Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Esprit es-tu (encore) là ?

Esprit es-tu (encore) là ?

"L'esprit Canal " est-il soluble dans les années 2010 ?

Lorsqu’en janvier 1984, j’ai reçu ma lettre d’embauche à Canal+ j’étais jeune, j’étais moins beau qu’aujourd’hui (si si) et je sentais encore bon le sable chaud du désert mortifère dans lequel je m’épanouissais professionnellement jusqu’alors. Nous étions 40 pionniers à l’époque. Notre patron s’appelait Philippe Ramon et on ne peut pas dire que l’esprit Canal était en lui. Pas davantage en André Rousselet, Président pète sec qui nous obligeait à porter veste et cravate lors de séminaires caniculaires. J’ai entendu ici ou là qu’il était bienveillant et visionnaire, dépositaire d’un esprit irrévérencieux qui ferait plus tard les bonheurs des téléspectateurs. Il était je pense davantage un industriel de sa génération avec ses réseaux, amis et ennemis. Il a par exemple toujours juré que lui vivant, Laurent Fabius ne franchirait pas la porte des studios de Canal. Car il avait voulu la peau de ladite chaine sauvée finalement sur un green de golf un jour de fermeture. Aucun de ses collaborateurs ne se hasardera à enfreindre cette règle et Laurent Fabius ne fut jamais invité sur les antennes de la chaine. Mais je digresse car d’esprit Canal il n’est pas encore question. Mais au fait qu’est-ce que l’esprit Canal ? Un vent de folie dans les années 80 comme le chantaient Emile et Image à l’époque, rien de plus. Des années glorieuses qui virent se libérer les radios et la télé briser ses chaines. Privatisation de la Une historique offerte sur un plateau à un industriel qui s’est empressé de virer l’insolence de sa chaine avec l’affaire Polac. Pour ceux qui avaient raté l’affaire, Michel Polac, animateur d’une émission polémique (« Droit de réponse ») avait poussé le bouchon jusqu’à expliquer que le pont de l’ile de Ré était une vaste arnaque offerte à l’industriel qui, il ne pouvait l’ignorer, n’était autre que son nouveau patron Francis Bouygues. Les sales gamins du PAF n’ont jamais cessé d’exister après lui. Ceux qui cherchent à repousser les limites dans une forme de provocation suicidaire. Ce fut Guillon sur France Inter et plus récemment les talentueux zappeurs de la chaine appuyant sur les images qui font mal à leur patron et ridiculisant son fils préféré. Leur sort était scellé, ils le savaient, ils en ont profité. L’esprit Canal serait donc celui de Gildas et des Nuls, celui d’Antoine de Caunes et de Dominique Farrugia, devenu à son tour producteur industriel et créateur de chaine. Les Robins, c’était lui, la découverte Hanouna lui aussi, la chaine Comédie ! encore et toujours lui. Gildas a bien tenté de devenir aussi patron de chaine (Vivolta) mais le talent de patron n’est pas offert à tout le monde. Quant à Antoine de Caunes, vecteur de l’esprit Canal, il sévit toujours sur la chaine avec plus ou moins de bonheur. Si je devais décrire l’esprit Canal aujourd’hui, je dirais qu’il s’agissait d’un cercle d’initiés aux poches pleines et aux crédits illimités. De la direction commerciale où j’étais, simple travailleur de l’ombre, il n’était pas question de franchir ce cercle. Certes on invitait quelques distributeurs (entendez là marchands de télé qui vendaient les abonnements – oui car sans eux pas d’abonnés représentant 95% des ressources de la chaine) à Cannes mais nous n’étions pas en mesure de nous mêler aux seigneurs du cinéma ou de l’antenne. Pas conviés sur les yachts amarrés dans le port, aux caves remplies de cigares millésimés. Les fêtes de Canal ? Les fameuses fêtes cannoises, nous les suivions dans la presse ou à la télé. Notre jeunesse s’est enfuie, notre vie aussi chantait Yves Simon. Et l’esprit Canal avec. Aujourd’hui l’argent coule moins dans les veines de la chaine cryptée qui considère que 200k€ pour un Grand Journal qui fait deux fois moins d’audience que l’émission du fiston facturée 40 est un point de détail à revoir. Tout comme le dispendieux Festival suscité. Tout comme les heures en clair. Logique purement industrielle à la Francis. Je ne blâme pas, je n’encense pas, je constate. Personnellement je pense que c’est une erreur. Toutes les études ont toujours montré que 80% des abonnés étaient venus parce qu’ils avaient vu les heures en clair et les bandes annonces de ce qui fait l’ADN de Canal : le sport (foot et rugby en tête) et le cinéma. Auxquels je rajouterais aujourd’hui les séries en passe de remplacer le cinéma (mais ne l’oublions pas, Canal a encore quelques obligations en la matière). Les heures en clair s’autofinançaient par la publicité, rien de plus. Penser que les futurs abonnés vont craquer pour le Supplément, le Grand Journal de Victor Robert, le Petit de Cyril Eldin ou les Guignols (surtout ceux-là) est une vision angélique à l’Américaine version HBO. Il n’en demeure pas moins que Bolloré a compris que le nerf de la guerre était le foot, les accords au forceps avec BeIN en sont le meilleur exemple. Non Bolloré n’aura pas « tuer » l’esprit Canal, celui-ci s’est juste dilué dans l’époque. Car le monde a changé. Aujourd’hui TF1 est capable de mettre les moyens que Canal ne veut plus mettre au nom d’une logique financière qui reste discutable mais cohérente (si les coûts de productions ne sont pas couverts par la pub, on laisse filer). Ne nous trompons pas. Si Yann Barthès est parti sur TF1, c’est parce que Canal ne pouvait (ou ne voulait) plus lui donner ce qu’il souhaitait. Logique. D’ailleurs au nom de cet esprit, Catherine et Liliane auront encore des choses à nous dire… Sur Canal+. L’esprit Canal n’est simplement plus l’esprit des années 2010, période où les stars de la jeunesse dont l’écran de référence est celui du mobile ou de l’ordi sont les Youtubers. TF1 d’ailleurs y a fait son marché pour la rentrée en conviant les deux plus célèbres d’entre eux (Cyprien et Norman) sur ses antennes. Canal est désormais enfermé dans une logique industrielle avec économies d’échelle et trois chaines en clair en plus de la célèbre cryptée à nourrir. Evidemment l’esprit doit évoluer avec. L’info et le divertissement doivent aller sur le clair tandis que Canal doit revenir aux fondamentaux : des droits forts pour le crypté et de nouveaux talents accompagnés de vieux sages pour le clair. Et qui sait si un nouvel esprit Canal n’émergera pas de tout cela ? Après tout qui aurait misé un jeton de téléphone sur Francis Bouygues au début de l’aventure TF1 ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • gotjy gotjy 28 juin 17:18

    Non pas d’accord avec vous,Canal c’était des images et des émissions que l’on ne voyait nulle part,qui inventait des concepts avec des intervenants déjantés,beaucoup de provocs,et des sujets que le CSA interdirait ,voir censurerait au nom de la morale.
    Pour terminer n’oublions pas queSarkosy voulait la peau de canal,Bolloré l’a fait.


    • wesson wesson 28 juin 21:48

      Canal + C’est une télé.


      A partir de là tout est dit : en clair ou en crypté, l’esprit canal c’est une vue de l’esprit. 

      Ce que je pourrais même reprocher à Canal lorsque on les compare aux autres vendeurs de temps de cerveau disponible, c’est d’avoir fait croire que leur esprit pipi-caca consistant par exemple à déverser un camion de merde (chocolat) dans un studio avait quoique ce soit à voir avec de l’impertinence ou la liberté. 

      L’esprit canal c’était juste de la grossièreté à la télé. 

      Et ils crèveront comme les autres, bouffés par Youtube qui finira même par régler son compte au foot.

      • Félicien Arcuel Félicien Arcuel 29 juin 02:20

        Et bien sûr, le vent de folie était de Début de Soirée et non d’Emile et Images...


        • gaston gaston 29 juin 10:03

          Le démantèlement de canal + a eu lieu .....bolloré a massacré la chaine juste pour faire plaisir à son ami sarkonzy !
          il a mis en place des gens complètement nuls comme par exemple la présentatrice du grand journal dont je ne connais même pas le nom mais rien qu’a voir sa tête de neuneu qui ricane à tout bout de champ on comprend que bolloré et sarkozy ne voulait plus de sujet politique qui mouille la droite et sarkozy en particulier , c’est chose faite.....mais à quel prix ? ou en est donc l’audience de ce journal de merde ?
          Les guignols massacré aussi ,il suffit de regarder 2 ou 3 fois pour comprendre bien vite que sarkozy n’est plus traité de la même façon que les autres !
          La encore ou en ai l’audience ???
          Tout ca pour ne pas gêner celui qui à massacré la démocratie et la France entre 2007 et 2012 !


          • julius 1ER 29 juin 15:57
            Tout ca pour ne pas gêner celui qui à massacré la démocratie et la France entre 2007 et 2012 !

            @gaston

            là-dessus on ne peut qu’être d’accord !!!
            quand à l’esprit canal c’est clair que mis bout à bout .... les Nuls, Coluche, Groland le Grand Journal les Guignols ....

            y avait pas photo à l’époque tout le reste du PAF paraissait constipé ...... n’est-ce pas JP Pernaud ou R Giquel qui diront le contraire !!!!

            mais quand vous parlez d’économie d’échelle .....là on est au coeur du réacteur et économie d’échelle c’est la mise au pas (de l’oie) de tout le monde et c’est la fin de la pluralité ... 
            c’est ce qui s’est passé avec les Radios-Libres qui ne le sont pas restés bien longtemps !!!!

            quand au PAF français sous prétexte d’économie d’échelle on est passé de la censure à l’auto-censure c’est dire où l’on est actuellement ...... 

            alors comme disait le grand Wladimir Illitch : Que Faire ?????????

            peut-être déjà entamer un débat sur ce que doit -être le service public télévisuel et embaucher autre chose que des gestionnaires, et laisser une chaîne libre et totalement irrévérencieuse et anti-conformiste ce serait déjà un début !!!
             
            tout roi doit avoir son bouffon, c’est une mesure de salubrité publique !!!!

          • tashrin 29 juin 11:23

            Si je peux me permettre : faites des paragraphes, là c’est pas possible. Indigeste


            • felicienarcuel (---.---.112.220) 29 juin 23:16

              @tashrin vous pouvez. Et je suis d’accord. J’ai tenté en le relisant mais on ne peut plus modifier.


            • Montdragon Montdragon 29 juin 12:05

              Nostalgie pure et simple,
              Canal est le creuset de gourdasses incultes et libertariennes, avec ses vieux gaucho et son cortège de siono-pédo, à vouloir nous vendre du USA à toutes les sauces, et son art de vivre (sic).
              Ça vous manque ça ?


              • Mmarvinbear Mmarvinbear 29 juin 22:03

                En fin de compte, Canal + a été victime de son succès car ses émissions et ses formules ont été reprises par les autres chaines. Dès lors, pourquoi débourser 40 euros par mois pour continuer à regarder ce qui se fait partout ailleurs et pour moins cher ?


                Au début des années 90, SérieClub et Jimmy étaient en avance sur les autres chaînes. Des séries complètes, diffusés en VO, dans l’ordre et sans pubs dedans. Une révolution face aux chaines qui passent à la suite l’épisode 3 de la saison 5, le 2 de la 4 puis le 7 de la 11...

                Et maintenant ? Toutes les chaînes diffusent les séries en VO ( ou du moins avec un canal audio en VO avec le sous titrage ) et ce qui faisait la particularité de ces chaînes a disparu.

                Le sport ? Tout le monde en passe ou presque. Et pire, Canal s’est fait souffler les droits de diffusion des plus importants événements.

                Le drame de la chaîne est qu’elles trouvé une formule magique mais qu’elle n’a pas voulu en changer non plus quand tout le monde s’est mise à l’imiter. Elle est restée statique, conservatrice à l’excès, gardant à l’antenne des programmes comme Groland et les Guignols alors que cela fait des années que ce n’est plus drôle mais vous comprenez, c’est ce qui fait « esprit canal » alors...

                Bolloré a compris cela, et taillé à la tronçonneuse. Mais si l’on veut que le bois perdure, il faut abattre les vieux arbres morts qui font de l’ombre aux jeunes.

                • zygzornifle zygzornifle 3 juillet 09:10

                  C+ est devenu nul, les guignols ont eut les dents de limées par Valls et je ne parle même pas de Grosland tout juste bon maintenant a passer dans les maisons de retraites pour arriérés mentaux .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès