Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Coupable, forcément coupable

Coupable, forcément coupable

Tous ceux qui accusent ou défendent l'accusé Dominique Strauss-Kahn ou la plaignante X étalent complaisamment des spéculations fondées sur leurs préjugés et non sur des faits que personne ne connaît aujourd'hui et que personne ne connaîtra peut-être jamais, ce qui alimentera les spéculations...

Nous ne connaissons rien ou presque rien des faits de cette affaire :

1. Dominique Strauss-Kahn fut arrêté à l'aéroport de New York le 14 mai 2011 vers 16h40 (source : The New York Times) ;

2. suite à une plainte déposée le jour même (l'heure est incertaine) : L'accusé a tenté d'avoir, par la force, une relation sexuelle anale et orale avec une autre personne ; l'accusé a tenté d'avoir des rapports vaginaux avec une autre personne ; l'accusé a forcé une autre personne à un contact sexuel ; l'accusé a séquestré une autre personne : l'accusé a obligé une autre personne à un contact sexuel sans le consentement de cette dernière ; l'accusé a de façon intentionnelle et sans raison légitime touché les parties sexuelles et autres parties intimes d'une autre personne dans le but d'avilir une autre personne et d'abuser d'elle, et dans le but d'assouvir le désir sexuel de l'accusé (source : ABC News).

3. Il fut incarcéré puis libéré sous caution et placé en résidence surveillée. Il est libéré sur parole le 1er juillet, mais les charges de la plaignante sont maintenues (source : The New York Times).

Les médias fabriquent un récit qui semble cohérent, mais qui reste un récit fictionnel. Un jour, l'accusé est présenté comme un porc. Un autre jour, la plaignante est présentée comme une pute. Les récits en faveur de la plaignante (les plus nombreux) ou de l'accusé (plus rares [1]) ne reposent sur aucun fait, mais sur des préjugés - une construction a priori - qui alimentent les spéculations et les rumeurs.

Les récits en faveur de la plaignante jugent Dominique Strauss-Kahn par principe coupable et justifient leur parti pris par la défense d'une cause juste : la cause des travailleurs, la cause du racisme, la cause des Palestiniens et surtout la cause des femmes.

La cause des travailleurs

• 04/07/2011, Derrière leur spectacle, l'affrontement à préparer, Lutte Ouvrière [2] :
Il y a le feuilleton DSK, ses frasques, son fric, son déjeuner entre amis à 600 dollars, et la lancinante question qui taraude les journalistes et les sondeurs : quel avenir politique pour l'ex-directeur général du FMI, ex-candidat présumé du Parti socialiste à la présidence de la République ? À peine ce feuilleton a-t-il connu une brève interruption qu'on lui a substitué le conte de fée d'un prince épousant une roturière dans une principauté d'opérette, entre banques et casinos. Et comme ces deux affaires commencent à lasser sérieusement un téléspectateur normal, voilà le Tour de France avec ses affaires de dopage réel ou supposé, ses vrais et faux suspenses !
Pendant qu'on amuse la galerie, les nuages d'une nouvelle crise financière s'amoncellent partout dans le monde.

La cause du racisme

• 05/07/2011, Qui est le plus nuisible ?, Les mots sont importants :
Sans préjuger de ce que décidera la Justice américaine, on ne peut pas ne pas être écoeuré-e par la manière dont, en France en tout cas, les possibles "mensonges" et "accointances délinquantes" de Nafissatou Diallo, aussi dérisoires soient-elles, et surtout éloignées de l'affaire en cours, tendent à blanchir Dominique Strauss-Kahn d'un crime d'une tout autre gravité : une tentative de viol. En soutien à Nafissatou Diallo, qui est, pour le moins, victime d'un ahurissant déballage sexiste et raciste...

La cause des Palestiniens

• 02/07/2011, DSK : le coup du "coup monté", CAPJPO - EuroPalestine :
"Tout ça va finir avec un gros chèque" : conclusion tout à fait plausible de Franz Olivier Giesbert ce jeudi soir sur France 2", écrivions-nous sur le site le 19 mai à propos de l'affaire DSK. Bien entendu, l'affaire ne sera jamais présentée de la sorte et il faut que Strauss-Kahn essaie de s'en sortir par le haut.
Quant aux autres "casseroles" que se traînent DSK dans ce domaine et qui sont de notoriété publique, il serait de mauvais goût d'en faire étalage face à une telle "réhabilitation" promise de la victime.

• 06/07/2011, La pensée tribale : POLANSKY, DSK., Islam et engagement :
C'est ainsi que l'un des plus ardents porte-parole de la pensée tribale raciste n'est autre que le sioniste BHL, qui a pris successivement la défense de Polansky et de DSK.
C'est au nom de ce même instinct primitif que vous le verrez célébrer de façon continue Tsahal, alors même que les soldats israéliens commettent les pires atrocités. Toujours au nom de la tribu.

La cause des femmes

 


France Inter

• 02/07/2011, DSK. Les féministes gardent le cap, NouvelObs :
Même menteuse, Nafissatou Diallo ne met pas en péril le discours des féministes... Pas d'inquiétudes donc, pour ces femmes qui continueront à porter haut leur combat. "On se bat depuis trente ans, conclue Emmanuelle Piette, je savais qu'on n'allait pas tout gagner en une fois, mais la parole des femmes a été entendue."

• 04/07/2011, Ivan RIOUFOL, Pourquoi DSK est coupable, Blog Le Figaro :
Dominique Strauss-Kahn, dont on a appris qu'il redoutait les pièges et les complots liés à son goût pour les femmes, persistait néanmoins à jouer avec le feu. C'est cette légèreté qui lui est reprochée. Un probable candidat à la présidence de la République s'interdit d'inutiles comportements à risques, sauf à estimer pouvoir tout se permettre.

• 04/07/2011, Clémentine AUTAIN et Audrey PULVAR, Non au procès du féminisme !, Le Monde :
S'il était prouvé que Nafissatou Diallo avait menti, ce serait un camouflet pour la justice, une délivrance pour DSK et ses proches après une terrible épreuve, ainsi qu'un coup très dur porté aux femmes victimes de viol.

L'article La bonne sœur et la putain, publié par Agnès Maillard le 05/07/2011, est symbolique de la dérive d'un discours construit sur les a priori d'une cause - la cause des femmes en l'occurrence.

Une grande partie de ma vie d'adulte, je me suis appliquée à ne porter que des chaussures sans talon, des pulls informes, des pantalons et non des jupes, les cheveux courts, des coupes amples, des couleurs ternes, et surtout, j'ai réussi à me convaincre que c'était par goût. Le goût du sobre, le rejet de la mode, la nécessité de n'exister que sur le registre mental, de ne jamais incorporer ma pensée. Bien sûr, un bon fond féministe m'a permis de justifier ce genre de choix politiquement, comme refus de subir la dictature de la futilité et de l'apparence. Jusqu'à ne pas me reconnaître dans un miroir. Mais cela me rassurait. Et me donnait l'illusion que je pouvais réussir à exister en dehors de mon statut de femme, dans un strict rapport d'égalité, désincarné, asexué.

La vérité, c'est que j'avais peur. [...] Parce que, finalement, j'avais parfaitement bien intériorisé ce savoir commun qui laisse entendre qu'une femme qui se fait chopper, elle l'a bien un peu cherché. Parce qu'elle a traîné au mauvais endroit, au mauvais moment, parce qu'elle a peint ses lèvres de la couleur de sa vulve, parce qu'elle a montré une cheville évocatrice que surmonte un mollet bien galbé, parce que la chevelure dansante appelle à l'empoignade, parce que la robe qui souligne sa taille et magnifie ses fesses est un hymne à l'enculade, parce que ses seins qui l'empêchent de courir sont arrogants sous le tissu trop tendu de sa chemise cintrée, parce qu'une femme séduisante et épanouie est forcément un appeau à bites. Parce que nous savons toutes et on nous le rappelle sans cesse, qu'il nous suffit de ne pas être des saintes pour que tout mâle normalement constitué ait une irrépressible envie de nous fourrer son pénis dans notre vagin sans nous demander notre avis. Et c'est tout.

Cette affirmation péremptoire méritait des explications que l'auteure n'était pas disposée à donner et qu'elle ne pouvait pas donner sans renoncer au dogme.

L'auteure croit que Dominique Strauss-Kahn est coupable, forcément coupable, parce que cet homme symbolise la dépravation masculine dont seraient victimes les femmes... de toute éternité. Amen.

Le dernier rebondissement de l'affaire DSK ne raconte jamais rien d'autre que l'histoire éternelle de la femme pécheresse, tentatrice, manipulatrice et coupable par défaut de la chute de l'homme. Qu'importe si l'homme en question avait un lourd passif dans les affaires de mœurs des plus éloquentes, ce qui compte c'est l'idée, finalement, que si la femme n'est pas une sainte, c'est qu'elle est forcément une catin et que ce simple retournement suffit à absoudre l'homme de tout soupçon de viol.

Ce "Coupable, forcément coupable" rappelle le "Sublime, forcément sublime" de Marguerite Duras dans l'affaire Grégory, construit sur la même croyance :

Il y a un para chez tout homme. [...] ils le sont tous, je crois que tout homme est beaucoup plus près d'un général, d'un militaire que de la moindre femme.
Marguerite DURAS, Xavière GAUTHIER, Les parleuses, Éditions de Minuit, 1974 p.33.


Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi : Revue de presse Dominique Strauss-Kahn, Monde en Question.


[1] Les récits en faveur de Dominique Strauss-Kahn sont le plus souvent construits sur la thèse d'un complot. Lire par exemple WSWS (groupe trotskyste américain) :
• 19/05/2011, David NORTH et David WALSH, Les questions sérieuses soulevées par l'affaire Dominique Strauss-Kahn, WSWS :
La présomption d'innocence sert d'argument à WSWS pour défendre la thèse d'un complot : "la destruction de la réputation politique de Strauss-Kahn".
• 04/07/2011, L'accusation de viol à New York contre l'ex-chef du FMI s'effondre, WSWS :
Il n'est pas encore possible de déterminer si la relation avec la femme de chambre était un coup monté délibéré, comme de nombreux partisans de Strauss-Kahn en France l'ont suggéré. Mais le déroulement des faits après son arrestation montre clairement que, au minimum, l'affaire a été manipulée pour atteindre un but politique.

[2] La démagogie de LO rappelle étrangement celle des maoïstes dans l'affaire de Bruay-en-Artois.


Moyenne des avis sur cet article :  2.82/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Yvance77 12 juillet 2011 10:31

    Bonjour,

    Il y a quand même beaucoup (vraiment beaucoup) de témoignages indiquant que le DSK est vachement perturbé du cerveau et des burnes.

    Sans que l’on sache vraiment s’il baise avec le premier et s’il réfléchit avec les secondes.

    À un moment quand tu vois de la fumée, c’est que feu probable il y a.

    Ensuite, que ce mec qui pense à Israël dès le réveil soit définitivement hors course, me va très très bien. Il peut même changer de nationalité s’il veut.

    Il n’a que ce qu’il mérite.

    Et dire que sa femme le soutient... un comble de la connerie !


    • JL JL 12 juillet 2011 10:51

      Je me suis arrêté là : « Les récits en faveur de la plaignante jugent Dominique Strauss-Kahn par principe coupable et justifient leur parti pris par la défense d’une cause juste : la cause des travailleurs, la cause du racisme, la cause des Palestiniens et surtout la cause des femmes ».

      Voilà une affirmation qui’il serait facile de démonter etqui, à elle seule mériterait qu’on s’interroge sur les intentions de l’auteur.

      Désolé, le reste tient plus d’un inventaire à la Prévert qui sert probablement lesdites intentions.


      • Mor Aucon Mor Aucon 12 juillet 2011 19:11

        Mais vous sévissez partout, ô grand gourou des opprimés. Et la leçon de Droit, vous la laissez pour quand ? 

        http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/dsk-ne-s-en-sortira-pas-sans-97315?debut_forums=100#forum2979271


      • Alicia fFrance aliciabx 12 juillet 2011 10:57
        Rejoindre le Comité de Soutien à Tristane Banon sur Facebook
        Une autre page a été créée suite à des « attaques » (un article est en cours sur le sujet)
        Un autre groupe existait déjà, un des rares,  soutien Tristane BANON et Anne MANSOURET  sur Facebook alors que DSK bénéfice de dizaines de soutiens sur le réseau social et internet
        Un forum a été créé pour tous celles et ceux qui ne vont sur Facebook :

        Ainsi que ce blog
        http://comitesoutientristanebanon.over-blog.fr/


        • Mor Aucon Mor Aucon 12 juillet 2011 20:17

          Vous avez raison de vouloir la soutenir car ceux qui l’ont poussée sous les feux de la rampe, en 2007 puis à nouveau aujourd’hui, vont, sans aucun doute, se défiler si l’accusation aux USA fait chou-blanc. Quelque-uns sont déjà plongés dans un silence assourdissant.
          Il se peut que la pousser au front n’est pas la meilleure manière de la défendre. Espérons que les soutiens ne se défileront pas, eux aussi, si les suites de l’affaire ne favorisent pas les projets de ces souteneurs d’un nouveau genre.


        • robin 12 juillet 2011 11:23

          Quoi qu’en dise l’auteur, j’ai du mal à croire qu’on ait embastillé un personnage aussi important sans un dossier solide.

          Malgré les arguties de diversion des avocats de DSK, il reste toujours une demi douzaine de témoins crédibles, un rapport médical, des clés magnétiques dont le dépouillement corroborent toujours le témoignage de Mme Diallo et les circonstances particulières qui faisaient que Mme Diallo n’a été là qu’accidentellement et de façon non programmée.

          Mme Diallo se serait APRES COUP félicité de pouvoir faire cracher d u pognon à DSK, et alors ? pas délicat ni moral certes, mais ça n’invalide en rien les premiers faits.


          • LE CHAT LE CHAT 12 juillet 2011 11:56

            les avocats du satyre ont demandé le report de l’audience , comme quoi le voir libre et immaculé n’est apparemment pas une formalité !


            •  C BARRATIER C BARRATIER 12 juillet 2011 15:59

              Moins on en sait, plus on en dit. Qui « tenait la chandelle ? »

              Ce qui est sûr, c’est que dans la conjoncture mondiale, revenir sans cesse sur nos déclarations ignorantes n’est pas très sérieux.


              • jakback jakback 12 juillet 2011 16:49

                Hormis ses casseroles, prendre DSK pour un brillant économiste a la stature d’homme d’état , est une insulte a l’intelligence.
                Il juste, l’homme lige des banksters sionistes .

                1

                • Deneb Deneb 12 juillet 2011 17:29

                  @ Serge Lefort : merci pour cette analyse concise et impartiale. Le gage de la qualité de votre raisonnement c’est justement l’opposition farouche de tous ceux qui ont maintes fois fait preuve de mauvaise foi à ce sujet, faisant fi de tous les faits qui ne cadrent pas avec leurs convictions. Sur AV, depuis quelques temps, c’est les articles et commentaires les plus fustigés par les tricheurs et autres trolls majoritaires, qui sont les seuls dignes d’intérêt.


                  • Mor Aucon Mor Aucon 12 juillet 2011 20:00

                    Courageux article ! Il faut le répéter sans peur et inlassablement. Aucun combat, pour juste que soit sa cause, ne peut se mener en prônant l’injustice sous peine de s’abaisser, immédiatement et exactement, au même niveau que ce contre quoi il lutte,.


                    • JL JL 12 juillet 2011 20:20

                      « Aucun combat, pour juste que soit sa cause, ne peut se mener en prônant l’injustice » (morocon)

                      Ha ha ha ! Mais qui peut être assez con pour, je cite, "prôner l’injustice ?

                      Morocon nous donne là la preuve de son immaturité linguistique. Il ne sait pas que les mots ont un sens.

                      La cause est entendue.


                      • Deneb Deneb 12 juillet 2011 21:25

                        JL : Il ne sait pas que les mots ont un sens.

                        Lorsque on les use trop, comme vous, elle perdent leur valeur. C’est le phénomène de l’inflation.


                      • Mor Aucon Mor Aucon 12 juillet 2011 21:51

                        Voilà que vous m’étonnez à nouveau, ô grand maître de la rhétorique. Comment vous abaissez-vous à fustiger un pauvre inculte comme Mor qui, de plus, est un notoire défenseur de la caste des nantis.

                        Au fait ! Et les malheureux 100.000 $, comment explique votre honneur, tant de mépris pour un somme qui paraît très rondelette au yeux du gueux qu’est Mor ?


                      • JL JL 13 juillet 2011 06:29

                        @deneb,

                        je suppose que le fait de vous avoir traité d’individu méprisable c’est, de votre point de vue, user les mots ? Prenez le comme vous voulez, ce n’est pas mon affaire, mais évitez de m’ennuyer avec vos jérémiades, svp.



                        @ morocon,

                        le gueux qui soutient la caste des nantis : sachez qu’il n’y a que les pauvres et les jeunes qui considèrent 100 000 $ comme une fortune. Quant aux imbéciles, ils n’imaginent pas ce qu’est 500 millions $. Choisissez votre camp.

                        Cette allusion réitérée aux 100 000 $ de la partie que vous accablez sans raison, et dans le même temps votre silence complice relatif aux 500 millions de la partie pour laquelle vous réclamez la « présomption d’innocence » prouve une fois de plus que ladite présomption d’innocence est un concept qui n’a sa place que dans une justice à deux vitesses.

                        La « présomption d’innocence » est un concept anti-démocratique par construction destiné à masquer une réalité : la justice de classe ne respecte pas l’égalité des justiciables devant la loi. Ce concept de présomption d’innocence en est l’alibi hypocrite.

                        Mes mots pour le dire sont d’une simplicité biblique comparés aux mots grand-guignolesques de Soulez-larivière que vous nous avez cités et qui nient cette réalité.




                      • JL JL 13 juillet 2011 08:11

                        La démocratie est aux nantis ce que la laïcité est aux intégristes : un concept incompréhensible.


                      • Deneb Deneb 13 juillet 2011 08:47

                        JL : ...fait de vous avoir traité d’individu méprisable...

                        Les insultes n’abaissent que ceux qui les profèrent.


                      • Deneb Deneb 13 juillet 2011 09:00

                        JL : « ’il n’y a que les pauvres et les jeunes qui considèrent 100 000 $ comme une fortune. »

                        Vous êtes donc un vieux richard, si j’ai bien compris. Avec une Rolex, comme il se doit, j’imagine.


                      • Deneb Deneb 13 juillet 2011 09:19

                        JL : « La »présomption d’innocence« est un concept anti-démocratique »

                        Dans votre cas, la « présomption d’intelligence » serait un concept difficilement justifiable


                      • JL JL 13 juillet 2011 09:53

                        deneb,

                        au sujet des insultes : qui se sent morveux se mouche (cf. la présomption d’intelligence).

                        Pour ce qui est de l’intelligence, précisément : en français, le contraire de « jeune ou pauvre » ce n’est pas « vieux et riche », c’est « vieux ou riche ».

                        Mais serais-je riche, je ne vois pas ce que cela change ? Au contraire, je devrais être aimé de vous, non ?

                         smiley

                        Votre défense est pitoyable : vous vous jetez tête baissée sur tout ce qui ressemble à un nonosse !


                      • Mor Aucon Mor Aucon 13 juillet 2011 20:03

                        Au sujet des vieux, des pauvres et des morveux,

                        En fait, JL, je crois que vous êtes un jeune con car il faut l’être, et pas qu’un peu, pour oser dire une stupidité comme et je vous cite : «  sachez qu’il n’y a que les pauvres et les jeunes qui considèrent 100 000 $ comme une fortune ». Alors mouchez-vous, vous en avez besoin, vraiment.


                      • JL JL 13 juillet 2011 20:10

                        Mais oui morocon,

                        il est clair que vous croyez n’importe qui. Je vous l’ai dit déjà : votre finesse d’analyse est colossalement ridicule.

                        Un vieux pauvre et un jeune con croient que 100 000 $ c’est une fortune. Vous voyez, vous vous êtes encore planté !

                        Try again !

                         smiley

                        Le jeune con ici, à mon avis, c’est vous, mais chut, ne l’ébruitons pas !


                      • JL JL 13 juillet 2011 20:14

                        Mais oui morocon,

                        il est clair que vous croyez n’importe quOi. Je vous l’ai dit déjà : votre finesse d’analyse est colossalement ridicule, c’est connu.

                        Les vieux pauvres et les jeunes cons croient que 100 000 $ c’est une fortune. A fortiori, les jeunes pauvres ! Vous voyez, vous vous êtes encore planté, puisque moi je ne le crois pas : je ne suis donc ni l’un ni l’autre.

                        Try again !

                        Le jeune con ici, à mon avis, c’est vous, mais chut, ne l’écrivons pas trop, des gens pourraient lire !

                         smiley


                      • JL JL 13 juillet 2011 20:19

                        A propos de jeune con : j’ai lu sur un autre fil que vous écriviez ceci : « Le PIB ne reflète que la croissance des biens et des services »

                        C’est ridicule, et il n’y a que les imbéciles qui y croient. Il est clair pour tous les gens sensés que le PIB ne reflète pas la croissance des biens et services mais l’activité. Pour mémoire, la guerre est une activité.

                        Une nuance qui aura échappé à votre petite cervelle de piaf qui n’a jamais réfléchi par elle-même. 


                      • JL JL 13 juillet 2011 20:26

                        En plus, si c’était vrai que « Le PIB reflète la croissance des biens et des services », ce serait formidable, et il serait idiot d’écrire ce que vous écrivez !

                        Vous êtes donc idiot !

                        CQFD.


                      • Mor Aucon Mor Aucon 14 juillet 2011 15:25

                        Mais vous avez ressuscité ! Pardonnez-moi, ô grand maître des chiffres et des lettres, de ne pas m’en être aperçu avant.

                        Activité, dites-vous ? Suis-je bête, je n’y avais pas pensé. Un musicien souffle dans un tuba, sous l’eau, pour faire de la musique, c’est une activité. Elle sera prise en compte par le PIB s’il achète le tuba, la piscine, les palmes ou les mètre-cubes de flotte. Si quelqu’un paye pour l’écouter, cela s’inscrira aussi dans le PIB. Activité ne signifie rien de concret, grand chef de l’escadrille des sophistes volants. Par exemple, votre très active connerie n’est prise en compte par le PIB que parce que vous payez pour pouvoir l’étaler dans la gueule de ceux qui payent pour vous lire, à vous et à d’autres heureusement, ça compense un peu.

                        Vous êtes un révolutionnaire et je vous dédie cette ode aux grands sauveurs du genre humains que vous êtes tous : http://moraucon.blogspot.com/2011/07/sur-les-traces-de-laraignee-ii.html


                      • JL JL 14 juillet 2011 20:07

                        morocon,

                        un type aussi dénué d’humour que d’intelligence, mais qui croit le contraire, le malheureux !


                      • Gargantua 12 juillet 2011 23:05

                        Les procédures de la justice Américaine c’est du grand guignol, Strauss Kant n’est pas un saint, ce qui lui arrive est un avertissement qui peut être le sauveur ? Lui seul pourrat un jour répondre à cette question.


                        • Taverne Taverne 13 juillet 2011 09:45

                          « Je ne suis pas coupable ! Je ne suis pas coupable », criait le condamné sur la guillotine. Le bourreau désigna du doigt le couperet et dit « c’est ce que nous allons voir... »


                          • Deneb Deneb 13 juillet 2011 19:32

                            Ca, c’est du raisonnement de bourreau que manifestement Taverne approuve. Quel sens de justice, j’en tombe à la renverse !


                          • JL JL 13 juillet 2011 10:00

                            Ce matin encore, notre ami (pouf pouf) Alain Gérard Slama, celui qu’on ne présente plus, se plaignait encore des humiliations que la justice américaine - celle que notre guide admire tant -, avait fait subir à notre malheureux DSK !

                            Ce même Slama, spécialiste es amalgames de concepts nous en a proposé un tout nouveau semble-t-il : le concept d’ « individualisme républicain ».

                            A ma connaissance c’est inédit, non ? Quelqu’un ici a-t-il déjà étudié ça ?


                            • Serge LEFORT Serge LEFORT 13 juillet 2011 17:46
                              Un lecteur Mexicain, qui connaît notre langue, signale à juste titre qu’il faut lire la cause de l’antiracisme et non la cause du racisme.
                              Merci Francisco.

                              • Ganesha Ganesha 13 juillet 2011 23:42

                                DSK sera libre, passeport en poche, dès la prochaine audience début Août.

                                Son innocence va être démontrée, il va bénéficier d’un non lieux parce qu’il y a désormais un sérieux doute sur la façon dont mme Diallo est entrée en possession de l’ADN de DSK.

                                Les « experts » qui s’occupent de cette affaires ont déjà traité des centaines de cas similaires et la fable de la femme de chambre « crachant » un peu partout dans la suite et sur son chemisier de l’ADN de DSK, leur a paru, pour tout dire "un peu dure à avaler".

                                Sachant que DSK a reçu une autre femme (blonde) dans sa chambre la nuit précédente (vidéo à une heure trente du matin) la femme de chambre a pu trouver une bonne quantité de sperme frais et d’ADN dans un préservatif, qui se trouvait là où il doit être : dans une corbeille...

                                Il a été rapporté que le procureur et les enquêteurs se sont beaucoup intéressés au fait que la femme de chambre soit revenue dans la suite 2806, après le départ de DSK et sur ce sujet, ses déclarations ont beaucoup varié et ont été contredites par sa carte magnétique. Pour quelle raison, cela a-t-il tant d’importance ?

                                En fait, son « ménage » a donc pu consister à disséminer des « preuves », de façon un peu fantaisiste et excessive !

                                Après toutes les autres révélations sur Mme Diallo, c’est ici le coeur, la base de l’accusation qui s’éffondre comme un immeuble du WTC...

                                Si j’étais à la place de DSK, plutôt que de rentrer en France, j’irais me reposer dans le Riad de Marrakech...

                                Et bien sûr, espérons qu’il renonce à la présidentielle !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

DSK


Palmarès