Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > L’impossibilité du compromis - Si on est pas comme Jacques Séguéla, (...)

L’impossibilité du compromis - Si on est pas comme Jacques Séguéla, on a raté sa vie ? (4)

N’avez-vous jamais remarqué que les experts invités sur les plateaux télés sont souvent les mêmes ? Si on parle d’économie, on appelle Jacques Attali (572 invitations en 2011 ! – notez qu’il désire un gouvernement mondial avec Jérusalem comme capitale[1]-), et lorsque l’on a besoin d’un homme animer les soirées, on appelle… Jacques Séguéla ! Dans l’espace médiatique, il est le publicitaire de service, le trublion du PAF : il donne des conseils à ses collègues d’EURO RSCG sur l’affaire DSK[2], il dit que « le net est la plus grande saloperie qu’aient inventé les Hommes »[3], il s’offusque qu’on se fasse un scandale du Président bling-bling car pour lui, si on n’a pas une Rolex à 50 ans, « on a raté sa vie  »[4]… Il est garanti 100% en accord avec le système, et c’est bien pour cela qu’il continue de pouvoir arpenter les plateaux télés et donner des cours. Il contribue à maintenir la population dans l’illusion de la nécessité de vénérer l’économie de marché.

Mais certains sujets le concernant ne font pas l’objet de débat public, Jacques Séguéla est pourtant un personnage intéressant à plus d’un point de vue.

Magistral retourneur de veste dans l’entre-deux tours en 2007 (il avait laissé tomber Ségolène Royal dont il était le soutien), Séguéla a du flair et sait à quels saints se vouer. A vrai dire, il n’est pas très difficile. Voici quelques uns de ceux qui furent ses clients personnels : François Mitterrand (1981-1988), Lionel Jospin, Paul Biya (Cameroun,1992), Omar Bongo (Gabon, 1997), Gnassingbé Eyadema (Togo, 1997), Alekssander Kwasniewski (Pologne, 1995), Ehud Barak (Israël, 1999), Ricardo Lagos (Chili, 1999), et Abdou Diouf (Sénégal, 2000).

Cela dit, il arrive quelques fois où il se fait remettre à sa place. Le « fils de pub » avait fait de larmoyantes excuses en parlant de « sa belle connerie  »[5] concernant sa sortie sur la Rolex, et a une droit à une critique au vitriol de son dernier livre Le pouvoir dans la peau par Audrey Pulvar[6]. Néanmoins, cette critique a ses limites. Car lorsque Jacques Séguéla s’écrie « C’est le sponsor de la démocratie la publicité ! C’est elle qui défend le pluralisme ! Dans les pays totalitaires la publicité est interdite, donc laissez la vivre ! Ne l’attaquez pas systématiquement bêtement. » , Audrey Pulvar (qui rate ici l’épicentre du phénomène) cède à la manipulation et réplique : « Mais on n’attaque pas systématiquement la publicité, on attaque la communication qui tue la politique, ce n’est pas la même chose. » On ne mord pas la main qui nous donne à manger…

Jacques Séguéla ne semble pas être représentatif de la pluralité des profils des communicants, il en est pourtant l’un des seuls représentant de cette profession dans l’espace médiatique. Ne devrait-on pas s’interroger sur la raison de la présence d’une voix unique, celle du libéralisme ? Dans son livre, Séguéla proclame : « Nous sommes tous dans une époque Alzheimer. On oublie les infos au fur et à mesure qu'elles arrivent. Nous sommes en perfusion d'info dès notre réveil, et au moment ou nous nous couchons.  »[7] Force est de constater qu’Internet lui, n’oublie rien !

On pourrait promouvoir davantage les initiatives de ceux qui ont critères d’éthique plus élevés que les multinationales de la propagande (Omnicom, Publicis…). Ainsi, un cabinet de recrutement m’avait opposé un refus car celui-ci ne travaillait ni pour l’industrie du tabac, ni pour les fast food. Il serait je crois intéressant de faire émerger la communication éthique dans l’espace médiatique afin d’encourager les comportements vertueux.


Pour conclure cette partie, je dirais que notre propagande est subtile. Elle ment par omission, et lui permet de manipuler des dizaines de milliers de jeunes fraîchement diplômés et endoctrinés pour œuvrer à la domination des puissants. En entrant dans ce métier, les communicants sont obligés de se corrompre pour avancer. Ils sont condamnés à n’être que de simples « pions sur l’échiquier ». 


A suivre...

Jonathan Moadab

La Gazette d'un Humaniste

[1] ATTALI, J. (2011) Conversations d’avenir : Jérusalem, Public Sénat. Visionnable sur http://www.youtube.com/watch?v=wr_yHoUTMEo&feature=related

[2] Sur BFM TV face à Denis Jeambar (2011) : http://www.youtube.com/watch?v=AcMdxtlFkqg

[3] SEGUELA, J. (2009), On n’est pas couché : http://www.youtube.com/watch?v=mCLsIqPGd5k

[4] SEGUELA, J. (13/02/2009), Télé Matin, Les 4 Vérités, France 2 http://www.dailymotion.com/video/k4KplxYH9nWMMwWXrP#from=embed

[6] PULVAR, A. (01/10/11), On n’est pas couché  : http://www.youtube.com/watch?v=Q6Gn_aX3He8


Moyenne des avis sur cet article :  4.56/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 1er février 2012 11:02

    Bonjour à tous.

    Séguéla, c’est ce type qui a fait des offres de service au PS pour la campagne de 2012 et qui depuis, ayant été écarté au profit d’autres communicants, ne cesse de casser du sucre sur le dos de Hollande.


    • Fergus Fergus 1er février 2012 11:08

      Rien à voir, et cela dit par simple ciriosité : N’est-il pas étrange pour un « humaniste » de s’afficher avec, en main, un bâton manifestement à finalité combattante ?


    • Jonathan Moadab L’Incorruptible 1er février 2012 11:15

      Héhé, c’est en souvenir d’une journée un peu particulière à Londres... J’y ai vécu 4 mois l’année dernière. Ce n’est pas vraiment représentatif de ma personnalité, mais cette photo me fait penser à l’Ours Juif de Inglorious Bastards. Ce qu’il fait avec les prisonniers allemands, c’est ce que j’aimerai causer à coup d’arguments ! Avec un ami, nous avons appelé cela la « guillotine intellectuelle ». Bref ! Tout ceci n’est pas très sérieux ! 

      Concernant Séguéla, il se rangera du côté des puissants le temps venu, je ne me fais pas de souci pour lui :)


    • morice morice 1er février 2012 14:37

      oh ça reste à prouver.... et c’est même facile à faire/

      Vous vous rappelez les phrases de Kadhafi acculé (j’ai dit acculé, oui) ?

      « mon pays est attaqué par les gens d’Al-Qaida »

      on n’a toujours pas réussi à démontrer une quelconque ingérence de Ben Laden dans cette histoire, mais bon..

      qu’à dit Hassad quand il s’est senti attaqué par son propre peuple ?
      La même chose que Kadhafi..


      or qui a raconté toutes ces fariboles des potes de Ben Laden chez les deux dictateurs ?

      Meyssan.

      Et ça se lit encore aujourd’hui...

      « L’enquête que le Réseau Voltaire a menée sur place valide cette seconde interprétation [1]. Nous avons recueilli des témoignages directs des survivants des attaques de ces groupes armés. Ils décrivent certains agresseurs comme étant des Irakiens, des Jordaniens ou des Libyens, reconnaissables à leur accent, ainsi que des pachtounes. »

      évidemment pas une seule preuve vidéo ni enregistrée de cela.

      pour faire croire à cela, Meyssan va plus loin :
      Enfin, durant la bataille de Tripoli, Mahdi al-Harati a commandé le groupe d’Al Qaida qui a assiégé et attaqué l’hôtel Rixos, où je me trouvais avec mes compagnons du Réseau Voltaire et la presse internationale, et dont les sous-sols servaient d’abri à des dirigeants de la Jamahiriya sous la protection de la garde de Khamis Kadhafi [9]. Selon ce dernier, Mahdi al-Harati bénéficiait des conseils d’officiers français, présents sur le terrain.

      or tout le monde sait que l’histoire de l’hôtel assiégé n’a servi à Meyssan que comme excuse pour dire qu’en Libue il n’était JAMAIS sorti de son hôtel....

      il va plus loin Meyssan : jusqu’aux attentats de Madrid, où Al-Qaida n’a pas été rendu responsable :

      Invité du blog de CNBC [11], l’ancien Premier ministre espagnol José Maria Aznar a révélé le 9 décembre 2011 qu’Abdelhakim Belhaj était suspecté d’être impliqué dans les attentats du 11 mars 2004 à Madrid [12] ; attentats qui mirent fin à la carrière politique nationale d’Aznar.

      Meyssan copain avec Aznar, qui comme on le sait est un grand homme de gauche lui aussi...

      l’idée de Meyssan ? Retrouver les anciens liens entre Ben Laden et les USA :


      Invité du blog de CNBC [11], l’ancien Premier ministre espagnol José Maria Aznar Ainsi la contradiction que l’on s’efforce de masquer depuis dix ans revient à la surface : les mercenaires, jadis rémunérés par Oussama Ben Laden, n’ont jamais cessé de travailler au service de la stratégie US depuis la première guerre d’Afghanistan, y compris durant la période des attentats du 11-Septembre. Ils sont pourtant présentés par les dirigeants occidentaux comme des ennemis irréductibles.

      et là on arrive à un GAGA ABSOLU :

      Meyssan SOUTIENT un régime qui saurait donc que les gens d’Al Qaida seraient des agents américains, en gros, mais n’auraient jamais rien fait jusqu’ici pour le découvrir.... un peu comme en Libye alors...

      ça rappelle fort du Kadhafi ça... de mars 2011

      Exclusif LCI - Dans un entretien à LCI, le dirigeant libyen accuse les Occidentaux, notamment la France, de mener « un complot colonialiste » contre son pays. Et bien qu’il affirme qu’Al-Qaïda soit à l’origine de l’insurrection contre lui, il sous-entend qu’il pourrait néanmoins prendre contact avec Oussama ben Laden pour lancer des représailles.

      Le dirigeant libyen explique en effet depuis le début de la révolte que celle-ci est organisée en sous-main par Al-Qaïda. Il l’a redit à plusieurs reprises dans l’entretien, avant d’ajouter, sous forme de menace, qu’il pourrait changer de stratégie et s’allier avec la mouvance terroriste.

      ah ah ah, sacré Meyssan et sacré Jonathan Moadab ; amateurs de la désinformation... comme Kadhafi et comme Assad, qu’ils servent du mieux qu’ils peuvent....

      • cassandre4 cassandre4 1er février 2012 15:25

        Heu !... morice, sans vouloir vous importuner, vous n’êtes pas (un peu) hors sujet, là ?

         et vos interventions, intempestives , ne seraient elles pas de la pure propagande ?

         Pour moi, la réponse est : clairement oui !


      • Jonathan Moadab L’Incorruptible 1er février 2012 16:20

        Merci Cassandre, mais j’ai décidé d’arrêter de considérer les posts de Morice, et j’encourage mes lecteurs à en faire de même... Pure perte de temps !


      • morice morice 2 février 2012 09:33

        Tellement décidé de les ignorer qu’il les replie. la propagande de Meyssan, étalée en long et en large serait pour lui de l’information. Il est encore très loin du journalisme, et son directeur d’études supposé très loin de l’éthique obligatoire à respecter....en le laissant écrire pareilles fadaises sur le net.


      • morice morice 1er février 2012 14:37

        la modération : même en argumentant on ne peut pas causer au Meyssan’s boy ????


        • arobase 1er février 2012 14:52

          était-il vraiment nécessaire de mettre dans l’article cette photo de cet horrible rollexiste béat ?


          de quoi gâcher notre journée rien que de voir sa bobine !

          • Jonathan Moadab L’Incorruptible 1er février 2012 16:21

            A ce sujet, on pourrait même créer le mouvement des sans-rolex ! Clin d’oeil aux sans-culottes ;)

            L’idée n’est pas de moi, mais j’adhère héhé.


          • bien dit

            car...il est vraiment moche...quelle tete de cul.avec ou sans ROLLEX


             POUR NE PAS DIRE TETE DE C..


          • hans 1er février 2012 15:40

            Très bien vu Jonathan, la pire de toutes les manipulations pratiquée à fond, c’est bien le mensonge par omission, presque invisible, ajoué aux litotes répétées sans cesse.
            Si tu n’as pas accès au net tu es mort, il a raison vu de son point de vue de critiquer le net cet olibrius.Ressort maintenant avec une belle ironie son titre de premier (?) livre :
            Ne dites pas à ma mère que je suis dans la pub elle me croit pianiste dans un bordel.


            • Jonathan Moadab L’Incorruptible 1er février 2012 16:30

              C’est bien ce que je compte expliquer à mon directeur de master demain ! Je suis un enfant d’Internet, ce qui m’a permis d’accéder à une montagne d’informations qui n’attirent pas forcément l’oeil des universitaires, qui ont tendance à ne pas sortir de leurs domaines respectifs pour analyser leurs sujets. 

              En fait, mon mémoire vient remettre en cause énormément de choses que j’ai appris au cours de ma scolarité, dont le cours sur les journalistes que donnait justement mon tuteur pédagogique. Il parlait d’une relation d’associés-rivaux. Mais lorsqu’on s’intéresse aux groupes de presse, au Dîner du Siècle, au 11 septembre, lorsqu’on analyse le contenu de la presse... On se rend compte qu’ils sont bien plus associés que rivaux ! 

              Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi les journalistes laissent leur profession se précariser, alors qu’ils ont toutes les armes pour changer le monde et proposer des alternatives en s’intéressant à ce qui est proposé. De plus, ils oublient totalement la notion d’intérêt général, qu’ils se gardent bien de défendre. 

              Nous sommes du coup obligés de le faire nous-mêmes ! J’espère que les français vont se secouer les puces fissa et s’emparer de leur destin politique en soutenant le projet d’Assemblée Constituante. Cela peut régler nombre de nos maux si elle est faite par et pour le peuple !


            • arobase 1er février 2012 16:34

              héhé

              héhé

              • Montagnais Montagnais 2 février 2012 00:13

                Vous êtes plein de bénévolence l’auteur..


                Ce brebis, 12-7..

                Ou dame Guillotin.

                • il a vraiment UNE SALE GUEULE...SCELERAT................

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès