Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Edwy Plenel prépare un nouveau journal

Edwy Plenel prépare un nouveau journal

Invité de l’Atelier des médias de l’université permanente de Nantes, l’ancien directeur de la rédaction du Monde a indiqué qu’il préparait un nouveau journal « de référence ».

" La presse française ne souffre pas d’une crise de la demande - comme le montre le succès des gratuits, et le maintien de la lecture - mais beaucoup plus, d’une crise de l’offre, qui est trop uniforme". Edwy Plenel était à Nantes, le 7 mars, invité par l’université permanente, pour parler de son expérience d ’ex-directeur de la rédaction du journal Le Monde pendant près de dix ans, et de son dernier livre Procès, ( Stock). Optimiste sur l’avenir de la presse, il travaille à un projet de quotidien, papier et web, qu’il veut " de référence" et qui ne soit pas un "journalisme de validation" qu’il perçoit depuis sa démission du grand journal du soir. Le projet est peu précis pour le moment, et reste confronté à la question centrale du financement.

Très en verve, affable, prolixe en citations, de Péguy à Hannah Arendt - les vérités de raison et les vérités de fait -en passant par le sapeur Camembert, Edwy Plenel a donné une passionnante leçon de journalisme. Comme les boxeurs, le bon journaliste doit " savoir encaisser", vivre entre excitation et déception, savoir sortir l’information au bon moment. Revenant sur " le procès éditorial" qui lui a été fait, sur les blessures ( "mauvais Français ?") où perce une certaine amertume, et la nécessaire distance pour apprécier " l’utilité de ses ennemis" . Défendant avec passion sa conception de la presse qui doit faire vivre les idées ; pourquoi il n’avait pas parlé de Mazarine Pingeon au nom de la " frontière des personnes", mais pourquoi il fallait parler du cancer - qu’il ignorait - de François Mitterrand. Du procès des écoutes, aux " Bérésina médiatiques du Rwanda et du procès Outreau " qu’il n’a pas su éviter, Edwy Plenel a captivé son auditoire dans lequel de jeunes étudiants étaient nombreux. Il leur a donné, in fine, ce conseil pour être un bon journaliste " Ayez de la curiosité et de la générosité ".


Moyenne des avis sur cet article :  3.32/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Xin (---.---.41.103) 9 mars 2006 15:03

    Que de compliments pour Edwy Plenel. Ce cher Monsieur, qui a participé activement à transformer Le Monde en un journal médiocre, n’a pas de leçons à donner en matière de journalisme.

    Une recherche avec le mot-clef « Plenel » sur le site www.plpl.org (devenu le plan B) ou sur www.acrimed.org vous donnera une idée sur sa conception du journalisme et sur son oeuvre mercantile.

    Encore un coup de Edwy Plenel pour tromper des lecteurs de presse.


    • didier (---.---.98.92) 9 mars 2006 18:14

      Monsieur

      Exposez votre argumentation, au lieu de donner des adresses de sites.


    • Xin (---.---.62.234) 9 mars 2006 20:51

      Il faudrait des pages entières pour donner des exemples des comportements douteux de M. Edwy Plenel.

      Je ne souhaite pas occulter le travail fait par ACRIMED et PLPL. Je préfère citer mes sources et renvoyer les lecteurs désireux approfondir leurs connaissances à leurs sites.


    • Duguesclin (---.---.21.97) 10 mars 2006 09:23

      Je ne partage pas les opinions politiques de M. Plenel. Mais j’ai fait l’effort de lire ses ouvrages, dont le dernier, ainsi qu’une interview passionnante qu’il a accordée il y a quelques mois à la revue Médias. Je trouve lucide et pertinent le regard qu’il porte sur la crise que connaît depuis quelques années la presse écrite française. Son voeu de voir naître un journal dont la direction financière et la direction éditoriale seraient clairement séparées mérite toute notre attention. Enfin et surtout, il ne reste pas là les bras ballants à se lamenter sur cette crise et à regarder le bateau sombrer. Il agit. Nous ne pouvons pas le lui reprocher.


    • Senatus populusque (Courouve) Courouve 9 mars 2006 15:12

      Plenel attribue à Hannah Arendt une distinction (vérités de fait, vérités de raison) qui remonte au moins à Leibniz.


      • Scipion (---.---.59.164) 10 mars 2006 21:53

        Quand M.Plenel affirme que « La presse française (...)est trop uniforme », doit-on comprendre qu’il s’apprête à lancer un quotidien défendant des valeurs de droite, comme la patrie, l’identité culturelle, la famille, le goût de l’effort et du travail bien fait, etc., etc. ?

        Parce que si ce qu’il prépare n’est qu’une énième resucée droizumainlâtrique du Monde et de Libé, ça n’est vraiment pas la peine de décarcasser pour trouver du pognon...


        • Senatus populusque (Courouve) Courouve 10 mars 2006 21:58

          Plenel a une haute idée de sa valeur et de son importance. Souhaitons-lui de ne pas être dans l’illusion.


        • amel (---.---.224.19) 15 mars 2006 17:08

          EDDy Plenel, mis à part les affaires du rainbow warrior et du panama gate,que pourrions nous lui reprocher ? Eddy plenel, c’est juste du journalisme métissée et universelle..je suis ravie de le lire prochainement, de celui qui considère la littérature comme une dette à l’enfance...


          • alexou (---.---.206.107) 22 mars 2006 20:10

            bonjour, plenel à gardé de son passé troskyste son sectarisme et une certaine mauvaise foi avec ses ennemis(mittérrand, chirac, debray...) et en revanche la brosse à reluire pour ses amis(comme joxe, fabius, delaplasse, bhl...)....Il mérite quand même un regard distancié et c’est vrai qu’il donne parfois dans l’autoflagellation systématique de la france même je reconnais qu’il sort parfois quelques vérités(avec quand même des manipulations sa fameuse affaire du ps et de panama, ou la fausse mise en examen de lagardère)...


            • Senatus populusque (Courouve) Courouve 22 mars 2006 20:17

              « Edwy Plenel a captivé son auditoire dans lequel de jeunes étudiants étaient nombreux »

              Est-ce vraiment bon signe ??


              • Mathieu2 Mathieu2 12 avril 2006 14:36

                Les journalistes français sont cul et chemise avec les politiciens français (et les préfets). Il y en a même qui finissent par se marier ensemble, et en plus ils en sont fiers. Tout cela est impensable dans une démocratie où la séparation des pouvoirs législatif, exécutif, judiciaire et médiatique est une réalité.


                • (---.---.178.177) 13 juin 2006 22:34

                  Je savais, E. P. pourri jusqu’à l’os depuis de nombreuses années, mais s’il devait reprendre Libération ce serait vraiment la cerise sur le gâteau !... Comment peut-on être moralement si nauséabond ??? Comment peut-on dormit le soir en étant, depuis 20 ans à ce point rriviste et jouer les moralistes ??? La presse française est vraiment exceptionnelle !!! Je souhaitais lui dire, directement, ce que je pense de lui, mais ne sais comment procéder... je compte sur vous !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès