Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > L’intime conviction de Patrick Sébastien

L’intime conviction de Patrick Sébastien

Dans un entretien récent accordé au quotidien Le Parisien pour la promotion de son livre, Patrick Sébastien affirme qu’il "représente les gens normaux" et que "les élites méprisent le saltimbanque que je suis". Cette volonté de normalité et ce désir de divertir le plus grand nombre me le rendent tout à fait sympathique. Je n’en suis que plus à l’aise pour dénoncer, dans la même interview, les propos absurdes qu’il tient sur Nicolas Sarkozy. A la fois, il s’affiche chiraquien et reproche à ce dernier de vouloir "le pouvoir à tout prix". Il y a là comme un paradoxe. Certes, dans le PAF, il faut un certain courage pour proclamer aussi vertement ce qu’on pense, mais l’audace n’a jamais garanti la pertinence du fond.

Pour autant, ce n’est pas son intime conviction sur le plan politique qui m’intéresse au premier chef, mais Intime conviction, sa nouvelle émission, dont j’ai vu la deuxième diffusion. Intime conviction étant un concept qui renvoie à la Cour d’assises - la promotion a été faite, peu ou prou, sur le caractère judiciaire -, j’ai été curieux de voir ce qu’il en était exactement et si, en particulier, ce spectacle télévisuel méritait de diviser les juristes.
Ma réponse est clairement négative. Cette émission - et je reprends les termes utilisés par le Président Sébastien lui-même, puisqu’il joue le rôle du président de la Cour d’assises - est "un divertissement, un jeu de hasard, un jeu", et ce serait l’accabler que de prétendre y chercher une quelconque finalité pédagogique ou exemplaire. Elle ne concerne que le téléspectateur, et en aucun cas le citoyen. Sur le plan criminel, elle contient un nombre incalculable d’erreurs, des plus bénignes aux plus graves, et elle ne donne absolument pas une image fidèle, même adaptée pour l’audiovisuel, du tragique, de la gravité et du rituel de la Cour d’assises.

Plus que l’intervention d’un jury composé de personnalités très inégales (Sarah Marshall !), la présence de deux véritables avocats pouvait en donner l’illusion. L’un se voyant attribuer la mission de l’avocat général, c’est dire que vraisemblablement, aucun magistrat n’a voulu s’impliquer dans cette entreprise dont le caractère est faussement hybride, et à ce titre, plus ridicule qu’éclairant. Qu’on me permette de dire que voir maître Gilbert Collard promu conseiller technique de l’émission n’a pas été pour me rassurer, ou plutôt m’a confirmé que nous allions bien tomber en plein divertissement !

Il faut dire que, dans ce seul registre, j’ai trouvé l’émission remarquable. La qualité du scénario, l’habileté des pièges et des indices, la construction et l’intensité dramatiques, le talent des acteurs, l’absence de vulgarité de Sébastien qui, s’il avait eu un autre look, aurait fait un président tout à fait passable, avec sa bonne voix et ses propos convenables, faisaient un spectacle qui maintenait le téléspectateur en haleine.

Mais le citoyen et le passionné de vérité judiciaire restaient totalement sur leur faim.

Alors que la structure du procès est si naturellement accordée à l’univers de la télévision qu’on pourrait concevoir une infinité de projets à la fois sérieux et attractifs, fondés sur l’antagonisme des thèses et des discours, Patrick Sébastien a manqué une occasion et a fait regretter, aux plus âgés d’entre nous, Messieurs les jurés. Le parti était inverse : celui du respect le plus scrupuleux possible de la Cour d’assises et de son fonctionnement.
J’ai cru comprendre que Patrick Sébastien n’était pas satisfait de l’audience. Il ne lui reste donc qu’à se remettre au travail et à imaginer autre chose.
Que le saltimbanque talentueux n’oublie pas le citoyen qu’il sait être, et on aura une bonne télé !


Moyenne des avis sur cet article :  3.82/5   (61 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Antoine (---.---.17.119) 31 mai 2006 12:48

    Bien envoyé votre article.

    On aurait pu tout à fait applaudir à cette intiative, un jeu précis qui aurait pu montrer à tous comment fonctionne la justice. Il aurait eu une géniale émission télé qui sous forme de jeu intelligent et passionnant, aurait des effets pédagogiques et d’information sur les « rouages » d’un procès. Hélas, tant d’exactitudes, tant d’erreurs qui ne rendent pas compte de la réalité. Bref, voici donc les « réductions » de la vérité et du réel.

    nb : Il m’a semblé que ds l’émission dont vous parlez, le ministère public se soit confondu avec un des avocats d’une des parties.

    C’est comme beaucoup de feuilletons policiers qui montrent des policiers affairés et sérieux. Mais avec tant d’inexactitudes qu’une justice de ce style mise en scène par les médias du divertissement réduirait les policiers et les magistrats à des pâlots acteurs d’une justice approximative et bavarde.

    Le vrai monde judiciaire n’est pas dans les feuilletons télés.


    • parkway (---.---.18.161) 31 mai 2006 13:45

      ben moi je savais déjà par avance ce qu’il y aurait dans une émission de P sébastien ; je me suis abstenu de regarder et comme de nombreuses fois, j’ai fait d’autes choses beaucoup plus utiles.

      Par exemple, de la même manière, je me suis abstenu d’acheter le livre du sieur du Puy du Fou.

      rien à regretter apparemment...


    • Antoine (---.---.17.119) 31 mai 2006 14:14

      Correction

      « Hélas, tant d’inexactitudes »

      Merci de rectifier le lapsus du clavier.


    • Antoine (---.---.17.119) 31 mai 2006 14:15

      Oui, mais l’idée de Monsieur Sébastien est géniale, sans doute mal préparée.


    • CAMBRONNE (---.---.82.109) 31 mai 2006 15:11

      Monsieur BILGER

      Ce forum doit s’estimer honoré que vous lui consacriez un article . Je vous suis depuis longtemps sur différents médias et j’apprécie votre humanité , votre rigueur et votre ouverture d’esprit sans démagogie .Vous parlez vrai ,sans concession au corporatisme , ce qui à notre époque est assez rare .

      Patryck Sébastien devrait également se sentir honoré que vous lui accordiez un peu de temps pour parler de son émission .

      Quant à moi , je n’attends rien du tout de ce gaillard de Brives .

      C’est un faux con , passant la main dans le sens du poil au public , jouant au naïf bien honnête mais faisant l’apologie d’une sous maitresse organisatrice de partouzes qu’il veut faire passer pour une petite cousine de Mère Thérésa . En un mot , je le considère comme la figure emblématique de ce que peut faire de pire la télé d’aujourd’hui :Tirer les gens vers le bas .

      Quant à Maitre Collard , il fait bien partie du même système , même démagogie , mêmes emportements vertueux , souvent ridicule parfois grotesque .

      Je regarde« The practice » sur Canal Jimmy et j’apprécie cette bonne série américaine . Il est effctivement dommage que la justice américaine soit plus représentée que la notre , mais que faire ? sinon regreter la diffusion des grands procés sur l’ORTF et Messieurs les Jurés .

      En contre point , je dirais que Christophe Hondelatte fait une bonne émission le Dimanche soir sur la 2 .

      Le role de la Télévision est de vulgariser sans vulgarité .

      Merci encore Monsieur Bilger pour cet article qui remet les choses en place .


      • martika (---.---.1.199) 11 septembre 2006 13:32

        très certainement vrai tout ce que vous dites sur ce monsieur, mais bon innaccesible aux petites gens, c’est mieux de se faire voir avec des gens connus... ca fait pas mal à la gueule, c’est pire encore... vive le justice pour tous ! et vive la justice francaise !


      • martika (---.---.1.199) 11 septembre 2006 13:53

        je parlais de Mr Bilger, non de Mr Sébastien


      • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 1er juin 2006 10:12

        Je serais très modéré vis à vis de Patrick Sébastien. A l’heure où les chaînes se ruent sur l’importation de programmes étrangers (série télé, TV réalité...) Sébastien est l’un des rares à chercher de nouveaux concepts. Ces émissions ne sont jamais vulgaires (à part le désastreux ’Osons !’), au contraire des émissions d’un Ardisson, ni voyeuristes, au contraire des émissions d’un Delarue. Ses programmes (même si je les suis très rarement) reste dans le haut du panier télévisuel à l’heure actuelle.

        Patrick Sébastien est un naïf, un grand gamin. Comme le souligne l’auteur, ces convictions politiques ne font pas montre d’une grande maturité : il aime Chirac surtout parce que c’est un Corrézien, il déteste Sarkozy surtout parce que celui-ci a trahi en 1995 son ’compatriote’ Chirac.

        Concernant le principe d’« Intimes convictions », je me souviens étant jeune de l’émission « Tribunal » qui reconstituait de vrais procès d’Assises. C’était un rythme ’à la derrick’, les comédiens n’étaient pas transcendants, mais j’adorais ce programme, j’aurais presque eu envie de faire du droit à la vue de celui-ci. Depuis, effectivement, des émissions pédagogiques sur le droit manque, et c’est bien dommage. Au moins Sébastien aura tenté de remettre le concept à l’honneur, même si on semble plus proche du Cluedo que du vrai procès d’Assises...


        • Adolphos (---.---.59.170) 4 juin 2006 12:46

          Encore cette idée méprisante qu’il faut bourrer le mou à longueur d’émission au « citoyen » (à l’administré, à l’assujéti), alors que la télé n’est qu’un divertissement et que la population (sauf 20% des jeunes de 15 ans) sait lire et peut parfaitement se documenter sur n’importe qu’elle sujet, si tel est son bon plaisir. Il est trés dangereux de faire croire que la télévision pourrait avoir le moindre rôle culturel ou éducatif, car c’est ouvrir la porte à la barbarie de « citoyens » (pourquoi pas juste de Français ? C’est tout de même plus important d’être français que citoyen, enfin bref) croyants sincérement savoir, mais parfaitements ignorants.


          • Ludovic Charpentier (---.---.68.100) 5 juin 2006 09:59

            Le temps passé devant la télévision a quant même sérieusement augmenté... Lire, c’est bien, mais malheureusement cela se fait de moins en moins par rapport à la télé (Même la presse écrite est assez peu lue malgré une offre assez large), qui reste le moins cher des passe-temps ’culturel’.


          • Antoine (---.---.178.133) 6 juin 2006 00:14

            bonne remarque, quoiqu’Internet oblige à lire, cependant avec les videos en ligne, le parcellaire subsiste.


          • Antoine (---.---.178.133) 6 juin 2006 00:16

            mon message était destiné à Monsieur L.Charpentier ci-au-dessus.


          • CONSTANTIN (---.---.89.92) 7 juin 2006 15:11

            MONSIEUR SEBASTIEN JE ME PERMET DE VOUS DEMANDER CE QUI N EST PAS DANS MES HABITUDES MAIS SI SE PROJET DE L HANDICAP VOUS FAIT CHAUD AU COEUR VOUS POUVER ME CONTACTER SUR MON MAIL SINCEREMENT MR CONSTANTIN MERCI DE ME LIRE


            • guigui (---.---.0.207) 8 juin 2006 10:40

              Bonjour, pourriez vous s’il vous plait m’indiqué l’adresse exacte de patrick sébastien. je l’avais demandé à France 2 qui m’avait indiqué : MAGIC TV 42 RUE DE LISBONNE 75008 Paris. Et sur le site il est indiqué MAGIC TV 91 Bd Malhesbes paris 75008 ; Moi j’ai écrit à la première adresse est ce qu’il va avoir mon courrier ? merci de m’indiquer une réponse car c’est très important. Ghislaine


              • REGIS (---.---.204.134) 27 juillet 2006 20:11

                Vous avez vu ce film avec Patrick SEBASTIEN et Thierry LHERMITTE ?

                Venez découvrir le blog du 1er FAN CLUB OFFICIEL DU FILM QUATRE GARCONS PLEINS D’AVENIR

                http://4gpda.centerblog.net/

                QUATRE GARCONS PLEINS D’AVENIR réalisé par Jean Paul LILIENFELD avec Olivier BROCHERIOU - Stéphan GUERIN TILLIE - Olivier SITRUK - Eric BERGER - Thierry LHERMITTE - Patrick SEBASTIEN - Roland GIRAUD

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès