Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Infos en LSF, enfin : la « Signature » de France 3

Infos en LSF, enfin : la « Signature » de France 3

" Signature " une fenêtre sur l'actu en langue des signes, diffusée sur France 3 Poitou-Charentes. Inédit, rare, elle permet à 600 000 Français sourds profonds de se connecter au monde. Un signe de François Gibert, créateur du concept...

Handicap.fr : « Signature », c'est quoi ?
François Gibert
 : C'est un journal hebdomadaire de cinq minutes entièrement signé en LSF (langue des signes française), sur l'antenne de France 3 Poitou-Charentes. Depuis septembre 2011, deux éditions différentes sont diffusées, l'une dans le journal du samedi à midi et l'autre dans le journal du samedi à 19h.

Handicap.fr
 : Vous prétendez que votre initiative est inédite mais la traduction d'un journal en langue des signes ce n'est pourtant pas nouveau !

François Gibert
 : Détrompez-vous ! Il y a l'émission « L'œil et la main » sur France 5, le journal de Télématin sur France 2, quelques retransmissions sur la Chaîne parlementaire (LPC) et quelques flashs sur BFM TV. Et, sur France 3, notre antenne régionale Poitou-Charentes est, pour le moment, la seule, sur 25, à proposer un tel produit. Alors, évidemment, un tel vide exaspère les associations de personnes sourdes et malentendantes.

Handicap.fr
 : Il y a pourtant une mobilisation indéniable des pouvoirs publics et des chaînes pour mettre en place des actions en faveur des personnes ayant un handicap auditif, notamment le sous-titrage, cela ne peut-il pas suffire ?

François Gibert
 : Pas pour tout le monde. 1 % des Français sont affectés par une surdité profonde, ils n'entendent pas un son, et, dans ce contexte, 90 % d'entre eux n'ont jamais pu accéder à la lecture, y compris labiale. Ils savent à peine déchiffrer. C'est pour cette raison que nous avons décidé de ne pas sous-titrer notre émission, pour éviter de parasiter davantage le message. Alors, c'est vrai, tous les medias se réfugient derrière le sous-titrage mais ce n'est pas toujours la bonne solution !

Handicap.fr
 : Ce parti-pris se voit car les interprètes sont vraiment placées en majesté à l'écran !

François Gibert
 : Ce n'est pas par hasard car la surdité s'accompagne très souvent de problèmes de vision. Si on les dissimule dans une petite lucarne, le spectateur va se focaliser dessus et risque alors de manquer une grande partie du « spectacle ».

Handicap.fr
 : Comment vous est venue cette idée ?

François Gibert
 : J'ai rencontré le président d'une association de personnes sourdes. Il m'a dit : « Les sourds n'ont aucun moyen pour accéder à l'info télévisée ». C'était il y a dix ans. Nous voulions faire quelque chose sur le Net mais, à l'époque, les outils informatiques n'étaient pas suffisants pour assurer un bon flux de l'image. Alors j'en ai parlé à mon rédacteur en chef. Niet catégorique ! A l'époque, ce n'était pas dans l'air du temps de s'occuper des minorités. J'ai enterré le projet mais l'idée n'a pas cessé de germer pour autant.

Handicap.fr
 : Et pourquoi refait-elle surface aujourd'hui ?

François Gibert
 : Récemment, j'ai découvert un spectacle de chansons françaises entièrement signé. Il a ravivé la petite étincelle. C'est d'ailleurs l'interprète de ce spectacle qui fait partie de notre pôle de trois traductrices. Et, cette fois-ci, ma rédaction a dit : « Banco ! »

Handicap.fr
 : « Signature » n'aborde que les sujets qui traitent du handicap auditif ?

François Gibert
 : Surtout pas ! Ce n'est pas un journal de handicapés pour les handicapés ! Même s'il y a parfois quelques sujets qui les concernent plus directement, nous évoquons en priorité des sujets généralistes (trois par émission) car les personnes sourdes ont d'immenses lacunes sur la connaissance du monde qui les entoure ! Le silence les maintient dans un immense isolement, souvent dans l'incompréhension. C'est pourquoi, nous devons, pour chaque sujet, expliquer le contexte et revenir sur l'histoire, et tout cela en 1 minute 30. Sur certains sujets internationaux, c'est un sacré défi...

Handicap.fr
 : On prétend que Poitiers, ville phare du Poitou-Charentes, est la capitale des sourds, ce n'est pas un hasard... Mais pourquoi ce surnom ?

François Gibert
 : C'était il y a bien longtemps. Un couvent avait été créé pour des sœurs sourdes, qui se sont mises à accueillir à leur tour des enfants sourds. Cette présence a favorisé une belle dynamique dans la ville qui compte aujourd'hui un grand nombre d'associations, un Institut régional des jeunes sourds, un cursus universitaire en LSF et quelques établissements scolaires adaptés. Nous avons donc un grand nombre de téléspectateurs sourds.

Handicap.fr
 : Mais, en termes de part d'audience, ce ne doit tout de même pas être la panacée...

François Gibert  : France 3 est une chaîne du service public qui, en principe, ne se préoccupe pas de l'audience. Et nous n'attirons pas seulement les spectateurs sourds. Beaucoup d'entendants nous disent qu'ils prennent plaisir à regarder notre programme car ils comprennent facilement. Cela s'explique par le fait que nous employons un langage très simple, basique, sans fioritures ni métaphores, et dit de manière douce pour permettre à la parole de coller à la syntaxe des signes. C'est une vraie remise en question de mon travail, moi qui viens du milieu littéraire. Mais c'est une aventure terriblement excitante ! Et si mes spectateurs comprennent, alors j'ai gagné.

Handicap.fr
 : L'idée est belle... Elle ne peut qu'inspirer d'autres medias !

François Gibert
 : Je ne suis pas certain d'être aussi optimiste. La plupart des chaînes de télé semblent considérer que la présence d'interprètes en langue des Signes à l'écran perturbe l'image, présente un risque pour l'audimat, que les publics concernés ne sont pas suffisamment nombreux pour justifier qu'un tel effort soit réalisé... Alors, évidemment, nous aimerions impulser cette idée sur l'ensemble des antennes régionales, mais ce n'est pas vraiment le raz-de-marée. D'autant que nous avons une autre difficulté : trouver des interprètes en LSF !

Revoir toutes les éditions de « Signature » :

http://www.dailymotion.com/video/xpz0w1_signatures-edition-du-07-04-2012-mid

E.Dal'Secco http://www.handicap.fr


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès