Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > L’étrange traitement par « Le Monde » de la visite de Chomsky en (...)

L’étrange traitement par « Le Monde » de la visite de Chomsky en France

Pierre Pica, co-organisateur de la « tournée » de Noam Chomsky en France, et invité sur le plateau de @rrêt sur images, parle de « manipulation médiatique » à propos du « dossier Chomsky » publié dans Le Monde des Livres du 4 juin 2010.

Dans un monde où des cohortes d’intellectuels disciplinés et de médias asservis servent de prêtrise séculière aux puissants, lire Chomsky représente un acte d’autodéfense. (Jean Bricmont)

Le New York Times, qui n’aime guère Noam Chomsky (c’est réciproque), admet néanmoins qu’il compte au nombre des plus grands intellectuels vivants. En dehors des départements de linguistique, et des colonnes du Monde diplomatique, il reste néanmoins ignoré en France. (Jean Bricmont (avril 2001))

  
Ignoré le plus souvent par les médias dominants français, Noam Chomsky a été élu, en 2005, par les lecteurs du magazine britannique Prospect, « plus grand intellectuel vivant ». Il est un peu, à l’échelle du monde, ce que Jean-Paul Sartre fut à la France des décennies 1950 et 1960 : une référence en matière de pensée critique, de lucidité engagée et de militantisme politique. (Ignacio Ramonet)

***

Dan Israel détaillait le 1er juin pour @rrêt sur images la faible répercussion médiatique du très exceptionnel passage de Noam Chomsky en France (28 au 31 mai 2010) :

« l’intellectuel radical, connu pour ses critiques de l’impérialisme américain et de l’insidieuse propagande qui s’exerce dans les médias des démocraties occidentales, a eu droit à une seule télé (tardive), quelques présentations de sa pensée, et un étrange reportage du Monde... resté bloqué devant les grilles du Collège de France. Pas une dépêche de l’AFP, par exemple, n’a cité sa réaction à l’arraisonnement de la "flottille" de soutien à Gaza. Comme une confirmation, au fond, de sa théorie sur "l’auto-refoulement".  »

Le journaliste Jean Birnbaum, auteur de cet « étrange reportage du Monde  » cité par Dan Israel, "reportage" qui traitait principalement d’histoires de grilles et de couloirs en évitant même de loin d’évoquer la pensée de Chomsky (une enquête détaillée signée Jean-Jacques Rozat (l’un des organisateurs du colloque au Collège de France), révèle que le noble représentant du Monde avait trouvé portes closes en revenant après déjeuner - sans doute avait-il jugé plus digne de sa fonction d’aller se sustenter dans un restaurant (le journal remboursant d’ailleurs ses notes de frais) plutôt que de partager les sandwichs gracieusement offerts aux participants du colloque), ce même Jean Birnbaum livra le 3 juin pour Le Monde des Livres un long article intitulé : Chomsky à Paris : chronique d’un malentendu.

Contrairement à ce que laisse croire la lecture du titre, cet article ne consiste pas à expliquer un « malentendu » entre Chomsky et la France (ou inversement) : mais bien à tenter de justifier le très suspect déficit de notoriété de Noam Chomsky en France. Et toujours rien sur les lumineuses analyses de Chomsky, sur les médias, ou, sujet d’actualité, sur Israël et les USA...

On finit par apercevoir dans l’article quelle est sans doute, pour le journaliste du Monde, la grande faute de Chomsky :

« il a refusé d’intégrer à [son] programme un entretien avec Le Monde... »

Alors qu’il allait discuter avec des lycéens à Clichy ! Quel inconscient ! Quel crime de lèse-"élite" aussi !

chomsky_180

Invité sur le plateau de @rrêt sur images pour une émission mise en ligne le 4 juin, Pierre Pica, co-organisateur de la "tournée" de Chomsky en France, contredit l’affirmation de Jean Birnbaum (vidéo 3 à partir de 3’30) :

« Noam actuellement a des problèmes avec ses cordes vocales. Nous avions des consignes, surtout moi en fait, me disant : "il ne faut pas qu’il parle trop". Donc je me suis permis d’envoyer aux gens qui demandaient des interviews, des lettres leur disant  : "écoutez on va vous aider, mais essayez de préparer ces interviews par écrit à l’avance". (...) Cela s’est fait dans certains cas, par exemple il y a un très bon interview qui va sortir dans La Recherche, où cela a été préparé par écrit, et on a demandé ensuite à Noam, [par exemple] par téléphone, d’éclaircir certains points qui n’étaient pas clairs pour nous. C’était possible de le faire.
  
(...) [Jean] Birnbaum m’a contacté. (...) [Quand] il dit : "Noam Chomsky a refusé un interview au Monde", moi je ne suis pas du tout d’accord, dans la mesure où il m’a envoyé un mot, et ce que je lui ai dit c’est : "je m’excuse, mais les conditions de santé de Noam ne permettent pas de faire ça, et donc je vous demande d’envoyer un certain nombre de questions que nous allons lui transmettre, et à partir de ces questions on travaillera". Il m’a envoyé une lettre très sèche en me disant : "j’ai mes propres canaux je vais m’en sortir tout seul, je n’ai pas besoin de vous". Je lui ai dit "bon ben à ce moment là débrouillez-vous tout seul". Ce qu’il a fait en m’envoyant un second courrier électronique quinze jours après, en me disant : "qu’est-ce que vous pouvez faire pour moi". »

Le fait est que chez Taddéï sur France 3, Noam Chomsky parlait d’une voix un peu plus douce que d’habitude (comme pour économiser sa voix).

L’affirmation de Jean Birnbaum dans son article du Monde, était donc sujette à caution. Serait-il possible que Le Monde, pourtant théoriquement "journal de référence", soit capable, via tel ou tel article (par exemple politique), de travestir ainsi la réalité des faits ?

Ce n’est pas tout : plus loin (vidéo 4 à 8’40), Pierre Pica dévoile la rouerie de la présentation faite par Jean Birnbaum, dans le dernier chapitre (intitulé "Platon et Orwell") de son article du Monde, d’un "lien supposé entre la linguistique et la politique chomskiennes" (pour résumer : Birnbaum laisse supposer qu’il subsiste sur ce sujet une indécision chez Chomsky ou chez ses disciples (en l’occurrence Pierre Pica), alors que d’après Pierre Pica elle n’existe que dans le cerveau de Jean Birnbaum). Ce chapitre tordu (et trompeur) est manifestement tricoté pour conclure l’article de façon défavorable à Chomsky.

A propos d’un autre article du Monde, cette fois signé Patrice Maniglier et intitulé Le savant et le militant, un petit "&" énigmatique (article qui s’évertue comme celui de Jean Birnbaum, par la mise en avant d’un soi-disant "lien entre la linguistique et la politique" chez Chomsky, à faire passer ce dernier ainsi que ses disciples pour des gens finalement hésitants et/ou peu rigoureux), Pierre Pica va jusqu’à déclarer (vidéo 4 à 14’00) :

« de mon point de vue on est vraiment dans le cadre de la manipulation médiatique. »

Notons que le dossier Chomsky du Monde des livres comportait aussi un entretien avec Jean-Claude Milner (propos recueillis par Jean Birnbaum) : ce fameux "penseur incontestable" d’après Elisabeth Roudinesco, qui avait taxé tel livre de Bourdieu de "antisémite".

Le "penseur incontestable" conclut l’entretien par cette affirmation à propos de Chomsky :

"Le moindre gauchiste européen des années 1970 a une expérience politique plus ample et une réflexion plus sérieuse."

On le voit, la qualité de "penseur incontestable" est parfaitement compatible avec un entier mépris de la vraisemblance.  

Invité sur le même plateau de @rrêt sur images, Daniel Mermet affirme, à propos du traitement médiatique réservé à la visite de Chomsky en France (vidéo 3 à 5’50) :

« Je respecte tout à fait ce que dit Pierre Pica, mais la raison de cette couverture [médiatique] réduite (...) : le monde intello-médiatique français, qui est visé - et comment ! - par Chomsky, et par la "mouvance chomskyenne" française, l’a boycotté et puis voilà tout ! Il faut quand même bien dire les choses ! Mon interprétation c’est celle-là. Je me suis bien trompé, car je pensais que la visite de Chomsky (...) allait être un grand moment, un évènement etc. C’est un évènement, mais qui n’a pas une portée médiatique. »
   

  • « Chomsky [le politique] pratique avant tout et principalement le désenfumage (discipline rendue hautement nécessaire en France depuis 2007 et l’élection de qui l’on sait) : il devrait être immensément populaire ici. Or il est totalement inconnu du grand public ! A l’occasion de sa venue en France de larges extraits de ses bouquins politiques auraient du être publiés dans les magazines ! Mais non il faut continuer à se taper la prose moisie des Alain Duhamel (celui-là jusque dans Libération !) et compagnie... » (contributeur anonyme)

Dernière minute : Pierre Pica va jusqu’à préciser, sur le forum de @rrêt sur images :

« A ceux qui s’interrogent sur les propos des trois dossiers du Monde des livres - je peux leur affirmer qu’il contient de nombreuses absurdités, et que je demanderai un droit de réponse (sans savoir si celui-ci me sera accordé) »

chomsky_180

******

A lire aussi :

Chomsky était à Paris : circulez ! Il n’y avait rien à voir !, par Jean-Matthias Fleury (Agone)

Histoire du journaliste au « Monde des livres » qui n’aimait pas les sandwiches, par Jean-Jacques Rosat (Agone)

Chut ! Chomsky est à Paris - L’intellectuel américain "auto-refoulé" par les grands médias, et l’AFP (Dan Israel - @rrêt sur images)

Noam Chomsky et les médias français, par Arnaud Rindel (Acrimed)

Noam Chomsky, encore quasi inconnu en France : à qui la faute ?

 

Pour se familiariser avec Noam Chomsky :

Noam Chomsky 1/2 Celui qui dit la vérité (VOstFr) - vidéo

La fabrication du consentement - Noam Chomsky et les médias, Partie 1/9 (VOstFr) - vidéo

Chomsky, Plus Que Jamais ! (Sébastien Fontenelle - Vive le feu !) (extraits du livre Etats manqués de Noam Chomsky)

Noam Chomsky, les USA et Israël (extraits du livre Comprendre le pouvoir de Noam Chomsky)

Extraits du livre L’ivresse de la force de Noam Chomsky

CHOMSKY.fr

Noam-Chomsky.fr


Moyenne des avis sur cet article :  4.51/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • Free Palestine Free Palestine 7 juin 2010 12:27

    Que de couronnes l’on traisse à Noam Chomsky devenu référent de la pensée critique occidental,il est certes très critique sur l’influence des médias occidentaux et notamment Américains dans la fabrication du consentement ,lucide sur le pouvoir de domination des cercles d’influence et des lobbies qui dirigent la planète ,mais certaines de ses analyses manquent de pertinence notamment sur le conflit Israélo palestinien et surtout les attentats du 11 septembre,il continue à abonder dans le sens des thèses officielles malgré les nombreuses zones d’ombre de ce dossier.


    • antennerelais 7 juin 2010 12:40

      @ Free Palestine
      « Noam Chomsky devenu référent de la pensée critique occidental »

      Sauf en France !

      D’ailleurs il y a ce paragraphe ajouté tout à l’heure dans l’article original :

      " Pour celui qui découvre l’incroyable fulgurance des analyses politiques de Noam Chomsky, et qui prend en même temps connaissance de sa (juste) célébrité à travers le monde, le fait que Chomsky soit en France totalement inconnu du grand public a quelque chose d’hallucinant, et de profondément suspect. "


    • Free Palestine Free Palestine 7 juin 2010 12:59

      @Antennerelais
      Bien entendu ce n’est pas sur TF1 ou dans le quotidien véspéral des marchés le monde que l’on fera part de la pensée critique de Chomsky,je parle bien entendu des « cercles intellectuels marginaux » monde diplo,la bas si j’ y suis......que je fréquente néanmoins de temps à autre ,mais je pense que le périmètre intellectuel occidental est vraiment très réduit ,il existe des tas de penseurs critiques à travers le monde de brillants analystes dont on ignore totalement les écrits .
      Voir à ce sujet les remarquables analyses du journaliste et écrivain Uruguyan Eduardo Galeano « les veines ouvertes de l’amérique latine » ses textes teintés de lyrisme, de poésie et d’une profondeur intellectuelle insoupçonnée .


    • antennerelais 7 juin 2010 13:07

      Merci pour l’info sur le bouquin de Eduardo Galeano c’est noté  smiley


    • antennerelais 7 juin 2010 12:35

      Tiens c’est marrant ça s’est publié ici automatiquement sans que je fasse rien !  smiley

      Le lien vers l’article original (la mise en page est peut-être mieux (?)) :
      http://antennerelais.canalblog.com/archives/2010/06/06/18150881.html


      • Gollum Gollum 7 juin 2010 12:48

        Jean-Paul Sartre fut à la France des décennies 1950 et 1960 : une référence en matière de pensée critique, de lucidité engagée et de militantisme politique.


        Ah bon ? C’est tout ce qu’on a comme intellectuel lucide ? Ben dis donc... Pardonnez moi si je pouffe... smiley smiley

        • Radis Call 7 juin 2010 12:53

          Je suis bien d’accord avec ceux qui pensent que N. Chomsky est un immense«  »intellectuel « ...

          Gageons que quand il ne sera plus de ce monde il sera reconnu tel , surtout qu’il ne pourra plus répondre à ses détracteurs...

          Il s’intéresse à tous les sujets importants de l’époque...Dérangeants .

          Mais :

          Pour les »sionistes " il est considéré comme un traitre...

          Pour d’autres c’est un négationniste !...

          Ceux qui n’ont comme critère de référence l’analyse du 11 /11/ 2001 me font doucement rigoler... Ah, s’il avait rejoint la secte !

          Mais justement : il est indépendant et semble non corruptible , ce qui fait toute sa valeur à mes yeux...

          Je n’en fais pas un gourou , mais pour développer une pensée , en accord ou en contre , il me semble irremplaçable .


          • antennerelais 7 juin 2010 13:01

            @ Radis Call
            « il est indépendant et semble non corruptible, ce qui fait toute sa valeur à mes yeux... »

            En plus, entendu ce matin à la radio : il ne se fait payer aucun droit d’auteur pour ses livres, qui pourtant se vendent parait-il, pour certains, au niveau du million d’exemplaires !

            Ce serait intéressant de l’entendre s’expliquer là-dessus, peut-être pense-t-il que ainsi il ne risque pas de se laisser aller à écrire « pour plaire » ou « pour vendre »...


          • foufouille foufouille 7 juin 2010 14:53

            "En plus, entendu ce matin à la radio : il ne se fait payer aucun droit d’auteur pour ses livres, qui pourtant se vendent parait-il, pour certains, au niveau du million d’exemplaires !"

            donc il pourrait publier gratuitement ?


          • antennerelais 7 juin 2010 23:42

            à ma connaissance les droits d’auteur c’est seulement de l’ordre de 5 à 10 % du prix librairie, donc le fait qu’il touche pas de droits d’auteur (à moins qu’il les reverse à quelque oeuvre ?) fait que le prix du bouquin est de 5 à 10 % plus bas que ce qu’il serait s’il touchait ses droits...


          • Will Will 7 juin 2010 13:08

            j’ai 60 ans et j’ai découvert Chomsky il y a une trentaine d’années, un peu par hasard en discutant avec un ami américain qui me conseilla de le lire comme preuve de la portée de certains grands intellectuels américains contemporains, ce dont je doutais à l’époque, du haut de ma jeunesse et de l’anti-américanisme qu’il était fort bien vu de montrer dans ces années.

            Le choc de la pertinence et la qualité d’analyse de ce penseur politique hors pair m’ont ouvert à une vision du monde très riche quoique souvent difficile à supporter, tant les faits historiques sont terribles.
            Il me rappela les longues discussions et réflexions que j’avais avec mes amis dans les années 70, et raviva des espoirs que volontairement je ne laisserai jamais éteindre.
            Et s’il est vrai que sa position vis à vis du 11 septembre est pour le moins réservée, il ne peut être taxé de pro-sionisme ou de privilégier les thèses israéliennes de quelque manière que ce soit, loin s’en faut.
            Il a la clarté et l’honnèteté du véritable intellectuel, celui qui cherche, et pense pour ce faire.

            Et les commentaires pitoyables d’un J.C.Milner n’ont que la valeur de ce qu’elles sont, les éructations d’une drag queen déplumée !

            Longue vie à Monsieur Chomsky, que comme d’habitude les français redécouvriront de façon posthume, dans 10 ans.


            • ZEN ZEN 7 juin 2010 13:20

              Will
              J’ai 70 ans et j’ai découvert Chomsky...à travers le Monde Diplo
              Je crois que nous sommes nombreux dans ce cas
              La guerre du Vietnam a été pour moi un tournant et un révélateur. Chomsky m’a aidé à sortir de la myopie politique de ma jeunesse


              • Will Will 8 juin 2010 18:55

                Tu as raison Zen,

                Chomsky est un ophtalmologiste de la pensée, un ouvreur de vision comme nous n’en avons plus beaucoup dans nos contrées vautrées dans la contemplation de leur nombril consumériste.

                Mais qui de nos jour fait encore attention à la qualité maïeutique de la réflexion, en ces temps de « panem et circenses » où l’instantanéité de l’accession au frivole et au futile font parfaitement l’affaire des prédateurs financiers qui dominent nos sociétés atrocement inégales et fort peu évolutives.

                Enseignons à nos enfants la résistance morale et la créativité intellectuelle par une curiosité insatiable, et nous ferons un tant soit peu oeuvre de révélation, comme Chomsky le fit pour toi ou moi, et beaucoup d’autre heureusement !


              • pissefroid pissefroid 7 juin 2010 13:54

                Je pense que la plupart des « intellectuels » français (journaliste, philosophe et autres) n’acceptent pas la définition de chomsky sur la liberté d’expression.

                Ils veulent confondre la défense de la liberté d’expression avec l’approbation de ce qui est écrit.

                L’exemple le plus célèbre est la défense de la liberté d’expression de robert faurisson.

                Punir quelqu’un parce qu’il falsifie l’histoire est stalinien, je crois que tout est dit .dans cette phrase (chez taddeï le 31 mai 2010).


                • Gabriel Gabriel 7 juin 2010 14:24

                  La vérité dérange, Chomsky aussi ! Il est vrai qu’avec des BHL et des Finkielkraut la vérité peu dormir tranquille, ils ne vont pas la réveiller !


                  • Bobby Bobby 7 juin 2010 16:35

                    J’ai découvert N. Chomsky il y a un peu plus d’une dizaine d’années... en espagnol et j’avais apprécié la qualité de ses propos. je le redécouvre actuellement (en français) par ses publications...

                    Il possède à mon humble avis, deux qualités essentielles qui le font se distinguer. -1 la qualité de sa réflexion, qui amène tout naturellement à cheminer sur le même plan. et -2 son honnêteté intellectuelle... Deux qualités qui semblent faire défaut cuisant à bien du monde aujourd’hui !

                    ... Qui font de ce personnage hors normes, une figure marquante de l’intellect mondial, sans conteste possible !

                    Bon article ! merci !


                    • millesime 7 juin 2010 18:16

                      il y a aussi un film à voir (ou visionner la copie du DVD) intitulé : « L’ENCERCLEMENT »
                      sorti en France le 30/03/2010 , un film du canadien Richard Brouillette distribué par les Films du PARADOXE...(.films.paradoxe@wanadoo.fr)
                      N.CHOMSKY y analyse ainsi que plusieurs intellectuels de renom, un portrait de l"idéologie néolibérale et les mécanismes mis en oeuvre pour en imposer mondialement le diktat.
                      http://millesime.over-blog.com


                      • Daniel Roux Daniel Roux 7 juin 2010 21:02

                        Le Monde tel que nous l’avons connu dans les années d’avant Minc et Colombini n’est plus.

                        Prenons en acte et arrêtons de citer ce quotidien en perdition comme référence. C’est un journal de propagande ordinaire, inutile puisque semblable à tant d’autres.

                        Chomsky est un dissident de la pensée unique ultra libérale. Les financiers, propriétaires des médias et sponsors des hommes politiques au pouvoir, ont prononcé son excommunion parce qu’il a révélé leur rôle dans la manipulation des masses.

                        Bientôt, ils brûleront ses livres et détruiront ses photos.


                        • BA 7 juin 2010 21:45

                          USA : des médecins ont pratiqué des « expérimentations humaines » pour la CIA.

                          Les médecins américains qui assistaient aux interrogatoires de la CIA après le 11-Septembre réunissaient des données médicales permettant d’affiner les méthodes de torture, une pratique qui s’apparente à de l’« expérimentation humaine », selon une organisation.

                          « Il y a des preuves que les médecins calibraient la douleur infligée par les techniques d’interrogatoire et cherchaient à améliorer leurs connaissances sur ces techniques », a expliqué lors d’une conférence de presse Nathaniel Raymond, un responsable de Phycisians for Human Rights (PHR, Médecins pour les droits de l’homme), qui a publié lundi un rapport intitulé « expérimentations dans la torture ».

                          « Il ne s’agit de logique à la Jack Bauer (l’agent spécial de la série »24 heures chrono« , ndlr), mais de médecins qui recueillent des données utilisées pour déterminer si ce qu’ils observent rentre dans la définition de la torture » telle qu’elle a été établie par le ministère de la Justice de George W. Bush, a-t-il poursuivi.

                          Les auteurs du rapport ont appelé à une enquête exhaustive sur les pratiques autorisées contre les suspects de terrorisme sous l’administration Bush. Mais, comme d’autres organisations de défense des droits de l’homme, ils ont reconnu ne pas trouver « une volonté politique au Congrès ni dans l’administration de prendre en mains ces questions ».

                          Pour établir le rôle joué par les médecins de la CIA dans l’amélioration de l’efficacité des techniques infligées aux détenus, PHR s’est appuyé sur des documents publics révélés depuis 2008, dont une série de notes internes qui ont attesté l’usage répété de la torture contre certains détenus enfermés dans les prisons secrètes de la CIA.

                          Les Etats-Unis ont théorisé au lendemain du 11-Septembre une liste de « techniques d’interrogatoires améliorées » que le ministère de la Justice a par la suite justifié au plan légal en limitant l’appellation torture à « une souffrance mentale ou physique sur le long terme équivalente à la douleur ressentie lors de la défaillance d’un organe ou la mort ».

                          Concrètement, PHR démontre dans son étude que les médecins ont par exemple observé que la simulation de noyade - qui a été pratiquée des dizaines de fois sur au moins deux détenus -, si elle était répétée trop souvent avec de l’eau simple comportait des risques que le détenu attrape une pneumonie. Ils ont donc recommandé le recours à une solution saline.

                          La différence entre la simulation de noyade pratiquée au tout début, à partir d’expériences ponctuelles sur des soldats volontaires, et après l’intervention des médecins « indique que les médecins de la CIA ont participé à la modification de la technique », affirme PHR.

                          De même, dit l’organisation, les médecins ont « analysé les données récupérées lors des interrogatoires de 25 détenus soumis à une combinaison de +techniques d’interrogatoire améliorées+ » et ont estimé que celle-ci ne comportait pas de contre-indications médicales majeures.

                          Parmi les techniques les plus connues, figure la privation de sommeil, la nudité forcée, le ligotage pendant des heures dans des positions inconfortables ou encore l’exposition à des températures extrêmes.

                          Les médecins de la CIA servaient aussi de témoin, en cas de poursuites futures pour attester que les interrogateurs agissaient « en toute bonne foi », sous directives médicales et en présence d’un médecin.

                          « Ce rapport est la partie émergée de l’iceberg et il est nécessaire de conduire une enquête complète, de chercher les responsabilités et d’éviter qu’une telle chose puisse jamais se reproduire », a estimé Allen Keller, médecin spécialiste des effets de la torture lors de la conférence de presse.

                          http://www.romandie.com/ats/news/100607180756.5y73fatv.asp


                          • Asp Explorer Asp Explorer 7 juin 2010 21:56

                            J’avais lu cet article, qui m’avait frappé par son ton si « français ». Inconsistance du propos, absence d’argumentaire, référence constante à des présupposés connus du seul journaliste et de sous-entendus rances... C’est dramatique de comparer ces galimatias sans queue ni tête avec le moindre chapitre de Chomsky, pensé avec rigueur, exposé avec clarté et appuyé par des exemples et une ample documentation. Que l’un ose critiquer l’autre est déplacé. Et que reprochait au juste monsieur Birnbaum à Chomsky ? De mélanger linguistique et politique ? Encore faudrait-il le démontrer, ce que ne fait pas l’article du Monde, et quand bien même ce serait établi... so what ?

                            La médiocrité de ces attaques montre à quel degré de nullité est tombé le monde intellectuel français, pas même capable de critiquer quelqu’un de façon constructive sans recourir à l’invective et au sous-entendu.


                            • L. D. T. L. D. T. 7 juin 2010 22:39

                              Non, les étatsuniens ne peuvent pas apporter leur modèle en France. Chomsky et le milieu intellectuel français sont fâchés parce que leur vision du métier d’intellectuel est très différente. On le savait, et les nationalistes n’arrêtent pas de le répéter, la France ne peut se mondialiser et s’angliciser sans se détruire, et la différence de vision entre Chomsky et les intellectuels français le prouve bien.
                              Derrière ça, si c’est pour nous dire que les Bienpensants et les médias Bienpensants n’acceptent des étatsuniens que des gens qui viennent nous expliquer la Grandeur et la Justesse du Combat contre les Méchants que fait leur gouvernement, et pas des intellectuels étrangers et valables, nous le savions. On n’accepte des anglo-saxons étatsuniens compris que des gens qui vont nous dire combien la France est mauvaise et bête et combien eux font mieux.
                              Ah, l’anglophilie maladive qui fait l’aveuglémie, on la connaît, inutile de venir nous alarmer là-dessus...


                              • antennerelais 8 juin 2010 00:19

                                Mise à jour

                                Deux articles d’envergure sur ce décidément très douteux « dossier Chomsky » du Monde des Livres : le premier signé Jean-Matthias Fleury (membre du Collège de France et co-organisateur du colloque du 28 mai dernier, organisé en l’honneur de la venue de Chomsky en France) ; le second de Thierry Discepolo (l’un des fondateurs de la maison d’édition Agone, qui compte plusieurs opus de Chomsky à son catalogue).

                                Chomsky était à Paris : circulez ! Il n’y avait rien à voir !, par Jean-Matthias Fleury (Agone)

                                Les haines de l’avant-garde intellectuelle parisienne : Noam Chomsky face au Monde, par Thierry Discepolo (Article XI)


                                • antennerelais 8 juin 2010 10:25

                                  Dans l’article de Thierry Discepolo ci-dessus on apprend notamment ceci :

                                  « André Schiffrin a rédigé une mise au point tout à fait claire sur la manière dont [Jean] Birnbaum a trafiqué ses propos [12] »

                                  « [12] André Schiffrin est l’un des principaux éditeurs américains de Noam Chomsky. Dans son droit de réponse au Monde (non paru), il précise notamment que, devant Birnbaum, il n’a jamais évoqué, à propos de Chomsky, l’idée « d’une pensée éparpillée, superficielle » ; mais surtout, sur l’« affaire Faurisson », il rappelle que l’accusation est absurde et qu’elle a été utilisée par les intellectuels français pour éliminer durablement la traduction des livres de Chomsky ; enfin, Schiffrin critique la manière dont Birnbaum a déformé l’ensemble de ses propos afin de donner l’impression qu’ils sont d’accord.  »
                                   
                                   
                                  En effet dans son article du Monde , Jean Birnbaum citait ainsi André Schiffrin :

                                  « Editeur new-yorkais et ami de Chomsky, André Schiffrin est de ceux qui regrettent cette dispersion : « La multiplication des pamphlets à bas prix donne l’impression d’une pensée éparpillée, superficielle »  »
                                   
                                   
                                  L’expression « manipulation médiatique  », employée par Pierre Pica à propos de ce « dossier Chomsky » du Monde des Livres, semble se confirmer, pourrait même se révéler un peu faible : les mots mensonge, tromperie volontaire, voire escroquerie, pourraient être employés.


                                • Serpico Serpico 8 juin 2010 09:29

                                  Tous ces enfumeurs sont mal tombés : oser la manipulation médiatique avec Chomsky !

                                  Ils n’ont rien compris au bonhomme. Ni au monde ni au Vietnam.


                                  • Traroth Traroth 8 juin 2010 10:41

                                    Ce que j’apprécie particulièrement chez Chomsky, ce n’est même pas son incontestable lucidité, mais le fait que cette lucidité ne le conduise pas au désespoir. Malgré tout les constats catastrophiques sur la situation actuelle, il trouve des raisons d’espérer et des moyens d’agir. Et c’est ça qui fait de lui quelqu’un d’unique.


                                    • auborddufleuve 8 juin 2010 10:52

                                      Le Monde se nivelle lui même... Par le bas.


                                      • PhilVite PhilVite 8 juin 2010 11:21

                                        Accès direct aux vidéos de l’intervention de Chomsky au Collège de France le 28 mai dernier (elles ont été mises en ligne hier) : ici et


                                        • Will Will 8 juin 2010 18:47

                                          Grand merci PhilVite pour ce lien (le ici ne mène à rien) sur le collège de France, je m’en vai enregistrer tout cela pour me consoler de n’avoir pu y assister physiquement.
                                          Et bravo à tous ceux qui lisent et valorisent Chomsky, car nul besoin de le défendre, il le fait parfaitement lui même depuis si longtemps.

                                          Je me permet d’ailleurs de souligner qu’il semble attirer moins d’hurluberlus fantaisistes que malheureusement dans la trop grande moyenne des commentaires avoxiens.

                                          C’est peut être là également un signe de sa valeur de pensée !?


                                        • non666 non666 8 juin 2010 11:31

                                          Effectivement Chomsky est un brilliant intellectuel.
                                          Effectivement il est un des premiers et plus pertinenent critique des médias et de leur role dans la manipulation de foule.
                                          Mais effectivement, il a , sur certains sujets, comme israel , le 11 septembre , une partialité suspecte.

                                          Rassurez vous cela n’atteint jamais la production des BHL, Finkielkraut, Klarsfeld, Gluxmann, Bruckner , July , Ockrent, Kouchner , Moscovici , DSK , Calvi ou autres.
                                          Neamoins , quand on reste sur les plans théoriques, il est et reste un Maitre.
                                          C’est lui qui , entre autre, a montré que les interview etaient formattées pour ne donner que des réponses de moins de 30 s , ce qui empeche de developper et d’approfondir.
                                          Le culte du superficiel, du bling bling, des ejaculations verbales precoces de notre président a donc une cause universelle : le controle partout par les medias des formats de communications admis.


                                          • Asp Explorer Asp Explorer 8 juin 2010 21:21

                                            « Une partialité suspecte », ça veut dire qu’il ne croit pas à vos fariboles thermitières ?


                                          • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 13 janvier 2011 11:27

                                            Mise en garde contre les abonnements dits « à durée libre » via Internet au Monde.fr :

                                            Très simple de souscrire l’abonnement par Internet ; mais vous ne pourrez pas résilier par le même moyen Internet (contrairement au Figaro) ; le Monde interactif exige une lettre recommandée avec accusé de réception pour toute résiliation.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

antennerelais


Voir ses articles







Palmarès