Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > It’s Times to pay

It’s Times to pay

Partout on hurle à la mort de la Presse papier, on s’inquiète d’une crise de l’information. Les quotidiens ne se vendent plus, les rédactions ne savent plus quelle solution trouver. Les plus raisonnés parlent de mutation en cours. Pour résumer, hier c’était le journal en kiosque, et demain ce sera le journal numérique. Mais alors, payant ou gratuit ? Le Times répond « payant », et pour 1,20 € par jour !

Certains diront qu’en citoyens modernes et écolo ils lisent chaque matin les colonnes du Monde.fr, de Timesonline, Lefigaro.fr etc...

Mais soyons francs. Est-ce vraiment par souci de préserver les arbres d’Amazonie ? Ou alors parce qu’on a accès à toute l’info sans avoir à débourser un seul centime ?

Il est vrai que pour les plus jeunes, avoir à déplier ces quotidiens au format immense qui noircissent les doigts est plus qu’archaïque, relève du temps de papa. Ils ne connaîtront jamais les tâches de café malencontreusement tombées sur la Une au petit matin au coin d’un bar. Non, pour eux ce sera le bonheur d’actualiser tous les quarts d’heure la page d’accueil de 20minutes.fr, pour tout savoir sur tout, depuis leur PC ou même leur portable, sans payer. Et en temps réel s’il vous plaît !

A l’heure où l’on croit avoir accès à toutes les news gratuitement, via le 19.45 de M6 ou la radio, tout le monde semble s’être très facilement habitué à ne plus payer (et à se priver de qualité, en passant). Résultat, les quotidiens papier sont en crise, se font détrôner par une autre sorte d’info, à la sauce AFP. Car ne nous leurrons pas, 20minutes.fr c’est bien beau, mais ne comptez pas y trouver la même qualité de décryptage ou de commentaire que dans les encarts des grands. Internet semble avoir fait disparaître le temps de réflexion et de prise de recul.

La transition au tout-numérique pour les quotidiens papier se fait donc très difficilement, plus personne ne semble être prêt à payer.

Pourtant, le Times Online semble avoir tranché sans aucune hésitation. Dès le mois de juin, le site sera 100 % payant, pour la somme de 1 £ par jour (soit 1,20 € environ), ou en abonnement, pour 2 £ par semaine. Pas si modique, se plaignent certains, voire très cher. Ça revient à un gros budget annuel. Mais à y voir de plus près, cela reste moins cher que dans un kiosque, dont le prix des journaux se rapproche plus aujourd’hui des 2 €.

Cet abonnement, ce serait donc le prix à payer pour la qualité. Rupert Murdoch, le propriétaire (entre autres) du Times, plus homme d’affaires que journaliste, classé 88ème fortune mondiale, agit principalement en réaction contre le site de la BBC, qu’il accuse de tuer le « marché » de l’info en proposant des milliers de contenus gratuitement.

Mais le pari est très risqué, et BBC News répond en publiant une étude cinglante, qui affirme que seulement 5 % du million de visiteurs quotidiens accepterait de s’abonner.

La mutation est donc loin d’être terminée, et le Times fera office de test grandeur nature, exemple à suivre ou non pour ses concurrents.

 

Et vous, seriez-vous prêts à payer de nouveau pour l’info ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • Lapa Lapa 29 mars 2010 12:17

    Et vous, seriez-vous prêts à payer de nouveau pour l’info

    la question est : pour quelle info ? Si seulement payer était gage de qualité et d’indépendance... On en est parfois loin.


    • Hige Hige 29 mars 2010 12:26

      Je vais être un peu grossier, j’en suis désolé mais quel intérêt d’acheter de la presse rédigée en grande partie par des « journalopes » aux ordres du pouvoir ou des grands financiers (Dassault, Rotschild etc...) ou idéologiquement dans leur petit monde de bisounours bobos. Il n’y a plus de presse indépendante et honnête dont acte, autant aller chercher l’info sur le net même si bien évidemment, ça n’est pas la panacée.


      • Dudule 30 mars 2010 11:56

        Vous n’êtes pas grossier... je dis plutôt « journapute ». smiley

        Quant au terme de « bobos » employés à toutes les sauces, il commence à vraiment m’énerver !


      • stephanemot stephanemot 29 mars 2010 15:28

        En parallele, Murdoch mene croisade contre Google News et retire ses titres de cet aspirateur a publicites.

        Le NYT la joue plus subtile : ils ne veulent faire payer que les heavy users, limitant la quantite accessible a tous. L’occasionnel peut ainsi tester la marchandise, et l’abonne vraiment comprendre pourquoi il paye.


        • HELIOS HELIOS 29 mars 2010 15:44

          Bonjour l’auteur...

          Personnellement j’aurais préféré que sur un site français le titre de votre article soit en français... par exemple « il faudra passer a la caisse »... mais ce n’est qu’un exemple, car le jeu de mot avec le « times » n’existe pas avec le nom des journaux français..

          Alors, sur le fond de votre sujet, et comme le font remarquer d’autres commentaires, lorsqu’on paye pour quelque chose, on vent en avoir pour son argent.

          Si je paye pour un journal, je souhaite d’abord etre convaincu que les journalistes sont des professionnels indépendants, peu importe leur tendance, je sais choisir moi-même le bord politique si tant est qu’il en faille un.

          Ensuite, je veux etre sur qu’ils ont fait leur boulot d’accompagnement de l’information. Si c’est pour transcrire les infos de l’AFP, j’achete plutôt a l’AFP elle même.

          Enfin je souhaite que ce ne soient pas des ludions qui font emerger une info et l’oublie definitivement ensuite. Vous savez, la meteo qui vous dit : « demain il pleut et il fait 8° et qui le lendemain ne revient pas sur le temps qu’il a fait rééllement.

          Des journaux comme cela, je connaissais »le monde« quand j’etais jeune et ca date déjà un peu. Vous voyez, il n’y en a plus maintenant puisqu »ils sont aux ordres des puisances de l’argent et des executifs.

          C’est tres simple, faite un petit effort pour comparer, et armez vous de patience... pendant une semaine, lisez un site comme Agoravox, qui pourtant reprends enormement d’infos générales, et enregistrez les pages au cas où vous ne pourriez pas tout noter... cela vous prends 10 min par jours, pendant le café le soir si vous voulez.
          Cette même semaine, achetez un quotidien, et rangez le a coté de votre ordinateur.
          Ensuite, je sais, c’est plus long, faite un petit tableau et notez les infos des uns et des autres... faites le total et....... ne vous etonnez pas qu’on n’achete plus les journaux !!!!

          Et rappelez vous, au passage, en France, on parle français, souvent imparfaitement, avec des fautes, mais on parle français, même dans les titres.


          • Lilian Elbé 29 mars 2010 16:43

            Bonjour,

            Tout d’abord, comme vous semblez accorder une grande importance à la francophonie, il est vrai qu’un titre dans notre langue aurait été plus commode, et sûrement plus explicite pour certains lecteurs. Mais comme vous l’avez bien remarqué, il n’existe pas de jeu de mot avec « time » en français, et je n’aime pas les titres plats, descriptifs, qui ne sont que des publicités pour le contenu.

            En ce qui concerne le sujet, cet article est un simple constat de la situation actuelle et des enjeux. Je ne me fais l’avocat d’aucune partie. Il est vrai que l’information doit être gratuite, accessible pour tous, mais le commentaire d’information reste nécessaire. D’où le but de d’AgoraVox, par exemple.

            Je déplore tout comme vous le trop-plein d’information « AFP », je suis de ceux qui pensent qu’une énumération quotidienne des désastres et conflits dans le monde, sans aucun regard sérieux ni aucune explication apportés, cultivent grandement la peur des citoyens, pour le plus grand bonheur du FN par exemple, qui récolte de nombreuses voix avec des arguments comme « Vos voitures brûlent » (sic, voyez l’article « Le bon vieux battage » de mon site si vous voulez la preuve en images).

            Mais, comme vous l’avez aussi précisé, les rédacteurs de ce site s’inspirent des informations « générales ». Et celles-ci, sans journalistes, reporters professionnels et correspondants dans le monde, ne pourraient jamais être financées, donc ne nous arriveraient pas.

            Voyez enfin Siné Hebdo, et un article d’AgoraVox dans cette même catégorie média, où Siné annonce qu’il manque 3000 lecteurs pour que le journal satirique subsiste.


          • curieux curieux 29 mars 2010 21:23

            Tant que vous parlez argent, vos arguments ne tiennent pas. Pas un mot sur la propagande journalistique et télévisée. Qui possèdent les merdias ? Que racontent-ils ? Du vent.
            Je l’ai déjà dis : Qu’ils crèvent, ce sera bien pour tous


            • jak2pad 30 mars 2010 01:56

              Moi, je veux bien payer....

              mais pour une info qui m’apporte quelque chose, écrite par quelqu’un de valable et de compétent, pas pour une mélasse de lieux communs.

              Si j’en suis réduit à une info basique, je me débrouillerai pour y comprendre quelque chose.

              Mais si je dois me taper des « éditoriaux » style Richard Cannavo ( Nouvel Obs), qui mélange allègrement la Somalie et l’Angola, et répond aux interrogations de manière agressive et méprisante ( "Monsieur, vous n’y comprenez rien...), je préfère nettement Internet,... très nettement.
               Le journalisme, oui, mais exigeant et tant pis pour les nullards et les copinards.

              ça, c’est une vraie révolution dans notre presse.

              Moi, je parle suffisamment anglais pour m’abonner au Times, et regarder CNN.

              Bon vent aux journaux de copains et de voisins, mais c’est un peu dépassé.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès