Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > « L’affaire » Siné : symptôme révélateur d’antisémitose

« L’affaire » Siné : symptôme révélateur d’antisémitose

Nous vivons dans un monde ou à chaque fois que l’on croit percevoir le froissement d’une touffe d’herbes on crie immédiatement « halte au loup ! ». Pire encore, on sort la grosse artillerie et on commence à tirer comme un cinglé partout et nulle part. Là où il faut et de plus en plus souvent là où il ne faut pas. Après quoi l’effet « boule de neige » se charge du reste. En voyant notre petit cinglé mitrailler tous les coins de toutes ses forces, d’autres cinglés vont affluer de partout, chacun avec sa grosse artillerie à lui. Car, pour rien au monde, il ne faut rater le plaisir d’être porté sur les épaules après avoir abattu le méchant loup qui tentait de faire bobo aux sages chèvres de M. Seguin. Et nous voilà dans un scénario digne de dessins animés, où les chasseurs s’étouffent à s’arracher le titre de héros alors que l’existence du méchant loup n’est même pas prouvée. Mais, franchement, ça servirait à quoi de prouver l’existence de la méchante bête tant que tout le monde s’amuse et passe du bon temps ?! On l’a bien compris : la comédie durera d’autant plus longtemps et attirera d’autant plus d’attention et de fous rires que la méchante bête n’existe pas.

Désormais, à chaque fois que certains cliniciens spécialisés dans les syndromes antisémites non identifiables vont accomplir l’héroïque tache de diagnostiquer à première vue et sans examen approfondi un malin cas d’antisémitisme, il vaut mieux accourir voir s’il n’y a pas là une manifestation d’antisémitose. Je veux dire par là cette attitude pathologique caractéristique d’un type de discours bien connu, et auquel on commence d’ailleurs à s’habituer, qui consiste à concevoir le Juif comme étant une pièce de collection mémorielle qu’il faut manier avec la plus grande prudence du monde pour ne pas l’abîmer. C’est ce même type de psychose que ladite « affaire Siné » vient mettre en évidence, et on sait, le futur en témoignera, qu’elle ne sera pas la dernière du genre.

Dans le numéro du 25 juillet de Libération, M. Joffrin, célèbre jongleur des mots spécialisé dans la rhétorique alambiquée à type de « monarchie élective », nous a donné un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler une antisémitose en stade « terminal » : un raisonnement tiré par les cheveux, une obstination à torturer les mots jusqu’à ce qu’ils avouent le sens qu’il veut leur arracher, et pour couronner le tout, un air d’humour froid mélangé à des raccourcis expéditifs à travers lesquels il nous livre son impitoyable verdict d’antisémitisme. Et pour mieux mener leur procès d’intention monté de toutes pièces, Joffrin & co sont allés fouiner dans le passé du gars pour faire sortir tout ce qui servirait à alourdir la charge initiale d’antisémitisme par de la préméditation. Morale de la fable : il ne faut jamais associer dans la même phrase les mots « juif », « argent » et « pouvoir », de peur de réveiller le diabolique Hitler qui dort paisiblement au fond de sa tombe.

C’est précisément le genre d’attitudes mille fois plus dangereuses et dévastatrices que tout discours explicite et flagrant de haine car non seulement elles le renforcent par rétrocontrôle positif, mais elles lui procurent à travers leurs hystériques incohérences et leur délirante susceptibilité une source intarissable où il puise toute sa légitimité.

En effet, ces mêmes politiques et intellectuels de salon, que l’on voit partir à la chasse des antisémites là où il n’y en a pas la moindre trace ne font, à travers leur ridicule acharnement plein de maladresses nauséabondes, que confirmer le cliché du « juif possédant tous les pouvoirs » qu’ils disent combattre. En criant aux antisémites à tort et au travers, ils s’inscrivent dans cette même logique du « cliché » qui dit que le « juif » a tellement de pouvoir que ses petits serviteurs accourent à lui faire preuve d’allégeance et de dévouement même quand la situation ne l’exige pas, et ce pour garantir la pérennité de sa bénédiction sans laquelle il leur aurait été impossible d’occuper le poste influent qu’ils occupent. Mode cliché OFF.

Ce que nous dit l’observation objective

Rappelons le passage incriminé de la chronique de Siné : « [Jean Sarkozy] vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie ce petit ! ». Pour les amateurs de la sémiotique du langage, une petite analyse s’impose.

Le passage peut être découpé en deux grandes parties

1- [Jean Sarkozy] vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive et héritière des fondateurs de Darty.

2- Il fera du chemin dans la vie ce petit !

I- La première partie est à son tour divisible en trois sous unités élémentaires, à savoir :

1- [Jean Sarkozy] vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme (Pourquoi ?)

2- avant d’épouser sa fiancée, juive (Qui ?)

3- et héritière des fondateurs de Darty.

La première sous unité est [Jean Sarkozy] vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme et elle constitue le squelette principal de l’information. Si l’auteur s’était arrêté à ce niveau, la valeur de l’information se trouverait altérée, car le lecteur ne va pas comprendre le pourquoi de l’événement, c’est-à-dire pourquoi le fils Sarkozy veut se convertir au judaïsme. Du coup, l’auteur est obligé d’expliquer que c’est à cause du mariage du concerné avec une fille juive, ce qui est le sujet de la deuxième partie de la phrase. L’événement « conversion au judaïsme de Jean Sarkozy » appelle donc systématiquement l’explication « mariage avec sa fiancée juive », explication sans laquelle l’événement principal aurait été incompréhensible au lecteur. Avançons encore un peu : le fait de dire que Jean Sarkozy va se marier avec une fille X, n’éveille-il pas tout naturellement la curiosité du lecteur pour connaître l’identité de la future mariée du fils du président ? C’est tout à fait normal alors que le journaliste qui véhicule cette information lève cette ambiguïté en identifiant la personne de la fiancée, jusque-là inconnue, à quelque chose hypothétiquement connue, c’est-à-dire « Darty ».

Récapitulons : le (1) sollicite un « pourquoi ? » expliqué par le (2), qui à son tour sollicite un « qui ? » expliqué par le (3). Que reproche-t-on donc à l’auteur ? D’avoir fait son travail de journaliste ?

II- La deuxième partie du passage mis en cause est « Il fera du chemin dans la vie ce petit ! ». Or, en observateur objectif, on ne peut considérer que cette deuxième partie est exclusivement, uniquement et inséparablement liée à la première.

Le passage mis en cause n’est pas en réalité la totalité de la chronique, mais il en est juste un extrait. Le texte d’origine est : « Jean Sarkozy, digne fils de son paternel et déjà conseiller général UMP, est sorti presque sous les applaudissements de son procès en correctionnelle pour délit de fuite en scooter. Le parquet (encore lui !) a même demandé sa relaxe ! Il faut dire que le plaignant est Arabe ! Ce n’est pas tout : [Jean Sarkozy] vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme avant d’épouser sa fiancée, juive et héritière des fondateurs de Darty. Il fera du chemin dans la vie ce petit ! ».

La phrase « Il fera du chemin dans la vie ce petit ! » vient donc ajouter un effet conclusif à tout le texte après avoir énuméré les derniers « exploits » du « petit », devenu conseiller général UMP, sorti indemne de son procès en correctionnelle pour délit de fuite, et futur marié d’une bourgeoise. Mais pour les spécialistes de la contrefaçon linguistique et du piratage de sens, c’est tout à fait logique qu’ils essaient d’expliquer le « Il fera du chemin dans la vie ce petit ! » par rapport au « [Jean Sarkozy] vient de déclarer vouloir se convertir au judaïsme, etc. », vu que leur raisonnement qui tire par ses cheveux l’accusation d’antisémitisme est exclusivement basé sur l’interprétation de ces deux phrases considérées hors de leur contexte d’origine et non comme en faisant partie intégrale.

L’analyse délirante de ces victimes d’antisémitose ne peut donc avoir lieu que si elle déracine cet extrait du texte où il a pris naissance et le sépare de la suite logique de la construction initiale. Car les deux phrases ne peuvent fonctionner en générateur du sens d’antisémitisme que si elles sont mises à l’écart. Car il est plus facile de violer le sens des mots une fois isolés du texte auquel ils sont initialement solidaires. Aussi facile qu’est pour un bandit le viol d’une fille égarée de sa bande de copains et ramenée à subir seule les sévices de son agresseur, convaincu que « toutes les filles sont des putes » comme nos amis psychotiques sont convaincus que tout ce qu’ils veulent voir comme antisémite est indéniablement antisémite. Heureusement que le délire d’un déséquilibré n’amuse que sa cour…

En dehors de « l’affaire Siné » : « psychanalyse » de l’antisémitose

En sacralisant le symbole juif, on ne fait que l’assimiler à « Dieu ». Et dans une société qui se prétend aussi libre et ouverte que la nôtre, il y a forcément quelque chose qui cloche dans le fait que la figure de « Dieu », historiquement et anthropologiquement connue comme étant le symbole ultime de la puissance et du pouvoir, est constamment martelée par la dérision nitzschéenne de nos contemporains alors que celle du « juif » s’impose comme tabou intouchable transcendant par son indemnité historico-génocidaire tout humour et toute caricature. On a dit que le symbole du « juif » est assimilé à celui de « Dieu » et on s’est apparemment trompé : le symbole du « juif » est assimilé à quelque chose de plus supérieur et de plus divin que Dieu lui-même, vu qu’il est plus tolérable et beaucoup moins – voire nullement – condamnable de porter en dérision l’idée de « Dieu ». Sérieusement, où va-t-on ?

Les vrais antisémites sont ceux qui font du « juif » un tabou aussi gigantesque que le tabou du « sexe » ou de « Dieu » à l’époque du règne de l’Eglise. Et dire que ces mêmes personnes qui se prononcent en garants de la liberté et de la démocratie contre l’obscurantisme moyenâgeux… Nous assistons désormais à une vente aux enchères par médias interposés dans laquelle politiques et intellectuels de la basse-cour se bousculent comme dans une compétition ou celui qui divinise et victimise le plus la figure du « juif » gagne je ne sais quel week-end gratuit pour deux personnes dans un hôtel à deux balles. On oublie, ou peut-être bien qu’on néglige, que toute sacralisation appelle une désacralisation réciproque. Ceci relève de la nature même de l’homme qui part à la chasse du divin et du tabou parce que c’est cette chasse même qui donne un sens à sa liberté. Et tant que l’on incriminera à outrance toute innocente désacralisation de la victimisation à la fois abusive et divinatoire du « juif », victimisation que même des intellectuels juifs de renommée dénoncent, tant que la liberté de chasser ce type de tabou qui paralyse la vie intellectuelle continuera à s’exprimer par la violence, la haine et l’extrémisme. Que l’on ne marche pas alors le lendemain dans les funérailles de celui qu’on a tué la veille.

Lors de la couverture de BFM TV de la visite de François Fillon aux Etats-Unis et plus précisément de son discours devant l’AJC (American Jewish Comittee), je me souviens (hélas je ne peux documenter ce souvenir, dont je prends par ailleurs toute la responsabilité) que la journaliste qui a réalisé le reportage a dit que Fillon a fait un discours devant le « très influent » Comité Juif américain. Et à ma connaissance, jusqu’à aujourd’hui, il n’y a eu aucun procès politico-médiatique de la qualification de « très influent » attribuée par ladite journaliste à l’AJC, bien qu’elle associait dans la même phrase "argent", "juif" et "pouvoir". Où étaient Joffrin et Askolovitch à l’époque ? Seraient-ils tellement débordés par les "antisémites" qu’ils n’arrivent pas à les chasser tous ?

Dans la communauté juive, comme dans toute autre communauté, il y a du bon et il y a du mauvais, des gens qui oeuvrent pour le progrès de l’humanité, et d’autres qui oeuvrent pour leurs propres intérêts, en dépit de l’intérêt général. Si le fait de dire que le juif est par nature un diable est incontestablement du racisme, le fait de dire que le juif est par nature un ange est aussi un racisme d’une autre sorte, car, au contraire du premier, ce dernier place par « discrimination positive » la communauté des juifs au-dessus de tous les hommes en lui attribuant un caractère de perfection qu’aucun non-juif ne peut égaler.

Le fait que le bon et le mauvais coexistent partout est une évidence. Et l’antisémitisme est la maladive tendance de certains à diaboliser toute la communauté juive parce que certains de ceux qui s’en revendiquent ont une attitude jugée immonde, faisant ainsi assumer au tout la responsabilité du « péché » de quelques-uns. Et à mon modeste avis, la chronique de Siné, telle que peut le démontrer une analyse objective, est loin de s’inscrire dans cette tendance. Tout d’abord parce qu’elle a un caractère informatif, où tout ce qui est en relation avec le "judaïsme" est véhiculé en tant qu’information, et ensuite parce qu’il n’y a aucune prise de position de quelque nature que ce soit vis-à-vis de la dimension "juive" de la nouvelle du mariage. Même le "Il fera du chemin dans la vie ce petit !" est venu en guise d’ironisation envers la succession d’"exploits" qui viennent de faire du "petit" un "grand", et dont le dernier est non pas le fait de se marier à une juive, mais le fait de se marier tout court.

La manière de voir le monde en carreaux de noir et blanc, où tout ne peut être que totalement « bon » ou totalement « mauvais », est typiquement caractéristique du traitement expéditif et précipité de l’information qui ne peut engendrer que des hommes aux poumons incapables de respirer un air terrestre fait de toutes les odeurs. Car refusant de voir les contrastes situés entre les deux extrémités, ces personnes paramètrent leur conscience selon un mode de fonctionnement binaire dans lequel tout ce qui ne ressemble pas au noir ne peut être que du blanc et vice versa.

Devant un discours traitant – dans notre cas – d’une question en relation avec le sujet « juif », ce type de raisonnement entraîne son forgeur à concevoir comme « antisémite » toute référence qui n’est pas « pro-sémite ». Si ce n’est l’un, c’est que c’est forcément l’autre. Voyons voir à quel type d’élites on est en train de confier la gestion de la vie publique si ce n’est une poignée de personnes qui fonctionnent encore selon le vieux et archaïque principe booléen qui fait fonctionner la matrice d’un programme machinal. Un raisonnement digne de la « vache qui rit » et non d’hommes qui méritent leur titre d’humanité.

Avec un CV pareil, ces « élites » ont mérité un pass gratuit pour l’asile des damnés de la connerie humaine. Et peu importe si cet asile prend momentanément ou durablement le nom de « direction de Charlie Hebdo » ou autres, nous savons tous que les mots ne font pas les choses, et que le mot « chien » ne mord pas.


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (189 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • Radix Radix 4 août 2008 12:01

    Bonjour

    Très bon article.

    J’espère que Joffrin le lira... dès qu’il aura appris à lire !

    Radix


      • barbouse, KECK Mickaël barbouse 4 août 2008 12:40

        bonjour,

        jolie prose que la votre, dommage que ce soit sur un sujet vu revu rerevu ces dernières semaines, et il faut le dire, lassant, c’est juste honteux et irresponsable d’utilise la mort des français pendant la dernière guerre pour virer un petit vieux d’aujourdh’ui, c’est cracher sur la mémoire que de prétendre la défendre comme ça.

        je veux juste vous rappelé au passage, concernant votre définition de "l’antisémitose" que quand une communauté, quelque soi l’identité qui la compose majoritairement, se sent agressé, minoritaire démographiquement, et pour partie carrément en guerre, elle ne peut pas s’empecher de regarder les autres identité en ami ou ennemi, se déterminant sur le critère simple que cela augmente ou diminue le taux d’anxiété de cette communauté.

        aussi "l’antisémitose" dont vous faite l’état est un particularisme langagier a un phénomène général dans la confrontation/ harmonisation organique des identités.

        Et pour rester dans les analogies médicales, une fois le corps français atteind d’antisémitose, il contracte des anti-antisémitophobes, a ne pas confondre avec des cellules souches d’antisémite prosélyte,

        les anti-antisémitophobes combattent les fièvres délirantes engendrée par l’antisémitose pour garder dans l’organisme français des cellulles saines à leur place, sortir des innocents des mises au bucher médiatique, etc...

        d’ailleurs le jour où on sera tous protéger par un vaccin de lois anti antisémite et anti-antisémitophobe, le corps français sera nettement plus dynamique. Des lois du genre l’interdiction d’en appelé la shoah pour tout et n’importe quoi.

        amicalement, barbouse


        • Grasyop 4 août 2008 12:58

          « dommage que ce soit sur un sujet vu revu rerevu ces dernières semaines, et il faut le dire, lassant »
          C’est que, manifestement, l’abcès n’est pas encore crevé, et le débat est loin d’être clos.


        • Grasyop 4 août 2008 13:08

          Bien d’accord avec cet article !

          Quand bien même Siné aurait suggéré que la religion juive était un facteur favorisant l’ascension sociale, serait-ce un crime ?

          La question d’une corrélation, voire même d’un lien de causalité, entre l’adhésion à telle ou telle communauté de croyance ou de rites, et l’argent ou le statut social devrait être une question sociologique comme une autre, méritant étude scientifique au même titre que la corrélation entre votre possession d’un téléphone portable et votre cancer du petit orteil.

          Que le meurtre, l’incitation au meurtre, l’incitation à la haine, soient condamnables, c’est une évidence. Mais faire un lien entre judaïsme et argent, ou statut social, ce n’est pas exactement une incitation à la haine raciale tout de même !


        • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 5 août 2008 04:03

          @ Barbouse : " Une fois le corps français atteind d’antisémitose, il contracte des anti-antisémitophobes, a ne pas confondre avec des cellules souches d’antisémite prosélyte " Je plussse cette phrase et je la garde en réserve pour la citer. A qui souhaiteriez vous que j’en attribue la paternité

          PJCA

          http://nouvellesociete.wordpress.com


        • barbouse, KECK Mickaël barbouse 5 août 2008 13:56

          @ pierre JC allard,

          votre honnèteté intellectuelle vous honore en voulant cité la source des citations qui vous apparaissent à propos, cette phrase est de moi, aussi cité "le barbouse d’aggoravox" me semble convenable si vous y tenez, étant donné que j’ai besoin de mon anonymat pour continuer d’écrire librement ici et ailleurs. autrement considérer que tout ce que j’écris ici est "libre d’usage et de droit".

          amicalement, barbouse,


        • kingofshifumi 4 août 2008 13:13

          Encore un bon article qui prouve que la lucidité n’a pas quitté tout le monde quant à ce sujet de l’antisémitisme.

          La difficulté est maintenant de réparer les conneries de Val et de ses amis chasseurs de sorcières : en effet, en constatant qu’un rédacteur en chef d’un journal peut lancer une fatwa contre un de ses chroniqueurs, pour une petite phrase de rien du tout, en s’octroyant le beau rôle et l’approbation de tout un tas d’intellectuels et de médias, comment le citoyen lambda pourra encore se dire que les juifs ne sont pas une communauté puissante dont il vaut mieux avoir l’aval ? En d’autres termes, pour démentir le cliché qui dit que les juifs sont puissants (ce qui n’était même pas le propos de Siné en plus), les puissants d’origine juive se liguent pour protéger Philippe Val. Mais ces gens sont fous ! Ils veulent faire grimper l’antisémitisme ou quoi ? Si personne n’avait rien dit, la phrase de Siné n’aurait été lue que par les lecteurs habituels de Charlie Hebdo, a priori pas spécialement antisémites. Mais là, il a fallu attirer l’attention, dire à tout le monde que cette phrase est monstrueuse et que Siné est un irresponsable. Du coup, on a fait se mêler d’antisémitisme des gens qui pour la plupart n’en ont rien à faire, puisque pas antisémites pour un sou et prêts à se foutre de la gueule des juifs comme de n’importe qui ; Philippe Val remue des choses très malsaines. Il va falloir faire attention à ne pas laisser s’installer l’opinion que Philippe Val dénonce et qu’il ne fait que renforcer.

          Charlie Hebdo n’hésite pourtant pas à taper sur les muslmans, et est par là même le roi du deux poids deux mesures. Bien sûr, il y aura toujours des journalistes comme Caroline Fourest pour nous expliquer que se moquer des juifs, ce n’est pas la même chose que se moquer des musulmans, car dans le deuxième cas on se moque des gens pour ce en quoi ils croient, et dans le premier cas, on les attaque pour ce qu’ils sont, et c’est très très mal. Donc avec ce raisonnement, peu importe le fait de blesser des gens, le tout est de le faire pour les "bonnes" raisons. Cette façon d’appliquer deux traitements différents à deux caricatures aussi grossières l’une que l’autre renforce donc l’impression qu’un lobby est à l’oeuvre, notamment pour les observateurs issus de la communauté musulmane. Pourtant, il n’en est rien : ce n’est pas le lobby juif qui agit dans l’ombre pour frapper d’anathème ceux qui dérapent, c’est simplement la pétoche. La pétoche de voir l’Histoire recommencer, de revoir l’antisémitisme monter en France, pour aboutir à des pogroms, des génocides. La peur de voir resurgir dans certains esprits crispés des relents de pétainisme. Comme si les juifs couraient un réel danger en France en ce moment...La ridicule vigilance de ces héros autoproclamés champions de la liberté d’expression (sic !) devraient plutôt se tourner vers les débordements et appels au massacre qu’ils comettent eux même. Siné n’a pas été inquiété pour ses propos sur les femmes voilées, il me semble. Dans ce cas, pourquoi vouloir le renvoyer pour une phrase infiniment moins violente sur les juifs ? Soit on condamne les deux, soit on laisse passer les deux. Laisser passer l’une pour mieux condamner l’autre est une attitude complétement irresponsable. Comment expliquer aux musulmans blessés par les attaques répétées de Charlie Hebdo à leur encontre ce favoritisme ?

          J’espère vraiment que l’on va réussir à éviter une vague d’antisémitisme nourrie par le constat suspect qu’on n’a pas le droit de se moquer des juifs en particulier (et des ch’tis aussi maintenant. A quand une vague d’antichtisme ?). J’espère que tout le monde va réussir à garder la tête froide sur ce sujet et saura comprendre que les seuls responsables de ce malaise sont Philippe Val et quelques autres abrutis par la componction dont ils font preuve dès qu’on aborde le sujet des juifs, et que la communauté juive n’est pas une communauté manipulatrice, avide de pouvoir et agissant uniquement pour ses propres intérêts. Rire grassement avec ces clichés, comme le fait Siné, est peut être le meilleur moyen de nous en préserver.


          • tourn en ron 21 avril 2010 18:17

            dire que quelqu’un vas ce convertir au judaïsme et qu’il iras loin ces grave pour eux qui n’hésite pas au nom de la liberté d’expressions de la presse de caricaturer mahomet avec une bombe sur la tète laissant croire que ces l’islam dans sa nature qui est comme ça stigmatisant des millions et des millions de gens ,qui sont des gens qui sont musulman en dilettante pour laid el kebir ou le ramadan , ces pis encore que de dire que quelqu’un iras loin je savait qu’il était de mauvaise foi alors la il le confirme avec brios des enculé ces type ;ils y avait le syndrome de Stockholm désormais ils y a le syndrome nazi moi je m’en fou des mort seul les vivant compte il faut ce souvenir pas subir ;ils fond culpabilisé les français mais pas moi hors de question bref des gros cons ou des pro-sioniste encore 


          • Satantango Satantango 4 août 2008 13:32

            Il ne faut surtout pas oublier le début de la phrase précédante du texte de Siné "en digne successeur de son père" très important pour comprendre la suite : pour l’acquisition de la mairie de Neuilly jusqu’à la présidence française en passant par le Conseil général des Hauts-de-Seine, le Nain-à-talonnette n’a procédé que par coups tordus et baisé tout le monde y compris Pasqua et Chirac et ... les Français

            Bref, Nicolas et Jean Sarkozy, c’est Kif-kif bourricot.

            Déjà que le père se faisait passer pour un pauvre...lorsqu’il était jeune.

            J’ai entendu ce matin une blague sur les juifs racontée par un humoriste Canadien très marrante : "- Vous savez pourquoi un juif achète à sa femme un stérilet en or ?

            - Hé bien, pour qu’il rentre dans son argent" Etonnant, non ?

            Siné antisémite ? Aussi vrai que Sarko est musulman...


              • Manta Manta 4 août 2008 14:44

                Tout-a-fait.

                Je suis arrive au meme rapprochement.
                C’est l’antisemitose sans frontiere.

                Depuis quand Le Monde s’interesse-t-il a la LCR ?


              • goc goc 4 août 2008 18:58

                le plus impressionnant est dans l’ensemble des commentaires faisant suite a l’article, quasiment tous opposés aux deux pretendus ex-lcr.

                comme quoi le fossé entre les medias et le reste de la population, est de plus en plus colossale


              • Varron Varron 4 août 2008 15:01

                Belle illustration de l’article, bravo à vous 


                • fonzibrain fonzibrain 4 août 2008 15:10

                  j’aurais aimé voir le fils à sarko se convertir à l’islam,pour voir ce qui aurait été dit.

                  en tout cas,hors shère privé,le fait que le fils à sarko se convertisse au judaisme est sommes toutes révélateur des liens entre sarko et l’état hebreux,la tentative d’assassinat lors de son séjour en israel ne l’a pas marqué outre mesure,
                  ha oui,pardon, c’est vrai qu’il n’y a pas eu de de tentative d’assassinat,c’était juste un sodat d’élite ,(autorisé par le mossad à etre present, seul les élements les plus sures sont autorisé à etre présent lors des cérémonies officielles) sur un toit en face, qui s’est suicidé avec son arme,un fusil à lunettes,la blague,


                  • Traroth Traroth 4 août 2008 15:55

                    Ce qui est monstrueux, c’est que quoi qu’il arrive, Siné est discrédité ! Il est probable que cette histoire se termine à son bénéfice, comme il se doit. Mais maintenant que le mot "antisémtie" a été lancé publiquement à son encontre, même dans 10 ans, quand on parlera de Siné, il y aura encore des gens pour répondre simplement "ah oui, l’antisémite", argument suprême. J’espère que Val sera condamné pour diffamation, parce qu’il le mérite, pour avoir porté atteinte à l’honneur de Siné !


                    • Bulgroz 4 août 2008 17:19

                      Sur cette histoire de cornecul de Siné qui bouleverse le landerneau bobo parisien, laissons les gens de gôche se bouffer le trognon entre eux, entre bonne gôche et mauvaise gôche

                      De toute façon, la gôche n’a que ça à branler.  Des débats idéologiques et sectaires sur fond d’exclusion, de haine tout en se donnant des airs de donneurs de leçon.

                      Sur les juifs, c’est clair, la gôche n’a pas fait le ménage, entre les ex cocos convertis à l’antisémitisme pour mieux vomir l’Occident et les autres plus pétris d’humanisme, l’arbitrage n’a pas été fait faute de courage.

                      Il y a 600 000 juifs en France , contre 12 millions de musulmans au bas mot, à quel groupe la gôche ex coco s’en prend t elle prioitairement ?


                      • jiesdup 4 août 2008 17:56

                        Tout est dit... Une certaine gauche regarde les Juifs de travers parce que qui dit Juif dit Israël, et Israël est un pays qui se comporte comme se comportaient les nations occidentales à l’époque où elles n’avaient encore découvert l’auto-flagellation, les repentances universelles et la mauvaise conscience post-coloniale. Incroyable, ce pays qui n’est pas convaincu, à notre exemple, que ceux qui le détestent ont bien des raisons de le faire ! La gauche ne peut pas admettre une telle aberration. Une démocratie honorable doit être persuadée qu’elle a des millions de choses à se faire pardonner. Faute de quoi, elle est fascisante. Deux pays occidentaux échappent à cette manie de s’excuser. Les Etats-Unis et Israël. Et ça, ça ne leur sera pas pardonné... (Notons que les pays non-occidentaux, eux, y échappent totalement, pour leur part... Mais là, forcément ça dérange moins la gauche, qui a décidé une fois pour toutes de quel côté étaient les torts exclusifs).
                        En outre, numériquement parlant, effectivement, on sait très bien à quel groupe la gauche ne s’en prendra jamais. Et elle en est parfois bien embarrassée, d’ailleurs, parce que les foules musulmanes, en soi, ne sont à bien des égards que très peu habitées par les idéaux des lumièèèères chers aux gauchos. Oui mais, que faire. On ne peut pas revenir si aisément sur une sympathie datant des porteurs de valise, non plus. Et puis doit-on scier la branche sur laquelle on est assis ?...


                      • kabreras kabreras 4 août 2008 18:27

                        Bravo, tout est dit.
                        Il est interdit de dire quoi que ce soit de desobligant sur les juifs depuis la fin de la 2e guerre mondiale et cette omerta vas en s’amplifiant ces dernieres années.


                        • clostra 4 août 2008 22:43

                          Mais enfin, dites-moi s’il est vraiment question d’un juif ?

                          juive et héritière de Darty, on ne connaît pas son nom ni son prénom

                          dans la visée JS dont on sait bien que la valeur n’attend pas le nombre des années.

                          La majorité à 18 ans mais tout le monde sait qu’il faut 30 ans pour faire un homme.

                          Pour avoir cotoyé quelques menus fretins de cet âge, fallait bien que quelqu’un se dévoue pour lui donner un petit coup de pied dans le ventre par derrière.

                          Antisarkosisme : oui

                          Peut-être est-ce aussi grave



                        • tourn en ron 21 avril 2010 18:38

                          darty ces le nom comme ,JC.Decaux ,bouygues ,lagarder et consort ,et moi je culpabilise pas de ce qui leur est arrivé en 39-45 ni de ce qui est arriver en amerique au indigène en 1492-93 etc 50million d d’amer_indien ces pas rien ,je ne culpabilise que pour mes erreur a moi et pas pour celle des autre ,il vont finir par faire culpabiliser les pauvre papou qui ne savent pas qu’il existe autre chose sur terre que leur foret ou que la terre soit ronde si ces pas des grand malade le pis ces que des gens instruit on été lobotomisé au point de ce flageller ces pas fou ça ils sont fort pour la propagande 


                        • bertrand 4 août 2008 18:47

                          Bravo auteur, pour votre article.

                          On se demande où on en est arrivé pour que de telles mises au point deviennent nécessaires ?


                          • Jam’s 4 août 2008 19:34

                            Tous ces acteurs sont des acteurs malgré eux. Ils sont tellement pédants qu’ils sont aveugles. Ils se font manipuler. Ah ! comme l’antisémitisme est une valeur sûre pour le pouvoir !
                            Remarquez qu’il plus agréable de voir des soi-disant intellectuels se crêper le chignon que des jeunes de banlieues mettre le feu !
                             

                            Au fait ! Les citées ont été sages cet été et la côte de notre président remonte.

                             


                             


                            • Eugène 4 août 2008 20:46

                              Article brillament cousu, très bon et très efficace. Un vrai "expert" au boulot !


                              • Reflex Reflex 4 août 2008 22:31

                                Bravo à Aragon. Son post est sans doute d’une vaste intérêt pour qui s’y intéresse. Je fus dans le cas avant d’avouer une sentiment de trop plein. Les meilleures discussion mérites une fin ou un lieu réservé poursuivre le débat dans encombrer l’actualité.
                                Siné, en qualité de libertaire, aura bien mérité de la cause. Ne l’épuisez pas. Val n’a pas fini de râcler les parquets. Laissez-le s’amuser jusqu’à sa douloureuse visite chez l’orthondontiste tatoué des marques du pouvoir.
                                Une dernière suggestion : arrêter donc de faire l’aumône hebdomadaire à une serpillère qui n’en demande pas temps.

                                Val-y bouli, les juifs et leurs adversaires te portent unaniment dans leur coeur..


                                • fred 4 août 2008 22:52

                                  J’abonde en votre sens, cher auteur !

                                  En Belgique, on a des blagues sur les Flamans qui -une fois passée la frontière linguistique- sont les mêmes avec des Wallons.

                                  J’aime bien l’humour qui se moque gentiment de la couleur des noirs car c’est idiot et un non-sens. le noir aussi peut en rire car il ressent les différences, y voit la caricature gentille. De même quand ils se moquent des blancs. Sauf le mauvais goût évidemment, dans tous les sens.

                                  Si on ne peut pas se moquer des différences à quoi bon ? J’ai passé des soirées entières à me marrer avec des inconnus "différents" qui m’en ont appris sur nous les Blancs aussi.

                                  Quand Michael Moore parle de son racisme anti-blanc il me touche également.

                                  Et il y en a des différences, souvent seulement en apparence.

                                  Mais clairement, il y a des bons et des mauvais dans les 2 camps. c’est comme aux USA et au Proche-Orient.

                                  Toucher à Siné, ça fait mal parce qu’on l’aime bien et il nous a beaucoup fait rire.

                                  Il reste quelqu’un d’intelligent qui a du talent et sa propre personnalité.

                                  "Un artiste c’est quelqu’un qui a mal aux autres" disait Brel. Siné soufre, un peu comme nous, de ce qui se passe à gaza, en Palestine, en Irak et ailleurs.

                                  Et je partage son avis que si pour une religion on tue, c’est qu’on n’a rien compris.

                                  Votre point de vue est clairement exprimé et je le partage.


                                  • jujubes 5 août 2008 00:26

                                    Cher Aragorn, j’aplaudis de mes 4 mains !


                                      • USA 613 5 août 2008 01:37

                                        Enfin voici un article PHILO-sémite
                                        Un article qui s’élève contre la critique obsessionnelle des Juifs !
                                        Vive la psychanalyse
                                        Une évidence !
                                        Enfin quelqu’un qui ne nous rabache pas toutes les lignes (matraquage) que lui (Aragon) en a marre de tout ce Siné-ma sur un sujet que l’on retrouve quotidiennement sur Agaoravox...

                                        ENFIN avec cette intervention on peut souffler
                                        Comme à la TV lors des élections US et française il y a équilibre dans le temps de parole des candidats ici ce sont les PRO-Val là-bas ce sont les PRO-Siné 

                                        C’est au moins le énième truc PRO-Val ou PRO-Siné qu’il nous est donné de lire sur AgoraVox

                                        FAISONS UN COMPTAGE
                                        Combien d’interventions (= "pseudos" artciles) PRO-Val décompte-t-on sur ce site ?
                                        Combien d’interventions ANTI-Siné décompte-t*on sur ce site ?
                                        On devrait être à égalité, NON ?

                                        Idem pour les interventions ...

                                        - A combien en est-on qui sont PHILO-sémites ?

                                        - A combien en est-on oùt l’ANTI-sémitisme est rampant ou affiché ou sous couvert d’ANTI-sionisme ?

                                        Mais merde alors je n’ai rien compris....j’ai tout faux...
                                        Il N’y a

                                        - AUCUNE intervention PRO-Val ANTI-Siné

                                        - AUCUNE intervention ANTI-Siné

                                        Il N’y a PAS NON PLUS

                                        - AUCUNE intervention PHILO-sémite

                                        Elles sont TOUTES critiques envers les Juifs, Israël et les USA....

                                        Est-ce que j’aurais raté les interventions PHILO-sémites ou celles qui ne sont PAS ANTI-sionistes, ANTI-US, ... il y a quelque chose qui cloche...

                                        J ne maîtrise pas assez le français... je me fais avoir... je dois mal lire certainement...
                                        N’y aurait-il pas comme un problème les interventions ne sont-elles pas TOUTES orientées dans le même sens ?

                                        Cela n’en dit-il pas long sur les intervenants... ?

                                        Mais au fait dans cet article est-il clairement spécifié que cette histoire entre Val & Siné relève du Conseil des Prud’hommes si abus il y a eu dans la rupture du contrat de travail ?
                                        Je n’ai pas l’impression qu’aucun intervenant n’ait présenté cette histoire sous cet angle là... pourquoi ?

                                        Que Val ait viré le Sieur Siné c’est un différend qui date de quelques temps déjà...
                                        Que Siné soit coutumier du dérapage n’est pas un incident isolé... il a de l’ancienneté et la pratique du genre...
                                        Mais cela importe-t-il ?

                                        De grâce encore un article pour que l’on ne souffre pas d’un nouveau déséquilibre entre les points de vue...

                                        Vive le site qui permet à toutes les opinions d’être mises en ligne.... C’est l’Amérique

                                        Alors cela donne quoi pour les interventions ("pseudos articles") pour un camp et pour l’autre...

                                        Est-on à l’équilibre ? Alors les statisticiens.... ????

                                        A vous lire


                                        • USA 613 5 août 2008 02:03

                                          MERCI DE NE PAS TENIR COMPTE DU PRECEDENT COMMENTAIRE

                                          CE TEXTE CI-DESSOUS REMPLACE & ANNULE LE PRECEDENT ....
                                          IL CONTENAIT TROP DE CONTRE-SENS
                                          Désolé


                                          Enfin voici un article PHILO-sémite 
                                          Cet article d’arpagron s’élève contre la critique obsessionnelle des Juifs !
                                          Vive la psychanalyse 
                                          Enfin quelqu’un qui ne nous rabache pas toutes les lignes (matraquage) que lui (Aragron) en a marre de tout ce Siné-ma sur un sujet que l’on retrouve en fait quotidiennement sur AgoravVox parfois on a même eu droit à plusieurs interventions le même jour sur le même sujet
                                          Merci Agaoravox...
                                          Quelle diversité dans les interventions qu’il nous est donné de lire 

                                          ENFIN avec cette intervention on peut souffler

                                          Comme à la TV, lors des élections US ou française, il y a équilibre entre le temps de parole de chacun des candidats
                                          Ici les PRO-Val là-bas les PRO-Siné

                                          C’est au moins le énième truc PRO-Val ou PRO-Siné qu’il nous est donné de lire sur AgoraVox

                                          FAISONS UN COMPTAGE
                                          Combien d’interventions (= "pseudos" artciles) PRO-Val décompte-t-on sur ce site ?
                                          Combien d’interventions PRO-Siné décompte-t-on sur ce site ?
                                          On devrait être à l’équilibre, NON ?

                                          Idem pour les interventions sur ces autres sujets...

                                           Combien en décompte-t-on de PHILO-sémites ?

                                           A combien en est-on pour ceux où l’ANTI-sémitisme est rampant, affiché ou quand il passe sous couvert d’ANTI-sionisme ?

                                          Merde alors, je n’ai rien compris....
                                          J’ai tout faux...

                                          Il N’y a

                                          AUCUNE intervention PRO-Val

                                          AUCUNE intervention ANTI-Siné

                                          Il N’y a PAS ....NON PLUS

                                          AUCUNE intervention PHILO-sémite

                                          TOUTES sont critiques envers les Juifs, Israël, les USA, Sarkozy et que ne sais-je encore....

                                          Aurais-je raté

                                          - les interventions PHILO-sémites ?

                                          -  celles qui ne sont PAS ANTI-sionistes ?

                                          - celles qui NE sont PAS... ANTI-US, ...il y en a qui devraient voir une série TV disponible en DVD sur ce que les US ont fait pour l’Europe 

                                           Il y a quelque chose qui cloche dans la perception des évènements et de l’HISTOIRE à plusieurs époques 

                                          N’y aurait-il pas comme un problème ?
                                          Les interventions ne sont-elles pas TOUTES orientées ?
                                          Ne vont-elles pas TOUTES dans le même sens ?
                                          A moins que ma compréhension des subtilités de la langue française ne m’échappe

                                          TOUTES ces constatations n’en disent-elles pas long sur les intervenants... ?

                                          Mais au fait dans cet article est-il clairement spécifié que cette histoire entre Val & Siné relève du Conseil des Prud’hommes ?
                                           Si abus il y a eu, ce doit être dans la rupture du contrat de travail ? 
                                          Quel intervenant, quel commentaire a présenté cette histoire sous cet angle là...
                                          Sinon pourquoi ne pas l’avoir fait ?
                                          Qu’a-t-il été donné de lire de manière récurrente ?

                                          Que Val ait viré le Sieur Siné c’est suite à un différend qui date de quelques temps déjà entre eux...

                                          Que Siné soit coutumier du dérapage n’est pas un incident isolé... 

                                          Siné a fait preuve d’ancienneté en la matière il a la pratique du procédé et du thème donc il n’y a plus dérapage de sa part puisqu’il est coutumier du fait...

                                          Cela importe-t-il ?

                                          De grâce.... encore un article PRO-Siné un jour de plus....

                                          Il y en a marre pas d’un nouveau déséquilibre entre les points de vue... Encore une intervention PRO-Siné ou ANTI-Val 

                                          Enfin un site qui permet à toutes les opinions d’être mises en ligne....

                                          Alors cela donne quoi la comptabilistation des interventions ("pseudos articles") pour un camp et celles pour l’autre... ?

                                          Est-on à l’équilibre ?

                                          Alors qu’en est-il les statisticiens.... ? ? ? ?

                                          A vous lire


                                        • Manta Manta 5 août 2008 02:31

                                          Qui vous dit que l’on doit se ranger en "philo" ou en "anti" semites ?

                                          La question n’est pas la.

                                          Quand je fais la connaissance d’un con, je me moque de savoir s’il est juif. Et s’il me dit qu’il vient de se convertir a cette religion, alors son philosemitisme ne fait pas de moi un antisemite, meme si je persevere a le trouver tres con.

                                          Mais avez-vous seulement lu l’article ?





                                        • ndnm 5 août 2008 17:46

                                          Marta à écrit :

                                          "Qui vous dit que l’on doit se ranger en "philo" ou en "anti" semites ?

                                          La question n’est pas la.

                                          Quand je fais la connaissance d’un con, je me moque de savoir s’il est juif. Et s’il me dit qu’il vient de se convertir a cette religion, alors son philosemitisme ne fait pas de moi un antisemite, meme si je persevere a le trouver tres con."


                                          Merci Marta !

                                          Merci de dire si simplement une évidence qui pourtant semble masquée par tant passions, un peu partout.
                                          Merci également de dénoncer au passage cette horripilante manie que les personnes de peu d’honnêteté ont de manier des pseudo-raisonement du type "vous n’est pas pro-machin c’est alors que vous êtes anti-machin".

                                          Non aux arguments fallacieux, oui à votre bon sens !

                                          ndnm.


                                        • sisyphe sisyphe 5 août 2008 10:20

                                          @ USA

                                          vous prenez quoi pour être dans une telle confusion d’idées, et si obtus ?
                                          S’il y a une majorité d’interventions pro-Siné et anti-Val et consorts, ce n’est pas un hasard ou une cabale, c’est que la majorité des gens prennent parti pour la liberté d’expression, et contre les faux procès d’antisemitisme induits par quelques sionistes à côté de la plaque.
                                          Que ça vous plaise ou non.
                                          De plus, quand on lit les interventions des quelques pro-Val et consorts, ça ne peut que renforcer encore dans la conviction que ce pseudo anti-sémitisme, n’est que la manifestation de l’antisémitose dont parle l’auteur.

                                          Sachez que nous sommes en France, et que la liberté d’expression et de satire est un de nos traits les plus chèrement acquis et défendu, et que nous ne le laisserons pas attaquer par quelque extrémisme que ce soit : islamiste, sioniste, catho...

                                          Arrêtez de nous polluer avec vos posts incompréhensibles : merci.


                                          • Senatus populusque (Courouve) Courouve 6 août 2008 16:15

                                            Joffrin utilise le terme "race", comme le faisait Sartre dans ses Réflexions sur la question juive, puis le retire sans explications.

                                            Le débat public n’est pourtant pas une partie de bonneteau ...


                                          • OGAMI 5 août 2008 11:40

                                            bravo aragorn,

                                            un article qui met en évidence le fait que les réactions violentes contre des soit disant "atteintes à la morale" sont souvent l’oeuvre de gens qui ont en fait un souci avec les règles de morales qu’ils prétendent défendre.
                                            Comme disait ma mère : c’est la poule qui chante qui a fait l’oeuf. Petit adage sans grand intérêt mais qui peut venir illustrer l’antisemitose de quelques joffrins ou val.

                                            Vouloir faire de Siné un antisémite peut donc peut être résulter d’un antisémitisme refoulé...qui sait.


                                            • OGAMI 5 août 2008 11:42

                                              Quant à USA 613, cela semble être de la cocaïne, ou 35 expressos très serrés.


                                            • Manta Manta 5 août 2008 12:32

                                              Plutot les deux smiley


                                            • pigripi pigripi 5 août 2008 19:31

                                              Je ne suis absolument pas d’accord avec cet article et encore moins avec la plupart des commentaires s’y rapportant.

                                              Philippe Val a estimé que Siné avait tenu des propos antisémites. Les commentateurs, y compris Gisèle Halimi, pensent que cette accusation n’est pas justifiée et qu’elle ne tient pas du point de vue des lois contre le racisme et l’antisémitisme.
                                              Malgrè les explications de Philippe Val, la démission de Siné est présentée dans les médias comme un limogeage et comme une atteinte à la liberté d’expression. (D’après les articles que j’ai parcourus, il n’apparaît pas clairement si Siné a été congédié ou licencié, s’il y a eu rupture de contrat soit un licenciement au sens du droit du travail ou s’il a été prié d’aller voir ailleurs).

                                              Il est vrai qu’un lecture hâtive des écrits de Siné -cités dans votre article-laisse penser a priori qu’il n’y a rien d’offensant à se moquer de la possible conversation au judaïsme de Jean Sarkozy tout en rappelant la clémence suspecte dont il a fait l’objet dans un incident qui l’opposait à un "arabe".

                                              Or, dans la logique sémantique est très suspecte la confusion qui oppose des notions de race à l’appellation de religions.

                                              Une fois de plus, opposer "arabe" à "juif" est conceptuellement inexact et n’est pas le fruit d’un hasard ou d’un lapsus. Pratiquement tous les journalistes entretiennent cette confusion sémantique révélatrice d’une grande difficulté à nommer les choses par leur nom véritable.

                                              Ainsi, à l’occasion de compte-rendus d’affrontements interethniques comme dans le 19ème le mois dernier, on trouve systématiquement l’oppostion juif/arabe, maghrébin, noir, origine africaine, etc.

                                              Comme tous les autres journalistes, Siné aurait dû qualifier le plaignant perdant contre Jean Sarkozy de "musulman" pour établir un parallèle à sa conversion au judaïsme.

                                              Je suppose que derrière la demande de Philippe Val à Siné de présenter des excuses à Sarkozy, il y avait un contentieux propre à juger ses propos antisémites.

                                              Quant à la conversion possible de Jean Sarkozy au judaïsme pour épouser une héritière Darty, bien que n’ayant aucune sympathie pour cette famille, je ne vois pas pourquoi elle serait automatiquement taxée d’opportuniste. Jean Sarkozy ne sera pas le premier à se convertir pour épouser celle qu’il aime et/ou qu’il a choisie.
                                              De plus, se convertir au judaïsme n’est pas choses aisée, même dans la communauté libérale et ne fait pas, à ma connaissance, l’économie de la circoncision qui n’est pas franchement une partie de plaisir, encore moins à l’âge adulte.
                                              A moins que le jeune homme n’ait déjà été circoncis pour raisons médicales ...

                                              Il y a tellement de choses fondées et vérifiées à reprocher à la famille Sarkozy qu’on peut se demander si l’accusation ridicule faite autour de cette possible conversion ne vise pas à faire oublier tout le reste ! Y compris la baisse drastique de notre pouvoir d’achat !


                                              • Manta Manta 6 août 2008 05:04

                                                Vous denoncez, a juste titre, cette insupportable confusion entre race et religion,
                                                mais, a votre avis, ou trouve-t-elle sa source ?

                                                Ne serait-ce pas d’abord ici ? :

                                                www.fairelejour.org/breve.php3

                                                Qu’en pensez-vous, svp ?


                                              • Senatus populusque (Courouve) Courouve 6 août 2008 16:12

                                                Ce n’est pas simplement une confusion, ou plutôt un amalgame entre race et religion ; il s’y mêle aussi les concepts de communauté, de peuple, de nation.

                                                Pour désigner cette complexité, j’ai proposé la notion de caste en réponse à la question "De quoi "les Juifs" sont-ils le nom ,3

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès