Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La commission sur la télévision publique

La commission sur la télévision publique

Sa composition, tout un programme !

Le président

La présidence en est assurée par Jean-François Copé (député UMP de Seine-et-Marne, président du groupe UMP à l’Assemblée nationale. Cette fois-ci le président Sarkozy a tiré les leçons de la mission Attali et autres... Un bon gros poids lourd majoritaire, ni plus ni moins que le patron du groupe UMP à l’Assemblée, ça suffit avec ces affiches de gauche qui proposent à l’envie des réformes qui vous plombent l’électorat majoritaire.

Et comme il s’agit, comme le souligne Florent Latrive dans son article sur le site écran.fr de reconstruire ni plus ni moins que l’ancienne ORTF, le choix est parfait, clair et assumé.

L’ouverture ? Fermez le ban.

Le Collège parlementaire

Les députés : Franck Riester (UMP, Seine-et-Marne), Michel Herbillon (UMP, Val-de-Marne), Christian Kert (UMP, Bouches-du-Rhône), Patrice Martin-Lalande (UMP, Loir-et-Cher), Gilles Carrez (UMP, Val-de-Marne), Jean Dionis du Séjour (Nouveau Centre, Lot-et-Garonne).

Les sénateurs : Catherine Morin-Desailly (Union centriste, Seine-Maritime), Louis de Broissia (UMP, Côte-d’Or), Jacques Valade (UMP, Gironde), Ivan Renar (communiste, Nord), Jack Ralite (communiste, Seine-Saint-Denis).

Tiens il n’y a pas de socialistes... Il faut dire que notre cher président, qui décide de tout « Certains peuvent s’étonner que le président s’occupe de la réforme de la télévision de service public, mais, la télévision, c’est l’affaire de la nation, et l’affaire de la nation, c’est l’affaire du chef de l’Etat », a décidé tout seul de la composition et que la Parti socialiste (tiens un réflexe salutaire... pour une fois, serait-ce le réveil, voire au stade où il en est, l’éveil ?) a fait faux bond.

Donc pas de socialiste puisqu’ils n’ont pas accepté de passer sous les fourches caudines du chef de l’Etat.

Sinon on retrouve les éternels éclaireurs parlementaires spécialistes de la « Société de l’information ».

Une mention toute particulière pour saluer la présence de Jack Ralite qui sera sans doute le seul à rappeler dans les futurs travaux de cette commission l’importance de l’action culturelle et le rôle déterminant de la télévision publique. A lui nous pouvons faire confiance, tout en s’interrogeant sur le bien fondé de sa présence dans une telle commission, quand on voit la composition du collège professionnel :

Le Collège professionnel

Sophie Deschamps (scénariste), Véronique Cayla (directrice générale du CNC), Marin Karmitz (producteur), Hervé Chabalier (producteur), Jacques Chancel (producteur), Simone Harari (productrice), Marie Masmonteil (productrice), Nicolas Traube (producteur), Pierre Giacometti (consultant), René Martin (producteur), Catherine Clément (philosophe), Martin Rogard (directeur France de Dailymotion), Marcel Rufo (pédopsychologue), Jacques Santamaria (scénariste) ; un représentant de l’audiovisuel public britannique sera désigné ultérieurement

Des producteurs en vois-tu en voilà... Dailymotion on se demande bien pourquoi et, cerise sur le gâteau, un pédopsychiatre !

Quant aux artistes-interprète que nenni ! Non mais c’est vrai qu’est-ce que des artistes (comédiens, musiciens, danseurs, chefs d’orchestre, etc.) auraient à dire sur l’avenir de la télévision publique. Ils n’y sont assignés que pour paraître, faire leur travail de saltimbanques en laissant aux gens sérieux le soin de définir pour eux-mêmes les contours de leur avenir professionnel.

Il y a dans cette absence soit une provocation, soit un lapsus (notre pédopsychiatre aura peut être quelque chose à dire à ce sujet, le président est tellement infantile !) qui mérite sur l’heure réparation.

A l’heure où le président évoque les mannes de Thierry La Fronde : « Il faut saluer par avance, et les appeler à se manifester dès à présent, les Claude Santelli du XXIe siècle, les Albert Londres de l’ère numérique, les auteurs des Thierry la Fronde du futur ! », ses conseillers si précieux seraient bien inspirés de lui rappeler que Jean-Claude Drouot est toujours vivant et qu’il aurait pu porter la voix des artistes dans les débats qui vont ainsi s’engager sur l’avenir de la télévision publique.

Et ce n’est pas parce que le président s’est attaché à sa maison les services de Carla Bruni qu’il peut désormais faire l’impasse sur la voix des artistes interprètes.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • Black Ader 22 février 2008 13:20

    Il est évident que M.Sarkozy ne va pas mettre des Nazi ou des Communistes dans une de ses commissions, de quoi ose t on s’étonner ? Il y avait des gars du FN dans les commissions des gouvrneement de gauche ?

    Par ailleur, les socialo ont décidé de ne pas participer, libre à eux : le niveau sera plus élevé.


    • roOl roOl 22 février 2008 14:08

      C’est clair que TF1 pour ne pas les citer, avec ses programmes de qualité, est une télé radicalement socialiste.


    • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 février 2008 16:21

      @black ader

       

      .... ce n’est pas le problème hors sujet et pas très cotributif !!!


    • roOl roOl 22 février 2008 16:55

      le monsieur est rarement constructif... sont truc a lui c’est le Lerma-phrodisme


    • TSS 22 février 2008 13:36

      quand on voit qu’il y a H.Chabalier qui ne fait carrière que depuis qu’il parle de son alcoolisme et JF copé qui melange allegrement les genres entre privé et public on est sur que que la télé publique va redevenir "la voix de son maitre"


      • chico_du_33 22 février 2008 14:28

        juste une question sur le profil de l’auteur (ça se retrouve chez d’autres)

        "Né en 1952, ancien élève de l’Institut d’études politique de Paris et titulaire d’une Maîtrise de Lettres à l’Université Nancy 2, Jean Pelletier travaille actuellement ..."

        Pourquoi vous vous présentez à la 3ème personne ?


        • roOl roOl 22 février 2008 16:24

          Quand je parle de lui, car je l’aime beaucoup, j’en parle toujours a la 3eme personne...

          Je m’aiiiiiiiime smiley


        • roOl roOl 22 février 2008 16:26

          Il a corrigé a la va vite, il manque des espaces devant ses ’J’ smiley


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 février 2008 16:35

          @rool....

          bein.... je ne comprends pas j’ai beau corriger les espaces cela ne passe pas ... ah l’informatique.

          et toi tu ne t’aimes pas ? Si je ne m’aime pas qui va prendre soin de moi.

          jean


        • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 février 2008 16:39

          @chico du 33,

           

          le copier / coller c’est mortel.... cela m’a joué des tours toute ma vie...

          j’ai essayé de corriger pour vous faire plaisir.

           

          bien à vous.

           


        • roOl roOl 22 février 2008 16:53

          Mais moi aussi je m’aime, et je t’aime par la meme occasion smiley

          Mais c’est vrai que la tournure a la 3eme personne pour parler de soit ca m’as toujours fais marrer smiley

          Essaye d’enlever toute ta description, ecrit la correctement dans un document (word ou bloc-note ou quelque soit ton logiciel de texte), et re-colle la... cela corrigera peut etre le probleme, ou pas...

          Les voies de l’informatique sont par moment impénétrables smiley

           


        • Forest Ent Forest Ent 22 février 2008 15:20

          Le but de cette commission est de trouver qui taxer. Les absents ont toujours tort, dans une commission. Normalement, DailyMotion devrait échapper à la taxe. Les fabricants de lave-linge n’y participant pas, ils ont toutes leurs chances. D’autant que le spectacle qu’ils offrent à travers leurs hublot vaut largement une télé-réalité TF1, en qualité et coût de production (un peu de lessive et ça mousse).

          De toutes façons, tout le monde sera taxé un jour. Les deux seules certitudes de la vie : death and taxes. Les deux seules certitudes de l’UMP : debt and taxes.


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 février 2008 16:24

            @forest ent,

            je ne te suis pas sur ta diatribe anti taxes ….tu me diras que travaillant à l’Adami qui perçoit essentiellement des licences légales c’est normal.

            Mais justement je pense qu’au contraire certaines d’entres elles sont justifiées. La France est le pays d’Europe qui a la redevance Tv la plus basse…

            Il faut savoir ce que l’on veut.

            Un pays où il n’y aurait quasi pas d’impôt et de redevance serait une drôle de jungle avec des règles du jeu mortels

             


          • Forest Ent Forest Ent 22 février 2008 17:30

            Peut-être, mais c’est amusant de voir la fracture entre le discours et les actes de l’UMP. Elle pousse les facs et la recherche à de plus en plus de contrats privés. Elle fabrique des "partenariats public-privé". Et dans le même temps elle supprime les financements privés de France Télé pour les remplacer par des impôts... C’est quand même le parti le plus fort pour inventer à la fois des impôts, des niches fiscales, et finalement alourdir la dette.

            Pour ce sujet, il y a taxe et taxe. Il me semblait logique de taxer l’ADSL pour rétribuer les droits d’auteur et voisins, en compensation d’un droit réel à la copie privée sur internet. Mais on n’ a plus de droit de copie, et tous les objets numériques sont taxés au nom d’un droit qui n’existe plus.

            Et ici on veut inventer une nouvelle taxe pour financer France Télé au nom d’un service public, qui devrait donc émarger au budget général. C’est très malsain et très éloquent de créer des impôts ad hoc pour une "juste cause". Il n’y a pas et il ne doit pas y avoir de correspondance entre les recettes et les dépenses de l’état.

            Ca serait différent si l’idée était d’augmenter la redevance. Il n’y aurait alors pas besoin d’une commission pour ça. Je suppose que, si elle a été créée, c’est qu’il y a d’autres nouveautés dans l’air.

            N’ayant pas de télé, j’étais jusque là content de ne pas payer la redevance. Si je dois la payer sur l’ADSL, je serais fâché, car je ne la regarderai pas plus, et pour le même prix j’estime avoir droit à musique + films illimités.

            Au fond, la question n’est pas uniquement le montant de l’impôt, mais aussi son utilisation. Ben le budget de France Télé me semble un gaspillage net. Il faudrait voir à définir le "service public" dont il est question.


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 février 2008 17:51

             

             

             

            @Forest ent

             

            Tout à fait d’accord avec toi.... et la méthode Mission Olivennes, on organise la traque des internautes (en vain d’ailleurs) et la mission Copé c’est surtout pour mettre le bordel dans le système et pousser à la privatisation (en tout cas pour la télé) pour Internet …. Et bien c’est juste de l’archaïsme inspiré fortement par le lobbying puissant des majors du disque.

             

            A plus.

            jean

             


          • Forest Ent Forest Ent 22 février 2008 18:47

            Le but de Sarko est d’aider Bouygues sans gêner Bolloré. Ca ne passe pas par une privatisation de France Télé, qui ferait un concurrent de plus dont Bouygues n’a pas vraiment besoin. Ca passe par un basculement des recettes de FTélé vers les chaînes privées. Quand à FTélé, ça arrangerait un peu Sarko de la supprimer, (et je ne serais pas personnellement pas contre) mais il n’osera pas. Où émargeraient Mme Kouchner et tant d’autres ? Donc en avant les taxes sur les lave-linge...


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 février 2008 19:50

            @forest ent,

             

            il veut pas déranger Bouygues et Bollorè ... mais il ne pourra pas que " "dézinguer" france télévision en l’asphyxiant ... et il y a dans les couloirs de la droite d’autres "rats mulots" qui guigne sur France 3 ...

            du côté de la presse régionale et ailleurs ...

             


          • Guy Guy 23 février 2008 10:38

            Bonjour Jean,

            Je n’ai pas de télé, mais j’ai une idée : sur le financement de la télé publique. Sur le fond, son objet devrait être de favoriser le progrès - pour le définir, disons que ce pourrait être notamment d’ouvrir au plus grand nombre la possibilité de penser, créer, imaginer, et évoluer vers la symbiose plus que vers le parasitisme au sens où Jean-Marie Pelt en a causé ("De l’univers à l’être, réflexions sur l’évolution", Fayard, 1996).

            Selon cet objectif, un financement de la télé publique pourrait aller dans ce sens :

            - Fin pour les chaînes publiques des surenchères & achats hors de prix des spectacles dits "sportifs", ce qui éviterait de polluer le sport ;

            - Fin pour les chaînes publiques des salaires démentiels ou contrats faramineux avec des producteurs de spectacles débilitants ;

            - Début pour les chaînes publiques de liens avec des auteurs alternatifs - auteurs au sens très large ;

            - Fin du plafonnement de la publicité pour les chaînes privées ;

            - Taxation de la publicité diffusée par les chaînes privées au bénéfice des publiques.

            Mais je n’ai pas d’information sur les équilibres financiers actuels.

             

             

            -


          • Pelletier Jean Pelletier Jean 23 février 2008 12:23

            @guy,

             

            vous posez en quelques mots ce que pourrait être les principes qui devraient guider les travaux de cette commission, mais soyez sans illusion aucune sa composition, le contexte gouvernemental ....feront que les principes qui dicteront ses choix seront l’argent contre la connaissance, l’abêtissement contre l’intelligence, la vulgarité contre la culture.

            prenons rendez-vous pour dans quatre ans et nous évaluerons ensemble ce sujet de société , comme d’autres au regard des promesses et des réalitès.

             

            bien à vous.


          • Remix 22 février 2008 15:32

            Le public !

            Les téléspectateurs !

            Les citoyens !

            Ce sont sont eux, d’abord, qui manquent dans la représentation de cette commission. Certes, les saltimbanques qui font la TV méritent d’y être et on comprend que l’auteur, qui travaille pour la société des artistes et musiciens regrette leur absence.

            Mais pour être juste, il faudrait alors regretter également l’absence des autres "saltimbanques" de la TV, comme les techniciens, animateurs ou journalistes...

            Non, ce qui manque vraiment, c’est une (des) représentation(s) de citoyens car ce n’est pas aux lobbies de négocier le cahier des charges/financement du service public de l’audiovisuel, mais au peuple de faire entendre sa voix, de donner son avis sur la TV publique qu’il souhaite regarder, ou financer.


            • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 février 2008 16:30

              @remix,

              c’est vrai je réagis par rapport à mon milieu : celui des artistes interprètes...

              mais les citoyens-téléspectateurs sont absents... mais il y a les parlementaires qui tout de même reprèsentent les citoyens (nous sommes en démocratie) c’est leur boulot de sièger dans ces commissions, quant aux électeurs s’ils ne sont pas contents ils n’ont qu’à contrôler l’activité de leurs élus, avec internet c’est très facile, et leur demander des comptes.

              bien à vous.

               


            • the Rom 22 février 2008 16:19

              Article intéressant pour l’information rationnelle (personnel des différentes parties de la commission). Mais un peu orientée je trouve...

              Toutefois on peut se reposer la question du pouvoir des médias au même titre que l’exécutif, le juridique... et de leur séparation ! Un des fondements de notre démocratie qui se matérialise par le diversité et la liberté d’opinion, et d’opinion politique (c’est pour ça que je ne m’offusque pas plus que ça sur cet article).

              Chose sur laquelle je suis d’accord concernant la constitution de la commission, il DOIT y avoir des artistes, ce sont eux qui FONT les contenus, et chose étonnante, ont souvent un avis plus éclairé sur la façon dont impacte ce dernier le publique ! Il me paraît donc fondamental qu’ils aient la parole à hauteur de 50%, parceque bien souvent sont plus sensés et pragmatiques que les décideurs (hors considération de la conjoncture politique cela va de soit, mais est-ce bien le rôle de cette commission ?).


              • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 février 2008 16:26

                @ cher ami,

                vous trouvez mon article "orienté" mais pour autant vosu êtes assez d’accord sur l’essentiel de mon propos : l’absence des artistes.

                pour le reste je suis socialiste tout le monde le sait sur Agoravox, ce n’est pas un scoop et je ne m’en cache pas.

                Bien à vous.


              • PhD 22 février 2008 17:13

                La question que l’on peut se poser à propos de Mr Copé c’est quand va-t-il trouver le temps de participer à cette commission avec tous les boulots qu’il cumule. Etre à la fois, député, président du groupe UMP, Avocat d’affaire (à mi-temps) et présider une telle commission, voila un emploi du temps fort chargé. D’autant plus qu’en ce moment être président de lUMP ça ne doit pas être de tout repos.


                • Pelletier Jean Pelletier Jean 22 février 2008 17:52

                  @phd,

                   

                  je ne vous le fait pas dire... déjà que certains trouvent mon papier "engagé" je n’ai pas voulu m’engager sur ce terrain là ? mais c’est légitime de le souligner.

                  bien à vous


                • wiztricks 22 février 2008 21:52

                   

                  Cette histoire de commission sent l’enterrement d’une fausse bonne idée dont l’essentiel défaut est de ne pas avoir été pensée.

                  - W


                  • Pelletier Jean Pelletier Jean 23 février 2008 14:09

                    et pour cause c’est une lubie soudaine du président.


                  • Yves Loiseau Yves Loiseau 26 février 2008 09:39

                    Je trouve votre papier excellent parce qu’il marque en fait les limites de l’exercice. Les parlementaires UMP sont glacés de peur à l’idée de réformer le secteur !

                    C’est la raison pour laquelle on ne parlera pas de la télévision du futur. "Gouverner, c’est prévoir" dit on ! Pas pour nos parlementaires : tout le monde a oublié que peu avant l’été, les mêmes ,que je fréquente depuis des années, avait pondu un texte de loi qui ne tenait pas compte de la télévision mobile... juste avant les vacances et voté comme un seul homme.

                    Oublions donc la télévision de 2011 quand le hertzien analogique aura disparu et que l’on sera rentré dans l’ère du tout numérique !

                    J’ai un point dfe désaccord toutefois avec vous sur la repésentation du parti socialiste. Ce n’est pas parce que les députés et sénateurs ne figurent pas nominalement dans la commission que le parti socialiste n’est pas présent. La plupart des producteurs présents sont des "compagnons de route" et vous ne parlez pas de Madame Servan-Schreiber et de Monsieur Moati qui -selon l’Express- sont des conseillers personnels de Jean François Copé sur le sujet. Madame Servan-Schreiber est l’épouse de Monsieur Weber, député européen qui a fait au dernier bureau national de son parti une sortie pour expliquer comment il ne fallait se focaliser que sur un seul objectif : l’augmentation de la redevance.

                    Ce sont tous ces gens qui, à l’époque de la gauche, et pour se remplir les poches au nom de la création ont créé tout à la fois les décrets Tasca -qui interdisent tout possibilité de commercialisation aux chaines de télévision- et les intermittents du spectacle.

                    Christian Paul et Patrick Bloche ont de leur coté une politique incompréhensible : sont ils victimes du lobby dénoncé precedemment ou ont ils oublié que les images animées peuvent etre également circuler sur les réseaux ?

                    Bref -comme vous je crois- que notre réve d’une télévision moderne sera entérée par ceux la qui était censée la promouvoir.... Mais n’avait on pas vu des lobbystes circuler dans les couloirs de l’assemblée lors des débats sur le numérique !


                    • Pelletier Jean Pelletier Jean 26 février 2008 11:33

                      @Yves,

                      Merci pour ce commentaire très circonstanciè, mais petite prècision, je ne m’insurge pas contre l’absence de députés socialistes ... au contraire je trouve qu’ils ont raison de boycotter cette commission.

                      ensuite .... votre appréciation sur les uns et les autres appartient à votre liberté de jugement.

                      Pour ma part, moi qui suis socialiste, je reconnais qu’il y a pas mal de choses à revoir dans "notre maison" sur ce sujet et hélas sur bien d’autres encore.

                      bien à vous.

                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès