Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > “Il a failli tuer Fillon”

“Il a failli tuer Fillon”

Yahoo ! France a osé, il y a quelques jours, présenter un article concernant la presque collision du Falcon 900 de la République française et d’un Cessna sous ce titre racoleur. Vous rendez-vous compte, deux avions, relativement petits, se sont « frôlés » à 200 ou 250 pieds ?

 
J’étais, au début de cette affaire, du côté de Monsieur le Premier ministre. Je ne voulais pas entendre les arguments venant principalement des opposants politiques plus que des opposants dans les faits. En effet, faire un trajet de Villacoublay à Angers n’est pas particulièrement économique, c’est sous-exploiter l’appareil (qui n’atteindra pas ses 500 nœuds de vitesse de croisière maximale, ni les 15 000 pieds d’ailleurs, la distance séparant les deux aéroports ne dépassant guère les 124 nautiques), mais rien n’est trop beau pour les élites de notre pays. Si cette dépense lui permet de gagner de précieuses minutes, lui permet d’économiser ses forces en évitant la populace et les serrages de mains qui vont avec sur le quai de la gare Montparnasse, soit, la dépense en valait bien le coup. Quand bien même ce fut pour un déplacement privé (la presse n’est pas claire à ce sujet, les détracteurs le sont plus, mais n’ont certainement comme source que leur mauvaise langue), ces avantages en nature vont avec la responsabilité et surtout compensent un salaire relativement maigre comparé aux responsabilités, au temps de travail et aux salaires dans le secteur privé : un chef d’entreprise de 100 personnes gagne bien mieux sa vie que les membres de l’exécutif. Soit, j’acceptais…
 
Mais mon courroux augmentait face à l’acharnement envers ce pilote privé dont le nom a été jeté en pâture assez rapidement et ma colère a explosé quand j’ai lu ceci : « il a failli tuer Fillon ». Si chaque fois que, dans le ciel français, deux avions de taille raisonnable se croisent à moins de 250 pieds le fautif – s’il y en a un – est mis en examen, croyez-moi, il va y avoir du monde au Tribunal correctionnel !
 
Tant de questions restent en suspens : cet événement anodin méritait-il d’être médiatisé ? Qui l’a médiatisé et pour quelle raison ? N’en fait-on pas trop ? Pourquoi a-t-on jeté en pâture ce pilote privé qui va devenir à la petite aviation ce que Jérôme Kerviel est devenu à la finance ?
 
A l’adresse des journalistes, un « Air Prox » n’est pas une manœuvre d’urgence, mais un formulaire que l’on doit remplir après coup lorsqu’une collision a été évitée. Alors, j’imagine bien un pilote avoir en visu un avion ayant une trajectoire conflictuelle remplir son « Air Prox » pour sauver sa vie… Flagrant délit de méconnaissance journalistique. D’ailleurs, concernant les deux chasseurs (Super Etendard) qui se sont percutés hier en Bretagne, probablement que les pilotes n’ont pas trouvé leur stylo pour remplir les « Air Prox » et cela a plus mal fini…
 
Des témoins, en vol à vue, comme le Cessna, ont entendu sur les ondes une situation tout ce qu’il y a de plus normal en aviation, frisant le non-événement. Le contrôleur signalait un avion VRF à 2 000 pieds « un peu en limite de sa zone ». Le pilote du Falcon 900 aurait répondu « c’est bon visuel sur le trafic ». On en déduit la suite, manche à droite, petit coup de gaz, et c’est terminé, fin de l’histoire.
 
Je suggère, comme des suites judiciaires sont à prévoir pour ce malheureux pilote privé expérimenté, qu’il prenne Robert Badinter comme avocat et qu’on fasse non pas le procès de cette infraction, si infraction il y a bien eu (le pilote du Cessna était visiblement en limite de sa zone, il faudra démontrer qu’il était effectivement en dehors de sa zone pour le condamner), mais le procès des abus dans les dépenses publiques, mais aussi le procès de la complexité de l’espace aérien qui se complexifie de jour en jour, devient illisible pour le vol à vue et n’aboutira qu’à la mort certaine de l’aviation de loisir : est-ce le but ultime ?
 
Malheureusement, la Fédération française de l’aéronautique a prouvé à de multiples reprises son inutilité dans sa mission principale, la défense des intérêts des pilotes privés, ces derniers cotisant pourtant chaque année. La cartes aériennes VFR sont illisibles, les zones spéciales à activation sont multiples et organiser une navigation en vol à vue de 250 nautiques devient un parcours du combattant, un véritable casse-tête. Des ZIT (Zone d’interdiction temporaire) fleurissent partout et sont plutôt définitives que temporaires, obligeant des contournements multiples et longs parfois pour éviter non pas une centrale nucléaire, mais le Cap Nègre ou Monsieur le président est en vacances… D’ailleurs, les ZIT autour des centrales nucléaires sont une vaste fumisterie. Premièrement, le temps qu’un chasseur soit dépêché sur place pour abattre un vilain VFR terroriste qui voudrait projeter son Cessna sur le réacteur, le mal serait fait. Pire, les centrales sont faites pour résister à des impacts de Boeing 737, que peut le pauvre petit Cessna à côté de ça ? Les ZIT sont alors essentiellement faites pour nuire à l’aviation de loisir.
 
Alors posons les questions qu’il faut puisque nous sommes en temps de guerre de l’information : qu’y avait-il dans le Falcon 900, pour un tel voyage un Falcon 50 aurait amplement suffi ? Fut-ce un déplacement personnel ? Pourquoi le contribuable devrait-il payer plein pot les avantages en nature de cette nature plutôt que des plus humbles ? Je suis étonné que la gauche n’ait pas réagi : quand Cécilia Sarkozy avait osé dépenser une centaine d’euros avec une carte bancaire de l’Etat, cela avait soulevé un haro à gauche. Quand Mme Fillon et ses enfants profitent d’un voyage bien plus onéreux, personne ne dit rien. La gauche se rappellerait-elle que François Mitterrand, pour ses déplacements, ne mobilisait souvent pas moins de deux Concordes ? Au royaume des aveugles…
 
Je souhaite donc que toute la lumière soit faite dans cette affaire, de part et d’autre. Qu’on corrige le pilote privé, pourquoi pas, s’il a commis une erreur, volontaire ou non, la loi s’applique à tous. A tous je dis bien. Dans les entreprises, un chef d’entreprise qui ferait voyager sa famille aux frais de l’entreprise cela serait de l’abus de biens sociaux. Alors, la famille de M. Fillon était-elle à bord ?

Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (164 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • non666 non666 2 octobre 2008 14:47

    Les bonnes questions doivent en effet etre posées.

    1) les deuxplans de vols etaient ils deposés en bonne et dues forme ?

    2) Qui etaient en infraction sur sa trajectoire ?

    3) Pour quelle raison a lors qu’on parle de mesure d’economie d’urgence utilise t’on les jets d’affaire aux TGV ?

    4) L’avions qui a failli percuté le premier ministre etait il du meme type que le missile du pentagone ou plutot du type des deux drones de designations laser qui ont survolé New york quelques secondes apres la percussion ?

    5) A qui profiterait le crime d’un premier ministre plus populaire que son président chéri ?

    6) Si il y avait un vrai pilote dans l’avion croisé a t’il le choix entre le status de coupable s’il l’est et le status de "procédure abusive" s’il ne l’est pas ?.....


    • LMV 2 octobre 2008 16:28
      1 – Pas nécessairement besoin de plan de vol en VFR
      2 – C’est plus une question de respect de l’espace aérien par le Cessna
      3 – Pas de pinaillage de ce style, mais faire profiter la famille, c’est une autre histoire, que ce soir en TGV ou en Falcon

    • LMV 2 octobre 2008 15:48
      1 – L’infraction restera à prouver par les traces radars, la présomption d’innocence doit s’appliquer. D’autre part, il ne survolait pas un espace interdit, l’espace étant verticalement VFR jusqu’à 2000 pieds et une classe A au dessus. On lui reproche une pénétration de classe A.
      2 – Hauteur, pas altitude, qui encore une fois reste a prouver
      3 – La classe dans laquelle était supposé voler le Cessna ne nécessite pas de contact radio avec la tour de Villacoublay

    • Ronny Ronny 2 octobre 2008 16:10

      Et juste une precision : la zone Toussus - Villacoublay peut être un vrai cauchemar. Ce n’est pas le racourci du Bourget que certains connaissent peut être, mais c’est à peine mieux parfois. Quelques points :

      Le decollage de Toussus le Noble (TLN) face Est-NE (au 70) peut être risqué en cas de pb moteur, on doit très vite virer à droite pour éviter la zone d’interdiction de Villacoublay, celle de jouy, puis celle du centre CEA de Saclay, et aussi celle d’Orly... Ensuite, on est limité à 1500 pieds au sud et à l’Ouest assez longtemps, et la remontée vers 2000 et 2500 pieds n’est autorisée que bien plus loin.

      Le traffic peut être très chargé le week end avec des attentes importantes à l’atterissage comme au decollage. On peut se faire bananer X fois lors de la pré approche (point Sierra peu visible pour ceux qui connaissent) et on repart pour un tour. En plus, c’est hyper serré en approche avec le survol de Gif ville interdit (idem St Remy et Chevreuse)...

      En plus je ne suis pas sur que tous les pilotes decollant de Villacoublay respectent leur trajectoire, témoignages de pilote amateurs au décollage de TLN... J’ai ainsi vu des hélico militaires sous le seuil des 500 pieds : auncune action possible semble-t-il ...




      • LMV 2 octobre 2008 16:29

        Merci pour ces précisions


      • morice morice 2 octobre 2008 16:12

         c’est ça ou asphyxier le gouvernement, remarquez...


        • morice morice 2 octobre 2008 16:17

           "Le pilote du cesna survolait un espace aérien interdit "

          il s’était visiblement égaré en VFR..

          Le vol VFR est interdit en classe A sauf dérogation express accordée par l’autorité compétente.

          Le contact radio et la délivrance d’une clairance pour entrer dans l’espace sont obligatoires.

          Elle est utilisée dans les espaces avec un très fort trafic IFR, comme les espaces de l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle. Autre exemple, l’espace au-dessus de la ville de Paris est de classe A du sol jusqu’à 5000 pieds : les petits avions, qui utilisent principalement le VFR, ne peuvent donc voler au dessus de Paris.

          Villacoublay est une base militaire.. 



        • Gilles Gilles 2 octobre 2008 16:41

          "Alors, la famille de M. Fillon était-elle à bord ?"

          J’ai lu que oui, sa famille y était, dans le Canard il me semble

          Et il s’agirait, selon eux, d’un déplacement tout ce qu’il y a de plus privé à 6000 € l’heure de vol

          Par contre quand un ministre prend le train, c’est tout un bordel de préparation (il parlait de déminage préventif des wagons...)

          ces avantages en nature vont avec la responsabilité et surtout compensent un salaire relativement maigre comparé aux responsabilités, au temps de travail et aux salaires dans le secteur privé : un chef d’entreprise de 100 personnes gagne bien mieux sa vie que les membres de l’exécutif. Soit, j’acceptais

          Bien peu de chef d’entreprises de cette taille gagnent 20 000 euros par mois plus tout frais payés pour la famille (bouffe, logement de luxe, déplacements privés). La responsabilité ? un politique qui fait une connerie ne risque RIEN, mis à part au pire (et encore..) son éviction (et il y a quelques autres mandats)
          Et quand bien même si c’est l’appât du gain qui les motive, ils n’ont pas leur place en politique


          • Internaute Internaute 2 octobre 2008 17:01

            Et si c’était Fillon qui avait faillit tuer le petit pilote du Cessna ?

            Il semble dangereux de nos jours de croiser le carosse du roi. Celui qui s’est fait abîmer sa BMW par un scooter royal s’est vu condamner pour abus de procédure. On devrait obliger notre nouvelle monarchie à porter un panache blanc comme Henri 4 et à peindre leurs chevaux en jaune fluo afin de les voir de loin.


            • appoline appoline 2 octobre 2008 18:16

              Enfin un commentaire qui fait sourire. Eh oui, peut-être que le pilote de Fifi a outrepassé ses droits, ça nous ne le saurons jamais. Le pauvre pilote, enfin l’autre, n’est pas ressorti de la mouise dans laquelle il s’est mis en osant frôler (enfin) le coucou de notre incapable en second. Même tout seul ou quasiment dans toute une immensité, il arrive à faire des conneries. A quoi a t-il touché à Matignon pour nous faire une nouvelle frayeur. Quel farceur ce François, on lui donne un bâton, il joue avec sa merde.


            • geko 2 octobre 2008 17:19

              "Alors, la famille de M. Fillon était-elle à bord ?"

              D’après le Canard oui :

              "..Et pas le Falcon50 de 8 places à 4 000 euros l’heure de vol, mais le gros et fort luxueux Falcaon900 de 13 places, à plus de 6 000 euros de l’heure de vol. Il faut dire aussi que, dimanche, il y avait du monde à trimbaler. Le chef du gouvernement avait réquésitionner l’appareil de l’Etec pour revenir avec femme, enfants et gardes du corps de sa propriété de Solesmes, dans la Sarthe. "

              Les falconneries de Fillon
              Canard Enchaîné N° 4588


              • Dolores 2 octobre 2008 22:27

                A rapprocher du cocktail à 130 000€ d’Estrosi, rapporté aussi par "Le canard..."

                Pour se rendre à Nex York, celui-ci devait prendre un avion de ligne, place payée par le contribuable, aux environs de 2000€..

                Malheureusement pour nos deniers, Sarko l’avait invité à un cocktail à l’heure du départ de l’avion.
                Il n’a pas hésité entre l’avion de ligne et l’invitation.

                Résultat : location d’un jet privé pour se rendre à destination pour 130 000 €.

                Ces messieurs trouvent normal de dépenser les deniers publics pour des raisons privées. Ils n’ont jamais à s’en jusifier et il continuent à confondre caisse de l’état et porte-feuille privé.


              • Nobody knows me Nobody knows me 3 octobre 2008 14:00

                Ces messieurs trouvent normal de dépenser les deniers publics pour des raisons privées. Ils n’ont jamais à s’en jusifier et il continuent à confondre caisse de l’état et porte-feuille privé.

                Alors que "les caisses sont vides"... Rien n’a changé depuis un an. Excès, zèle, aggressivité,tout y est.

                Concernant la news qui n’en est pas une (sauf si Mr Fillon trimballait maman canard et ses petits avec un avion de l’Etat), on voit la pure technique journalistico-marketing qu’on doit apprendre à tous les journaleux dans leur école.


              • ARMINIUS ARMINIUS 2 octobre 2008 17:31

                Crimes de lése-majesté sur le baron Tapie, le bouffon Clavier, le prince Sarkozy et maintenant le cardinal Fillon, les Français de citoyens sont redevenus sujets... à quand les lettres de cachet ? combien d’avanies encore avant la révolution ?


                • grangeoisi 2 octobre 2008 17:38

                  A partir du moment où une procédure Airprox( ex Airmiss) est déposée elle ira jusqu’à son terme donc décision des instances aéronautiques du secteur.Il faudra entendre les parties en cause, pilotes et contrôleurs aériens de zone d’approche si nécessaire, sous entendu que les documents afférents à la procédure, bien remplis, s’avèrent souvent suffisants pour la décision de l’instance.

                  Ca ne devrait pas aller loin si la manoeuvre d’évitement n’a pas été trop violente et sans répercussion sur l’état des passagers. Le pilote en cause étant bien sûr celui du Cessna mais s’il était en contact radio avec l’approche ou la tour de Villa et avait signalé son erreur de navigation le contrôle a dû réagir suivant les contacts radar et visuel qu’il en avait. Pas de quoi fouetter un chat ! Quelques vérifications sur sa qualif sans doute !

                  Si Fillon avait été dans un avion de chasse il aurait presque eu l’occasion d’utiliser le siège éjectable.... smiley..un peu plus tôt un peu plus tard, il y est préparé !


                  • morice morice 2 octobre 2008 18:54

                     remarquez, des zones d’interdiction on en crée où on veut ; suffit d’un décret...


                    • morice morice 2 octobre 2008 19:00

                      "Le Falcon 900 du Premier ministre, en provenance d’Angers, était en phase d’approche de l’aéroport de Villacoublay quand "il a évité de justesse" la collision avec un avion égaré"

                      .... au fait, on a remarqué que Angers-Villacoublay ça faisait 294 km seulement... ??? et que l’heure de vol de Falcon 900 est à 5000 euros ????

                      20 minutes de vol (au total un peu moins d’une heure avec les préparatifs) seulement et on prend l’avion ??? la sciatique du premier ministre est si aggravée que cela ? ça devient un Falcon médicalisé ??? 


                    • Gasty Gasty 2 octobre 2008 19:57


                      Il a raté Fillon ? Merde !.....Des amateurs, ils rateraient un boeing dans un couloir de bus.


                    • Yannick Rossignol Yannick Rossignol 3 octobre 2008 08:17

                      Je serai un peu comme Gasty : "Zut ! Raté...". Franchement, si l’ami Fillon avait été avec le Sarko et s’était écrasé avec ce foutu Falcon qui nous coûte la peau des fesses, qui en aurait été chagriné ? Peu de Français, assurément.


                      • Vincent 3 octobre 2008 09:59

                        Heu un p’tit truc quand même,

                        200 à 250 pieds, ça fait entre 60 m et 80 m, ça fait pas beaucoup de gras quand même.

                        A 200 km/h ca fait du 55 m par secondes environs, et donc en admettant que les deux avions volaient à la même vitesse cela fait une vitesse de raprochement de 110 m/s donc pour la manoeuvre d’évitement les deux pilotes auraient eu moins d’une seconde pour réagir.

                        Ils sont pas passés loin du crash quand même.

                        Ben au moins ça fera un truc à raconter au gamins de Fillon dans la cour de récré.


                        • Traroth Traroth 3 octobre 2008 11:14

                          "Quand bien même ce fut pour un déplacement privé (la presse n’est pas claire à ce sujet, les détracteurs le sont plus, mais n’ont certainement comme source que leur mauvaise langue)" : Le Canard enchainé est parfaitement clair, au contraire : Fillon a une résidence secondaire dans le coin.


                          • Halman Halman 3 octobre 2008 12:00

                            On fait tout un plat de Fillon qui utilise un avion à 5000 € de l’heure.

                            Mais le vrai problème est : mais que foutait cet amateur du dimanche de Cessna dans la finale d’un aéroport militaire ?

                            Personne ne se pose la question ?

                            Le gars à dit "j’étais perdu".

                            De qui il se moque ?

                            Ce jour là il faisait grand soleil et quand on se ballade en région parisienne même à 1000 pieds on voit toute la région, de Royssy au Bourget.

                            Et il ne voit pas un Falcon lui arriver dessus ?

                            Et il ne voit pas qu’il est sur la finale de Villacoublay ?

                            Et il n’entend pas les appels du controle Villacoublay sur la fréquence générale avion 123.5 mhz qui normalement est branchée en permanence ?

                            Et il n’entend pas les messages d’alerte sur 121.5, la fréquence d’urgence sur laquelle on est censés se connecter tous les 1/4 d’heure ?

                            Le touriste du dimanche vient se ballader tranquillement en plein milieu du trafic parisien mais c’est la faute à Fillon ?

                            Et ça ne pose un problème à personne ?

                            Vraiment n’importe quoi.

                            De plus ce jour là j’étais tranquillement sur mon balcon en train de prendre le soleil.

                            Et de 10h à 13h, un ATR42 civil passait son temps à survoler la piste de Villacoublay toutes les 5 minutes, très bas vers les 1000 pieds, si bas que lorsqu’il virait au dessus de chez moi je voyais les hublots et les carénages des renvois de commandes sous les ailes. Et il prennait la finale de Villacoublay à contre piste sans s’y poser mais en la survolant.
                            Et ce qui devait arriver arriva, un avion genre Epsylon décolle, se retrouve nez à nez avec l’ATR qui dégage à droite. Mais l’ATR, pas troublé le moins du monde continue son cirque pendant plus d’une heure.

                            Il y a 3 mois environs, un Transall se pose à Villacoublay. Et je le vois faire un break droite pour éviter un King Air qui traverse la finale à 90° quelques centaines de mètres devant lui, tranquille, cool Raoul, pas de problème !

                            C’est vrai quoi, mais qu’est ce qu’il foutait là ce militaire à se poser sur sa base militaire, ça coute tellement cher au contribuable ! Mais le King Air qui se ballade au milieu du trafic militaire c’est normal !

                            C’est normal ça ?

                            C’est un sport national chez les pilotes privés de faire le tour de Paris, emmenant une nenette draguée la veille pour lui faire des sensations.

                            Mais des jours comme le 14 juillet, c’est la fête. Heureusement que les Mirage et les Ecureuil armés de Villacoublay sont là pour courser les Cessna et autres Robin qui s’imaginent venir se ballader au dessus de Paris ce jour là. C’est le feu d’artifice alors on vient se balalder sur Paris en plein milieu du trafic, et on s’étonne de se retrouver avec les Ecureuil de Villacoublay en train de les courser !

                            Tout est tellement normal ces temps ci !

                            Ah oui, j’oubliais. La grande mode chez certains pilotes de tourisme est de piloter le nez sur le tableau de bord et sur le chrono du manche. Ainsi lorsque leur chrono indique 15h28m et qu’ils savent qu’à 15h28m ils doivent prendre le cap 128, pas un regard dehors, on ne vérifie pas si on est seul dans les parages, on ne vérifie pas par les repères visuels si on ne s’est pas planté de plusieurs km, et on fait son virage, sans prévenir, sans assurer la sécurité visuelle. Piloter à la IFR même lorsqu’on est en temps de VFR sur un avion VFR non équipé IFR !
                            Quelle frime devant les passagers !
                            Combien de fois j’ai du éviter des King Air ou des Cessna dont c’était la méthode de pilotage favorite. De me retrouver aile dans aile avec eux mais ne me voyant pas parce que le nez sur le tableau de bord, sur le chrono et sur leur carte sur les genoux.
                            Totalement inconscients d’avoir traversé une ascendance avec 15 planeurs, provoquant des vrilles et des collisions. N’ayant pas vu qu’ils venaient de traverser cool Raoul les circuits avions et planeurs de Chartres en total "zenitude".

                            C’est normal !

                            Le problème n’est pas que Fillon prenne un Falcon pour fairer quelques centaines de km (ce qui est parfaitement dans le domaine de vol économique du Falcon 900 contrairement à ce qu’un pseudo spécialiste a dit plus haut qui ignore ce qu’est un réacteur à double flux), mais que tout le monde trouve normal que des avions de tourisme viennent se ballader dans les zones controlées et interdites des aérodromes militaires et civiles parisien.

                            Ca ça ne choque personne visiblement !

                            J’habite avec vue sur les traffics Villacoublay et Orly, et punaise je vois de ces choses tous les jours ! Je comprend les contrôleurs aériens qui sont usés nerveusement !

                            Encore hier soir un Cessna 182 remué dans les rafales du mauvais temps en plein milieu de la finale de Villacoublay, et allez !

                            Et le jour où un de ces andouilles d’amateurs du dimanche percutera un A480 en ptu sur Orly ou Royssy alors là ça hurlera dans tous les sens.

                            Mais tant que ce n’est pas arrivé, c’est tellement normal !

                            Boboitude, quand tu nous tient.


                            • Ratkiller 21 octobre 2008 23:27

                              Etonnantes remarques d’un "professionnel" qui truffe son commentaire de "vérités" plus que douteuses, tant en matière de navigation que de types d’appareils.

                              Pour avoir pu partager des cockpits en IFR dans le secteur, les contrôleurs sont parfaitement compétents, et ce qui semble être un cirque vu d’un balcon ne l’est pas nécessairement.

                              Quant au pilotes du dimanche, je préfère ne pas m’exprimer, tant les remarques me semblent acerbes et peu argumentées.

                              L’ A480 sort quand, déjà ?


                              P.S. : le gars n’a jamais dit "j’étais perdu".


                            • Vilain petit canard Vilain petit canard 3 octobre 2008 12:21

                              A quand les piétons écrasés par les Safranes des hauts dignitaires du régime ? On avait déjà la BMW égratignée par le scooter de la Famille régnante, les vils faquins haranguant le Président, les maroufles refusant de serrer la Main qui guérit des récessions, maintenant les avions perturbant le passage de nos bons Maîtres, mais mon dieu, ce peuple ! ... ce peuple ! ...


                              • Deneb Deneb 3 octobre 2008 12:32

                                Nicolas S., un homme politique français se réveille un matin d’hiver et regarde par la fenêtre le paysage enneigé.Il remarque des traces d’urine dans la neige . Il voit que quelqu’un a uriné en écrivant "Nicolas S. est un porc"
                                Son sang n’a fait qu’un tour. Il appelle le chef de la police en le sommant d’effectuer immédiatement les prélèvements sur place. Dans une heure, le chéf de police le rapelle : "jai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous"
                                Nicolas S : "donnez moi la bonne d’abord"
                                Chef de police : "Les analyses d’ADN ont établies clairement que l’urine appartient à Besancenot."
                                Nicolas S. : "Ah ! Je me disais bien que ce salaud finira par m’insulter Son compte est bon !"
                                Chef de police : "Oui, mais l’expert graphologue est formel : l’écriture est de Carla ..."


                                • Nobody knows me Nobody knows me 3 octobre 2008 14:09

                                  si fillon avait été tué, aurait-ce été une catastrophe ?

                                  Franchement, vu sa transparence et le petit gars qui s’agite devant lui comme un taré... On aurait à peine remarqué son absence... Il était plus plus actif au GUD le Fillon. Il a perdu sa hargne.


                                • Yannick Harrel Yannick Harrel 3 octobre 2008 14:43

                                  Bonjour,

                                  Moi aussi j’ai été particulièrement surpris de cette débauche d’énergie pour ce fait divers qui s’est heureusement bien terminé (enfin, je parle pour ce qui s’est déroulé dans les airs, dans le prétoire ce sera une autre affaire).

                                  Depuis quelque temps j’observe des réactions tous azimuts de la part du pouvoir envers quelques citoyens : Mme Dati, M. Sarkozy, M. Fillon et d’autres qui m’ont certainement échappé. Lorsque les puissants dressent le pouvoir judiciaire envers les plus faibles, comment peut-on appeler un tel régime ? En tout cas ce phénomène m’inquiète très fortement car il semble prendre de l’ampleur plutôt que de s’atténuer.

                                  Cordialement


                                  • TerreMerAir TerreMerAir 4 octobre 2008 12:28

                                    je trouve indécent ce fillon, utiliser cet avion pour une si courte distance et sans parce que monsieur était préssé de rentrer au plus vite. Ils sont beaux nos politiques et ce peuple français qui continuent à voter pour de telles personnes ( je mets la gauche caviar dans le même panier ) ça me dégoutent littéralement.
                                    Un jour le peuple français comprendra peut être qu’il est dirigé par des corrompus !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès