Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Comment les médias ont fait le jeu du FN

Comment les médias ont fait le jeu du FN

Dimanche, le parti de la famille Le Pen a fait un très bon score, devançant largement le PS et l’UMP. Outre des circonstances politiques totalement exceptionnelles (crise longue et forte, majorité et opposition profondément discréditées), le succès du Front National s’explique aussi largement par la façon dont les médias ont rendu compte de la campagne.

Hold up sur l’opposition à l’UE
 
Ce qui est impressionnant depuis l’élection présidentielle, c’est la façon dont Marine Le Pen et ses troupes ont réalisé un véritable hold up sur l’opposition à l’Union Européenne construite par le PS et l’UMP. Parti à l’automne 2011 avec des sondages qui le donnaient à peine à 20% du score de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon avait réussi à fortement remonter pour atteindre 11,1% des voix contre 17,9%, comblant plus de la moitié de l’écart de l’automne. Mais dimanche, le Front de Gauche, dont le score était proche de celui du FN en 2009, n’a réalisé qu’une petite fraction du score de son score. Et les autres alter-européens ont eu du mal à émerger dans une campagne électorale courte à laquelle beaucoup de médias n’ont pas donné toute la place qu’elle mérite, même si Debout la République s’en sort bien en multipliant par plus de deux son score de l’élection présidentielle grâce à un formidable travail de terrain.
 
Marine Le Pen a bénéficié d’un double phénomène médiatique. Le premier, c’était la dramatisation des sondages et de la position du FN par de nombreux journalistes : cela réduisait l’enjeu de l’élection au seul score du FN. Et comme beaucoup de français sont mécontents de l’UE, du PS et de l’UMP, cela revenait à les pousser à voter pour ce parti, qui devenait le principal symbole de l’opposition aux politiques menées ces dernières décennies. Deuxième phénomène : combien de fois des journalistes, en débattant de la sortie de l’euro avec des intellectuels ou des hommes politiques d’autres formations, rappellent qu’il s’agit de la position du FN, pour la discréditer ? Ceci est abusif puisque des dizaines d’économistes, dont 9 « prix Nobel d’économie » critiquent la monnaie unique européenne. Et ce n’est pas le FN qui a théorisé cette question, que Marine Le Pen maîtrise mal et qui a été développée par d’autres bien avant elle et sa famille politique. Si cela semble pouvoir, pour l’instant, contenir la proportion de la population hostile à la monnaie unique, en revanche, cela peut pousser ceux qui le sont à soutenir le FN.
 
Une impasse médiatique à dépasser

En outre, la brièveté de la campagne, voulue par le PS, et sans doute l’UMP, était sans aucun doute un avantage pour le FN, le parti d’opposition le mieux installé, et un inconvénient majeur pour les partis moins importants, qui ont manqué de temps, notamment médiatique, pour pouvoir émerger. Une campagne plus longue avec de nombreux débats aurait sans doute permis de bousculer l’ordre établi en 2012. La brièveté de la campagne était donc du pain béni pour le FN sachant que l’image du PS et de l’UMP s’est dégradée depuis la précédente élection présidentielle. En revanche, elle a sans doute pénalisé les relativement nouvelles voix que sont Debout la République ou Nouvelle Donne.

La focalisation du débat autour du FN n’est pas forcément mal intentionnée. D’abord, il faut bien reconnaître la réalité électorale, et avec les résultats de 2012 et 2014, ce parti, quelles que soient ses limites, mérite malheureusement un traitement médiatique important. Ensuite, je persiste à croire que la grande majorité des journalistes est sincère dans sa couverture de notre vie politique et ne cherche qu’à rendre compte de la manière la plus juste possible de ce qui se passe dans notre pays. Et, paradoxalement, leur hostilité naturelle à l’égard de ce parti sert doublement le FN. D’abord parce qu’ils rendent compte de sa progression avec une emphase proportionnelle à leur rejet. Ensuite, parce que le rejet viscéral que le FN suscite auprès de l’immense majorité des commentateurs peut également pousser certains électeurs à le soutenir par esprit de contradiction par rapport à des médias dont l’image n’est pas toujours très bonne.
 
Mais il y a sans doute également un calcul machiavélique d’une partie du PS et de l’UMP qui pourraient bien préférer affronter le FN en 2017, pensant alors que la victoire sera facile. Dès les régionales, les déclarations de Jean-Marc Ayrault semblaient indiquer que le PS préférait affronter le parti de la famille Le Pen. Lundi, Manuel Valls était sur la même ligne. Et du côté de l’UMP, il y a le pari d’une réédition de 2002, avec une élimination du PS au premier tour et une victoire facile face au FN au second. Bref, on peut se demander si les deux grands partis ne sont pas finalement heureux de la montée de Marine Le Pen, qui pourrait leur offrir une victoire facile en 2017 si elle éliminait leur premier rival. Après tout, les détails des sondages indiquent que le FN ne convainc pas vraiment les français. Sa réussite actuelle pourrait bien être du même tonneau que celle de François Hollande en 2012 : un choix faute de mieux.
 
Malgré tout, et devant le caractère exceptionnel des circonstances, je crois que ce qui fait le FN fait que son plafond de verre a davantage été relevé que cassé. Néanmoins, à force de jouer avec le feu, il faut quand même reconnaître que l’hypothèse qu’il parvienne au pouvoir semble malheureusement un peu moins fantaisiste qu’en 2012, à moins de donner la parole à des alternatives républicaines au PS et à l’UMP.

Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 28 mai 2014 16:16

    Le FN n’a pas fait un bon score puisqu’il receuille 2 millions de voix de moins qu’à la présidentielle. Il a simplement profité de l’abstention.

    Arrètons donc de clamer partout que le FN est le premier parti de France : avec seulement 10 ou 11 % des électeurs inscrits, il n’y a pas lieu de pavoiser.


    • robin 30 mai 2014 10:40

      Monsieur DROUET,

      AU nom de quelle logique on est priés de croire que les abstentionistes si ils étaient obligés de voter ne reflèteraient pas statistiquement la tendance globale ?


    • Garance 28 mai 2014 16:17

      Pinsolle


      Puisque vous ne voulez pas consultez et par humanité : 

       1 Alka-Seltzer : matin - midi et soir

      Ne me remerciez pas ; quand je peux aider sans que cela me coute rien , je le fais avec plaisir  smiley

      • baron 28 mai 2014 17:15

        Mr Dupond aignan a t il toujours sa carte à l’UMP ?




        • scylax 28 mai 2014 17:18

          C’est sûr que Dupont-Aignan, lui, n’a pas fait le jeu des médias 


          • claude-michel claude-michel 28 mai 2014 17:30
            Le jeu du FN...tout simplement le talent de MLP...ça décoiffe les cocus des autres partis mais c’est ainsi...faudra vous y faire...surtout en 2017... !

            • Le421 Le421 29 mai 2014 21:08

              Le talent de Marine LE PEN... Sans déconner !!
              A moins qu’elle ne sache faire des choses dont je ne suis pas au courant...
              Ah, les femmes !!!  smiley


            • alinea alinea 29 mai 2014 21:11

              Le 421 : certains disent que les manipulateurs sont très talentueux ! Comme les séducteurs !!! Où se niche le talent tout de même !! mais aucun talent n’est universel....


            • Rincevent Rincevent 28 mai 2014 18:06

              « je persiste à croire que la grande majorité des journalistes est sincère dans sa couverture de notre vie politique… » Pas moi. Nous avons pu voir avec quelle désinvolture, voire quel mépris, les médias ont traité les petits partis. A cette occasion ils ont même inventé une nouvelle maladie, l’europhobie. Donc, toute personne qui n’est pas contente de l’Europe actuelle et qui le fait savoir en votant « mal » est un malade !


              • Martha 29 mai 2014 07:31


                 @ Rincevent,

                 En plein « 1984 ». La novlangue est reine et « nos » médias en sont ses experts : on en à la preuve tous les jours. Le recrutements des marionnettes médiatiques se fait sur concours, on prend les plus imaginatifs et les plus soumis. Guignolade matin midi et soir...

                 J’irai plus loin que vous, tout opposant à la « construction Européenne » à droit a l’étiquette Extrême-droite, Facho. Le meilleur moyen de les faire taire. Ce n’est plus être malade, mais bien être un danger public. Ils vont les rendre responsable du pire.

                 Le schéma est très clair.
                 Jeu très pervers des médias
                 Et la réaction n’a pas tardé : cf Viviane Reding. Quel culot !


              • Rincevent Rincevent 29 mai 2014 13:03

                @ Martha.

                Faire passer des opposants pour un danger c’est assez classique. Je pense que les « médicaliser » (avec quel traitement… ?) est autrement plus pervers. Là, on s’approcherait dangereusement de 1984 voire de Brazil


              • juluch juluch 28 mai 2014 18:25

                « Et du côté de l’UMP, il y a le pari d’une réédition de 2002, avec une élimination du PS au premier tour et une victoire facile face au FN au second. Bref, on peut se demander si les deux grands partis ne sont pas finalement heureux de la montée de Marine Le Pen, qui pourrait leur offrir une victoire facile en 2017 si elle éliminait leur premier rival. »


                Je suis du meme avis.

                Mais il peut s’en passer des choses d’ici 2017.....

                Wait and see.

                • juluch juluch 28 mai 2014 23:10

                  Mais non............ils t’aiment beaucoup, ils te taquinent......  smiley


                • zygzornifle zygzornifle 28 mai 2014 18:28

                  Le couple PS et l’UMP ont mis au monde leur enfant : le FN , au lieu de s’occuper des inquiétudes des Français ils ont forniqués entre eux à tout va et sans capote et voila le résultat .....


                  • Marais 28 mai 2014 18:41

                    « l’hypothèse qu’il parvienne au pouvoir semble malheureusement un peu moins fantaisiste qu’en 2012, à moins de donner la parole à des alternatives républicaines au PS et à l’UMP. »


                    Étrange : vous préférez voir perdre un parti patriote parce qu’il est diabolisé par la caste médiatico-politique, qui est républicain. Actuellement, le FN est la seule chance des nationalistes et des patriotes de l’emporter.
                    Je ne vois que trois hypothèses à cette hostilité : 1) DLR veut prendre la place du FN. Mais ça ne marche pas.
                    2) Il veut se distancer du FN pour occuper un segment au centre alors que les électeurs du PS-UMP-MODEM-UDI sont majoritairement pro-européens et pro-euro.
                    3) DLR est télécommandé par l’UMP pour affaiblir le FN comme le PCRF par le PS.

                    Dans tous les cas, ce procédé n’est pas digne de respect.

                    • Onecinikiou 29 mai 2014 00:13

                      En effet Marais, le positionnement de Pinsolle est inintelligible, sauf à croire qu’il y aurait des intérêts transverses et non moins occultes qui justifieraient de ses positions. 

                      Sa vulgate républicaniste abstraite, sa virulence systématique à l’endroit du Front National, son indulgence suspecte vis à vis des partis d’occupation que sont l’UMPS, sa mansuétude coupable à l’encontre d’un FDG dont les solutions macro-économiques sont aberrantes (et je ne parle même pas ici du sujet fondamental concernant les flux migratoires, qui le disqualifierait définitivement), sa capacité à reprendre mot pour mot la propagande, le champ lexical pseudo-mora liste de la caste, la grille de lecture et référentiel idéologique des adversaires de tout ce qui constitue la Nation et Peuple français, tout cela n’augure rien de bon pour M. Pinsolle. 

                      Ma thèse est la suivante en mesure d’expliquer son positionnement a priori incohérent : M. Pinsolle fricote avec les obédiences maçonniques. Sans doute même le GODF, dont on sait que M2lenchon est un aficionado. Ceci pourrait expliquer cela. 

                      Mon avis est fait le concernant : ce n’est pas un adversaire, c’est un ennemi. Au même titre que les agents de la technostructure oligarchique.

                    • Marais 29 mai 2014 17:29

                      Onecinikiou, vous dites « ce n’est pas un adversaire, c’est un ennemi. »


                      Nous sommes des patriotes et des nationalistes. Nous voulons le bien de notre pays, nous avons donc raison contre les anti-nationaux.
                      Je vous ferai donc, en substance, le même reproche qu’à Laurent Pinsolle ou à fifibrindacier : au lieu de nous rassembler, nous nous entre-déchirons parce qu’untel ne fait pas comme nous le voulons.

                      Il faut comprendre une chose : pour une majorité de citoyens, le FN c’est le Mal, de l’extrême-gauche au centre-droit. Il est donc utile de se désolidariser du FN, voire de l’attaquer.
                      Peut-être que NDA a cette stratégie, et que Laurent Pinsolle a le rôle d’un François Asselineau.

                      Ainsi, plutôt que de se mettre en rage contre les UPristes ou les DLriens, il serait plutôt nécessaire de dédiaboliser le FN, pas seulement dans les faits mais également dans les esprits. Ou alors laisser gagner l’UPR ou DLR.

                      Maintenant, on remarque que leur positionnement est proche du FN.

                      C’est pour cela que cela a l’air incohérent : ils veulent amener à eux d’autres militants et électeurs, mais ils sont des alliés objectifs.
                      N’oubliez pas qu’il y a de nombreux déçus des partis de gouvernement : ils veulent changer les choses mais en douceur. Ce changement viendra peut-être de DLR ou de l’UPR.

                    • Onecinikiou 29 mai 2014 21:59

                      A la main tendue de MLP à DLR et son président Dupont-Aignan, Pinsolle et ses alter ego répondent par un crachat au visage des authentiques patriotes, qui se battent depuis des décennies contre vents et marées quand tous-ceux là validaient Maastricht la gueule enfarinée, et profitaient des prébendes et des ors de la Raie Publique.

                      Et vous voudriez vous entendre avec ces gens-là ? Mais vous rêvez éveillé mon vieux. 

                      Pinsolle et consorts vont bientôt disparaitre de la scène politique, si tant est qu’ils y soient jamais monté.

                      Il suffit pour s’en convaincre d’aller sur le blog de notre faux gaulliste, qui n’a jamais rien compris à la pensée de l’illustre Général, beaucoup plus identitaire et nationaliste que l’imposteur Pinsolle ne le comprendra jamais : Pinsolle se fait violemment renvoyer dans les cordes par une très forte majorité de ses soutiens, qui ne comprennent justement pas ce que vous rappelez à juste titre, qu’en ces temps d’urgentissime sursaut patriotique seul capable de s’opposer aux tendances délétères qu’impose l’oligarchie euro-mondialiste, il s’évertue à déconsidérer en priorité, avant même les partis traitres que sont l’UMPS et leurs soutiens, l’opposition nationale qu’incarne le Front. 

                      Et cela pas n’importe comment, mais en reprenant à son compte l’exacte vulgate propagée par les officines de subversion européiste et mondialiste. Là est un aveu, qui le disqualifie définitivement en tant qu’allié potentiel.

                    • Marais 30 mai 2014 00:00
                      A la main tendue de MLP à DLR et son président Dupont-Aignan, Pinsolle et ses alter ego répondent par un crachat au visage des authentiques patriotes,

                      Je pense que MLP a fait une erreur en proposant cette alliance à DLR avec le raisonnement suivant :
                      Les modérés (la classe moyenne) ont un mouvement pavlovien face à l’extrémisme politique, ici le FN. Pour rallier ces modérés au patriotisme, il faut donc se distancer du FN.
                      Accepter l’alliance du FN tuerait DLR et l’UPR, car leur électorat potentiel n’est pas le même : le FN ce sont les patriotes purs et durs. MLP a donc fait une erreur de 
                      DLR et l’UPR ce sont les déçus de l’européisme, de l’antiracisme, du libéralisme donc du programme UMPS... ils viennent au patriotisme par dépit.


                      quand tous-ceux là validaient Maastricht la gueule enfarinée, et profitaient des prébendes et des ors de la Raie Publique.

                      Il me semble que NDA n’était pas élu en 1992 et qu’il fut plus tard sur la ligne Séguin/Pasqua au RPR puis qu’il appela à voter « Non » au traité constitutionnel de 2005. Lui faire un tel procès serait donc injuste car ligne europhile du centre-droit n’avait pas encore triomphé. Ce serait faire un faux procès que de l’attaquer sur ce plan.


                      Et vous voudriez vous entendre avec ces gens-là ?

                      Je ne parle pas d’entente entre ces partis politiques, ainsi ils ont un électorat fondamentalement différent. Je parlerais plutôt d’entente métapolitique : une entente entre tous les patriotes au-delà des partis. Peu importe s’il n’y pas un grand parti patriote tant que le patriotisme gagne sur le terrain.
                      Ce ne serait donc pas un parti politique mais un mouvement patriote, où des partis comme le FN ou DLR pourraient cohabiter avec des associations comme Egalité et Réconciliation, avec des membres du système comme Eric Zemmour, avec des mouvements gaullistes, bonapartistes...


                      Pinsolle se fait violemment renvoyer dans les cordes par une très forte majorité de ses soutiens, qui ne comprennent justement pas ce que vous rappelez à juste titre, qu’en ces temps d’urgentissime sursaut patriotique

                      Le camp national est encore minoritaire, et la plupart d’entre nous ne réfléchissent pas en terme de politique électorale. Je pense que Pinsolle a pour rôle de rassurer les électeurs qui ont peur du FN mais qui sont devenus patriotes.

                    • gonehilare gonehilare 28 mai 2014 23:15

                      « ... Marine Le Pen et ses troupes ont réalisé un véritable hold-up sur l’opposition à L’Union Européenne... »


                      D’un autre côté, faudrait être un peu débile pour braquer des faux monnayeurs...


                      • Doume65 29 mai 2014 18:11

                        « Mais il y a sans doute également un calcul machiavélique d’une partie du PS et de l’UMP qui pourraient bien préférer affronter le FN en 2017 »

                        Exprimer cette idée dans un article dont le titre est « Comment les médias ont fait le jeu du FN », c’est :

                        - Soit se tirer une balle dans le pied
                        - soit admettre que les médias sont les pions des partis dirigeants


                        • Le421 Le421 29 mai 2014 21:06

                          @Laurent
                          La force du FN sur le web !!
                          Dès que l’on commence à effriter ou relativiser un tant soit peu le « succès » du FN, aussitôt, les sicaires du Bloc Identitaire sautent sur leurs souris pour moinsser à tire-larigot le moindre article.
                          Le vôtre, et je ne suis pas toujours d’accord avec vous, est logique et plutôt bien vu.
                          Expliquer le nombre de vote négatifs sur ce sujet ne se justifie que par l’intervention aveugle de sbires aussi stupides qu’incultes...
                          Agoravox devrait pouvoir permettre de faire sauter l’anonymat des notations.
                          On verrait tout de suite le ramassis d’imbéciles qui opèrent « à l’aveugle ». La plupart n’ont pas lu (quand ils en sont capables) plus de trois lignes.
                          M’étonnerait fort que ce soit des démocrates soucieux de la liberté et de la pluralité d’opinion. Système fasciste s’il en est !! Ca n’a pas changé depuis les années 30.


                          • juluch juluch 29 mai 2014 22:15

                            J’ai pas aimé mais j’ai pas moinssé....


                            Je rectifie de ce pas.....merci pour le rappel.  smiley

                          • juluch juluch 29 mai 2014 22:15

                            Fait !!



                          • juluch juluch 29 mai 2014 22:16

                            Se qui nous fait 67% de non à présent.


                          • LE CHAT LE CHAT 30 mai 2014 10:08

                            Salut Julluch ,
                            c’est toujours un plaisir de moinser Pinsolle , toujours prompt à diviser les patriotes pour sa petite chapelle..


                          • juluch juluch 30 mai 2014 10:43

                            Salut le Chat.... smiley


                          • Serge Rohan de Thésée Serge Rohan de Thésée 29 mai 2014 23:20

                            Jean Tenenbaum, dit Jean Ferrat était juif de nom mais avant tout français...il a chanté Ma France comme aucun sioniste qui nous gouvernent ne le ferra jamais, pour la bonne raison qu’ils sont avant tout israélien avant d’être français.

                            Messieurs les sionistes, Ferrat est mort mais il vous emmerde tous !

                            http://www.youtube.com/watch?v=CN3O6vZh_Mk&feature=related  




                            • robin 30 mai 2014 10:38

                              C’est toute la mafia médiatico politique (je mets maintenant cette engeance consanguine systématiquement ensemble) qui fait le jeu du FN depuis des années en bottant systématiquement en touche et en refusant un bilan OBJECTIF du pourquoi on en est arrivé là.


                              • zygzornifle zygzornifle 3 juin 2014 13:53

                                Voila l’Europe dans toute sa splendeur :

                                SCANDALE : La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l’UE a été approuvée.
                                Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois.

                                Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de « contrôleur adjoint de la protection des données », aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 ? / mois. L’équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié belge ou français du secteur privé après une carrière complète de 40 ans.    - Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé. Après 10 années, lui aura droit à près de 9 000 euros de retraite par mois. 

                                 

                                C’est simple, plus personne ne leur demande des comptes et ils ont bien décidé d’en profiter. C’est comme si, pour leur retraite, on leur avait fait un chèque en blanc. En plus, beaucoup d’autres technocrates profitent d’un tel privilège

                                1. Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12.500 Euros de retraite par mois.

                                2. PernillaLindh, juge au Tribunal de première instance, 12.900 Euros par mois.

                                3. Ruiz-JaraboColomer, avocat général, 14.000 Euros/mois. 

                                 

                                Consultez la liste sur :

                                http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Retraite_Hauts_fonctionnaires_europeens_Annexe_3_Et ude_27.pdf



                                • xmen-classe4 xmen-classe4 9 juin 2014 15:00

                                  critiquer les juifs ne changera pas la société de consommation meme si les orthodoxe semble comprendre comment maintenir en respect les liberaux qui eux sont commerçants.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès