Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Gaza, Anonymous : l’information en miettes

Gaza, Anonymous : l’information en miettes

Est-il encore possible d’avoir aujourd’hui une information précise, complète, expliquée, des événements du monde ? L’information est-elle encore un moyen de comprendre le monde comme il va ? Cela semble une gageure. L’information télé, presse écrite et internet est morcelée, puzzle aux pièces ne s’emboîtant pas toujours.

Le journal télévisé

Le temps est un paramètre supérieur dans les journaux télévisés. La durée d’une information est calibrée en fonction du temps moyen d’accroche à l’antenne. Il faut tenir en haleine les spectateurs. Pour cela une information ne doit pas être trop longue, les images sont indispensables, commentées ou non, et le découpage doit donner un rythme qui maintient l’attention. Car si l’image capte beaucoup d’attention, on en décroche relativement vite.

Le traitement formel prend une grande place, au détriment éventuel du contenu. Il faut un rythme saccadé, maintenir un stress visuel captateur d’attention, tout en donnant le sentiment d’une continuité. Une information riche en émotions retient bien l’attention. Mais que ce soit par l’excès d’émotion, par le rythme coupé, l’information brute est rarement l’objet de commentaires explicatifs permettant de comprendre les causes profondes et globales, voire historiques, d’une situation.

Les informations présentées sont choisies préalablement, de même que les images. Quelle que soit la volonté d’objectivité de la rédaction elle donne forcément une image plutôt qu’une autre, ce qui, dans un média où l’image est prédominante, conduit à influencer le regard du téléspectateur.

De plus on voit un présentateur qui lit son prompteur, mais on ne sait pas qui a écrit le texte lu, quelle est sa vision, ses articles précédents, son orientation intellectuelle. On reçoit donc une info comme si elle était une description de la réalité alors qu’elle n’est qu’un choix parmi de présentation d’autres avec un commentaire dont nous ne pouvons vérifier l’objectivité. Impossible de se faire une idée complète et globale de la situation présentée.


L’exemple de Gazainfor-3.png

Un exemple : la situation des habitants de Gaza. Jusqu’ici la plupart des télévisions, mais aussi la presse écrite, présente les gazaouites comme totalement dénués de tout, privés du minimum, de soins, d’argent, donc en situation de catastrophe sanitaire majeure, et adhérant massivement au Hamas. Or un reportage du 24 septembre sur Arte, chaîne peu suspecte d’arabophobie, présente une image très différente : la jeunesse rejette le Hamas, et l’argent coule à flots. En deux ans un simple chauffeur de taxi est devenu un homme d’affaire roulant dans un V8 Nissan à 55‘000 $ (dont 10‘000 $ de taxes pour le Hamas). On se rend compte que l’image d’extrême dénuement présenté habituellement ne colle pas avec l’opulence montrée ici, ni avec des images vues ailleurs de commerces regorgeant de marchandises, de parcs d’attractions remplis.

On découvre Gaza très différente des présentations habituelles : une part de la population appauvrie et sans pouvoir, et une large part riche, vivant sur un commerce florissant et sur les milliards de subventions allouées à cette région. Et surtout l’on voit que le Hamas, présenté souvent comme un libérateur du peuple (même si l’on se souvient des carnages dont il est responsable à l’encontre des représentants du Fatah), gagne énormément d’argent, que ses cadres vivent certainement très bien, mais qu’il n’aide pas les plus pauvres. Je prends cet exemple au risque de la polémique parce que la situation de Gaza est un exemple fort d’une information en miettes, morcelée, repensée, orientée, retravaillée à l’usage des bisounours occidentaux et des bailleurs de fond régionaux. On peut être opposé aux colonies israéliennes, soutenir l’instauration de deux Etats souverains dans la région, mais on peut en même temps se questionner sur ce qui se passe réellement à Gaza.


La presse écrite

Elle va parfois plus loin que la télévision. Certains journaux prennent le temps de proposer des dossiers, présentent des positions contradictoires, refont parfois un historique. Toutefois elle n’échappe pas au fait d’être redevable des orientations politiques du média, qui donnent une couleur particulière selon les thèses qu’il défend. Un journal très politisé présentera seulement les informations grâce auxquelles il peut confirmer ses thèses, ou ne montrera dans toute info que la facette qui conforte ses lecteurs. On trouve parfois des journaux plus objectifs, présentant une information plus complète.

Malheureusement cette presse qui suscite une réflexion n’est pas la plus répandue. Les journaux gratuits le sont davantage, et ainsi qu’une presse plus à sensation qui n’analyse pas le fond des choses. L’info doit être rapide et spectaculaire. Elle n’informe pas vraiment, elle remplit les têtes de descriptions hâtives d’événements. Ce qui là aussi produit une information très morcelée. La presse écrite est toutefois plus diversifiée que les journaux télévisés. Elle permet de s’arrêter pour un temps de digestion ou de réflexion. Elle peut être complétée par des livres ou des débats plus argumentés.


infor4.jpgInternet

Les sites d’informations sur internet valent ce que vaut en général la presse écrite. Mais avec moins de rigueur, à part quelques-uns. Quand aux blogs, une grande subjectivité y règne. Les blogueurs n’investiguent pas eux-mêmes, ne sont en général pas sur le terrain. Ils reprennent majoritairement des informations d’ailleurs. Leur intérêt est soit de recouper plusieurs sources d’information, ce que ne font pas toujours les autres médias, soit de diffuser des informations moins attractives pour les grands médias, soit - et c’est peut-être là leur rôle - de commenter des informations et de leur donner plusieurs couleurs. L’important n’est pas ici d’avoir raison ou de présenter une analyse exhaustive mais de susciter le débat et de permettre à un plus grand nombre d’y participer. Le blogueur accomplit souvent un travail d’éditorialiste. Le lecteur fera sa propre synthèse.

Internet et les blogs peuvent avoir un rôle majeur dans la diffusion d’informations non vues ailleurs. Mais la subjectivité de nombreux intervenants, le manque grave de vérification des infos, la mode du buzz, produisent des dérives désastreuses. On l’a vu avec John Galliano, devenu en quelques jours un pestiféré raciste de la pire espèce à cause d’images obtenues illégalement, sélectionnées et mise en pâture au tribunal de l’opinion sur le net. Au final il n’est condamné qu’à une faible peine avec sursis. Il est reconnu avoir été perturbé par des facteurs personnels et n’est pas assimilé à un raciste. La « bulle » Galliano s’est totalement dégonflée. Mais quels dégâts entretemps. Le net devrait inciter à plus de responsabilité, du fait de la très grande liberté. La critique y est permise. Mais on est souvent au-delà : dans l’agression pure, la calomnie, le lynchage. Le lynchage y est en effet fréquent et semble faire rugir de plaisir nombre d’internautes.


L’exemple des Anonymousinfor-5.jpg


D’autre part les partis pris s’étalent abondamment sur le net. C’est normal. Mais là encore l’information est morcelée. Prenons l’exemple des américains qui squattent Wall Street depuis le 17 septembre. Ils souhaitent développer un mouvement du type des révolutions arabes et des indignés espagnols. La presse officielle en parle très peu, seul le net diffuse l’information. Mais cette information est elle aussi morcelée. Sont mises en ligne surtout des vidéos qui montrent l’action pour le moins « énergique » de la police alors que les manifestants ne sont pas agressifs. Du moins sur les images disponibles.

Le morcèlement ici est que l’on suscite chez le spectateur une forte émotion, une réaction généralement favorable à ceux qui sont brutalisés (adhésion par l’émotion), mais sans dire en détails ce que les manifestants veulent, quel est leur projet de société, comment ils comptent le réaliser. Les bribes que l’on en a montrent une ébauche de programme assez proche des démocrates. On lit aussi qu’ils veulent du travail, pas des coupes (budgétaires ou des diminutions). Mais cela s’arrête là. Si l’on veut se faire une idée plus précise des raisons de ces manifestations il faudrait rejoindre une mouvance politique ayant déjà posé un diagnostic socio-économique. Mais laquelle ? Qui a une vue d’ensemble ? Et à qui obéissent les manifestants ? Un groupe d’inconnus se faisant appeler « Les anonymes » (Anonymous). Déficit grave d’information : des gens descendent dans la rue sans savoir qui précisément organise ce mouvement. Ils suivent aveuglément des inconnus qui eux ne se montrent pas. Pour moi il y a un signal d’alarme.


Et là, je me dis que le morcèlement de l’information n’est pas seulement un fait que l’on peut constater et déplorer. Ce morcèlement est ici voulu. Je ne peux refuser cette question : qui y a intérêt ? Au bénéfice de quoi morcèle-t-on l’information ? Pourquoi se cache-t-on du public ?


En vidéo le reportage d’Arte sur Gaza (première partie du document) :

http://videos.arte.tv/fr/videos/arte_reportage-4159042.html


Vidéo : appel des Anonymous à occuper Wall Street, sur une mise en scène dramatisée :



Et les occupants de Wall Street :

Moyenne des avis sur cet article :  2.16/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • ja.poirier 30 septembre 2011 09:54

    fractionnée et émotionnelle tel est bien l’info qui passe en boucle .

    on pourrait y mettre aussi l’info qui ne passe pas la censure ou autocensure .... 

    • Kalki Kalki 30 septembre 2011 13:55

      Vous voulez de la croissance, il y en aura pour tout le monde

      Le parti qui parlera de travail au lieu de parler de répartition, n’aura pas nos voix !
      plus personne ne travaille, le travail ca ne se chie pas, le travail continu de disparaitre dans un processus naturel ( meme pas besoin de délocalisation )
      , nous ne voulons pas de vos pseudo travails imaginaires

      Votez PIRATE

      Vous ne serez pas déçus : INTERNET, NOURRITURE, ÉNERGIE ET TRANSPORT POUR TOUS, PAR TOUS

      Ne demandez plus l’impossible, nous allons le créer pour TOUS

      Votez pirates :

      9% pour le Parti Pirate à Berlin ! Et si la politique pouvait vraiment être réformée ? Adieu l’UMPS : retour d’un meilleur niveau de vie !

      Nourriture libre et énergie libre .... ca vous dit quelque chose, vous devez vous recentrer

      50 euro de matériel pour produire votre nouriture , ca serait un bon slogan politique

      Pour des habitants totalement autonomes, il ne manque plus que a) de l’énergie renouvelable , et b) des fertilisants et engrais, biologiques, ou produit à partir d’un écosystème … les algues par exemple pour obtenir l’équivalent pétro chimique naturel. c) Soit de la conscience, et de la conscience politique : pas de la décroissance, mais du partage inconditionnel de la sur abondance ! le pouvoir d’achat conditionne la prospérité réelle d) des échanges d’informations sur un réseau respectant à jamais la neutralité du net e) Une mobilité ‘verte’ garantie, f) De la justice, et une intégrité des données / entités / individus

      Ce n’est pas tant, ou pas seulement les moyens de productions qu’il faut se réapproprier, mais bien plus le droit au dividende sur les ressources – qui surabondent  : et donc ni une taxe, ni un pouvoir d’achat basée sur le travail. Espérons que vous comprenez comment fonctionne l’économie basée sur les ressources : prenons l’exemple du pétrole ou son prix est arbitraire, sa quantité en stock truqué … « pour des raisons politiques et économiques », il n’y a pas que le pétrole … l’énergie est abondante. Second exemple : le travail qui disparait car il y a sur abondance de force de travail – y compris machine – dans tous les secteurs est il un problème ? … Est ce que cela empêche le partage pourtant nécessaire ? L’effet de comprendre l’économie de l’abondance, et de l’infinité des ressources, et le passage psychologique vers celle ci permet une « ‘explosion’ de croissance économique » … ou sinon tout du moins une vie bien remplie, pour tous.

      Les hackers / citoyennistes doivent donc prendre le pouvoir politique, suivant eux mêmes les règles des pirates : partage – celui qui a besoin assouvi son besoin, la communauté et le bien commun avant tout, et le chef n’a pas plus que deux fois la part de celle d’un autre. A l’abordage !!!


    • DSKprésident 30 septembre 2011 17:15

      Les médias français sont aux mains des sionistes.
      Nous subissons la dictature de la pensée sioniste pro-israélienne !

      http://www.youtube.com/watch?v=Na6vmXzJwOo

      C’est pour cela que la propagande mensongère a battu son plein pour la Lybie et l’horrible Khadafi (pour justifier leur guerre pour Israel, ces merdias nous ont même trouvé avant-hier leur traditionnel charnier... à base d’os de chameau - ne pas rire !).

      C’est pour cela que la propagande mensongère est à fond sur la Syrie qu’Israel aimerait affaiblir par une guerre...

      L’omerta du 11-septembre...

      j’ai fermé ma TV, et ne payerai plus la redevance pour voir ces sionistes nous mentir en longueur de journal de 20h00...


    • Ronald Thatcher rienafoutiste 30 septembre 2011 21:47

      l’anti-sionisme n’est-il pas l’antisémitisme des lâches ?


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 30 septembre 2011 22:01

      Non, pas toujours.
      Très souvent oui, et particulièrement ici, mais ce n’est pas toujours corrélé. Un de mes parisiens amis est antisioniste et pourtant, à cent mille années lumière de l’antisémitisme, mais attention, son discours de doux idéaliste très détaché de la chose politique et très attaché à la chose humaine voire plus (je ne donnerai aucun détail sur sa vie intime) est peu répandu.
      Vous avez aussi sur le site quelque personnalité que l’on pourrait qualifier d’antisioniste et que l’antisémitisme ne concerne en rien, aussi rare que l’exemple évoqué.

      Le problème provient souvent de la définition allouée à un terme et de tous les raccourcis qui s’y rapportent, avec des réactions en chaîne ulcérées.
      Le discours antisioniste majoritaire est en effet à mon sens un antisémitisme maquillé, empêtré à ce point dans la question de l’identité juive qu’il s’arrête à mi-chemin et se vautre sans façon dans la haine de tous ceux qui se définissent tels, et en général on reconnaît aisément cette sorte, révisionniste voire négationniste (chambres à gaz, mais aussi historicité de l’Etat d’Israël, histoire de sa construction, des combats et des guerres, des négociations et des apories), bouffée de préjugés racialistes (ils sont partout, ils tirent les ficelles) et conspirationnistes (ils mènent le monde).


    • James James 30 septembre 2011 10:24

      « L’exemple de Gaza »

      L’enclave palestinienne de Gaza est soumise à un blocus exercé par un régime colonial qui nie les droits à l’auto détermination d’un peuple .
      Savez vous ce qu’est la privation de liberté ? ce qu’est le fait d’être assigné à résidence ?
      Le Hamas est le représentant légal du peuple palestinien, parti élu le plus démocratiquement du monde ce que des observateurs internationaux ont pu constater !
      Vous prétendez traiter de l’information avec objectivité et vous prenez pour argent comptant un reportage d’Arte visant à démontrer que tout va bien à Gaza, véritable prison à ciel ouvert .
      Bien sur que des gens s’enrichissent par la contre bande, ce n’est pas un scoop, mais la très grande majorité de la population vit dans un extrême dénuement, vous n’avez qu’à consulté les rapports de L’onu .

      "Et surtout l’on voit que le Hamas, présenté souvent comme un libérateur du peuple (même si l’on se souvient des carnages dont il est responsable à l’encontre des représentants du Fatah), "

      Parce que les représentants du Fatah sont des gens au dessus de tout soupçon ,d’une intégrité morale exemplaire et qu’ils n’ont jamais exécuté personne, c’est à mourir de rire !
      On ne se lance pas dans des entreprise dont on ignore pratiquement tout, ce sujet visiblement vous dépasse .


      • Zion 30 septembre 2011 13:37

        ...Alors vous, James, qui traitez hommelibre d’ignorant, vous n’êtes pas sensé ignorer comment ce statut que vous qualifiez de « démocratique » a été instauré, à Gaza...Dois-je vous rappeler ce qu’il est advenu des contestataires palestiniens, face au dictat du Hamas ?
        Ils ont tous, sans exception, été « zigouillés » dans les pires conditions. Ah non, les seuls survivants ont fui la région, et , pour le peu d’entre eux, ils ont rejoint la France.
        Facile d’instaurer un vote démocratique, lorsque les seules mouvances politiques restantes sont celles dont le vote est acquis d’avance.
        James, c’est vous l’ignorant ! Je vous conseille franchement de retourner dans votre cours de récréation.


      • James James 30 septembre 2011 14:26

        @Zion
        On connait la chanson, ceux qui refusent de collaborer avec l’occupant sont des terroristes en puissance, n’est ce pas !


      • Lorelei Lorelei 30 septembre 2011 23:44

        bien sur le hamas est une saleté mais faut pas prendre les gens pour des idiots le hamas est une creation d’israel, ce n’est pas la première fois que l’occident joue avec le feu en soutenant le pire pour empecher la naissance de la démocratie dans ses pays, car dans la réalité les islamistes sont les parfaits collobos des oligarchies qui nuisent aussi en occident, ne l’oubliez pas...


      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 30 septembre 2011 23:48

        Hamas n’est pas une création d’Israël. Hamas est né à Jérusalem en 1947.
        Hamas n’est pas non plus, des décennies plus tard, un agrégat d’imbéciles gazaouis manipulés par des Juifs trop forts.


      • Lorelei Lorelei 1er octobre 2011 00:03

        http://www.ameriquebec.net/actualites/2010/06/17/le-hamas-creation-israelienne-3770.qc

        admettons qu’Israël est vraiment en faveur de la création d’un État palestinien, ce qui voudrait dire que le blocus sur Gaza servirait à protéger la population civile du côté d’Israël contre les pluies de roquettes lancées par le groupe terroriste Hamas, et de l’autre côté à affaiblir ce même groupe jusqu’à ce qu’il se fatigue et laisse la place au Fatah ou bien à tout autre groupe politique qui ne serait pas ouvertement contre l’existence même d’Israël. Ainsi, les Palestiniens pourraient avoir la chance d’avoir un État et de vivre en paix avec Israël.

        Création du Hamas

        En 1987, la première Intifada est déclenché par le Fatah. Le mouvement de Yasser Arafat devient de plus en plus populaire dans le fief du Cheikh Yassine, la Bande de Gaza. Se voyant devancé par son concurrent de toujours, il décide lui aussi de se joindre à la lutte armée. Jouissant d’une structure solide (celle des Frères musulmans), d’un réseau d’institutions et de fonds importants, il fonde le 14 décembre 1987 le Hamas (zèle), acronyme en arabe de Mouvement de la résistance islamique. C’est le 18 août 1988 que le nouveau mouvement publie sa Charte et qui se présente comme islamique avant d’être palestinien :

        http://www.un-echo-israel.net/Le-Hamas


      • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 1er octobre 2011 00:22

        « Officiellement, la branche palestinienne de la confrérie (des Frères musulmans) a été fondée en 1946 (autant pour moi qui disais 1947) à Jérusalem, même si sa présence active en Palestine remonte à 1943-1944 à Gaza, Jérusalem, Naplouse et ailleurs. (...) Après la création de l’Etat d’Israël en 1948, les Frères musulmans de Palestine se sont retrouvés scindés en deux entités géographiques (...) Dans le courant des années 1970 et 1980, les Frères ont progressé, établissant des bases dans les principales villes de Palestine. »

        Khaled Hroub, universitaire palestinien de Cambrige, Le Hamas, éditions Demopolis 2006, préface de Dominique Vidal, pote de Alain Gresh du Monde diplomatique.

        Ca vous va, comme référence ?


      • James James 1er octobre 2011 08:29

        @Lorelei
        Il ne faut pas non plus tout mélanger et raconter n’importe quoi en faisant des mouvements islamistes un tout idéologiquement cohérent .
        Il existe de nombreux mouvements islamistes aux motivations très disparates, les islamo nationalistes du Hamas et du Hezbollah s’inscrivent dans une dynamique nationale voir régionale, leurs revendications portent sur la libération des territoires occupés, acteurs socio- économiques incontournables de leurs sociétés respectives ils ont pris le relais de « l’état » défaillant (aides aux populations chiites marginalisés au Liban, couches de populations très paupérisées dans la bande de Gaza ) .
        Leurs schémas idéologiques n’ont donc que peu à voir avec les mouvements affiliés à la structure Al Qaida .
        Il serait bon de se documenter un peu au lieu de balancer des âneries, par confort intellectuel ou ignorance.


      • Lorelei Lorelei 1er octobre 2011 08:45

        Non, le hamas est une creation d’israel, ce pays a toujours agit ainsi avec les palestiniens comme en occident on a mis en place des dictatures, soutenu les islamistes comme bin laden et apres on s’etonne que la creature monstrueuse se revele être un monstre...

        je peux vous trouver un paquet de référence disant la même chose....comme quoi la géopolitique n’est pas un jeu de chevalier...


      • James James 1er octobre 2011 09:07

        @Lorelei
        Ce n’est pas une création d’Israël, c’est un mouvement fondé sur le modèle du mouvement des frères musulmans en Égypte .
        Israël a certes encouragé le développement de ce mouvement pour casser l’influence du Fatah D’Arafat mais ça reste un mouvement d’essence palestino- islamique .Nombre de cadres des organisations laïques ayant été éliminé par la mise en œuvre de politiques d’assassinats extrajudicaires, la compromission de certains d’entre eux avec les autorités d’occupation, l’échec des successifs plans de paix ont amené au premier plan de la lutte des éléments plus radicaux, dans le cadre d’une ré-islamisation progressive des sociétés du moyen orient, longtemps bercée à la musique des idéologies séculières (marxisme et tous ses dérivés )
        C’est l’échec du panarabisme et de ses dérivés qui a propulsé les islamistes sur le devant de la scène, bien aidé en cela par les états unis d’Amérique pour contrer l’influence soviétique dans la région, les saoudiens et leurs montagnes de dollars voyant dans Nasser un concurrent sérieux à leur propre leadership de la communauté musulmane ne ménageront pas non plus leurs efforts .
        Il faut donc éviter les explications simplistes et uni-causales


      • Lorelei Lorelei 1er octobre 2011 20:52

        bjr james

        relisez bien ce que j’ai ecris...


      • Montagnais Montagnais 30 septembre 2011 11:44

        Bonjour, Tout votre article nous mène assez habilement par le bout du nez sur « l’essentiel » où vous vouliez nous voir terminer : OWS.


        « ..il faudrait rejoindre une mouvance politique ayant déjà posé un diagnostic socio-économique. Mais laquelle ? » vous désolez-vous l’arme à l’oeil..

        Vous êtes de mauvaise foi, tartuffe à l’envie. Les sources existent depuis longtemps, très-bien identifiées.. Vous allez bientôt être le seul à vous interroger !

        Pourquoi ne pas donner les clefs à vos lecteurs plutôt que de les égarer et blablater, affabulateur, simulateur ?




        Choamsky (il en a produit lui des « analyses socio-économiques » !)

        Moore, chossudovsky .. J’en oublie, mille, cent mille des diagnostics..

        Toute une constellation, un univers sur lequel effectivement le spectron met une chappe de plomb.

        Vous êtes ignare ou vous jouez la comédie ?

        Vous voudriez que les mouvements de contestation prennent la forme parfaitement identifiable et figée de Big Brother sur son affiche ? 

        Sûr que là on se poserait-pas de question. Y serait vite fait le « diagnostic socio-économique »

        Nous revendiquons, je revendique, ils revendiquent (vous devriez revendiquer..) au pire, le chaos s’il le faut, mais pas celui de la dictature actuellement au pouvoir. Il faut mettre un terme à l’exploitation cannibale de la planète, un terme à ce qui fait que la distance entre le pauvre et l’oligarque se compte en années lumière.. Là.. Déjà.. C’est clair ? C’est simple à comprendre. Le reste, pour l’instant, me ne frego.

        « Pour moi il y a un signal d’alarme » écrivez-vous en minaudant.

        Pour vous, je confirme. Everything is fine, keep shopping, keep snorting, keep swelling (2.8 par an..)

        • Zion 30 septembre 2011 13:30

          Montagnais,
          J’ai appris lors d’un autre reportage sur Arte que La Cisjordanie avait une croissance économique supérieure à celle de l’Arabie saoudite...alors pourquoi pas Gaza, aussi...


        • Le Yeti Le Yeti 30 septembre 2011 12:01

          Est-il encore possible d’avoir aujourd’hui une information précise, complète, expliquée, des événements du monde ?

          ===> Grandeur et décadence d’un Empire ...
          Seule la lecture du temps (moment et rythme) pose plus ou moins problème.


          • Tilk Tilk 30 septembre 2011 12:02

            salut john, ce que vous exposez est hélas trop vrai, l info est souvent imprecise voire illusoire et tres manicheenne selon la couleur de veste du redacteur en chef , en bref, les fenetres sur l actu en des pays loin de nos paliers est sujete a caution, mais en gros, tout est relatif, on ne peut se plaindre que de la censure et du manque de temoignages des acteurs concernant le sujet rapporté par des journalistes qui n ont pas les mm points de vue a la base
            Trop d humains trop humain, et si peu de raison, pour tant d’avis ou de parti pris, le journalisme expose des faits, sans export-import de guerre et dissensions politicoraciales, le lecteur en fera sujet a querelle zizanie et homophobie, deja lisible en une reac sur deux sur votre post, trop humain, le bout de l evolution...


            • baska 30 septembre 2011 12:11

              « on peut en même temps se questionner sur ce qui se passe réellement à Gaza », vous savez parfaitement ce que vivent les Gazaouis : un vrai calvaire, un blocus inhumain. C’est un peuple martyrisé, bombardé au phosphore blanc, parqué dans un périmètre exigu, survivant dans une prison à ciel ouvert, affamé par un occupant sioniste cruel et génocidaire. Comment peut-on être insensible à ce point à la souffrance de ce peuple ? Même un philo-sionisme exacerbé ne peut expliquer cela : soit vous êtes de mauvaise foi soit vous êtes un être dénué d’humanité, ou les deux à la fois. Dans un de vos écrits, on peut lire ceci : « en regard de la mémoire collective de ce peuple (juif) aucune réaction n’est disproportionnée , tant l’horreur de la shoah est immense, tant elle est loin d’être digéré et purgée ». Si je vous comprends bien, sous prétexte que des membres du peuple juif ont été victimes du nazisme, israel a le droit d’exterminer à son tour le peuple palestinien. Raisonnement abject !

              Au fait, au cas où vous l’ignoriez les Palestiniens n’ont rien à voir avec la shoah. Et si on applique votre absurde raisonnement, c’est le peuple allemand que israeliens devraient génocider et non des pauvres innocents arabes. 

              • hommelibre hommelibre 30 septembre 2011 13:01

                @ Baska :

                Les informations ne sont de loin pas toutes identiques sur la situation des gazaouites. Au moins pouvez-vous le reconnaître ?

                Votre émotion, votre emportement, vous légitiment sans doute à me traiter de mauvaise foi ou d’inhumain : et bien justement, je ne marche pas dans la dictature de l’émotion. J’en ai et la souffrance m’atteint aussi. Mais je doute que l’expression de la vôtre telle que vous l’écrivez ici soit d’une quelconque aide à ceux qui soufrent, ou soit de nature à convaincre d’autres personnes.

                Je n’ai jamais dit ou pensé qu’Israël aurait le droit de détruire un peuple. Ce serait plus simple, si le Hamas n’avait pas mis dans sa charte la destruction des Juifs. Les bombes au phosphore, terrible en effet. Et les plus de 1’000 morts israéliens par attentat en 10 ans, terrible aussi. Bref, vous poussez à prendre le contrepied en instaurant un clivage. Et vous sortez une de mes phrase de son contexte. J’essayais de faire comprendre l’effet encore actuel du traumatisme qu’ont vécu les juifs depuis plus de 1’000 ans, et que toute attaque ravive. La phrase était dans ce paragraphe :

                "D’abord reconnaître à Israël le droit à l’existence. Cette question est irréductible et une large partie de sa politique est motivée par la survie. Depuis des siècles l’antisémitisme a fait des ravages, jusqu’à la Shoah qui a menacé le peuple hébreux de disparition totale. Donc tout ce qui touche à sa survie ou à son existence produira toujours des surréactions. En regard de la mémoire collective de ce peuple aucune réaction n’est disproportionnée, tant l’horreur de la Shoah est immense, tant elle est loin d’être digérée et purgée. Cela il faut l’entendre et le comprendre, ou au moins le reconnaître car je ne suis pas certains que nous puissions comprendre à quel point l’âme de ce peuple a été blessée."

                Je ne dis pas que j’approuve, j’essaie de comprendre le pourquoi des surréactions. A moi de vous demander si vous êtes de mauvaise foi ?

                Je soutiens depuis des années l’établissement de deux pays souverains. Mais je vois bien comme cette affaire est l’enjeu d’autres choses et que chaque partie y a sa part.


              • Zion 30 septembre 2011 13:46

                Mon pauvre Baska,....qui croit mieux détenir la vérité qu’hommelibre....Vous êtes, vous aussi, consternant d’ignorance !
                Est-ce que les émeutes anti-juives de 1920 à Jérusalem vous rappellent quelque chose ? Est-ce que l’appel du « grand mufti » de Jérusalem au meurtre de tous les juifs en terre sainte, en 1939-40, vous parle ?
                Bien sûr que non, vous êtes trop con.
                Et pourtant, je peux vous l’assurer, l’état d’Israël à cette époque-là n’existait pas. Mais le racisme primaire, lui, est sans âge...surtout contre les juifs...ces juifs dont la présence en Palestine, depuis leur diaspora, aussi variable fut-elle, n’a jamais fait défection.
                Enfin Baska, parler de sionisme aujourd’hui n’a plus aucun sens, puisque depuis 1948, ce mouvement a atteint son but.
                Baska, retournez dans votre cour de récréation avant d’insulter autrui.


              • baska 30 septembre 2011 17:30
                Il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir ! Je vais essayer d’éclairer un peu votre lanterne : 
                - il y a d’un côté une population meurtrie, humiliée, déportée, harcelée constamment, colonisée, emprisonnée, spoliée de leurs terres ancestrales,
                - en face, on a une clique génocidaire, criminelle soutenue par une majorité d’israeliens et un nombre relativement important de la diaspora juive (l’illuminé « zion » ci-dessus en est un parfait exemple).
                Pour illustrer mon propos, je vais vous citer quelqu’un qui fait l’unanimité auprès des sionistes, ben gourion. Voici ce que ce sioniste de la première heure a dit à son biographe Bar Zohar : « si j’étais un dirigeant arabe, je ne signerai jamais un accord avec israel. C’est normal : nous avons pris leur pays. Il y a eu l’antisémitisme, les nazis, hitler, Auschwitz, mais était-ce leur faute ? Ils ne voient qu’une chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient-ils accepter cela ? » Limpide !
                Si les juifs ont vécu un traumatisme pendant 1000 ans ce n’est nullement de la faute des Palestiniens. Les pogromes, l’holocauste, la Reconquista, le port des signes distinctifs, la colophisation ( « cette avarie rituelle qui consistait à donner un soufflet aux représantants de la communauté juive devant la porte de la principale église, le vendredi saint, afin de venger la mort du Christ » source : Cohen Monique et Szapiro Elie « histoire des communautés juives de Toulouse ») ou autres barbaries se sont déroulés en Europe et non dans les pays arabes.
                Qui paye les pots cassés ? Des pauvres palestiniens sont punis pour des crimes qu’ils n’ont pas commis. Malgré la colonisation, la spoliation de leurs terres, ces Palestiniens sont prêts à négocier avec leur bourreau. Même le Hamas que vous dénigrez au motif qu’il serait moins conciliant que le fatah est disposé à faire la paix sur la base des résolutions onusiennes. 



              • hommelibre hommelibre 30 septembre 2011 17:43

                On peut prolonger ce point précis, même si ce débat a été fait de très nombreuses fois. En général les convictions des uns et des autres ne changent pas. Mais allons-y.

                La région nommée Palestine n’a, à ma connaissance, pas été un Etat souverain. Cette région a été historiquement occupée par différentes puissances, la dernière en date sur une longue durée étant l’empire ottoman, avant le protectorat anglais. Des juifs ont toujours vécu dans cette région, à laquelle ils sont historiquement liés. Ben Gourion a son avis, ce n’est pas l’avis de tout le monde.

                Sur les pogroms et l’antisémitisme, vous ne mentionnez pas ceux que rappelle Zion, ni les affinités publiquement affirmées entre les Frères musulmans et les nazis. L’antisémitisme n’a pas eu lieu qu’en Europe.

                Mais bon, je ne pense pas que d’exprimer nos convictions fasse avancer quoi que ce soit sur ce point précis.


              • Lorelei Lorelei 30 septembre 2011 23:48

                bullshit je peux vous montrez que l’histoire montre que des arabes ont été de grands resisants face à l’occupation nazis et le roi du maroc à l’instar de celui du danemark a refusé de livrer les juifs, ce qui n’est pas le cas de la france qui a fait du zele via un regime pétainiste à qui les nazis n’avaient rien demandé, je veux bien que vous parliez des arabes mais n’oubliez pas qu’il y a partout dans toutes les nations des héros des héroines et des bourreaux


              • cevennevive cevennevive 30 septembre 2011 12:25
                « Pourquoi ne pas donner les clefs à vos lecteurs plutôt que de les égarer et blablater, affabulateur, simulateur ? » @ Montagnais.

                Non, rien de tout cela, seulement Citoyen Suisse ! (je vais me faire étriper...)

                Comment voulez-vous Montagnais qu’hommelibre voie le monde sinon avec des yeux de Citoyen Suisse, pays fermé sur lui-même, riche, indépendant, et donné en exemple aux démocraties bien pensantes ? Et... Montagnais, j’aime bien « me ne frego », c’est une expression que j’entends souvent à la maison, vivant avec un Sicilien d’origine.


                @ Hommelibre, en effet, l’information est comme la pub, frappante pour les faits divers, feutrées pour les fautes lourdes des dirigeants du pays, et explosive lorsqu’il s’agit d’enfumer le monde avec de la pensée unique. Et la pub est souvent ignoble et laide...

                Je ne crois pas qu’ARTE (qu’au demeurant je regarde souvent) soit une chaîne qui échappe totalement à ces dérives de l’information. J’ai regardé, en effet, le documentaire sur Gaza dont vous parlez. Effectivement, la ville semble vivre au rythme des grandes villes occidentales, construisant immeubles et magasins à tour de bras. Mais l’on nous a fait voir que cela... N’était-ce pas orienté à votre avis ? N’y aurait-il pas la patte des sionistes dans ce reportage ? Et pourquoi le passer juste avant la demande du HAMAS après de l’ONU ?

                je crois que nous avons à faire nous-même nos opinions en morcellant ce qui nous est donné comme vérités orientées, en recoupant, en cherchant diverses sources, et surtout en réfléchissant profondément. 

                C’est triste, mais c’est ainsi.

                Cordialement.


                • Zion 30 septembre 2011 13:53

                  @ cevennevive,
                  on voit le bel exemple de tolérance et de non racisme que vous offrez : « 
                  avec des yeux de Citoyen Suisse, pays fermé sur lui-même »
                  Bravo, vous êtes le roi/la reine de la généralisation.
                  D’autre part, cessez de répéter vous aussi ce que vous entendez dans la bouche d’ignorants : combien de fois faut-il répéter que le sionisme n’a plus de sens aujourd’hui puisque l’Etat d’Israël est créé depuis 1948. Donc si vous n’osez pas employer le terme de « sales juifs », de grâce, n’employez pas non plus celui de sionistes.


                • cevennevive cevennevive 30 septembre 2011 14:26

                  Zion,

                  Celle-là, je ne l’attendais pas... Alors, nous nous ne pouvons plus parler du caractère de certains de nos concitoyens et voisins sans être traités de raciste ? Raciste pour dire que la Suisse est un pays fermé sur lui-même ? N’est-ce pas le cas ? Risible, risible, vous êtes risible... Serai-je traitée de raciste si je dis que les Italiens parlent haut et fort et en faisant de grands gestes ? Eh, zion, vous n’exagerez pas un peu (tiens... Comme les Italiens...)
                   
                  Et le sionisme n’existerait plus, parce que l’Etat d’Israël est créé depuis ma naissance ? Quel est le rapport ? La colline de Sion peut-être... Mais des collines, il y en a de par le monde, qui ne portent pas le nom de Sion, mais qui sont peuplés de sionistes attentifs a faire proliférer le nouvel ordre mondial.

                  Autre chose Zion, ai-je parlé des juifs ? Vous mélangez tout vous aussi ?

                  Réfléchissez mieux avant de juger de façon lapidaire. Cela m’arrive aussi parfois, et je le regrette toujours après réflexion.

                  cordialement.


                • maddle maddle 30 septembre 2011 13:32

                  Arte appartient au lobby qui n existe pas ! Botul y est comme à la maison et ne cesse de passer des docs sur la seconde guerre mondiale pour culpabiliser les Français !


                  • spartacus le vrai pas l'autres !!! spartacus 30 septembre 2011 16:12

                    ARTE « chaine peu suspecte d’arabophobie ». BHL étant le président du conseil de surveillance de cette chaine, il est clair que l’on ne vous montrera rien qui pourrait contrarier le « grand Israel » !!!


                    • fkarakaya 30 septembre 2011 23:52

                      @Par spartacus

                      je ne savais pas que bhl était président du conseil ! alors là tout s’explique ! bientôt on va nous démontrer que bhl est l’ami des arabes 
                      merci pour cette info !

                      @l’auteur
                      en france il n y a absolument pas de pauvereté, la preuve liliane bettencourt, est riche
                      tout ce qui dise qu’il a y a la misère en france est pure spéculation ! 
                      même les pays africains sont riche la preuve ils donnent des valisent de billets à la france

                    • Michel Maugis Michel Maugis 30 septembre 2011 17:00

                      @hommelibre


                      Si c’ est possible de comprendre le monde comme il va. Pour cela il suffit de se libérer de l’ idéologie de ceux qui mènent le monde, c’ est à dire la vôtre !!. Il suffit, à l’ heure d´Internet d’ accorder crédit aux informations qui vous dérangent dans vos dogmes économiques.


                      vous êtes un bon exemple de celui QUI NE VEUT PAS COMPRENDRE ou qui fait celui qui ne comprend pas pour se donner bonne conscience.


                      Vous vous posez des questions mais n’ essayez pas d’ y répondre vous même en émettant une hypothèse. POURQUOI ? QUI COMMANDE l’ information ? Vous connaissez très bien les bonnes réponses, et elles vous déplaisent, alors vous vous donnez bonne conscience et n’ essayez même pas de réfuter ces réponses, tant elles sont évidentes.


                      L’ exemple de Gaza.


                      Votre hypocrisie se résume dans ces phrases :


                      « Or un reportage du 24 septembre sur Arte, chaîne peu suspecte d’arabophobie, présente une image très différente : la jeunesse rejette le Hamas, et l’argent coule à flots »

                      Conclusion implicite donc hypocrite : Le BLOCUS de GAZA est une bonne chose, et il n’ y a pas de génocide Israélien envers le peuple de Gaza. C’ est vrai, puisque Arte, selon l’ auteur, n’ est pas suspect d’ arabophobie. CQFD. Il est évident que ce blocus et tentative génocide d’ un état fasciste, Israël gène l’ auteur. Mais comme l’ auteur est pour le capitalisme dont l’ ultime support est Usrael, il faut faire de la propagande hypocrite et insinuer que ce qui est vrai est faux.


                      L’ auteur oublie qu’il n’ est point besoin d’ être arabophone pour faire de la propagande en faveur d’ un blocus. Vous êtes bien POUR le blocus de Cuba, alors que les cubains ne sont pas arabes. il suffit d’ avoir l’ idéologie de l ’individualisme et de haïr tout ce qui s’ en éloigne.


                      Dire que la jeunesse rejette le Hamas, c’ est comme dire que les Libyens rejettent Khadafi !. Un pur mensonge qui vous arrange. Votre hypocrisie est telle que vous ne savez que produire des arguments d’ autorité. C’ est pas vous, c’ est Arte qui le dit !.



                      Un peu de courage, Homme qui se croit libre ! Défendre la liberté c’ est surtout l’ euphémisme des égoïstes.


                      Qu’ en 2 ans un chauffeur de taxi devienne riche, ne prouve absolument rien quant à la misère dans laquelle se trouve le peuple palestinien à Gaza. Le faire croire démontre votre malhonnêteté intellectuelle au nom de votre idéologie.


                      Le comble de votre fourberie habituelle est montrée dans cette phrase.


                      « une part de la population appauvrie et sans pouvoir, et une large part riche, vivant sur un commerce florissant et sur les milliards de subventions allouées à cette région »

                      Une LARGE part de la population est très riche, mais on ne connaît pas la taille de la population appauvrit !!!  Est elle plus large ? moins large ? insignifiante ?



                      L’ auteur ne trompera personne avec son 

                      « On peut être opposé au (nazisme hitlérien), mais on peut en même temps se questionner sur ce qui se passe réellement (dans la résistance française) »


                      Mais oui bien sûr !!! tout en dédouanant le nazisme, car c’ est cela la finalité de cet article.


                      Le problème, c’ est que l’ on ne voit jamais l’ auteur se questionner sur ce que font certains pays qui assassinent, dont la France en Libye.


                      J’ arrête là, car cet article est un tas d’ hypocrisie et de malhonnêteté qui ne poursuit qu’ un but : Soutenir le libéralisme, car monsieur est égoïste.


                      • hommelibre hommelibre 30 septembre 2011 17:49

                        Question idéologie, vous êtes au top ! C’est l’hôpital qui se moque de la charité !...


                        Oui le libéralisme est la liberté. Il a été soutenu par la gauche du 19e siècle parce qu’il mettait fin à l’hégémonie de la royauté. Il apportait liberté de penser, d’entreprendre, etc.

                        En système libéral vous pouvez être votre propre patron et ne pas dépendre économiquement d’un autre patron. Ce n’est pas sous Staline ou Mao que vous pouviez développer votre entreprise. En système libéral oui.

                        Rien d’autre à dire tant vous faites les questions et les réponses, amalgamant par ailleurs mes propos d’une manière que les fachos de 1930 n’auraient pas reniée.


                      • Michel Maugis Michel Maugis 30 septembre 2011 19:03

                        « Question idéologie, vous êtes au top ! C’est l’hôpital qui se moque de la charité !… »

                        Bien sûr que j’ ai une idéologie. Vous me répondez comme si je vous avais reproché d’ en avoir une, le libéralisme. Voilà bien une manière malhonnête et bien hypocrite d’ esquiver le fond de mon commentaire.

                        Vous avez fait de la propagande mensongère et calomnieuse au nom de votre idéologie, en faveur du Blocus de Gaza, du sionisme, contre le hamas, avec l’ argument d’ autorité que puisque c’ est Arte qui ne peut être qualifié d’ arabophone, c’ est vrai !!.

                        Et vous croyez être libre ? C’ est du faux culisme.

                        « Oui le libéralisme est la liberté. »

                        SI c’ est la liberté, alors ce n’ est pas très original, comme idéologie. Je trouve bien plus réel la notion de INDIVIDUALISME, qui s’ oppose à COMMUNISME.

                        Clamer la liberté dans le sens de pouvoir s’ ENRICHIR au détriment de la société, c’ est admettre la nécessité des massacres, des pillages comme maintenant en Libye. Car c’ est bien cela votre « liberté d’ entreprendre ». Il ne s’agit absolument pas du plaisir d’ être utile à la société. Une société socialiste peut très bien promouvoir une volonté d’ entreprendre une entreprise, avec des fonds de la société, et à condition que l’ « entrepreneur » soit justement rémunéré sur son travail, et non sur l’ accaparement du travail d’ autrui.

                        Acceptez vous cette notion de l liberté d’ entreprendre ? NON, bien sûr, car ce qui vous guide c’ est de vous enrichir, à grande peine je crois, car vous croyez devoir travailler 10 heures par jour.

                        « Il a été soutenu par la gauche du 19e siècle parce qu’il mettait fin à l’hégémonie de la royauté. »

                        Mais non, mon pauvre. Il a été soutenu par la classe bourgeoise naissante avec le support décisif des masses paysannes. Les lumières c’ est la croyance en ce que les idées naissent ( par miracle de dieu) dans la tête des hommes. C’ est un autre idéalisme.

                        La prise du pouvoir par la bourgeoisie était révolutionnaire à l’ époque. celle ci imposa SON pouvoir et SA liberté et SON égalité devant la loi et sa Fraternité devant le peuple.


                        « Il apportait liberté de penser, d’entreprendre, etc. »

                        C’ était certainement un progrès dont à profité la classe bourgeoise naissante. Mais à cette époque, si l’ on voulait gardé sa tête il ne fallait pas trop remettre en question ce nouvel ordre social. Les monarchistes d’ alors,ceux des autres pays d’ Europe, étaient donc en droit, à votre instar, d’ en appeler aux Staline et Mao que furent les Dantons et autres Robespierres.


                        « En système libéral vous pouvez être votre propre patron et ne pas dépendre économiquement d’un autre patron. »

                        C’ EST ABSOLUMENT FAUX !, puisque la très grande majorité des gens sont des salariés.

                        C’ est bien une preuve d’ égoïsme que de valoriser une idéologie par un « supposé avantage » qui ne concerne quasi personne.


                        Je pourrais dire qu’ avec l’ esclavagisme vous pouvez être maître, ne rien foutre, et avoir du temps pour penser et vous amuser.

                        La même chose avec la monarchie absolue, qui est défendue d’ ailleurs par vos maîtres à (dé)penser que sont les Obama, Sarkonazy, qui soutiennent les monarchies du Golf .

                        « Ce n’est pas sous Staline ou Mao que vous pouviez développer votre entreprise. En système libéral oui. »

                        Quel connerie !! Qu’est ce que vous prouvez ? Comme si en URSS et en Chine il n’ y avait pas d’ entreprise. En quoi le fait que celle ci soit privé, est un avantage.., maintenant ? 


                        C’ est parce que vous êtes pour la pérennité du capitalisme, que vous niez le blocus de Gaza, que vous soutenez les tueries de Sarkonazy et du prix Nobel de la Guerre, que vous êtes un hypocrite de première en voulant faire croire que la « liberté de s’ enrichir » est un droit de l’ homme fondamental


                        Allez, dites nous un petit mot gentil sur vos idoles libérales dont la liberté de penser en ce qui concerne l’ OTANAZIE de la Lybie saute aux yeux

                        Combien de guerres vous faut il encore ?



                      • amipb amipb 30 septembre 2011 19:04

                        Vous remarquerez, hommelibre, qu’au moindre passage de Michel Maugis le moinssage prend des proportions inquiétantes si l’article ne lui convient pas.

                        De quelle idéologie faut-il se libérer ? Et s’il fallait se libérer de toutes les idéologies, communisme compris, Mr Maugis ?


                      • hommelibre hommelibre 30 septembre 2011 20:15

                        @ Amipb : Michel Maugis serait-il une sorte de maître à penser ?

                        En effet le communisme n’est pas vraiment une idéologie attractive, sauf pour ceux qui pensent devoir éduquer le monde à leur propre conception de la liberté. Conception qu’on a vu à l’oeuvre.


                      • hommelibre hommelibre 30 septembre 2011 20:42

                        @ Michel :

                        Faut-il vraiment tenter de débattre avec vous ? Il y a tant d’attaques ad hominem que la communication est sévèrement brouillée. Se sentir agressé personnellement à ce point d’une part ne donne guère envie de dialoguer avec vous, d’autre part ne m’inspire aucun respect envers vous, ni pour vos idées, ni pour votre personne.

                        Votre manière de traiter celui qui ne pense pas comme vous est à mes yeux une tentative d’écrasement extrêmement déplaisante. Il est vrai qu’entre fascisme et communisme, la distance est mince.

                        Après les attaques personnelles, les procès d’intention. Comment voulez-vous que je réponde proprement à vos logorrhées aussi manifestement biaisées ?

                        Mais je veux bien tenter quelques éléments de réponses. Des éléments très brefs pour me pas me perdre dans vos interprétations infondées et ne pas vous donner encore plus de possibilité de dériver.

                        Je suis clairement individualiste, comme tout le monde. Me juger d’égoïste est amusant. Tout le monde l’est, et vous encore plus en défendant à ce point VOTRE conception, et en ayant le culot de tenter de lui donner un caractère humaniste et universel. Votre ego est monstrueusement énorme. L’individualisme est la liberté. Il n’empêche pas la solidarité ni la communauté, fondées sur l’assentiment mutuel et non sur une morale ou une politique collectiviste qui se servirait que ses dirigeants. L’individualisme est une antidote au totalitarisme.

                        Par ailleurs il ne s’agit pas de s’enrichir au détriment de la société, mais avec la société. Il y a là des concepts qui vous échappent. Vous semblez trop enfermé dans votre idéologie. Vous représentez ce à cause de quoi les sociétés ont évolué vers l’individualisme.

                        Bien sûr que la majorité des gens sont salariés. Mais rien ne les empêche de devenir indépendant. A eux le boulot de fou, l’incertitude des fins de mois, la recherche de clientèle, les journées à 12 heures, bref... Rien ne les empêche de se mettre à leur compte. Ou d’acheter tous ensemble les actions de leur entreprise.

                        Voilà je m’arrête là. Vos conclusions sont si délirantes, si excessives, que je regrette presque de vous avoir témoigné le respect de vous répondre, alors que vous ne faites que vomir sur moi. Votre irrespect témoigne un peu plus de la nature de votre idéologie.

                        Si vous commencez à faire preuve de respect, j’envisagerai de continuer le dialogue. Pour le moment je l’interromps de mon côté.


                      • Lorelei Lorelei 30 septembre 2011 21:25

                        bjr michel maugis

                        vous faites partis de ses quelques personnes à deviner le fond du personnage et ce fond est clairement résumé dans votre commentaire.... smiley

                        "Mais oui bien sûr !!! tout en dédouanant le nazisme, car c’ est cela la finalité de cet article.

                        Le problème, c’ est que l’ on ne voit jamais l’ auteur se questionner sur ce que font certains pays qui assassinent, dont la France en Libye.

                        J’ arrête là, car cet article est un tas d’ hypocrisie et de malhonnêteté qui ne poursuit qu’ un but : Soutenir le libéralisme, car monsieur est égoïste."


                      • Lorelei Lorelei 30 septembre 2011 23:55

                        je rajouterai que c’est la démocratie qui apporta un peu de liberté et non le liberalisme qui est une forme d’esclavagisme

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès