Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Actualités > Médias > Dette publique et « loi Rothschild » : la cécité volontaire des (...)

Dette publique et « loi Rothschild » : la cécité volontaire des médias

C'est le point aveugle du débat : la dette publique est une escroquerie ! En cause, la loi Pompidou-Giscard de 1973 sur la Banque de France, dite "loi Rothschild", du nom de la banque dont était issu le président français, étendue et confortée ensuite au niveau de l'Union européenne par les traités de Maastricht (article 104) et Lisbonne (article 123).

D'une seule phrase découle l'absolue spoliation dont sont victimes 99% de la population : "Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la banque de France".

En clair et pour faire simple, la Banque de France a désormais interdiction de faire crédit à l’État, le condamnant à se financer en empruntant, contre intérêts, aux banques privées, au lieu de continuer à emprunter sans intérêt auprès de la banque de France qui lui appartient. Depuis l'application de ce principe, la finance et son infime oligarchie donnent la pleine mesure de leur asservissement des peuples, en une spirale exponentielle d'accroissement des inégalités.

Le pouvoir est désormais aux mains des créanciers privés, qui l'exercent au bénéfice exclusif d'intérêts particuliers, quand la puissance publique a renoncé à son devoir de protéger l'intérêt général. La démocratie, étymologiquement pouvoir du peuple, est morte. On le voit en Grèce, en Irlande, au Portugal, en Espagne, en Italie, en France...

Qui gouverne ? "La troïka" - Union européenne, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne - resserrant toujours davantage son emprise jusqu'à l'étranglement des peuples. Et l'on pérore sans fin sur les plateaux de télévisions, sur les ondes et dans les colonnes de la presse sur "l'insupportable fardeau de la dette", "la France en faillite", "les nécessaires sacrifices", que "nous ne pouvons pas continuer à vivre au-dessus de nos moyens" et que, d'ailleurs, "les Français l'ont compris".

 

Silence médiatique

Inlassable propagande des conservateurs-libéraux ? Bien sûr, mais relayée par le silence complice des médias. Et c'est ainsi que s'imposent dans l'opinion les apparentes évidences biaisées qui prétendent l'austérité inéluctable, contre la justice et l'intelligence. Deux ans d'austérité en Grèce déjà, pour quel résultat ?

Avec toujours la même justification simpliste et manipulatrice, résumée par la question posée par un journaliste d'Europe 1 à Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de gauche à la présidentielle : "Mais comment des pays européens endettés peuvent-ils faire autrement pour réduire leurs déficits ?"

 

Un graphique pour illustrer le propos, qui montre l'hallucinante évolution de la courbe de la dette publique.

"Ainsi, entre 1980 et 2008, la dette a augmenté de 1088 milliards d’euros et nous avons payé 1306 milliards d’euros d’intérêts", résume Mai68.org. Faisons la soustraction : sans les intérêts illégitimes encaissés par les banksters financiers privés, la dette publique française se serait élevée, fin 2008, à 21,4 milliards d'euros - au lieu de 1327,1 milliards ! Un escroc peut-il rêver pareil butin ? Et personne ne dénonce jamais ce scandale absolu ! A part Mélenchon et l'extrême droite - qui ne le fait que par opportunisme, étant entendu qu'elle a toujours été au service zélé du capitalisme libéral et ne remettra donc jamais en cause son empire...

Mais les éminents confrères ? Les Calvi, Barbier, Demorand, Joffrin, Aphatie, Bourdin, Pujadas ou qui savons-nous encore ? Ceci ressemble bien à une omerta. Et à une honteuse trahison de leur mission d'informer.

 

Article initialement publié sur plumedepresse.

Voir aussi, sur le même sujet, le projet de documentaire du mensuel RegardsL'arnaque du siècle.



Sur le même thème

Stop au remboursement de la dette !
Haro sur la « dépense publique » ou sur notre « trésor public »?
BCE, quelle politique monétaire ?
Audit de la dette
Elections européennes du 25 mai : les sornettes de François Hollande et de Manuel Valls…


Les réactions les plus appréciées

  • Par sisyphe (---.---.---.90) 13 novembre 2011 12:17
    sisyphe

    Pertinente remarque. 


    Alors que tous les Français un tant soit peu informés savent parfaitement que la dette du pays (et DES pays) vient UNIQUEMENT de ces lois scélérates, AUCUN média ne s’en fait l’écho, tous abondant dans le sens du discours catastrophiste imposé par les mafias des marchés et leurs valets politiques ; nous vivons au dessus de nos moyens (alors que plus de 8 millions de Français vivent sous le seuil de pauvreté) ; la faillite nous voici, il faut imposer de plus en plus de plans de rigueur et d’austérité, travailler plus pour gagner moins, soumettre les peuples, pour garantir les énormes profits des mafias financières, surtout ne pas « effrayer les Grands Méchants Marchés » et leurs impitoyables Agences de Notation...

    Des médias à la botte des mafias, pour continuer à asservir le bon populo, en agitant tous les spectres de la faillite, la récession, la chute....

    Alors qu’il suffirait de renoncer à payer la dette due aux « marchés », récupérer la possibilité d’emprunter à la Banque Centrale SANS INTÉRÊT, comme l’Argentine en 2001, pour que cesse le chantage et la dictature des mafias financières...

    Parce que j’aimerais qu’on m’explique, à force de plans de rigueur et d’austérité, ............ comment on va pouvoir relancer la croissance, et donc...... payer la dette...

    De fait, il apparaît que tous ces plans de rigueur, d’austérité, de mise en faillite des états, s’inscrivent dans un plan global de définitive privatisation des états, avec la complicité totale des dirigeants politiques et des médias inféodés. 

    La Grèce, l’Italie, bientôt le Portugal, l’Espagne, la France ; sans soulèvements populaires, on y va tout droit. 

  • Par moussars (---.---.---.40) 13 novembre 2011 12:31

    Il y a une quinzaine de jours, lors de son dernier entretien télévisé misérable avec 2 insipides journalistes vendus à la pensée unique, Sarkozy a eu le cynisme de dire que « depuis 1974 (presque 40 ans), la France est en déficit chaque année ».
    Si ça ne donne pas envie de ressortir la guillotine ça, alors... !

  • Par PhilVite (---.---.---.184) 13 novembre 2011 13:24
    PhilVite

    Ne peut-on vraiment pas imaginer qu’un état emprunte à taux 0 auprès de sa banque centrale et la rembourse scrupuleusement sans avoir recours à la facilité de créer de la monnaie à cette fin ?
    En fait, même une monétisation partielle semble acceptable s’il l’emprunt à pour objet de financer un investissement produisant de la richesse. Reste à placer le curseur au bon niveau, évidemment, pour éviter le dérapage dans l’hyper-inflation. Pour le reste on en revient à la simple question « l’inflation modérée ne vaut-elle pas mieux, que l’intérêt versé à la finance ? » Pour ma part, je n’ai aucun doute à ce sujet. Surtout quand l’intérêt a tendance à s’auto-féconder et à croître sans cesse. Si la rente est une peste, l’inflation modérée n’est pas le choléra.

  • Par aliceb (---.---.---.86) 13 novembre 2011 12:18

    je suis bien d’accord avec vous :

    La dette publique est une escroquerie.

     Les politiques, les banquiers et les journalistes sont complices de la faillite future de la France et des Français.

    C’est du vol pur et simple

Réactions à cet article

    • Par Olivier Bonnet (---.---.---.237) 13 novembre 2011 20:37
      Olivier Bonnet

      Halte-là et ferme ta gueule : Mélenchon a voté pour ne pas laisser massacrer la population de Benghazi, point barre, et a protesté dès que l’Otan est arrivé.

    • Par Jean (---.---.---.248) 13 novembre 2011 23:44

      « Dégage » et « ferme ta gueule »

      Très sarkozien !

    • Par ЕкатеринаSelenaOndirignee (---.---.---.156) 14 novembre 2011 01:31
      Katherine

      En effet, très curieux ces élans démocratiques très sarkoziens, pour quelqu’un qui déteste autant le Front National...Encore un journaleux qui préfère s’écouter, qu’informer et écouter.

    • Par Olivier Bonnet (---.---.---.237) 14 novembre 2011 04:14
      Olivier Bonnet

      Cordon sanitaire contre l’extrême droite, point barre.

    • Par non667 (---.---.---.25) 14 novembre 2011 12:17

      à bonnet
      m’étonne pas ! un facho peut en cacher un autre !!!!!!!!!!!!!!!!!! smiley smiley smiley

    • Par Pierre JC Allard (---.---.---.18) 14 novembre 2011 16:37
      Pierre JC Allard

      @ Jean Lasson


      Je me souviens du début de cette guerre en Irak à laquelle la France a eu la dignité de ne pas participer. Une dizaine d’États fraîchement arrivés de l’Est dans l’union européenne se bousculaient pour être les premiers à soutenir la démarche des USA, et Espagne comme Italie ne faisaient pas mieux. 

      OUI, il serait bon que l’UE vive. Mais démocratique, avec une banque centrale qui lui rende des comptes... et après que les peuples auront chassé les quislings atlantistes qui leur servent de gouvernement dans les divers États de l’Union.


      Pierre JC Allard


    • Par Jean Lasson (---.---.---.38) 14 novembre 2011 18:17

      Bonjour Pierre,

      "OUI, il serait bon que l’UE vive. Mais démocratique, avec une banque centrale qui lui rende des comptes... et après que les peuples auront chassé les quislings atlantistes qui leur servent de gouvernement dans les divers États de l’Union."

      Permettez-moi de ne pas être d’accord avec vous. Il n’y a, à mon avis, aucune chance de transformer l’UE en ce que vous désirez, pour des raisons ontologiques.

      Avant d’être démocratique, il faudrait déjà que l’UE ait une politique dans l’intérêt de ses peuples et non pas dans celui de l’oligarchie impériale. Or, elle a été créée par et pour cette oligarchie. Connaissez-vous l’analyse d’Asselineau sur le regard que portait de Gaulle sur cette Europe ? L’UE sert l’Empire et cela ne changera pas sans révolution à l’échelle européenne.

      Concernant la démocratie, je fais miennes les conclusions d’Etienne Chouard : la démocratie est incompatible avec l’élection. Seul un mode de désignation par tirage au sort pourrait nous donner une vraie démocratie durable.

      Dans l’immédiat, je pense qu’il vaut mieux sortir de l’UE. Quant à l’Eurozone, tous les analystes non prostitués prédisent son éclatement à court terme (moins d’un an).

    • Par logan (---.---.---.51) 20 novembre 2011 13:01

      Asselineau devrait méditer sur cette phrase.
      « Le propre de l’imbécile, c’est de croire impossible ce qui dépasse son entendement »

      En appliquant unilatéralement leurs solutions, le front de gauche et Mélenchon démontrent à tous les citoyens européens que contrairement à ce que l’on veut leur faire croire, il existe bien des alternatives, et que si un gouvernement veut les mettre en oeuvre il en a toujours le pouvoir.
      De plus, cela leur permettra de démontrer concrètement, par l’action, l’efficacité de ces solutions.

      Je ne pense pas qu’on puisse faire mieux pour convaincre les autres européens.

  • Par maddle (---.---.---.89) 13 novembre 2011 13:31
    maddle

    « Puisque l’ on nous force à oublier l’ esprit Coubertin , ayons l’ esprit Guillotin. »


    N’ oublions jamais la trahison des >>journaleux<< aux ordres de ceux dont on a pas le droit de dire le nom.
  • Par paoum (---.---.---.102) 13 novembre 2011 13:41

    merci olivier bonnet !

    vos articles ici et ailleurs sont un plaisir à lire !!

  • Par jef88 (---.---.---.222) 13 novembre 2011 13:45
    jef88

    N’oubliez pas non plus !
    Que c’est sous Giscard vers 75-76 que les entreprises ont été obligées de verser les salaires sur des comptes bancaire ....
    Pour qui les bénéfices ????

  • Par Catherine Segurane (---.---.---.34) 13 novembre 2011 14:00
    Catherine Segurane

    Reste à Mélanchon à montrer quelque cohérence.


    La loi Pompidou-Rotschild a été gravée dans le marbre du traité de Lisbonne.

    Nous ne pouvons pas nous libérer de l’une sans nous libérer de l’autre.

    Il faut sortir de l’euro, et de l’Europe (telle qu’elle est actuellement construite).

    Et cela, Mélanchon ne le propose pas.



  • Par BisonHeureux (---.---.---.110) 13 novembre 2011 14:00
    BisonHeureux

    Bonjour Mr Bonnet,voici la réponse d’Eva Joly aux questions d’ATTAC concernant la crise et la finance ;elle aborde également cette question importante :

    http://evajoly2012.fr/2011/11/04/ev...

    Hasta la libertad
    Salut et fraternité

    • Par sisyphe (---.---.---.90) 14 novembre 2011 11:09
      sisyphe

      Excellentes réponses et stratégies financières d’Eva Joly. 


      Dont acte. 
    • Par lagabe (---.---.---.134) 14 novembre 2011 12:15

      c’est la seule à mon avis qui a une réponse cohérante autant vis à vis des banques de la finance et qui propose de revoir notre système , bien plus que Mélanchon
      Et il suffit de lire Alternatives Econonmiques pour voir que d’abord il y a une urgence écologique , et ceux qui proposent un nouveau système c’est les écologistes
      cf Alternatives économiques de Juillet-Aout

    • Par Olivier Bonnet (---.---.---.29) 14 novembre 2011 13:37
      Olivier Bonnet

      D’abord, on écrit MélEnchon ; ensuite, la planification écologique figure dans le programme du Front de gauche, il n’y a donc pas que les Verts !

    • Par lagabe (---.---.---.134) 14 novembre 2011 15:26

      par contre sur le nucléaire , j’ai rien vu, c’est vrai qu’il faut pas froisser les communistes

    • Par Olivier Bonnet (---.---.---.29) 14 novembre 2011 15:54
      Olivier Bonnet

      Comment faire sur le nucléaire, entre les communistes majoritairement pour et les autres composantes du Front qui sont contre ? La solution qui a été retenue est simple : un référendum. Comme ça le peuple tranchera.

    • Par lagabe (---.---.---.134) 14 novembre 2011 17:23

      S’il avait eu un peu de courage politique pas toujours avec sa grande gueule , il aurait du dire non au nucléaire , il avait pas besoin des communistes . Et je vois pas quel candidat ills auraient pu présenter

    • Par Olivier Bonnet (---.---.---.29) 14 novembre 2011 17:54
      Olivier Bonnet

      Bien sûr que si, il avait besoin des communistes ! Le Parti de gauche représente moins de 10 000 militants...

    • Par Mor Aucon (---.---.---.154) 20 novembre 2011 14:34
      Mor Aucon

      Effectivement cet exposé des intentions de Mme Joly est le plus cohérent qu’un candidat ait présenté jusqu’à présent. Concrètement et en ce qui concerne le sujet de l’article, quand elle dit : « Je suis tout à fait favorable au retour à des emprunts publics qui permettent de retisser un lien direct entre l’Etat et ses citoyens et qui contournent les marchés financiers. Je suis également favorable à un financement direct par la BCE mais uniquement de certains investissements utiles à la conversion écologique. », elle remonte au galop dans mon estime.

    • Par Mor Aucon (---.---.---.154) 20 novembre 2011 15:13
      Mor Aucon

      Sysiphe, vous dites et je suis d’accord : « Excellentes réponses et stratégies financières d’Eva Joly.  »

      En relation au sujet de l’article, remarquez comme elle traite du financement direct de l’État par la banque centrale avec beaucoup de tact et subtilité. Elle est parfaitement correcte en parlant de limiter celui-ci à des circonstances exceptionnelles, qui seraient, pour elle, le besoin d’appuyer le saut technologique vers une économie écologique. On peut discuter autour de ce qui pourrait être considéré comme étant des circonstances exceptionnelles mais le caractère dangereux pour la démocratie de ce financement direct ne lui échappe pas.

  • Par JL1 (---.---.---.183) 13 novembre 2011 14:26
    JL

    Bonjour Olivier Bonnet,

    c’est un plaisir trop rare de vous lire ici.

    Au fond, la mondialisation libérale, c’est un peu comme ces renards qui se seraient entendus au nom de la concurrence libre et non faussée, pour s’échanger mutuellement des doubles des clés qui ouvrent leurs poulaillers respectifs.

  • Par Vipère (---.---.---.165) 13 novembre 2011 14:29
    Vipère

    Bonjour à tous

    Quid de rénégocier la dette, exiger sa répudiation ex-post !!! Purement et simplement.
     
    Il semblerait que l’Islande ait obtenu "la répudiation de la dette ex-post’ en modifiant sa Constitution, rendant le remboursement de la dette contraire au l’ intérêt du peuple, auprès de la Cour Internationale de la Haye. Des Etats Sud-Américains ont également invalidé leurs dettes auprès de la Cour Suprême des Etats Unis.

    La dette est un acte hostile à l’égard du peuple, elle en présente toutes les caractéristiques odieuses :

    * l’absence de consentement du peuple, la dette a été contractée contre la volonté du
     peuple

    * les fonds ont été dépensés de façon contraire aux intérêts de la population, bien que le
     gouvernement tente de faire que c’est le peuple qui vit au-dessus de ses moyens.

    • Par jef88 (---.---.---.222) 13 novembre 2011 16:38
      jef88

      Pas mal.... a creuser...

    • Par mahatma (---.---.---.88) 13 novembre 2011 23:04
      mahatma

      Un sujet qui vaudrait le coup d’être développé dans un article ...

    • Par eratosthène (---.---.---.9) 13 novembre 2011 16:44

      Je suis d’accord avec toi, ce graphique n’a aucun sens.

      C’est le principe de l’emprunt avec intérêts, ils s’accumulent.
    • Par Olivier Bonnet (---.---.---.237) 13 novembre 2011 17:18
      Olivier Bonnet

      Sauf que l’Etat, c’est la puissance publique et il n’y a aucune raison que ledit Etat, qui travaille pour l’intérêt général et produit des biens et services d’intérêt public, engraisse ses créanciers privés qui font leur beurre en dormant sur le dos de toute la population prise en otage !

    • Par oncle archibald (---.---.---.192) 13 novembre 2011 18:01

      Sauf que l’état ce sont des hommes politiques que nous avons élus, il y en a eu de droite et il y en a eu de gauche, et je n’en ai vu aucun, sauf Bayrou lors de la campagne de 2007, pour tirer la sonnette d’alarme. 

      Un homme politique ignore-t-il qu’il devra honorer sa signature ? Un homme politique ignore-t-il l’état des finances publiques lorsqu’il brigue les suffrages de ses concitoyens ??

      L’explication est qu’ils ont toujours préféré la démagogie et/ou le cynisme au simple bon sens et à une gestion honnête dans l’intérêt du peuple Français. Les uns en jetant par les fenêtres le produit de l’impôt, les autres en ne collectant pas l’impot de ceux qui sont à plus à même de le payer. 

      Les uns et les autres mus par le même désir, satisfaire ceux qui les ont fait rois, au mépris de l’intérêt général. Et l’heure de payer ces monstrueuese additions semble avoir sonné.. 
    • Par Olivier Bonnet (---.---.---.237) 13 novembre 2011 18:11
      Olivier Bonnet

      @ oncle archibald : Demandez aux Français qui vivent en dessous du seuil de pauvreté si nous vivons au-dessus de nos moyens ! Et regardez les super-riches à côté... REDISTRIBUTION DES RICHESSES, c’est pas difficile à comprendre, si ?

    • Par oncle archibald (---.---.---.192) 13 novembre 2011 18:30

      Il me semble que nous discutons des emprunts qui ont été souscrits par des hommes politiques ne pouvant ignorer les conséquences de leurs gestes et non pas de l’utilisation et de la collecte de l’impôt. On ne peut pas redistribuer de l’argent que l’on n’a pas ! Un budget doit être aussi proche que possible de l’équilibre et l’emprunt ne devrait financer que des investissements de long terme, pas des dépenses de fonctionnement, encore moins des subventions et encore moins le paiement des intérets de l’emprunt précedent .. 

      Pourtant notre personnel politique jouant les autruches et ne pensant qu’à sa réelection, nous a conduit droit dans le mur. Il est stupide de reprocher aux banquiers de vouloir s’engraisser en vendant des crédits, et il est fort légitime au contraire de s’interroger sur les motivations des hommes politiques de droite et de gauche auxquels nous avons fait confiance depuis 1973. 

      En outre si la loi de 1973 interdit désormais à l’état et aux collectivités publiques d’emprunter directement à la banque de France, rien ne l’oblige à emprunter aux banquiers et il peut lancer des emprunts d’état à souscrire par les particuliers. Voyez plus haut le post de Lagabe de 17h40’ qui me parait tout à fait pertinent. 

      Il est inacceptable que notre personnel politique ait été aussi « léger » avec l’argent du contribuable. Que le service de la dette soit le deuxième poste du budget de l’état, juste après l’éducation nationale, est proprement scandaleux..
    • Par Artzamendi (---.---.---.109) 14 novembre 2011 13:12
      Artzamendi

      @ oncle archibald : « il y en a eu de gauche, et je n’en ai vu aucun, sauf Bayrou lors de la campagne de 2007, pour tirer la sonnette d’alarme ».

      C’est une plaisanterie ? J’entends parler de la maîtrise des déficits depuis que je suis né.

  • Par Vipère (---.---.---.165) 13 novembre 2011 14:49
    Vipère

    La feuille d’impôt indique-t-elle aussi le détail du déficit : à savoir que l’Etat paie des intérêts aux banques privés et qu’en définitive, les citoyens devront en régler l’addition finale ?

  • Par Vipère (---.---.---.165) 13 novembre 2011 14:59
    Vipère

    Acheter sa maison ? vous rêvez c’est impossible, sauf pour les nababs de la finance !!!

    Les banquiers se sont détournés des modestes salariés et investissent sur les marchés internationaux, avec les économies des mêmes salariés auxquels ils rétrocèdent péniblement 1,5 à 2 % d’intérêts l’an !!!

    Acheter une maison n’est plus du tout accessible pour la classe moyenne, quid des salariés modestes !!!

  • Par Marc JUTIER (---.---.---.176) 13 novembre 2011 15:14
    Marc JUTIER

    Evidemment cette loi est le centre du problème ! nous sommes nombreux ici (sur Agoravox) et ailleurs sur le net à évoquer le problème depuis de nombreuses années… et le silence médiatique n’est pas fortuit ou innocent ! la collusion entre les sphères du pouvoir politico-financier et médiatique n’est plus à démontrer.

    Je crois qu’il est plus que temps de créer un mouvement citoyen qui exige l’abrogation de cette loi scélérate !!

    Traité de Lisbonne, article 123 : le coup d’état de la finance

    http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/traite-de-lisbonne-article-123-le-75113

    Argent dette : Unissons nos indignations pour exiger l’abrogation de l’article 123

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/unissons-nos-indignations-pour-103363

    Citations (du document la MONNAIE !)

    Le jugement éthique porté sur le mécanisme du crédit bancaire s’est profondément modifié au cours des siècles. (...)A l’origine, le principe du crédit reposait sur une couverture intégrale des dépôts. (...) Ce n’est que vers le 17ième siècle, avec l’apparition des billets de banque, que les banques abandonnèrent progressivement ce principe. Mais ce fut dans le plus grand secret et à l’insu du public . Par essence, la création monétaire ex nihilo que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents  « La crise mondiale aujourd’hui », Maurice Allais, Prix Nobel de Sciences Economiques 1988. Ed. Clément Juglar 1999. Les mécanismes actuels du crédit reposent sur des bases en très grande partie irrationnelles, dont l’origine historique est tout à fait empirique, qui n’ont jamais cessé de se révéler très dommageables et qui n’ont jamais été pensés très sérieusement sauf par une minorité d’économistes, et cela aussi bien en France que dans les autres pays d’Europe occidentale et aux Etats-Unis. Maurice Allais soutenant un plan de couverture intégrale dans « L’impôt sur le capital et la réforme monétaire » en 1977.

    Marc JUTIER

  • Par Ptetmai (---.---.---.82) 13 novembre 2011 15:34

    Et derrière la loi « Rothschild » , il y a le CFR et le Club Bilderberg et tous les gros spéculateurs de la planète, dont quelques Français qui pensent savoir « ce qui est pour nous », et surtout pour leur porte-feuille
     
    C’est pourquoi toute l"économie parallèle démonétisée qu’il est réalistement possible de mettre en place doit l’être, car elle échappe à ces morphales et même à la fiscalité . 

  • Par Richard Schneider (---.---.---.104) 13 novembre 2011 15:40
    Richard Schneider

    Article particulièrement bien venu.

    Le silence des médias démontre amplement la complicité de l’establishment pour faire aboutir la vaste manipulation internationale consistant à la création d’un nouvel ordre mondial - et, ni le FN, ni Melenchon ou l’extrême-gauche ne pourront rien faire pour endiguer la victoire finale de l’ultra-libéralisme mondialisé ! Voir ce qui se passe en Grèce ou en Italie. Ce sont des « économistes distingués » qui remplacent des politiques. Demandons-nous pourquoi Bruxelles, Merkel et Sarkozy envoient leurs plus chaleureuses félicitations aux nouveaux promus ?

    Un lien qui étaye la thèse énoncée ci-dessus :

  • Par Mylène (---.---.---.74) 13 novembre 2011 16:06
    Rappelez vous, ils ont tout essaye / LE 17 SEPTEMBRE 2009
    FINANCE ISLAMIQUE / LAGARDE TENTE DE PASSER EN LOUCEDE
    UN AMENDEMENT RETOQUÉ PAR LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL… POUR L’INSTANT.... 
    A la même période, Lagarde prétendait que nos banques françaises étaient saines aujourd’hui c’est elle qui dirige le FMI, hasard quand tu nous tient : Le 17 septembre, l’Assemblée a adopté, dans la loi sur les PME, un bien curieux amendement. Celui-ci ne concernait en rien les petites et moyennes entreprises. De l’aveu même de celle qui le présentait, la députée UMP Chantal Brunel, il était destiné à permettre « aux détenteurs desukuks, c’est-à-dire d’obligations conformes au principe de la finance dite islamique, de pouvoir se prévaloir d’un droit de propriété des actifs supports afin d’être en conformité avec les principes éthiques de loi musulmane ou charia  ». Le marché des sukuks (prononcersoukouks), dont la valorisation repose sur des actifs physiques (du genre contrats de cession-bail), devrait représenter 200 milliards de dollars en 2010.
    • Par Vipère (---.---.---.165) 13 novembre 2011 16:28
      Vipère

      Chrisitne LAGARDE alors, Ministre de l’Economie, promettait des sanctions aux internautes qui répandaient selon elle des « rumeurs d’endettement sur l’Italie », elle prétendait quel’économie était parfaitement saine !!!

      Les rumeurs se sont révélées être des vérités et lui a donné tort. L’Italie s’est révélé aussi endettée que ses voisines européennes !!! 

      Mais chut, il ne fallait le dire, les banquiers Français sont les principaux créanciers de la dette italienne.

  • Par Mylène (---.---.---.74) 13 novembre 2011 16:10

    J’aimerai savoir pourquoi on parle beaucoup de la crise financière et beaucoup moins de la crise politique... c’est la même crise politique qui avait provoqué le ras de marée dans les années post grande guerre (14/18) pour basculer dans le sombre totalitarisme des années 30... nous y allons doucement mais surement mais personne ne veut mettre un mot sur une situation qui ne dit pas son nom !

  • Par Mylène (---.---.---.74) 13 novembre 2011 16:11

    oups merci M Bonnet pour ce texte réaliste smiley

  • Par un_espoir (---.---.---.1) 13 novembre 2011 16:12

    C’est un fait connu et reconnu depuis bien longtemps, les médias et journalistes « traditionnels » se moquent de nous, soit par des informations diffusées par le pouvoir politique et financier, soit pire encore par de la désinformation.

    L’apogée d’Internet nous permet de nos jour de connaitre l’information au sens propre du terme mais aussi le triste constat des mensonges qui nous sont cachés.

    Nous ne sommes plus des moutons, nous sommes humains avec nos pensées de réfléchir librement, de prendre conscience de la réalité et de nous affimer en tant qu’individualités libres de ne plus être soumis par les 1% de la population mondiale qui s’enrichissent et nous appauvrissent, nous les 99% des 7 milliards d’humains de cette planète.

    Internet est l’étincelle qui nous permet d’envisager l’explosion de notre système capitaliste (bénéfique qu’aux 1%) pour soulager notre monde des pires mensonges du G7, G20, ex présidents du monde occidental et même présidents actuels qui ne sont que sous la coupe des financiers...

    Grâce aux réseaux sociaux, les mouvements de Libération s’organisent, ils sont pacifiques comme les Indignés, leur message est :

    Vivons en paix dans l’amour de notre prochain et notre descendance à venir, donnons la chance à nos enfants de ne pas être esclaves de notre système actuel, relevons ce défi de nous « battre » pour l’avenir d’un monde meilleur, sans argent, sans égoisme et sans envies personnelles d’être au dessus de tous.

    Nous sommes tous égaux en droit, en liberté et de partager les ressources de notre monde entre nous tous, il y a suffisament de quoi nous nourrir tous.

    Mettons tous une bonne fois pour toute une fin à notre système actuel, ce ne se fera peut être pas sans heurts, mais souvenez vous du 14 Juillet 1889, des personnes bien pensentes, réalistes et réunis par le nombre ont su mettre fin au royalisme, à nous maintenant de mettre un terme au capitalisme dans le soucis d’évoluer et de faire évoluer notre terre, ou tout au moins ce qu’il en reste....

    • Par MVS67 (---.---.---.89) 13 novembre 2011 16:47

      @ Par un espoir

      "Internet est l’étincelle qui nous permet d’envisager l’explosion de notre système capitaliste (bénéfique qu’aux 1%) pour soulager notre monde des pires mensonges du G7, G20, ex présidents du monde occidental et même présidents actuels qui ne sont que sous la coupe des financiers..."
       
      Vous avez raison : grâce à Internet on finit par découvrir de nombreuses informations occultées ou déformées par le Pouvoir et les Médias officiels.
      C’est pourquoi, durant tout ce Quinquennat catastrophique, les projets de lois limitant nos libertés individuelles en ce domaine, ont fleuri. Toutes n’ont heureusement pas abouti.
       
      Un exemple :
      http://salam-akwaba.over-blog.com/article-halte-aux-lois-liberticides-51250784.html

      Cordialement

  • Par mahatma (---.---.---.88) 13 novembre 2011 16:15
    mahatma

    « Dette publique et »loi Rothschild«  »

    On pourrait pourquoi pas, la rebaptiser « Dette Rothchild » ?
     smiley

  • Par suumcuique (---.---.---.170) 13 novembre 2011 16:24
    suumcuique

    A aucun moment dans cette vidéo de 51 secondes le FM Mélanchon ne dit qu’il est contre la loi Rothschild.

  • Par MVS67 (---.---.---.89) 13 novembre 2011 16:27

    @ Olivier Bonnet

     Merci pour ces explications simples et claires au sujet de la « Dette ».

     En effet, les médias au service du pouvoir, les commentateurs politico-économiques, le locataire de l’ Élysée qui tremble devant les Marchés et ses équipes ministérielles à bout de souffle, entretiennent le flou autour des causes réelles de la dette, lorsqu’ils ne racontent pas des mensonges délibérément ou par ignorance.

    Cordialement

  • Par Fergus (---.---.---.101) 13 novembre 2011 16:56
    Fergus

    Bonjour, Olivier.

    Excellent article dont j’espère qu’il sera relayé le plus largement possible, d’une part pour meiux faire comprendre la duplicité des pouvoirs publics qui ont mis en place cet odieux système, et la complicité des médias, scandaleusement silencieux sur des faits qu’ils connaissent pourtant. Mais il est vrai que les journalistes vedettes font partie de la même oligarchie que les banquiers, les industriels et les politiques.

    Diogène, un peu plus haut, avait raison de souligner que la solution n’est pas dans les mailings et les pétitions : elle est dans le soulèvement populaire, et celui-ci viendra tôt ou tard, eu égard à la fuite en avant pratiquée par les gouvernants.

    Cordialement.

  • Par alberto (---.---.---.119) 13 novembre 2011 17:15
    alberto

    Bonjour, Olivier ;

    L’antériorité de cette loi scélérate (1973) montre bien que le plan d’asservissement des peuples date de loin !

    « Ils » ont passé en France cette loi en douce, l’ont étendu à l’Europe via le traité de Lisbonne, pris le contrôle des médias, inventé un système inique de notation et des agences pour distribuer les notes : qui « ils » ?

    Voir ceci :

    I believe that banking institutions are more dangerous to our liberties than standing armies. If the  American people ever allow private banks to control the issue of their currency, first by inflation, then by deflation, the banks and  corporations that will grow up around the banks will deprive the  people of all property until their children wake-up homeless on the  continent their fathers conquered.

    Thomas Jefferson (Letter to the Secretary of the Treasury Albert Gallatin, 1802)

    Traduction française :

    « Je pense que les institutions bancaires sont plus dangereuses pour nos libertés que des armées entières prêtes au combat. Si le peuple américain permet un jour que des banques privées contrôlent leur monnaie, les banques et toutes les institutions qui fleuriront autour des banques priveront les gens de toute possession, d’abord par l’inflation, ensuite par la récession, jusqu’au jour où leurs enfants se réveilleront, sans maison et sans toit, sur la terre que leurs parents ont conquis »

    Thomas Jefferson (1802)

    Comme quoi étions prévenus et pas assez vigilants : Maintenant il faut se réveiller et aller au charbon

    Bien à vous.

    • Par dawei (---.---.---.11) 15 novembre 2011 15:20
      dawei

      Les ricains ont eu 2 grands Hommes : Jefferson et Luther King.
      Sacres Jefferson, tout ça pour dire que
      « Qui s’endore avec le cul qui gratte se retrouve avec le doigt qui pue. »
      ok je sors smiley

  • Par sampiero (---.---.---.129) 13 novembre 2011 17:18
    sampiero

    mais où sont donc passés les syndicats ?


    -la  classe ouvrière ne serait pas concernée par la soit disant « crise » des joueurs en bourse qu’on veut lui coller sur le dos à coup d’austérité ?

    -la classe ouvrière ne serait pas concernée par les milliards distribués par sarkosy aux riches par le paquet fiscal , argent emprunté pour cela à prix fort, d’où une soit disant « dette » ?

    -la classe ouvrière ne serait pas concernée par ces riches qui perçoivent l’argent de nos impôts grâce au paquet fiscal, argent qui est « prêté » à l’état sous forme de "prêts à taux usuraires grâce aux agences de notations complices ?

    - la classe ouvrière ne serait pas concernée par le chômage qui va s’amplifier à cause des mesures d’austérité ?

    comment le peuple, seul, peut-il se soulever ? que font la CFDT, la CGT, FO, SUD et tous les autres ?

    ce sont eux qu’on veut voir et entendre à la télé, pas les journalistes vedettes auto-proclamées !

    vont-ils encore prendre le train en marche, comme en 1968 ? toujours en retard d’un train ?
  • Par jaja (---.---.---.129) 13 novembre 2011 17:50
    jaja

    Résoudre définitivement le problème nécessite l’expropriation définitive (sans indemnités ni rachat) des gros actionnaires et la création d’un pôle bancaire unique de Service public placé sous le contrôle de la population et des salariés comme le préconise le NPA...

    Pôle bancaire de Service public remplaçant toutes les banques privées (y compris centrales) et ayant donc le monopole du crédit....

    • Par Olivier Bonnet (---.---.---.237) 13 novembre 2011 17:53
      Olivier Bonnet

      J’applaudis Jaja !

    • Par oncle archibald (---.---.---.192) 13 novembre 2011 18:43

      Je n’aimerai pas habiter dans un pays dont le gouvernement ignore le sens du mot « contrat » et n’honore pas la signature de ceux qui l’ont précédé .. Quand on n’honore pas sa signature on est dans le « fait du prince », autrement dit en dictature, et l’histoire nous a montré combien cette situation était in fine néfaste pour tous ...

    • Par ObjectifObjectif (---.---.---.58) 15 novembre 2011 23:15

      jaja a écrit : "Résoudre définitivement le problème nécessite l’expropriation définitive (sans indemnités ni rachat) des gros actionnaires et la création d’un pôle bancaire unique de Service public placé sous le contrôle de la population et des salariés comme le préconise le NPA..."

      Mais le système monétaire restera instable si la création monétaire reste centralisée : que le système monétaire soit transparent et sous le contrôle de la population (population n’est ni état ni gouvernement, attention...), c’est un préalable. Mais il faut aussi que la création monétaire soit faite par les citoyens, ie répartie entre les citoyens.

      cf page 38 de http://www.creationmonetaire.info/2...

  • Par JL1 (---.---.---.183) 13 novembre 2011 18:06
    JL

    @ tous,

    << Il n’y a pas de libéraux à l’UMP, qui est devenu "le parti de l’impôt" selon Aurélien Véron, président du Parti Libéral Démocrate. On pourrait aussi rajouter le champion de la dépense publique (56.6% du PIB, c’est du jamais vu) ainsi que de la dette qui a atteint des montants records depuis que Nicolas Sarkozy est au pouvoir. 

    Le libéralisme n’existe pas à l’UMP. Ils ne savent même pas ce que c’est, même si certains s’en réclament. C’est le cas de Luc Chatel, pour qui « le libéralisme a été caricaturé par les ultralibéraux », en rajoutant que " le libéralisme, ce n’est pas moins de règles comme le souhaitent les ultralibéraux et ce n’est pas moins de liberté comme le veulent les socialistes. "

    Les politiciens de l’UMP sont anti-libéraux et sociaux-démocrates, comme les autres.>>

    A écouter là : http://www.agoravox.tv/actualites/e...

    et à méditer, sinon à commenter.

  • Par quid damned (---.---.---.163) 13 novembre 2011 18:16
    quid damned

    Excellent article Olivier, comme tous ceux qui paraissent sur Plume de presse !
    Merci pour votre excellent travail !

  • Par Le sablier (---.---.---.46) 13 novembre 2011 18:48
    molotov

    le cartel bancaire approche au but, avec le Nouvel ordre mondial. Une tentative d’imposer par la ruse un pouvoir dictatorial qui met, à l’horizon 2012, le monde occidental face à un choix qui l’engage tout entier : la dictature de l’Empire ou le début du soulèvement des peuples ; la gouvernance globale ou la révolte des Nations.

    je vous conseille fortement le dernier soral ; « comprendre l’empire »

  • Par Le sablier (---.---.---.46) 13 novembre 2011 18:52
    molotov

    @Olivier Bonnet 

    merci pour votre clairvoyance c’est un plaisir de vous lire.

  • Par pacman (---.---.---.157) 13 novembre 2011 19:00

    Excellent article, qui détaille bien les « origines » de l’actuelle dramatique situation.

    Depuis au moins le 19eme siecle, le mondialisme ultra liberal est coupable de par ses excès de la majorité des guerres (voire toutes).

    Campagne napoléoniennes, WW1, 2, WW contre le terrorisme ne sont qu’au final le résultat de ces politiques mortifères.
    Il est minuit moins une, priez bonnes gens !

    http://www.dailymotion.com/video/xe...

    Je trouve les vidéos de cet auteur/ajouteur d’une pertinence rare, à bon entendeur...

  • Par Olivier Bonnet (---.---.---.237) 13 novembre 2011 19:11
    Olivier Bonnet

    @oncle archibald : je ne trouve plus votre message, je réponds ici.


    « Je n’aimerai pas habiter dans un pays dont le gouvernement ignore le sens
    du mot »contrat« et n’honore pas la signature de ceux qui l’ont précédé ..
    Quand on n’honore pas sa signature on est dans le »fait du prince« ,
    autrement dit en dictature, et l’histoire nous a montré combien cette
    situation était in fine néfaste pour tous... »

    Sauf quand ce qui a été signé par les dirigeants précédents apparaît comme une trahison du peuple.
  • Par monavis (---.---.---.224) 13 novembre 2011 19:26

    "A part Mélenchon et l’extrême droite - qui ne le fait que par opportunisme, étant entendu qu’elle a toujours été au service zélé du capitalisme libéral et ne remettra donc jamais en cause son empire...« 

    Je tiens à rectifier : En France, le premier politique à s’être attaqué à la captation monétaire par les banques privées est »Jaques Cheminade" en parlant de stopper le monétarisme. Je vous invite à voir comment les journalistes de TF1 à l’époque se sont acharnés sur lui (il y a déjà plus de 10 ans).

    Je rappelle aussi que Maurice Allais, notre seul prix nobel d’économie en parlait déjà depuis longue date. Il y a aussi un chanteur connu à barbe dont j’ai oublié le nom...

    C’est ensuite plus récemment via les explications claires d’Etienne Chouard, professeur de profession, que cette loi scélérate reviendra au goût du jour, avec ensuite comme relais A Soral, f Asselineau, M. Lepen, A Dupont Aignan, Melanchon et consors...

    Peu importe quel parti on défend, l’objectif pour 2012 est de supprimer les lois de 73 (giscard-pompidou), de maastricht, article 104, et de Lisbone , art 123 et de demander le remboursement de l’ensemble des intérêts liées à la dette !!!! Demandez vous pourquoi une loi interdit la divulgation des banques auquel l’état est endetté...

    Parler d’austérité, de serrage de ceinture, etc... tout cela, c’est de la fumisterie pure !!!

  • Par suumcuique (---.---.---.170) 13 novembre 2011 19:30
    suumcuique


    4.35 (http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=hqylWvXPXjo) pour éviter par tous les moyens d’avouer qu’il est FM. 

    « Les Melungeons sont une vieille communauté métissée se trouvant dans l’est du Tennessee, la Virginie occidentale, l’est du Kentucky et la Caroline du Nord depuis au moins 200 ans et sans doute depuis plus longtemps. On estime la population entre 50.000 et 250.000.Leurs origines ont longtemps été méconnues en raison de la discrimination raciale dont ils ont été victimes. On croit qu’ils sont un mélange de méditerranéens, amérindiens, africains et européens du Nord. Il y a beaucoup de spéculations sur l’élément méditerranéen : portugais, mauresque, juif séfarade, rom et espagnol étant suggérés. »
    • Par Gérard Menvussa (---.---.---.118) 15 novembre 2011 12:28

      Et votre délire sur les Francs-Maçons et les métissés d’Amérique du Nord dont le nom est phonétiquement proche de Mélenchon (avec peut-être des morceaux de juif dedans, ce qui doit vous conforter dans votre obsession métaphysique paranoïde), il est sensé prouver quoi ?


      Si vraiment ça vous titille à ce point, allez donc aux USA où il suffit d’avoir quelques milliers de dollars pour être FM du 33ème degré en un week-end. Vous viendrez ensuite nous expliquer à quel moment du rituel d’initiation Lucifer est venu en soucoupe volante avec Mélenchon pour vous dévoiler son plan de domination mondial...
  • Par oj (---.---.---.74) 13 novembre 2011 19:43

    etant bon francais et sans doute faché avec l’economie,

    cela ne veut-il pas dire qu’en empruntant aupres des banques privées nous sommes dans la réalité du marché alors qu’aupres de la banque de France, il suffit d’imprimer des billets et donc de fausser la valeur de la monaie comme ce que nous reprochons aux chinois ??

  • Par ObjectifObjectif (---.---.---.222) 13 novembre 2011 19:50

    L’auteur a écrit : "Sans les intérêts illégitimes encaissés par les banksters financiers privés, la dette publique française se serait élevée, fin 2008, à 21,4 milliards d’euros - au lieu de 1327,1 milliards ! Un escroc peut-il rêver pareil butin ? Et personne ne dénonce jamais ce scandale absolu !"

    Cette indignation me parait très légitime, mais elle l’est tout autant pour les dettes privées des citoyens : pourquoi devraient-ils payer des intérêts pour la monnaie officielle qui appartient par essence aux citoyens ?

    cf par exemple Bancopoly : le jeu qui fait fureur !

  • Par sampiero (---.---.---.129) 13 novembre 2011 20:04
    sampiero

    en tout cas nous assistons en Italie à une gifle contre la démocratie. 


    le peuple qui n’est pas parvenu à se débarrasser de berluscon par le vote ( car il y a toujours des pauvres gens à l’âme d’esclaves qui croient se grandir en votant pour les salauds puissants) , 

    ce que la démocratie n’ pas permis pendant des années, les Marchés  y sont parvenus en quelques jours en mettant un des leurs au pouvoir. 

    et tout le monde trouve ça normal.

    demain on va remplacer sarkosy par un commissaire européen et on va applaudir !! 
  • Par sampiero (---.---.---.129) 13 novembre 2011 20:14
    sampiero

    il ne faut pas rembourser des dettes pas plus qu’il ne faudra indemniser les actionnaires des banques lors de leurs nationalisations.


    avec la complicité de politiques ils ont spoliés les peuples pendant des décennies à une échelle planétaire et pour des montants astronomiques.

    alors il serait pour eux malvenu de parler de « spoliation, ce qui n’est qu’une une infime compensation face à leur voracité.

     »Quand on n’honore pas sa signature on est dans le « fait du prince », 

    chacun son tour . aujourd’hui le « prince » c’est le marché". qui fait ce qu’il veut. demain ce seront les peuples 
  • Par BA (---.---.---.142) 13 novembre 2011 20:25

    Lucas Papadémos est le nouveau Premier ministre grec.

     

    « Lucas Papadémos est membre du groupe européen de la Commission Trilatérale depuis 1998 dont le président n’est autre que Mario Monti, que les politologues transalpins donnent comme le successeur le plus probable de Silvio Berlusconi. »

     

    http://www.lesechos.fr/journal20111109/lec1_international/0201735236611-un-ex-banquier-central-pret-a-diriger-le-gouvernement-grec-246222.php

     

    Mario Monti est le nouveau Premier ministre italien.

     

    « Depuis 2010, Mario Monti est aussi Président de la section Europe à la Commission Trilatérale. Il est également membre du comité de direction du groupe Bilderberg. »

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Mario_Monti

     

    Mario Draghi est le nouveau président de la Banque Centrale Européenne.

     

    Mario Draghi a participé au Groupe de Bilderberg en 1994, 1995, 2001, 2002, 2003, 2004 :

     

    http://www.bilderberg.org/1994.htm

     

    http://www.bilderberg.org/cocktail.htm

     

    http://www.bilderberg.org/2001.htm

     

    http://www.bilderberg.org/2002.htm

     

    http://www.bilderberg.org/2003.htm

     

    http://www.bilderberg.org/2004.htm

  • Par eratosthène (---.---.---.9) 13 novembre 2011 21:13

    Est-ce que serait possible d’avoir la méthodologie et la source des données pour le graphique ?

    J’aimerais bien savoir comment il a été fait.
  • Par platon613 (---.---.---.105) 14 novembre 2011 08:53

    Une chronique excellente...la bourse pour tout le monde...à mourir de rire ! Et tellement juste...

    Morningbull : Berlusconi est parti, à qui le tour ?

    Le marché s’offre 3% de hausse parce que Berlusconi se casse, c’est bien pour le moral, mais il ne faut tout de même pas oublier que son départ ne change STRICTEMENT rien à la situation actuelle. Mais le marché spécule largement sur la magie que pourrait éventuellement peut-être faire opérer Monsieur Monti. C’est tout le mal qu’on lui souhaite, mais c’est pas gagné...

    http://www.news-26.com/bourse/1340-...

  • Par jourdan (---.---.---.39) 14 novembre 2011 09:18

    Nicolas Dupont Aignan le dénonce également, merci de ne pas l’oublier et de ne pas être « sectaire » dans vos citations.

    Ajoutez à cela que la dette a énormément augmenté ces derniers mois en raison du soutien à la Grèce. Donc il est falacieux de mettre cette dette sur le dos des déficits publics, sous-entendu pour le pouvoir en place « l’assistanat et les fonctionnaires »

  • Par ddacoudre (---.---.---.103) 14 novembre 2011 09:24
    ddacoudre

    bonjour olivier

    j’ai un souvenir bien précis de la mise en place de cette loi, elle visait aussi l’obligation des dépôt en banque et poursuivait le but de faire circuler la monnaie disponible, éviter la thésaurisation combattre l’inflation et répondait à un souci du patronat de ne pas être suspendu aux aléas des campagne électorale qui créaient une période d’attentisme qui freinait les prévisions d’investissement.
    il est vrai que les petits militants comme moi n’avaient pas de vue assez lointaines est je n’avais pas acquis les connaissances et l’expérience d’aujourd’hui pour flairer les enchaînements spéculatifs que cela aller entrainer en abandonnant le « keynésianisme ».
    n’en déplaise à mes amis socialistes ,que j’ai quitté depuis la reconnaissance de la loi du marché, j’avais un jour fait la démonstration que la politique sociale de valérie giscar d’estin avait été supérieur de 2% à celle mise en place sous Mitterrand.

    l’absence de redistribution de la richesse et l’obsession d’épargner les possédants de l’impôt, n’a fonctionné que théoriquement dans la réalité cela a concouru et concours toujours à l’affaiblissement de la croissance, et ba fait glisser le pouvoir réel du peuple aux marchés financier. ce qui se passe est quasiment honteux que des états soient suspendu à une notation, nous sommes dans l’absurdité et la débilité, et comme tu le soulignes cela ne choque pas tous ces journalistes qui ne sont que des répétiteurs, tant le pouvoir de ces oligarchies financières se sont emparés de l’information et ont anihilé le débat d’idées qui permet de faire des choix éclairés.
    http://www.agoravox.fr/ecrire/?exec...
    ddacoudre.over-blog.com .
    cordialement.

  • Par JL1 (---.---.---.183) 14 novembre 2011 09:46
    JL

    La finance internationale que l’on peut qualifier de « folle du logis » tant l’imagination de l’industrie financière est illimité, est en train de réussir l’exploit de mettre sous tutelle les États européens, alors que le bon sens et la justice sociale commanderaient le contraire : Fillon nous dit qu’il est à la tête d’un État en faillite, et dans le même temps, ses éditocrates médiati ques nous serinent à longueur de propagande que les banques sont « too big to fail » ! Les politiques responsables d’une telle forfaiture se sont rendus coupables de crime contre la démocratie.

    La finance internationale a construit patiemment, irrésistiblement, notamment en noyautant les institutions de l’UE, un système diabolique qu’ils ont utilisé pour inciter les dirigeants des Etats de l’Euroland à recourir à l’endettement généralisé avec l’argent facile. Les États prodigues sont aujourd’hui dans la situation dramatique de Madame Bovary quand à la fin de l’aventure, son créancier lui montre son vrai visage de rapace : l’abandon de souveraineté est le cyanure des démocrates.

  • Par karina (---.---.---.5) 14 novembre 2011 11:16

    Chute de Berlusconi : Le Gouvernement Monti est-il un putsch anti démocratique de « Goldman Sachs Bilderberg Rockfeller » ? 

  • Par Taverne (---.---.---.38) 14 novembre 2011 13:21
    Taverne

    Et vous croyez que Mélanchouille va vous tirer de là ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès