Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > L’ellipse, figure des medias

L’ellipse, figure des medias

« La diseuse de bonne aventure », la voix des médias.

La poésie et la peinture donnent une compréhension pour ce que la mise en mots ne parvient pas, parfois, à exprimer. Toujours cette limite de la théorie forcément soumise « totalement » à la langue.
Donc le discours fonctionne dans sa circulation : comme aujourd’hui les blogs qui satellisent le net, on ne sait parfois d’ailleurs pas très bien pourquoi…
 Ou bien tous ces médias qui font résonnance le plus souvent à une information empruntée à une source souvent obscure et qui fonctionnent en boucle en se parant de quelques ajouts, histoire de continuer à faire vivre fictivement l’événement aussi longtemps que possible. Il y a dans cette circulation quelque chose d’elliptique.
Ah, l’ellipse dans toute la richesse de son champ sémantique ! Ces rencontres fortuites des mots dont l’accidentel, je ne cesse de le répéter, sature le sens au point de le faire resurgir, multiplié là où ne l’attend pas.
Par exemple ce tableau de Valentin de Boulogne, « La diseuse de bonne aventure ».
L’ellipse, sens 1 : « Courbe plane fermée dont chaque point est tel que la somme de ses distances deux points fixes appelés foyers est constante
 
Le XVIIe siècle est riche de ces représentations pour ce thème somme toute moralisateur puisqu’il met en scène le gogo qui se fait « plumer » par les beaux discours. Quel que soit le peintre, on retrouvera cette forme elliptique dans le dialogue des mains et des regards, dans les entourloupes qu’ils figurent. Et si l’on y lisait surtout cette circularité infinie faite d’ombre et de lumière dans laquelle nous enferme le notre système médiatique ?
 
L’ellipse, sens 2 : « Omission syntaxique ou stylistique de un ou plusieurs mots que l’esprit supplée de façon plus ou moins spontanée. »
 
Ainsi l’esprit, donc notre culture, fait que nous attendons un sens préétabli dans ce qui nous est donné comme « nouvelle » et « information ». Comme si le sens précédait le sens au point que, celui qui reçoit l’information, est déjà modelé par elle, comme si celle-ci n’était qu’une entreprise de formatage. Il ne s’agirait pas même de convaincre mais de réguler la norme. L’ellipse est, dans la peinture comme dans le réel, ce pouvoir de suggestion qui fait que ce qui est dit est un leurre, un détournement d’attention pour plumer le gogo , que nous n’en sommes ni dupes ni complices mais seulement les éléments d’une mise en scène nécessaire à la cohérence sociale.
 
 L’ellipse serait la structure parfaite de la structure médiatique dans laquelle, ici et ailleurs, auteur ou lecteur, nous (nous) débattons. Raison de plus pour en saisir les règles.
 
 
 

Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • ZEN ZEN 3 septembre 2009 13:33

    @ Philippe

    Voilà !

    Il suffisait de demander


    • Woltar Girl 3 septembre 2009 17:43

      Bon c’est pas tout

      Qu’est ce qui passe sur Radio Stripping en ce moment ?

      Ben moi je vais vous le dire y’a :

      c’est quand le bonheur ????????????????????????????????????????????


    • claude claude 3 septembre 2009 22:55

      bel article, toutefois un peu « hermès-tique »... 

      une ellipse, somme toute...

       ;-D

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

NOUVEL HERMES

NOUVEL HERMES
Voir ses articles







Palmarès