Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > « HADOPI » ou l’absurdité d’une loi

« HADOPI » ou l’absurdité d’une loi

Et voilà, je suis un "Pirate du net", l'organisme "HADOPI" m'a envoyé un premier avertissement pour un acte odieux, horrible, inadmissible, j'ai téléchargé pour mon épouse handicapée à 80%, une série télévisée intitulée "Engrenage" dont les épisodes datent de l'année 2005.

Il faudrait que l'on m'explique la différence entre enregistrer sur son lecteur/enregistreur DVD une série donné à la télévision, la regarder et l'annuler et le fait de télécharger sur son ordinateur la même série venant d'un site comme "eMul", la regarder et la mettre à la poubelle, pour tout individu normalement pourvu d'intelligence, c'est la même chose.

Je crois personnellement que les responsables de la mise en place de la loi "HADOPI" ne se sont pas rendus compte qu'ils marchaient sur la tête, quant j'avais 15 ans il y a bien longtemps, nous avions à l'époque des "Radiocassettes" permettant de copier des musiques qui étaient échangées par centaines entre lycéens et étudiants, alors pourquio en ce vingt et unième siècle continuer à appliquer une loi qui n'existe dans aucun autre état de l'Europe.

Il est grand temps que le gouvernement abroge cette loi comme cela avait été promis par Madame Martine Aubry en cas de victoire de la gauche en 2012.

Peut-être faudrait-il en venir à intervenir auprès de "La Cour Européenne des Droits de l'Homme", je m'interroge ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • urigan 27 avril 2013 08:39

    Vous avez téléchargé ? Normal ! Moi, il m’est arrivé d’être épinglé aussi. L’an dernier où il leurs fallait rendre leur rapport d’activité. Faut bien justifier la paye.

    Le plus fort, c’est que je télécharge pas et qu’en plus c’était un week-end où je n’étais même pas chez moi. Je leur ai écrit en leur demandant de bien vouloir justifier cette mise en demeure, j’attends toujours leur réponse !!!!!!

    Bidon, ils sont bidon, et je les soupçonne d’envoyer leurs lettres au hasard, par tirage au sort.


    • fb 27 avril 2013 11:32

      C’est le titulaire de la ligne qui est responsable, donc même si vous n’étiez pas chez vous mais si le WiFi était ouvert ou en WPA, quelqu’un a pu exploiter votre connexion...


    • jpeg06 27 avril 2013 13:04

      pour télécharger y a mieux que émule
      il faut utiliser les liens torrents et passer soit en VPN c’est a dire donnés cryptés , soit un proxy (un site miroir) , soit les deux mais la connexion est lente , soit prendre une seedbox (ce que j’ai) avec adresse IP basée a l’étranger , facile a faire faut chercher sur google
      on peu aussi utiliser les liens DDL (encore plus facile a faire)
      mais ce n’est pas pour autant que je télécharge a tout vas je ne prend que ce qui me plais en général des musiques des années 80 et des vielles séries télé


    • babz 27 avril 2013 08:47

      c’est bien ça...nos parasites doivent justifier leurs gras salaires... smiley


      • BOBW BOBW 27 avril 2013 21:49

        En particulier  Parrain Thierry Lermitte « chasseur de primes et de têtes » (comme Josh Randall interpété par Steve McQueen dans la vieilles série « Au nom de la Loi »)

         "Il prend position en faveur de la loi Hadopi destinée à lutter contre le piratage des œuvres. Il est administrateur de Trident Media Guard (TMG) qui est le prestataire choisi par le gouvernement pour la mise en œuvre de cette loi. Il se contredit notamment en discréditant la loi, et en affirmant être un minuscule actionnaire de TMG alors qu’il a apporté 50 000 € au capital de la société sur un total de 103 961"(Wikipédia)

      • boutiamit boutiamit 27 avril 2013 11:09

        Si vous voulez « tipiaker » sans problèmes, allez sur les forums spécialisés et apprenez à dépasser cette loi scélérate et sarkosiste ! 

        C’est un acte citoyen !!!! 


        • fb 27 avril 2013 11:28

          Ce n’est pas qu’Hadopi qu’il faut supprimer mais également revoir de fond en comble le droit d’auteur et les droits voisins. Le problème c’est qu’outre le lobbying intense d’Hollywood, plusieurs traités internationaux seraient à revoir, et ça ce n’est pas forcément simple et ça demande beaucoup de volonté politique.
          La CEDH ne vous donnera pas raison, dans la mesure où vous avez réalisé dans l’état actuel des lois, un acte de contrefaçon caractérisé.

          PS : eMule n’est pas un site mais un logiciel de Peer to Peer seule technologie qu’Hadopi sait espionner, maintenant il y a d’autres moyens...


          • HELIOS HELIOS 27 avril 2013 11:53

            bonjour,

            Vous avez effectivement « piraté » et vous n’avez pas fait, comme vous le pensez, la même chose qu’avec une cassette avant...

            en effet, la loi sur la copie privée, vous autorise a copier justement des oeuvres mises a votre disposition legalement et a les representer au sein du cercle de famille, sans lucre (remuneration), a condition que vous soyez vous même le copiste.

            cela veut dire qu’a partir d’une source legale (radio, tv...) vous avez le droit d’enregistrer une musique, une video vous-meme, et de les conserver et regarder autant de fois que vous voulez chez vous avec votre famille, gratuitement et indefiniment. Ce droit est en principe compensé pour les ayant droits par une taxe sur les supports d’enregistrement.

            Lorsque vous telechargez quoi que ce soit, vous n’etes pas le copiste vous même, donc vous accedez a une oeuvre illegalement mise a votre disposition.
             Vous etes de fait complice en tant qu’utilisateur d’une copie illegale. Car si vous obtenez cette copie, de quelque maniere que ce soit (emule ou autre) c’est que le copiste ne respecte pas son obligation de limiter l’usage de sa copie au cercle de famille !

            Nous sommes quasiment tous d’accord, la loi en l’etat est mal foutue, il faut imperativement reviser les « droits d’auteurs et droits voisins », mais pour l’instant rien n’avance.

            Et n’oubliez pas, si vous ne pouvez pas enregistrer legalement votre serie, c’est qu’elle n’est plus diffusée et que c’est une volonté des proprietaires de cette serie et que personne ne peut les obliger a le faire. Dans ce cas de figure, il ne vous reste qu’a vous la procurer legalement aupres d’un vendeur ou en vous adressant directement au producteur/distributeur.


            • fb 27 avril 2013 12:00

              « en effet, la loi sur la copie privée, vous autorise a copier justement des oeuvres mises a votre disposition legalement et a les representer au sein du cercle de famille, sans lucre (remuneration), a condition que vous soyez vous même le copiste. »

              C’est inexact. La copie privée ne permet pas de réaliser des représentations dans le cercle de famille, seul le copiste a le droit d’en jouir. C’est une confusion classique entre les 1) et 2) du 122-5 CPI.
              A priori, si vous faites une représentation devant plusieurs personnes à partir d’une copie privée, vous êtes alors un contrefacteur et risquez 300 000 € et 3 ans de prison !


            • HELIOS HELIOS 27 avril 2013 17:49

              @fb...
              A priori, le cercle de famille doit s’entendre de façon restrictive et :
              - concerner les personnes parents ou amis très proches, qui sont unies de façon habituelle par des liens familiaux ou d’intimité.

              donc, le contenu de votre maisonnée, exception faite le jour ou vous recevez des amis moins proches... mais vous pouvez recevoir vos enfants, vos parents, tata, tonton, même s’ils n’habitent pas a coté de chez vous.

              vous pouvez lire l’avant derniere phrase du point 1) ici, ce n’est pas la loi mais c’est aussi bien.
              je remets là le lien : https://studies2.hec.fr/jahia/Jahia/ferrymac/pid/522


            • HELIOS HELIOS 27 avril 2013 17:56

              J’allais oublier, j’ai « envoyé » trop rapidement...
              Vous pouvez lire ce document, issu de la HADOPI, et qui dit « ce qu’est le cercle de famille ».
              ici

              je remets le lien en clair : http://www.hadopi.fr/sites/default/files/page/pdf/Synthese_des_contribution s.pdf


            • fb 27 avril 2013 18:10

              Je vous renvoie au CPI qui est la source du droit, les analyses d’Hadopi, euh comment dire ?


            • HELIOS HELIOS 27 avril 2013 23:15

              le cpi est clair (art L211-3 paragraphe 1er) :

              Les bénéficiaires des droits ouverts au présent titre ne peuvent interdire :
              1° Les représentations privées et gratuites effectuées exclusivement dans un cercle de famille... etc

              cela veut bien dire que le cercle de famille fait exception.
              mais qu’est-ce que c’est que le cercle de famille ?
              on peut l’imaginer en lisant ici  :

              1) La représentation dans le cercle de famille
              La représentation privée doit être gratuite et être effectuée exclusivement dans un cercle de famille qui s’entend d’un public restreint aux parents ou familiers. Les membres d’association, d’une entreprise ou d’une collectivité ne sont donc pas considérés comme formant un cercle de famille.

              le cercle de famille est donc composé des parents, ascendants, descendants et lateraux proches... ainsi que les personnes familieres c’est a dire les amis proches.




               


            • fb 28 avril 2013 10:04

              Vous confondez « représentation » et « copie privée », bref le 1) et le 2) du 122-5 CPI.


            • fb 27 avril 2013 14:44

              « Au passage, je vous invite à leur faire une lettre en mettant en avant votre situation personnelle et justement la stupidité de la situation. »

              Super conseil : aveux de culpabilité et transmission au parquet qui peut décider en plus de l’infraction de « non sécurisation de sa ligne Internet » d’une poursuite au pénal pour contrefaçon.

              La meilleure stratégie est surtout de ne rien faire, car Hadopi ne peut rien prouver, exceptée que la ligne aurait été utilisée par quelqu’un pour commettre un acte de contrefaçon mais c’est extrêmement fragile. Là, avec votre invitation, c’est c’est le meilleur moyen pour se faire massacrer.


            • tf1Goupie 27 avril 2013 21:04

              La non-sécurisation de la ligne Internet n’est une infraction que si on a déjà reçu une lettre recommandée d’Hapodi mettant en demeure de sécuriser sa ligne.


            • fb 27 avril 2013 21:41

              Non. Hadopi peut choisir de transmettre au parquet, surtout avec des aveux signés. De plus cela n’exclut pas une poursuite supplémentaire pour contrefaçon, d’autant plus qu’il y a l’article 40 CPP. Chacun fait comme il le souhaite mais ce genre de conseil...


            • fb 28 avril 2013 11:54

              Tout à fait. Mais les textes existent. Savoir qu’un délit de contrefaçon puisse être commis involontairement de bonne foi (il est impossible de vérifier toute la chaîne des ayants droit) est puni de façon plus sévère que le vol, ça démontre qu’il y a un petit problème dans la hiérarchie des délits. Surtout quand cela concerne un immatériel (il n’y a donc pas soustraction frauduleuse de la chose d’autrui) et qu’il n’y a pas d’échelle commerciale.
              Savoir que le gamin qui « pique » un MP3 risque théoriquement la même peine qu’un contrefacteur de pièces aéronautiques ou de médicaments devrait amener le législateur à apporter des modifications et de ne plus prêter ses oreilles bienveillantes aux lobbys du divertissement.

              Dans le cas en l’espèce, même s’il n’y a aucun risque de condamnation, il faut rappeler que le seul condamné à partir du circuit Hadopi à une peine autre qu’un rappel à la loi a reconnu les faits (en l’occurrence c’est son ex-femme qui a signé des aveux écrits), qu’il a été plus que de bonne foi vu qu’il a fait appel à une société informatique pour nettoyer son ordinateur à ses frais dès qu’il a eu connaissance de l’avertissement Hadopi. Donc sur un échantillon statistique (très faible) mieux vaut se taire et laisser passer quand on reçoit un avertissement Hadopi.


            • Lisa SION 2 Lisa SION 2 27 avril 2013 14:23

              Hadopi / Bontempi même combat !


              • Loatse Loatse 27 avril 2013 14:45

                Lg

                Le streaming me semble une fausse bonne idée... enfin pour quelqu’un ayant déjà reçu un avertissement.. puisque la législation en la matière est floue...

                « Si, selon l’Hadopi, les internautes qui mettent en ligne ces contenus protégés se rendent clairement coupables d’actes de contrefaçon, l’avis est moins tranché pour les internautes qui regardent ces oeuvres en « streaming » ou les téléchargent. Dans ce cas, l’Hadopi préconise surtout des actions de sensibilisation. » (? ???)


                C’est le « moins tranché » qui reste problématique...

                http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/tech-medias/actu/0202588621268-l-hadopi-s-attaque-au-streaming-illegal-et-au-telechargement-541956.php

                ps : solution alternative : sur youtube on trouve encore de vieux films et séries en entier...



                • fb 27 avril 2013 14:58

                  Internet est un réseau par commutation de paquet, autrement dit sauf à se placer au niveau du récepteur ou au niveau de l’émetteur ou de faire de l’écoute (illégale) en cœur de réseau opérateur avec du Deep Packet Inspection, il n’est pas possible, contrairement au P2P, d’intercepter une communication. Donc le direct download et le streaming sont hors de portée de Hadopi sauf à voter des lois liberticides à un degré extrême.


                • HELIOS HELIOS 27 avril 2013 17:39


                  @fb...
                  le P2P pratiqué actuellement n’est plus le P2P d’antan.

                  Pour qu’on puisse prouver l’echange de fichier illicite, il faut imperativement placer une sonde au niveau d’un routeur et effectuer l’analyse des paquets echangés.
                  La DPI, vous connaissez.
                  la lecture des paquets n’est en aucun cas illegal, puisqu’internet est un reseau public.
                  Lorsque vous parlez dans la rue,espace public, celui qui vous entend et vous ecoute n’est en rien dans l’illegalité.

                  Ce qui est illegal, c’est de decrypter les paquets, si vous avez pris la precaution elementaire de les coder, même faiblement.

                  Aujourd’hui, le P2P ne se sert plus de « serveurs » pour indiquer où se trouvent les fichiers musicaux ou videos a telecharger.
                  Le P2P est basé sur le type de reseau dit « Kademlia » où tous les postes connectes, les « clients », agissent comme des serveurs eux mêmes.
                  Lorsqu’un « client » se connecte au reseau et qu’il demande un fichier (un titre), c’est un autre client, le plus proche de lui, qui repond en fonction de ce qu’il possede et retransmets la demande a un autre client proche.
                  De proche en proche, tout le reseau est interrogé. (pas de serveur donc)

                  Hadopi ne peut pas savoir qui echange quoi, sans utiliser une sonde sur un routeur et regarder les paquets de protocole Ed2K (le protocole preferé du P2P)
                  Devant le volume des paquets, même sur un « petit » routeur, les sondes selectionnent seulement les paquets de ce protocole là, pour les examiner.

                  Il est de coutume d’encrypter le protocole (cela s’appelle l’obfuscation) ce qui fait que les sondes ignorent alors les paquets au même titre qu’elles ignorent les paquets des reseaux bancaires.
                  Cela sert aussi au client a dejouer les entraves que les FAI mettent dans les echanges P2P en ralentissant ou même en bloquant le P2P, puisqu’ils ne savent plus de quel type d’echange il s’agit.

                  Le fait que la sonde decrypte l’en tete pour connaitre le protocole est en soi une action illegale.

                  En bref, utiliser un logiciel de P2P « à jour », qui utilise le reseau Kad et permet le cryptage des paquets, exclu quasiment totalement de l’emprise de la Hadopi, sauf....
                  il y a un sauf, si le client demande un fichier servi par Hadopi elle-même... comme le FBI qui vend de la drogue pour attraper les consommateurs.
                  Il existe donc des « clients » appartenant a des ayants droits qui proposent leurs propres fichiers et attendent le « client » pour prouver qu’il a telechargé une oeuvre.

                  Ceci est combattu grace a des filtres, qui sont en fait des listes d’adresse IP, qui ne seront jamais interrogées pour les echanges, et qui sont regulierement mises a jour.
                  Cela reduit considerablement les risques, il faut mettre a jour le filtre.

                  j’ecris tout cela, mais il faut bien comprendre que c’est une explication technique et non un encouragement... le P2P aujourd’hui est aussi sûr que les echanges (il)legaux en mode « streaming ».


                • fb 27 avril 2013 18:27

                  Merci mais je connais un peu. Déjà le mot « cryptage » n’a aucun sens en français, on parle de chiffrement. Ensuite sur l’aspect public d’Internet, dès lors que c’est une communication entre deux nœuds d’un réseau, le caractère de la communication est privé. On pourrait également prétendre que le réseau téléphonique est public, mais le Code des postes et des télécommunications électroniques ne dit pas vraiment ça.
                  Dans le cas du P2P classique style BitTorrent le tracker est généralement public c’est ce qui permet à Hadopi (plutôt le sous-traitant financé par les majors) d’enregistrer les IP et de vérifier en se faisant passer pour un client qu’il y a bien échange d’une œuvre protégée par le droit d’auteur et les droits voisins.
                  Pour le P2P pseudo décentralisé, c’est juste un peu plus difficile mais ça ne change rien de fondamental, en revanche le F2F (Friend to Friend) est efficace. Quant aux listes de filtrage d’IP, je rigole doucement, vous croyez vraiment que ceux qui font des relevés opèrent sous leur propres AS ?


                • HELIOS HELIOS 27 avril 2013 23:36

                  ... je ne vois pas en quoi le F2F dont vous parlez est plus securisé que le P2P sur reseau Kad.
                  Apparement, et c’est ce que je crois avoir compris, le systeme d’amorçage se fait pas des amis connus, alors que sur le reseau Kad, par l’acces a un seul « client » fourni par le site du logiciel.
                  Le partage des segments de fichier est le même, le « chiffrement » (puisque vous jouez sur les mots) est le même sur le contenu si vous le desirez - en general le chiffrement du protocole est suffisant -

                  Quand au filtre, il est efficace et sur, car fourni par les promoteurs du reseau Kad qui ont bien compris qu’une des clefs etait la securité.
                  Vous pouvez vous même ajouter ou retirer des adresses IP, mais le filtre de base est tres efficace.
                  Rappelez vous au passage qu’en France et donc pour Hadopi, vous ne pouvez pas apporter de preuves qui aient été acquise illegalement. (rappelez vous la liste des 3000 noms de comptes en suisse « achetes » qui n’ont pu etre fourni a la justice pour cette raison)

                  Pour qu’un client (d’ayant droit etc) tente de capturer des adresses IP d’autres client en fournissant des fichiers, et ayant son IP non indiquée dans le filtre, il ne pourra les apporter devant la justice. son boulot n’aura servi a rien.

                  cela dit chacun fait ce qu’il veut n’est-ce pas, moi je constate et mes routeurs ont beaucoup de mal a detecter puis identifier des sources de P2P... et quand cela est fait, l’identification de l’oeuvre est elle aussi tres difficile (sauf pour quelques cas tres courants de fichiers tres courts et de codecs connus.


                • fb 28 avril 2013 10:12

                  « Pour qu’un client (d’ayant droit etc) tente de capturer des adresses IP d’autres client en fournissant des fichiers, et ayant son IP non indiquée dans le filtre, il ne pourra les apporter devant la justice. son boulot n’aura servi a rien. »

                  Ah ? En quoi avoir une IP qui pointe vers un bloc Free, Orange, Bouygue ou SFR plutôt qu’un AS propre constituerait une preuve déloyale ? Un huissier peut tout à fait faire (et même doit) un constat depuis sa connexion Internet. Les agents sont assermentés, tant qu’il n’y a pas d’incitation à la commission d’un délit mais constatation tous les moyens techniques légaux sont recevables.


                • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 27 avril 2013 15:07

                  « Un abonné à internet du pays de Belfort est le premier, parmi 14 abonnés concernés, à avoir été convoqué au tribunal. Il a été condamné à payer 150 euros d’amende, pour absence de sécurisation de l’accès à internet. Il semble qu’en voulant se défendre, l’abonné a livré lui-même des éléments permettant de l’inculper. »

                  http://www.numerama.com/magazine/23715-hadopi-un-premier-condamne-par-naiumlvete.html

                  • Loatse Loatse 27 avril 2013 15:37

                    @fb

                    Qu’appelez vous « lois liberticides » ? Concernant les sites de streaming :

                    La suppression serait effectuée volontairement par le moteur de recherche, sur la base d’une procédure d’alerte diligentée par l’autorité publique, qui agirait comme une sorte de médiateur, sans intervention d’un juge.

                    Le fait de ne pas recourir à l’autorité judiciaire pour supprimer un site des résultats d’un moteur de recherche trouve au moins un précédent dans l’affaire « Allostreaming  »110, à l’occasion de laquelle Google a pris l’initiative de déréférencer des sites, sans attendre une décision de justice.

                    http://www.hadopi.fr/sites/default/files/page/pdf/Rapport_streaming_2013.pd f


                    • fb 27 avril 2013 15:49

                      Ça c’est une autre question, même si l’aspect liberticide est évident (privatisation de la justice). Il y a l’application de la LCEN (en France) ou du DMCA (aux États-Unis) qui prévoit la suppression d’un contenu manifestement illicite ; sauf que pour être déclaré illicite il faudrait que la justice ait statué, et que si le caractère manifeste peut être caractérisé par des actes odieux : pédopornographie, torture, incitation à la haine, tel n’est pas le cas en matière de droit d’auteur et de droits voisins où le nombre de dénonciations délirantes au titre du DMCA ne manquent pas (chants d’oiseaux, demandes de suppression sans être ayant droit...).

                      Pour le reste la surveillance automatisée du streaming ou du direct download repose nécessairement sur l’espionnage des communications, donc c’est hors du champ juridique et technique d’Hadopi.


                    • jordanne jordanne 27 avril 2013 16:03

                      @l’auteur
                      N’ayez pas peur de cette usine à gaz qu’est Hadopi et qui nous coûte une fortune.
                      Sarkozy l’a mise en place, Hollande ferme les yeux et se défausse sur sa « Fleur » préférée .
                      Petite lecture pour vous .
                      Il est vrai que le streaming est une bonne solution, attention avec les VPN et autres Proxys mais il en existe de fiables.
                      Jordanne Л



                      • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 avril 2013 18:31

                        C’est toujours la même chose. Ceux qui se font pincer vont pleurer à la télé que le méchant HADOPI veut leur taper sur les doigts pour avoir téléchargé sans payer un épisode de Caliméro alors qu’en ouvrant une porte de placard, on trouve cinq étagères de dvd gravés.


                        • Le421 Le421 28 avril 2013 08:11

                          Il faudrait être carrément « grave » pour stocker des tas de DVD alors que les disques durs 1To se vendent à vil prix...
                          J’ai téléchargé des vieux films qui ne risquent pas passer sur TF1, ni sur la TNT, parce que pas réalisés par Royco et ses acteurs fétiches, Depardieu (que je boycotte), Clavier, Reno et autres « grands comiques » qui ont besoin de toucher des droits d’auteur pour filer la belle vie ailleurs.
                          Ceci dit, je vous écrit ça, mais est-ce vrai ?? Je suis peut-être le « Cahuzac » du net... smiley)


                        • 65beve 27 avril 2013 19:15

                          Hum , l’auteur, question pratique ;
                          Comment arrive l’avertissement de HADOPI ?
                          merci.


                          • urigan 27 avril 2013 20:13

                            @ FB

                            Quand je quitte mon ordinateur, je l’éteint systématiquement.

                            @ 65beve

                            Pour ma part, c’était un courrier électronique avec pièce jointe. On ne me réclamais pas d’argent.


                            • fb 27 avril 2013 20:45

                              L’ordinateur soit, mais le routeur ?


                            • jpeg06 27 avril 2013 21:53

                              mon ordi est éteint quant je vais me coucher ma seedbox s’occupe de tout , je n’ai plus qu’a rapatrier le lendemain


                            • babadjinew babadjinew 27 avril 2013 22:28

                              Courageux les gens qui post ici peuvent être sur d’être dans la ligne de mire des flics du net....


                              Nostalgie des cassettes chromes de jadis il est certains que toujours la sources était d’ordre proche et licite.... Jmais de pote non de potes d’un potes , d’un autre pote etc.... Z’on d’ailleurs fini par poser une taxe sur les cassettes vierges.....

                              Aujourd’hui c’est mieux pour Babylone qui conserve non seulement la taxe sur le support (Dvd, Br, cd Hdd, et autre support d’enregistrement) mais en prime ce donne le luxe de chasser ceux qui copient. Kafka ???

                              Plus loin la désobéissance civile devient un acte de bon sens quand ce même bon sens à justement pété les plomb !

                              Combien de fois va t’on nous vendre la même dobe ? En prenant l’exemple des classiques pas si vieux Star War pourquoi pas cela nous donnes Ciné, vhs, vcd, dvd, re-ciné avec remastérisation soit disant, re dvd, blueray 1080p bientot re bd 2160 y x ou z....

                              On a beau être con un jour on fini tout de même par ouvrir les yeux......

                              Pour le reste pour parler comme les Babylonien avec leur p... de croissance que fait on d’un disque dur de 2 TO (Standard basique d’aujourd’hui) si on ne « ce culture pas » ?

                              Hypocrisie absolu d’une loi qui ne reconnait même pas que plus un ficher est piraté d’un cot" plus il est vendu de l’autre. Bill et sa dobe windobe en étant l’exemple le plus magistral !

                              Vas falloir construire beaucoup de prison pour enfermé le méchant en puissance que nous somme tous sur la toile.... No way c’est trop chère...

                              Alors de temps en temps on envoi un mail à un bouc émissaire histoire de faire peur, mais ici pour le moment le nombre fait encore force fasse aux 1%

                              Wake up !


                                

                              • Le421 Le421 28 avril 2013 08:21

                                En tout cas, Hadopi a principalement servi pour planquer une bande de pistonnés, qui, sous prétexte de défendre les intérêts des artistes, sont plutôt des « Don Quichotte » des temps modernes se battant contre des moulins à vent.
                                Le coût de cet organisme en rapport de son utilité est catastrophique. Je pense que les personnes travaillant là doivent pouvoir sans problème s’entrainer pour le marathon de Paris, il ne se fatiguent sûrement pas trop, ils n’ont pas comme moi des crevasses qui leur ravagent les mains.
                                Par contre, il aurait peut-être été intéressant de créer une taxe modique et systématique sur toutes les connexions internet dédiée aux droits d’auteurs.
                                Mais hélas, comme tous ces organismes, ce sont d’abord les membres qui se sucrent. Les artistes ou auteurs ne voient pas grand chose. La Sacem a été un exemple formidable, taxant les personnes à la gueule du client et de façon idiote. Un copain qui a un petit resto ouvrier s’est vu demander plus de 1000€ (soit près de 100 repas) pour mettre une petite télé...


                                • Le421 Le421 28 avril 2013 08:23

                                  PS : Si, en plus, c’est pour regarder TF1 ou BFMTV, soit télé-sarko, il vaut mieux comme il fait ne rien avoir du tout... 50% infos partisanes, 50% publicité.


                                • Uncommon Uncommon 29 avril 2013 17:12

                                  Je me suis toujours dit que cette croote de nez (HADOPI) était une stratégie de manipulation de Sarkozy pour enterrer Miterrand à qui il avait confié le sujet.
                                  Malheureusement soit par incompétence soit sous conseils d’entourage (ça ne peut sûrement pas venir de lui), notre ex-ministre de la culture n’a jamais trop portée aux nues ce projet, pour en laisser tout bénéfice de la paternité à notre ex-président.

                                  Concernant l’image, pour moi ça reste une des pires cagade du précédent quinquennat qui aura fini de convaincre les hésitants et sûrement coûté les quelques 0,x% d’écart avec Moi-Je.

                                  Sinon tu as la solution à l’ancienne : un petit NAS avec un serveur FTP, et une bonne liste d’amis sous Facebook. Il n’y a sûrement pas plus efficace.

                                  Ah j’oubliais : la taxe sur le stockage, c’était pas déjà prévu pour financer les pauvres majors ?

                                  à quand le parti pirate en France au parlement (à l’instar de celui d’Islande). Probablement jamais quand on voit comment le système politique/économique/média Français est verrouillé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès