Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > De la nécessaire remise en question de la grille des programmes de France (...)

De la nécessaire remise en question de la grille des programmes de France Inter

A l’heure où tous les médias clôturent la saison 2009-2010, il semble important de remettre en question les récents bouleversements de la grille des programmes de France Inter. 
 
Les argumentations de Messieurs Hees et Val ne tiennent pas la route, démonstration : 
 
 
JPEG - 21.1 ko
 
Rappel de la définition de l’audience cumulée : c’est le nombre (ou le pourcentage) de personnes ayant eu au moins un contact avec le média au cours des dernières 24 heures qu’elle qu’en soit la durée. 
L’audience cumulée, manifeste l’influence de la station, son attractivité, en précisant le volume total d’individus ayant écouté cette station, durant les dernières 24 heures. 
 
 
Rappel de la définition de la part d’audience : c’est le pourcentage d’audience d’un support, basé sur le quart d’heure moyen. 
Représentation effective de l’audience de la station par 1/4h.
Indicateur qui permet de comparer la puissance des stations entre elles sur une cible donnée.
 
France Inter se positionne donc comme la deuxième radio, en audience cumulée, et en part d’audience. 
 
 
 
Un pic d’audience à 8 heures, avec 1.94 million d’auditeurs. Un hasard ? Pic correspondant aux chroniques humoristiques de Messieurs Guillon, Porte et Morel. 
 
France Inter se positionne au même niveau que ses confrères RTL et Europe 1, sur cette tranche horaire, mais il est vrai que selon Monsieur Hees, la tranche d’humour, n’avait pas sa place à cet horaire.
 
 
Enfin, pour répondre à l’argument de nécessité de modification de la grille des programmes, Monsieur Hees mentionnait le fait que la tranche d’âge qui écoutait le plus France Inter était celle des 60 ans et plus ... 
 
 
50.8 % pour la tranche d’âge 25-59 ans ... 
 
 
L’audience, oui et qu’en est-il des podcast ? 
 
"Pour le septième mois consécutif, France Inter conserve sa place de la radio la plus podcastée de France, indique la dernière étude catch-up radio publiée par Médiamétrie mercredi 23 juin 2010. Au cours du mois de mai dernier, 4.67 millions de téléchargements ont été effectués depuis le site de France Inter. "
 
 
 
Par rapport à l’ensemble de ces indicateurs, je m’interroge, une fois de plus sur la légitimité de l’action de Messieurs Hees et Val pour l’orientation de la future grille des programmes de cette "radio au concept généraliste, prônant la liberté de ton, la parole donnée aux auditeurs et la liberté de l’information". 
 
Cela me rappelle étrangement, Total qui souhaite fermer des raffineries, faute de rentabilité, et qui par ailleurs fait des milliards de bénéfices. 
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • Ann O’Nymous 28 juin 2010 11:09

    C’est toujours une bonne chose de confronter les discours aux faits. Merci


    • François Jaeger 28 juin 2010 21:06

      Bonsoir Ann O’Nymous, 


      oui, c’était l’objectif de mes deux premiers articles sur Agoravox 

      Il ne faut pas s’inquiéter, je vais venir à des articles d’opinions, très rapidement, simplement, cela me demande un peu plus de temps et je ne suis pas journaliste, mais comme l’indique mon « profil très vide certes je le sais pour l’instant » : je suis en quête de vérités ...

      Très bientôt j’arrive avec des articles, un peu différent ... 

      il me semblait, en effet important, de parler de ces faits, maintenant, avant de monter en puissance ...

      Bonne soirée & merci de ses réactions, cela fait vraiment plaisir 


    • wesson wesson 28 juin 2010 11:56

      Bonjour l’auteur,

      "je m’interroge, une fois de plus sur la légitimité de l’action de Messieurs Hees et Val"

      en ce qui me concerne, je ne m’interroge plus beaucoup. Monsieur Val a été placé à la tête de France Inter pour détruire la station. Il a été d’ailleurs été recruté sur son expérience passée à Charlie Hebdo qu’il a littéralement sabordé, tout en demeurant actionnaire majoritaire, et d’ailleurs il tire encore sur la bête une rente annuelle de plusieurs centaines de milliers d’euros, que l’on peut considérer comme directement payée par le contribuable tant ce journal ne vit que par la perfusion du pouvoir.

      Quand à Monsieur Hees, c’est une potiche distante et tiers-mondaine, dont la seule préoccupation semble être de ne pas revivre l’éviction qu’il a déjà vécue dans cette station.

      Etant posé que le but de cette direction n’est pas de faire progresser la station mais plutôt de la faire sombrer, leur action est parfaitement logique en ce sens.

      Prochaine cible des pieds nickelés : François Ruffin - il a une bonne tête de futur viré lui !


      • Radis Call 28 juin 2010 17:38

        J’ignorais ce détail : ainsi C.H a encore pour actionnaire principal P.V.. ? Qui se gave à ce point ?
        Ca explique pourquoi ce journal est si inégal d’une semaine à l’autre...parfois génial , parfois creux, recyclant des morceaux d’histoire de France de Cavanna qui doivent remonter au moins à 20 ans et hors actualité...

        Quand à France Inter ,le matin, que ce soit N.Demorand ou B .Guetta , c’est insupportable...Il n’y a pas longtemps , nous avions droit aux analyses d ’Elie Cohen , l’indispensable de C dans l’air ....

        Comme enfumeur il se pose là , et jamais ne mettant en cause ses innombrables pirouettes !

        Bon , à quoi bon donner son avis sur ce qui se passe actuellement ! Je ne pense pas que nos compatriotes soient des veaux , par contre qu’on les prenne pour des cons, ça me paraît l’évidence . Alors France Inter...Radio Sarko !

        Quant aux chiffres d’audience , si c’est comme les sondages et le nombre de manifestants qui refusent cette réforme de retraite !

        France inter , Fr2 , radio Paris et TV Sarko ! Le cauchemar !


      • François Jaeger 28 juin 2010 21:10

        Bonjour Wesson, 


        Je ne m’intérroge plus depuis très longtemps, je ne suis pas dupe, pour l’instant, je pose mon analyse ... Il me semblait important d’en parler maintenant, avant de faire part de mon analyse sur tous ces faits, et surtout de mes opinions 

        Bonne soirée & merci de votre intérêt

      • Mmarvinbear mmarvin 28 juin 2010 23:29

        Salut Wess, ça faisait longtemps...

        Bon niveau précision ça s’est pas amélioré hein... T’en fais pas, j’ai l’habitude de faire tes reprises...

        " Il a été d’ailleurs été recruté sur son expérience passée à Charlie Hebdo qu’il a littéralement sabordé«  : Faux. A son arrivée, le journal tirait à 60 000 exemplaires. Il y a eu des pointes à 140, 150 000 selon l’actualité et à son départ le CH était à 55 000. Pas de quoi fouetter un chat. Surtout que s’il était parti au plus haut des tirages, je me demande ce que tu aurais pu écrire à ce sujet...

         » tout en demeurant actionnaire majoritaire, et d’ailleurs il tire encore sur la bête une rente annuelle de plusieurs centaines de milliers d’euros, que l’on peut considérer comme directement payée par le contribuable tant ce journal ne vit que par la perfusion du pouvoir." : En partie faux. Val est actionnaire ( de même que Cabu ) des Editions rotatives, ex-kalashnikof. Ce sont ces éditions qui sortent CH, ainsi que les hors-séries et autres petits trucs.

        Comme actionnaire, il touche des dividendes en cas de bénéfices. Quand il n’y en a pas, il ne touche rien.

        En 2009, les Rotatives ont sorti 900 000 euros de bénéfice.

        Pas mal pour un journal moribond, sois-dit en passant.

        Val et Cabu, en tant qu’actionnaires, se sont partagés un tiers de la somme. Le reste allant à l’investissement. Rien de scandaleux ou d’immoral, donc.

        Quand à dire que l’argent vient de nos poches... Bon c’est vrai : c’est l’argent des ventes et des abonnements. Mais il ne sort pas des poches du contribuable. L’ Etat ne verse rien de plus sinon l’aide d’Etat à la Presse, mais là tout le monde mange au ratelier...


      • wesson wesson 29 juin 2010 03:02

        Bonsoir MMarvin,

        « L’ Etat ne verse rien de plus sinon l’aide d’Etat à la Presse »

        un p’tit milliard, c’est vrai que c’est trois fois rien !

        Et sur le reste, dois-je vous expliquer comment un actionnaire de journal continue a prendre du pognon alors que sa feuille de chou en perds de manière chronique ? Par exemple en montant une imprimerie qui à l’aide d’un contrat « bétonné » passé avec le périodique se retrouvera à dégager tout le temps du bénéfice, et donc de la rente actionnariale.

        Quand à garder les 2/3 du bénef de ladite imprimerie pour « l’investissement », ça ne convainc que les lapins de 3 semaines et les socialistes tendance coup de pied au cul.

        Et d’après vous, pourquoi ne suis-je pas étonné de vous retrouver une fois de plus à justifier et défendre une position pro-gouvernementale, contre toute évidence ?


      • Mmarvinbear mmarvin 29 juin 2010 04:26

        Tout compris, l’aide de l’Etat à la presse écrite se monte pour 2009 à 526 millions d’euros.

        On est loin encore du milliard annoncé.

        Tu bosses à la préfecture de police et c’est toi qui est chargé de compter les manifestants ?

        Ca expliquerait pas mal de trucs...

        Pour autant, même s’il ne gagne pas des mille et des cents avec, CH est bénéficiaire.
        Je me demande d’ ou vous viens cette obsession de voir CH déficitaire et menacé de fermeture. Le traumatisme Siné Hebdo peut-être.

        Voila en effet un canard déficitaire qui a mis la clé sous la porte. Des rescapés sont en train de monter un nouvel hebdo à sortir en Septembre. D’après la description, ce serait Siné Hebdo, mais sans Siné.

        Tous les espoirs sont permis...


      • wesson wesson 29 juin 2010 09:42

        bon, quand même MMarvin, je peux pas vous laisser constamment diviser ou multiplier par deux tout et n’importe quoi pour justifier le fait du prince ...

        Alors le bénéfice de la rotative de CH était bien de 900 K€ ... en 2008, et sauf erreur les 2 actionnaires principaux (Cabu et Val) ont pris en gros tout ce qu’ils pouvaient prendre soit un peu plus de 400K€ chacun. Pour 2009, aux dernières nouvelles les chiffres n’étaient pas communiqués, mais peut-être avez-vous des informations privilégiés.

        Ensuite cette année une subvention de 600 millions a été votée pour les journaux Français, à quoi il faut rajouter les 280 millions « normaux », plus une centaine de millions pour la presse en ligne, ce qui bon an mal an nous fait arriver au milliards, distribué dans la plus parfaite opacité d’ailleurs. Je vous laisse diviser ce chiffre par le nombre d’éditeurs pour vous aperçevoir que nantis d’une telle dotation, les journaux n’ont même plus besoin d’avoir des lecteurs pour vivre !


      • Mmarvinbear mmarvin 29 juin 2010 13:28

        Le chiffre 2009 n’est pas encore connu, il s’agit en effet du chiffre 2008. Val et Cabu n’ont « pas pris tout ce qu’ils pouvaient prendre », ils ont eu ce qui leur était dévolu par le pacte actionnarial. Ni plus, ni moins. Ce sont eux qui ont investi les fonds en 1992 pour relancer CH, et ce sont eux qui ont remis au pot chaque fois que la situation l’exigeait. Ou quand la situation l’exigera. Si vous voulez être un tant soi peu crédible, veillez à bien choisir votre vocabulaire car à vous lire ont aurait cru que Val et Cabu ont braqué leur propre boite à la kalashnikov...

        Les aides à la presse se décomposent comme suit :

        L’envelloppe globale est de 526,5 millions d’euros pour 2009.

        L’aide proprement dite est de 284,5 millions.

        Il faut ajouter l’aide à la distribution postale ( 242 millions sur les trois prochaines années ), l’aide à l’amélioration de la fabrication ( 24,7 millions), la modernisation de la distribution (12 millions), l’aide spécifique aux journaux à faible diffusion ( 10 millions ) et le reste.

        Il ne faut pas croire non plus que les patrons de groupe font des orgies avec l’argent versé. L’aide sert à compenser le faible taux de vente, à renouveler le matériel, à financer les nouveaux lancements car elle bénéficie non seulement aux quotidiens, mais aussi aux hebdos. Sans favoriser une couleur politique au détriment d’une autre.

        Petite précision au passage : CH ne bénéficie pas des aides directes de l’Etat dévolus aux journaux à faibles ressources publicitaires car il se refuse à en avoir, de la pub.


      • lillibotte 28 juin 2010 12:23

        Sans oublier le pic d’audience à 18h, à l’heure d’« Et pourtant elle tourne », émission supprimée elle aussi pour faire de la place à Demorand....


        • François Jaeger 28 juin 2010 19:56

          Oui désolé, ... Cette émission très sincèrement je ne la suivais pas, pas dans mes horaires la radio à cette heure là ... 

          Mes ami(e)s et contacts m’ont fait part de leur indignement par rapport à cette suppression, je soutiens aussi ... 

        • yvesduc 28 juin 2010 21:02

          J’allais le dire. Je suis moi aussi intrigué par l’arrêt de ce petit joyau qu’était Et pourtant elle tourne, arrêt pour lequel je ne vois aucune cause évidente... À part, hélas, celle donnée par wesson.


        • yvesduc 28 juin 2010 21:09

          Ajout : il y a 339 messages de soutien à cette heure sur la page internet de l’émission, des auditeurs désolés qui cherchent en vain une explication.


          Pour ma part c’était un réel bonheur que de retrouver chaque jour cette émission. Seul Luc Lemonnier dénotait dans l’émission mais enfin, il était tellement caricatural (« la voix de l’Occident triomphant »...) qu’il me faisait rire.

        • Mmarvinbear mmarvin 29 juin 2010 13:41

          339 messages de soutien sur combien de dizaine de milliers d’auditeurs ?

          Ah, l’ingratitude...


        • cire 28 juin 2010 18:52

          Merci pour ces chiffres ,on constate qu’entre le discours et les chiffres la dichotomie est importante ,on ne s’en étonne même plus ........Le grand écart est une figure très employée ,malheureusement nous en sommes tous des victimes consentantes ,bref la tranche d’humour de huit heure permettait un savant enrichissement de la grille rendue poussive de france inter par de nombreux commentaires sans reliefs .
          En éradiquant ces espaces de respiration citoyennes ,France Inter asphyxie sa grille avec constance ,félicitations renouvelées à MrHees et MrVal qui réussissent avec brio ce pourquoi ils sont employés casser ce service publique ....Enfin ,pour l’oxygène nécessaire à mon homéostasie j’irai la puiser ailleurs comme de nombreux auditeurs .........



          • François Jaeger 28 juin 2010 20:00

            Bonsoir Radis Call, 


            J’ai « plutôt » confiance dans les chiffres Médiamétrie ... Cette étude, je l’ai trouvé sur le site de France Inter, quelle que soit la valeurs de ceux-ci, intéressant de l’avoir trouvé sur le site Radio France et que le président affirme le contraire ! 
            J’aimais bien la matinale, sincèrement, après les quelques pirouettes de Demorand concernant l’affaire Porte, bon ... En attendant, même Didier Porte s’est excusé de cette chronique sur RMC, mais je soutiens que une fois de plus, les propos ont été replacés, hors contexte, mais ça en France, c’est tous les jours et tout le temps ... 
            Quand à France 2, le reste, j’y viens dans un nouvel article, non pas de faits, mais d’opinion ..

            • chti595 28 juin 2010 21:11

              Et dire que je m’impose..parfois d’écouter les pieds nickelés de RTL vers 13 H , uniquement pour avoir la gerbe tant leur flagornerie et médiocrité sont insupportables, c’est la radio de comptoir !!!tant la densité de bofs qui s’expriment est élevée..
              mais je viens de comprendre qu’il y a mélange entre journalistes et animateurs, je me dois d’être plus indulgent !!!


              • Mmarvinbear mmarvin 28 juin 2010 23:01

                Contresens total que cet article. Hees n’a pas pointé du doigt l’audience, mais la qualité et l’image qui pouvait s’en dégager.

                Hees n’a jamais dit que les chroniques humoristiques étaient des échecs niveau médiamétrie, mais qu’elles ne correspondaient pas à l’image qu’il voulait donner.

                C’est même courageux de sa part de se séparer d’un programme à succès pour mettre on ne sait pas trop quoi à la place.

                Et la preuve aussi qu’entre audience et qualité, son choix a été fait.


                • François Jaeger 28 juin 2010 23:55

                  Bonsoir mmarvin, 


                  «  Hees n’a pas pointé du doigt l’audience, mais la qualité et l’image qui pouvait s’en dégager. » ... Sympathique ceci ! Les auditeurs actuels, certes peu nombreux en fonction des chiffres présentés ( qui je le rappelle sont issus du site de radio france ) ne sont donc pas satisfaisants ... Très bien .. Chers ex-auditeurs de France Inter, vous n’étiez pas de qualité : je vous suggère une totale remise en question, très sincèrement. La qualité d’un auditoire est relative, attention, cela même très loin, ce type de propos. 

                  « Hees n’a jamais dit que les chroniques humoristiques étaient des échecs niveau médiamétrie, mais qu’elles ne correspondaient pas à l’image qu’il voulait donner. » ... Donc merci d’admettre dans votre décision, Monsieur Hees, le fait que vous subissiez, la loi du gouvernement... Et pareil pour l’image, et pareil pour Hees, je commence à être lassé de dire les mêmes choses par rapport à quelqu’un qui ment ...


                  Une nouvelle image, la votre, sans doute, celle d’un sous fifre, oui sans aucun doute

                  «  C’est même courageux de sa part de se séparer d’un programme à succès pour mettre on ne sait pas trop quoi à la place. » ... 
                  Les auditeurs, fondement du succès de cette radio, sont en colère, et ne reviendront pas, des précédents en on fait les preuves ...Oui, rien à la place en effet, les auditeurs influant, partent et ne reviendront pas.

                  «  Et la preuve aussi qu’entre audience et qualité, son choix a été fait » ... oui les auditeurs ont fait le choix, .. le choix de décrédibiliser cette radio, à la solde de l’État, maintenant ... 

                  Bonne soirée mmarvin

                  • Mmarvinbear mmarvin 29 juin 2010 04:41

                    "Sympathique ceci ! Les auditeurs actuels, certes peu nombreux en fonction des chiffres présentés ( qui je le rappelle sont issus du site de radio france ) ne sont donc pas satisfaisants«  : C’est de ma faute... Parlant d’image et de qualité, je parlais bien entendu des émissions et non des auditeurs...

                     »Donc merci d’admettre dans votre décision, Monsieur Hees, le fait que vous subissiez, la loi du gouvernement...«  : En quoi vouloir changer le ton de la Matinale est-il une inféodation à un gouvernement quelconque ? Le ton est-il politique ? Les rigolos (ou pseudos-rigolos) sont ils donc forcément de gauche et les chroniqueurs plus sérieux forcément de droite ?

                    Hees ne veut plus de note d’humour dans les infos du matin. En quoi cela va t-il favoriser Naboléon ?

                    Vos arguments ne tiennent pas la route une seule seconde...

                     »
                    Une nouvelle image, la votre, sans doute, celle d’un sous fifre, oui sans aucun doute«  : Eh non, je ne bosse pas à Radio France, ou dans le secteur...


                     »Les auditeurs, fondement du succès de cette radio, sont en colère, et ne reviendront pas, des précédents en on fait les preuves ...«  : Vous êtes devin ? Comment savez-vous comment les auditeurs vont réagir ?

                    Vous vous basez sur les manifs de soutient à Guillon et Porte ? Vous êtes conscients qu’elles réunissent quelques dizaines de personnes à chaque fois ? Sur les dizaines de milliers d’auditeurs de la radio ?

                    J’en entends d’autres se plaindre de la disparition d’autres emissions. Comme »et pourtant elle tourne« . Mais quelle loi d’airain fait d’une grille de radio une bible gravée dans le marbre ?

                    Les émissions sont éphémères. Certaines tiennent plus de temps que d’autres mais de toute façon, elles finissent toutes par disparaitre pour laisser la place à d’autres pour renouveler le ton et s’adapter à l’époque.

                    Vous croyez que la radio de 1945 était la même qu’aujourd’hui ?

                    Vous croyez que les auditeurs se sont rebellés à l’annonce de la fin de »signé Furax«  ? Qu’ils se sont immolés de dépit quand le »pop club" a disparu ?

                    Même la plutot droitière Rue des Entrepreneurs à mis la clé sous la porte. Et Mermet reste en place.

                    Hees ne fait au fond que protéger France Inter de la sclérose qui est le pire danger qui peut guetter une radio.

                    Ses choix sont ils les bons ? Personne ne le sait. C’est un pari qu’il fait, et qu’il paiera de sa place si c’est un échec.

                    Auriez-vous eu la même audace ?


                  • Walden Walden 29 juin 2010 08:26

                    « C’est même courageux de sa part de se séparer d’un programme à succès pour mettre on ne sait pas trop quoi à la place. »

                    A propos d’argument qui ne tient pas la route une seconde, voici une perle !
                    Supprimer un programme parce qu’on estime - à tort ou à raison, un choix éditorial comporte une part de subjectivité - qu’on a mieux à proposer, cela se discute mais peut s’entendre.

                    En revanche, supprimer un programme publiquement apprécié sans alternative de remplacement en dit long sur l’intention réelle : en l’occurrence faire taire l’impertinence des écornifleurs, et protéger les oreilles des auditeurs/électeurs d’une satire ressentie comme lèse-majesté par un pouvoir n’assumant pas le grotesque permanent de ses propres contradictions.


                  • Mycroft 29 juin 2010 11:10

                    Le fait est que la qualité, elle était au rendez vous.

                    Pas toujours, je vous l’accorde. Porte, avec sa blague sur Villepin/Sarkosy, a fait une boulette. Ce n’est pas forcément la seule de sa carrière, mais d’autres parmi les plus grands comique de notre histoire ont eux aussi fait des bides sans se faire virer pour autant. Coluche, Desproges ont eu leur mauvais moment. Mais surtout bon nombre de bons moments. Tout comme porte et guillon.

                    Il est clair que l’humour gauchiste a plus le vent en poupe que l’humour droitier, en France. Du moins au niveau des grands humoristes. Se moquer des faibles, des minorité, des chomeurs, est vu comme de l’humour de qualité moindre que se moquer des gouvernement, patrons, sportifs et autre people.

                    Apparemment, ça ne convient pas à Hess et Val. Qui agissent ici clairement contre les intérêts de la radio et de ses auditeurs. Quand à savoir si c’est pour Sarkosy ou à cause du principe fondamentale du petit chef (qui dit qu’un petit chef supporte moins quelque chose qui marche alors qu’il est contre que quelque chose qui ne marche pas alors qu’il est contre ), la question de pause. Je pense personnellement que Sarkosy, en dehors de la nomination de Hess et Val, n’a pas grand chose à voir là dedans. Mais il a commis, lui et son gouvernement, tellement de chose complètement inenvisageable, que ça ne me surprendrait, au final, pas tant que ça.


                  • Mmarvinbear mmarvin 29 juin 2010 13:35

                    Hum Coluche s’est fait virer de RMC dès la première semaine de la rentrée... Il faut dire qu’appeler Monaco « le rocher aux putes », c’était pas très malin de sa part... Même pour lui...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès