Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Dossier syrien : les médias mainstream ont perdu la face et la bataille (...)

Dossier syrien : les médias mainstream ont perdu la face et la bataille démocratique

Entrons-nous dans une nouvelle ère, celle qui suivra le naufrage des médias (mainstream) de masse ? Nul ne peut dire l’avenir mais tout le monde peut lire les signaux forts envoyés par les Etats-Unis, ce pays à la croisée de ceux voies. Nos journalistes français incultes se sont étonnés d’un revirement du président Obama dans la crise syrienne avec la consultation du Congrès. D’aucuns fous furieux ont même déploré cette décision alors qu’elle va dans le sens de la démocratie. Les motivations réelles du président américain ne nous sont pas accessibles. Est-ce un jeu de réal politik ou bien un cas de conscience ou encore un souci de prendre en compte l’opinion publique ? Laissons le président dans son bureau ovale pour commenter les récentes déclarations données à un média allemand par un fin connaisseur de la vie politique américaine, le politologue et conseiller Brzezinski dont l’avis mérite un détour, quoi qu’on puisse penser de ses antécédents, notamment à la fin de la guerre froide.

D’après Brzezinski, un énorme grain de sable est venu enrayer la machine de guerre américaine lancée vers une expédition punitive en Syrie. Il s’est produit un éveil politique globalisé dans les pays occidentaux et notamment aux Etats-Unis. Ce qui aurait contrarié les plans de la Maison Blanche qui visiblement, n’ont pas changé d’orientation depuis l’époque Bush. C’est ce que pense Brzezinski qui semble-t-il, serait opposé à l’intervention en Syrie, position qui ne manque pas d’ironie comme le fait savoir le journaliste de Storyleaks Mikael Thalen qui trace un parallèle entre la livraison d’armes aux djihadistes de 2013 soutenus par les monarchies du golfe ainsi que les Etats-Unis et le soutien américain aux moudjahiddines afghans en 1979. Etape ayant servi de germe à la création du mouvement Al-Qaeda par Ben Laden. Ce qui est nouveau pour Brzezinski, c’est cet éveil de la conscience politique dont il situe les prémices quelques années auparavant. Le phénomène est donc tout récent et pour ma part, je l’associerai au débat que nous Français avons eu sur le TCE en 2005. Sans oublier la résistance aux injonctions de vaccination lors de la pandémie de grippe fabriquée par les médias de masse. Il est devenu presque impossible pour les gouvernants occidentaux de contrôler, voire supprimer cette conscience politique, y compris en usant des méthodes de propagande les plus visibles. Aux Etats-Unis, Obama tentera de convaincre le Congrès tout en sachant qu’il doit avant tout convaincre une opinion publique qui serait dans une très large majorité opposée à la guerre, encore plus que jamais, y compris l’épisode du Viêt-Nam. Brzezinski qui n’économise pas sa cynique ironie prétend qu’auparavant, il était plus facile de contrôler l’opinion d’un million d’individus que de tuer un million de gens alors que maintenant c’est l’inverse.

La propagande pour l’intervention a été intense, de la part d’élus démocrates et républicains, avec le relais sans faille et même zélés des médias de masse. Résultat. Un Américain sur dix soutient l’intervention d’après un sondage Reuters. L’explication vient de l’Internet, des réseaux sociaux et de la force de frappe intellectuelle des médias alternatifs. Un autre sondage, réalisé par Gallup, confirme la désaffection des médias de masse par le public américain. Seulement 23 % du public accorde une confiance à ce que racontent les journaux mainstream, qu’ils soient de papier ou d’écran, du NYT ou de Fox News. Ce chiffre est très bas. Pour donner une idée, 56 % font confiance à la police qui pourtant, ne manque pas d’excès. La plus basse note étant réservée aux élus envers lesquels à peine 10 % des Américains accordent une confiance soutenue, ce qui ne manque pas de susciter un questionnement. Un citoyen sur dix fait confiance à ses représentants et cela s’appelle démocratie.

Anthony Gucciardi, le créateur de storyleaks, fait état d’une conversation avec une star des médias de masse, animateur de radio show et avouant que sa corporation est devenue craintive face à l’avènement des médias indépendants et des communautés alternatives. Autre événement, la couverture médiatique tronquée après les attentats de Boston et quelques zones d’ombres. Une ère nouvelle se dessine. Non seulement avec les lanceurs d’alerte mais aussi la possibilité offerte par le Net de diffuser une vidéo domestique pouvant être visionnée par des millions de gens si les faits filmés méritent une attention particulière. On pensera à une bavure policière mais la liste n’est pas restrictive. Les médias mainstream ont peur des gens, de leur liberté, de leur capacité à les mettre en doute, à en faire des has been d’un âge révolu. Ils sont voués à disparaître, bon débarras ! Telles sont les conclusions, sans doute excessives, de Gucciardi.

Ces recoupement de données chiffrées et de propos argumentés laissent néanmoins perplexe quant à cet éveil de la conscience politique dans un monde où il se raconte que les gens deviennent de moins en moins politisés. Serait-ce un cliché de plus véhiculé par les médias de masse ? Il est difficile de comprendre en totalité la signification de ces événements mais une chose est sûre, c’est la désaffection pour les médias de masse. On retrouvera d’ailleurs ce phénomène en Europe et en France où la profession de journaliste n’a plus la cote. Fini le temps du Watergate, des analyses pointues, des reportages façonnés pour concourir au prix Albert Londres. Il faudra suivre de près cette nouvelle ère qui se dessine et comprendre les tenants et aboutissants de cette concurrence de plus en plus sérieuse entre les médias de masse et les alternatifs, révélée surtout aux Etats-Unis alors qu’en France, l’opinion est indocile face aux vérités de la pensée officielle mais semble tout de même assez molle dans ses convictions. D’ici dix ans nous saurons si cette crise syrienne aura accompagné un tournant historique marqué par des reconquêtes démocratiques face à ce qu’on peut appeler le système autoritaire dont l’un des piliers est ce qu’on peut appeler l’« Etat des médias de masse », un Etat dans l’Etat avec quelques régulations démocratique mais aussi des connivences avec les autres systèmes de pouvoir, parfois autoritaires.

L’Etat média est un concept qui s’applique parfaitement à la France, pays centralisé dont les grands médias sont regroupés dans un même lieu, près des ministères et de l’Elysée, avec des connivences avec les puissants, des écoles de formation à la pensée unique, des salles de rédaction, des dîners en ville et des contacts plus intimes dans un lit… Sur le dossiers syrien, inutile de rappeler que nos médias se sont discrédités en défendant la voix de la présidence sans fournir les éléments critiques permettant au citoyen de mesurer les décisions et notamment les erreurs du passé, les conséquences pour l’avenir et le dilemme entre cette prétendue intervention punitive et le droit international. Les médias mainstream français tentent de sauver la face de Hollande mais ça ne passe pas. Cette affaire a mal été gérée avec la précipitation d’un Hollande trop fébrile et va-t-en guerre, le mal est fait, il n’y a plus d’issue. La propagande des images émotionnelles est devenu un classique. Déjà pendant l’épisode de pandémie grippale les médias montraient les images de souffreteux crachant leurs poumons. Maintenant, ce sont les cadavres de gosses morts ou alors agonisants filmés on ne sait où près de Damas. La propagande doit enfumer l’opinion publique pour légitimer les actions politiques. En 2013, ça ne fonctionne plus.

C’est étrange, j’ai l’impression d’avoir épuisé le sujet. Une situation complexe sur le terrain syrien mais bien plus simple dans les pays occidentaux. Pas d’intervention punitive et surtout hors du cadre de l’ONU. C’est si évident qu’on se demande pourquoi les gouvernants n’ont pas privilégié cette option. Le Congrès américain devrait logiquement voter non à la guerre. Parce que les Américains sont lassés de la guerre et des fiascos cumulés en Afghanistan et en Irak où le nombre de morts depuis 2003 dépasse celui de la Syrie. Les gens ne sont pas dupes, une intervention occidentale en Syrie ne résout rien mais aggrave la situation sur le terrain.

liens alternatifs

http://www.storyleak.com/brzezinski...

http://www.storyleak.com/gallup-pol...

http://www.mintpressnews.com/is-ame...

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.84/5   (122 votes)




Réagissez à l'article

124 réactions à cet article    


  • berry 4 septembre 2013 09:29

    La manipulation se poursuit sous nos yeux. 

    François Hollande est en déplacement à Oradour sur Glane aujourd’hui.
    Le Président Bachar El Assad, médecin ophtalmologue à l’origine, considéré comme charmant par ses visiteurs avant la guerre, va certainement être comparé à Adolf Hitler par notre président.

    Dans le même temps, les psychopathes d’Al Qaïda sont présentés sur les télés comme de braves garçons épris de démocratie.
    http://www.tunisie-secret.com/Un-rebelle-syrien-arrache-le-coeur-d-un-soldat-Video-choquante_a401.html

    Cette situation est l’occasion d’ouvrir les yeux et de procéder à une remise à plat des dogmes et des vérités révélées, particulièrement pour les gens de gauche.

    Il n’y a pas que la Syrie et le 11 septembre.
    Il est important de s’intéresser également à la shoah, aux conséquences de l’immigration, et à tous les sujets politiquement incorrects.
    Aucun tabou ne doit nous être imposé et la vérité doit être la règle.


    • Marc JUTIER Marc JUTIER 4 septembre 2013 16:02

      Merci Bernard pour cet excellent article. Comme je l’ai écrit il y a mois : « Crise finale du capitalisme ou 3e Guerre Mondiale ? Françaises, Français, réveillez-vous ! : http://bit.ly/10hQCJg (publié le 25 juin - 7700 J’aime) » Ce que nous vivons, ce n’est pas une crise, c’est la plus grande escroquerie de l’histoire de l’humanité ! Il est plus que temps de nous réveiller et de foutre un bon « coup de pied au cul » aux banksters, aux multinationales et aux psychopathes qui dirigent le monde ! […] 5e des articles les plus lus depuis 1 an sur Agoravox.

      Non-violence et force de la vérité : http://fr.scribd.com/marc_jutier


    • Aleth Aleth 5 septembre 2013 15:19

      Les armes chimiques utilisées près de Damas proviendraient de l’Arabie saoudite


      Des Contras syriens ont confirmé à une correspondante de l’agence états-unienne Associated Press (AP) leur propre responsabilité dans l’incident à l’arme chimique rapporté le 21 août 2013 aux environs de Damas.

      Selon ces « rebelles », il se serait agi d’un « accident » dû à une mauvaise manipulation, par eux-mêmes, des armes chimiques qui leur avaient été fournies par l’Arabie saoudite.

      Des « rebelles » syriens de la Ghouta, la région agricole de Damas, ont avoué à la journaliste états-unienne Dale Gavlak qu’ils étaient eux-mêmes responsables de l’incident chimique du 21 août, le même que les Etats-Unis et la France invoquent maintenant pour accuser le régime syrien d’avoir eu recours à l’arme chimique.

      Les Contras ont expliqué à la journaliste états-unienne, qui menait sa propre enquête sur place, qu’il s’est agi en fait d’un « accident » survenu à cause de la mauvaise manipulation par eux-mêmes des armes chimiques fournies par l’Arabie saoudite.

      Les « rebelles » ont également déclaré à Dale Gavlak qu’ils n’avaient jamais été formés au maniement des armes chimiques et qu’ils ignoraient même qu’ils étaient en possession de ce type d’armement.

      Selon les témoignages recueillis par la journaliste états-unienne, ces armes chimiques étaient destinées au Front al-Nousra, classé par le gouvernement des Etats-Unis comme organisation terroriste en raison de son allégeance à Al-Qaeda.

      Aussi bien les « rebelles » que leurs familles et la population de la Ghouta ont accusé le prince saoudien Bandar ben Sultan, le patron des services de renseignement de l’Arabie saoudite, d’être le fournisseur des armes chimiques envoyées au Front al-Nousra.

      Source


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 septembre 2013 15:22

      Oui Bachar Le Assad l’air sympathique... Mais ne jouons pas cette carte. Qui pourrait penser que, d’ici quelques jous, cet homme au regard sans malice et au sourire engageant pourrait devenir un criminel de guerre selon les principes de Nuremberg pour avoir déclenché une guerre d’d’agression ? Jugeons les gens selon leurs actes. Puis que chacun lutte contre le mal selon sa conscience.



      Pierre JC Allard

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 28 octobre 2013 20:21

      Quand on ne pas les liens on ne comprend rien...


      PJCA

    • Aldous Aldous 4 septembre 2013 09:43

      Le 3 septembre, on apprenait que les « gentils » rebelles de l’armée syrienne libre s’en sont pris, dans le nord-est du pays, à un bus transportant une vingtaine de civils syriens d’origine kurdes.


      Les Kurdes ont été flingués et décapités, y compris un bébé de quelques mois.

      Depuis un mois, une véritable guerre dans la guerre se déroule dans le Nord Est de la Syrie, où vivent la majorité des Kurdes du pays mais evidemment les médias mainstream n’en pipent mot.

      Jusque-là, la région kurde était relativement épargnée par le conflit. Alors que la confrontation entre le régime syrien et ses opposants se concentrait sur la ville d’Alep, les combattants kurdes, profitant du chaos de la guerre civile, avaient pris le contrôle de la région il y a un an.

      Or des groupes djihadistes affiliés à Al Qaeda ont lancé une offensive contre les groupes armés kurdes. « Alors que les Kurdes souhaitent mettre en place une zone autonome sur le modèle irakien, les djihadistes veulent quant à eux imposer leur interprétation de la Charia dans le nord du paysexplique Ziad Majed, professeur d’études sur le Moyen-Orient à l’université américaine de Paris. Les deux projets ne pouvant pas cohabiter, cela débouche nécessairement sur des combats. »

      De violents affrontements ont éclaté dans la région, forçant à l’exil de nombreux Syriens, déjà dans une situation rendue critique par une économie en déliquescence.

      Parmi eux, des Kurdes qui habitaient dans la région mais aussi des Syriens qui s’y étaient réfugiés, pensant y trouver une paix relative. D’après le Haut commissariat aux réfugiés de l’ONU (HCR), ils seraient aujourd’hui 50 000 à avoir rejoint l’Irak, en majorité des femmes, des enfants et des personnes âgées.

      Mais chuuuut ! Le méchant, c’est Assad...

      • FRIDA FRIDA 4 septembre 2013 10:41

        @Aldous

        "Depuis un mois, une véritable guerre dans la guerre se déroule dans le Nord Est de la Syrie, où vivent la majorité des Kurdes du pays mais evidemment les médias mainstream n’en pipent mot."

        qui a intérêt à vider la région de ses Kurdes ?
        Il y a bien sûr un nettoyage ethnique et religieux qui devrait accompagner la chute de Al Assad pour contenter les projets de ceux qui ont initié cette guerre. La Turquie (entre autres) a tout intérêt dans la chute de Al Assad pour contrôler toute seule le problème Kurde. Chacun ses projets et chacun pense pouvoir doubler l’autre dans ce jeu de dupes.
        Au-delà des mafieux du Golfe qu’ils font tout pour imposer un Etat théocratique sunnite faisant face aux Iraniens chiites, nos politiques jouent aussi la carte de la communauté musulmane à majorité sunnite pour se lancer dans leur politique criminelle
        http://reflexionssurlemonde.blogspot.fr/2013/09/hollande-fait-la-guerre-la-syrie-pour.html
        mais le boomerang leur reviendra tôt ou tard à la figure ...


      • Rensk Rensk 4 septembre 2013 17:53

        On peu aussi voir la chose de la manière suivante : La Turquie a demandé aux terroristes de bouter le feux chez les Kurdes car ils ont prévu un partage (pour services rendu) une fois la Syrie a genoux.

        En effet, la Turquie revendique déjà ce coin du territoire syrien car le partage a été mal fait quand les européen sont parti... puis ils ne veulent pas d’un rapprochement entre Kurdes d’Irak et de la Syrie.


      • lambda 4 septembre 2013 09:53

        @ l’auteur


        c’est bien grâce aux médias alternatifs, réseaux sociaux et internet qu’a pu s’opérer un changement de conscience politique qui nous laisse à constater que s’instaure une opposition civile, et citoyenne aux politiques par médias interposés - c-a-d- les alternatifs contre les alignés

        Imaginons que ces médias-outils aient existé dans les années 30 et 40, Hitler n’aurait sans doute jamais pu aller au bout de sa folie , d’où la nécessité de partager la connaissance qui est le moteur de notre liberté - ne lâchons rien !!!

        J’insiste sur le devoir de chacun de faire passer les infos qui nous sont soigneusement cachées par les médias aux ordres

        voir ci-dessous l’image de la position des navires en place en méditerrannée (interessant - comment les américains pourront franchir la ligne russe ?
        à remarquer aussi la minuscule frégate française bien seule au milieu des grands


        une mise au point de Thierry Messan


        • lambda 4 septembre 2013 10:08

           ci-dessous - capture d’écran des mails qui révèlent que l’attaque chimique du 21 aout est l’oeuvre du Pentagone

          On ne risque pas d’avoir l’info par les médias officiels


        • Rensk Rensk 4 septembre 2013 18:05

          Attention, ils nous montre simplement les navires mais nullement leurs positions... ne croyez pas que cette planche, qui ne fait qu’illustrer une chose, nous montre l’emplacement des navires.

          D’ailleurs où sont les israéliens ? Leurs navire et sous-marin ne sont nul part parce qu’ils sont invisible ?

          Des spécialistes pensent que l’attaque se fera par dessus les montagnes du Liban afin de restreindre a la Syrie d’abattre les Tomahawk... Le Liban pris en otage !


        • Croa Croa 5 septembre 2013 00:09

          à priori les bateaux russes ne pèseront pas lourd... Mais une bataille ici ne décidera pas de la guerre et surtout les conséquences politiques pourraient être gravissimes ! smiley


        • zozoter 5 septembre 2013 06:22

          Par Croa (---.---.---.83) 5 septembre 00:09  

          « ..à priori les bateaux russes ne pèseront pas lourd... Mais une bataille ici ne décidera pas de la guerre et surtout les conséquences politiques pourraient être gravissimes !  »

          Régis Chamagne faisait savoir que les Américains avaient perdus la partie sous l’aspect stratégique. Pour faire court, les Américains ne savent pas où sont les Russes en Méditerranée orientale. Sont plus nombreux, mais sont ils plus efficaces, faut voir ( enfin non ! )


        • Proudhon Proudhon 6 septembre 2013 17:46

          @lambda

          Tu n’as pas compris mon cher que François Hollande est d’une telle nullité culturelle, un tel larbin pro US qu’il a cru que les navires russes appartenaient à la France. Le drapeau russe ressemblant quelque peu au français.


        • Proudhon Proudhon 6 septembre 2013 17:58

          @croa

          « à priori les bateaux russes ne pèseront pas lourd.. »

          C’est la propagande américaine qui te fait dire ça. La Russie va d’ailleurs envoyer un autre navire de guerre en Syrie...
          La majorité des navires Russe sur place vont être des croiseurs lance missiles. Le porte avion us a du mauvais sang à se faire... Et je ne parle même pas de l’aviation...


        • lambda 8 septembre 2013 10:49

          @ Proudhon


          je n’ai surtout pas compris à quel moment on doit rire en te lisant  smiley

        • Demian West 4 septembre 2013 10:08
          « 2013 : les citoyens internets ont empêché la guerre » par Demian West

          http://www.les7duquebec.com/7-dailleurs-invites/2013-les-citoyens-dinternet-ont-empeche-la-guerre/

          • Jelena XCII 4 septembre 2013 10:25

            Guerre du gaz (retour en arrière, Kosovo).

            En europe de l’Est se trouve un gros bloc rouge ou les amerloques n’ont plus de prise. Profitant que c’était cette éponge de Eltsine au pouvoir, ils ont bombardé la Serbie afin de lui voler une partie de son territoire pour le donner à une bande de pouilleux passant par là.

            Le but était bien sur non pas, de faire plaisir à ces pouilleux, mais de construire dans « le bloc rouge » un pipeline qui alimenterait toute l’europe en gaz.

            Sauf que... avec Poutine/Medvedev, la vraie Russie est revenu au pouvoir. Le chantier qui alimentera dans un premier temps Bulgarie, Serbie, Hongrie, Croatie, Slovénie et Italie a été signé par les pays pré-cités et il démarrera en 2015. Des pipelines qui alimenteront France, Allemagne, Rep.Tchèque et Slovaquie sont déjà à l’étude.

            Conscient de leurs échecs, les amerloques repartent la queue entre la jambe et les autres perdants sont les proxénètes albanais car le personnel du camp Bondsteel est à présent réduit au strict minimum.

            Autrement dit, le Kosovo fut une guerre inutile.

            Ce ne sont pas seulement les médias qui ont perdu, mais l’occident.

            Russie - Napoléon - 1-0
            Russie - Nazis - 2-0
            Russie - OTAN - 3-0


            • Jelena XCII 4 septembre 2013 10:54

              Je précise que chez les Russes on compare l’armée napoléonienne (600.000 hommes tous catholiques) à l’armée nazie (1 million d’hommes, 95% de catholiques) qui déferla sur la Russie.

              De même qu’il est de courant de dire « Otan = VIe Reich ».

              D’où mon « 3-0 ».


            • Jelena XCII 4 septembre 2013 11:09

              4 = IV, faute de frappe (désolée).


            • paco 4 septembre 2013 12:01

               faut pas emmerder les Russes , c’est certain
               Faites nous donc un article sur le comment et le pourquoi ce pays de pochtronés va bientot dominer. 


            • Jelena XCII 4 septembre 2013 14:25

              >> ce pays de pochtronés

              Les français sont moroses et ils boivent beaucoup plus que les russes à l’heure actuelle.

              Le vent tourne.


            • Aldous Aldous 4 septembre 2013 17:49

              Apocalypse 12:16


              Et la terre secourut la femme, et la terre ouvrit sa bouche et engloutit le fleuve que le dragon avait lancé de sa bouche.

              C’est ce qui est arrivé à la Grande Armée et à la Wehrmacht.

            • kergen 4 septembre 2013 20:54

              Chère Jelena.

              Je suis d’accord avec beaucoup du propos mais vous ne pouvez pas dire OTAN-RUSSIE, 3-0.

              Napoléon et Hitler furent écrasés, pulvérisés, anéantis par la Russie.

              Alors que le résultat de la guerre froide(pas froide du tout d’ailleurs) a été cataclysmique pour la Russie.
              Entre 1989 et 1994, en cinq ans, la Russie a rétrogradé de 4 siècles territorialement, perdant tout ce qui avait été patiemment conquis depuis Michel Romanov.
              C’est comme si la France avait perdu la Bretagne, tout l’est du Rhône ainsi que les Flandres, la Comté et l’Alsace. Et aussi comme si tous nos clients du Magreb et d’Afrique de l’Ouest n’avaient désormais plus aucun rapport avec nous et qu’on y était supplanté partout par les USA ;
              Putine est l’homme de la résurrection Russe, certes, mais il est loin d’avoir gagné, hélas. L’Empire US n’aura de cesse que Carthage soit détruite. Totalement détruite. Souhaitons bonne chance à l’éternelle Russie, notre meilleur allié à travers les siècles.


            • escoe 4 septembre 2013 22:00

              Faites nous donc un article sur le comment et le pourquoi ce pays de pochtronés va bientot dominer. 


              Aujourd’hui les américains lancent leurs satellites espions avec des fusées Atlas qui marchent avec des moteurs fabriqués en Russie. Et les américains reconnaissent que dans certains domaines de la métallurgie la Russie aurait jusqu’à cinquante ans d’avance. N’oubliez pas non plus que pas un Boeing ne peut voler sans des pièces en titane fabriquées en Russie.

            • Jelena XCII 4 septembre 2013 23:47

              @Kergen Avec le démembrement de l’ex-URSS, le seul gros morceau qu’a perdu la Russie, c’était l’Ukraine... En comparaison les années de pouvoir d’Eltsine furent bien plus mortelles pour la Russie.

              Sinon je suis d’accord, l’otan n’est pas véritablement « anéanti ». Toujours est-il que je suis confiante, la sainte mère Russie finira par repousser le « grand satan » jusqu’à ce qu’il se replie sur ses propres terres. smiley 


            • Croa Croa 5 septembre 2013 00:26

              La supériorité militaire américaine reste écrasante. Son déclin industriel est patent ainsi que celui de ses alliés... Bref guerre éclair = victoire de l’OTAN comme d’hab...

              Mais il ne vaudrait mieux pas que ça s’éternise !  smiley


            • zozoter 5 septembre 2013 06:56

              Jelena XCII, bonjour.

              La Grande Armée comptait 600 000 hommes à 80% Catholiques de tradition et les Teutons flingueurs le 22 Juin 41 on envahi l’URSS avec 3 800 000 hommes, 80% de Protestants de traditions. Si vu des Russes c’est comme vous le dîtes, ah bon !

              Il est vrai que la vision des Russes de leur propre histoire est spéciale. Un héros Russe ( Koutouzov ) est adulé en Russie alors que c’était le roi des cons. Tous les engagements contre Napoléon ont été perdus ( Austerlitz, Borodino/Moscowa, et... Bérézina )
              Que ce gros naze « rate » Napo au passage de la Bérézina est pas croyable. il a eu la présence d’esprit de mourir début 1813, Alexandre 1er était très en colère contre lui et çà allait être sa fête.
              Quant à Borodino/Moscowa ( bicentenaire fin 2012 ) Pour les Russes, c’est une victoire ! Ah bon  !! Quand 2 armées se font face et qu’une se replie ( en bon ordre, pas une débandade, Napoléon n’a pas fait donner la cavalerie pour les achever ) après 55 000 morts, moi j’appelle çà une défaite. La Grande Armée perdit 35 000 hommes, ce fut la bataille la plus sanglante du XIX ème siècle.

              Bref aujourd’hui, les anges de la Paix sont les Russes, rendons leurs grâce. Merci encore.

              * Les Russes ont un énorme avantage sur nous, il faut deux balles pour les tuer, une pour les tuer, et une autre pour les faire tomber ! (Napoléon).


            • Jelena XCII 5 septembre 2013 09:19

              @Croa Quel défaitiste !! Si Poutine a lancé des avertissements, ce n’est pas que pour faire beau. Attendons de voir la suite...

              @Zozoter Vous savez très bien que les Russes ont été pris de court, si ils avaient pu réunir dés le départ une armée de 900.000 hommes, ils n’auraient pas appliqué une politique de terre brulée. Après d’un point de vue incompétence, il est difficile de faire pire que Staline. Sinon oui, c’était prés 4 millions au départ, 1 million c’était à Stalingrad, autant pour moi.


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 septembre 2013 15:46

              Je vous ai laissé un message. Pourquoi ne pas y répondre ? pierrejcallard@gmail.com



            • Jelena XCII 5 septembre 2013 16:54

              @PJCA A qui vous adressez vous ?


            • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 septembre 2013 23:07

              @ Jelena XCII


               Le message est pour KERGEN. Bien bête de ma part de ne pas avoir réfléchi que d’autres commentaires viendraient s’intercaler. Merci de me l’avoir fait remarquer...

               PJCA

            • dup 4 septembre 2013 10:34

              pourquoi ? ils ont encore quelque chose à perdre ? qui les lit encore ?


              • COLRE COLRE 4 septembre 2013 11:07

                Si les media « mainstream » n’existaient pas, il faudra m’expliquer à quelle source le web.20 se procurerait l’information. L’info des medias professionnels est sa nourriture quotidienne (et son fonds de commerce).

                Imaginons que demain, il n’y ait plus un seul journal tradi de part le monde, j’ai hâte de savoir sur quelles bases les articles et commentaires du Oueb s’écriront.


              • Tall 4 septembre 2013 11:48

                 j’ai hâte de savoir sur quelles bases les articles et commentaires du Oueb s’écriront.

                ben ... et morice alors ?

              • COLRE COLRE 4 septembre 2013 12:07

                 smiley c’est vrai… une petite lumière dans la nuit…


              • OmegaDG OmegaDG 4 septembre 2013 12:47

                 AFP, REUTERS ou AP sont suffisant pour la fourberie des imposteurs. Le vide sera vite remplacé, soyez sans crainte. 

                « Le président américain Barack Obama est arrivé mercredi à Stockholm première étape d’un voyage de trois jours en Europe où il tentera de ... » relatent tous les journaux aux ordres, suivant la ligne éditoriale du Système et souvent le même texte, de AFP, REUTERS ou AP.

                Mais que diable fait-il dans cette ce pays de galère à un moment aussi dramatique de l’histoire, où il conviendrait d’utiliser judicieusement son temps pour régler le conflit syrien plutôt qu’échanger la tasse de thé ?

                Åke Sellström, chef des inspecteurs envoyés par l’ONU en Syrie est suédois et expert du European CBRNE Center, centre de recherches d’Umeå en Suède où se font présentement les analyses et le rapport officiel de l’ONU sur les attaques chimique alléguées en Syrie. 
                Le rapport n’est pas terminé.

                DG


              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 septembre 2013 15:34

                C’est avec ces journaux que la France se chauffera cet hiver si les Russes coupent le gaz....


                Les mainstreams ne donnent pas une vison très réaliste de l’équilibre géostratégique actuel.

                 PJCA




              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 septembre 2013 15:36

                @ Omega


                 Bien vu.

                PJCA

              • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 septembre 2013 15:43

                @ Colre


                Ou étiez-vous ces dernières années ? Les « faits » maintenant sont créés sur les vidéos amateurs de You Tube et le légendes sont sur Twiiter. Je ne dis pas que c’est plus véridique ; seulement que la propagande est a se repenser. Les médias traditionnels ne sont plus qu’un gaspillage d papiers... et du profit pour les magnats de la presse

                PJCA

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès