Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Info ou pas info ?

Info ou pas info ?

A l'image de l'excellent article, sur le site, sur la retranscription du récent sommet européen par les grands médias français, fortement orienté par une vision idéologique et dogmatique, il semble que l'on retrouve cette méthodologie sur quelques autres sujets sensibles également.

En effet si la vision purement " pro-européiste ", et donc pro-euro, n'est plus vraiment à prouver dans la sphére politico-médiatique française, et qui induise une lecture quasiment unilatérale et que l'on doit de ne présenter que sous cet angle, ceci n'est pas le fait du hasard ! L'inféodation, voire soumission aux grands dogmes de cette UE techocratique et toute puissante passe aussi par ce controle de sa parole diffusée, et retranscrite aux peuples. 

Cette mécanique Européenne, fonctionne comme un véritable rouleau compresseur, et se donne donc tous les moyens pour parvenir a cet objectif ! Y compris, la rétention d'informations, de questions légitimes ou d'objections que pourrait éventuellement sooulever le citoyen lambda. Cette "machine de guerre ", par un véritable travail intensif de formatage des esprits auprés des relais médiatiques, ne recule devant aucun sacrifice du minimum impératif démocratique réel.

 

Et il semble, à l'étude d'une immense majorité de la presse Française, que celle-ci en soit un serviteur fort dévoué. La soupe " Européiste " et ses dogmes ne doivent pas étre débattus ou ne serait ce que questionnés. C'est " comme ça ", point barre !!! Alors bien sûr, cette stratégie du " matraquage " fonctionne différemment et plus ou moins bien, en fonction des pays Européens de la zone UE, ou les médias moins serviles qu'ici, n'hésitent pas a débattre, à remettre en question toutes ces décisions plus ou moins imposées et " vendues " comme seule alternative possible ! C'est, heureusement encore le cas dans les pays du " Nord " de l'UE ( Scandinavie, Pays-Bas, Allemagne, ...), et cela l'est aussi dans les pays plus récemment entrés d'Europe de l'Est ou des Balkans !

Malheureusement, la France ne se distingue pas particuliérement dans cette démarche, de transparence, de recherche d'explications, vis-à-vis du dogme " Européiste ". Outre la sphére télévisuelle trés grand public, les différents supports de presse, écrite ou multi-médias, et souvent autant de gauche comme de droite (enfin, de l'UMP au PS pour étre plus précis, mais ce qui constitue la surface la plus représentée ), sacrifient a cette méme diffusion unilatérale et a ses petits ou gros " arrangements " avec la démocratie, et l'exigence d'information que peut avoir le citoyen.

 A cet égard, il me semble qu'un fait divers, qui s'est produit début juin à Molenbeeck, petite ville de la banlieue Bruxelloise, en dit long aussi sur ces rétorsions d'informations de la presse française, et cette volonté de coller aussi implicitement a ces dogmes de l'UE. Car, si l'imposition de l'Euro comme unique solution fait partie de ces " intouchables " de la Commission, et que toute remise en cause est interdite ( ce qui explique bien entendu, les approximations ou déformations de la presse française sur ce sujet comme signalé dans l'article de F ; Asselineau ), la thématique " immigration " est tout autant un pilier essentiel de l'UE ! Et que cette derniére, comme la vision monétaire, ne doit impérativement qu'être retranscrite sous un seul angle ! Et le sien. C'est-à-dire " pro-immigrationniste ". Point ! Toute remise en cause, la aussi, de cette approche est interdite. Ce qui passe bien sur, dans ce domaine aussi, par la non divulgation de toute info qui pourrait fragiliser ce diktat. Il suffit de se souvenir des déclarations de la commissaire V. Reding suitte a l'affaire des " Roms ", des déclarations tonitruantes de la commission sur l'éventuelle renégociation de Shengen..... " L'immigration doit étre une chance pour l'Europe ". Circulez, y a rien à voir .

 

Et la presse française, déja fortement orientée idéologiquement sur ces sujets depuis longtemps, n'avait bien sûr pas besoin de cela pour participer, cautionner bien sûr, cette omerta. Elle n'a pas eu énormément d'effort à faire pour s'y plier. 

On voit bien, que vu le contexte actuel ( campagne récente en France , ou ces sujets ont été mis en première ligne, score de Marine Le Pen au premier tour ), que ce monde médiatique marche sur des oeufs sur ce sujet et toutes ses conséquences. Il ne faut surtout pas alerter le quidam, surtout pas lui donner le moindre grain à moudre qui pourrait lui ouvrir les yeux, et qui remettrait en cause cette " belle parole multiculturelle ". Et donc, lui cacher tant que faire se peut, tout incident, faits divers, ou événements qui pourrait le faire aller dans le sens de cette remise en cause.

 

Et cela passe par ce genre de " block-out " total ! Car, excusez du peu , ce fait divers est loin d'être anodin, ou un vulgaire conflit de personnes. Ben voyons. Un homme se revendiquant " islamiste ", de nationalité française, est volontairement allé a Bruxelles avec cette volonté " djhihadiste ", et a poignardé deux policiers Belges ! On dit bien " poignardé " ! C'est-à-dire pour les tuer. Et cette unique motivation fanatico-raligieuse " a d'ailleurs ensuite été totalement assumée et revendiquée par l'auteur au moment de son arrestation. Aucun doute possible donc. 

Des chaines Belges, Hollandaises, Suédoises, Luxembourgeoises ont relaté ce fait trés grave, qui a souvent servi ensuite comme base de réflexion sur la problématique de l'Islamisation de l'Europe. En Françe ? Rien. Rien de rien. Pas un mot excepté un unique et vague entrefilet dans le Parisien du 09/06 ! Cela en dit long, sur cette volonté à tout prix de taire au grand public ce qu'il ne doit pas savoir, et qui déstabiliserait le beau discours de cette élite " européo-médiatique ". La presse française, a beau jeu souvent pour se dédouaner, d'accuser le défilement trop rapide de l'info, des faits divers qui empéche la véritable réflexion, la prise de distance indispensable, il semble bien que sur ce sujet, les exemples de rétention d'info, soient récurrents et trop fréquents pour n'étre dus qu'au hasard. La polémique récente sur le meurtre du collégien de Rennes, né dans le journal " Le Monde " sur le changement de patronyme du meurtrier, changement pour le moins " ambigu " ( Vladimir pour Souleymane ), illustre a mon sens parfaitement " ce non hasard " sur les multiples oublis de la presse Française sur cette question ! Cela s'inscrivant, au contraire dans un processus beaucoup plus global, pensé et planifié.

Et que l'on pourrait traduire comme suit : Une immense majorité de journalistes Français sont prêts à sacrifier l'information libre et impartiale et compléte, sur l'autel de leur combat idéologique. En clair brader la démocratie réelle. Rien de moins. Journalistes qui se drapent dedans à longueur de journée pourtant. D'ailleurs récemment sur I Télé, dans un débat entre deux journalistes, d'obédience différente, c'est celui classé à gauche ( Nouvel-Obs ), qui face aux objections de son contradicteur sur les pertes de souverainetés des états Européens progressifs et continus et ceci sans jamais demander aux peuples de ces états leur avis, ce qui finirait par étre un réel et grave probléme démocratique, a eu cette réponse magnifique : " le droit Européen est supérieur aux droits nationaux. C'est ainsi ". Et cela ne vous pose pas un probléme que les peuples n'aient pas voté pour ça ? " Le droit Européen est supérieur aux droits nationaux, je le répète " !!!!!!!! Il faut être assis pour ne pas tomber, d'entendre ceci dans la bouche d'un journaliste classé à gauche. Le type n'a aucun probléme, aucune remise en question vis-à-vis de ce qu'il prétend défendre, face a ce déni démocratique total ! C'est du grand art !

On n'est jamais aussi bien trahi que par les siens ! Le peuple de Françe saura dorénavant, que grande majorité de journalistes classés à gauche, est prête à le sacrifier, pour son ralliement total et inconditionnel, à la cause Européiste et ses dogmes.

On peut juste penser, que toutes ces manipulations, ces mensonges de la part d'une oligarchie, ne pourront indéfiniment tenir face, à ce qu'un sociologue Danois qualifiait récemment " de refoulé des peuples ", et qui finirait par s'exprimer à un moment, où le grand écart entre ce discours unique et imposé, et le constat du réel, ou le ressenti des citoyens ne sera plus tenable !

On ne gouverne ni par le mensonge , le déni ou la propagande. Tous les exemples dans l'histoire nous ont montré où finissent toujours ces constructions artificielles et abstraites ; Elles se fissurent d'abord, et s'écroulent ensuite, et ceci souvent dans un fracas violent .

 

Dupon 


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • robin 11 juillet 2012 09:10

    A l’image de l’excellent article, sur le site, sur la retranscription du récent sommet européen par les grands médias français, fortement orienté par une vision idéologique et dogmatique, il semble que l’on retrouve cette méthodologie sur quelques autres sujets sensibles également

    Doux euphémisme.......90% des sujets subissent un tamisage compatible avec les objectifs du nouvel ordre mondial et encore je suis sûr que je suis en dessous de la vérité !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès