Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > France télévisions à Pékin, médaille d’or de l’émotion... et de (...)

France télévisions à Pékin, médaille d’or de l’émotion... et de l’ennui

Les JO sont la plus prestigieuse des compétitions sportives. Certes, il y a le dopage, la politique, le fric, la récupération des athlètes, mais le spectacle est toujours présent, avec son cortège d’émotion, de suspense, de prouesses physiques et techniques. Un tel événement mérite une couverture médiatique exceptionnelle. Mais autant le reconnaître d’ores et déjà, France télévisions n’a pas été à la hauteur si on en juge par les prestations de nos journalistes du service public ces cinq premiers jours. Voici en quelques mots une appréciation d’un citoyen dépendant de France télévisions parce qu’il a choisi de ne pas payer d’abonnement pour regarder les autres chaînes.

Obsessionnel et identitaire. Le mot est un peu fort, néanmoins, il caractérise bien le trait principal de la couverture médiatique des JO par France télévisions. Nos journalistes n’ont d’yeux que pour les athlètes français et, par voie de conséquence, les épreuves faisant l’objet d’une diffusion sont celles où l’on voit les Français en lice alors qu’une sélection toute particulière a été effectuée sur les disciplines dans lesquelles les Français ont des chances de médaille, comme notamment en cyclisme sur piste (à voir prochainement), en escrime, CK, aviron, judo, natation et... Dieu merci, l’athlétisme sera, on le pense, diffusé en intégralité, bénéficiant de son statut de discipline reine des JO, même si les chances françaises sont réduites à la portion congrue. Pour l’instant, ce sont les champions français, médaillés ou recalés, qui occupent la place médiatique. D’où une vision tronquée de ces JO avec des épreuves intéressantes, mais écartées du programme concocté par la rédaction des sports, faute de présence française suffisante. Autant dire que le téléspectateur friand de belles épreuves s’ennuie ferme. Le temps d’antenne est proprement gaspillé par la production. On s’ennuie à regarder des épreuves de qualification en natation, à voir descendre des canoës alors qu’un simple flash suffirait pour signaler la qualification d’un de nos compatriotes. Les pitreries de nos journalistes et leurs commentaires sont affligeants de banalité et, parfois, de bêtise. L’incompétence est parfois au rendez-vous. Mieux vaut rire de ce commentateur ricanant sur la facilité à commenter le tir à l’arc alors que, deux minutes plus tard, la Française fut éliminée face à l’Allemande après que le score à égalité eut été rectifié d’un point. Et les téléspectateurs d’envoyer des SMS pour demander l’explication et notre fonctionnaire de la télévision publique de s’avouer désemparé et de faire appel aux téléspectateurs pour donner l’info, non sans avoir payé 35 centimes d’euros et le prix du SMS pour dépanner nos professionnels du sport. Ajoutons à cela le passage en boucle des faits jugés marquants et la coupe de l’ennui est pleine. Dix fois les larmes de Laure Manaudou, ça finit par lasser. France télévisions ne retransmet pas les JO, mais les stories des champions français à Pékin. Le monde n’existe plus. Seules les épreuves mettant en scène les Français sont montrées. Réflexe patriotique, nationalisme, narcissisme ? Ou tout simplement chauvinisme ? Quoi qu’il en soit, cette tendance au repli entre soi marque puissamment la couverture médiatique des Jeux par une équipe fonctionnant quasiment de manière tribale, journalistes, sportifs unis dans la grande famille.

Emotions. Larmes, exclamations, déception, mais quand même formidable… émotions, ce mot est prononcé des dizaines de fois par nos journalistes. De l’émotion, que d’émotions, partagées et nos journalistes sont devins en la matière, par tous les Français. On est tous champions, la France pleure, de joie quand l’or est là, de peine, quand l’échec advient. La télévision veut donner de l’émotion. Sans doute pense-t-elle que, sans émotion, une retransmission est insipide. Il faut s’enivrer d’émotion au contact de l’écran. Des JO sans émotion c’est pour le téléspectateur comme une fête sans alcool. Sans émotion, le spectacle est fade. Notons que l’émotionnel fait perdre la raison et qu’à certaines occasions les spécialistes en oublient les points de règlement et même le déroulement du jeu si bien qu’on a cru ce mercredi matin que Steeve Guénot était sorti en seizièmes. Ah que d’émotions qui justifient qu’on repasse en boucle ces émotions. D’autant plus qu’on peut en consommer sans modération. Vous pouvez conduire après avoir vu les JO, vous soufflerez peut-être dans l’alcotest, mais pas dans l’émo-test.

Résultats et enquête. Laure Manaudou a échoué. C’est une catastrophe nationale. Comme si un avion s’était écrasé ou une tribune effondrée, avec des morts. En ces cas, on cherche la boîte noire, on convoque les experts ; les officiels font des communiqués, les journalistes à l’affût des moindre indices pour comprendre, interrogeant les gens, les témoins, les experts, menant leur propre enquête à côté de l’investigation technique et juridique. Le cas Manaudou est traité de la même manière. La presse veut savoir, comprendre, pourquoi la médaille attendue n’est-elle pas arrivée ? Chacun y va de son explication, et la story de Laure de passer dans le telling des médias. On aura même vu un C dans l’air spécial Manaudou avec une psychiatre du sport ce mercredi 13 août. A quand un psychiatre des médias pour éclaircir ces dérives ? En vérité, pas besoin d’éclaircissement. Les JO sont entrés, comme l’action politique, dans la culture du résultat. Et ce n’est pas un cadeau pour les fédérations qui, en 2012 à Londres, se demanderont s’il ne faut pas arriver avec des tocards plutôt qu’avec des médaillés potentiels. Car tel est le revers de la médaille qui n’arrive pas. Ce sont les emmerdes qui arrivent, les médias et l’opinion s’en mêlent.

Au final, ces JO auraient pu être passionnants ou du moins intéressants. Mais, pour l’instant, je n’ai éprouvé qu’un ennui entrecoupé de quelques séquences finales méritant le détour. Un ennui que j’ai vite conjuré en lisant le Capital de Marx, disponible en poche. France télévisions nous offre une vision étriquée de ces Jeux, traduisant le reflet des tendances dans la société, émotion, investigation, résultat, sentiment national, repli sur soi… et aussi, sans doute, incompétence et médiocrité des professionnels de l’info et de ces consultants qui, souvent, n’ont rien à dire. Les passionnés de la télévision et du reportage n’ont qu’à s’abonner aux chaînes payantes. C’est certain, Eurosport a bien mieux couvert ces Jeux. Pourquoi France télévisions n’a-t-elle pas utilisé ses deux chaînes en simultané pour couvrir plus largement les Jeux ? Peu importe. Tout cela n’est pas bien grave. Au vu des tensions géopolitiques à venir. Jeudi 14 août sur mon agenda, je note, deux finales d’enfer en natation. Je lorgne une fois et, après, je ferme le poste pour éviter les dix rediffusions de l’exploit réussi ou manqué.


Moyenne des avis sur cet article :  4.26/5   (130 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 14 août 2008 12:08

    bien vu , une vision nombriliste de ces JO de Beijing ! merci quand même à Alain Bernard pour son exploit de ce ce matin ! et aussi au gymnaste benoit caranobe pour son bronze .

    des surprises dans ces JO , avec des médauilles françaises en tir à l’arc , en lutte gréco romaine , en haltérophilie et en gymnastique . Les français sont là où on ne les attend pas ! alors pour l’athlétisme tout est encore possible ! smiley)


    • Marcel Chapoutier Marcel Chapoutier 14 août 2008 12:13

      Les JO sont plus l’expression d’une orgie de nationalismes qu’une réelle rencontre fructueuse des habitants de la planète.

      Les seuls gagnants de ce gaspillage honteux sont les multinationales qui engrangent des fortunes en publicité.

      Evidemment l’establishment chinois en profite pour se refaire une énième virginité, en camouflant bien mal le fait que la dictature a encore de beaux jours devant elle. 

      Le fait est que les pays riches sont très près de partager les conceptions autoritaristes du gouvernement chinois au détriment d’une vraie démocratie...


      • K K 14 août 2008 12:17

        Manaudou a échoué... Oui c’est vrai par rapport à ce qu’elle avait montré ces dernières années. Mais elle est tout de même finaliste les deux fois, ce qui était il y a quelques années l’objectif en natation : avoir des finalistes. A trop avoir, on se blase.
        Et c’est vrai pour beaucoup d’athlètes. Sur ce, je suis d’accord qu’on ne voit pas assez les courses intéressantes. On voit très peu les sports où la France n’est plus représentées. J’aimerais voir davantage de hockey sur gazon par exemple.


        • Calito 14 août 2008 12:38

          Il y a aussi une solution. Respiere un grand coup et se demander, en toute franchise, si on en a quelque chose à foutre

          du saut en hauteur, du 8000 m dames, du tir à l’arc....

          Et de conclure, calmement, que l’on se contenterais de la finale du 100m homme.
          Et donc, de ne plus regarder sa télé et de passer plus de temps avec ses enfants ;

          Qu’en pensez-vous ?


          • chiktaba 14 août 2008 13:38

            Que la finale du 100m t interesse, moi pas.


          • John McLane John McLane 15 août 2008 12:40

            Que je préfère la finale du 100 mètres à tes enfants.


          • chiktaba 14 août 2008 13:36

            En ce qui concerne la premiere partie, force est de constater que la France n est pas la seule dans ce cas la. Tous les pays ou j ai vecu font exactement la meme chose. Ils se concentrent sur leurs sportifs, leurs resultats. Probleme je ne m interesse qu a quelques sports qui ne sont pas tres telegenique (dont le judo), pour avoir tous les matchs... impossible.
            En meme temps, il faudrait arriver a contenter tout le monde, et mettre tous les sports... difficile a realiser vu que plusieurs ont lieu simultanement.



            • appoline appoline 14 août 2008 13:55

              Les commentaires sur france télévision ne volent pas haut ; je regrette l’absence de Jean Rochefort pour l’équitation car entre les "supers" et "hypers" de la commentatrice, on a du mal à croire que la langue française et si riche. Quant à Gérard Holtz, ils feraient bien de le caser aux archives ; ces réflexions sur le sport et les sportifs n’ont d’égal que la petitesse de son étatt d’esprit. Il n’y a pas que la publicité que la direction devrait supprimer.
              Les JO se dénaturent. Partie la joie de transpirer pour les sportifs, l’argent règne en maître. Mais le plus terrible reste les gens qui vont rester sur le tapis après ce déballage de fric. Tout cela ne peut durer éternellement quand le déséquilibre va se produire, nous ne pourrons revenir en arrière. En attendant nous avons Holtz et Bachelot, si ces deux là nous font une portée, il faut m’en mettre un de côté.


              • Allain Jules Allain Jules 14 août 2008 14:09

                C’est beau le sport. Vive le sport. le reste, pendant le déroulement des épreuves, on s’en fout. Les sportifs, quand la compétition finie, s’embrassent toujours. Peu importe qu’ils soient russes ou géorgiens.


                • alberto alberto 14 août 2008 14:18

                  Bonjour, Bernard Dugué :

                  Je suis bien d’accord avec cet article, encore qu’il soit trop gentil, non seulement pour France-télé, mais aussi pour quasiment l’ensemble de nos médias pour l’indigence de leurs commentaires dont on fini par se demander s’il ne s’agirait pas d’un vaste complot (ourdi en haut lieu ? ) visant à infantiliser (un peu plus) le public.

                  Outre "l’émotion" retransmise avec force trémolos passant des gémissements aux dithyrambes selon qu’il y ait ou non podium, un mot revient sans cesse, récurrent, lancinant , mille fois pleuré, hurlé, bafouillé : "médaille  !".

                  "Ouin ! Bouh ! On a encore loupé la médaille !" Et de m’imaginer une grosse part des français séchant ses larmes...

                  "Ouuaiiii, Youpiii notre soixante septième médialle engrangée aujourd’hui !" : Là une France en liesse fraternisant dans le bonheur...

                  "Si on fait le décompte des médailles aujourd’hui, on est un peu en retard sur le tableau de marche prévu !"

                  D’ailleurs je constate que "nos" médailles étaient gagnées d’avance : canoé-kayak, Laure Manaudou, judo, escrime... Le passage par Pékin relevant plus finalement d’une formalité touristique que de la compétition.

                  Par contre, les "responsables", eux, font la gueule, car ils commencent à s’appercevoir qu’on ne va pas tarder à les prendre pour des guignols, puisque ce qu’ils nous avaient promis quant à ces fameuses médailles ne se confirme pas.

                  Dugué, moi je fais comme toi : service minimum pour la radio et la télé, un bon bouquin (le rapport Brodeck que je n’avais pas encore lu) et basta avec ces p... de médailles

                  Bien à toi.


                  • martin martin 15 août 2008 21:06

                    et les médailles de la légion d’honneur qui ont été commandées et qui vont devoir attendre une remise ultérieure ; où est le prévisionniste défaillant ?, encore un incapable. Un responsable s’il vous plait !.


                  • el bourrico 14 août 2008 16:01

                    Perso, les jeux.... ça me gonffle.
                    Je suis heureusement relativement à l’abris du tapage, je n’ai pas de télé, et les gens que je cotoient s’en fouttent un peu aussi des jeux.


                    • François51 François51 14 août 2008 16:52

                      on pourrait en dire de même pour canal+.
                      canal franchouille !. les compétitions ou l’équipe de France est absente,ou n’a aucune chance de médailles sont très peu couverte ou PAS couverte du tout. un court résumé dans télé JO et point barre.
                      les podiums d’atlhètes étrangers sont écourtés ou même pas montrés du tout.
                      par contre les consultants de canal + sont a la hauteur en majorité. certes chauvin, mais on l’est tous plus ou moins quand même. ...


                      • Fergus fergus 14 août 2008 17:15

                        Excellent article qui résume parfaitement ce que je pense de la couverture médiatique des JO, assurée par des journalistes qui n’ont d’yeux que pour les prestations françaises. Au point très souvent de ne même pas citer les vainqueurs des épreuves d’où nos compatriotes ont été éliminés, comme si sans eux elles n’avaient plus ni sens ni intérêt.

                        Et que dire de ces jeux de mots à deux sous ? de ces récurrentes allusions la Royal Navy ou à l’US Navy dès que des nageurs britanniques ou américains sont dans le bassin ? de ce black out total sur la "préparation" des athlètes et leurs performances miraculeuses ? de ce Luyat qui frise les transes dès que la France décroche une nouvelle médaille ? de ce chauvinisme exacerbé qui aveugle certains commentateurs ? de ces interviews qui alignent les clichés et les lieux communs mille fois entendus ?

                        En conclusion, si les moyens techniques mis en place sont irréprochables, force est de reconnaître que les commentaires sont le plus souvent médiocres, franchouillards et redondants.


                        • DJ.PESSOA DJ.PESSOA 14 août 2008 18:46

                          Excellent article !

                          France Télévision (la bien nommée...) oublie que ses téléspectateurs ne sont pas forcément français. Comment décrire les réactions de ma femme, bulgare, devant le chauvinisme quasi-fanatique et aveugle des chaînes françaises...

                          Moi-même qui suis Français, je suis écoeuré par le traitement de France-télévision : que de questions laissées sans réponses par ces chaînes monomaniaques, à tel point que je cours chercher les réponses sur Internet : les records, les médailles, les rivalités dans les disciplines où l’on ne trouve plus de Français : c’est bien triste !

                          Quand je pense que le soir de la cérémonie, les présentateurs de France 2 critiquaient de haut les méthodes intensives de la Chine pour l’emporter dans la compétition... Ils osaient affirmer : "Mais l’esprit du sport alors ?"... Ah l’esprit du sport, sur France Télévision : c’est certes bien meilleur...



                          • le pen la vie la vraie 14 août 2008 19:32

                            Ce n’est pas nouveau, à chaque jo, la priorité est donnée aux français, et c’est tout à fait normal ; quel snobisme de jouer au : je ne suis pas chauvin du tout, je suis un esthète du sport, je veux voir du hockey sur gazon avec des indiens à la place de bernard aux 100 mètres. C’est ridicule. Après, la façon dont cette évidence naturelle peut être surinvestie et mal filmée, c’est une chose qu’on peut discuter éventuellement.
                            Mais quand on fait ce genre d’article, on a au moins le courage de citer des noms, ça évite de rester dans le vague et de jeter l’opprobre sur toute une équipe. On sait trés bien que gérard holtz est l’imbécile qui dénature depuis 20 ans le sport à france télé. Si le "show" a ce goût désagréable, il n’y est pas pour rien, loin de là. Holtz, montel, leur esclave nelson, l’inconsistant luyat, c’est ce qu’on ne voudrait plus voir : le sport spectacle, dégoulinant de bétise, de bons sentiments et d’"anecdotes" à défaut d’intérêt réel pour le sport. Mais ils ne sont pas tout : de nombreux commentateurs et consultants (chamouleau, boyon, rousseau, boisse pour en citer quelques uns aussi) font, eux, un travail plus qu’honnête.


                            • K K 17 août 2008 20:18

                              Et bien moi, en tant qu’ancien joueur de hockey sur gazon, je préfère voir un match de hockey, mais pas avec l’Inde puisqu’ils ne se sont pas qualifiés. Par contre, nos voisins Belges, Espagnols, Allemands, Anglais sont eux qualifiés. Donc il se trouve que je connais des joueurs.

                              Voir Alain Bernard deux fois au 100 m OK, mais ils repassent les images de podium en boucle. Ou est l’esthétique sportive dans un podium vu quinze fois ?


                            • Riri 14 août 2008 21:00

                              Je trouve cet article trés hypocrite. C’est ça le site citoyen ou l’on dénonce à tour de bras les errements de la société de communication ? il faut alimenter régulièrement la une, alors on brode sur un peu tout et n’importe quoi...

                              Quel pays ne suit pas ses propres athlètes ? Quel pays ne se réjouit pas quand son hymne retentit et que son drapeau s’élève bien haut ? Aucun, alors qu’on arrete ce snobisme à deux balles. Tu crois qu’une télé va prendre le risque de passer en boucle du hockey sur gazon (pour réunir 3 spéctateurs endormis devant son poste) ? j’en ris d’avance.

                              La culture du résultat c’est notre société qui l’impose aux athlètes, pas le contraire. L’esprit managérial des fédération est calquée de nos cheres entreprises. Une moisson de médaille est synonyme de bonne santé, la detection et la formation des athlètes fonctionnent donc correctement si les résultats son là.

                              Qu’on arrete de nous bassiner avec un prétendu esprit du sport des années 1910. C’est fini le temps où les fils de familles nantis jouaient au gentlemen du sport.


                              • DJ.PESSOA DJ.PESSOA 14 août 2008 21:22

                                Cher Riri, le problème n’est pas qu’on s’intéresse aux résultats de notre pays. Le problème est qu’on occulte tout le reste !

                                Il y a des téléspectateurs - même français ! - qui auraient aimer passer plus de temps avec Roger Federer ou Venus WIlliam, plutôt qu’à suivre un sport qu’ils connaissent mal, qu’ils n’ont pas envie de regarder, mais qui est pratiqué par un Français qui a quelques petites chances d’obtenir une médaille de bronze...

                                Il y a des téléspectateurs - même français ! - qui n’ont pas spécialement envie de voir des dizaines de reportages et de réactions sur les contre-performance de Laure Manaudou, et qui aimeraient mieux connaître Phelps, ses méthodes, son histoire et tout ça...

                                Et cetera.

                                Et pour apporter un dernier argument : j’ai eu le loisir de voir comment les chaînes suisses traitaient les J.O. : bien sûr, la télé suisse s’interesse à ses athlètes, et ils ont la priorité. Mais je t’assure qu’ils sont loin d’avoir l’exclusivité ! J’ai toujours aimé les commentateurs suisses, plus neutres, plus modérés, plus... sportifs ! que leurs confrères de France.


                              • K K 17 août 2008 20:23

                                DJ PESSOA : d’accord avec vous sur le principe, mais du tennis on en voit toutes les semaines. Et avec ls mêmes champions. Voir d’autres sports qui ne sont jamais médiatisés normalement me semble plus intéressant. Sans les JO, ces sports disparaitraient


                              • franc 14 août 2008 21:35

                                tout à fait d’accord avec cet article

                                c’est incroyable j’ai pas réussi à voir les épreuves de gymnastiques alors que c’est très spectaculaire en même temps que très esthétique------------------------------c’est un comble pour des jeux olympiques
                                sauf bien sûr en différé le gymnaste français qui a obtenu la médaille de bronze à la surprise générale
                                et rien sur les prestations spectaculaires et sublimes des chinois qui ramassent des médailles d’or à la pelle et avec la manière
                                 
                                pendant ce temps je regarde pour la n-ème fois les épreuves de qualification de la natation avec un ennui incommensurable
                                moi qui voulait voir les prestations en plongeon des chinois si spectaculaires et si beau-------------c’est niet

                                franchement c’est se moquer du monde-------------------------------et on paie des impôts pour voir ça

                                DEHORS tous ces profiteurs dilapideurs et destructeurs du service public


                                • demo 15 août 2008 00:26

                                  je reviens d’Italie et les retransmissions sur RAI 2 ne sont pas tristes.
                                  Qu’importe la discipline pourvu quil y ait un Italien(ne).
                                  Cela ressemble aux commentaires des matchs de foot au Brésil. C’est sans fin, sans interruptions, même si il ne se passe rien.
                                  La remise de la médaille d’or de la Pellegrini, dans l’émission en différé de fin de soirée, c’est 4 fois en 2 hr avec l’hymne national en entier à chaque fois.

                                  Commentaire sur un mach de volley,( avec l’italie bien sur).
                                  "L’important dans une épreuve de cette importance n’est pas de taper dans le ballon mais de porter fierement le maillot du pays".


                                  • Kiwi 15 août 2008 04:01

                                    Rares sont les fois ou je suis d’accord avec vos articles. Celui-ci en fait parti. Merci.
                                    J’ajouterai deux choses :

                                    1 -  les journalistes, d’une façon générale et pas seulement pour ces JO, deviennent de plus en plus affligeants de nullité. Le problème est que la masse populaire, dont je fais parti, tient son jugement de ces gens la. Les journalistes dirigent le monde. Ils amplifient ou réduisent les faits en fonction de ce qui est vendeur ou pas , bref nous mentent.  Ils peuvent détruire des individus ou créer des héros de toutes pièces. Pour moi, beaucoup des problèmes d’aujourd’hui sont au moins autant dus aux journalistes qu’aux politiques.

                                    2 - Comme le souligne demo, la France est loin d’être la seule dans ce cas. Tous les pays réduisent les JO a la portion relative a leurs propres athlètes. C’est comme ca. Par chance je vis dans un pays ou il y a peu au pas de médailles, ce qui rend les retransmissions beaucoup plus digestes.


                                    • furio furio 15 août 2008 10:03

                                      Mais que dire de cette phrase prononcée par un des deux UMP-judokas, rey et douillet alors que le combat oppose une française à une chinoise pour la médaille de bronze, et que le public chinois par une bronca réclame un petit quelquechose en faveur de "son" athlète" archi-dominée : " -les chinois qui n’y connaissent rien en judo !"

                                      On peut difficilement faire pire. Sauf en politique où l’UMP est champion en la matière. RESULTAT ippon à quelques secondes de la fin et la française en pleurs !! je ne sais si c’est bouddah ou jésus qui est intervenu mais en tout cas, un grand merci d’avoir puni ces deux abrutis ex-champions.

                                      Quant aux commentaires indécents des journalistes et autres "spécialistes", quand on sait que le dopage est omniprésent, ils sont tout simplement odieux ! phelps et autres bernard sont archi dopés ! à vomir.


                                      • Radix Radix 15 août 2008 11:31

                                        Bonjour

                                        D’accord avec vous il est évident que le nageur français est dopé... comme les autres !

                                        Les jeux seraient intéressant si l’on montrait des épreuves où le dopage n’a aucune incidence et que l’on laissait tomber les autres.
                                        Mais le fric est là avec la pub qui dépend de l’audience et l’abruti moyen veut voir le 100 mètres : épreuve qui compte le plus de dopés révélés !

                                        Donc il ne reste plus qu’à fermer la télé !

                                        Radix


                                      • tvargentine.com lerma 15 août 2008 22:03

                                        Ces JO de Pekin dans un pays qui ne respecte aucun des droits élementaires et qui assassine tous les opposants politiques n’attirent pas beaucoup d’attention des citoyens

                                        Sans parler que les derniers JO ont bien démontré que le dopage tourné à plein !

                                        Donc : DICTATURE + DOPAGE = RESULTATS BIDONS et donc une grosse catastrophe industrielle pour le "service public" qui restransmet ces jeux et dont le déficit sera à la hauteur du résultat


                                        • Adonis Adonis 17 août 2008 12:47

                                          Votre réflexion est très juste. Mais il n’y a pas que France Télévision.
                                          Hier soir, j’ai regardé le JT de TF1 à 20 H. On y a longuement parlé du 50 m nage libre avec les médailles d’argent d’Amaury Leveaux et de bronze d’Alain Bernard !
                                          Mais qui a eu la médaille d’or de cette course ? Pas un mot sur le vainqueur, même pas son nom !
                                          Les journalistes français sont tellement chauvins qu’on en arriverait à ne pas aimer les sportifs français à cause de leurs propos débiles !
                                          Heureusement qu’il y a des gens comme Laurent Jalabert pour faire du vrai ytravail de pro, merci à lui !


                                          • Farlowella Farlowella 18 août 2008 09:21

                                            D’accord avec ce bon article.
                                            Ce patriotisme abruti me fait vomir...
                                            Par contre, je vous conseille le site internet de france 3, ou on peut regarder des sports sympas qui ont pas le droit de cité à la TV, comme le beach volley, le volley, le badminton... et the cherry on the cake : pas de commentaires de ces abrutis de journalistes decerebrés et shootés au bleu blanc rouge...

                                            Au fait, le Groland a eu sa 1ère médaille en siphonnage combiné de schnaps par équipe. Banzai.


                                            • borto 24 août 2008 17:48

                                              Tout à fait d’accord avec cet article.Je croyais les Italiens chauvins. Mais là, l’équipe des sports de F.T bat tous les records. Quelques exemples. Il faut rentrer dans le top ten disaient ils sans arrêt. OK, mais alors pourquoi ne montrer à l’antenne que les 8 premiers du classement. Peut être ai-je un début d’explication. L’Italie était 9°. Et depuis l’intermaide 1998/ 2006, il y a bisbis entre nos deux pays.Sur les résultats de celle ci,on "oubliait " de les citer. Sans faire exprès sûrement. Au fait, tous ces gens très avisés de la TV, ne pourrait on pas leur demander de faire quelques recherches dans les résultats TOUS SPORTS confondus et de faire un bilan réel de la situation de la France au niveau sportif mondial, disons, sur les 60 dernières années..On aurait peut être quelques désillutions.. Le classement, Ah le classement.encore un autre truc . A regretter que ce soit l’or qui prime !! Ok. Mais alors les Japonais,les Coréens et surtout les Américains devraient ,pour les uns descendre de plusieurs rangs et pour l’autre de monter.Mais Messieurs les journalistes sportifs, la règle est établie depuis belle lurette. Ce n’est pas un Championnat du Monde. 


                                              • Sam Fairien 25 août 2008 10:00

                                                Tout à fait d’accord avec cet excellent article que je trouve aussi trop gentil. France-Télévision mérite la médaille d’or de l’incompétence.
                                                Quand je pense que tous ces "journalistes" sont payés avec notre redevance, j’en vomis. Ils n’ont de journalistes que leur carte. A quoi servent-ils ? Puisqu’ils sont accompagnés de consultants.
                                                Ainsi, quelle est l’utilité de tous ces Holtz, Luyat et Cie, si ce n’est pour répéter qu’ils sont les meilleurs, les plus beaux et les plus intelligents, et que France-Télévisions est beaucoup mieux que les concurrents. Ils ne détiennent pas LA vérité, mais LEUR vérité.
                                                Je ne regarde plus TF1 depuis des lustres, et je pense sincèrement faire de même avec France-Télévisions, ce qui me permettra de remiser mon récepteur de TV à la poubelle et surtout de ne plus participer au financement de tels incapables.
                                                A bon entendeur...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès