Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Internet : le 4e média en France par la pub

Internet : le 4e média en France par la pub

Chiffres de la publicité en ligne, suite... et sans vouloir verser dans l’obsession après mes précédents billets (1 et 2) sur le sujet. On le sait maintenant très officiel depuis hier et grâce à l’étude annuelle de TNS Media Intelligence pour le Syndicat des Régies internet et l’IAB : internet est le quatrième média en France. Il vient donc de dépasser l’affichage et s’approche de la radio.

pub web

Chiffres-clés à retenir :

- le pub sur internet représente 2,8 milliards d’euros d’investissement (reste à savoir dans quelle mesure l’adage “je fous en l’air la moitié de mon budget marketing, le seul problème est que je ne sais pas laquelle” est vrai sur le web :-)),

- réalise + 34,5 % sur un an ;

- et représente 12 % du marché publicitaire (9,5 % il y a un an) ;

- Ebay est le premier annonceur (et passe devant la SNCF) ;

PDF de la présentation de TNS Media Intelligence avec beaucoup d’infos sectorielles à télécharger en cliquant ici.

On voit donc à ce jour une progression assez linéaire, mais les prochains mois et années peuvent connaître d’importantes modifications :

- avec la manne attendue de la fin de la pub sur France Télévisions. Lire le Journal du net à ce sujet : internet et le “hors média” se partageraient entre 120 et 270 millions d’euros ; en faisant une hypothèse basse où internet représente 50 % d’“Internet et le hors média”, on peut estimer que le web pourrait récupérer 60 à 150 millions d’euros. Cela pourrait représenter environ 5 % de croissance additionnelle.

- avec le ralentissement voire la récession économique. Ici, les avis divergent comme le montre bien cet article de The Economist.

D’abord, il faut se demander dans quelles proportions la pub en général serait touchée (les analyses du marché publicitaires 2008 vont de +5 % à -5 %...), ensuite savoir comment résisterait le média internet.

Pour certains, internet résistera mieux car il faut encore combler le fossé entre l’usage du web (deuxième média auquel les gens consacrent le plus de temps) et la publicité sur le web (quatrième média auquel les annonceurs consacrent des budgets, donc). Et parce que le web apporte la transparence du retour sur investissement en rendant les choses beaucoup plus mesurables, donc justifiables pour celui qui investit. Enfin parce que la télé serait l’arme de l’image de marque à long terme et le web l’arme de vente à court terme.

A l’inverse, on peut estimer que si la démonstration de ROI n’est pas convaincante, les annonceurs peuvent se détourner du web pour se rassurer et jouer la grosse visibilité avec la TV. Et l’annonceur peut se souvenir que l’internaute fuit la pub, se déclare publiphobe et s’inquiète de l’utilisation de ses données personnelles... autant de facteurs qui peuvent le faire douter de ce ROI (lire à ce sujet la tribune d’esther Dyson dans le WSJ).

Pas simple tout ça. En tout cas, 2008 semble être une année charnière pour la publicité en ligne.


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • Forest Ent Forest Ent 14 février 2008 11:08

    Eh oui, rien n’est déjà joué. C’est ce qui fait l’intérêt de la situation.

    A long terme, je ne suis pas "inquiet" : il y aura plein de pub sur le net. Mais Google a montré que pour gagner vraiment du pognon, il ne suffit pas de poster des bandeaux. Il faut que la pub s’inscrive dans les usages et apporte une plus-value.

    Cela dit, Google n’a jamais publié la répartition de son CA par secteurs, et je me demande sincèrement quelle est la part financée par la pornographie, qui m’y semble tout sauf négligeable.


    • tvargentine.com lerma 14 février 2008 13:23

      C’est vrai que la pub sur le web peut rapporter et il rapporte déjà à des chaines TV et radio mais pour le reste ,le combat sera dure car ,le client voudra avoir une véritable retombée

      Soyons réaliste,cela passera forcément par le développement de site d’emplois ,car 3 millions de personnes en recherche d’un emploi ou d’un extra qui auront l’obligation de consulter les annonces sur le web des annonces pourraient permettre à des boites de pub de cibler des clients potentiels

      Exemple  (non,je vais pas vous donner mes idées... je les garde pour moi

       

       

       


      • ben ben 14 février 2008 14:44

        si seulement adblock existait pour la radio

         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès