Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Google condamné : les Belges sont privés de news, et d’autres pays (...)

Google condamné : les Belges sont privés de news, et d’autres pays pourraient suivre

Le torchon a définitivement brûlé entre Google et la presse belge. Le moteur de recherche a été condamné à retirer ses sites de presse de son portail d’actualité et de son "cache", avec l’obligation d’afficher la notification de cette condamnation sur sa page d’accueil.

Un extrait du (long) texte :

Nous, G.M.R. Tassin, juge désignée pour remplacer le Président du Tribunal de première instance de Bruxelles ; Assistée de V. Hubrich, greffier ; Vu la loi du 15 juin 1935 sur l’emploi des langues en matière judiciaire ; Rejetant toutes conclusions autres plus amples ou contraires ; Déclarons la demande recevable et fondée dans la mesure ci-après : - constatons que la défenderesse ne peut se prévaloir d’aucune exception prévue par les lois relatives aux droits d’auteur et aux droits voisins (1994) et sur les bases de données (1998) ; - constatons que les activités de Google News et l’utilisation du « cache de Google » violent notamment les lois relatives aux droits d’auteur et aux droits voisins (1994) et sur les bases de données (1998) ; - condamnons la défenderesse à retirer de tous ses sites (Google News et « cache » Google sous quelque dénomination que ce soit), tous les articles, photographies et représentations graphiques des éditeurs belges de presse quotidienne francophone et germanophone représentés par la demanderesse dans les 10 jours de la signification de l’ordonnance à Intervenir, sous peine d’une astreinte de 1.000.000,- € par jour de retard ; - condamnons en outre la défenderesse à publier, de manière visible, claire et sans commentaire de sa part sur la home page de ‘google1be’ et de ‘news.google.be’ pendant une durée ininterrompue de 5 jours l’intégralité du jugement à intervenir dans les 10 jours de la signification de l’ordonnance à intervenir, sous peine d’une astreinte de 500.000,- € par jour de retard Condamnons la défenderesse aux dépens liquidés à 941,63 € (citation) et 121,47 € (indemnité de procédure) ;

Quelles conséquences ?

Une sérieuse remise en cause du modèle des actualités Google dans le monde. En effet, si cette comdamnation est confirmée en appel, elle pourrait faire jurisprudence dans d’autres pays comme la France. Google serait alors contraint de retirer de son site d’actualité les plus grands organes de presse, ou du moins, les plus sensibles à la question des droits d’auteur.

La mesure de rétorsion de Google a été rapide. Les sites de principaux sites d’information belge ont été retirés non seulement du site d’actualité (conformément à la condamnation), mais également de l’index belge de Google ! Pour l’observer, suivez ces requêtes (journal belge Le soir, l’un des plaignants : recherche : "le soir sur google.be". Edifiant ! Malgré sa fameuse devise "Don’t be evil" (ne pas faire le mal), Google sait se venger...

Quel intérêt ?

L’enjeu pour le moteur de recherche est crucial : la perte d’un tel procès serait un coup d’arrêt spectaculaire et une sérieuse remise en cause de la stratégie du service des actualités, et ceci particulièrement si les procédures font tache d’huile dans d’autres pays.

Aucune publicité ne figure sur ces pages d’actualité, cela ne représente certes pas un manque à gagner direct, mais il s’agit tout de même d’une belle égratignure possible pour la qualité et la taille de l’index du moteur. L’idée reçue selon laquelle Google "indexe tout" a déjà été écornée récemment par les résultats de recherche tronqués en Chine. Cette affaire présente donc un intérêt tout particulier.

Reste à savoir si les fournisseurs de contenu sauront se couper de la manne de visiteurs apportés par l’index de Google et les utilisateurs de Google news, au nom de la protection des droits d’auteurs ! Rien n’est moins sûr...

La principale menace de l’expansion de Google serait-elle plus dans les tribunaux que sur les marchés ?

Serge Kpossou


Moyenne des avis sur cet article :  4.87/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

103 réactions à cet article    


  • Carlo Revelli Carlo Revelli 26 septembre 2006 12:09

    Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire dans un autre forum, cette attaque dépasse l’entendement. Je me demande dans quels univers ils vivent... Et puis on s’étonne que la presse va mal.... Alors que la plupart des sites de presse savent très bien que Google News leur apporte au moins 25-30% de leur trafic, on leur cherche des poux. C’est vraiment n’importe quoi. D’ailleurs, ce fut l’AFP a initier le bal en France.

    J’irai même plus loin que Google. Ils veulent pas être indexés ? Qu’ils sortent de l’index de tous les sites de Google... smiley


    • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 14:15

      Vous vivez de quoi Monsieur Revelli , des abonnements Avox ou du subside ou de la pub ?


    • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 14:19

      et de quoi vit Google lorsqu’elle vend du référencement comme n’importe quel vulgaire annuaire...

      Annuaire de luxe et sophistiqué, je vous l’accorde, quel est le business plan de Google....quel est son projet économique ?


    • Carlo Revelli Carlo Revelli 26 septembre 2006 14:59

      Je ne comprends pas votre question et surtout le lien avec l’article. Pour vous répondre, le site se finance avec la pub mais sûrement pas avec les Google Ads qui apportent un montant très faible et que probablement on va arrêter bientôt. Donc, non est pas financé par Google si tel était le but caché de votre question... smiley

      Je voudrais qu’on m’explique en quoi Google News porte tort à la presse. J’en discutais avec le rédacteur en chef d’un grand quotidien qui m’a avoué qu’un tiers de leur trafic venait grâce à Google News et qu’il remerciait le ciel de cette manne chaque jour...


    • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 15:08

      ok...c’est vrai que j’ai mal formulé ma question et mon commentaire, assez directement et à la volée.

      Je crois que le mieux c’est de voir le jugement et de lire pour comprendre le fond de l’affaire.

      La question n’est pas une question de traffic surement pour les plaignants, leur motivation doit être ailleurs...


    • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 15:13

      non Monsieur Revelli, je ne suis pas aussi vicieux qu’un parisien, je ne crois pas que vous soyez payé par Google... smiley

      Ce que je veux dire, c’est que la presse doit bien générer quelques revenus pour vivre, payer ses charges d’exploitation et que sans doute des acteurs de la presse belge se sentent lésés.

      Je suis très content que vous existiez, croyez - moi smiley


    • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 15:26

      c’est le droit d’auteur qui est coeur de l’affaire.

      Lorsque je travallais comme journaliste, j’avais signé un agrément concernant ce travail intellectuel, avec mon employeur. Il stipulait entre autre, cet agrément, que je renonçais en partie à faire valoir mes droits sur la production intellectuelle effectuée ds le cadre des missions liés à mon travail ,ces prestations rémunérées pour ces missions. etc...je vous passe les détails...et donc.... il y a des droits liés à la production de l’industrie des medias.

      Et donc...


    • (---.---.118.131) 26 septembre 2006 13:20

      Morale de l’histoire :

      « Quand on veut jouer au con, on trouve toujours plus con que soit. »

       smiley


      • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 14:13

        La loi c’est la loi, en France aussi et donc ....


      • ropib (---.---.27.229) 26 septembre 2006 19:36

        @Antoine

        Et donc beaucoup de français sont dans l’illégalité. D’ailleurs beaucoup de lois deviennent débiles par rapport aux nouvelles problématiques de la technologie. Que faire si des architectures redéfinissent la notion de propriété, de paiement etc. ? Les lois ce n’est pas fait pour définir le monde, les lois c’est fait pour être juste.


      • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 20:51

        @ropib (IP:xxx.x15.27.229) le 26 septembre 2006 à 19H36

        « Les lois sont faites pour être justes. »

        Oui en principe, elles sont faites pour être justes. Et comme citoyens, nous devons le souhaiter et aussi espèrer que les commissions parlementaires qui doivent travailler à leurs élaborations voient justes.

        Perso, comme je suis d’une famille de juristes tout en n’étant pas juriste moi-mme, j’ai un peu tendance à me référer à la règle...mais bon, passons.

        La complexite des avancées technologiques en matière d’information ne supprime pas le droit et n’abolit pas ce qui existe déjà en la matière juridique.

        Par contre, il sans doute vrai que les évolutions profondes actuelles ne sont pas encore bien appréhendées par le pouvoir et mme pas non plus par le commun des mortels, nous-mmes à titre individuel.

        Il va donc falloir que le législateur s’adapte anticipe tout en ne jettant pas le bébé avec l’eau du bain.

        Un artiste, un intellectuel, un agitateur d’idées, un créateur à le droit d’être protégé et son travail aussi.

        Pour le moment, les grands gagnant ce sont ceux qui fournissent les technologies, je sais que « Le message c’est le medium » mais il n’est pas sûr que cela soit totalement vrai ...


      • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 20:59

        Les lois doivent surtout être utiles, comprises et pertinentes...


      • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 23:34

        @ropib (IP:xxx.x15.27.229) le 26 septembre 2006 à 19H36

        « Donc, bcp de français sont ds l’illégalité »

        Mais non, tout un chacun à le droit de s’exprimer ds un blog pourvu qu’il reste correct, pas de diffamation, verifier la véracité du contenu etc...je vois pas en quoi cela fait problème.

        Mais ds ce cas vous prenez les risques tout seul...n’oubliez pas qu’un rédac chef en principe vous couvre en cas de problème.

        Un citoyen qui fait du journalisme tout seul, prend des risques mais la liberté d’expression existe c’est un droit fondamental.

        Bref, faut pas faire un délit de presse, c’est dangereux...


      • T.B. (---.---.21.162) 27 septembre 2006 11:45

        Je confirme la contribution d’Antoine Diederick.

        « Il est parfois nécessaire de changer certaines lois, mais le cas est rare, et lorsqu’il arrive, il ne faut y toucher que d’une main tremblante ». Montesquieu (De l’Esprit des Lois). Au lieu de cela, « la loi française est en crise à cause de ses lois multiples (inflation législative galopante, le pire de tous les maux), jetables (les politiques voulant inscrire leur nom dans le marbre de la loi, s’empressent d’en faire adopter une) émotives et molles ( loi sans contenu obligatoire, qui ne va donc avoir aucun effet en pratique) » Pierre Mazeaud, actuel Président du Conseil constitutionnel. http://www.conseil-constitutionnel.fr/bilan/annexes/voeuxpr2005.htm

        En clair, je ne suis par le premier à le dire, trop de lois tue la loi et nos parlementaires semblent s’amuser avec le Code Civil. Sans oublier l’affligeante carence en matière de sécurité juridique derrière chaque loi.

        Par ailleurs, quelqu’un aurait-il la bonté de me dire comment on fait pour rendre les liens http directement opérationnels, ceux qui apparaissent sur AgoraVox en bleu gras souligné ?


      • ropib (---.---.27.229) 27 septembre 2006 13:37

        Il y a des problématiques qui ne sont même pas abordées. Il y a de nouveaux concepts même pas pris en compte. La loi est basée sur une modélisation, si celle ci est modifiée ça sert à quoi de garder les mêmes lois ? Quand on aura des puces dans le cerveau comment on fera pour payer l’accès à une musique entendue une fois à la radio et qu’on a enregistrée ? C’est de la copie illégale ? C’est complètement débile, quand le monde change on change les lois, c’est pas de bol mais c’est la vie.


      • (---.---.21.162) 28 septembre 2006 18:19

        Je vous remercie pour vos nombreuses réponses. J’aurais encore appris quelque chose ... ! smiley


      • Pas l’oie, pas pris. (---.---.79.7) 26 septembre 2006 13:26

        «  J’irai même plus loin que Google. Ils veulent pas être indexés ? Qu’ils sortent de l’index de tous les sites de Google...  »

        Absolument.... Bon, mais il est vrai que le comportement de Google en Chine n’a pas été non plus ...comment dire ...joli joli.. DONC.....

        BRANCHEZ « L AUTOWASH » AUSSI C EST UTILE..qu’on s’apelle Google ou pas !

        Ah l’arroseur arrosé..pas toujours content... !!

        Quand aux droits voisins....loi DAVSI....voilà un bel effet pervers de cette loi idiote.. !


        • space_cowboy (---.---.248.58) 26 septembre 2006 13:37

          en même temps on peut s’informer autrement que sur google non ?


          • goh (---.---.38.189) 26 septembre 2006 14:03

            sans google je n’aurais jamais trouvé agoravox , comme quoi google peut aussi servir à m’informer


            • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 14:43

              bien sur, et c’est un très bon moteur de recherche.

              La politique de Google en terme de référencement consiste a appliquer l’adage :« Qui ne dit mot, consent ».

              Pour certains cela sert leur intérêt pour d’autres non, il y a donc conflit... smiley


            • ropib (---.---.27.229) 26 septembre 2006 19:40

              @Antoine

              Ce n’est pas très fin d’aller en justice. Désolé. Si les journalistes devaient payer toutes les personnes qu’ils interviewent, les gens dont ils racontent l’histoire etc. ils écriraient des livres. Et d’ailleurs quand je porte des tennis suis-je payé pour arborer la marque ? Je trouve que ce serait assez juste.


            • JM (---.---.16.253) 26 septembre 2006 20:06

              Les belges n’ont pas besoin de google pour connaître « Le Soir »


            • JM (---.---.16.253) 26 septembre 2006 20:20

              Le fait d’être privé de news via Google ne nous prive pas de news... il y a surbondance de news dans ce monde.

              Par contre l’acces à la presse mondiale via Google m’a permis de prendre que news n’étaient en général que du copier coller. Via Google tous les articles de tous les journaux disent la même chose... Gooble contribuerait à être un instrument de propagande... il est donc bon que certains journaux se démarquent de Google

              De temps en temps il y a une bonne surprise comme AgoraVox mais on a plutôt l’impression que c’est parce que le comité de censure de Google n’a pas eu le temps de faire son travail...


            • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 20:54

              @ropib (IP:xxx.x15.27.229) le 26 septembre 2006 à 19H40

              Il a surtout des personnes qui ont envie de payer des journalistes pour que l’on parle d’eux.

              Et par mon expérience, je pourrai vous raconter quelques anecdotes à ce sujet... smiley


            • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 21:46

              Avox est une bonne surprise , d’accord je suis et sans flagorneries de ma part...


            • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 14:12

              ya pas eu de « mesure de rétorsion » l’astreinte/jour en cas de non respect de la décision de la Justice belge est très importante.

              Les acteurs de la presse française suivent cette décision avec bcp d’intérêt et vont certainement aussi peaufiner leur approche de la question.

              Google en tout en publiant sur son site belge uniquement a donc respecté ce qu’on lui a demandé.

              Je vous propose pour compléter votre article et le rendre plus documenté de creuser un peu plus avant.

              Voyez ce qui a été ecrit et rapporté ds le presse belge...

              allez, au boulot smiley


              • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 14:23

                euhhh non cela va nous ne sommes pas privés de news smiley)

                Bonjour de Belgique....je tiens les frites au chaud pour le dessert je ne sais pas encore smiley


                • (---.---.162.15) 26 septembre 2006 14:53

                  L’entreprise Google est donc vexée et, puisqu’on lui refuse d’agencer à sa volonté son Google-news, elle a décidé d’enlever de son moteur de recherche les liens vers la presse belge. Et peut-être bientôt vers la presse française.

                  Alors il conviendra de délaisser ce moteur de recherche pour en prendre un autre dont l’humeur est moins variable.

                  Quant à Google News, je n’en ai jamais apprécié le principe, j’ai l’impression qu’on me prépare un « best of » des articles et ça me déplait. Je préfère les actualités Yahoo, avec en complément une demi douzaine de sites, surtout de la presse quotidienne. J’ai l’impression de faire mon choix, il n’y a pas un Google qui le fait pas à ma place.

                  Et puis Google, il commence à y en avoir marre, cette entreprise a vraiment la grosse tête, il est temps de prendre ses distances...

                  Am.


                • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 15:01

                  elle est pas vexée Google, il y a ASTREINTE et qui dit ASTREINTE dit GROS SOUS.

                  Elle se conforme a ce que demande les plaignants qui ont gain de cause et donc Google suit l’avis du jugement ,respecte le jugement en s’éxécutant.

                  La suite en appel....

                  Pour le reste de votre commentaire je suis plus ou prou d’accord.


                • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 15:04

                  cet agrégat d’information pêchees chez les producteurs d’infos de l’industrie qui payent des journaliste pour produire des contenus valables ou non, alors que Google en tire peut être des revenus, semble être la question ?


                • (---.---.162.15) 26 septembre 2006 16:55

                  Antonio, j’avais compris que l’astreinte portait sur Google News, pas sur le moteur de recherche.

                  D’ailleurs, pour les moteurs de recherche, chacun est libre d’accepter ou refuser la prise en compte. Il suffit, en en-tête des pages html, de positionner une balise META pour dire qu’on refuse les robots pour moteurs. Je doute que Google ne prenne pas en compte ces balises et c’est pourquoi je pense que le moteur de recherche n’est pas en cause.

                  Am.


                • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 14:35

                  sans parler du fonds littéraire que Google a voulu mettre en place sans consulter les éditeurs , français , entre autres....


                  • serge (---.---.156.81) 26 septembre 2006 15:20

                    Antoine, vous semblez bien remonté ; Pour être un peu plus objectif, ne pensez vous pas que les organes de presse belges passent à coté d’une évolution majeure de leur métier ?

                    Notre manière de consommer l’information a changé avec Internet, le repli sur soi et la conservation du contenu des articles comme un bastion est à mon avis une ère révolue.

                    Toutefois, leur combat pour la reconnaissance des droits d’auteurs est louable ! Ces articles sont le fruit d’un travail intellectuel, que google avale dans son « cache ». (Un simple fichier « robots.txt » placé sur leur site éviterait l’indexation de ce contenu, mais je vous l’accorde, pourquoi devrait-on avoir à exprimer de manière implicite que notre contenu est privé ?)

                    Mais en contre partie, google fait découvrir leur contenu à des milliers de lecteurs qui ne les auraient jamais découverts autrement. Juridiquement, les journalistes sont t-ils floués ? Non. Le fruit de leur travail est la propriété des journaux (hormis les indépendants). Ce sont ces derniers qui sont floués et qui se réveillent bien tard. Cela ne vous rappelle rien ? L’industre du disque ? le Peer to peer ?

                    Ne pas anticiper l’évolution de son marché, c’est forcément se retrouver contraint à des combat d’arrière garde !

                    Aller jusqu’a envisager d’accepter d’être rayés d’une base d’information (certes privée) mondiale, au prétexte de protéger un patrimoine que du coup bien peu de gens liront... C’est bien un comble pour un organe de presse, qui a pour vocation d’informer... on marche un peu sur la tête là non ?


                    • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 15:43

                      @serge (IP:xxx.x01.156.81) le 26 septembre 2006 à 15H20

                      Exact Serge, je suis remonté ce jour...un peu trop...c’est mon côté mousquetaire smiley

                      Chuis de mauvais poil et donc ronchon, mais cela n’a rien à voir avec l’article qui a le mérite de suivre l’actualité récente et de nous faire réfléchir.

                      Votre reflexion est juste, il y a une contradiction entre la vocation de se faire connaitre et d’informer et l’affaire des quotidiens belges contre Google .

                      Il est possible que les plaignants vont à l’encontre des changements et des révolutions actuelles mais souvenez vous lorsque windows a commercialisé en masse son OS, le nombre de mise en garde concernant la propriété intellectuelle du code et de sa redistribution non légale.

                      Or nous employons presque tous cet OS et il fait partie de l’usage et du fonctionnement de notre ordinateur et nous acceptons de payer les droits pour l’utiliser, pkoi ne serait-ce pas le cas avec des documents de presse produits par l’industrie et qui expose des frais pour ce faire.


                    • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 15:47

                      par contre si Google avait été une entreprise européenne avec une particulière vocation culturelle ....mouais peut être que l’affaire aurait été un peu différente....

                      Mais c’est vrai que la presse doit anticiper les nouveaux modèles possibles...et que elle est sans doute sur le qui vive pour l’instant.

                      Les moyens ne changent pas le fond de ce sont les droits d’auteurs...à mon sens.


                    • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 15:49

                      "Les moyens ne changent pas le fond de ce ’que’ sont les droits d’auteurs...à mon sens.

                      correction merci....

                      Au revoir Serge, je vais un peu ’ronchonner’ dans mon coin et travailler smiley

                      Il faut suivre cette affaire elle est vraiment intéressante.


                    • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 16:08

                      A votre avis qu vont faire les éditeurs de presse français suite à cette affaire belge ?

                      A mon avis, cela va suivre de la mme manière qu’en Belgique.


                    • ropib (---.---.27.229) 26 septembre 2006 19:29

                      @Antoine

                      Il est clair que je considère aujourd’hui bien mieux Google qu’un journal attaquant Google en justice plutôt que simplement ne pas indexer ses contenus. Et là on touche aux limites des grandes valeurs du journalisme qu’on nous remémore tout le temps. Je pense qu’en effet c’est bien qu’ils montrent enfin qu’ils sont là pour faire du fric et qu’il est grand temps de les institutionnaliser comme les autres pouvoir dans les pays démocratiques.


                    • Antoine Diederick (---.---.25.252) 26 septembre 2006 20:35

                      @ropib (IP:xxx.x15.27.229) le 26 septembre 2006 à 19H29

                      Ben, j’ai envie de dire que la presse doit rester indépendante et la presse recoit une aide de l’Etat en Belgique au nom de l’expression démocratique, je crois qu’en France c’est aussi le cas.

                      Mais il n’est pas imaginable de voir la presse d’information (il y a plusieurs type de presse) devenir un outil institutionnalisé.

                      Plus que jamais il faudra des esprit indépendants, honnêtes, courageux pour examiner le dessous des cartes, de comprendre le monde complexe d’aujourd’hui.

                      Je suis d’accord avec vous de dire que parfois nous sommes lassés du matraquage et du surplus d’informations qui ne laisse plus le temps de se faire une opinion, un clou chassant l’autre.

                      Je ne suis pas un fana des journalistes vedettes qui font plus figuration que travail d’investigation.

                      Je vais moins en France qu’avant, mais je me souviens avoir perçu déjà auparavant l’agacement de bien des personnes vis-à-vis de la presse, en France. Le public ne peut tout de mme pas reprocher à ceux qui les informent de faire leur travail critique mme si cela vient déconstruire leurs certitudes. De plus quand il le font bien ce travail.

                      C’est vrai que parfois nous avons l’impression de proximité de la presse avec des intérêts particuliers et nous nous demandons si elle reste libre, vu les enjeux.

                      Bien, je ne suis plus journaliste et donc ces questions ne sont pas ma priorité aujourd’hui.

                      Par contre, il me revient parfois quelques souvenirs par bribes de texte de la déontologie des journalistes et le populisme ambiant peut parfois pousser certains d’entre eux à des complaisances concernant leurs succès, leurs pratiques et leurs objectifs personnels qui ne sont pas du journalisme.

                      Finalement smiley je préfère la presse de province !!!!


                    • ropib (---.---.27.229) 27 septembre 2006 11:34

                      @Antoine

                      Non la presse n’est justement pas indépendante. La preuve : ce jugement est basé avant tout sur des questions d’argent, ils pouvaient parfaitement ne pas se faire indexer par Google. Alors l’argument c’est que ça devrait être le contraire il faudrait que Google demande le droit d’indexer... autant dire « il faudrait que les gens achète nos journaux et éteignent l’ordinateur car internet c’est mal », parce que c’est irréaliste non pas en terme technique mais en terme d’efficacité.

                      Et puis ce n’est pas un argument. La justice n’est-elle pas indépendante ? L’assemblée nationale n’est-elle pas indépendante ? Le gouvernement n’est-il pas indépendant ? Il faut séparer les pouvoirs je suis d’accord, mais c’est justement leur institutionalisation à chacun qui garantit leur indépendance. On parle des influences par ci par là mais soyons sérieux si on ne payait pas d’impots pour financer ces 3 pouvoirs ils ne seraient pas indépendants justement, mais alors vraiment pas. Après on peut parler du système à mettre en place, c’est pas facile, mais franchement si les journalistes continuent dans ce sens... enfin j’m’en foue moi j’suis pas journaliste.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès