Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Faut-il sauver l’Huma ?

Faut-il sauver l’Huma ?

Aujourd’hui encore, comme en de nombreuses occasions, les esprits simplistes rejoignent malgré eux les esprits mesquins qui les manipulent à-droite-ment. Ainsi est-il courant d’entendre : « Pas étonnant avec des résultats comme ceux obtenus au premier tour des dernières présidentielles (1), que les cocos n’ont plus les moyens de se payer un organe de presse ! » Mais à l’heure où les repreneurs se bousculent au portillon de l’Huma pour en racheter les murs (2) il serait peut-être temps de se mobiliser d’abord au nom de la liberté d’opinion et de l’indépendance de la presse...

Par ailleurs, il ne faudrait pas occulter que L’Humanité (3), créé par Jean Jaurès en 1904 a été l’organe de presse du PCF de 1920 à 1999. C’est-à-dire qu’il y eut un avant et un après. De plus, s’il est vrai que le PCF n’est pas au mieux de sa forme, il ne faudrait pas non plus perdre de vue que la Gauche de Gauche, à ne pas confondre avec la Gauche Caviar, s’est aussi exprimée le 22.04.2007 à travers des candidats comme Olivier Besancenot, Arlette Laguiller, José Bové et Gérard Schivardi, ce qui représente 9% des suffrages. Chiffre que l’on peut sans forcer porter à 10% si l’on y inclut les socialistes assis entre deux chaises, encartés au PS pour des raisons qui leur appartiennent, et les verts aux points rouges. Ainsi, l’Huma vaut plus qu’une messe de requiem ! Mais il est vrai que dans le microclimat délétère généré par l’effet de serre issu des émissions nocives de l’actuelle (hyper-hit) présidence, enterrer vivants les acteurs de la Gauche de Gauche et leurs moyens d’expression serait une très bonne affaire. Surtout en posant sur leur fosse commune une dalle (d’argent œil pour œil) lissée par les transfuges du PS pointant au gouvernement Fillon II (fion de ?)...

Revenons à quelques faits historiques indéniables. En 1904, Jean Jaurès (1859-1914), député socialiste de l’époque où ce terme signifiait encore quelque chose, fonde « L’Humanité - Journal quotidien socialiste ». Ses objectifs sont « l’information étendue et exacte pour donner à toutes les intelligences libres le moyen de comprendre et juger elles-mêmes les événements du monde », l’unification des mouvances socialistes françaises et la lutte contre le capitalisme. Après un lancement réussi le journal connaît des années difficiles et un bouleversement considérable causé par l’assassinat de son fondateur et la Première Guerre mondiale. Quand en 1920 les deux tiers des délégués au congrès de Tours votent l’adhésion du parti à la 3e Internationale, le SFIO devient SFIC, futur PCF. Entre les deux guerres l’Huma mène un combat antifasciste, soutient le Front populaire, les Républicains espagnols et, comme personne n’est parfait, met en avant le modèle soviétique ! C’est en 1930 qu’est créée la Fête de l’Humanité, destinée entre autres à renflouer les caisses du journal car l’indépendance a un coût. Les militants sont appelés également à se mobiliser en assurant la vente du quotidien dans la rue. Interdit de parution par le gouvernement Daladier en 1939 après l’annonce du Pacte germano-soviétique (23.08.1939-22.06.1941), l’Huma entre en résistance et publie clandestinement, jusqu’en 1944, 383 numéros diffusés à 200 000 exemplaires. A la Libération le journal retrouve logiquement sa fonction d’organe de presse du PCF qu’il assume jusqu’en 1994-99, époque où se tourne une page importante ; car si le PCF y reste très présent, le journal s’ouvre aux autres composantes de la Gauche de Gauche. Il est à noter que l’Huma, soutenant la décolonisation, est plusieurs fois interdit de parution durant les guerres d’Indochine (1946-54) et d’Algérie (1954-62). Frappé par la désaffection des lecteurs pour la presse quotidienne et la crise de confiance des électeurs envers le PCF, le journal connaît à partir des années 1980 une diminution significative de ses ventes qui le plonge inexorablement dans des difficultés financières le conduisant aujourd’hui à envisager de vendre ses murs pour, selon les mots de son directeur Patrick Le Hyaric, apurer la totalité du passif et se donner les moyens d’une stratégie nouvelle de pérennisation et de développement du journal.

Obligé d’ouvrir son capital à des investisseurs, sans pour autant renoncer à son indépendance éditoriale, l’Huma « appartient » déjà à 20% à des investisseurs privés (4). Mais il est particulièrement remarquable que les 80% restants se répartissent entre des actionnaires individuels (40%) et des associations (40%). Ce qui pour un quotidien est très probablement un exemple unique... D’où la nécessité de faire preuve d’un peu de curiosité et d’aller se rendre compte par soi-même. Car il doit bien y avoir une raison pour que ce canard, même avec du plomb dans l’aile, garde obstinément la tête hors de l’eau ! Vous ne savez pas où vous procurer l’Huma ? Qu’à cela ne tienne, il existe un site web très performant qui vous permettra de localiser les distributeurs les plus proches de votre domicile (5). Vous êtes trop loin d’un distributeur ? Contactez le journal (6) et passez un accord temporaire avec un buraliste ou un Point Presse de votre choix. Pour environ le prix d’une place de cinéma plein pot, vous vous ferez alors en une semaine votre idée de ce qu’est L’Humanité. C’est un journal d’opinion qui ne fait pas que de la politique. Vous y trouverez aussi des pages culturelles, des pages sportives, et le magazine HD (L’Humanité Dimanche) paraissant le jeudi mérite une distinction particulière. Alors qu’attendez-vous ? Peut-être avez-vous peur qu’on vous soupçonne de communisme si vous achetez l’Huma ? C’est vrai qu’en ces temps de flou autistique mégalomaniaque, il vaut mieux se positionner pour l’ouverture. Reste à savoir par quel orifice...

1 http://www.presidentielle-2007.net/resultats-premier-tour.php
2 challenges
3 http://www.ahalia.com/gestion/out.php?url_id=55
4 http://www.esj-lille.fr/article.php3?id_article=181
5 http://www.trouverlapresse.com/LOP/start.do
6 William Fortier au 01.49.22.73.29

Documents joints à cet article

Faut-il sauver l'Huma ?

Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

24 réactions à cet article    


  • tvargentine.com lerma 31 octobre 2007 10:16

    Dans une démocratie,les journaux ne sont pas subventionné.

    Pourquoi les patrons de presse (de gauche ou de droite) se sont-ils tous enrichis alors que leurs journaux ne vendaient pas ?

    Un journal est avant tout une entreprise de presse dont l’objectif n’est pas d’informer mais de gagner de l’argent.

    Ce journal est l’image qu’en a fait le PC et il est amené à disparaitre comme ce parti (dernier stalinien en europe !)


    • Zalka Zalka 31 octobre 2007 14:22

      Dans une démocratie, la majorité des journaux n’appartiennent pas non plus au même homme. Les anglo saxons sont donc à peut près aussi mal barrés que nous avec Murdoch (quoique d’une manière différente).


    • jakback jakback 31 octobre 2007 10:31

      Continuez a fumé des havanes en lisant l’Huma, d’autres se roulent du gris en lisant le Figaro, un journal ne vaut que par ses lecteurs, la presse communiste, comme les autres ne peut vivre sans clients.

      L’initié Lagardère dans sa générosité capitaliste a mis au pot grassement, une fois suffit ? non !


      • maxim maxim 31 octobre 2007 11:38

        ah,l’Huma,la feuille de chou à la gloire du paradis ouvrier ,qui encensait Staline ,et qui accompagnait chaque matin que ce soit dans le bus le train ou le métro ,les classes laborieuses qui déployaient le journal comme un drapeau en signe de reconnaissance entre prolétaires ,dans l’odeur de la sueur des chaussettes sales et des culottes douteuses des midinettes qui rejoignaient l’atelier avec dans l’estomac un café et un quignon de pain rassi de la veille ,l’air hébèté et endormi ,dans les petits matins gris et blafards ,tandis qu’au loin la musique stridente des sirènes d’usine achevait le triste tableau de cette scène ordinaire de la vie ,et la lecture de ce journal qui faisait ses choux gras en flattant l’égo blessé de ces damnés de la terre ,en leur faisant croire qu’un monde meilleur se dessinait ,et qu’un parti dont la parole était relayée par cette presse allait les réunir ,et les aider à prendre leur revanche sur ceux qui les exploitaient ...... et les Dimanches ,jours consacrés à la lessive ,au ravaudage du bleu de travail ,et à la grande toilette hebdomadaire ,les volontaires vendaient à la criée« l’Huma Dimanche !!!!prenez et lisez l’Avant Garde ,le journal du petit travailleur ».......... maintenant le travailleur habite en lotissement ,possède une salle de bains ,une bagnole ,va en vacances ,part bien fringué et se change au boulot ,s’est embourgoisé ,et ne lit plus l’huma depuis belle lurette ....... pour le travailleur ,l’Huma ,c’est de la préhistoire .......


        • Dalziel 31 octobre 2007 12:41

          J’ai lu la manière dont a été rapportée la mise au pas de la Hongrie en 1956 :

          L’Armée rouge au secours de la classe ouvrière

          qu’ils disaient.

          Ca m’a marqué, ce passage...

          Aujourd’hui, on meurt de rire, mais à l’époque, c’était pour de bon... Je vais pas pleurer la disparition de ce torchon, le cas échéant.


          • Serviteur Serviteur 31 octobre 2007 13:16

            J’adore les bon vieux reflexes de nos amis les communistes. Faudrait voir à ne pas se gourer de siècle : le XX était celui des idéologies le XXI sera celui du retour du religieux a cause de facteurs économiques notamment la répartition des richesses ...mais le résultat sera le même. La disparition des communistes qui n’ont même pas été fichu de se rénouveller,de reconnaitre que L’URSS c’était peut être pas la meilleur des manières de réaliser les idées de Marx,que Staline,Lenine,Trosky c’était peut être pas non plus les meilleurs représentants pour une idée relativement intéressante ne me fera pas verser une larme.

            La Sclérose des idées conduit à la mort et c’est tant mieux.

            Apres on va me rétorquer que le communisme a un certain succès aupres des jeunes (voir le vote pour le facteur) ; je repondrait qu’il faut pas s’étonner quand on connait le manque de connaissance historique de ces jeunes ou encore il faut bien que la jeunesse dorée expie de manière symbolique la richesse de ses parents en soutenant l’archétype de la lutte pour les plus défavorisés(même si les choses ont un peu changé depuis grâce vous allez rire a certain communistes qui avaient plus de sens pratique que de raideur idéologique mais ce ne sont pas les seuls qui ont permis de meilleures conditions de travail, de vie etc.


            • Serviteur Serviteur 2 novembre 2007 11:56

              Mouai ça se discute surtout concernant le vote des 18-25.


            • Adama Adama 31 octobre 2007 13:29

              Faut-il sauver l’Huma ?

              La réponse à cette question est simple et lapidaire :

              NON.

              Shalom.


              • maxim maxim 31 octobre 2007 13:30

                vous aurez tous remarqué que l’entête du journal n’affiche plus l’emblème du marteau et de la faucille ,preuve s’il il en est que les cocos n’osent plus afficher ce qui était le symbole même de leur ralliement et de leur reconnaissance .......


                • Nicoberry Nicoberry 31 octobre 2007 13:40

                  Faut-il sauver l’Huma ? Non !!!! à moins que ça devienne un bon journal.


                  • LE CHAT LE CHAT 31 octobre 2007 15:37

                    si l’huma disparait , les communistes peuvent se réjouir de la diffusion annuelle de la lettre de Guy Môquet ! smiley


                    • Fenzy 31 octobre 2007 16:21

                      Avec quoi ou avec qui souhaitez vous sauvez l’Huma ? L’argent du contribuable ? En quel honneur ? Je suppose que votre question est une blague ? Si l’Huma n’a pas les moyens de se tenir à l’équilibre financier, qu’il disparaisse ! Il n’y a bien que pour ce journal que l’on ose encore se poser de telles questions !


                      • maxim maxim 31 octobre 2007 16:33

                        salut LUDO .....

                        bien qu’ici la plupart d’entre nous avons l’esprit tout de même ouvert , on n’allait pas pour autant encenser l’Huma ..... que ces rares lecteurs déplorent sa prochaine disparition ,on les comprend ,mais ils se font aussi rares que leur journal .... c’est la fin d’une époque et d’une pensée ......

                        le grand soir s’est éteint à tout jamais .

                        était ce une prémonition ? hier soir ,j’ai passé la cassette de Good Bye Lénine à ma fille qui n’avait jamais vu le film .


                        • snoopy86 31 octobre 2007 23:04

                          Bonsoir Ludo

                          Es tu sur qu’ils aient tant que celà pris leurs distances avec le stalinisme ? Moi pas...

                          Ce qui est dommage pour le PC est tant-mieux pour l’humanité...


                        • snoopy86 31 octobre 2007 23:16

                          Ils ont reconnu leurs crimes, soit ,quoique le jésuitisme leur soit familier.

                          méthodes et dialectique n’ont pas changé...


                        • Gzorg 31 octobre 2007 18:22

                          D’un monde à l’autre...

                          Mais pourquoi sauver l’Humanité ? pourquoi sauver le PCF ?

                          Vous croyez franchement que les prolos se retrouvent dans une Clémentine Hautaine ? Vous pensez vraiment que les prolos , ceux qui vivent en HLM dans les barres, dans les campagnes pauvres, ceux qui sont mis directement en concurrence avec l’immigration sauvage (pour des salaires de misères) se sentent représentés par le discours boboisant de la défense des immigrées, de la mondialisation culturel, du droit des gens ou des homos.

                          Ca fait longtemps que tous sont partis sous d’autres latitudes...loin des normalisations de petits bourgeois de ces partis de gauche qui du PS au PCF n’ont cessés de trahir les leurs... et cela depuis des lustres gouvernements après gouvernements.

                          La révolte ne viendra pas de la gauche, ne vous en déplaise MR l’auteur, car les petits bourgeois ne font pas la révolution...hors qui y a t-il d’autres aujourd’hui au PCF ?

                          Si la révolution viens un jour elle viendra de la couche de population la plus pauvres (celle qui grandit) et qui ne se sent représenté par aucun de ces partis.

                          L’humanité risque de mourir ? que m’importe !


                          • haddock 31 octobre 2007 18:48

                            humanité (n.f.) altruisme, bienfaisance, bienveillance, bonté, charité, clémence, compassion, délicatesse, désintéressement, douceur, famille, générosité, genre humain, homme, hommes, humain, humanitarisme, indulgence, lettre, miséricorde, monde, philanthropie, pitié, race humaine, sensibilité, société,


                            • Matéo34 Matéo34 31 octobre 2007 19:38

                              Bonsoir,

                              Oui, il faut l’Huma (de ma part, cela n’étonnera personne smiley ) pour avoir encore une presse d’opinion qui s’assume comme telle. Mais il n’y a pas que l’Huma : la Croix, Politis, Golias...

                              L’Huma n’a pas toujours étaient bonne... mais si on doit se limiter à l’Histoire : supprimons le Figaro qui a publié jusqu’en 1943 et qui était pétainiste assumé, supprimons la Croix puisque anti Drayfusard, Le Monde successeur du Temps (tenu par le patronnat) fut fondé par un membre des chantiers de jeunesse jusqu’en 1945 (eh oui... c’est bien Hubert Beuve-Méry).

                              Le seul journal qui a publié le TCE pour que les gens puissent lire concrètement ce que c’était, c’est l’Huma.

                              En 2003, début juillet l’huma publier une enquête sur l’état de l’hôpital et dit que s’il y a une catastrophe sanitaire majeure, on sera dépassé. Un moins plus tard, la canicule et on a vu les conséquences déja prévu.

                              le seul endroit où on peut assister à un débat entre un officier israëlien et Laïla Chaïd sr la paix au proche orient, c’est à la fête de l’Huma.

                              Et les exemples sont encore nombreux...

                              Une seul chose n’a pas changé à l’huma : les préjugés que certains ont sur elle !

                              Mathieu


                              • snoopy86 31 octobre 2007 23:13

                                La presse communiste n’a plus de raison d’être si ce n’est dans quelques maisons de retraite où le groupe consolide ses parts de marché.

                                en plus çà n’a pas du leur couter cher.


                              • farniente 31 octobre 2007 23:17

                                Oui, alarmant pour la Démocratie.

                                merci de cette mise au point, AZÜR.

                                Imaginer la presse sans « L’HUMANITE » ?

                                Tous des rampants courtisans, des tribunes ouvertes à la propagande SARKO, vendus aux magnas de la finance pour faire la promotion de leur désinformation.

                                La mort du Citoyen, et une page d’Histoire très sombre : du déjà vu, qu’on aimerait ne plus revoir.


                              • farniente 31 octobre 2007 23:46

                                @ LUDO

                                De l’objectivité en information ?

                                Aïe, discutable :

                                voir l’article sur Agoravox de VILLACH : « la tragique leçon de journalisme de Géraldine Mulhman sur France Culture. »


                              • farniente 1er novembre 2007 20:21

                                « L’Humanité, Journal des Travailleurs », c’est comme ça

                                qu’il est vendu dans la rue par les militants.


                              • jzk 4 novembre 2007 20:55

                                Un journal est tenu par une entreprise. Cette entreprise ne trouve pas de clients, soit elle est nulle, soit la concurrence est meilleure, soit sa stratégie envers ses clients n’est pas la bonne (et il semblerait effectivement qu’entre autre, il y ait un problème de positionnement entre les rédacteurs bobos et les prolos à mille lieux de leurs considérations)... bref cette entreprise est nulle, et donc coule.

                                Mais moi ce qui m’ennuie vraiment, c’est qu’un de mes magazines préférés qui s’appelle Tracks, qui parle de musiques électroniques a coulé et soit se ferait racheter, soit mettrait la clé sous la porte. Bref, je n’ai pas eu le culot de mobiliser des couillons pour exiger que la collectivité finance mon magazine qui bien qu’il m’intéresse beaucoup, n’est pas lu par assez de lecteurs pour survivre...

                                L’Huma ça a toujours été une bonne blague, jusqu’à dans sa mort, mouarf. Les derniers communistes sont si touchant, tellement drôles et naïfs à la fois.


                                • farniente 5 novembre 2007 15:31

                                  Cave canem, touche pas aux cocos !

                                  Marx n’attend qu’eux pour revenir.

                                  Les grands hommes de tous temps ont été délaissés de leur actualité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Azür


Voir ses articles







Palmarès