Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > L’enfer est pavé de bonnes intentions...

L’enfer est pavé de bonnes intentions...

Il y a bientôt un an, notre président bien-aimé déclarait la fin de la publicité sur le service public. Conséquence heureuse : l’action de TF1 montait brutalement. Et pour cause : moins les convives sont nombreux, plus les parts du gâteau publicitaire s’annoncent copieuses... Mais il y a un hic : qui payerait pour des spots que personne ne regarderait ?

Le 5 janvier sera une date-test pour France Télévisions, mais aussi pour ses concurrents. En supprimant la publicité à partir de 20h, France Télévisions va faire débuter ses programmes plus tôt, vers 20h35. Une vraie révolution, une aubaine pour les familles et la France-qui-se-lève-tôt car cela permettra au programme de finir davantage vers 22h que vers 23h actuellement. Et pour les couche-tard, une chance de les retenir en deuxième partie de soirée. Les accros de ’Mots croisés’ n’auront plus à se coucher à 1h du matin...

Naturellement, pour la concurrence, cela veut dire qu’il faudra s’adapter pour résister aux contraintes. Ce n’est pas un problème pour les chaînes de la TNT, qui généralement lancent leurs programmes vers 20h45, ni pour Arte (il suffira de réduire la durée du documentaire de 20h d’un quart d’heure, comme autrefois...). M6 compte s’adapter en faisant débuter ses programmes plus tôt, en réduisant de 10 minutes la longueur de la réclame avant l’émission (pour en diffuser davantage pendant ?). Il reste le cas de TF1.

Et là, c’est un gros casse-tête. Certes, moins de diffuseurs signifie une page de publicité facturée plus chère. Mais les diffuseurs ne paieront pas pour un spot beaucoup moins regardé... Déjà, à cause de la chute d’audience depuis le remplacement de PPDA par Laurence Ferrarri, le journal télévisé remplit moins son rôle "d’appât" pour la plage de pub la plus chère, celle qui s’étale de 20h30 à 20h50, entrecoupée de météo et de résultats du loto. Et naturellement, il est logique de penser que le téléspectateur préférera regarder un bout des programmes de la concurrence plutôt que 20 minutes de réclames. Quitte à rester sur la chaîne concurrente si le programme a réussi à le scotcher (en 15 minutes, c’est jouable).

Pour contrer cet effet néfaste, TF1 a utilisé la bonne grosse ficelle du lobbying. TF1 a ainsi suggéré que France 2 diffuse un programme intermédiaire entre le JT et son programme du soir, si possible suffisamment ’repoussoir’ pour ne pas attirer les publiphobes... Miracle : un député UMP avait proposé comme amendement à la loi sur l’audiovisuel que les spots de publicité du service public soient remplacés par... des spots gouvernementaux. Ou comment remplacer une réclame par une autre. L’amendement n’a pas survécu, la couleuvre étant un peu trop grosse à avaler...

Du coup, TF1, au contraire de M6, a décidé de ne toucher à rien et de continuer à balancer des tartines de pub entre le JT et le programme du soir. Ils ont même droit à deux coupures publicitaires par film. Ce qui fait que le même film pourrait se terminer à 22h s’il est diffusé par France 2, 23h s’il est diffusé par TF1.

Et dire qu’au départ, Martin Bouygues se réjouissait de la disparition d’un concurrent sur le marché juteux de la publicité. Même si l’argent gagné sur des spots plus chers pourraient permettre d’offrir des programmes plus attractifs que la concurrence, pas sûr que cela suffise pour plaire aux familles et aux couche-tôts. Par moment, vos amis peuvent vous faire plus de préjudice que vos ennemis...


Moyenne des avis sur cet article :  4.33/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • non666 non666 2 janvier 2009 10:52

    Comme vous le soulignez, si le premier opus a echoué dans la tentative d’imposer des pubs non remunérées pour eviter la bascule sur le prime time des chaines publiques , pendant que TF vendra sa soupe , ce n’est que partie remise.

    Les bonnes causes sont déjà solicitées, "dans l’interet du service public", c’est evident.

    ONG , Europe , ecologie durable(!) , spot syndicaux , "meilleurs moments de la chaine parlementaire" (le truc encore plus soporifique que derrick) ils sont en train de chercher tout azimut pour imposer un produit refouloir a ce moment.

    Il n’y a AUCUNE chance que le segment 20h30 -21h00 reste ouvert au prime time du service public qui avec ses deux chaines pourraient prendre de l’avance sur deux publics diffrents.

    Je mise une nouvelle fois 1 euro sur le fait "qu’au nom du service public", "au nom de la concurrence" , (au nom de mes commanditaires....) on impose du remplissage aux chaines publiques.

    Qui pari ?


    • Castor 2 janvier 2009 10:53

      On se demande où l’auteur veut nous emmener avec cet article.

      Cette nouvelle est bonne ou mauvaise pour "les amis du Président" ?
      Nous n’aurons que des suppositions entrecoupées de vagues piques à l’encontre de NS.

      Une critique de cette nouvelle donne audiovisuelle ?
      Ca commence mal avec l’affirmation selon laquelle les résultats du loto sont donnés sur TF1...

      L’article ressemble plus à un vague étalage de petites phrases destinées à ternir l’image d’une réforme, que les socialistes eux-mêmes avaient envisagée sans avoir le courage de la mener.


      • Castor 2 janvier 2009 11:37

        Bonne année à vous aussi !

        Je trouve que l’on oublie singulièrement que le secteur privé est ... privé et qu’il ne peut vivre que comme une entreprise commerciale.

        Le lobbying est dès lors tout à fait normal et il faut recourir à l’expression démocratique pour constater que celui-ci n’a pas toujours les effets escomptés.

        Il est tellement aisé de jeter sans trop d’arguments que NS graisse la patte de ses amis.

        Ce ne sont que suppositions et eau croupie apportée au moulin des critiques perpétuelles faites à ce président qui réforme.

        De temps à autres, j’aimerais que l’on salue ce qui est bien, que l’on laisse le temps à ce qui est essayé de faire ses preuves, plutôt que de balancer ces sempiternelles et vaines affirmations selon lesquelles ne règne que copinage et favoritisme.

        Votre réponse ci-dessus est bien plus honnête à ce sujet que ne l’est votre article.

        Reste le point de la nomination du PDT de france télévisions...vaste tartufferie à mon sens que de faire croire que cette mesure est une marque de despotisme et de retour à la télévision d’état.

        Comment croire que les centaines de journalistes (dont l’immense majorité est hostile à la droite) pourraient se laisser dicter leur conduite par le gouvernement ?

        Ce serait tout bonnement impossible et parfaitement ridicule dans un paysage audiovisuel qui est aussi fourni que le nôtre.


      • Castor 2 janvier 2009 11:47

        Et merde...on m’a plussé...

        J’ai dit une connerie ?

         smiley


      • Castor 2 janvier 2009 12:28

        En cherchant bien, on trouverait autant de contre-exemples à ceux que vous mettez en exergue.

        Ce qui me fatigue, c’est que la France est un pays de mauvais-joueurs et de mauvais-perdants, préférant la complainte à l’action, voire même à une simple vision positive.

        L’état va aujourd’hui compenser la perte du budget pub à coups de milliards d’euros.

        Pensez-vous vraiment qu’alors que les économies doivent aujourd’hui dicter la gouvernance, ce schéma a vocation à perdurer pour le simple plaisir de disposer d’un hypothétique et vain outil de propagande ?

        Pouvez-vous trouver par exemple cohérente la gabegie actuelle de ce service public, disposant de moyens faramineux, éparpillés sans aucune conscience de l’argent public ?

        Le service public audiovisuel se décarcassera pour produire et vendre des programmes de qualité, c’est tout le mal que l’on peut lui souhaiter.

        Le reste n’est que conjecture et procès d’intention et des réactions à la non666 sont trop systématiquement dans l’opposition, le déni pur et l’incantatoire pour être crédibles ou constructives.
        On dirait les réactions à l’assemblée nationale...stériles !

        Je ne dis pas que tout soit bien et que NS est le Messie, mais quand même, faut arrêter d’abuser et de soutenir que l’on est dans une dictature.

        Un peu de bonne-foi et de bonne volonté ne nuit pas à la traversée d’une crise mondiale.


      • non666 non666 2 janvier 2009 14:48

        "Un peu de bonne-foi et de bonne volonté ne nuit pas à la traversée d’une crise mondiale. "

        On peut voir cela par l’autre bout de la lorgnette.
        Une crise mondiale organisée par les etats unis, qui justifie la reprise en main des outils de communications et de propagande par les gouvernements "amis" .
        Un attentat terroriste , une guerre d’invasion pour le pétrole , une crise mondiale : quand on est capable d’organiser les deux premiers, et qu’on a les moyens de planifier le troisieme, je ne vois pas ce qui les empecherait de l’accomplir.

        Sauf si quelqu’un nie que cette crise est née aux etats unis, qu’ils ont utilisé LEURS agences de rating pour vendre LEURS creances pourries au reste du monde ?

        Sauf si quelqu’un nie que :
         1) les médias publics sont controlés depuis 1988 par le CSA , la holding commune UMP/PS
         2) les médias privés sont tous en des mains "amies" du président ?
         3) les nouvelles lois vont permettre de museler internet


      • Castor 2 janvier 2009 15:14

        Ah, j’aime mieux ça !!!

        Donc, une holding commune préside à la destinée de nos médias publics, les amis du Président contrôlent les médias privés et enfin, internet va bientôt être muselé...

        Ce serait pas des fois du catastrophisme ?
        Vous n’avez pas l’impression de faire feu de tout bois pour, disons, plaider une cause qui s’apparente à l’anarchie ?
        Rie ne trouve donc grâce à vos yeux ?

        Que la holding PS/UMP dirige, selon vous, le CSA ne me dérange pas dans la mesure où ces deux partis rassemblent suffisamment de suffrages aux élections pour me donner la croyance d’être en démocratie.

        Que le Président mène la danse chez le privé ne me dérangerait que si les décisions prises menaient à un outil avéré (et non supposé) de propagande et si encore l’alternance politique n’était pas possible (NS à vie ?).

        Qu’internet soit muselé est un rêve qui n’existe qu’en Chine et dans d’autres pays où des dictateurs ont la vie belle. Pour l’instant et pour semble-t-il longtemps encore, la liberté de parole me semble respectée et même sujette, sur ce média, à de nombreuses dérives.

        Vos fantasmes n’ont qu’un objectif de sape de toute autorité en place, qu’elle soit de gauche ou de droite.
        Vous vous nourrissez de propagande et d’illusions que le citoyen lambda pourra un jour non seulement prendre le pouvoir en mains mais encore l’exercera avec discernement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Brady


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès