Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Informations et manipulations

Informations et manipulations

La manipulation mentale évoque de sinistres choses. Il y a des siècles, les églises furent les premières à façonner nos pensées. Les souverains se sont servis des religions pour modeler nos esprits et nous imposer l'obéissance. Avant, il y avait l'Église qui distillait la bonne parole des puissants et maintenant il y a les médias, et quand on sait que près de 90% des médias appartiennent à seulement 3 hommes, proches du pouvoir … et amis de notre cher président : N.Sarkozy !

Pendant la grande messe du 20 H les informations importantes sont noyées dans une masse de faits divers qui détournent l'attention du téléspectateur. Malgré cela beaucoup de sujets n'ont pas été traités, dommage ! Mais en matière de médias, rien n'est innocent, le silence moins que tout. Ce n'est pas parce que l'on ne parle pas de misère sociale que ça n'existe pas. Et ce n'est pas parce qu'ils l'ont « dit à la télé » que c'est forcément vrai !

Les médias agissent à la manière d'une drogue, et accroissent la vulnérabilité des individus aux idéologies fabriquées à leur intention. Les images déconnectent l'individu du monde réel pour un monde virtuel. Ils façonnent nos esprits et la diffusion de séries américaines nous fait adopter progressivement la culture et les valeurs américaines. Et si le modèle anglo-saxon bat de l'aile, alors, les médias font l'apologie du modèle scandinave. Il ne faut pas laisser le temps au téléspectateur de se poser trop de questions, il ne faut surtout pas qu'il se dise : « et si finalement notre système n'était pas si mal que ça ? ». Préparer nos cerveaux au discours de l'idéologie dominante : voilà le rôle des médias !

Une nouvelle technique de manipulation est apparue depuis quelques années : les sondages. Les instituts de sondage sont, pour la plupart, détenus par les patrons de presse qui sont très proches du pouvoir. L’IFOP est la propriété de L. Parisot. La présidente du MEDEF contrôle donc un organe de fabrication de l’opinion publique. Elle peut donc influencer les citoyens avec des pseudos sondages.

Au bout de plusieurs années de dénigrement de la fonction publique, à la télé, à la radio, dans les journaux, par des pseudos reportages ou des réflexions d'animateurs et journalistes à la botte du pouvoir, le scénario est en place pour le dépeçage de l'état. Et le citoyen qui vient de perdre quelque chose d'essentiel pour lui, applaudit des deux mains à ce qu'il croit juste : la propagande a joué son rôle ! Il en est de même pour les retraites, la dette, les salaires, la santé, ou le travail du dimanche, l'individu manipulé est persuadé que les décisions prises sont justes et obligatoires. La propagande agit et lui enlève tout sens critique.

Avant chaque élection, pour essayer de nous faire oublier l'essentiel, les médias, tous comme un seul homme nous parlent d''insécurité, d'immigration ou d'identité nationale. Une multitude de faits rendus plus horribles les uns que les autres sont commentés, analysés, répétés. Personne ne se soucie de leur véracité. Actuellement l'écologie est à la mode et si tous les médias nous parlent régulièrement d'écologie, ce n'est pas parce que nous sommes devenus subitement écolos. C'est simplement pour nous préparer à certaines réformes, certaines taxes qu'il va falloir justifier : le travail de manipulation a déjà commencé !

Celui qui maîtrise les techniques de l’information peut manipuler l’opinion publique. Celui qui tient les rênes de l’information et des médias dirige en fait la société. Personne ne devrait posséder plus d'un moyen d'information : c'est une des conditions de la liberté !

Article original publié sur http://2ccr.unblog.fr/

Conscience Citoyenne Responsable


Moyenne des avis sur cet article :  4.16/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Gabriel Gabriel 22 février 2011 08:56

    Bonjour ROBERT GIL,

    La manipulation par les médias ou instituts de sondages est bien réelle. Cependant, nous sommes responsables par paresse et facilité. Les solutions pour penser par soi même sont simples, sur votre téléviseur vous actionnez le bouton sur « OFF » et courez à la bibliothèque prendre des livres. Seulement, cela demande un minimum d’effort ! Cessons de rejeter la faute sur les MERDIAS qui vendent la soupe infecte qu’on leurs demandent en restant assis sur notre cul devant la boite à cons. Chacun est responsable de ses choix …


    • foufouille foufouille 22 février 2011 10:25

      il faut deja avoir conscience d’etre manipule
      le truc est justement la


    • roro46 22 février 2011 10:56

      C’est vrai, mais depuis le temps que ça se dit et se répand, on devrait peut-être avoir un peu plus la puce à l’oreille - et des fourmis dans les jambes et les bras, non ?


    • foufouille foufouille 22 février 2011 11:21

      non
      tu te fait traiter de parano
      comme pour les objets qui grillent « tout seul »
      ou l’ascenseur social
      ceux qui manipulent ont grand charisme tres travaille, comme les demarcheurs a domicile
      le cerveau est simplement saturer d’informations inutile ce qui permet de faire accepter une chose


    • pens4sy pensesy 22 février 2011 12:26

      Allumer la télé est un mouvement réflexe chez beaucoup de gens et les conditions de vie imposées par la société favorisent largement ce réflexe. C’est le serpent qui se mord la queue, c’est bien réfléchi par ceux à qui cela profite ; « du pain et des jeux », on n’en sort pas.

      Éteindre sa télé est un mouvement qui a été anticipé par une réflexion. Encore faut il avoir été correctement éduqué pour développer sa propre pensée, à ce sujet (très vaste) voir les excellentes vidéos de Franck Lepage intitulées « inculture » ....à mourir de rire et en même temps à hurler de colère.

      http://www.youtube.com/watch?v=YTSDeVquHks

      Et aussi sur la langue de bois :

      http://www.dailymotion.com/video/x9wwg5_franck-lepage-langue-de-bois_fun


      • Alpo47 Alpo47 22 février 2011 15:55

        A propos des églises, je me rappelle une citation de l’église catholique : « Bienheureux, les malheureux, car le royaume des Cieux leur appartient ».
        Autrement, dit, vous n’avez rien aujourd’hui, contentez vous en, car demain (au « ciel ») vous serez récompensés.

        Ou bien, et à peu près « Il y a davantage de chance qu’un chameau puisse passer par le chas d’une aiguille, que pour un riche d’entrer au royaume des cieux ».

        Elle est pas belle la manipulation mentale des foules en faveur de l’ordre établi, à l’époque roi et noblesse, et visant à inciter chacun à « rester à sa place » dans la société ?

        Deux mille ans de pratique, cela sert, tout de même ...


        • frugeky 22 février 2011 17:13

          « Une multitude de faits rendus plus horribles les uns que les autres sont commentés, analysés, répétés », voir orchestrés !


          • Laurent Aubin Laurent Aubin 23 février 2011 12:04

            ...je ne peux pas m’empêcher de faire mon petit commentaire... manipulation, opinion...

            lorsque j’étais ado, on allumait la télé après le repas, il y avait deux chaînes (depuis peu). Nous écoutions rarement la radio, il y avait cinq grands quotidiens, le canard enchaîné, et une autre presse (pas gaulliste : le parisien libéré, pilote, Charlie hebdo, voir Harakiri etc...). Il n’y a pas si longtemps, beaucoup d’entre nous avaient une un comportement induit par la précarité de l’information : un recul. La propagande était maladroite et nous vérifions toujours autant que possible la véracité d’une « nouvelle ». Quand on ne pouvait pas, nous mettions de côté. Et nous parlions, nous étions très bavards, mais nous savions nous interroger et mettre de côté, là, à disposition les informations sujettes à interrogation. Nous avions appris que les opinions se remettent en question.
            De ce temps tout proche, je suis conscient d’avoir conservé une attitude. Je me demande toujours pourquoi telle information est proposée plutôt qu’une autre. Car nous en avons désormais une multitude et devons produire l’effort de les chercher, de les trier et de les ordonner. Nous avons donc la possibilité d’observer, de remettre en question et de remettre en cause. Manipuler c’est disposer de tous les moyens possibles sans discernement de valeurs pour arriver à ses fins. Privilégier le but au détriment de la qualité des moyens. Et tout ce qui s’encre dans le temporel est sujet à manipulation. Nous manipulons tous. Ce qui fait la différence n’est pourtant pas un simple jugement de valeurs, mais la sincérité de ceux qui s’y prêtent. Avoir une opinion est déjà le fruit d’une manipulation, encore une affaire de bourreau et de victime... à nous de choisir de nous placer au-dessus de la mêlée en s’armant de patience, de tolérance et d’honnêteté. La confiance malgré tout, pas dans des manipulateurs instrumentalisés, en l’existence et ses équilibres. Du film de notre vie, l’opinion est l’image, la manipulation le montage. Fiction ou reportage ? tout dépend effectivement des réalisateurs. La scène idéale demande la contribution de tous.

            • christian 28 février 2011 22:07

              Lisez et posez vous des questions
              mieux participez y
              vous enfants l’ont peut-être dèjà fait
              ou vous mêmes en fants qui sait ?
              http://www.education.gouv.fr/cid53781/mene1026293c.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès