Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Divagations autour du supplément du JDD

Divagations autour du supplément du JDD

Dans un tout petit coin de la une du Journal du dimanche, Walpole a repéré le petit encadré qui renvoie à un des deux suppléments dominicaux. En titre du fascicule de 40 pages : "Un dimanche rouge et blanc" suivi d’un énorme "YQUEM Ier (roi de 2007)". Un joli catalogue entre publicité et infos avec de nombreuses photos couleur très soignées et des avis de grands connaisseurs de vins. Y est couronné du premier Prix du Concours des TOP 100 des bordeaux millésime 2007, YQUEM.

Tout cela serait banal et n’aurait l’air de pas grand-chose. Seulement Walpole en freudien avisé sait que derrière les détails se cachent de bien plus grandes choses. YQUEM, YQUEM, YQUEM, ça dit quelque chose à Walpole… Mais oui, bon sang mais c’est bien sûr, YQUEM c’est ce Château où Bernard Arnault organisa les festivités incroyables du mariage de Delphine, sa fille. Ce 17 septembre 2005, elle prit pour époux Alessandro Vallarino Gancia (vins pétillants et apéritifs italiens).

La mémoire de Walpole se fit plus précise encore.

Bernard Arnault fut le témoin de mariage du Petit Nikos avec Cécilia. Grâce à une filiale de son groupe, le bonhomme, patron de Louis Vuitton Moët-Hennessy, numéro un du luxe mondial, réussit en 1996 à s’emparer de 36 % des actions d’YQUEM avant d’en acquérir à hauteur de 64 %. Le jour du mariage, il invita au château 650 invités. Un cru de haute gamme.

Jugeons plutôt : parmi eux, princes, princesses, roitelets, Bernadette Chirac qui fit la quête pour son Opération Pièces jaunes, six ministres en charge de l’argent des contribuables (le petit Nikos d’alors, ministre de l’Intérieur, Thierry Breton qui demanda aux Français de faire des économies, J.-F. Copé, R. Dutreil ministre des PME un peu perdu dans cette grande entreprise, Donnadieu de Vabres, ministre de la Culture). Ajoutons-y aussi cet élégant socialiste qui défend aujourd’hui une Europe plus juste et plus sociale (Hubert Védrine). On comptait aussi une belle brochette de capitaines d’industrie ce week-end-là : Claude Bébéar (Axa), Michel Pébereau (BNP Paribas), Ernest-Antoine Seillières du grand patronat, Serge Dassault, Thierry Desmarets (Total), Henri Lachmann (Schneider), Edmond de Rothschild (patron de Libération), Antoine Bernheim (Banque Lazard et assurances Generali).

Le frère Lagardère était absent, mais fera cadeau d’un Paris-Match à la mariée (22 pages et 750 000 exemplaires). Martin et Olivier Bouygues étaient eux aussi manquants : ils se restauraient dans leur château Montrose et Vincent Bolloré - supposition de Walpole - jouait à la belote dans ses domaines de la Bastide à la Croix-Valmer.

Ce soir-là, on dégusta de grands crus datant de 1975, année de naissance de la sublime Delphine. Pour donner un ordre de grandeur à tous les malchanceux qui ne furent pas de la noce, 136 bouteilles d’YQUEM ont été vendues à Sotheby’s Londres pour 436 000 euros (ce qui fait la bouteille à 3 400 euros) le 16 avril 2008. Attention à ne pas renverser le verre !

Rappelons encore que ce cher Bernard Arnault s’est allié à un homme d’affaires belge pour rafler le prestigieux domaine du Cheval blanc, premier grand cru classé A de Saint-Emilion. Ce charmant village, Le JDD nous le présente – hasard ? – sur trois belles pages.

Ce petit monde n’en finit pas de se rendre des services et des invitations. Tout se tient et tous se soutiennent… du petit moment festif à la parution dominicale du supplément au JDD. Pêle-mêle, on retrouve Bernard Arnault (Les Echos, YQUEM, Saint-Emilion), Frère Lagardère (Paris-Match, JDD), etc. Notons encore que les grands de ce petit monde n’ont le plus souvent aucune notion de ce qu’est un bon vin.

Echappe quelque peu à la règle notre petit Nikos qui, lui, ne boit que de l’eau.

De l’eau, du vin : les grands boivent, le peuple trinque. Allez... A la santé du JDD !

Walpole.

Documents joints à cet article

Divagations autour du supplément du JDD

Moyenne des avis sur cet article :  3.89/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 23 juin 2008 11:05

    J’ai lu aussi ce beau supplément avec des listes de vins de grande qualité

    Vous,vous en faites un "complôt" ,moi j’en vais simplement un supplément publicitaire ou il est bon d’avoir des informations sur les vins et de mettre ensuite ce supplément de publi-reportage à la poubelle.

    Voila,rien de compliqué !

     


    • snoopy86 23 juin 2008 11:22

      @ l’auteur

      Vous êtes sans doute un " freudien avisé" mais à l’évidence le monde du vin ne vous pas familier...

      Yquem ( et Cheval Blanc guère davantage) n’ont nul besoin de publicité dans le JDD pour asseoir leur réputation...

      Emile Red ou Péripate interviendront probablement sur ce fil pour vous expliquer que Saint-Emilion est un bourg médiéval qui justifie largement un reportage sans que celà soit au seul bénéfice de Bernard Arnault.

      J’ai, comme beaucoup d’autres, à une époque où les tarifs et mes revenus me le permettaient acheté, en prévision de leurs 20 ans et de leurs mariage, de grandes bouteilles des années de naissance de mes enfants, 1975 et 1981, dont des Yquem que je conserve pieusement. Est-ce criminel ?

      Si vous trouvez choquant que M.Arnault puisse offrir de l’Yquem à ses invités pour le mariage de sa fille, que suggérez vous ? faut-il nationaliser , arracher les vignes et planter des carottes pour les Restos du Coeur ?

       


      • walpole walpole 23 juin 2008 12:21

        Monsieur, c’est criminel de conserver vos bouteilles 75 et 81 trop longtemps. Mariez votre fille et invitez moi.


      • snoopy86 23 juin 2008 12:36

        @ walpole

        Mes enfants n’ayant visiblement pas la fibre matrimoniale, les 6 bouteilles qui restent finiront probablement aux enchères achetées par un mafieux russe ou un milliardaire chinois. Les traders anglais achètent moins ces temps-ci...

        Mais les 6 que nous avons bues ( surtout le 75 ) étaient de pures merveilles ...

         

         


      • Emile Red Emile Red 23 juin 2008 14:20

        Taing’

        Snoop, tu as encore du Yq 75 ?

        Longtemps que le peu que j’avais a fini contre un réverbère, faut pas dec’ le vin quand il est titré il faut le boire. Pas de pitié, tous ces philistins parisiens et autres, à la lanterne, qu’ils ne connaissent rien à l’ambre developpé par notre ami Botrytis 1er.

        Et d’abord moi je fais dans le Pétrus, maintenant, Yq et C.Blanc c’est pour les parvenus de seconde génération, les soudards du litron s’encanaillant, la racaille karchereuse. Entre Moueix et Lagardère ya pas photo, l’un conçoit l’ivresse, l’autre givre comtesse.

        Il faut élire des maîtres de chais, des oenologues, des vinificateurs, seuls ils sont aptes à savoir les vraies valeurs du travail, la preuve en est qu’ils en ont les mains rougies...


      • snoopy86 23 juin 2008 15:31

        Bonjour Emile

        Il me reste 3 bouteilles de 75 et 3 de 81...

        a la naissance de chacun de mes enfants, quand les prix étaient encore raisonnables, j’ai acheté quelques caisses de grands dont Yquem. Les rouges sont bus ( Latour et Haut-Brion m’ont valu des dégustations comme je n’en connaitrai plus ) mais il me reste quelques Yquem qui à mon avis ne craignent pas l’âge.

        A l’époque on n’avait pas besoin de s’appeler Arnault ou Bolloré pour s’offrir cette petite folie. Je pense que les prix d’achat on du se multiplier par 30 ou 50....Le plus triste est qu’aujourd’hui beaucoup parmi les gens qui les achètent ne sont pas nécéssairement capables de les apprécier et nombre de véritables amateurs n’ont plus les moyens de les acheter...

         

         


      • ASINUS 23 juin 2008 11:47

        le vin il est des" danseuses" de moindre interets et de moindre rapports sociaux culturel

        ces grands crus issu du terroir et du savoir des hommes sont entre les mains des puissants depuis

        toujours ceux ci passent le vin ,le savoir, le terroir demeure la est le principal tout le reste n est que peripeties vous pouviez utilement et avec raison" c est aussi mon avis"denoncer le concubinage economique et les liaisons sulfureuses de nos "eminences ump/ps"avec la grande bourgeoisie

        d affaires , mais que vient faire la valeur d un grand cru dans votre demonstration je n en ai ni le gout ni les moyens mais considere les grands crus comme les vitraux de Chartres , les bijoux , les parfums,

        les chevaux ect.......un bien culturel indentifiable a mon pays donc finallement un bien culturel qui nous est

        commun.

        Pour le reste les peuples meritent de leur dirigeants ce qu ils en tolerent , gageons que le jours ou la

        coupe sera pleine nous ,nos descendants peut etre :presenterons la facture a nos " elites"

        et qui sait baptiserons une nouvelle nuit du 4 aout en l arrosant d un GRAND CRU YQUEM !!!!!

         

         

         

         


        • walpole walpole 23 juin 2008 11:48

          Yquem n’a nul besoin de publicité ? Pourtant le supplément fait 40 pages et le JDD tire en moyenne à 300 000 ex. Et le JDD appartient au Frere Lagardere qui est tres copain à BArnault qui lui même est... etc etc. Quant à planter des carottes pour les restos du Coeur qu’y aurait-il de déshonorant à le faire ?


          • snoopy86 23 juin 2008 12:01

            Votre réponse confirme simplement que vous ne connaissez pas la réputation d’Yquem, réputation mondiale...peu d’acheteurs parmi les lecteurs du JDD, et une notoriété établie depuis 1855.

            Yquem se vendrait tout aussi bien sans aucune publicité, d’autant que depuis quelques années les nouveaux riches des pays émergents se battent pour avoir les meilleurs crus dans leurs caves.. 


          • walpole walpole 23 juin 2008 12:25

            Mais dites moi alors pourquoi ce premier supplément avec la Couverture Yquem Premier cru 2007 ? Ce n’est effectivement pas pour vendre mais pour faire grandir la notoriété partout (même pour ces pauvres lecteurs du JDD). Et cette propagande tous azimuths - sans retombées directes - fait aussi partie des Stratégies des Grandes Marques.


          • snoopy86 23 juin 2008 12:40

            Pour la bonne et simple raison que pour illustrer les trés grands vins de Bordeaux le choix ne s’offre véritablement qu’entre 5 ou 6 noms :

            Yquem,Pétrus,Mouton-Rothschild, Lafitte-Rothschild, Latour, Margaux

            Yquem est le seul blanc et attire en conséquence davantage le lectorat féminin


          • Emile Red Emile Red 23 juin 2008 14:27

            De toute façon, à moins de connaître quelqu’un du sérail, personne ne vend d’Yquem, la production est faible et déjà achetée quelques années à l’avance par des spécialistes du négoce haut de gamme.

            Pour le commun, en boire relève d’une gageure que Snoop ou moi avons évité gràce à notre grand age.


          • snoopy86 23 juin 2008 15:40

            Emile

            Regarde dans quels délires on tombe actuellement....

            http://www.laventedusiecle.com/

            Je crois que je vais les vendre et les remplacer par des seconds couteaux....

             


          • ASINUS 23 juin 2008 15:44

            yep emile RED la seule occase pour le vulgum pecum serait donc celle que j évoque précédement


          • SANDRO FERRETTI SANDRO 23 juin 2008 16:19

            @ Snoopy :

            Tu as intéret à rester anonyme et à ne pas donner ton adresse ...

            Sinon, j’envoie Tony récupérer tout ce bonheur , et l’éventer dans une carafe en cristal.


          • snoopy86 23 juin 2008 16:34

            Salut Sandro

            "Grâce" à l’auteur, et aprés quelques recherches, je viens de réaliser la valeur du lot. Tony arrivera trop tard, tout sera chez un commissaire-priseur, mais je lui offrirai volontiers un coup de viognier...

            Constat modérément amer , si j’avais conservé pendant ces trente dernières années tout ce que j’ai acheté pour le boire, je pourrais probablement acheter une trés belle maison. Mais j’aurais moins de copains..


          • Emile Red Emile Red 23 juin 2008 16:53

            Snoop, ce serait un blasphème que de risquer de mettre tel chef d’oeuvre entre n’importe quelles mains.

            Aussi, connaissant l’art et la manière, il ne te reste qu’un choix décent et respectueux des artistes, m’inviter à cosigner et ainsi parachever le tableau. Je le bois à toute heure s’il convient en température.


          • snoopy86 23 juin 2008 16:58

            Emile

            Je te mettrai volontiers au nombre des dégustateurs aisi que quelques autres ici...

             


          • Gül 23 juin 2008 17:06

            Un Château Yquem de 1947, ma plus belle expérience de dégustation....dans la famille nous avons aussi de belles caves et de fins connaisseurs....Messieurs, à votre santé !


          • Gül 23 juin 2008 17:25

            Ciel !!!! j’ai été moinssée !

            Mon commentaire me semblait plutôt sympathique pourtant. Mais peut-être que dans cette confrérie, comme son nom l’indique, on accepte pas les femmes...


          • snoopy86 23 juin 2008 17:33

            Bonjour Gül

            J’ai annulé ton moinssage. Pas de sexisme chez les amoureux du vin.

            Encore qu’en la matière goûts masculins et féminins soient souvent différents..

            1947 !!!! Celui qui t’a ouvert celà t’aimait vraiment....

             


          • Gül 23 juin 2008 17:40

            C’est mon parrain, très vieille famille, et grand connaisseur. Et je te confirme qu’il m’aime beaucoup !

            Merci pour le "démoinssage", je sais que les goûts en matière de vin sont assez hétéroclites mais on se retrouve quand même sur quelques grands noms et grandes années.

            Je ne demande qu’à apprendre, moi qui ne suis que piètre experte vinicole, en tous cas j’apprécie les bons vins, c’est véritablement un des grands plaisirs de la vie.


          • Emile Red Emile Red 23 juin 2008 19:05

            Euhhh Gul, je ne peux comprendre qu’on puisse moinser qui que ce soit quand on parle du sujet aussi gravissime qu’est Yquem, dans un verre non bordé. A raison plus, une gente dame qui ferait honneur au nectar d’y tremper ses lèvres.

            Le Sauternes, j’ai souvent remarqué, enivre la pensée féminine, on la croirait liée comme elle le serait à une cure de jouvence. Somme toute c’est bien plus agréable, sain et noble qu’un traitement botoxé, alors ne te prive pas, les tanins sont aussi bon pour le coeur.


          • Gül 23 juin 2008 19:16

            Merci Emile,

            Et je ne me prive surtout pas, encore moins de Sauternes, particulièrement de 1947 (mais ça c’est beaucoup plus rare !)


          • Emile Red Emile Red 23 juin 2008 20:04

            Gul, sais tu qu’autour de Sauternes existent quelques autres crus dignes de respect dont la méthode est identiques, bien moins chers mais tout aussi bons : Cadillac, Barsac, Loupiac, St Croix du Mont, Cérons.

            Si tu en découvres dans ta superette, choisis le ambré mais limpide, un peu épais, capsulé d’étain, et tu redécouvriras quelques souvenirs d’un Sauternes de bonne facture, pas du 1947 mais quelque chose de céleste, de merveilleux, un feu d’artifice à éblouir les papilles.

            Si tu veux un vrai Sauternes et trouver toutes les splendeurs d’un Yquem, prends un Guiraud ou un Rieussec et bien moins chers un Lamothe-Despujols, un Nairac ou un Caillou.

            Voilà, plus que marché à faire et de boire ne point te priver.


          • Gül 23 juin 2008 20:16

            Re- merci Emile de tous ces bons conseils.

            Je ne suis pas grande amatrice de Cadillac. J’aime bien le Ste Croix du Mont mais il attaque mon estomac fragile, j’adore le Loupiac. je ne connais pas le Barsac (de nom seulement) et pas du tout le Céron donc je vais prêter une attention toute particulière à ces 2 derniers crus.

            J’adore les vins dits moelleux, c’est un véritable nectar. Plus au sud, j’apprécie aussi le Jurançon, surtout celui que me rapporte une amie de chez son grand-père...

            Que pensez-vous des vins blancs de Loire ?


          • Gül 23 juin 2008 20:50

            Hou !!! J’ai dit une bêtise (Loire) ? Commis un sacrilège irréparable ?

            Ou alors vous êtes tous saouls comme cochons au fin fond de la cave ? A force de déguster en douce les meilleurs crus en amateurs avertis !


          • Emile Red Emile Red 23 juin 2008 22:38

            J"aime bien les vins de "Loire", les côteaux de Layon en vin doux.... hummm !

            Mais j’aime aussi les Chinon, les Saumur ou les Bourgueil, j’ai même un penchant en buvant des Pouilly Fumé.

            J’adore aussi les cabernets d’Anjou ou les muscadets du Nantais.

            Preuve que je ne suis pas sectaire, j’adore le Gewurztraminer et les Alsace en général.

            Comme quoi à part le Bourgogne je suis assez ouvert, blanc, rosé, rouge. Tous ont leur charme.


          • Gül 23 juin 2008 23:35

            J’ai de plus en plus de mal avec les vins d’alsace et en particulier les gewurtz que j’apprèciais beaucoup fut un temps, maintenant leur notes florales ( la rose tout spécialement) me dérangent.

            Pour ce qui est des vins blancs de Loire, le Sancerre est pour moi une merveille avec des fruits de mer ou un bon poisson au beurre blanc. J’ai découvert il y a peu le Ménétou-Salon qui mérite franchement le détour pour un prix nettement plus abordable, j’aime aussi beaucoup le Cheverny. Quant aux vins fruités, connais-tu le Bonnezeaux (j’espère ne pas en écorcher l’ortographe), ce vin d’Anjou de très petite production est une merveille !

            Bon, j’espère que toi et moi ne nous rencontrerons jamais dans la vraie vie, on finirait ronds comme des queues de pelles !!!


          • snoopy86 23 juin 2008 23:40

            Et la petite Gül qui voudrait nous faire croire qu’elle n’y connait pas grand-chose...


          • Emile Red Emile Red 24 juin 2008 08:53

            De pelle ?

            Moi je préfère rond comme un tire-bouchon, ça sonne mieux et préfigure le divin....

            De toute façon, en bon descendant de Flamand je ne me torche qu’à la bière.

            Je connais le Bonnezeaux, ayant eu un collègue originaire de Segré qui m’en avait offert pour un anniversaire, du Clos des Noues 92.


          • Lapa Lapa 23 juin 2008 16:22

            divagations... le titre est bien choisi effectivement !

             

            personnellement je suis maintenant plus axé sur les Bourgognes. Mais j’ai également fait quelques achats dès mon plus jeune âge d’étudiant pour conserver dans l’excellente cave familiale quelques péptites en prévisions de grands moments de convivialité. Vendanges tardives, champagne vielles vignes, crus classés et coups de foudre ou de pokers se cotoyent en silence et attendent l’inéluctable ouverture...

             


            • Emile Red Emile Red 23 juin 2008 16:58

              "je suis maintenant plus axé sur les Bourgognes"

              A chacun sa croix...


            • SANDRO FERRETTI SANDRO 23 juin 2008 17:18

              @ Red,

              Houlala, on est reparti sur un terrain glissant, voire saignant.

              Je me rappelle d’un tenant des Brouilly et des Morgon qu’il fallu exfiltrer et qu’on a plus revu depuis sur le site...Sans doute coulé dans la chaux, où la craie si propice au cépage..

              Pour rester dans le polar, connais-tu Hugues Pagan, toi qui a des lettres ? Voir mon billet de ce jour.


            • Emile Red Emile Red 23 juin 2008 19:14

              Non je ne connais pas mais j’ai encore ce côté kitsh, moi vieil écolo, à aimer les porte-avions chaloupeux buickesques, les fiftises m’étant chères au coeur et au corps. Je fus possesseur d’une Chevy Eldorado 59 jusqu’à il y a peu encore, un Charly Parker, une Lucky, et nuitamment un street-cruise, ambiance Mike Hammer.


            • SANDRO FERRETTI SANDRO 24 juin 2008 08:44

              Red, ca me parait pas mal du tout,ça.

              Manque plus qu’un petit blues de la cote Ouest qui va avec, du West Coast, un Jerry Mullighan, quelque chose comme ça.

              Je peux te préter le vieil imper qui va avec.

              Et aussi le Cote-Rotie qui va avec la West Coast.....


            • Emile Red Emile Red 24 juin 2008 09:36

              Non, non Sandro un Parker, à la rigueur un Monk avec Coltrane, mais le blues ça ne sonne pas au cruising estival.

              Pour l’imper, nulle nécessité, ici les nuits sont vêtues de nudité lunaire, seulement parées du ronronnement d’un Turbo Fire V-8.

              (Je viens de m’apercevoir de mon délire précédent, je n’ai jamais eu d’Eldorado qui d’ailleurs comme chacun sait est une Cadillac, fantasme ou faute au Sauternes et à Gul, surement, mais une Chevrolet Impala 59 convertible verte)


            • walpole walpole 24 juin 2008 12:57

              Heureux de constater que mon article a donné soif....

               

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès