Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Google : après la publicité, les entreprises ?

Google : après la publicité, les entreprises ?

Google pour les particuliers, Google pour les entreprises. “En cas d’effondrement du marché de la publicité en ligne, Google a bien un plan B. Interrogé sur un éventuel modèle économique alternatif à mettre en place d’ici cinq à dix ans, Eric Schmidt a confirmé sans ambages y réfléchir. Il a même précisé que Google Entreprise existait pour cela.”

Il y a quelques semaines, un article du Monde informatique titrait Les entreprises : le plan B de Google.

Et ça sonne bien.

Même s’il est plus connu pour ses services et logiciels grand public, Google propose de nombreuses solutions destinées aux entreprises : services hébergés (dits ASP ou SAAS selon la mode) en général élaborées comme des extensions de services gratuits et grand public existant, spécialisés ou ayant basculé d’un modèle gratuit sponsorisé par la publicité vers la location ou l’abonnement.

Ce segment devrait devenir, [...], un élément moteur parce qu’il utilise notre infrastructure et notre flexibilité“, a ajouté Eric Schmidt, tout en expliquant que le groupe devait auparavant se focaliser sur le domaine de la recherche - et plus particulièrement la recherche personnalisée - qui restera la “Killer app” pour encore quelques années. “Nous avons plus d’ingénieurs sur cette partie que sur n’importe quelle autre“, a-t-il précisé.

Je lis donc : la recherche est actuellement, monétisée par la publicité, notre source de revenus principale, nous envisageons de rester leader sur cette expertise en étendant la recherche à tous les domaines de l’information comme nous le répétons sans cesse mais en fait il va falloir que dans les années à venir on devienne équipementier, opérateur Telecom, fournisseur d’accès internet, éditeur et producteur de contenus, banque et marque de pain en tranches si on veut rester un “big one”. ;)

Aujourd’hui lorsqu’on prononce le mot Google on pense de plus en plus souvent à Microsoft, que ce soit sur leurs terrains de chasse ou en rapport à leurs positions communes de Big Brother. La guerre ouverte que ce livrent GOOG et MSFT est même une véritable foire au Web 2.0 pour Google, acheteur compulsif - voir à ce propos : “Plus de 30 applications en ligne sur les plates-bandes de Microsoft

Google MiniProductivity Solutions for your Business

Petit à petit le catalogue produit s’est étoffé, jusqu’à s’articuler autour de trois grandes rubriques : la recherche, le partage d’information et la visualisation, principalement cartographique pour l’instant.

La recherche

Les solutions de recherche en mode ASP ou directement hébergées en internet, les Appliances - littéralement les « appareils ».

Google Search Solutions

Google Custom Search Business Edition, Google Mini Search Appliance, Google Search Appliance, Google Desktop for Enterprise, autant de dénominations barbares auxquelles il faut ajouter la toute dernière en date, Google Custom Search Business Edition, la version pro d’une application existante ouverte jusqu’alors aux particuliers, gratuite et sponsorisée par de la publicité, comme tous les produits Google : positionnés sur le versant publicitaire et grand public dans un premier temps avant de trouver le chemin des entreprises en remplaçant la publicité par un abonnement.

http://www.google.com/enterprise/products.html

Pistes : pages jaunes/yellow pages (avec Google Local Business), petites annonces, e-commerce, nouveaux systèmes de fichiers et de bases de données des supports de mémoire, Big Brother...

Le partage d’information et les outils de travail collaboratif

Il s’agit-là de Google Apps, également disponible en version gratuite et en version Premium adressant alors les TPE d’1 à 25 personnes. La suite propose toute la panoplie addictive : Gmail, Google Calendar, Docs & Spreadsheets (Google Documents), Google Page Creator, Start Page et Google Talk.

http://www.google.com/a/enterprise/

Pistes : fourniture de services hébergés étendus (SAAS), fourniture d’accès internet, éventuellement de systèmes d’exploitation...

La visualisation

La litanie se poursuit : Google Earth Enterprise, Google Earth Pro, Google Maps et un peu à part, Google SketchUp Pro, tous des outils de cartographie hormis le petit dernier qui est un logiciel de modélisation 3D.

http://www.google.com/enterprise/geospatial.html

Pistes : cartographie de l’information (http://tools.google.com/gapminder/), univers virtuels.

Que conclure ?

Rien. Ou plutôt : que fait la concurrence ? Le moteur de recherche de Microsoft, Live, gagne quelques points dans le panel, Vista déçoit et Linux gagne un peu de terrain. Pour ce qui est des outils de type Google Apps, les utilisateurs de la première heure (Early Adopters et Evangelists) commencent à passer le relais au grand public de la même manière qu’ils avaient promu le moteur de recherche il y a quelques années, avant les Adwords.

Bref, les prochaines années risqueraient d’être d’une affreuse monotonie si l’esprit de contradiction et la tendance au reniement n’étaient inscrits dans nos gènes, n’est-ce pas ?


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Ame Nomade 19 juillet 2007 13:53

    Il y a des entreprises qui fonctionnent bien, qui sont utiles à leur temps. Elles font alors de l’argent en une proportions de leur utilité. D’autres choisissent de s’imposer, parfois sournoisement, et arrivent au même résultat financier... Mais quelle voie faut-il privilégier lorsqu’on est le consommateur ?

    Chacun pourra trouver la réponse à cette question s’il le veut. Ne pas y répondre renforce toujours le bilan de l’entreprise qui s’impose.

    > « les prochaines années risqueraient d’être d’une affreuse monotonie si l’esprit de contradiction et la tendance au reniement n’étaient inscrits dans nos gènes, n’est-ce pas ? »

    Vous êtes bien français, n’est-ce pas ? On vous fait donc cette confiance.


    • alberto alberto 19 juillet 2007 17:24

      En somme, il faut vite chercher un vaccin, sinon il va tous nous bouffer !


      • Antonin Moulart Antonin Moulart 19 juillet 2007 18:28

        Le peu d’entreprise qui sont sur de nouvelles pistes se font immédiatement absorber par google.

        La machine est bien rodée. Microsoft a du soucis à ce faire.


        • Gandalf Tzecoatl 20 juillet 2007 10:57

          Glouglou, Glouglou, & Glouglou


          • arturh 21 juillet 2007 19:14

            Nous français, européens, sommes condamnés à y assister en simples spectateurs, alors que nous avons le potentiel pour y participer

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès