Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Guide du journalisme citoyen

Guide du journalisme citoyen

Le journalisme citoyen/participatif connaît un essor fulgurant, et on peut lire de nombreux articles sur AgoraVox qui s’interrogent et essaient de réfléchir sur le sujet.

On dénombre de multiples expressions qui cherchent à recouvrir la pratique : journalisme citoyen, journalisme participatif, journalisme collaboratif, journalisme ordinaire, cyberjournalisme, etc. Aucune expression en tant que telle ne semble faire réellement l’unanimité car chacune trouve des limites et des biais. Nous ne souhaitons pas ici soulever le débat de savoir laquelle de ces expressions serait la plus adaptée. Toutefois, nous pouvons sans doute nous accorder qu’il existe derrière ces mots une pratique commune. Celle de vouloir donner du sens à l’actualité, produire de l’information puis de la diffuser pour être lu.

Clarifions quelques concepts utilisés dans la suite de l’article et intimement liés au journalisme, notamment ceux de « données, informations, connaissances ». On pourrait dire de manière très schématique qu’on récolte des données sur le terrain, à partir des enquêtes ou des reportages. Ces données deviennent des informations quand on leur donne du sens. Le sens c’est le savoir. En général ce sont les mots qui donnent du sens, mais des images montées pour un film vidéo le peuvent aussi. Ainsi, les informations sont des données auxquelles on a donné du sens. Lorsque ces informations sont structurées elles deviennent des connaissances. Autrement dit, structurer ses informations revient à construire une connaissance. La façon dont on structure les informations est notre connaissance, elle est liée à l’organisation sociale qui fait notre contexte. Elle permet une vision et une représentation du monde qui imprègne les pratiques et les usages qui seront à leur tour créateur de données. Edgar Morin parle de boucle de récursivité.

Derrière le journalisme citoyen, il y aurait donc une pratique articulée autour des « données, informations, connaissances », il serait intéressant de définir cette pratique et de la cerner plus en avant. Comment les rédacteurs obtiennent-ils leurs données ? Recueillent-ils d’ailleurs des données ou utilisent-ils en réalité des informations déjà présentes dans les médias ? Comment donnent-ils du sens et construisent-ils leur information, leur article ? Quelles sont leurs méthodes d’analyse ? Leur grille de lecture de l’actualité ? Autant de questions qui en amènent de nombreuses autres.

Il y a évidemment de grandes différences entre les pratiques réelles et les pratiques idéales, c’est-à-dire celles qui sont recommandées. On rejoint en quelque sorte la dichotomie entre le positif et le normatif. Mais comme le monde n’est jamais simple (heureusement), des influences, des interactions agissent entre ces pratiques réelles et idéales.

Lors du lancement des Wikienquêtes, nous avions proposé un guide ou charte du journalisme citoyen/participatif qui a pu être alimenté par les rédacteurs. Ce guide relève davantage du domaine normatif, il préconise et recommande ce qu’il faudrait faire idéalement. Pour autant, il est aussi le fruit des expériences, du vécu, des pratiques réelles.

Vous pouvez télécharger ce guide en bas de l’article sous format PDF.

Il nous paraît bon aujourd’hui de reprendre ce guide pour le mettre en ligne de façon permanente sur le site AgoraVox. Aussi nous pensons qu’il serait intéressant que vous apportiez vos réflexions, vos suggestions, vos remarques, mais aussi votre expérience en tant que rédacteur d’AgoraVox.

  • En tant que rédacteur et/ou lecteur, qu’attendez-vous du journalisme citoyen ?
  • Quelles sont vos pratiques, vos méthodologies ?
  • Quels conseils donneriez-vous à partir de votre expérience ?

Ce guide a pour vocation d’aider tous ceux qui se lancent dans l’écriture que l’on pourrait caractériser de journalistique.

Il ne s’agit pas d’exiger du rédacteur ou journaliste citoyen une écriture formatée, mais de donner des indications de bon sens et des conseils qui ont pour ambition une amélioration qualitative des articles tout en préservant la singularité et le style de chacun.

Nous avons construit le guide, inspiré de celui du Online Journalism Review, autour de quatre axes principaux :

  • Etre journaliste, c’est avoir une éthique
  • Etre journaliste, c’est avoir une méthode
  • Etre journaliste, c’est collecter de l’information
  • Etre journaliste, c’est écrire de manière juste et efficace

Précisons que ces conseils théoriques ont pour dessein d’orienter les rédacteurs qui s’interrogent sur la manière de rédiger. Ces conseils ne doivent en rien restreindre la diversité des styles, expressions, témoignages, expériences qui font la richesse de l’information et du journalisme, qu’il soit citoyen/participatif ou non.

Téléchargez le guide du journalisme citoyen (Fichier PDF) :


Moyenne des avis sur cet article :  4.17/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

55 réactions à cet article    


  • Iannis Pledel Iannis Pledel 4 janvier 2008 12:47

    Le débat pourrait être sans fin... Néanmoins, on donne du sens aux éléments de la vie qui nous entourent en fonction de notre savoir. Quand on se brûle la langue avec un café chaud, on ressent une douleur. Mais qu’est-ce que cette douleur ? C’est bien après avoir compris et assimilé ce qu’est une brûlure et ses effets, que l’on peut dire que cette douleur provient bien d’une brûlure et non d’un cancer ou d’une autre cause... Un bébé qui va se brûler la langue la première fois ne saura pas dire si c’est une brûlure... il aura mal... mais il va apprendre à mettre du sens sur cette sensation à partir du savoir qu’il aura accumulé, et bien rapidement, il saura ce qu’est se brûler ! Bien à vous,


  • Iannis Pledel Iannis Pledel 4 janvier 2008 13:21

    Il s’agit de conventions sémantiques. Une donnée (admettons que ce soit une douleur pour reprendre l’exemple ci-dessus) devient une information quand on lui donne du sens (la douleur provient d’une brûlure), puis quand on structure les différentes informations que l’on a, on peut en tirer des connaissances relatives (une brûlure est différent d’un cancer...). Mais on peut toujours donner des définitions différentes et changer le sens de ces termes... ce qui est important c’est de définir les termes que l’on emploie : « voilà ce que signifient les mots que j’utilise ».


  • le_sudiste (---.---.58.80) 4 janvier 2008 18:15

    Etes-vous à ce point le nez dans le guidon par rapport à votre thèse ? Où est l’essor du journalisme citoyen/participatif ? Ou encore : pourquoi « forcément » tenter de mettre dans la case « journaliste » le rédacteur (ce qui pourrait éventuellement se comprendre) ou même le lecteur/commentateur d’un site comme Agoravox (au hasard) ?

    Journaliste est un métier. Une profession. Cela signifie employeur(s) (réguliers et divers ou non). Selon vous cela implique d’abord d’autres caractéristiques qui semblent dénuées de toutes réalités :

    "Etre journaliste, c’est avoir une éthique Etre journaliste, c’est avoir une méthode Etre journaliste, c’est collecter de l’information Etre journaliste, c’est écrire de manière juste et efficace"

    On dirait un poème. Une sorte de récitation qu’on va tenter de mettre dans la tronche de ceux qui seraient intéressés. Vous croyez quoi ? Quand on recrute un militaire pour aller crever des afghans, on lui dit que c’est pour la grandeur de la France, pour la liberté. Ils vont juste expliquer que Gillette ça existe. La barbe, c’est pour le père noël, c’est tout ! C’est pas bien méchant.

    Il me semble qu’il manque le but dans la récitation. Ou tout au moins ce qui me parait devoir être le but : dire ce qu’il se passe. Ce que j’avais « gentiment » dit à Aphatie dans l’article (le seul d’ailleurs) qu’il avait écrit spécialement pour nous, lecteurs d’Agoravox. Alléluia. Vous aviez d’ailleurs tout aussi gentiment précisé deux trois trucs : pourquoi, comment il était là, il ne répondait pas... C’était sympa pour lui. Certes, j’étais de ceux qui avaient deux trois trucs à dire non pas sur son article mais au bonhomme. Merci Agoravox.

    Avoir une éthique ? Allez, tentons une simulation. Vous êtes journaliste au 20h de TF1, à 20 ou 30 000 euros par mois. Le nuage de Tchernobyl, il s’est pas arrêter à la frontière ? Mais bien sûr que si. Alors c’est quoi cette histoire d’éthique ? Mis à part un truc vendu par les journalistes eux-mêmes ? On est honnête ou on ne l’est pas.

    « Etre journaliste, c’est écrire de manière juste et efficace ». C’est quoi ça ? Une loi ? Allez, on va dire que ça rejoint la méthode. « Juste », on peut éventuellement revenir sur l’éthique. Efficace ? La méthode : La contrainte imposée de faire un résumé en 100 mots. C’est ça efficace ? Mais pourquoi il ne vous vient pas en tête des mots comme instructif, pragmatique, intelligent, formateur... C’est tout le problème. Vous avez le nez dans le guidon. Faire une thèse sur le journalisme citoyen. C’est un non-sens. D’où ça sort je ne sais pas. Un plombier citoyen, un boulanger citoyen ? Ça parait con non ? Allez savoir si ça ne parait pas con simplement parce que ce n’est pas prononcé par des journalistes... Ce que vous voulez absolument considérer comme du journalisme citoyen/participatif, essayez de le lire comme la simple expression de personnes qui ont un truc à raconter. Un peu comme quand vous discutez sérieusement avec des amis à vous. Quand ils vous parlent sérieusement vous ne leur dites pas « Mais qu’est-ce tu fais là ? Tu fais ton journaliste ou quoi ? » Vous ne dites pas ça. Alors.

    Remodelez votre thèse sur le « journalisme participatif ». Appelez ça simplement « Pourquoi, comment, mais où et donc or ni car, un groupe de gens utilisent un outil pour ne pas se faire enfiler... »

    Bon, c’est certain, vous n’aurez pas le prix Nobel avec un titre pareil. Mais Elisabeth Tessier aussi a fait une thèse. Faites nous plaisir. Ne nous faites pas honte. Faites un truc intelligent. Je suis certain qu’ici on est plein à être prêt à vous aider dans le cadre d’une thèse sur le journalisme citoyen/participatif même si le terme est stupide, d’autant qu’on devrait trouver plus d’exemples sur le journalisme citoyen/collabo...

    Alors pour votre thèse, un cadeau. La question à 20 000 de Jean Pierre : « Quand le journal »Le Monde« parle de foot, de rugby ou d’un autre groupe de mecs qui courent après un ballon c’est quoi ? » :

    a/ Informer le peuple (sur quoi ?)

    b/ Faire semblant (de suivre qui ?)

    c/ Enculer les gens ? (Ben, pourquoi donc ?)

    Réponse après la pub... Bonne année !

    Le Sudiste.

    L’article en référence de Jean Michel Aphatie, prince des journalistes politiques : http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=32002


  • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 5 janvier 2008 15:09

    Cher Le Sudiste,

    Je voudrais apporter un autre éclairage à votre propos à travers mon resenti, Je ne viens pas chercher sur AgoraVOX la dernière info en exclusivité pour cela je vais sur Google News ou sur les sites TV. Ce que je viens chercher sur ce média citoyen c’est une autre vision de l’info, à savoir comment elle est perçue, vécue, comprise, par les citoyens que nous sommes, comme une sorte de miroir de ce que ressentent dans leur ensemble les citoyens francophones, ce que ne renvoie pas les médias traditionnels, ils ne renvoient que l’image de la ligne éditoriale de leur employeurs.

    Je considère les article d’AgoraVOX plus comme des éditoriaux, des réflexions et analyse de l’information, voire une autre hiérarchisation de cette info et parfois, assez rarement, une info passée sous silence, et quelques articles iconoclastes sur des sujet aussi divers que variés, qui fait aussi son charme et que ne peuvent se permettre les pros de l’info.

    Les médias citoyens ne remplacerons pas les médias traditionnels mais vont les faire évoluer dans le bon sens en leur mettant sous le nez ce qu’ils n’ont pas su ou voulu faire, ils devront se remettre en question, repenser leur métier, mais pas comme certains qui ont ouvert à leurs lecteurs sur le Web une sorte de « commentez cette info » et qui expurgent tout commentaire en dehors de la ligne éditoriale, faites des tests sur Libé par exemple.

    Pour conclure, les média citoyens offrent pour la première fois dans l’histoire de notre société de la communication la possibilité aux citoyens quels qu’ils soient la possibilité de réagir, de donner leurs avis sur la façon dont on leur présente l’information autrement qu’en descendant dan la rue avec des banderoles et des pavés.

    Cordialement.


  • Krokodilo Krokodilo 5 janvier 2008 15:41

    J’approuve totalement ce commentaire de Bateleur du tarot.

    Pour faire moi-même assez régulièrement des articles sur un sujet boycotté par tous les médias, et pour donner parfois des points de vue allant à l’encontre des dogmes ambiants (apprentissage précoce des langues, plurilinguisme), je trouve que l’Internet participatif est très complémentaire des médias traditionnels, bloqués par leur ligne éditoriale, et dont les courriers des lecteurs étaient fortement filtrés, un peu moins depuis l’ouverture fréquente des commentaires en ligne et des blogues associés.

    Il ne faut pas oublier non plus que tous les journalistes ne produisent pas de l’info : s’il existe de grands journaux, aux articles (parfois) fouillés ausi bien sur le plan de l’info que de l’analyse, nombre de médias, entre autres régionaux mais pas seulement, se contentent de broder sur des dépêches d’AFP ou sur le sujet dont tout le monde parle, de façon finalement guère différente des débats d’AV. Et pour en pas vexer la presse régionale, je prends un exemple sur un sujet que je connais assez bien maintenant, les langues, TF1 et A2 ne produisent pas d’infos à ce sujet ni d’analyse, seulement de belles images : ils reprennent les sondages d’Eurobaromètre (en les qualifant d’études !)et lorsqu’ils tournent en Suède ou en Chine sur le sujet, c’est toujours pour montrer comme ils apprennent bien l’anglais ! Et l’analyse pourrait être un copier-coller des recommandations européennes ou de l’Unesco sur le plurilinguisme « chance pour l’humanité », « ouverture sur l’altérité » et autres clichés. C’est probablement mieux dit, avec de belles couleurs, mais ça n’est en aucune façon de l’info originale ni une analyse poussée, juste du remplissage et du rabachage. Donc, n’ayons pas honte de ces -nos - forums brouillons, car les vrais producteurs d’infos ne sont qu’une poignée de journalistes qui ont la chance et le talent de bosser dans de bons journaux, radios ou télés, soit dit sans offenser quiconque, mais eux comme d’autres, s’ils souhaitent approfondir, sont également soumis à des impératifs de financement des déplacements, de temps et de productivité.


  • Pierre Pierre 24 juin 2008 10:41

     

    Bonjour, ne pensez-vous pas qu’il faudrait que Joël de Rosnay intervienne plus ?
    Qu’Agovarox joue le jeu de la transparence ?
    N’oubliez pas que nous faisons vivre Agoravox !
    Et si nous mettions en place pour débuter un débat citoyen, afin de nous mettre d’accord de ce que nous attendons d’Agoravox ? Un débat libre, mais sans conflit : un débat citoyen libre !
    Sommes-nous assez adulte pour le faire ?
    Agoravox est-il prêt à l’accepter et à jouer la transparence ?
     
    Quelle est aujourd’hui la finalité, le sens d’Agoravox ?
    Ce mettre d’accord sur la définition d’un journal citoyen ?
     
    Nous parlons et il peut-être temps d’agir !
     
    De nous rencontrer !
     
    Que Joël de Rosnay parle en public !
     
    Si vous avez des idées….
     
    Et si je suis exclu de ce site….nous aurons la réponse d’Agoravox
     
    Bien cordialement
    Pierre DASSIGNY
    Président de NALPA A l’Heure27

  • haddock (---.---.105.19) 4 janvier 2008 13:05

    le sens c ’est le savoir ,

    errare humanum est ,

    le sens c ’est l’ interdit ,

    c ’est marqué dans presque toutes les rues .


    • Voltaire Voltaire 4 janvier 2008 13:07

      Article utile, tout comme le guide attaché. Des éléments pourtant évident, comme l’absence de plagiat ou la citation des sources, méritent d’être rappelés.

      Je souhaiterais, mais c’est un débat permanent, que les auteurs s’engagent aussi, dans le journalisme citoyen, à participer au débat... C’est ce qui fait l’une des originalités, et l’un des atouts, de ce type d’article par rapport à l’information « classique ».


      • tvargentine.com lerma 4 janvier 2008 13:19

        Pour éditer un guide il faut déjà respecter le droit d’expression et le droit à l’esprit de contradiction.

        Hier j’ai constaté que 1 commentaire sur un article concernant Mr MONTEBOURG avait disparu.

        Si cela ne s’appelle pas de la censure à pensée unique qu’est ce que c’est alors ?

        Ensuite vous dites :

        « Derrière le journalisme citoyen, il y aurait donc une pratique articulée autour des « données, informations, connaissances », »

        Excusez moi,mais même si j’ai voté Nicolas Sarkozy alors que je suis de gauche (mais pas celle de Me ROYAL) l’objectivité des articles sont tous à pensée unique : TSS

        Le TSS n’apporte rien et dérive vers la haine.

        Il est vrai qu’il y a quand même de très bons articles mais il conviendrait d’éviter de voir des extrèmistes de gauche (contre Sarkozy,contre les OGM,contre le mauvais temps,......) prendre le pouvoir de diffusion des articles


        • roOl roOl 4 janvier 2008 14:47

          La censure va dans tout les sens, pas seulement du coté de pro-sarkosiste.

          Plusieurs commentaire sont parfois éffacés arbitrairement par des modérateurs qui ne signe pas leur méfait.

          Probablement que le son de cloche ne leur plait pas, j’espere plus dans la forme que dans le fond.

          C’est asser déroutant de voir des coms effacer sur un site qui se veut « media citoyen », sans autre forme de proces, ni meme un message dudit moderateur.

          Enfin, si vos coms sont censuré Lerma, ce n’est pas pour leur pertinence qui serai à caché au grand public, mais bien plutot pour les avis intolerant et arriérés que vous tenez parfois.


        • roOl roOl 4 janvier 2008 14:52

          Et non, le journalisme, ce n’est pas uniquement du J.P. Pernot qui raconte la vie de Joselyne qui fabrique des santons dans le loir et cher, mais aussi des avis divergent, pour ou contre le pouvoir et les avis en place.

          Etre citoyen ne signifie pas etre un mouton.

          Avoir votez sarkosy n’oblige pas a etre d’accord sur toutes ces mesures, ni celle de son gouvernement.

          Faites un peu la part des choses, au lieu de traiter tout le monde d’extremiste de gauche.


        • haddock (---.---.105.19) 4 janvier 2008 16:47

          Pourtant santons sous la pluie c’ est une belle chanson...


        • Yannick Harrel Yannick Harrel 4 janvier 2008 14:28

          Bonjour,

          Le journalisme citoyen c’est tout d’abord pour moi la possibilité de communiquer avec ses lecteurs : l’interactivité doit être de mise. L’aspect notation me parait assez superflu, car pour moi le plus important c’est l’aspect qualitatif plus que quantitatif. De plus, une note ne reflète en rien la réelle qualité d’un article : certains articles sont encensés avec 3 votes et d’autres descendus avec le même nombre de voix. Quel intérêt ?

          Et pour baliser le travail des rédacteurs, le guide est le bienvenu, en accentuant effectivement la citation des sources (d’un point de vue crédibilité c’est essentiel) et une plus-value obligatoire (le journaliste n’est pas un bête relai de dépêches mais apporte un point de vue utile et argumenté, ou à défaut fait acte de compilation pour mieux comprendre le contexte et la portée de la nouvelle). Avec toujours une place pour les articles originaux, voire décalés (mais à dose raisonnable bien entendu).

          Je pense qu’Agoravox peut encore gagner en maturité grâce au respect de ces principes essentiels smiley

          Cordialement


          • anny paule 4 janvier 2008 16:25

            Ma « vision » d’AGORAVOX, c’est davantage un espace de parole et d’échange qu’autre chose : c’est la possibilité de lire (ou d’écrire) ce que les médias traditionnels tendent à écarter, voire à censurer.

            Nul ne peut se prétendre « journaliste »... et ce serait bien présomptueux pour nombre d’entre nous de le faire. Cependant, nous avons tous une analyse et un degré de conscience du monde et de l’actualité. Même si nos points de vue divergent, certains commentaires construisent une véritable maïeutique et permettent d’avancer vers la connaissance.

            C’est cela qu’il faut privilégier.

            Je n’ai pas encore lu le « guide du journalisme citoyen » joint à ce texte... Je donne mon appréciation « à froid ».


            • tvargentine.com lerma 4 janvier 2008 16:35

              @roOl

              vous dites

              « mais bien plutot pour les avis intolerant et arriérés que vous tenez parfois. »

              Ou comment l’intolérance quand on ne partage pas les mêmes idées et pourquoi vouloir rabaisser les idées des autres comme vous l’écrivez !

              Ce que vous considérez « arriérés » vous pouvez l’appliquer à vos idées que d’autres trouveront d’’arriérés’

              Echanger c’est progresser : moins d’articles du TSS et plus d’information honnête qui informe et non de la propagande politique d’extrèmiste de gauche


              • roOl roOl 4 janvier 2008 16:45

                ca dois etre fatiguant de rassasser comme ca tout la journee...

                j’espere que vous vous etes créé une maccro pour « extremistes de gauches », sinon les touches doivent s’user...

                Je vous laisse retournez denoncer vos voisins, comme vous aimez a le faire smiley


              • Manuel Atreide Manuel Atreide 4 janvier 2008 16:42

                Salut Iannis ...

                Joli guide que nous devons nous tous méditer. Rédacteurs réguliers ou occasionnels, commentateurs ou simples lecteurs, ce guide est en fait un rappel utile des règles de base. Pas seulement en journalisme, même citoyen, mais dans la vie quotidienne.

                En même temps, le respect total de ces regles est parfois très compliqué. On se laisse si facilement prendre par la passion de la polémique, on peut si facilement prendre un commentaire pour une attaque personnelle ...

                Nous avons tous cédé à un moment ou un autre à ces pulsions qui empoisonnent - en définitive - les autres lecteurs. J’en n’en suis pas indemne, naturellement.

                Je me demande si en définitive, être journaliste citoyen, c’est un peu comme être gentleman : ne jamais l’être tout à fait, mais y tendre toujours.

                Manuel Atréide


                • Charles Bwele Charles Bwele 4 janvier 2008 17:21

                  @ Iannis Pledel

                  J’ai téléchargé, lu et relu ce guide du journalisme citoyen. J’ai bcp apprécié. A intégrer autant que possible dans mes prochaines rédactions.

                  Amicalement.


                  • Nonyme (---.---.90.254) 4 janvier 2008 17:42

                    Cela a pris naissance avec les forums sous l’appellation Base de connaissance, ou FAQ.

                    Cela transforme notre quotidien directement si nous en avons conscience, indirectement si nous en sommes inconscients.

                    Peu importe. C’est le résultat qui compte contrairement à la philosophie ou c’est la question et le raisonnement qui priment.

                    Le réseau bouscule les idées reçues. la presse dans son ensemble se retrouve ridicule, insignifiante.

                    Eh alors ? Même Agora se pose des questions existentielles ! Être ou paraître ? modérer où immorale ? Virtuel ou extra événementiels ?...?

                    Que c’est-il passé depuis la rupture ? Nombreux sont ceux qui ont expliqué, démontrés, prouvés. Les avons-nous écoutés ? NON. Ce n’est qu’un jeu ? Jouons !

                    Qui ne souhaite pas la vérité ? Qui a peur des évidences ? Qui ose déjouer le 5° pouvoir ? Carlo ? Le Modem ? L’État ? Les US ? la Chine ?

                    Jouons, puisque nous sommes dans le poker menteur !

                    Jouons puisque le jeu est la seule école de l’apprentissage !

                    Allez, placez vos cartes sur la table, dévoilez votre jeu ou passez votre tour.

                    Vous avez dit pouvoir ? Plutôt synonyme d’impuissance aujourd’hui ! Non ?

                    Jouons ! Cela fait trois fois que vous changez la règle et vous n’avez toujours pas le bon jeu ?

                    Jouons ! Ayez au moins le courage de vos opinions, elles ne trompent personne !

                    Jouons, vous êtes sous les feux de la rampe et les citoyens dans la lumière de l’ombre ! Qui voit le mieux ? Vous ? sans blague ?

                    Merci l’auteur, de prendre conscience que les enjeux sont ailleurs, et de me donner l’occasion d’exprimer un point de vu qui s’impose naturellement : La fourmilière humaine n’a pas d’autre choix que d’accepter l’interactivité dans tous les domaines, presse comprise.

                    Et si vous pensez posséder d’autres pouvoirs, mettez vos cartes sur la table. merci de l’avoir enfin compris et disparaissez si vous ne l’accepter pas !

                    Tf1 à perdu 30% de sa valeur en 2007, et Agora s’il était côté combien aurait-il perdu ? Vu le nombre de commentaires ces derniers temps ( 20-30 sur des sujets qui en récoltaient 200-300 il y a à peine 2 ans !)

                    Jouons ! Warner , le maestro fait - 50% en quatre ans et Hollywood à (dans) la rue !

                    L’anonymat a-t-il fait ses preuves quand les FAI jouent un double rôle en se lavant les mains sur les mesures dictatoriales d’un gouvernement en mal d’autorité ?

                    Pouvons-nous faire abstraction de la puissance verbale d’un brainstorming internationnal gratuit pour construire une société un peu plus juste, sereine et équilibrée ?

                    Où faisons-nous confiance aux vielles recettes basées sur le mensonge et la manipulation pour expliquer nos échecs ?

                    Allons jouons, encore un tour pour rien... Une illusion de plus !

                    Car avant de dicter de nouvelles régles, il serait souhaitable de rayer celles du passé !

                    Et si nous ne le faisons pas, n’attendons aucune amélioration de cette situation, connue et reconnue !

                    Une démocratie sans contre-pouvoir s’appelle une dictature. Et si plus personne ne respect aucune autorité cela s’apparente à l’arnarchie. Mais qui ne le sait pas ?


                    • snoopy86 4 janvier 2008 18:55

                      J’étais surpris que furtif ne soit pas encore venu sur ce fil « semer sa zone »


                    • snoopy86 4 janvier 2008 20:50

                      Mais ce que tu avais dit, j’aurais pu le résumer en une ligne :

                      Si Carlo paie, Carlo décide...

                      Aprés tout, c’est normal.


                    • grangeoisi 4 janvier 2008 19:43

                      Le 2007 d’AV ne m’avait guère plu, allant même jusqu’à me faire douter du bien fondé de ce machin. Et 2008 me semble mal « barré ».

                      Je ne crois pas du tout au journaliste citoyen.Pour l’être faudrait-il en avoir les moyens, le temps, et ce n’est pas le vademecum, ici proposé, qui pourrait par ses gentils conseils transformer un quelconque quidam en un journaliste bien formé, compétent, aux sources crédibles.

                      Alors, on voudrait pour crédibiliser citer quelques articles et analyses bien pensés,bien tournés dévidant l’écheveau de certaines vérités ou supposées telles.Hum à voir !Et ce n’est non plus les incantations de certains qui feront les vérités de demain !

                      Bien sûr, on aura vu se manifester une certaine intelligentsia, bardée de diplômes, vrais ou faux, forts ou non en thèmes, se reconnaissant d’ailleurs et se congratulant, sinon s’auto-congratulant, mais aussi comme les petits maîtres du Bourgeois Gentilhomme s’invectivant parfois le tout accompagné de commentaires ô combien spirituels sinon savoureux des lecteurs.

                      Mais beaucoup auront su s’exprimer aussi avec le coeur, les tripes,avec leurs sensibilités et foi, sans avoir quelque prédisposition à l’écrit journalistique.

                      Justement ! Voilà ce qui me semble nécessaire : l’expression de tout un chacun, qu’AV soit à la fois dazibao, comptoir, couloir, gueuloir et même dégueuloir quand besoin s’en fait sentir !

                      La riche expression y trouvera toujours son compte sans avoir à être estampillée journaleuse ! Pourquoi vouloir jouer les petits maîtres, pour être plus crédible vis-à-vis des annonceurs, pour rivaliser les autres médias ? Bref pour perdre toute originalité ; cessons par ailleurs de coller des plus et des moins, c’est d’une gaminerie qui sent trop souvent le parti pris !

                      Allons : AGORAVOX, respectons-en la signification !


                      • Bateleur du Tarot Bateleur du Tarot 5 janvier 2008 17:13

                        Cher Grangeoisi,

                        Quand vous dites « qu’AgoraVOX soit à la fois dazibao, comptoir, couloir, gueuloir et même dégueuloir quand besoin s’en fait sentir ! »

                        C’est aussi une des fonctions, voulues ou non, de ce média et des médias citoyens en général, même si parfois les commentaires sont d’une orthographe et d’une grammaire très approximative et ressemblent plus à des cris de douleurs qu’au fruit d’une réflexion structurée.

                        Mais comme je le dis dans un précédant commentaire tout le monde à enfin la chance de pouvoir s’exprimer avec ses mots, son langage, son ressenti même si certains s’en offusquent, ces réactions sont le reflet de notre société et des citoyens qui la compose.

                        Cordialement.


                      • haddock (---.---.105.19) 4 janvier 2008 19:52

                        à Grangeoisi ,

                        Ca me plait quand vous dites que coller des plus et des moins c’ est des gamineries .

                        Dupont : je dirai même plus , c’ est des gamineries .


                        • tvargentine.com lerma 4 janvier 2008 22:21

                          Vous écrivez dans votre guide pré-formaté :

                          EVITEZ DE TOUT PLAGIAT : vous avez peur de censurer des articles ?????

                          ...avec la fameuse mention "Article qui nécessite une argumentation plus poussée smiley smiley

                          Franchement si il fallait démontrer l’instrumentaliser d’AGORAVOX par les troskistes ont aurait pas fait mieux

                          Vous imaginez ? un article écrit par un grand cabinet et facturé à prix d’or refusé par « des rédacteurs » avec la mention « (Article qui nécessite une argumentation plus poussée) » smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley

                          Vous écrivez :

                          "la crédibilité d’un article auprès du public est étroitement liée au respect d’une éthique

                          L’éhtique d’être anti-sarko ??? ,anti-américain ??? anti-ogm ??? anti-économie ???? et revisioniste concernant les attentats du 11 septembre ?

                          IL suffit de compter le nombre d’article « anti » pour comprendre que l’éthique de rédacteurs activistes est d’être troskiste.

                          Tout est destructeur et haineux et rien de positif !

                          Il y a actuellement une dérive inquiétante qui ne peut que donner des arguments à des sites payants qui se positionnent sur le même créneau.


                          • (---.---.248.177) 5 janvier 2008 03:41

                            laaaaaaaaaaaa... du calme...

                            on comprend rien quand tu bave. et mollo sur les smileys et autres points de ponctuation.

                            « Hey Simon, derriere toi, un troskiste, c’est affreux »


                          • JoëlP JoëlP 5 janvier 2008 10:53

                            Il est très bien ce guide. Des conseils de bon sens, c’est ce qu’il faut. Ceci dit en le parcourant on voit à quel point l’exercice est difficile. On en est que plus respectueux des grands producteurs d’articles que l’on trouve ici et aussi un brin sceptique sur le fait que ce type de journalisme soit vraiment ouvert à un grand nombre de personnes.

                            Lerma tu devrais te concentrer sur la 4ième partie : écrire de manière juste et efficace.


                          • ga (---.---.40.122) 5 janvier 2008 06:03

                            e-mail hippoppotame@gmail.com , avec 4 p comme les 4 pattes qu’on met dans la boue et qu’on agite ... j’ai écrit un article sur le PROTELOS , médicament de l’ostéoporose à inconvénients graves et accidents graves dont 2 mortels : article refusé pour argumentation insuffisante ... qui a peur des grands méchants laboratoires SERVIER ? la prochaine fois qu’un avion explose j’éviterai d’en parler cela pourrait manquer d’argumentation... ga


                            • (---.---.149.208) 5 janvier 2008 09:45

                              essai sans login


                              • (---.---.149.208) 5 janvier 2008 09:52

                                Ah , c’est la saison des fêtes non stop sur AgoraVOx on peut multiplier les posts anonymes ...

                                M’enfin , c’est bien sûr , nous sommes samedi....Jour de fêtes pour les vidangeurs ....Le Patron n’est pas là et le service minimum est assuré par Lerma

                                Venez venez Accourez tous Cybèle va descendre

                                Desiderius duc d’Istrie, puis roi des Lombards


                              • (---.---.149.208) 5 janvier 2008 10:25

                                 smiley smiley smiley smiley


                                • maxim maxim 5 janvier 2008 11:03

                                  plusieurs fois par an ,le même thème revient,faire du journalisme citoyen ,ou du moins incitation ou encouragement,c’est selon .

                                  à moins de posséder une carte de presse ,vouloir déjà faire un micro trottoir comme vous les suggérez dans votre bible ,vous expose au demandes des interwievés , « pour quel journal travaillez vous ? avez vous une carte de presse ?? ».....les forces de l’ordre peuvent vous poser la même question ,et vous vous répondrez « je fais du journalisme citoyen !!!! » et ceux ci vous répondront « vous allez nous suivre gentiment et vous éxpliquer pour trouble de l’ordre public !!!! ».....

                                  qui répond comme ça à un inconnu qui vient vous braquer un micro sous le nez en vous demandant une opinion quelconque ???au mieux les gens croiront à un gag de Lafesse ou à un truc du genre .....

                                  qui aura les moyens parmi les lecteurs d’Avox de se déplacer pour couvrir l’évènement ???

                                  comment se transformer en journaliste d’investigation ,alors que les vrais ont leurs indics comme les flics ,des entrées que n’aura pas le vulgaire quidam ,et puis il y a ce sésame indispensable ,encore une fois,la carte de presse ,et le journal représenté ,un journaliste de l’Indépendant de Trifoulli les Ridelles sera moins considéré qu’un encarté au Figaro !

                                  sur Avox ,nous avons l’habitude de voir les mêmes ,éditant plusieurs articles par semaines ,et à la vue de celui qui l’a pondu ,et on sait à peu près d’avance son contenu ,on a tous suivant nos sensibilités la tentation d’y faire un tour sachant par avance qu’on y rencontrera les mêmes intervenants ,et les empoignades commenceront ,c’est presque un jeu ,suivant tel ou tel intervenant ,et bien souvent sans lire ce qu’il a écrit,on est tous tentés de lui coller un oui ou un non ,( on a tous nos têtes de Turc..).....

                                  ces articles que l’on nous présente font ils l’objet d’une investigation poussée ou ne sont ils que des collages d’infos récoltés à de çi et là et assemblés pour en faire qulque chose à jeter en pâture aux lecteurs qui se contenterons de ce qu’on leur donne pour polémiquer à qui mieux mieux .... d’autant plus que ces articles contiennent des liens à consulter ,preuve que ce ne sont que des assemblages .....

                                  en réalité l’attraction d’Avox ,c’est que ce n’est qu’un café du commerce virtuel ,ou un thème est livré aux réactions ,et les habitués comme je l’avais écrit plus haut ,se rassemblent pour ,certains s’exprimer brillamment,d’autres,vociférer,d’autres déconner ,d’autres s’indigner ,bref,on trouve de tout ,et c’est celà qui est formidable ,des intervenants de tout horizons,de classes sociales différentes,de niveau de culture et d’érudition différents s’expriment en commun .

                                  c’est ça la démocratie ,le vrai débat citoyen ,est ce que nous avons vraiment les uns et les autres envie de jouer au journaliste ?

                                  chacun son métier !


                                  • maxim maxim 5 janvier 2008 11:08

                                    il y a une coquille dans mon post ,j’ai dû appuyer sur une mauvaise touche ,veuillez m’en excuser .


                                  • grangeoisi 5 janvier 2008 11:21

                                    On te pardonne Maxim smiley.


                                    • Bob 5 janvier 2008 12:00

                                      Le but est-il alors que nous prenions tous ce style navrant de platitude et parsemé de métaphores usées jusqu’à la corde qui règne dans les plus mauvais médias ? Est-ce ainsi que le journalisme citoyen doit briller ?

                                      Un media citoyen est un espace où l’on échange des idées et non un lieu de faire valoir où l’on vient faire des exercices de style sans autre intérêt que d’astiquer l’égo du commentateur ou de l’auteur.

                                      Je préfère personnellement un article ou un commentaire billant par ses idées et compréhensible de tous qu’un commentaire stérile et/ou non constructif à la lexicographie alambiquée.


                                    • Marcel (---.---.119.22) 6 janvier 2008 15:05

                                      Reneve, au lieu de vous plaindre comme à votre habitude, avez-vous pris la peine de signaler un abus ? J’en doute fortement. Pourtant c’est ça l’esprit citoyen. Au lieu de râler et de démolir, il faut essayer de bâtir quelque chose de constructif.

                                      Cela dit il s’agissait en effet d’un abus. Je l’ai signalé il y a 30 minutes et il a été supprimé. Vous n’auriez pas pu faire de même ?


                                    • grangeoisi 5 janvier 2008 12:20

                                      @ Philippe Renève,

                                      Bonjour et bonne année. J’aime bien vos remarques.

                                      Pour jeter une pierre dans nos jardins respectifs smiley, on comprend que l’article de Lannis Pledel voudrait rappeler quelques règles pour aboutir à des articles bien formatés. Rien à redire si tel est l’objectif de ce média.

                                      Mais comme vous, ça ne m’intéresse pas ; par contre l’avantage de ce formatage me permet de faire un tri. Trois lignes d’intro très « journalistique » me font, trop rapidement sans doute, partir à la recherche d’article plus goûteux !


                                      • (---.---.27.205) 5 janvier 2008 12:25

                                        eh bien mon vieux


                                        • (---.---.27.205) 5 janvier 2008 13:18

                                          L’article De I.Pledel n’est pas que l’exécution d’une tâche imposée par son maître.

                                          Il repose sur deux présupposés .

                                          Le premier est celui de sa plus grande compétence journalistique pour, dans la marée des faits bruts déterminer ceux qui« font sens » et qui par là, par le biais de sa conscience sortie toute armée d’on ne sait quel cerveau d’on ne sait quel Zeus , sont désignés par lui pour accéder au rang d’informations dignes de ce nom.

                                          Le deuxième est frère du premier. I. Pledel possède une déontologie naturelle , libre de toute influence de toute attache et de toute entrave. La preuve , il le dit lui même et notre référence morale à tous Carlo Revelli ne le contredit pas.

                                          Je ne viens à aucun moment d’employer l’insulte ou la grossièreté et pourtant mon bref message sera reçu comme tel.

                                          Pourquoi ? Parce qu’il est des faits anciens dont Carlo Revelli et son équipe sont seuls responsables.Il est des questions auxquelles lui et son équipe ne répondent jamais. Une d’entre elles demeure l’injustifiable sélection/édition des articles qui est une farce quand on lit le Vade mecum proposé par Pledel aujourd’hui. Une autre plus taquine pourrait être : de quelle hauteur savante nous parlez-vous Monsieur PLEDEL que nous ne surplombions pas ? Vous vous instituez notre conseiller/juge . Amusant , vous ne craignez pas le ridicule. Croyez-vous que les communiqués de l’équipe d’édition soient sinon à graver dans le marbre , à prendre simplement en modèle selon vos prétentions.Vous ne pouvez affirmer que ce sont là des inédits....Nous ne vous le demandons pas alors ne le prétendez pas. Comme vous, nous savons lire Le Monde ou les communiqués de l’A.F.P..

                                          Même si l’appellation « citoyenne » est désormais un embarras pour votre chef et son équipe...Après tout pourquoi pas .C’est son droit le plus absolu. Pas trop citoyen mais absolu. Que vient faire alors cet article dont vous savez que pour l’essentiel vous ne vous l’appliquez pas à vous même.

                                          La dernière mouture de vos engagements n’est déjà pas respectée...Le coup des 1000 modérateurs fut superbe mais il fallait assurer un peu mieux par la suite...L’absence de transparence sur le quorum des décisions , la certitude que vous intervenez à votre niveau en deuxième rideau, l’opacité complète sur le qui fait quoi....

                                          Il n’y a pas ici une querelle d’opinions entre rédacteurs de droite ou de gauche vous servez les mêmes embrouilles à tous.

                                          Pour conclure . Vous êtes associé à la direction d’une entreprise...Soit , ....Il n’y a pas crime. Mais votre méthode , votre façon de nous dire ce que nous avons à faire et comment....Le coup des verbes et des adjectifs....

                                          Devons nous nous attendre à un licenciement ou à une retenue sur notre salaire.
                                          - En plus clair = Sinon ?

                                          Un guide du journalisme citoyen ! J’espère que l’on a agrandi les portes à Agora Vox , vous risquez de vous blesser. Pourquoi, pendant que vous y êtes ne pas publier un guide du vote citoyen...Ça t’a un petit goût CONDUCATOR fleuve de la pensée...

                                          Le Masque


                                        • Iannis Pledel Iannis Pledel 5 janvier 2008 14:55

                                          Il n’y a aucune volonté péremptoire de la part de la rédaction d’imposer une quelconque méthode. Toutefois nous recevons régulièrement des mails d’internautes nous demandant des conseils autour de la rédaction des articles d’actualité. Peut-être ne vous interrogez-vous pas sur ces questions méthodologiques, ce guide n’a pas vocation à intéresser tout le monde.

                                          « Précisons que ces conseils théoriques ont pour dessein d’orienter les rédacteurs qui s’interrogent sur la manière de rédiger. Ces conseils ne doivent en rien restreindre la diversité des styles, expressions, témoignages, expériences qui font la richesse de l’information et du journalisme, qu’il soit citoyen/participatif ou non. »

                                          Concernant l’ouverture à la modération et les nouveautés techniques qui ont été lancées début décembre, un bilan critique sera publié prochainement sur lequel nous inviterons tout le monde à rebondir. Bien à vous,

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès