Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Actualités > Médias > La comparaison indécente d’Alain Gresh

La comparaison indécente d’Alain Gresh

« Etrangement on se retrouve submergés par une analyse ubuesque comparant les couvertures médiatiques des rebelles syriens et les bombardements sur Gaza ».

Invité d’Oumma TV, Alain Gresh, journaliste français et directeur adjoint du mensuel Le Monde diplomatique, s’est exprimé sur les relations stratégiques entre la France et Israël. Sa contribution aussi noble et courageuse fut-elle sur la Palestine en ces moments d’extrêmes cruautés exercées continuellement par l’Etat hébreu a ouvert une porte (à la 10.13 minutes) fort désagréable sur ce qui apparaît être une prise de position différente du regard tiède antérieurement exprimé en meeting régionale ou en presse traditionnelle sur la révolution syrienne. A la question du journaliste d’Oumma TV « Alors vous êtes journaliste, quel regard portez-vous sur la façon dont les médias français traitent des bombardements sur Gaza ? » Alain Gresh, expert avisé en créations d’information répond à côté de ses pompes. A priori cette question pertinente concernait le mauvais traitement d’information des médias français lors de couverture des bombardements de l’armée israélienne sur Gaza ce mois de novembre 2012. En outre en réponse à cette question l’on s’attendait à une analyse comparative nationale et internationale assez pointue.

Etrangement on se retrouve submergés par une analyse ubuesque comparant les couvertures médiatiques des rebelles syriens et les bombardements sur Gaza. Il est somme toute important de rappeler que les révolutionnaires syriens ne sont guère responsables du mauvais traitement d’information des bombardements sur Gaza, ni du « deux poids deux mesures » s’il existe vraiment dans la comparaison d’Alain Gresh, qu’ils n’accaparent pas positivement toute l’attention méritée de l’audience française qu’elle soit nationale ou internationale ni n’engagent la subjectivité des journalistes tel qu’aime à le disproportionner Alain Gresh ; ces derniers étant entraînés à suivre plusieurs agendas politiques selon les règles de leurs éditeurs. Or la Syrie durant ces deux années ne pouvait être substituée aux priorités comme les pompeuses élections présidentielles aux Etats-Unis ou bien les constructions pharaoniques de mauvais goût des pays du Golfe quand ceux-là ne déversent pas toute leur générosité sur les grandes institutions artistiques, culturelles et cultuelles en France. Ecrire sur la Syrie était donc un léger acte révolutionnaire de la part des journalistes qui n’influençaient aucun intérêt politique dans la mesure où le peuple syrien subit un génocide dans un silence unanime. Penser que la médiatisation de la crise syrienne occupe une place éminente dans la presse traditionnelle française pour servir les intérêts de l’Etat hébreu au point d’en faire oublier la Palestine et toute la lâcheté médiatique derrière c’est penser bas.

Voici donc ce que révèle la couverture médiatique de la Syrie dans les presses traditionnelles françaises et médias alternatifs en ligne. La révolution syrienne est très peu médiatisée dans ce merveilleux site d’information qu’est Oumma.com par exemple. Cette pénible tâche incombe à René Naba du haut de son âge respectable aux teintes d’automne trop affirmées, qui s’érige en maître à penser du monde arabe et occupe la place de conseiller politique confuse en révolution syrienne. Rien de méchant a priori qui menacerait de plonger les 3 000 000 de lecteurs d’Oumma.com dans l’oubli de la Palestine.

Qu’en est-il du site internet du Monde Diplomatique ? Sur 59 articles édités de juin 2012 à Octobre 2012 seulement cinq articles concernaient la révolution syrienne : deux en octobre, un en septembre, deux en août et un en juin 2012. Pendant la période couvrant juin à septembre 2012 le rapport des visites était faible. Suivant la courbe d’audience sur 1 471 173 visiteurs en juin, 174 504 visiteurs n’ont pas consulté les pages du Monde Diplomatique en juillet 2012, seulement 17 332 visiteurs ont renfloué la barque d’audience en août 2012 puis 535 908 visiteurs l’ont hautement nivelée en octobre soit un total de 1 849 809 visiteurs. Oserions-nous conclure que les deux seuls articles en octobre sur la Syrie sont responsables de cet accroissement ? L’affirmer reviendrait à dire qu’écrire sur la Syrie rapporterait plus d’argent que les autres articles édités à la même période.

Le quotidien en ligne Le Monde a consacré 59 articles pour abonnées à la Syrie parmi 102 articles édités du 2 novembre au 11 décembre 2012. Une tolérance est laissée aux observations de Fabrice Balanche Maître de conférences à l’Université Lyon 2 et directeur du Groupe de Recherches et d’Etudes sur la Méditerranée et le Moyen-Orient à la Maison de l’Orient aux analyses également rendues manifeste dans l’Express et dans le Nouvel Observateur dont le positionnement à l’égard du régime syrien ne laisse paraitre aucune ambiguïté. Il n’y est possiblement pas affirmé de manière canonique que les rebelles « (ils) prennent en otage la population » néanmoins les interrogations d’une internaute posée au dénommé Balanche lors d’un chat organisé par le Monde « Pourquoi les reportages ne parlent-ils jamais des Syriens qui ne sont pas du côté des rebelles ? » laisse entrevoir un champ large d’expression dans lequel la comparaison d’Alain Gresh expérimenterait les joies de l’apesanteur. Est-ce que tous les journalistes sont « du côté des rebelles contre un pouvoir autoritaire »  ? Nous n’en sommes pas si sûrs finalement.

Du côté des médias alternatifs cela n’est guère mieux. Réputé propagande du régime sanguinaire syrien le site InfoSyrie.com diffusent en continue de la désinformation. Il est évident qu’aucun des pseudos journalistes online ne mettront « en lumière l’utilisation par l’armée syrienne de l’aviation, ou des hélicoptères et la différence de rapport de force » ni en « appellent à armer l’opposition syrienne ». A cette propagande pro régime syrien viennent s’ajouter celle du site Investig’ation.com de Michel Collon avec 48 articles édités de février 2011 à décembre 2012, celle du site Réseaux Voltaire de Thierry Meyssan avec approximativement 307 articles sur la Syrie. La palme d’or revenant au site d’Alain Soral avec 98 pages soit près de 831 articles depuis mai 2010 relayant la propagande du régime syrien. Une contribution qui assure indubitablement son succès soit 20 000 visites quotidiennes. Laissons le soin à Alain Gresh de calculer le nombre de visites par mois et l’injection de propagande à la seconde. Effrayant n’est-ce pas ? Inutile de rappeler que tous sont reliés à Twitter et Facebook où ils trouvent une très large audience et enfin celle du site Novopress.info (la presse des Identitaires). Quel florilège défendant l'honneur du régime génocidaire syrien : une réelle « Assadosphère » ! Enfin d'autres contributions à la télévision et à la radio : celles de l'inoubliable Bassam Tahhan qui intervient plus souvent que des chercheurs de renom fortement censurés par la télévision française.

Comment diantre Alain Gresh en est venu à cette sordide comparaison qui n’a aucun sens lorsque l’on sait qu’il a négligé des forces médiatiques en présence représentées par les deux journalistes : le très apprécié palestinien Yousef Al Helou qui a couvert en anglais les bombardements sur Gaza pour la chaîne El Etejah TV et l’égyptien Ayman Mohyeldin pour NBC. La logique lui aurait insufflé de dénoncer ce traitement pitoyable des bombardements sur Gaza de manière à argumenter une comparaison entre les médias français et les médias étrangers en utilisant les références citées qui lui auraient fourni des éléments de réponses indiscutables. Alain Gresh n’a pas non plus saisi l’opportunité d’entrevoir une réelle action contre les médias français en proposant de manifester devant leur locaux en guise de protestation contre leur mauvais traitement des bombardements sur Gaza comme il a été fait ailleurs devant les locaux de la BBC. Enfin Alain Gresh n’a nullement mentionné la difficulté des activistes israéliens du Comité contre les Démolitions des Maisons des Palestiniens à relater la réalité de milliers de palestiniens, à montrer des images que jamais nous ne verrons dans nos écrans de télévision. Malheureusement Alain Gresh a utilisé la situation syrienne pour justifier son argument de départ « faut-il armer la résistance palestinienne ? » tout en occultant le fond du problème. Il est par conséquent inutile de se cacher derrière la résistance Palestinienne qui elle n’hésite pas à brandir le drapeau syrien de libération en guise de message d’union et de fraternité éternelle entre ces deux admirables peuples.

Il y a sans conteste mauvais traitement de l’information sur les bombardements de Gaza de la part des médias français mais pas dans le sens qu’Alain Gresh a voulu lui prêter à travers un procédé qui manque d’éthique.

HOMS, DERAA, ALEP… majestueuses villes du Bilad Shâm anéanties par le régime génocidaire syrien à coup de bombardements, étrangement oubliées dans la comparaison d’Alain Gresh.

 

Lilia Marsali.


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Garrigue Garrigue 14 décembre 2012 10:16

    Et pourquoi ne pas parler de ce qui se passe dans la bande de Gaza ? Les lynchages inter mouvances musulmanes par exemple :

    « le 23 novembre, 6 Palestiniens de Gaza, accusés de collaboration avec l’État hébreu, ont été froidement abattus par d’autres Palestiniens. Le corps de l’un de ces hommes a ensuite été exhibé et traîné par une moto dans les rues de Gaza. »

    http://www.franceinfo.fr/monde/le-plus-france-info/les-supplicies-de-gaza-832705-2012-12-14


    • njama njama 14 décembre 2012 15:51

      400 palestiniens ont été tués par les Syriens dans le camp de Yarmouk (près de Damas), depuis le début de la guerre civile.

      Soyez un peu honnête Matsada, ils ont été victimes des rebelles dont on ne compte plus les exactions dont la sauvagerie pour certaines nous renvoient dans des temps archaïques ...
      ils ne sont pas victimes de l’armée syrienne, de la Syrie qui a accueilli plus de 400.000 réfugiés palestiniens, comme elle avait accueilli des arméniens, et des dizaines de milliers d’irakiens ...

      Ne réduisez pas ce conflit à une simple guerre civile « révolutionnaire » , vous devez très bien savoir que des milliers de djihadistes étrangers sont venus sur le territoire syrien avec la complaisance de la Turquie, du Qatar de l’Arabie Saoudite ... qui les financent, les arment et dont un bon nombre font partie maintenant des victimes présentées comme « civiles » dit sans vergogne l’OSDH qui tient à jour sa rubrique nécrologique dans le sens qui l’arrange.
      On en est à plus de 40.000 morts (tous « civils » vu de sa lorgnette londonienne), l’armée ne tue que de braves civils syriens ... comptez 1/4 de soldats morts dedans !
      J’ai vu des vidéos de snipers « démocrates » ou djihadistes qui se vantent de leur score de crimes contre l’armée ... maintenant à six pieds sous terre je ne sais pas ce qu’ils en pensent de leurs exploits ...
      Les soldats défendent leur patrie en toute légitimité contre ces agressions barbares qui n’ont d’autre idée que de faire de la Syrie une république islamique.


    • Rensk Rensk 14 décembre 2012 16:04

      Franchement... suis sidéré de constater la force de toutes propagande...

      Prétendre que ceux qui disent autre chose que « vous » et de suite vous avez des propagandiste face à vous... Prétendre qu’il y a de l’information et de la désinformation... Prétendre que « ce n’est qu’une minorité qui a dû se rendre indépendant » en tant que journaliste pour osez dire que les employés « journalistes » sont les seuls qui disent « La Vérité »...

      C’est vrai, je suis sidéré de devoir constater jusqu’où nous sommes capable d’aller, de croire...
      C’est bien a cause de cela que je me demande si les jurés au tribunal sont encore « compatibles » question des "droits (au pluriel) de l’homme (au singulier) ???


      • njama njama 14 décembre 2012 16:07

        @ l’auteur
        Du côté des médias alternatifs cela n’est guère mieux.

        En terme d’envergure, de diffusion, et d’audience je ne sais pas si on peut les comparer à la presse alignée ?
        De là à supposer que ces sites ne diffusent en continue que de la désinformation ... vous franchissez trop vite le pas.
        A vous de vous faire votre propre idée des différences voire des infos contradictoires entre l’un et l’autre.
        Je suis malgré tout très touché de votre comparaison audacieuse ou flatteuse(?), justement parce que la dissymétrie de moyens entre eux est gigantesque. A croire qu’ils font du bon travail ... puisqu’on parle d’eux, et de ce qu’ils disent.
        Un peu comme pour ce site alternatif AgoraVox ... dont les articles et commentaires chatouillent et/ou dérangent la grande messe médiatique et politique ... pour notre grand bonheur à tous agoravoxien(ne)s


        • volt volt 14 décembre 2012 17:25

          njama, assad a mis la main sur le pouvoir en 69, avec pompidou... 

          si pompidou ou sa descendance avaient encore été là (donc pas de giscard, pas de tonton, chirac niet, sarco néant, hollande explosé, chaban assassiné, jospin squelettique encore dans une geôle, marchais torturé à mort, ségolène violée en tournante par les services, etc.) vous oseriez employer le mot « patrie » ?...

          j’vous en dirai des news de la « messe agoravoxienne » sur cette affaire : 
          donc je veux être intelligent ! il faut que j’aille à contre-courant de pou j’add ass ! 
          alors assad a raison, gentil joli, c’est écrit, on m’a dit !
          et en face c’est que qaëda...
          chapeau ! 
          l’ignorance est capable de tout, et dans l’équation, il n’y a qu’un seul évacué : le peuple syrien, qui se bat de par lui-même, indéniablement secondé, très ponctuellement ça et là, par quelques agités venus d’ailleurs. 
          Tout le reste est dégoût (relisez mon premier paragraphe de près).

        • volt volt 14 décembre 2012 17:35

          ah, et puisque tant de français s’étaient engagés corps et âme dans la guerre d’Espagne, Franco a parfaitement raison, il est dans son droit ! Guernica ? Oh un dégât collatéral, désolé.


        • amipb amipb 14 décembre 2012 19:04

          @Volt : la plupart des commentateurs qui viennent écrire ici se moquent en vérité des peuples, et préfèrent voir derrière chaque mort la victoire ou la défaite d’une idéologie.

          Comme pour la Palestine, la Lybie, la Syrie, le Tibet, la Chine et j’en passe, personne ne vient demander l’avis des peuples concernés.

          Pire, leur avis est bien souvent balayé ou ignoré pour éviter de froisser les démonstrations intellectuelles de certains.

          Dommage, car Internet permet de s’informer correctement lorsqu’on ne fait pas que suivre des listes de liens. Dommage aussi car, à notre époque, il n’est pas difficile de voyager ou d’aller poser des questions aux communautés réfugiées en France.


        • volt volt 14 décembre 2012 21:07

          merci amipb, mais je considère que désormais il m’est inutile d’intervenir ; étrangement ça fonctionne souvent comme une machine à générer de fausses idées, avec discours d’autorité et poncifs... et étant moi-même concerné de trop près (combats, pertes proches, emprisonnements, etc.), j’ai du mal à comprendre que ces quatre décennies s’effacent d’un torchon de sous-voltaire, et que la seule volonté d’aller vers de l’« original » permette l’Exaction avérée

          Il me faudra à l’avenir détourner le regard de cette grande misère ? j’aviserai.
           
          L’ennui c’est que mon sentiment - car c’est bien de ça qu’il s’agit (comme si y’avait juste ces 40.000 morts... comme si additionnés sur ces 4 décennies c’était pas par centaines de milliers qu’il faudrait parler, rien que les 200.000 du Liban tiens déjà, + ceux de Hama, les dizaines de milliers de prisonniers politiques, d’opinion, ou de simple délation, les viols, les disparitions par milliers, toute cette corée du nord d’origine !), mon sentiment disais-je, et il me plaît pas beaucoup... c’est que s’il fallait gazer 10.000 agoravoxiens pour décapiter cette hyène, ce serait sans état d’âme. 
          donc bon smiley 
          vous comprendrez qu’il vaut mieux que je quitte la scène discret... 
          bien avoue.

        • njama njama 14 décembre 2012 22:26

          Sortez de votre léthargie volt , faites un update, ne restez pas figé dans vos nostalgies, vos mélancolies.

          Vous me servez du Pompidou, du Hafez El-Assad ... quoi que son discours n’a pas pris une ride

          alors assad a raison, gentil joli, c’est écrit, on m’a dit !
          et en face c’est que qaëda...

          Le Front Al-Nosra n’est rien d’autre que Al-Qaeda ... peut-être n’êtes-vous pas au courant, bien que cette grande Presse et la classe politique qu’elle sert ne peuvent plus l’ignorer, ne savant plus quoi et comment faire pour la cacher  ! la carpette n’est pas asez grande pour glisser l’imposture dessous ...

          Vous ne m’en voudrez pas de ne pas la cautionner ni de près ni de loin quand le Président de cette Coalition cheikh Ahmed Moaz al-Khatib n’est qu’un « frère musulman » grand supporter de rétablir un califat turc sur la région.

          Al Khatib tient un blog.

          Sur ce blog on peut lire un article dans lequel il fait l’éloge de la Turquie d’Erdogan - proche des FM intitulé : « Why Turkey will emerge as the leader of the Muslim World » - Pourquoi la Turquie émergera comme leader du monde musulman.

          ça laisse rêveur non  ?

          Cet article date de 2010.Il est donc clair que les intrigues d’Al Khatib pour accéder au pouvoir ne sont pas des improvisations de dernières minutes pour sauver la Syrie et le peuple syrien comme il aimerait qu’on le pense.

          Sur les objectifs de cette nouvelle Coalition de Doha (tiens pourquoi au Qatar ? la nouvelle plaque tournante de la politique, Syrie, climat ... ) renseignez-vous un peu mieux ...
          Le CNS si cher à la Holandie ne plaisait pas aux US ... et j’en passe, excusez-moi du peu, je suis un peu las de répéter.

          Al-Nusra = Al-Qaeda
          Al-Nusra = Al-Qaeda
          Al-Nusra = Al-Qaeda
          Al-Nusra = Al-Qaeda
          Al-Nusra = Al-Qaeda
          Al-Nusra = Al-Qaeda
          Al-Nusra = Al-Qaeda

          En THÉORIE et seulement en théorie, Al-Nusra Front, also referred to as Jabhat al-Nusra (Arabic : جبهة النصرة لأهل الشام‎ Ansar al-Jebhat al-Nusra li-Ahl al-Sham, meaning :
          « Supporters of the Front for Victory of the People of Syria »)

          http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/a/a4/Flag_of_Jabhat_al-Nusra.jpg

          En RÉALITÉ !
          Interview par SkyNews d’un groupe de terroristes du Front Al Nosra capturés par l’armée syrienne.

          Faire-part de naissance officiel : Al-Nosra un enfant d’Al-Qaeda !

          A 1:10 la personne interviewée dit >> « Al-nusra’s Front it is A NEW BABY OF AL-QAEDA ORGANIZATION because the people get offended and they have a negative image of Al-Queda … »

          http://www.youtube.com/watch?v=6I_56Ji5SXo

          Je ne doute pas que le document sera archivé précieusement par le Gouvernement syrien … il devrait même l’envoyer à Lakhdar Brahimi (avec l’accusé de réception de rigueur).

          Cordialement volk


        • volt volt 14 décembre 2012 23:59

          je ne me souviens pas avoir déformé votre pseudo, ndama..

          now en ce qui concerne le nouveau leader de l’opposition, 
          vous contez des évidences, comme si les frères muz étaient nouveauté en syrie...
          juste avant c’était pas un chrétien ?

          et je ne suis pas en léthargie, je suis dedans, bien dedans, depuis longtemps,
          et tout près, si près que je pourrais le cueillir à pied le monstre, trois heures de marche,
          et ainsi au courant des moindres détails, proches des uns comme des autres aussi.
          et donc, quand on me propose un mythe qui passe pour l’oxydantal lambda,
          je le flaire en trois secondes.
          ce n’est pas parce que dehors et même dedans les golfeux manoeuvrent, parmi d’autres,
          que j’ignore qui est sur scène et joue le match.

          la suite nul ne la connait...
          mais l’histoire qui commence bien avant les al-thâni et leurs copains, 
          là par contre on connait bien.
          et on est quelques millions pas tout à fait prêts à passer dessus.

          ce que les autres comprennent moins,
          c’est qu’on en soit arrivés vraiment, sincèrement, à une logique de anything else, 
          really anything !
          donc ils peuvent tous manoeuvrer, changer les alus de façade, les réalités demeurent.

          ce que le français moyen a dû mal to cope with :
          c’est qu’on lui a appris à l’école que soyez tranquilles Staline c’est fini, de l’histoire...
          il ne se doute pas que les machines survivent parfaitement bien à leurs créateurs enterrés.

        • volpa volpa 14 décembre 2012 19:01

          Ca confirme que je suis con.

          J’ai rien compris à l’article.


          • katakakito 14 décembre 2012 22:00

            Évidemment, il fallait qu’un cireur (ou une cireuse) de pompes de service fasse le boulot.
            Vous comprenez un journaliste qui a l’audace de ne pas s’aligner sur le système faut le sabrer. C’est chose faite et c’est minable.


            • Jonas 15 décembre 2012 00:00

              Alain Gresh, journaliste pro-islamiste et militant d’extrême-gauche français, directeur adjoint du mensuel Le Monde diplomatique est un comique de cirque.
              Il a même publié un livre avec...Tariq Ramadan.
              http://www.amazon.fr/Lislam-en-questions-Ramadan-Gresh/dp/2742737626

              Tariq Ramadan explique dans les mosquées et dans ses ouvrages, (« le face à face des Civilisations » par exemple), que l’Occident décadent doit être remplacé par un système totalitaire, un État islamique doté d’une Constitution s’appuyant intégralement sur les Lois Divines, les préceptes du Coran, et dirigé par un dignitaire religieux, un Imam. Un État crée par les Musulmans, pour les Musulmans, sans aucune opposition politique, un Califat.
              http://islamineurope.unblog.fr/2011/04/24/conception-de-letat-fasciste-islamique-par-tariq-ramadan-sur-le-site-de-la-mosquee-de-haguenau/
              http://islamineurope.unblog.fr/2012/03/18/conference-de-lislamiste-radical-tariq-ramadan-a-la-mosquee-de-villeparisis-on-est-en-guerre-parce-quils-nous-font-la-guerre/

              On peut également le voir de temps en temps avec son frère Hani Ramadan, un prédicateur fasciste et antisémite, (préchant que les Musulmans doivent tous obéir à la charia, la Loi islamique), qui compare les Juifs à des « serpents, une race de vipères », comme à la Mosquée de Bruxelles.
              http://islamineurope.unblog.fr/2011/11/09/lislamiste-boubaker-el-hadj-amor-de-luoif-sera-aux-commandes-de-la-future-grande-mosquee-de-poitiers/


              • Serge LAURENT Serge LAURENT 16 décembre 2012 11:45

                Je trouve cet article trés confus dans son argumentation et plein de contrevérités. En traitant Assad de génocidaire, l’auteur montre qu’elle ne connait pas le sens des mots. Si le régime baassiste syrien est bien connu pour sa cruauté envers ses ennemis, il n’a jamais été accusé de génocide, même par ses ennemis israeliens, saoudiens, turcs ou par fabius. Les réactions sur les forums sont certes remplies de contributions pro Assad, il n’en reste pas moins que les pro Assad sont inaudibles dans la grande presse qui est la source d’information principale des francais. Face au bombardement médiatique pro-rebelles syriens, le soutien dont jouit Assad sur les forums est surprenant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Lilia Marsali

Lilia Marsali

Gypsy.


Voir ses articles







Palmarès