. On a bien sûr le droit de le critiquer et même vertement mais alors que ceux qui le font prennent au moins le même risque. D’une manière générale, je suis adversaire des pseudos. Ils incitent à l’irresponsabilité.


    • rofo 24 janvier 2010 09:33

      NON,NON il ne faut supprimer aucun commentaire, par contre il faudrait, à mon avis, le rendre moins visible si la note « signaler un abus », qui est très différent d’une note négative, arrive de nombreuses fois.
      Pour le rendre moins visible, il suffirait de le griser, puis de diminuer la taille du texte, tout en restant visible...
      Le modérateur vérifiera simplement que le ’signaler un abus’ est appliqué à un commentaire insultant, .... et non à un avis différent de l’auteur. (on ne sait jamais avec les élections qui arrivent)


    • LE CHAT LE CHAT 21 janvier 2010 11:17

      quand même , faut reconnaitre que Gary coupeur a la gachette facile , il faudrait lui faire suivre un stage chez les snipers afin qu’il tire plus posement ! smiley


      • Halman Halman 22 janvier 2010 12:03

        Frère Voiture, je ne trouve pas.

        Certains articles limites sectes, redondants, déjà publiés quelque temps avant, passent la modération et sont publiés sans problèmes.

        Il y a quelques articles, je suis certains de les avoir déjà lus il y a quelques semaines ou mois auparavant.


      • COLRE COLRE 21 janvier 2010 12:58

        Trop à dire… pas le temps, à la louche, comme ça vient :

        1. donner les clefs de la modération aux auteurs équivaut chez les rédacteurs-propagandistes et/ou caractériels, et/ou tendance sadique, et/ou à l’égo malade, et/ou abruti, etc., à offrir un pouvoir démesuré de big brother à un individu qui est mentalement incapable de se contrôler et intellectuellement incapable d’analyser et de dialoguer.

        2. les notations flattent l’instinct policier et puéril qui dort (très peu...) chez le lecteur. Elles incitent à la tricherie, aux effets de rapports de force (de « meute », diront certains, bêtement). Elle remplacent une analyse, une réflexion, un commentaire.

        3. sachant qu’un bon nombre d’articles sont le fait de cliques dont le but est de propager une idéologie extrême, de faire de l’intox, d’avoir toujours raison et de peser dans un simple rapport de force, l’auto-modération va accentuer ce phénomène de scission binaire et d’exclusion de l’autre, voire un processus réactivé d’injures.

        4. je pense, donc, qu’on n’a pas fini d’observer les effets pervers de ce changement qui n’inciteront qu’à davantage d’insultes, davantage de censure, davantage d’appel à la censure, davantage d’injustices, davantage de révolte, davantage d’un sentiment d’impuissance et de rage, davantage de manichéisme stupide et stérile…

        Bref… il n’y a plus rien là de citoyen, mais un tendance à la régression infantile, qui flatte les bas instincts et facilite toutes les manipulations. A suivre.


      • Salsabil 21 janvier 2010 13:07

        @ Colre,

        ..."donner les clefs de la modération aux auteurs équivaut chez les rédacteurs-propagandistes et/ou caractériels, et/ou tendance sadique, et/ou à l’égo malade, et/ou abruti, etc., à offrir un pouvoir démesuré de big brother à un individu qui est mentalement incapable de se contrôler et intellectuellement incapable d’analyser et de dialoguer."

        Tu penses à quelqu’un en particulier ????.... smiley smiley smiley


      • balthasar1er 21 janvier 2010 13:27

        @Colre
        Le commerce des illusions !


      • Gasty Gasty 21 janvier 2010 14:05

        Mauvais exemple. Mourey a depuis longtemps montrer sa capacité à faire face aux critiques.Citer Mourey en exemple est vraiment très bas. La preuve qu’il dérange finalement ; pour ainsi lui attribuer des intentions qu’il n’a jamais eu.

        on juge facile ici


      • distance critique 21 janvier 2010 14:52

        Renève,
        le problème c’est que certaines de vos attaques n’avancent aucun argument, par exemple vous dites qu’un auteur n’est pas qualifié, mais sans argument
        quant à pourquoi vous êtes un troll, je renvoie à la liste de vos commentaires, facilement consultable


      • COLRE COLRE 21 janvier 2010 14:56

        (suite)

        Je pense encore à un truc, là… Je trouve bizarrement malvenue cette possibilité de censure des rédacteurs à l’approche des élections...

        Peut-on imaginer à quoi ressembleront les articles (innombrables) qui vont soutenir les partis ? Je ne sais pas pourquoi, mais je pense aux articles pro-sarko qui en temps normal et dans l’état actuel de l’opinion devraient générer une tonne de critiques, même radicales, voire violentes… 

        A-t-on peur du buzz anti-UMP au moment des régionales… ?

        (à suivre)

        Salut, Wald… 
        Exactement…


      • Halman Halman 22 janvier 2010 12:05

        Tout à fait d’accord avec Colre


      • highlight 24 janvier 2010 10:30

        Ce Renève n’est qu’un sous-troll insidieux, sournois, cf logorrhée :

        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/un-art-officiel-indigent-et-sans-68598?debut_forums=100#forum2406460


      • highlight 24 janvier 2010 10:35

        Voilà, preuve est apportée du caractère ignoble de ce Renève, la réflexion de Napoléon envers Talleyrand s’appliquerait à Renève !


      • highlight 24 janvier 2010 10:36

        Renève ment !


      • L'équipe AgoraVox L’équipe AgoraVox 21 janvier 2010 11:25

        Merci pour votre commentaire. Le prochain article sera consacré à comment améliorer la modération des articles et le rôles des modérateurs en les impliquant davantage dans les votes. On a quelques pistes de réflexion à soumettre également sur ce sujet. Ainsi, si la communauté décide de publier 1, 10 ou 100 article sur tel ou tel sujet elle le fera car c’est son choix.


      • curieux curieux 21 janvier 2010 12:20

        Moi, ca me plaît les articles anti-Bache. Il me semble d’ailleurs que Chantecler était contre les anti-vaccins au départ et puis il a tourné sa veste avec le vent. Ces sujets derrière lesquelles apparaissent nos politiques-escrocs ne doivent pas disparaître, sinon QUI en parlerait ?.
        11 septembre
        grippe aviaire
        grippe A
        réchauffement climatique


      • distance critique 21 janvier 2010 14:12

        D’accord avec vous, chantecler


ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès