Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > Journalisme citoyen : blogs et sites participatifs

Journalisme citoyen : blogs et sites participatifs

Le journalisme citoyen, on aime ou on ne l’aime pas, mais en tout cas cela ne laisse personne indifférent... Rappel des faits, opinions et analyses.

C’est l’un des grands bouleversements de l’ère du web 2.0. C’est aussi un bouleversement au niveau de la société tout simplement. Désormais chaque citoyen lambda, par le biais d’internet, a compris qu’il pouvait donner son avis, son point de vue, en débattre, mais fait encore plus important, il a aussi compris qu’il pouvait transmettre de l’information. Passé ce constat, les sites participatifs et les blogs traitant de l’actualité n’ont fait que se multiplier de manière extraordinaire. Mais déjà il faudrait se poser la question : « Pourquoi cette démarche ? »

Évolution de la société et nouvelles techniques de communication

On le savait, les médias nous donnaient un don d’ubiquité certain. Le web fait encore plus fort : désormais, à la minute près, on sait ce qui se passe à l’autre bout de la planète, du moment que quelqu’un en parle. Les médias, ayant bien compris cela, se sont jetés sur cette nouvelle forme de communication. Mais aujourd’hui ceux-ci ne sont plus les seuls gardiens de l’information. Tout le monde peut diffuser ce qu’il a vu, ce qu’il en a déduit, ce qu’il en pense et ce qu’il envisage. La donne change donc considérablement... Évidemment cette évolution (voire révolution) est la conséquence de plusieurs facteurs qui découlent eux-mêmes de l’évolution de la société.

Chacun rêve de son quart d’heure de gloire, promis entre autres par Wharhol, et les blogs pullulants qui racontent la vie de X ou de Y sont là pour le prouver.
Les blogs qui nous intéressent sont bien entendu plus des blogs qui traitent d’actualité ou qui proposent des analyses. Ces blogs étaient à la base mis en ligne par des professionnels ou des passionnés. Évidemment la qualité est loin d’être identique pour chaque blog mais dans l’ensemble nous pouvions trouver de très bons blogs (le plus souvent spécialisés dans tel ou tel domaine). Comme l’ont bien compris la plupart des bloggers, le but principal du blogging n’est pas la rémunération que cela peut apporter, mais plutôt une manière de transmettre une opinion ou un savoir, ou encore d’apporter sa pierre à l’édifice. On peut noter dans un autre contexte Wikipédia qui a le même état d’esprit et tend vers le même but.
Pourtant tout le monde n’est pas attiré par le blogging : tenir un blog c’est long et les résultats auxquels on peut s’attendre (en termes de pages liés, visiteurs, abonnés à la newsletter ou aux flux RSS) ne sont pas souvent au rendez-vous, surtout au début. Qui plus est, certaines plateformes de blogs n’ouvrent pas vraiment à une communauté spécifique et qui plus est, il est très difficile dans ce contexte de faire connaître son blog. Mais cela commence à changer.

Plateformes journalistiques et M. Tout-le-Monde

Comme nous venons de le voir, les médias ont bien compris l’intérêt de la nouveauté. Évidemment il est impossible pour un média traditionnel de mettre un journaliste à chaque coin de rue et dans chaque partie du globe. Pourtant c’est ce qui arrive avec les blogs. Plutôt que de combattre cela (chose impossible mais que les médias ont fait un certain temps), beaucoup ont préféré y prendre part, et pas seulement de loin.
Tout lecteur de la presse aura remarqué ces derniers mois diverses annonces fleurissant dans les hebdomadaires et les mensuels, comme par exemple : « Devenez citoyen-journaliste sur courrierinternational.com ! » Dans la presse quotidienne nationale c’est un peu la même chose. Pour surfer sur la vague c’est Libération qui s’y est mis avec les Libéblogs, Le Monde avec ses blogs réservés aux abonnés ; mais aussi dans une autre rubrique on peut noter Rue 89.

Mais le journalisme citoyen ne passe pas seulement par le blog : on voit depuis quelque temps divers sites faire leur apparition. On parle de sites « citoyens », de sites « communautaires » ou de tout autre qualificatif. Il y a en gros deux catégories de ce genre de sites : ceux qui se déclarent « citoyen-militant » et ceux qui se déclarent « citoyen-journaliste ». Le premier cas ne nous intéressant pas trop, penchons-nous plutôt sur le journalisme citoyen. Le premier site assez important lancé fut OhmyNews, qui créa par la même occasion le concept du «  every citizen is a reporter  ». Ce site prévoyait de recevoir des articles de divers rédacteurs (entendre M. Tout-le-Monde) pour informer un public. Évidemment la montée du site fut lente et douloureuse : il fallait trouver des rédacteurs, payer de vrais journalistes pour lire les articles et sélectionner les meilleurs, payer un webmaster, lancer une campagne publicitaire pour imposer ce site en tant que référence (avant qu’un groupe avec plus de moyens ne s’empare de l’idée), et bien d’autres... Aujourd’hui OhmyNews est la référence internationale (surtout parce qu’écrit en anglais) et en est arrivé au stade de rémunérer ses rédacteurs.
Bien entendu l’idée s’est propagée et les sites du même type se sont multipliés de manière proprement incroyable : on peut parler de AgoraVox, Cent-papier et bien d’autres.


Bloggers et autres journalistes citoyens : des métiers à plein temps ou une passion ?

Mais blogger ou écrire pour des sites de journalistes-citoyens prend du temps, voire beaucoup de temps. Et même si la plupart des blogs sont d’une inutilité consternante quand on ne connaît pas la personne (et sur ce point Skyblog comptabilise plus de 10 000 000 de blogs...), certains méritent le détour, surtout ceux de passionnés, de professionnels ou encore des blogs spécialisés. Pour ce qui est des sites communautaires, même si beaucoup (les nouveaux venus en particulier) doivent encore faire leurs preuves, certains ont réussi à s’installer au sommet et reçoivent un nombre de visites assez impressionnant. Et tout cela même si les plateformes de journalisme citoyen n’ont toujours pas atteints la stabilité financière, même si blogger n’est pas rentable (sauf pour quelques anglophones qui arrivent à toucher plus de 15 000 $ par mois !!). Et pour ceux qui pensent que les blogs et autres sites communautaires ne sont qu’un sous-journalisme (voire pas de journalisme du tout), on leur rétorquera la phrase de Dan Gillmor : « Les blogs font partie du mécanisme qui aboutit au journalisme. [...] Nos lecteurs, auditeurs, spectateurs savent collectivement plus, beaucoup plus que ce que nous savons.  » Et pour nuancer un peu, à Steven Johnson la phrase de conclusion : « La vraie révolution promise par l’émergence de la galaxie blog n’a rien à voir avec le journalisme. C’est une affaire de gestion des connaissances. Ce qui rend les blogs intéressants, c’est précisément qu’ils ne sont pas du journalisme.  »

Cet article, ainsi que la seconde partie d’un dossier consacré au journalisme citoyen, est disponible sur mon blog en format pdf : http://shyankar.blogs.courrierinternational.com/


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (5 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Shyankar


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès