Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Complotite aiguë sur la blogosphère

Complotite aiguë sur la blogosphère

Faux silence médiatique sur une échauffourée aux Mureaux, vraie vidéo d’une vraie émeute sans précision de date et de lieu : exemples des misères et des splendeurs de la blogosphère, le nouveau média qui monte, qui monte...

Je réagis à un commentaire posté par respublik, un internaute, sur mon blog Carte de presse, parce que son intervention, avec les liens qu’il propose et son commentaire, me semble vraiment révélatrice des vertus et des vices de la blogosphère dans le débat public, tout particulièrement durant une année électorale.

Voici d’abord ce commentaire :

A signaler également le blog de Charles Johnson : http://littlegreenfootballs.com

Notamment ces deux billets sur les émeutes ayant cours en ce moment en France mais passées sous silence par nos médias :

Invisible Youths Riot in Paris :

http://littlegreenfootballs.com/weblog/?entry=22812_Invisible_Youths_Riot_in_Paris&only

Video "Youths" Attack, French Cops Retreat :

http://littlegreenfootballs.com/weblog/?entry=22821&only&rss

Rédigé par : respublik | le mercredi 04 octobre 2006 à 07h45

Little Green Footballs (LGF), le mardi 3 octobre, respublik, le mercredi 4 octobre, estiment que les médias français ignorent totalement (ignore entirely sur LGF) des émeutes (passées sous silence pour respublik).

Le premier lien de respublik vers LGF met en avant une dépêche de l’Agence France-presse (AFP) en anglais datée du lundi 2 octobre et concernant une émeute aux Mureaux (Yvelines) la veille, dimanche 1er octobre. Je pensais que l’info était que l’AFP n’avait pas diffusé de dépêche en français sur cet incident. En réalité, dès le lundi 2 octobre à la mi-journée, l’AFP a donné l’information à ses clients francophones : voir la dépêche sur Yahoo ! Actualités. Et le journal de 20 heures de TF1 de lundi, par exemple, consacre un reportage à l’échauffourée... Il est donc erroné d’accuser nos médias d’autocensure dans ce cas.

Voilà pour ce que j’appellerais un vice de la blogosphère (la fameuse théorie du complot médiatique pour cacher la vérité aux Français).

Et la vertu ? Il s’agit du second lien de respublik vers LGF qui permet de visionner une vidéo d’une émeute filmée, semble-t-il, par un habitant de la cité où elle se déroule. LGF, ayant reçu cette séquence de plusieurs lecteurs, pose un jugement sévère et définitif sur l’action des forces de l’ordre, mais ne nous dit pas où ni quand l’incident a eu lieu. S’agit-il de l’échauffourée dominicale des Mureaux ? Une autre ? Quoi qu’il en soit, cette vidéo vaut la peine d’être vue, car même si elle ne montre pas bien ce qui se passe, ce regard d’un spectateur et ses commentaires sont très instructifs.

Je finirai en rassurant LGF et les nombreux fidèles de cet excellent blog anglo-saxon : à la suite de l’échauffourée de dimanche, la police française a fait une descente aux Mureaux, mercredi matin, et les médias français en parlent abondamment... :o)


Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (70 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • phil (---.---.77.39) 4 octobre 2006 14:08

    Dire qu’il y a le pire et le meilleur dans la blogosphère, ce n’est pas ce qu’on peut appeler un scoop. Je pourrais dire très exactement la même chose de la presse dite traditionnelle en vous donnant deux exemples concrets : l’article du Point consacré au livre de Thierry F « chômeur professionnel », qui est un tissu de conneries (et je pèse mes mots). Non seulement le livre édicte des contrevérités manifestes, mais le journaliste - Christophe Ono di biot n’a même pas vérifié ce que lui racontait son interlocuteur (voyez, ça n’arrive pas qu’aux blogueurs du web). Au final, un magnifique « papier » pour stigmatiser ces « salauds de chômeurs » qui profitent du système. (http://www.lepoint.fr/societe/document.html?did=183733)

    Pour les bons papiers, je retiens ceux du Canard chaque semaine, et quantité d’autres. Tiens, citons « Réchauffement climatique : tempête autour de Claude Allègre » dans Le Monde d’aujourd’hui.

    Voilà, du bon et du mauvais. partout, tous les jours dans la presse qui descend, qui descend... smiley So what ?


    • Anthony Meilland Anthony Meilland 5 octobre 2006 14:31

      S’agissant du point, ce n’est plus vraiment un magazine d’information, mais plutôt un organe de propagande.

      Surtout lorsqu’on a le « privilège » d’avoir un article de Jacques Marseille sur les méchants fonctionnaires, l’état voleur, les horribles syndicats marxistes....


    • Antoine Diederick (---.---.228.84) 4 octobre 2006 14:51

      Question : les blogs participent-ils des émeutes ?

      voir ici


      • Antoine Christian LABEL NGONGO Christian LABEL NGONGO 4 octobre 2006 16:44

        Pourquoi y a t-il des news masqués, tout simplement parce que certains groupes ou lobbies tiennent les autres sous pression.

        Il est facheux par exemple de parler d’Israël en France, on a peur tout de suite, on assimile tout à l’anti sémitisme. D’autres sujets ne font pas bien dans la blogosphère. sinon, c’est tout de suite commenté ou analysé en mal. smiley


        • Yoyo (---.---.132.225) 4 octobre 2006 17:00

          vous avez prononcé le mot Israël, nous devons nous attendre à voir débarquer les trolls d’ici peu.


        • Troll (---.---.183.158) 4 octobre 2006 22:26

          Taaadaaaa !


        • Emile Red (---.---.225.150) 4 octobre 2006 17:05

          Je ne vois vraiment pas où se trouve le problème, si M. Hertoghe croyait à un scoop il s’est mis un doigt dans l’oeil, France Inter a divulgué l’info quasi en simultané avec toutes les explications tenantes et aboutissantes.

          Il serait d’ailleurs bon de dire qu’une émeute est un très grand mot pour une échaufourée provoquée par une tentative d’arrestation extrèmement musclée d’un automobiliste apeuré par la précipitation de 4 gardiens (hum...) de la paix un peu excités...


          • Bob (---.---.67.173) 4 octobre 2006 20:29

            LGF c’est quand même un site assez raciste, je sais pas si c’est forcément une référence.


            • faxtronic (---.---.183.158) 4 octobre 2006 22:35

              Le probleme de la manipulation des informations est importante, mais c’est le lot commun de toutes formes de journalisme.

              Le journalisme ce n’est pas comment relater les faits pour approcher la verité, mais comment relater les faits pour coroborer l’opinion du journaliste, et cela de tout temps.

              On pourrait me dire dans Newswwek ou Le Monde que la terre est plate et que c’st en fait un plat de lasagne, que je trouverais cela normal de la part d’un journaliste.


              • De passage (---.---.176.42) 4 octobre 2006 22:58

                PARIS (Reuters) - Une opération policière d’envergure menée par une centaine de fonctionnaires mercredi aux Mureaux (Yvelines) s’est soldée par un demi-échec et a suscité une polémique sur des brutalités présumées.

                Les policiers s’étaient rendus dans la cité des Musiciens interpeller cinq suspects identifiés dans l’enquête sur des heurts dont sept de leurs collègues ont été victimes dimanche.

                Une personne a été arrêtée, a-t-on appris de source policière. Les quatre autres suspects étaient absents de leur domicile au moment de l’intervention.

                Des journalistes présents sur les lieux ont fait état de brutalités qui auraient été commises par les policiers lorsqu’ils ont pénétré, apparemment par erreur, dans les domiciles d’autres personnes.

                Selon un journaliste de télévision, qui a requis l’anonymat, plusieurs personnes se sont plaintes d’avoir vu les policiers investir brutalement, à l’aurore, leur logement, avant d’expliquer qu’ils s’étaient trompés d’endroit.

                Des habitants de la cité auraient été molestés. Une trentaine de reporters, cameramen, photographes étaient présents sur les lieux lors du déclenchement de l’opération, a dit ce journaliste à Reuters.

                La Direction générale de la police nationale (DGPN) a annoncé avoir ordonné une « analyse » de l’opération après la parution d’informations de presse sur ces débordements présumés.

                Aux Mureaux, dimanche, le refus d’obtempérer d’un automobiliste avait provoqué des scènes décrites comme des « émeutes » par les syndicats de police.

                Plusieurs dizaines de riverains munis de manches de pioche, de boucliers artisanaux et de pierres avaient pris à partie les policiers qui tentaient d’interpeller le fuyard et incendié une voiture de police.

                Le syndicat Synergie-officiers a mis en cause les témoignages accusant les policiers. « Quelle est la partie la plus crédible, les forces de l’ordre ou la personne »x«  ? La vraie violence c’est ce qui s’est passé dimanche », a expliqué Patrick Trotignon, représentant pour l’Ile-de-France.

                Les policiers auraient été menacés de mort lors de l’opération d’arrestations, a-t-il dit à Reuters. Par ailleurs, le syndicaliste déplore la présence de journalistes, susceptible de « porter préjudice à la procédure à ce stade de l’enquête ».

                Après l’agression de deux CRS par une vingtaine de personnes le 19 septembre, une opération similaire, impliquant plusieurs centaines de policiers, avait été menée le 25 septembre dans la cité des Tarterêts, à Corbeil-Essonnes (Essonne).

                Cinq personnes suspectées d’y avoir participé ont été mises en examen mais l’affaire avait déjà suscité une polémique politique, la gauche parlant de « show médiatico-policier ».

                Les suspects sont mis en cause sur la foi de témoignages sous « X », avec anonymat préservé dans le dossier pour les protéger, procédure introduite récemment par le gouvernement.

                Le ministère de l’Intérieur est accusé par la gauche de médiatiser par avance les opérations de police, afin d’illustrer sa fermeté supposée dans la lutte contre la délinquance.

                Le ministère dément et assure que la présence massive de journalistes sur les lieux le jour des opérations n’est pas de son fait.


                • Marcellus (---.---.122.223) 5 octobre 2006 11:52

                  Pffff, pas besoin de parler de « complotite aigue » parce qu’un blog d’extreme droit a voulu revenir sur ce qui fait ses choux gras, à savoir tout ce qui montre les jeunes des banlieues comme une masse de voyous.

                  En gros vous nous dites ici : « les medias font bien leur travail malgré ce que peuvent dire quelques prophètes de malheur, la preuve, regardez ce site qui s’est trompé sur le traitement de quelques émeutes de banlieues, et ça montre bien ce que c’est que la complotite ». En réalité, ça n’a rien à voir.

                  Si au travers de ça vous voulez encore stigmatiser ceux qui se posent des questions sur le 11 septembre en utilisant le terme de « complotite », vous vous fourrez le doigt dans l’oel sur l’efficacité de votre stratégie consistant à prendre un fait totalement à côté de la plaque (le traitement d’une info par un groupuscule de droitistes, ce dont 95% des gens se foutent) pour stigmatiser en réalité autre chose (l’absence de traitement d’informations capitales sur le 11 septembre), sur lequel il y a en effet un silence médiatique inquiétant.


                  • José w (---.---.25.142) 5 octobre 2006 12:22

                    Article tendancieux et peu convaincant.

                    Car la pire complotite aiguë fut aux Mureaux celle des médias alignés qui se sont dépalcés en masse lors du sarko-militaro-show, sur ordre de Sarkozy et des rédacteurs en chef des rédactions...

                    Un complot médiatique fomenté au plus haut niveau, afin de faire mousser la droite extrême et l’extrême droite, comme avant chaque élection importante.

                    Mais visiblement, l’auteur de l’article, auto-délégué à l’internet, ne veut pas noircir son CV auprès des médias alignés...


                    • Fabrice Trochet Fabrice Trochet 5 octobre 2006 22:19

                      Il y a des infos dont on parle peu, ce sont les actes antichrétiens « Des croix arrachées, des tombeaux descellés, des objets d’ornements brisés, des pierres tombales marquées de sigles nazis (...) à Surrain dans le Calvados dans la nuit de dimanche à lundi 25 septembre » Cela n’a fait que quelques lignes dans l’Ouest-France du 29 septembre.

                      Lu aussi sur le site du Nouvel Obs « L’église Notre-Dame de Bar-le-Duc (Meuse) a reçu, probablement jeudi matin, la visite destructrice de vandales, (...) Trois statues de plâtre de dimension humaine datant du début du XXe siècle, posées sur des socles de plus d’un mètre de haut, ont été projetées à terre. Les statues du Christ Sacré-Coeur, de Sainte Jeanne d’Arc et de Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus se sont totalement brisées. Une statuette du XVIIIe siècle dorée à l’or fin, représentant la Vierge à l’Enfant, a été fortement endommagée. Des vases de fleurs ont été systématiquement renversés."

                      Comme toujours ces actes antichrétiens n’ont pas été médiatisés.


                      • Internaute (---.---.0.155) 8 octobre 2006 20:10

                        Vous oubliez aussi la dizaine d’églises qui ont été brûlées en Bretagne cet été. Je crois que tout le monde se souvient des sorties grotesques de Chirac, Sarkozy et Perben pour la profanation d’un cimetière juif ou pire encore pour les fausses déclarations d’une mythomane soit-disant agressée dans le RER. Le délit existe sans aucun doute et ne saurait être minimisé. Ce qui est grotesque est l’ampleur de la réaction des hommes politiques et des médias.

                        Dés que des dégâts sont causés à des français juifs, nous avons toutes les médias et tout le gouvernement qui fait bloc et se met à hurler, quelle que soit l’ampleur du préjudice, même pour un graffiti sur une boîte aux lettres.

                        Lorsqu’ils s’agit de français tout court ils s’en fichent complètement et cela est traité comme un simple fait divers régional.

                        Le plus ridicule de tout a été la réaction officielle face à la tentative d’incendie d’une synagogue par le préposé à son entretien (porte un peu noircie). Sarkozy a pris la parole devant la nation en jurant que l’auteur serait puni dans les dernières extrémités que la loi permet. Quand on a découvert que l’auteur était juif, l’affaire a été reclassée en simple dégradation de biens et s’est terminée sans suite. Ceci nous montre que les citoyens ne sont plus égaux devant la loi.

                        Il est temps de mettre tous ces clowns à la porte et d’être gouvernés par des gens qui pensent français. Je crois que la communauté française en France mérite le minimum de respect et de considération de la part des médias et des hommes politiques. Actuellement les faits prouvent que ce n’est pas le cas.


                      • Haina (---.---.20.221) 6 octobre 2006 04:16

                        Et Monsieur Hertogue d’en perdre son francais...Comme il est loin le temps...


                        • Internaute (---.---.73.21) 9 octobre 2006 09:03

                          Oui, la propagande à la télé est un fait avéré.

                          Vrai silence médiatique sur les élections belges. Le communiqué des journalistes de la télé française donne le pourcentage de voix obtenus par les socialistes et proclame leur victoire (avec 38% ?) et oublient de mentionner ceux des nationalistes flamands. En plus ils osent dire que le « cordon sanitaire » a fonctionné. Comment peut-on traiter de « pestiféré » le camp adverse quand on se propose comme démocrate ? Pourquoi ne sont-ils pas condamnés pour diffamation ? S’il avaient dit cela pour un parti sioniste je vous laisse imaginer les conséquences.

                          Pourtant il ne s’agit pas d’une information secondaire puisqu’eux-même n’arrêtent pas de parler de ces élections depuis une semaine.

                          A la Une du Figaro, les élections belges sont absentes.

                          A la Une de SwissInfo (section Internationale), les élections belges sont absentes.

                          A la Une de la BBC, les élections apparaissent dans un tout petit lien lequel contient un article complet mais ne mentionne pas le moindre pourcentage, d’aucun des deux camps.

                          A la Une de El Pais (espagne), les élections apparaissent aussi dans un petit lien qui renvoie à un artcile lequel contient enfin le résultat (ou une estimation de dernièheure ?) des élections à Anvers 35,7% pour les socialistes et 32,8% pour les nationalistes mais ne mentionne aucune donnée générale ni dans les autres villes.

                          Vous appelez cela comment ?

                          Complot ou pas complot il est évident que l’ensemble des médias concernés ont reçu des ordres trés précis d’une autorité supranationale. Je ne vois pas d’autre manière pour expliquer qu’aprés avoir parlé de ce thème pendant une semaine ils se taisent le jour de l’élection venu.


                          • chantecler (---.---.4.246) 15 octobre 2006 22:51

                            in vitium ducit culpae fuga.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès