Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Enora Malagré, protection reprochée

Enora Malagré, protection reprochée

Figure incontournable de TPMP depuis sa création, Enora Malagré continue d’avancer tranquillement dans l’ombre de son pygmalion, et accessoirement meilleur ami, Cyril Hanouna. En dépit de bides retentissants et d’une image extrêmement négative, la bretonne de 35 ans semble intouchable tant qu’Hanouna règnera sur D8.

Figure incontournable de TPMP depuis sa création, Enora Malagré continue d’avancer tranquillement dans l’ombre de son pygmalion, et accessoirement meilleur ami, Cyril Hanouna. En dépit de bides retentissants et d’une image extrêmement négative, la bretonne de 35 ans semble intouchable tant qu’Hanouna règnera sur D8.

Il est des amis qu’il est bon d’avoir su se faire alors qu’ils n’étaient rien, ou alors plus grand-chose médiatiquement. Cyril Hanouna est de ceux-là, des has been revenus au pouvoir qui n’ont pas oublié ceux qui étaient là pour eux lorsqu’il faisait gros temps. A ce titre, Enora Malgré, amie proche de l’animateur, a bénéficié du retour en grâce de l’animateur pour se faire une place au soleil.

Touchez pas à son poste

Il faut dire que depuis 2010 et les débuts de Touche pas à mon poste, la blonde a toujours été une chroniqueuse récurrente dans l’émission, que ce soit sur France 4 ou sur D8. Si les femmes ont toujours eu globalement un rôle mineur dans le programme, à l’exception de la speakerine Bénaïm et du phénomène de foire Morini-Bosc, Malagré, elle, s’est toujours assurée d’être la seule véritable vedette féminine de l’émission. Ainsi, toutes celles un peu coquettes qui ont tenté d’apparaître dans la lumière ont été renvoyées à l’ombre plus ou moins rapidement, d’Elodie Gossuin à Gyselle Soares, en passant par Elise Chassaing. Si Erika Moulet tente cette année de faire son trou, nul doute que c’est au fond de celui-ci que rêve secrètement de l’y mettre un jour la jalouse blonde.

Echecs et audimat

Comme si cette place dorée n’était pas suffisante, Hanouna a tenté de placer le produit « Malagré » sur d’autres supports. Ainsi, lors des saisons 2013 et 2014 de la Nouvelle Star dont il était l’animateur, Madame Enora s’est vu offrir sur un plateau la présentation de l’After, sorte de foutoir sans nom au sein duquel Malagré tentait d’interroger les candidats au sortir de l’émission. Le départ d’Hanouna du programme en 2015 précipita de facto le départ de la Morlaisienne d’origine.

Parallèlement à cela, H2O, la société de production hanounesque, a lancé en 2014 sur D8 Derrière le poste, sorte de copier-coller des défunts Moments de vérité de Laurent Boyer, avec dans le rôle du prompteur humain, bien évidemment Miss Malagré. L’émission, qui compte en tout 9 numéros depuis sa création, voit son audience terriblement s’effriter au fur et à mesure, avec en janvier dernier seulement 423 000 spectateurs…devant le poste, soit même pas 2% de parts de marché.

Ces deux expériences télévisuelles pour le moins mitigées sont venus s’ajouter au fiasco radiophonique Enora le soir. Deux ans durant, Enora Malagré a plongé les soirées de Virgin Radio dans l’obscurité totale, égarant les auditeurs en nombre, pour ne plus en posséder que quelques dizaines de milliers. Miraculeusement reconduite à l’issue de de la première saison, l’animatrice a vu son employeur arrêter les frais en 2015.

Miroir déformant

En dépit de ces revers professionnels incontestables dès lors qu’elle se retrouva en première ligne, Enora Malagré se caractérise par une immense estime d’elle-même. Outre le fait qu’elle déteste la concurrence féminine interne comme nous l’avons vu, celle-ci reste persuadée d’avoir un rôle majeur à tenir dans l’univers télévisuel. Un sondage la désigne comme animatrice la plus antipathique ? Selon elle, cela ne serait dû qu’à une trop « grande gueule ». Pourtant, les forts en bouche sont légion dans le PAF, et les téléspectateurs ne les ont pas pour autant dans le pif.

Cette incapacité à se forger un capital sympathique réside pour Malagré dans le fait, d’une part, d’être uniquement vindicative envers les faibles (candidats de télé-réalité, animateurs sur le déclin comme Dechavanne…) et d’autre part de faire preuve de mauvaise foi récurrente, en étant adepte du « faites ce que je dis, pas ce que je fais ». En effet, celle-ci attaque les programmes graveleux, en oubliant un peu vite ses années NRJ où elle cassait des couples à l’antenne, ainsi que ces strip-tease et chorégraphies lascives à répétitions sur D8. Enfin, la donneuse de leçons de bonne conduite officielle semble renier bien vite ses jeunes années, où, selon ses propres dires, elle « frappait des gens » et « brûlait des voitures » du côté dans la banlieue parisienne.

La cocotte-minute blonde

Malgré ces échecs répétés et cette image exécrable quasi unique dans le show-biz français, Enora Malagré continue d’avancer ses pions, couvée par l’animateur-producteur-PDF officieux de D8 Hanouna. Tant qu’il sera là, elle sera là. Qu’importe les bides récurrents ; qu’importe le vide évident. Cependant, si les imposteurs sont plus nombreux à la télévision que sur d’autres médias traditionnels, c’est toujours le public qui finit par trancher. Et avec Mme Malagré, il n’y aura jamais divorce puisque l’histoire d’amour n’aura jamais commencé. En attendant, à défaut d’être reconnue pour son travail, elle est reconnue dans la rue. Avec l’assurance, pour le moment, de ne pas y retourner.

Gwendal Plougastel


Moyenne des avis sur cet article :  3.54/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

19 réactions à cet article    


  • Passante Passante 8 février 10:55

    « faire son trou »... 

    vous avez encore tout dit.

    • @Passante

      HANOUNA EST ASSEZ POURRI POUR FAIRE DE LA POLITIQUE ET FAIRE DE L OR avec !!!!!!!

    • WakeUp 8 février 11:58

      Je viens d’apprendre l’existence de cette potiche... pas sûr que je retienne son nom jusqu’à cet après-midi.
      En tout cas vos articles sont salvateurs, ils me rappellent que bien plus que de ne rien rater, je préserve mon cerveau et celui de mes proches en ayant banni la télé de mon foyer.


      • sls0 sls0 8 février 15:58

        @WakeUp
        Idem, plus de télé depuis 1989, j’apprécie mon ignorance sur de tels sujets.


      • tashrin 8 février 12:34

        Je suis assez d’accord sur le fond, mais quel est l’interet de ce billet à charge ?
        Sa situation n’est elle pas à trois bricoles pres la meme que celle de la plupart des animateurs télé ? Pourquoi l’allumer elle et pas un autre pour les mêmes raisons ?


        • DanielD2 DanielD2 8 février 13:08

          Le résumé : Cet article parle de la potiche sexy aussi sympathique qu’une murène de l’émission TV d’un séfarade sous coco. 


          • LOKERINO LOKERINO 8 février 13:38

            Euh c’est écrit pas sa rivale ?

            Vous vouliez la place est vous n’êtes pas assez sexy ?

            bah non , on dirait que c’est un gars qui a ecrit « ca »

            Vous êtes le porte parole d’ ’Elodie Gossuin , Gyselle Soares ou peut etre Elise Chassaing. ?

            Comme tout cela est passionnant !
            Je vais peux être regarder Hanouna , c’est quelle chaine ?


            • colere48 colere48 8 février 14:23

              Faut profiter d’ son écu
              Pour apprendre à jouer de l’épinette
              Faut profiter d’ son écu
              Pour apprendre à jouer du
              Troulala troulala,
              troula troula, troulalaire
              Troulala, troulala,
              troula, troula troulala "


              • Henry Canant Henry Canant 8 février 15:11

                Article inintéressant.

                On ne sait même pas si elle lui fait des gâteries et ou si elle se fait ramoner..

                • LOKERINO LOKERINO 8 février 17:00

                  @Henry Canant
                  C’est effectivement une très bonne question
                  Et dans le premier cas , selon la doctrine Clinton, ce n’est pas (une faveur) sexuel


                • Trelawney Trelawney 8 février 17:14

                  Ce n’est pas la première fois où l’auteur écrit un article sur des personnes que je ne connais pas du tout, mais c’est assez réjouissant de connaitre la vie de ces forçats du PAF.

                  je compatis à leur désespoir tant moral que physique


                  • elpepe elpepe 9 février 13:22

                    il faut laisser la culotte attachee au vestiaire, mais bon c est vrai que ca ne suffit plus, quelle injustice mon dieu !


                    • Simple citoyenne Simple citoyenne 10 février 15:34

                      Bonjour auteur ; article vraiment bien écrit ; personnellement, j’aime bien Cyril Hanouna et d’ailleurs je regardais l’émission quand elle était sur France 4.


                      • Gwendal Plougastel Gwendal Plougastel 10 février 20:08

                        @Simple citoyenne
                        Bonjour et merci beaucoup pour ce compliment :)


                      • zygzornifle zygzornifle 11 février 12:42

                        un neurone partagé ....


                        • zygzornifle zygzornifle 11 février 12:43

                          future secrétaire de DSK ?


                          • wesson wesson 14 février 12:36

                            Ce qui est reproché surtout à Enora Malagré, c’est sa participation active à l’association « les indivisibles », qui distribue chaque années les « y’a bon awards », une distinction satirique récompensant les personnalités et les éditorialistes qui se sont distingués par des déclarations racistes et des clichés ethno-raciaux.


                            Cette asso étrille régulièrement les pousse-au-jouir du racisme en France que sont les Philippe Tesson, Caroline Fourest, Philippe Val, Natacha Polony, Jean Marie Le Pen, BHL, Eric Zemmour, etc etc.

                            C’est donc à ce titre là et principalement celui ci qu’elle se retrouve barrée d’antenne, pas parce qu’elle serait médiocre - qualité indispensable pour passer à la télévision.

                            Quand à juger un artiste par ses émissions radio passées, je vous invite à le faire en écoutant par exemple Jean-Yves Lafesse lorsqu’il officiait sur la défunte radio Carbone 14.

                            • keiser keiser 14 février 19:09

                              @wesson

                              Là, tu parles d’un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaitre.
                              C’est l’ancêtre de radio Nova.
                              Et puis, Lafesse est incomparable, surtout qu’il ne faisait que des impostures.


                            • wesson wesson 14 février 20:40

                              @keiser
                              il était surtout rôti à longueur d’émission, comme à peu près tous ceux qui ont officié dans cet ovni radiophonique. 


                              En ce temps là le mot « liberté » adossé aux radios FM avait un sens véritable. 

                              A noter pour les moins de 30 ans, les radios dites « libres » ont suivi exactement le même chemin que le PS : ils ont troqué le mot « Liberté » pour le mot « Libéral », et n’ayant plus rien à dire, elles se sont toutes transformées en Jukebox lardé de pubs. 

                              Maintenant, le concept de radio libre n’existe même plus, et c’est avec une certaine perversité que cette censure a été planquée derrière tout un tas de contraintes techniques qui de facto barre l’accès à la bande FM à tout amateur (rien que pour son site d’émission, il est pratiquement obligatoire de passer par l’un des 2 prestataire : Towercast (groupe NRJ) ou TDF (ex France Telecom, maintenant appartient à un fond de pension Canadien dont le siège social est aux bermudes). Le secteur radio s’est consolidé autours d’acteurs industriels, et les vraiment libres ont été virés.

                              C’est ainsi que Carbone 14, trop libre pour n’importe quel gouvernement, n’as pas reçu en 1983 l’autorisation d’émettre que toutes les autres ont reçu. Elle cessa donc ses émissions après un petit baroud d’honneur et plusieurs descentes de police.

                              C’était ma petite séquence nostalgie sur la libéralisation de la bande FM, et de ce qu’elle en est devenu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès